Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Elaïna
Empereur

Re: Inspection sur le XVIIIe

par Elaïna le Sam 1 Déc 2018 - 15:41
@Iphigénie a écrit:« Ambiguïté du penseur ... progressiste et rétrograde » ça me paraît casse-gueule et en tout cas ambitieux (ou téméraire...) Wink

C'est surtout idiot : progressiste par rapport à qui ? rétrograde par rapport à qui ?

Bon sinon on peut parler de Voltaire
avatar
yranoh
Niveau 9

Re: Inspection sur le XVIIIe

par yranoh le Sam 1 Déc 2018 - 16:27
On peut laisser le choix : livres 1 et 2 ou livres 1 à 4.

avatar
sinan
Niveau 7

Re: Inspection sur le XVIIIe

par sinan le Dim 2 Déc 2018 - 8:37
Merci !
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Inspection sur le XVIIIe

par Iphigénie le Dim 2 Déc 2018 - 9:08
@sinan a écrit:@ Iphigénie : ce sujet est en effet plus ouvert, vous avez raison. En revanche j'ai peur que le seul plan possible soit thématique. 8
Alors que "Rousseau philosophe des lumières n'est-il que progressiste ?"
I. Rousseau philosophe inspirateur de la Révolution a) une pensée liberee de la tradition b) une philosophie politique radicale, à l'opposé de la société d'Ancien Régime
Transition : en même temps, il est très critique vis à vis du progrès
II. Rousseau un penseur complexe
a) une vie en décalage avec ces principes
b) des prises de position conservatrices sur la condition féminine, le théâtre

Étant donné que l'on construirait ce plan ensemble au fil de la séquence
C'est vrai que j'ai tendance à privilégier l'analyse sur le jugement, mais on peut voir dans les propositions de textes au moins deux thèmes que rien n'empêche de dialectiser en interne: Rousseau et l'idée de liberté et Rousseau et la morale, les deux débouchant sur les tiraillements de la morale et de la liberté. ...
Je suis très gênée par la volonté première de juger et faire juger par les élèves en même temps qu'ils prennent connaissance, en tout cas je ne me reconnais pas du tout dans une telle approche.
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Inspection sur le XVIIIe

par Anaxagore le Dim 2 Déc 2018 - 11:06
@Elaïna a écrit:
@Iphigénie a écrit:« Ambiguïté du penseur ... progressiste et rétrograde » ça me paraît casse-gueule et en tout cas ambitieux (ou téméraire...) Wink

C'est surtout idiot : progressiste par rapport à qui ? rétrograde par rapport à qui ?

Bon sinon on peut parler de Voltaire

Pour ceux à qui Rousseau donnerait parfois envie de marcher à quatre pattes, c'est une option. Smile

https://tecfa.unige.ch/proj/rousseau/voltaire.htm

Un lien à propos de Rousseau dont vous jugerez l'utilité:

http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-buisson/document.php?id=3561

Certainement à mettre en parallèle avec l'article Kant de la même référence.

À propos des lumières, un souvenir d'une heureuse époque sur neo:

Les lumières?


Pourquoi pas l'émancipation par l'examen du monde et de soi? On aurait tout aussi bien l'affranchissement de l'esprit face à l'hétéronomie, le libre gouvernement de l'esprit, du coeur et  du corps, et la réhabilitation de la sensibilité comme compagne de la raison.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Inspection sur le XVIIIe

par Hannibal le Mar 4 Déc 2018 - 20:50
Rousseau progressiste, si je devais prendre les choses par ce bout-là, je crois que je m'y prendrais en gros comme ça :
1° le progrès comme évolution des sociétés et des conduites (ici évidemment, Rousseau n'est pas un admirateur naïf des progrès puisque l'histoire pour lui est plutôt celle d'une déchéance morale): critique de l'idée de propriété et du "cortège de vices" qui en découle nécessairement quand elle devient un fondement du système social, contraste éventuel avec Voltaire (le Mondain) ou d'autres.
2° le progrès comme perfectionnement de la société et (par suite) des hommes: idée de contrat social, élaboration d'une philosophie de l'éducation etc.

J'avoue que je laisserais tomber - sauf en conclusion éventuellement - l'inspirateur des révolutionnaires (vision rétrospective qui sent un peu trop le finalisme, même si en un sens il s'agit de révolution au sens où il faudrait remettre le progrès à l'endroit), ainsi que les jugements moraux.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
sinan
Niveau 7

Re: Inspection sur le XVIIIe

par sinan le Mer 5 Déc 2018 - 9:29
Merci beaucoup pour vos idées. Je pourrais en effet faire comme sujet "Rousseau est-il progressiste ?"
Je vais réfléchir à tout cela.
J'essaie d'imaginer ma séance devant l'inspecteur. J'hésite entre une séance de lecture avec de l'analyse logique, une séance sur la virgule, une séance d'écriture sur la dissertation ou sur le dialogue entre Rousseau et Voltaire. Bref je suis très indécise.
Anywhere
Niveau 3

Re: Inspection sur le XVIIIe

par Anywhere le Mer 5 Déc 2018 - 23:03
A mon avis, choisis l'approche qui te permette de mettre le plus efficacement les élèves au travail ... c'est plutôt cela qu'observe l'ia-ipr. Mais vos échanges sur Rousseau n'en demeurent pas moins sont très intéressants.
Contenu sponsorisé

Re: Inspection sur le XVIIIe

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum