Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
tchanq'
Niveau 5

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par tchanq' le Sam 3 Nov 2018 - 19:16
@Bouboule, j'ai une question pour vous. Pourquoi spécifiquement réfléchir à un saut de classe de GS vers CE1 plutôt que d'autres niveaux puisque vous n'êtes pas personnellement concerné si j'ai bien compris?
avatar
Ventre-Saint-Gris
Niveau 9

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Ventre-Saint-Gris le Sam 3 Nov 2018 - 19:17
@Slinky75
J'aurais dit à peu près la même chose que toi avant d'avoir moi-même des enfants précoces (les deux premiers d'une fratrie de trois). J'avais beaucoup d'idées préconçues sur le sujet, parce que je ne voyais de la précocité que le phénomène de mode et cette fierté dégoulinante de parents très prompts à chercher des cautions médico-scientifiques à leurs errements éducatifs.
Et puis la claque, de cette taquine ironie du sort. Je pense qu'il n'y a aucune raison de faire sauter une classe à un enfant quand il est heureux dans sa classe d'âge. Mon aîné était de plus en plus malheureux à l'école, marginalisé, et j'ai dû me pencher sérieusement sur la question à l'époque où je commençais à le récupérer trop souvent en larmes.
Il n'a pas fait de CE2, et il nous a fallu batailler avec une école publique qui n'y comprenait goutte, ne savait ce qu'était un WISC et ce que pouvait impliquer, sur le plan de la construction sociale et dans une école comme la nôtre, un QI de 146. Quelques années plus tard, fiston aimait l'école, avait des potes, et se faisait élire délégué de classe au collège.

Ma cadette a sauté le CP.
La benjamine a décidé qu'il fallait arrêter de déconner, et se trouve très bien avec des copains de son âge. Ouf.

Bref, les enjeux d'un saut de classe dépassent très largement cette bête question de l'ennui à l'école, et certains enfants se construiront mieux avec des enfants un peu plus âgés qu'eux. En définitive, nous ne faisons que des paris sans jamais pouvoir être sûrs qu'ils seront gagnants.
avatar
Cleroli
Neoprof expérimenté

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Cleroli le Sam 3 Nov 2018 - 20:37
@celitian a écrit:Tu as ce mémoire, je l'avais trouvé intéressant
https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://documentation.ehesp.fr/memoires/2004/men/gagnepain.pdf&ved=2ahUKEwi14dae3LjeAhWygM4BHROjARIQFjAEegQIARAB&usg=AOvVaw07zk8Fx9QErKhdO1rl2pf3
Merci pour la référence, c'est très intéressant en effet.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Bouboule le Sam 3 Nov 2018 - 22:48
@tchanq' a écrit:@Bouboule, j'ai une question pour vous. Pourquoi spécifiquement réfléchir à un saut de classe de GS vers CE1 plutôt que d'autres niveaux puisque vous n'êtes pas personnellement concerné si j'ai bien compris?

Un ensemble qui m'y amène pendant ces vacances (où j'ai un peu de temps, j'ai fini mes copies).
Au lycée, j'ai suivi régulièrement des élèves qui s'ennuyaient (profil scientifique) et qui sont nettement en avance sur les autres (je dirais que je suis sensibilisé) mais sans poser de problèmes.
Parallèlement, on est de plus en saisi au lycée de notes sur les EIP, ce qui entraîne des lectures et des discussions, et certains profils nous font remonter jusqu'au primaire (le fameux enfant qui n'a jamais été confronté à la difficulté avant de rencontrer le lycée...).
Enfin, comme dit plus haut, il se trouve qu'en peu de temps, je viens de discuter d'une dizaine de cas différents d'élèves concernés par le saut GS-CE1 (mon voisinage et mes collègues ont plein d'enfants < 9 ans, certains "l'obtenant" sans l'avoir demandé, d'autres non alors qu'ils l'ont demandé, enfin d'autres sont en train d'y réfléchir).
Ce saut me semble être de loin le plus fréquent mais je n'ai aucune stat.
Mais je me répète.

Pour les autres sauts de classe, j'ai trop peu d'exemples et c'est souvent en cours d'année (seconde à 1èreS en janvier par exemple) mais ils m'intéressent tout autant. Je n'en ai jamais croisé au collège (mais je ne suis pas en collège et à cet âge-là, les discussions avec les parents tournent en général sur l'orientation et le choix d'options pour le lycée quand ce n'est pas simplement le choix du lycée).





avatar
tchanq'
Niveau 5

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par tchanq' le Dim 4 Nov 2018 - 7:36
Autour de nous, nous sommes le seul "cas" de saut de CP. Par ici, les enseignants choisissent plutôt de faire sauter le GS quand c'est détecté tôt ou le CE2 réputé répétitif même avec les différentes réformes. Je m'interroge donc aussi sur les classes sautées les plus fréquemment grâce à votre fil.

_________________
Failure is not an option
avatar
Malaga
Modérateur

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Malaga le Dim 4 Nov 2018 - 8:04
Dans l'école des mes enfants, sauter le CP n'est pas rare. Dans la génération de mon fils, deux petites filles n'ont pas fait le CP (sur 30 élèves environ). Même chose l'année suivante, deux enfants sont arrivés directement en CE1 sans avoir fait de CP.

Quant à la question de la maturité, je veux bien croire que cela joue en maternelle (ma fille née en novembre était sans doute moins mature que des enfants nés en janvier) mais ensuite, je doute fortement que le mois de naissance influe à ce point et donc que les enfants qui ont sauté une classe se sentent si différents de leurs camarades qui ont trois ou six mois de plus qu'eux.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par pseudo-intello le Dim 4 Nov 2018 - 10:39
En même temps, plus les niveaux scolaire et de maturité moyens baissent, plus des élèves, qui auparavant auraient été très bons mais à leur place, sont en trop grand décalage avec le reste du groupe.


Dernière édition par pseudo-intello le Dim 4 Nov 2018 - 12:17, édité 1 fois
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Bouboule le Dim 4 Nov 2018 - 11:17
@tchanq' a écrit:Autour de nous, nous sommes le seul "cas" de saut de CP. Par ici, les enseignants choisissent plutôt de faire sauter le GS quand c'est détecté tôt ou le CE2 réputé répétitif même avec les différentes réformes. Je m'interroge donc aussi sur les classes sautées les plus fréquemment grâce à votre fil.

C'est tellement fréquent à certains endroits qu'on m'a présenté une école privée ne présentant plus que des CP/CE1 pour s'adapter à cette demande/besoin (?). Je suis intrigué mais je ne connais qu'une famille pour m'en parler ce qui est un peu juste pour me faire une idée.

Si le CE2 est répétitif (je dis bien "si") alors il ne me paraît pas illogique de faire sauter le CP si l'enfant sait déjà bien lire, écrire, compter (il consolidera en CE2) ou faire sauter le CE2 si l'enfant a fait CP puis CE1 et qu'il est complètement à l'aise en fin de CE1 avec ce qu'il verra en CE2.

Tout ça plaide quand même pour des particularités locales non généralisables, non ?
avatar
Slinky
Niveau 10

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Slinky le Dim 4 Nov 2018 - 12:04
Pour rentrer en grande section aux États-Unis, il faut avoir 5 ans en septembre (la date précise varie selon les districts) et non jusqu'en décembre comme c'est le cas en France. Des parents font le choix d'attendre une année supplémentaire pour des enfants nés en été ou à la fin du printemps. Cela s'appelle le redshirting. Les esprits sont plutôt divisés face à cette pratique. Certains enfants s'épanouissent avec des camarades un peu plus âgés et d'autres avec des camarades plus jeunes.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
lene75
Empereur

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par lene75 le Dim 4 Nov 2018 - 12:19
Je ne sais pas si c'est pareil partout mais pour mon neveu il y a eu désaccord massif entre la PE et le psychologue scolaire et apparemment le psychologue avait un droit de veto. La PE a pesté toute l'année mais a été obligée de garder mon neveu au CP. Avec le recul, c'est elle qui avait raison : il est en 3e et le décalage, plus de maturité que de niveau, se fait toujours sentir. Pour le niveau, il a pris l'habitude de ne rien faire parce qu'il a toujours tout trouvé trop facile. Il y a des chances pour que ça lui joue des tours au lycée. Il est de janvier et 3e de fratrie, donc habitué à plus grands : ça doit être aussi un critère à prendre en compte.


Dernière édition par lene75 le Dim 4 Nov 2018 - 12:21, édité 1 fois

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par pseudo-intello le Dim 4 Nov 2018 - 12:20
Slinky75 a écrit:Pour rentrer en grande section aux États-Unis, il faut avoir 5 ans en septembre (la date précise varie selon les districts) et non jusqu'en décembre comme c'est le cas en France. Des parents font le choix d'attendre une année supplémentaire pour des enfants nés en été ou à la fin du printemps. Cela s'appelle le redshirting. Les esprits sont plutôt divisés face à cette pratique. Certains enfants s'épanouissent avec des camarades un peu plus âgés et d'autres avec des camarades plus jeunes.

Dans mon village, ils font ça pour la toute petite section. Il faut avoir deux ans révolus à la rentrée, et les parents tranchent ce qui convient mieux à leur enfant.
avatar
tchanq'
Niveau 5

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par tchanq' le Dim 4 Nov 2018 - 12:21
Slinky75 a écrit:Pour rentrer en grande section aux États-Unis, il faut avoir 5 ans en septembre (la date précise varie selon les districts) et non jusqu'en décembre comme c'est le cas en France. Des parents font le choix d'attendre une année supplémentaire pour des enfants nés en été ou à la fin du printemps. Cela s'appelle le redshirting. Les esprits sont plutôt divisés face à cette pratique. Certains enfants s'épanouissent avec des camarades un peu plus âgés et d'autres avec des camarades plus jeunes.

J'ai failli vivre ça dans les années 70 en France. Je n'avais pas 6 ans révolus car je suis de toute fin d'année à l'entrée en CP et il était question de me maintenir en GS en raison de l'âge (bon, et je suis gauchère aussi alors je cumulais les problèmes pour l'époque). Ma mère a fait des pieds et des mains pour que je passe avec ma cohorte en CP. Je suis passée sous "contrat de maturité" (école publique d'une grande ville réputée bourgeoise)
Franchement, je ne comprends pas cette fixette que certains font sur le soi-disant manque de maturité des enfants de fin d'année.

_________________
Failure is not an option
avatar
*Ombre*
Niveau 9

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par *Ombre* le Dim 4 Nov 2018 - 12:40
J'ai parcouru le fil rapidement, mais en gros, je suis d'accord avec tout ce que dit Maikresse.
Il n'y a pas de décision standard. Tout dépend de l'enfant, et ce n'est pas seulement une question de maturité. La maturité, les enfants finissent, à long terme, par l'acquérir. Ce n'est qu'une question de temps.
Mon fils cadet était en grande souffrance en CP parce qu'il s'ennuyait à mort. Cela le rendait littéralement fou. Il faisait des crises énormes à la maison, de colère, d'angoisse, de désespoir. Après les vacances de Toussaint, il est passé en CE1 et je pense que cela l'a sauvé de quelque chose de grave.
L'aîné était aussi très à l'aise, et c'est la maîtresse qui nous avait proposé de sauter le CP. Mais pour lui, je m'y étais opposé : cet enfant avait toujours été en décalage avec ses camarades et, en maternelle, il ne fréquentait que les adultes. En CP, pour la première fois, il s'est fait des copains. Même si le travail était facile pour lui, il était heureux d'aller à l'école, donc nous n'avons pas donné suite à la demande de la maîtresse, en lui expliquant pourquoi - ce qu'elle a parfaitement compris.
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par maikreeeesse le Dim 4 Nov 2018 - 12:48
@lene75 a écrit:Je ne sais pas si c'est pareil partout mais pour mon neveu il y a eu désaccord massif entre la PE et le psychologue scolaire et apparemment le psychologue avait un droit de veto. La PE a pesté toute l'année mais a été obligée de garder mon neveu au CP. Avec le recul, c'est elle qui avait raison : il est en 3e et le décalage, plus de maturité que de niveau, se fait toujours sentir. Pour le niveau, il a pris l'habitude de ne rien faire parce qu'il a toujours tout trouvé trop facile. Il y a des chances pour que ça lui joue des tours au lycée. Il est de janvier et 3e de fratrie, donc habitué à plus grands : ça doit être aussi un critère à prendre en compte.

Je ne crois pas car il me semble que c'est le conseil de cycle qui décide des maintiens et des passages anticipés même si ces dernières  années avec la quasi interdiction des maintiens il fallait, en tout cas chez moi, l'aval de la psy et de l'IEN, ce qui faisait que concrètement il n'y en avait plus. Le travail avec le psy varie tellement entre les écoles et selon les personnalités de chacun qu'il est difficile d'en faire une généralité. J'ai presque toujours eu la chance de bien travailler en collaboration avec les quelques psy rencontrés. Si un  avait émis un avis très tranché, j'aurais beaucoup douté et n'aurais sans doute pas bataillé pour le passage mais le cas ne s'est pas trouvé.
Dans notre école, nous faisons des passages anticipés GS/CE1 quelquefois mais rarement et plutôt en cours d'année, des CE2/CM1 en un an également  avec un groupe d'élèves de CE2 qui suit avec les élèves du collègue de CM1 de plus en plus fréquemment et enfin des sauts CE2/CM2 car nous trouvons que le programme de CM2 reprend beaucoup celui de CM1. Jamais le CE1 car nous trouvons qu'il y a beaucoup de choses à bien mettre en place.
Pour donné une idée cette année pour 140 élèves, 4 saut proposés, aucun acceptés par les parents (alors que les élèves  suivaient dans la classe supérieure avec l'accord des parents, ce qui nous pose problème maintenant pour le choix des manuels et autres...). C'est la première année qu'il a autant de refus.
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Ajupouet le Dim 4 Nov 2018 - 13:37
Il est à mon avis difficile de faire des généralisations. Il faut non seulement faire des choix au cas par cas, mais aussi à l'instant T, car ce qui est vrai à un moment peut être faux un peu plus tard.
J'ai deux THQI à la maison.
Une a toujours été en souffrance, a sauté 3 classes (une en maternelle, une en primaire, une au collège). Il aurait été impossible de faire autrement. Elle a pris plus de temps pour le lycée ensuite. Elle est maintenant en prépa, avec "juste" une année d'avance (Elle est également de fin d'année, donc elle a deux ans de moins et est la plus jeune de sa promo). Et elle va super bien, enfin.
La seconde, même résultats au wisc, n'a jamais voulu sauter de classe, et a besoin d'une énorme autonomie (demande de partir 6mois à l'étranger pour apprendre une nouvelle langue pour la 1ère fois à 9ans. Du haut de ses 16ans, elle a déjà passé 6mois en Allemagne (en 5ème, elle ne parlait pas un mot en partant), 2 au Canada, 2 en Inde, 1 en Suisse Allemande sans compter 6mois en Nouvelle-Zélande et 6 mois en Amérique Centrale avec nous... Prochaine étape, un an au japon, l'année prochaine, si elle est retenue. Elle ne s'ennuie jamais.

Pour moi, on saute une classe, quand il y a souffrance, quand il y a un vrai besoin. N'importe quelle classe, d'ailleurs.
Ma fille a passé 6 mois en Allemagne en 5ème, ça ne l'a pas empêchée de faire du latin : elle a juste dû travailler sérieusement pour rattraper son retard, puisqu'il lui manquait les 6 premiers mois de latin par rapport aux autres. Elle avait à la fois les capacités de réussir, et l'envie. Ça a donc marché.
Si la peur que tout soit trop facile nous tenaille, on peut tout à fait aprendre à un enfant à travaillet et à se dépasser en dehors de l'école, avec l'apprentissage d'un instrument, des échecs, ou la pratique d'un sport à haut niveau par exemple. Ou encore, comme ma fille l'a choisi, en partant à l'étranger.

Le saut de classe est une option, idéale dans certains cas, inadaptée dans d'autres cas, ou à certains moments.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
*Ombre*
Niveau 9

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par *Ombre* le Dim 4 Nov 2018 - 14:23
Voilà, c'est exactement ce que je voulais dire.
Bouboule, ton enfant souffre-t-il de son décalage avec les autres ? Même s'il est encore jeune pour s'exprimer, manifeste-t-il une envie particulière d'aller de l'avant, d'apprendre davantage ?
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Salsepareille le Dim 4 Nov 2018 - 14:33
Je n'ai pas tout lu mais je te donne mon expérience.
N°2 a sauté son CP après y avoir été deux jours. La maîtresse en a fait la demande et le lendemain il était au CE1 (sans conseil d'école, sans psy, sans tests, sans rien). Il savait lire bien sûr, mais n'avait jamais appris à écrire. Par contre il savait compter, additionner, soustraire un peu... Mais surtout, il était très intéressé pour "aller plus loin" et très envieux de faire plaisir à la maîtresse (très scolaire, en somme). Il avait pas mal de maturité parce qu'il ne fréquentait que des enfants plus âgés que lui. Le saut s'est fait sans problème, aujourd'hui je ne le regrette pas. Pour l'écriture, il a appris très vite, en une semaine ou quinze jours.
N°1 n'a pas sauté son CP mais avait les mêmes compétences. Sauf que lui: il pouvait rester au fond de la classe sans rien dire à lire des BD, ça ne le dérangeait pas. Il n'y avait pas cette curiosité d'aller plus loin que ce qui était demandé. N°2 pouvait aussi rester au fond de la classe sans rien dire, mais pour le coup il en était frustré. Alors que n°1 a apprécié ne rien faire durant toute cette année de CP.

Donc: ça dépend vraiment de la personnalité de chaque enfant. Je crois qu'il y a toujours une part de risque.
avatar
Salsepareille
Neoprof expérimenté

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Salsepareille le Dim 4 Nov 2018 - 14:38
Et là je lis le commentaire d'Ajupouet. Et effectivement, pour celui qui n'a pas sauté de classe, j'ai beaucoup misé sur la musique, pour lui apprendre le goût de l'effort.

Plusieurs années après, n°2 est très épanoui avec son saut de classe. Je ressens parfois le décalage avec les autres élèves plus grands, ça me fait peur, mais visiblement n°2 ne le ressent pas; il vit sa vie sans trop se poser de questions. Il a hâte de reprendre l'école.
N°1, celui qui n'a pas sauté de classe, fait toujours de la musique. Il est au collège et comprend un peu, maintenant (mais vraiment un peu...) qu'il doit apprendre ses leçons. Il aime toujours autant "glander". Semble épanoui. (Mais me demande quand sont les prochaines vacances).
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Bouboule le Dim 4 Nov 2018 - 15:07
@Ajupouet a écrit:Il est à mon avis difficile de faire des généralisations. Il faut non seulement faire des choix au cas par cas, mais aussi à l'instant T, car ce qui est vrai à un moment peut être faux un peu plus tard.
J'ai deux THQI à la maison.
Une a toujours été en souffrance, a sauté 3 classes (une en maternelle, une en primaire, une au collège). Il aurait été impossible de faire autrement. Elle a pris plus de temps pour le lycée ensuite. Elle est maintenant en prépa, avec "juste" une année d'avance (Elle est également de fin d'année, donc elle a deux ans de moins et est la plus jeune de sa promo). Et elle va super bien, enfin.
La seconde, même résultats au wisc, n'a jamais voulu sauter de classe, et a besoin d'une énorme autonomie (demande de partir 6mois à l'étranger pour apprendre une nouvelle langue pour la 1ère fois à 9ans. Du haut de ses 16ans, elle a déjà passé 6mois en Allemagne (en 5ème, elle ne parlait pas un mot en partant), 2 au Canada, 2 en Inde, 1 en Suisse Allemande sans compter 6mois en Nouvelle-Zélande et 6 mois en Amérique Centrale avec nous... Prochaine étape, un an au japon, l'année prochaine, si elle est retenue. Elle ne s'ennuie jamais.

Pour moi, on saute une classe, quand il y a souffrance, quand il y a un vrai besoin. N'importe quelle classe, d'ailleurs.
Ma fille a passé 6 mois en Allemagne en 5ème, ça ne l'a pas empêchée de faire du latin : elle a juste dû travailler sérieusement pour rattraper son retard, puisqu'il lui manquait les 6 premiers mois de latin par rapport aux autres. Elle avait à la fois les capacités de réussir, et l'envie. Ça a donc marché.
Si la peur que tout soit trop facile nous tenaille, on peut tout à fait aprendre à un enfant à travaillet et à se dépasser en dehors de l'école, avec l'apprentissage d'un instrument, des échecs, ou la pratique d'un sport à haut niveau par exemple. Ou encore, comme ma fille l'a choisi, en partant à l'étranger.

Le saut de classe est une option, idéale dans certains cas, inadaptée dans d'autres cas, ou à certains moments.

@*Ombre* a écrit:Voilà, c'est exactement ce que je voulais dire.
Bouboule, ton enfant souffre-t-il de son décalage avec les autres ? Même s'il est encore jeune pour s'exprimer, manifeste-t-il une envie particulière d'aller de l'avant, d'apprendre davantage ?

@*Ombre* : ce n'est pas un cas personnel donc je ne suis pas certain de répondre correctement à cette question.
3 cas m'intéressent plus particulièrement. Pour l'une, le choix est passé, elle est en CP, son père regrette qu'elle ne soit pas passée en CE1 (refus en fin de GS) car elle déchiffrait et comprenait en fin de GS et n'a pas progressé depuis la rentrée (ceci dit, ça me paraît un critère trop vague).
Deux autres cas dans la même école sont en GS, ils ont manifesté l'envie d'apprendre à lire par eux-mêmes en expliquant à leurs parents qu'ils avaient bien retenu T-O = TO, M-A = MA T-E = TE etc. et se sont mis à lire peu à peu, l'une en fin de MS, l'autre en tout début de GS. Ils comptent aussi.
Le garçon était très triste en début d'année de GS et pleurait pour aller à l'école, cela s'est arrêté dès qu'il a su lire. La fille ne voulait plus aller à l'école en MS mais ne veut plus être en vacances depuis qu'elle sait lire aussi et que la maîtresse s'est mise à la regarder d'un autre oeil au 3è trimestre de MS.
Pour les autres enfants dont on m'a parlé, ils apprennent vite, déchiffrent mais ne me semblent pas relever du saut de classe (pour autant, doit-on nourrir plus quand tout est au vert ?).

@Ajupouet : j'ai effectivement l'impression qu'on ne donne que des cas particuliers qu'on ne peut généraliser et souvent EIP/THQI (j'imagine "très haut q.i.", est-ce la même chose que EIP ?).
Mais je m'intéresse plutôt à des cas juste normaux mais ayant une appétence particulière pour l'école et le travail scolaire (et à qui on dit "trop jeune pour la musique, trop jeune pour la piscine, trop jeune pour.... bref tout ce qui pourrait les intéresser en dehors de l'école) et qui ont envie d'être nourris, qui répondent aux adultes à "t'es content d'être en vacances ?" par "non, je préfère l'école" mais qui pour autant jouent sans souci à des jeux de leur âge mais prennent d'eux-mêmes un moment pour lire ou écrire dans la journée.


Du coup, j'ai regardé côté évaluations officielles.
Sur le site de l'académie de Dijon, il y a :
http://ien21-centre.ac-dijon.fr/spip.php?article448
J'ai dans l'idée qu'un saut de classe ne doit s'envisager que si l'élève se retrouve sans difficultés au-dessus. Est-ce que ces évaluations donnent une bonne idée du niveau de fin de CP pour être à l'aise en CE1 ?
avatar
tchanq'
Niveau 5

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par tchanq' le Dim 4 Nov 2018 - 15:29
@Bouboule a écrit:
Pour les autres enfants dont on m'a parlé, ils apprennent vite, déchiffrent mais ne me semblent pas relever du saut de classe (pour autant, doit-on nourrir plus quand tout est au vert ?).

ça dépend aussi de ce que l'on entend par "nourrir plus". Je n'ai jamais forcé mes enfants, je ne les ai pas devancés dans leurs demandes mais j'ai suivi. Je n'ai jamais dit "tu es trop jeune". Si mes garçons posaient une question ou avaient envie d'apprendre et le disaient clairement c'est que c'était le bon moment.
En revanche, ce n'est pas moi qui leur ai appris à lire. En MS (classe double MS/GS), Fiston1 écoutait les Alphas du groupe GS. Résultat en décembre de sa MS il savait lire. Une vraie éponge! Et nous ne saurons jamais où ni comment Fiston2 a appris à lire. ça restera le mystère de sa vie. En GS, il attaquait les "Cabane Magique". C'est d'ailleurs là que son maitre nous a convoqué pour le saut de classe.

@Bouboule a écrit:
@Ajupouet : j'ai effectivement l'impression qu'on ne donne que des cas particuliers qu'on ne peut généraliser et souvent EIP/THQI (j'imagine "très haut q.i.", est-ce la même chose que EIP ?).
Mais je m'intéresse plutôt à des cas juste normaux mais ayant une appétence particulière pour l'école et le travail scolaire (et à qui on dit "trop jeune pour la musique, trop jeune pour la piscine, trop jeune pour.... bref tout ce qui pourrait les intéresser en dehors de l'école) et qui ont envie d'être nourris, qui répondent aux adultes à "t'es content d'être en vacances ?" par "non, je préfère l'école" mais qui pour autant jouent sans souci à des jeux de leur âge mais prennent d'eux-mêmes un moment pour lire ou écrire dans la journée.

Les miens ne sont pas EIP, juste un cran en dessous (et ne connaissent pas leurs scores aux tests). On avait fait tester Fiston2 pour avoir la certitude que l'école se trompait à son sujet. Et malgré un score un peu en dessous de 130, le psy a penché pour un saut de classe au vu de son bilan.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Mathador le Dim 4 Nov 2018 - 16:24
@pseudo-intello a écrit:En même temps, plus les niveaux scolaire et de maturité moyens baissent, plus des élèves, qui auparavant auraient été très bons mais à leur place, sont en trop grand décalage avec le reste du groupe.

Toutafé. Je connais quelqu'un qui a sauté 5 classes, et je ne suis pas certain que ce serait arrivé il y a 50 ans…

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par maikreeeesse le Dim 4 Nov 2018 - 17:00
Bouboule, regarde aussi du côté d'eduscol "100% réussite CP", qui donne des repères de réussites attendues en fin de CP que tu peux croiser avec les évaluations du site de Dijon.
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Bouboule le Dim 4 Nov 2018 - 21:55
@maikreeeesse a écrit:Bouboule, regarde aussi du côté d'eduscol "100% réussite CP", qui donne des repères de réussites attendues en fin de CP que tu peux croiser avec les évaluations du site de Dijon.

Merci
avatar
lene75
Empereur

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par lene75 le Lun 5 Nov 2018 - 8:40
Pour la question de la maturité, il faut aussi considérer que la date du 31 décembre est totalement arbitraire. C'est enfoncer une porte ouverte que de le dire, mais il y a plus de différence entre un enfant de janvier et un enfant de décembre de la même année civile qu'entre un enfant de décembre d'une année et un enfant de juin de l'année suivante.
Du point de vue de la maturité et du décalage avec les autres, le mois de naissance est à prendre en compte : ça n'a pas du tout le même impact d'avoir un an d'avance pour un enfant de début d'année, qui n'aura que quelques jours ou semaines de moins que les plus jeunes des camarades de sa classe, que pour un enfant de fin d'année, qui aura presque un an de moins que les plus jeunes et quasiment deux ans de moins que les plus vieux.
Mes parents ont accepté le saut de classe pour mon frère d'avril mais l'ont refusé pour moi qui suis de décembre. J'en ai souffert jusqu'à la fin de l'école primaire, mais plus après (dans une cité scolaire « de centre-ville », ce qui compte peut-être plus que le saut de classe), et je pense que finalement ils ont fait le bon choix pour moi, même si l'école primaire a été un mauvais moment à passer. Quelqu'un l'a déjà dit, mais en Angleterre, par exemple, les enfants de septembre à décembre sont dans la classe inférieure, c'est comme si tous les petits français de ces mois avaient déjà un an d'avance pour eux.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Ajupouet le Lun 5 Nov 2018 - 13:23
@Bouboule a écrit:
@Ajupouet : j'ai effectivement l'impression qu'on ne donne que des cas particuliers qu'on ne peut généraliser et souvent EIP/THQI (j'imagine "très haut q.i.", est-ce la même chose que EIP ?).

EIP, à partir de 130 de QI.
THQI, très haut potentiel, ou très haut QI, c'est au delà de 145 au WISC.

Toutes proportions gardées évidemment, il y a autant de différence cognitives entre un enfant normal (QI 100) et un enfant EIP(QI 130) qu'entre un enfant retardé mental (QI 70) et un enfant lambda. On est juste de l'autre côté de la courbe de Gauss.

Quand on passe au THQI, il y a autant de différence avec l'élève lambda, qu'entre l'élève lambda et l'enfant avec un retard profond.
Des EIP, il y en a deux par classe, statistiquement.
Des THQI, c'est plutôt 1 pour 1000, ou plusieurs milliers.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
Bouboule
Esprit éclairé

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Bouboule le Lun 5 Nov 2018 - 14:23
@Ajupouet a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Ajupouet : j'ai effectivement l'impression qu'on ne donne que des cas particuliers qu'on ne peut généraliser et souvent EIP/THQI (j'imagine "très haut q.i.", est-ce la même chose que EIP ?).

EIP, à partir de 130 de QI.
THQI, très haut potentiel, ou très haut QI, c'est au delà de 145 au WISC.

Toutes proportions gardées évidemment, il y a autant de différence cognitives entre un enfant normal (QI 100) et un enfant EIP(QI 130) qu'entre un enfant retardé mental (QI 70) et un enfant lambda. On est juste de l'autre côté de la courbe de Gauss.

Quand on passe au THQI, il y a autant de différence avec l'élève lambda, qu'entre l'élève lambda et l'enfant avec un retard profond.
Des EIP, il y en a deux par classe, statistiquement.
Des THQI, c'est plutôt 1 pour 1000, ou plusieurs milliers.

Merci pour ce résumé.
Quand le CPE me signale un EIP parmi mes élèves, c'est en général pour m'expliquer pourquoi il est en difficulté. J'imagine que d'autres sont EIP mais que je ne le sais pas car tout se passe bien ou très bien (ou qu'on ne s'en occupe pas).
Des THQI, je me demande comment je pourrais les détecter comme ça (j'ai bien eu de supers forts, ils étaient peut-être dans le lot), peut-être par leur faculté à anticiper la suite ou à s'adapter...
Chez les petits primaires, j'imagine que c'est un peu pareil mais je ne suis pas rompu à la pédagogie de ces niveaux.

Peut-on être un excellent élève avec un QI de 100 ? Prenons "excellent scolairement" comme quelqu'un qui vise et va obtenir quelque chose (examen ou concours) de très sélectif.

Contenu sponsorisé

Re: Critères pour envisager passage de GS en CE1 ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum