Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lisak35
Niveau 8

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Lisak35 le Sam 24 Nov 2018 - 9:53
@Cath : ok, toutes mes excuse car je fais partie de celles qui ont pu penser que tu incriminais l'enseignante en question, comme si c'était sa faute... Bref voilà désolée...
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Verdurette le Sam 24 Nov 2018 - 10:11
@Ramanujan974 a écrit: Ce que je ne comprends pas, dans ce genre de situation, c'est l'inaction des parents des élèves "normaux".
- Pourquoi ne déposent-ils pas plainte ? Je ne parle pas du commissariat, je parle d'envoyer tous les jours une lettre au procureur.
- Pourquoi ne téléphonent-ils pas tous les jours à l'IEN, à la mairie, à la presse, que sais-je encore ?

Cette inertie me semble aussi hallucinante que la maintien en classe de l'élève agressif?

J'ai déjà évoqué, il y a deux ans, ce cas de figure : trois élèves ingérables, en début d'année, dont un est d'ailleurs parti en ITEP en décembre, mais les deux autres sont restés, les parents des autres élèves étaient fous furieux car cela faisait déjà deux ans que leurs enfants les subissaient. Les plus capables de s'exprimer ont multiplié les actions : rencontrer la directrice, écrire à l'IEN, au rectorat, rien n'a changé. On leu a opposé que "ces enfants là" devaient être scolarisés aussi, et que tant que leur famille n'acceptaient pas les soins ou les orientations, on ne pouvait les forcer à rien.
J'étais dans une école avec des gens modestes, socialement fragiles, originaires de l'immigration pour la plupart, qui craignaient de s'opposer plus avant à l'administration, et qui n'ont pas osé porter plainte ou porter l'affaire sur la place publique.
Pour ma part, dans une école antérieure, j'ai fini par recourir au médiateur académique et l'enfant qui mettait sa vie et celle des autres en danger a été partiellement déscolarisé pour des soins , mais j'en ai pris plein la tronche par la suite de la part de la hiérarchie. J'étais inscrite sur la liste d'aptitude des directeurs, et on a confié des postes vacants à des personnes lambda, pour éviter d'avoir l'empêcheuse de tourner en rond comme directrice quelque part.

Dans la réalité, on fait des "IP", des signalements, des équipes éducatives, on perd des heures en réunion et on fait des brouettes de paperasses-parapluie, et ensuite on dit "regardez, j'ai fait tout ce qui était possible,  il faut se résigner".
Un enfant qui aurait une maladie physique, on obligerait les parents à le soigner Dès lors qu'on tombe dans la maladie mentale, le tabou s'abat, on ne peut obliger à rien. Le problème de fond est là : on ne devrait plus laisser les parents être les seuls décisionnaires lorsque les choses vont trop loin. Mais j'imagine le tollé si on prenait cette mesure courageuse. Et même de la part de certains enseignants !!
avatar
Babarette
Doyen

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Babarette le Sam 24 Nov 2018 - 12:04
Il n'est pas normal que les parents puissent décider de ne pas soigner leur enfant. Par exemple, plusieurs vaccins sont obligatoires et les parents peuvent être sanctionnés s'ils ne vaccinent pas leur enfant. Si un enfant a besoin d'une transfusion sanguine et que les parents refusent, ça leur sera imposé. Alors pourquoi serait-ce différent dans le cadre des maladies psychiques?
Le problème vient vraiment de ce que les maladies psychiques sont déconsidérées, comme si c'était de fausses maladies.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Lisak35
Niveau 8

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Lisak35 le Sam 24 Nov 2018 - 12:13
@Babarette : sur le fond je suis d'accord avec toi, le problème c'est qu'en vrai dun point de vue légal, juriqdique et même moral c'est assez compliqué... Je pense par exemple aux parents dont les convictions religieuses (entre autres) n'autorisent pas les soins médicaux, même lorsque l'enfant a une maladie assez grave qui nécessiterait un traitement particulier, peut-on et doit-on forcer les parents à donner les soins requis à leur enfant, sachant que cela irait à l'encontre de leurs liberté individuelle (je ne sais pas comment cela fonctionnerait en France non plus, car ce sujet est rarement abordé dans les médias français il me semble) ? Beaucoup de séries médico-policières (souvent américaines) d'ailleurs évoquent ce sujet, après il y a aussi un roman d'Ian McEwan qui aborde il me semble ce genre de questionnement, mais je ne l'ai pas lu, roman qui a aussi été adapté pour le cinéma avec Emma Thompson dont la prestation avait été unanimement saluée par la critique, mais bref, je comprends ce que tu veux dire, mais en vrai, peut-on forcer les parents ? Si oui, de quel droit et sous quelle loi (c'est une vraie question, absolument pas une attaque, au cas où... Smile  ) ?


Dernière édition par Lisak35 le Sam 24 Nov 2018 - 12:45, édité 1 fois
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par maikreeeesse le Sam 24 Nov 2018 - 12:16
@Babarette a écrit:Il n'est pas normal que les parents puissent décider de ne pas soigner leur enfant. Par exemple, plusieurs vaccins sont obligatoires et les parents peuvent être sanctionnés s'ils ne vaccinent pas leur enfant. Si un enfant a besoin d'une transfusion sanguine et que les parents refusent, ça leur sera imposé. Alors pourquoi serait-ce différent dans le cadre des maladies psychiques?
Le problème vient vraiment de ce que les maladies psychiques sont déconsidérées, comme si c'était de fausses maladies.

Là aussi cela a bien changé. Je vérifie et note lors de l'inscription en élémentaire que les vaccinations sont bien à jour. Environ 50 % ne le sont pas (vaccin dans l'année dès 6 ans et inscription en mars/avril...). Je le signale et j'attends fin décembre pour refaire le point et le communique au médecin scolaire, enfin quand il y en a un et.... Rien. Les élèves ont bien une visite en CE2 pendant lequel l'infirmière vérifie les carnets de santé (quand les parents l'apportent) et si manque d'un vaccin, c'est signalé dans le carnet et ....Rien !


Dernière édition par maikreeeesse le Sam 24 Nov 2018 - 12:32, édité 1 fois
avatar
Babarette
Doyen

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Babarette le Sam 24 Nov 2018 - 12:25
Pour te répondre Lisak, je dirai que la sécurité d'un enfant doit passer devant les convictions des parents. On a des convictions pour soi-même, mais on n'a pas à les imposer à ses enfants, du moins, pas au détriment de leur santé. On a aussi des lois qui restreignent notre liberté individuelle pour notre sécurité. Par exemple, on doit attacher sa ceinture quand on conduit. Pourtant, si on est le seul à mourir en cas de choc, pourquoi serait ce obligatoire? Dirais-tu d'un parent qui considérerait qu'attacher un enfant en voiture, c'est restreindre sa liberté de mouvement que c'est sa liberté de penser et qu'il faut la respecter ou qu'il faut le sanctionner parce qu'il met ses enfants en danger? Pour moi, le choix est vite fait.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Mathador le Sam 24 Nov 2018 - 12:32
@Verdurette a écrit:Un enfant qui aurait une maladie physique, on obligerait les parents à le soigner Dès lors qu'on tombe dans la maladie mentale, le tabou s'abat, on ne peut obliger à rien. Le problème de fond est là : on ne devrait plus laisser les parents être les seuls décisionnaires lorsque les choses vont trop loin. Mais j'imagine le tollé si on prenait cette mesure courageuse. Et même de la part de certains enseignants !!

Sauf que là il ne s'agirait même pas en réalité d'une obligation de soins, car les parents qui ne voudraient pas envoyer l'enfant en ITEP pourraient toujours avoir recours au CNED, au privé hors contrat (qui voudrait bien de l'enfant) ou à l'instruction en famille.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Babarette
Doyen

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Babarette le Sam 24 Nov 2018 - 12:45
L'IETP n'est pas fait que pour que les autres élèves soient tranquilles, mais pour aider l'élève qui y est envoyé.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Mathador le Sam 24 Nov 2018 - 12:50
@Babarette a écrit:L'IETP n'est pas fait que pour que les autres élèves soient tranquilles, mais pour aider l'élève qui y est envoyé.

Les deux ne sont pas incompatibles.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Verdurette le Sam 24 Nov 2018 - 13:01
En effet.  C'est le deuxième effet Kisscool. (Kisschool...?)
Et je considère qu'il est anormal que la majorité silencieuse réduite au silence ne puisse pas travailler,  prenne des coups, voient leurs affaires malmenées, parce qu'une famille refuse de faire le nécessaire. Qu'on leur donne le choix, soit : ITEP, ULIS adaptée ... ou vous vous chargez de l'instruction, avec le CNED ou qui vous voulez. Ces parents surfent sur le fait qu'on ne peut pas refuser leur enfant, et c'est anormal. Souvent, ils feignent d'accepter, puis au dernier moment refusent l'orientation ou l'inscription dans l'établissement, je l'ai souvent observé. Ils peuvent nous amuser ainsi pendant toutes les années de primaire. Au collège, on a un peu plus de recours, et encore ...
Certains t'accusent de vouloir mettre leur enfant en ULIS "parce qu'il est noir" (vécu aussi).
L'an passé, nous avons fait une IP pour un élève de CM2 qui nous rendait la vie infernale depuis le CP (un de ceux que j'avais eus en CE2), ils ont refusé de recevoir l'assistante sociale et ... RIEN.  Comme dit Maikreeeesse.


Egomet, mon "chien-guépard" qui se déplaçait dans la classe à quatre pattes, rugissait, aboyait et mordait les autres, faisait ma taille et mon poids. Je ne suis pas bien grande, je le reconnais, mais il avait huit ans. Lorsqu'il était en crise, il nous fallait être trois ou quatre pour le maîtriser, sans oublier qu'il ne fallait pas non le blesser.


Pour ce qui est des croyances et des soins, je m'interroge : les parents croient ce qu'ils veulent, c'est leur droit le plus strict, mais les enfants n'ont rien demandé, eux ... Donc on peut les laisser sans soin, les laisser souffrir, juste pour respecter les croyances des parents ?  Désolée, mais ça me choque.
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par pseudo-intello le Sam 24 Nov 2018 - 14:58
Nous habitons un Etat laïque. La loi de la République est au-dessus de toute "loi" supposément émanée de n'importe quel dieu.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Aliceinwonderland le Sam 24 Nov 2018 - 16:42
En stage dans un service d'enfant IMC je me rappelle une petite fille qui avait eu des dommages irréversibles au cerveau parce que les parents, témoins de Jéhovah, n'avaient jamais voulu administrer les médicaments (traitement préconisé car elle faisait de l'épilepsie). C'est choquant mais je crois qu'ils étaient dans leur droit.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Celadon le Sam 24 Nov 2018 - 17:52
On légifère sur la fessée mais on laisse des parents massacrer le cerveau de leur enfant au nom du respect de leur religion. Cela me restera à tout jamais incompréhensible.
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 6

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Pourquoi 3,14159 le Sam 24 Nov 2018 - 18:03
A force de bienveillance nous voilà arrivés à un point critique, car un jeune de 10 ans qui arrive à l'école avec la possibilité de frapper un adulte jusqu'à provoquer un arrêt aussi long... Pardon mais il faut reprendre les commandes là !
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par RogerMartin le Sam 24 Nov 2018 - 18:15
Je pense à la collègue, et à ses collègues, et aux élèves de l'école en question. Mais quelle misère...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Contenu sponsorisé

Re: Insultes, coups et menaces de mort sur PE par un élève de 10 ans

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum