Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cicyle
Grand sage

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Cicyle le Dim 11 Nov - 9:41
J'ai toujours conclu mes mails à un collègue que je ne connais pas encore vraiment (en tout début d'année) ou à un CPE par "Cordialement" (après, le cordialement disparaît et se transforme en "bonne fin de semaine"), à mon CDE par "Respectueusement", et "Veuillez agréer, l'expression de mon profond respect" quand j'écris plus haut.
Après, si les relations sont bonnes, dans le cadre d'un petit établissement, le CDE répond en général par "Cordialement" et je finis par répondre de même.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Balthazaard le Dim 11 Nov - 9:59
J'ai l'impression que le courrier électronique nous a fait adopter les formules anglo-saxonnes, je me souviens il y a 30 ans avoir demandé à un collègue d'anglais la formule à mettre en bas d'une lettre que je devais envoyer, c'est là que j'avais vu qu'un truc du genre Sincerely yours suffisait et non pas veuillez agréer...etc..etc..
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Tamerlan le Dim 11 Nov - 10:08
J'ai un peu de mal avec le "respectueusement" que je remplace par "Meilleures salutations".

Il y a aussi quand on communique pour des raisons syndicales avec le chef "Veuillez croire, Monsieur le Proviseur, en notre profond attachement au service public d'Education nationale" Razz

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Rendash le Dim 11 Nov - 10:14
@Tamerlan a écrit:
Il y a aussi quand on communique pour des raisons syndicales avec le chef "Veuillez croire, Monsieur le Proviseur, en notre profond attachement au service public d'Education nationale" Razz



_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Balthazaard le Dim 11 Nov - 10:43
@Rendash a écrit:
@Tamerlan a écrit:
Il y a aussi quand on communique pour des raisons syndicales avec le chef "Veuillez croire, Monsieur le Proviseur, en notre profond attachement au service public d'Education nationale" Razz



Extra...je note!

HS mais j'aime bien "sentiments mutualistes" quand tu écris à la mgen.
avatar
Marcelle Duchamp
Neoprof expérimenté

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Marcelle Duchamp le Dim 11 Nov - 11:01
Ouh la! Mais moi je dois passer pour la malpolie de service avec mes chefs et ce, depuis des années! 
Moi je mets un « Bonjour! » et un « Merci beaucoup!! » quand je demande un truc. Jamais de cordialement et cie. 
Je ne le fais que pour les parents pour mettre de la distance.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Elyas le Dim 11 Nov - 11:16
@Marcelle Duchamp a écrit:Ouh la! Mais moi je dois passer pour la malpolie de service avec mes chefs et ce, depuis des années! 
Moi je mets un « Bonjour! » et un « Merci beaucoup!! » quand je demande un truc. Jamais de cordialement et cie. 
Je ne le fais que pour les parents pour mettre de la distance.

Je te rassure, de nombreux IA-IPR et perdirs ne supportent plus les courriels où il n'y a ni le bonjour ni un merci en cas de demande. C'est plus important que le choix de la formulation finale issue de la tradition épistolaire. Les courriels, qui sont dans l'instantanéité pour de nombreux IA-IPR et perdirs qui croulent sous les mails, ne sont pas la reproduction exacte du courrier d'antan et même actuel. Je m'amuse assez de lire ces circonvolutions savantes et complexes sur la formulation de politesse finale qui tente de reproduire des codes qui viennent d'un autre média et qui font oublier chez beaucoup l'essentiel : la politesse et la courtoisie.
Je fais la même chose quand mes élèves m'écrivent. J'attends d'eux un bonjour et un merci dans leurs courriels qu'ils m'envoient.
avatar
Olympias
Prophète

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Olympias le Dim 11 Nov - 11:26
Je rédige les mails comme mes courriers papier. Ils sont donc toujours polis et ont le discours adapté au destinataire.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Sphinx le Dim 11 Nov - 11:36
Je me rappelle m'être fait pourrir (enfin, ma classe de prépa agreg, pas moi individuellement, je n'étais pas concernée) par une distinguée professeur de l'ENS qui trouvait d'une impolitesse sans bornes qu'on lui envoie des mails terminés par "cordialement". Passé le premier mouvement de rire et d'incrédulité, ça m'a fait réfléchir en fait. Parfois, et surtout avec des personnes parfois âgées et pas bien familières avec la "netiquette", il vaut mieux mettre de côté ses propres principes et envoyer la formule que le destinataire s'attend à recevoir (ce qui n'est pas toujours facile si on ne connaît pas la personne).

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Rendash
Bon génie

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Rendash le Dim 11 Nov - 11:46
@Sphinx a écrit:Je me rappelle m'être fait pourrir (enfin, ma classe de prépa agreg, pas moi individuellement, je n'étais pas concernée) par une distinguée professeur de l'ENS qui trouvait d'une impolitesse sans bornes qu'on lui envoie des mails terminés par "cordialement". Passé le premier mouvement de rire et d'incrédulité, ça m'a fait réfléchir en fait. Parfois, et surtout avec des personnes parfois âgées et pas bien familières avec la "netiquette", il vaut mieux mettre de côté ses propres principes et envoyer la formule que le destinataire s'attend à recevoir (ce qui n'est pas toujours facile si on ne connaît pas la personne).
Gros bisous, s'il vous plaît Madame, merci  ?

La diplomatie se perd, toufasson

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par pogonophile le Dim 11 Nov - 11:53
@Sphinx a écrit:Je me rappelle m'être fait pourrir (enfin, ma classe de prépa agreg, pas moi individuellement, je n'étais pas concernée) par une distinguée professeur de l'ENS qui trouvait d'une impolitesse sans bornes qu'on lui envoie des mails terminés par "cordialement". Passé le premier mouvement de rire et d'incrédulité, ça m'a fait réfléchir en fait. Parfois, et surtout avec des personnes parfois âgées et pas bien familières avec la "netiquette", il vaut mieux mettre de côté ses propres principes et envoyer la formule que le destinataire s'attend à recevoir (ce qui n'est pas toujours facile si on ne connaît pas la personne).

Fondamentalement tout se résume à ça : tenir compte de l'interlocuteur, de ce qu'il attend, de ce qu'on peut attendre de lui.
avatar
Philomène87
Érudit

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Philomène87 le Dim 11 Nov - 12:03
@Sphinx a écrit:Je me rappelle m'être fait pourrir (enfin, ma classe de prépa agreg, pas moi individuellement, je n'étais pas concernée) par une distinguée professeur de l'ENS qui trouvait d'une impolitesse sans bornes qu'on lui envoie des mails terminés par "cordialement". Passé le premier mouvement de rire et d'incrédulité, ça m'a fait réfléchir en fait. Parfois, et surtout avec des personnes parfois âgées et pas bien familières avec la "netiquette", il vaut mieux mettre de côté ses propres principes et envoyer la formule que le destinataire s'attend à recevoir (ce qui n'est pas toujours facile si on ne connaît pas la personne).

Et qu'est-ce qu'elle attendait alors, comme formule ? Je n'arrive pas à voir en quoi c'est impoli.
avatar
Illiane
Niveau 10

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Illiane le Dim 11 Nov - 12:06
@Philomène87 a écrit:
@Sphinx a écrit:Je me rappelle m'être fait pourrir (enfin, ma classe de prépa agreg, pas moi individuellement, je n'étais pas concernée) par une distinguée professeur de l'ENS qui trouvait d'une impolitesse sans bornes qu'on lui envoie des mails terminés par "cordialement". Passé le premier mouvement de rire et d'incrédulité, ça m'a fait réfléchir en fait. Parfois, et surtout avec des personnes parfois âgées et pas bien familières avec la "netiquette", il vaut mieux mettre de côté ses propres principes et envoyer la formule que le destinataire s'attend à recevoir (ce qui n'est pas toujours facile si on ne connaît pas la personne).

Et qu'est-ce qu'elle attendait alors, comme formule ? Je n'arrive pas à voir en quoi c'est impoli.

Je pense qu'elle devait juger cela un peu trop familier :

http://www.cnrtl.fr/definition/cordialement

C'est pourquoi mon compagnon répond à ses élèves de prépa "Bien à vous", et pas "Cordialement".
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par maikreeeesse le Dim 11 Nov - 12:22
Je n'ai "que" quarante ans passés, je trouve cordialement impoli car cela place un échange professionnel sur le plan des affinités. On se moque que la la personne soit cordiale, chaude Very Happy , tout comme amicale et autres. En revanche en fonction de la personne les salutations ou les sentiments peuvent être respectueux, distingués, sincères... Comme Oudémia, j'écris par mail comme sur papier. Une personne que je ne connais pas et qui signe "cordialement" risque un a priori négatif de ma part. C'est totalement subjectif (et nul je le reconnais) mais je suis très attachée aux règles.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Mathador le Dim 11 Nov - 12:26
@Elyas a écrit:Je te rassure, de nombreux IA-IPR et perdirs ne supportent plus les courriels où il n'y a ni le bonjour ni un merci en cas de demande.

Cela me dépasse. Je suis loin d'être un modèle de professionnalisme, mais je fais attention à mettre ces formules de politesse qui s'imposent, même si je considère le chef en question comme une ordure (et dans ce dernier cas, je serais même plutôt tenté d'être particulièrement zélé dans ce domaine diable).

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
colombane
Habitué du forum

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par colombane le Dim 11 Nov - 12:37
Comme quoi, tout est subjectif.

A emploi administratif, courrier administratif. Je trouve les "respects" et autres formules profondément obséquieuses et vieillottes. (Et ma chef aussi, elle soupire quand elle en reçoit avec des formules de politesse.... trop polies) . Seuls les usagers et autres "gradés" d'une autre administration ont droit à quelque chose. (distingués quand la réponse est négative, dévoués quand elle est positive) quand on sait que c'est juste pour "remplir", c'est improductif de perdre du temps avec ça. (et souvent, cela frise le ridicule quand la formule est inappropriée)

En général, quand je demande quelque chose, je finis par "merci", mais rien derrière. (parfois un smiley !) Smile

Et je n'aime pas non plus les "merci" quand on envoie une information. Ce sont des mails qui encombrent la boîte et font perdre du temps en lecture. S'il y a autre chose à dire, OK, mais seulement ça... inutile. On peut se dire merci dans le couloir, à la cantine... ou pas du tout.

PS. Je suis la plus vieille de l'établissement, donc... après plus de 40 ans de formules de politesse... ce ne sont que des formules !




_________________

  Le site des cistes
N'allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n'y a pas de chemin et laissez une trace (R. W. Emerson)
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Sphinx le Dim 11 Nov - 14:43
@Illiane a écrit:
@Philomène87 a écrit:
@Sphinx a écrit:Je me rappelle m'être fait pourrir (enfin, ma classe de prépa agreg, pas moi individuellement, je n'étais pas concernée) par une distinguée professeur de l'ENS qui trouvait d'une impolitesse sans bornes qu'on lui envoie des mails terminés par "cordialement". Passé le premier mouvement de rire et d'incrédulité, ça m'a fait réfléchir en fait. Parfois, et surtout avec des personnes parfois âgées et pas bien familières avec la "netiquette", il vaut mieux mettre de côté ses propres principes et envoyer la formule que le destinataire s'attend à recevoir (ce qui n'est pas toujours facile si on ne connaît pas la personne).

Et qu'est-ce qu'elle attendait alors, comme formule ? Je n'arrive pas à voir en quoi c'est impoli.

Je pense qu'elle devait juger cela un peu trop familier :

http://www.cnrtl.fr/definition/cordialement

C'est pourquoi mon compagnon répond à ses élèves de prépa "Bien à vous", et pas "Cordialement".

Elle voulait du "veuillez agréer madame exétra exétra".

Notez qu'avec mon directeur de thèse, encore plus âgé et "haut gradé", je lui donnais du "cordialement" et il me répondait "bien cordialement". Comme quoi.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Matheod
Niveau 10

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Matheod le Lun 12 Nov - 0:34
Perso j'utilise :
CDT : Bonjour Monsieur / Madame, [...] Respectueusement
Élève : Bonjour [...] Cordialement
Parent : Bonjour Monsieur / Madame [...] Cordialement
Ministre : Wesh

Spoiler:
Lors d'une des premières conversation avec ma CDT pendant mon stage, j'ai eu le droit à un "Bisou" de sa part par erreur, ça a du la marquer toute les vacances car elle m'en a reparlé à la rentrée Very Happy
Contenu sponsorisé

Re: Les supérieurs hiérarchiques du prof

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum