Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
PaulineProf
Niveau 2

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par PaulineProf le Jeu 8 Nov 2018 - 17:37
Ou alors personne ne corrige et on donne seulement des notes comprises entre 15 et 20 : tout le monde est content et les statistiques s'en porteront mieux ! Laughing
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par JEMS le Ven 9 Nov 2018 - 4:32
@Audrey a écrit:Je fais 22h30 par semaine pour la 2e fois en 16 ans de carrière: c’est pire aujourd’hui que quand je l’ai fait la première fois en 2010! Les eleves ne sont plus Les mêmes, j’ai vieilli, le climat social s’est dégradé... alors 28h, mon dieu!! Vous n’avez jamais enseigné en collège ou quoi?

Nous pouvons étendre la réflexion en LP... 28 heures ??? La MooOOOort !

Je pratique beaucoup le petit QCM (10 questions toutes les deux semaines), ça évite de trop en demander pour l'évaluation finale, mais pour l'économie-droit, mon dieu que c'est long !
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par pogonophile le Ven 9 Nov 2018 - 21:30
J'essaie de trouver un argument pour, pas pour la proposition entière mais pour l'idée : de nombreux professeurs ont horreur de la correction, mais d'autres sont de plus en plus en difficulté devant les élèves.
On pourrait imaginer que ces derniers, qui n'en peuvent plus, soient déchargés d'une partie de leurs cours pour corriger certaines évaluations.

Mais la répartition des tâches plus l'annualisation du temps de travail, ça changerait un peu la donne hein...

@Lefteris
"Négationnistes" vraiment ? Tu n'as pas trouvé plus connoté comme terme ?
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par doubledecker le Ven 9 Nov 2018 - 22:28
@maxphaine a écrit:Merci d'aborder le sujet de l'évaluation. Justement, l'evaluation/ sanction de type examen (généralement sommative) ne doit nullement être confondue, construite et évaluée de la même façon que celle qualifiée de formative (que j'affectionne tout particulièrement). Si la seconde reste indissociable du maître enseignant, la première ne me le semble pas pas forcément...

Juste un petit truc en passant on est là sur l'évaluation normative, pas sommative. Qu'une évaluation normative soit corrigée par un tiers est évident. En revanche si l'enseignant ne corrige plus ses élèves alors comment saura t'il ce qu'il convient d'approfondir ou non, les points sur lesquels il faudra revenir. Bref comment pourra t'il préparer des cours pour ses élèves?

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
lene75
Empereur

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par lene75 le Sam 10 Nov 2018 - 13:54
Je n'ai pas tout lu, désolée s'il y a redite.
Je ne vois pas comment on peut faire cours sans savoir où en sont les élèves. Pour moi les deux sont indissociables. En revanche il nous faudrait moins d'élèves pour avoir plus de temps à leur consacrer et mieux les connaître, ça c'est sûr.
(Bon courage pour les 28 h devant élèves... et pour les 28h à corriger des copies d'inconnus toutes les semaines aussi, on le fait pour le bac, mais faire ça toute l'année...)
C'est pas tout ça, mais j'ai 93 copies type-bac à corriger...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Une passante
Érudit

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par Une passante le Sam 10 Nov 2018 - 17:06
Je me pose aussi la question des 28 heures à corriger des copies, comment serait évalué ce temps ? Nous savons tous que le temps de correction varie selon les disciplines, le type de devoir, le niveau des élèves (qui parfois allonge la durée, parfois la raccourcit)...
avatar
Dadoo33
Expert spécialisé

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par Dadoo33 le Sam 10 Nov 2018 - 19:23
@lene75 a écrit:Je n'ai pas tout lu, désolée s'il y a redite.
Je ne vois pas comment on peut faire cours sans savoir où en sont les élèves. Pour moi les deux sont indissociables. En revanche il nous faudrait moins d'élèves pour avoir plus de temps à leur consacrer et mieux les connaître, ça c'est sûr.
(Bon courage pour les 28 h devant élèves... et pour les 28h à corriger des copies d'inconnus toutes les semaines aussi, on le fait pour le bac, mais faire ça toute l'année...)
C'est pas tout ça, mais j'ai 93 copies type-bac à corriger...


+1
Contenu sponsorisé

Re: Enseigner sans corriger, serait-ce un idéal ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum