Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Quelle tournure utilisez-vous pour une femme

94 - 57%
2 - 1%
41 - 25%
8 - 5%
19 - 12%
 
Total des votes: 164
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 12:58
Je ne connaissais pas ce terme, je découvre le concept. Selon Wikipédia, "pénispliquer" est proposé au Québec avec "mecsplication" yesyes
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 12:59
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Et "manspreading" c'est comment ? "Mectalement" ?


Mecartement ?

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Professeur principal au féminin

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 31 Oct 2018 - 12:59
@Zagara a écrit:
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:Merci pour la mecsplication.
Oh c'est une francisation aussi belle que "divulgâcher" (spoiler).

Oui hein fleurs coeurs Le travail reste à faire pour manspreading. J'ai essayé un moment mais je ne dois pas être très inspiré.

Bon maintenant veuillez cesser le HS, merci.

@Rendash a écrit:Selon Wikipédia, "pénispliquer" est proposé au Québec avec "mecsplication" yesyes

Seigneur.e...


Dernière édition par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 31 Oct 2018 - 13:00, édité 1 fois

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par Zagara le Mer 31 Oct 2018 - 12:59
@Rendash a écrit:Je ne connaissais pas ce terme, je découvre le concept. Selon Wikipédia, "pénispliquer" est proposé au Québec avec "mecsplication" yesyes

Chaque journée permet d'améliorer ses connaissances. pingouin
avatar
Babarette
Doyen

Re: Professeur principal au féminin

par Babarette le Mer 31 Oct 2018 - 13:05
Décidément, chaque fois qu'il est question d'un combat féministe, il faut qu'il soit ridiculisé.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 13:09
@Babarette a écrit:Décidément, chaque fois qu'il est question d'un combat féministe, il faut qu'il soit ridiculisé.


Les points médians et les barbarismes ? Ou la francisation ? Parce que sur ce dernier point, je ne vois pas bien où est le "combat féministe", à vrai dire. (sur les deux premiers non plus, mais je vois où tu le vois Razz )

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Babarette
Doyen

Re: Professeur principal au féminin

par Babarette le Mer 31 Oct 2018 - 13:12
Il est question de féminiser un nom et ça tourne en "ouais, et si on cessait de discriminer les champignons?" :rollingeyes:
Ouais bon, la moitié de l'humanité, ça n'a, selon moi, pas grand rapport avec les champignons.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Habitué du forum

Re: Professeur principal au féminin

par LaMaisonQuiRendFou le Mer 31 Oct 2018 - 13:14
@Babarette a écrit:Il est question de féminiser un nom et ça tourne en "ouais, et si on cessait de discriminer les champignons?" :rollingeyes:
Ouais bon, la moitié de l'humanité, ça n'a, selon moi, pas grand rapport avec les champignons.

Halte au womansplaining !
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par Zagara le Mer 31 Oct 2018 - 13:15
meufplication*

Perso je me considère comme féministe mais j'aime bien rigoler aussi et je crois que les "combats" des américaines sont souvent excessifs ou caricaturaux.


Dernière édition par Zagara le Mer 31 Oct 2018 - 13:17, édité 1 fois
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 13:17
@Babarette a écrit:Il est question de féminiser un nom et ça tourne en "ouais, et si on cessait de discriminer les champignons?" :rollingeyes:

Ou bien il est question d'écrire n'importe quoi et d'en faire un combat, et ça tourne au "on écrit n'importe quoi et on en fait une blague" Razz


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Professeur principal au féminin

par Poupoutch le Mer 31 Oct 2018 - 13:17
Oui, enfin, quand il ne restera que le problème de l'écriture à régler, je serai d'accord pour trouver du sens à mettre professeure au lieu de professeur, mais en attendant, je préfère garder mon énergie pour expliquer aux filles de seconde qu'elles peuvent faire SI malgré les blagues sexistes de mes collègues de la matière... [ou, accessoirement, me battre pour que la réaction de ma direction au harcèlement sexuel des élèves soit autre chose que "oui, bon ben une bonne claque et ça cessera hein"]... Je trouve qu'il est quand même bon de centrer ses priorités sur des choses importantes, et, de fait, je préfère voir plus de femmes proviseurs que de me prendre le chou sur la présence ou non d'un-e à la fin du mot...

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par DesolationRow le Mer 31 Oct 2018 - 13:19
Pénispliquer Razz
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Professeur principal au féminin

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 31 Oct 2018 - 13:22
@Zagara a écrit:meufplication*

Demoiselucidation*

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par Zagara le Mer 31 Oct 2018 - 13:24
@Poupoutch a écrit:Oui, enfin, quand il ne restera que le problème de l'écriture à régler, je serai d'accord pour trouver du sens à mettre professeure au lieu de professeur, mais en attendant, je préfère garder mon énergie pour expliquer aux filles de seconde qu'elles peuvent faire SI malgré les blagues sexistes de mes collègues de la matière... [ou, accessoirement, me battre pour que la réaction de ma direction au harcèlement sexuel des élèves soit autre chose que "oui, bon ben une bonne claque et ça cessera hein"]... Je trouve qu'il est quand même bon de centrer ses priorités sur des choses importantes, et, de fait, je préfère voir plus de femmes proviseurs que de me prendre le chou sur la présence ou non d'un-e à la fin du mot...
+1
Ce sont des "combats" d'arrière-garde.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 13:26
@Poupoutch a écrit:Oui, enfin, quand il ne restera que le problème de l'écriture à régler, je serai d'accord pour trouver du sens à mettre professeure au lieu de professeur, mais en attendant, je préfère garder mon énergie pour expliquer aux filles de seconde qu'elles peuvent faire SI malgré les blagues sexistes de mes collègues de la matière... [ou, accessoirement, me battre pour que la réaction de ma direction au harcèlement sexuel des élèves soit autre chose que "oui, bon ben une bonne claque et ça cessera hein"]... Je trouve qu'il est quand même bon de centrer ses priorités sur des choses importantes, et, de fait, je préfère voir plus de femmes proviseurs que de me prendre le chou sur la présence ou non d'un-e à la fin du mot...



...jusqu'au jour où on pourra se foutre éperdument de ce que le·la CD·E a entre les jambes pour se concentrer exclusivement sur ses compétences - ou l'absence d'icelles.

Quant à ce que j'ai graissé, ça me semble un peu plus concret et vital, comme combat. Mais, bon, ça pue le cambouis et la sueur, c'est bon pour les lampistes dans notre genre, pas pour les intellectuel·le·s.


@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Zagara a écrit:meufplication*

Demoiselucidation*


veneration

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par DesolationRow le Mer 31 Oct 2018 - 13:29
@Babarette a écrit:Décidément, chaque fois qu'il est question d'un combat féministe, il faut qu'il soit ridiculisé.

Le cours du combat féministe a quand même bien baissé.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Professeur principal au féminin

par Babarette le Mer 31 Oct 2018 - 13:29
Il n'y a pas de petits combats.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Professeur principal au féminin

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 31 Oct 2018 - 13:31
@Rendash a écrit:CD·E

veneration·e


Dernière édition par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 31 Oct 2018 - 13:35, édité 1 fois

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
avatar
Babarette
Doyen

Re: Professeur principal au féminin

par Babarette le Mer 31 Oct 2018 - 13:35
Et justement, si ça n'a pas d'importance... Ben laissez-nous écrire "professoresse" et "autrice" au lieu de faire front contre la visibilité du féminin dans la langue française. Ça n'a pas d'importance? Alors arrêtez de combattre et on n'aura plus à insister. S'il y a un tel barrage, c'est que c'est important.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par DesolationRow le Mer 31 Oct 2018 - 13:35
Ah si. Il y a de grands et de petits combats, des combats importants et d'autres idiots. On peut défendre la féminisation systématique des noms de profession, en revanche l'idée qu'il "n'y a pas de petit combat" me paraît peu tenable. 

En l'occurrence, autant je ne supporte pas les points médians, autant je suis finalement assez pour laisser les gens faire ce qu'ils veulent avec les noms de profession, tant qu'on ne m'oblige pas à féminiser d'office. Je trouve cela un peu ridicule, mais je ne vois pas pourquoi j'empêcherais qui que ce soit de barbariser tranquille.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par Zagara le Mer 31 Oct 2018 - 13:35
@Babarette a écrit:Il n'y a pas de petits combats.
Oh si y'a des hiérarchies de combats, parce qu'une journée ne comprend que 24H et qu'il faut donc faire des choix dans ses indignations, passions, actions et combats. C'est le drame de la finitude humaine (violons).

On peut aussi hiérarchiser selon les bénéfices que la population pourrait en retirer : changer un mot = bénéfice symbolique mineur ; égaliser les salaires = bénéfice matériel majeur, par exemple.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Professeur principal au féminin

par Babarette le Mer 31 Oct 2018 - 13:38
Je ne vois pas ce qu'il y a de barbare à féminiser un nom commun. On l'écrit pas "l'acteur français Jeanne Moreau", pourquoi est-ce que j'écrirais "Madame Babarette, professeur"?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par DesolationRow le Mer 31 Oct 2018 - 13:38
GBabarette a écrit:Et justement, si ça n'a pas d'importance... Ben laissez-nous écrire  "professoresse" et "autrice" au lieu de faire front contre la visibilité du féminin dans la langue française. Ça n'a pas d'importance? Alors arrêtez de combattre et on n'aura plus à insister. S'il y a un tel barrage, c'est que c'est important.

C'est quand même n'importe quoi, cette histoire de visibilité et le féminin Razz
Mais encore une fois, je n'empêche personne d'écrire "autrice". "Professoresse" c'est rigolo mais il y a vraiment des volontaires ?
avatar
DesolationRow
Grand Maître

Re: Professeur principal au féminin

par DesolationRow le Mer 31 Oct 2018 - 13:40
@Babarette a écrit:Je ne vois pas ce qu'il y a de barbare à féminiser un nom commun. On l'écrit pas "l'acteur français Jeanne Moreau", pourquoi est-ce que j'écrirais "Madame Babarette, professeur"?

Parce que Jeanne Moreau est une actrice et que tu es un professeur. Tout comme tu es un grand esprit et moi une mauvaise langue.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 13:41
@Babarette a écrit:Et justement, si ça n'a pas d'importance... Ben laissez-nous écrire  "professoresse" et "autrice" au lieu de faire front contre la visibilité du féminin dans la langue française. Ça n'a pas d'importance? Alors arrêtez de combattre et on n'aura plus à insister. S'il y a un tel barrage, c'est que c'est important.


Ho, si c'est ce qui te chiffonne, je ne fais pas barrage à quoi que ce soit, je me contente de me pwâler Razz En ce qui me concerne (ou ne me concerne pas, en l'occurrence) je me troubidonne le goudaillou de la façon dont les gens s'intitulent. Si une collègue veut s'intituler "professeur, "professeure" (beurk) ou "professoresse" ( I love you ), grand bien lui fasse, c'est sa gamelle. Tant qu'on ne vient pas me faire suer lorsque j'écris correctement, ou me coller une amende le jour où je m'adresse à "Madame le proviseur/le ministre".
En revanche, les points médians, c'est moche, c'est con, et ça nuit à la lisibilité. Là encore, j'ai cessé de râler quand on m'écrit de la sorte, mais je ne réponds pas, voilà tout. Tu parles d'un barrage.

En revanche, lorsqu'il s'agit de lutter pour une égalité de salaire, pour rentrer dans le lard d'un saleconllègue qui s'aviserait de déconseiller à telle élève de viser SI parce que c'est pas pour les filles, ou de monter au créneau contre le harcèlement dont sont victimes les filles dans mon établissement, là, je réponds présent, compte sur moi.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Professeur principal au féminin

par Rendash le Mer 31 Oct 2018 - 13:43
@DesolationRow a écrit:
@Babarette a écrit:Je ne vois pas ce qu'il y a de barbare à féminiser un nom commun. On l'écrit pas "l'acteur français Jeanne Moreau", pourquoi est-ce que j'écrirais "Madame Babarette, professeur"?

Parce que Jeanne Moreau est une actrice et que tu es un professeur. Tout comme tu es un grand esprit et moi une mauvaise langue.

Hi hi, je me souviens avoir été vertement repris de volée un jour que j'appelais Madame le Doyen de mon université "Madame la Doyenne" Razz

J'étais jeune et de gauche, faut dire.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Contenu sponsorisé

Re: Professeur principal au féminin

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum