Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Dim 13 Jan 2019 - 13:11
Enfin, dernier "grain de sel" : si Régis Marcon avait eu des professeurs de cuisine qui savaient écrire ces prof n'auraient pas eu besoin d'un prof de lettres pour écrire une recette de cuisine !
celitian
celitian
Expert

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par celitian le Dim 13 Jan 2019 - 13:20
Donc les élèves de pro ne vont plus du tout faire de "littérature", je sais pas comment le dire.
Tous les ans une collègue étudiait un auteur classique avec une sortie, comment cela va être possible ?
Si on regarde bien la réforme, je me trompe peut-être mais j'ai l'impression qu'elle suit beaucoup les idées de Meirieu avec le chef d'oeuvre, le rattachement à du concret, l'appauvrissement du disciplinaire.
Ce qui fait peur c'est que très souvent le LP sert de test avant d'élargir aux autres filières.
avatar
Cath
Bon génie

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Cath le Dim 13 Jan 2019 - 13:27
@Jacq a écrit:Enfin, dernier "grain de sel" : si Régis Marcon avait eu des professeurs de cuisine qui savaient écrire ces prof n'auraient pas eu besoin d'un prof de lettres pour écrire une recette de cuisine !

Excellente remarque.
Parce qu'entre nous, dans le palmarès des fautes d'orthographe sur les bulletins, les profs d'hôtellerie décrochent le pompon.
Serait-ce dû au fait qu'ils ont souvent été formés par l'apprentissage dans lequel les formateurs de pro dénigrent sans vergogne l'enseignement général ?
Je dis ça...
avatar
Bosco75
Niveau 7

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Bosco75 le Dim 13 Jan 2019 - 13:54
Cette réforme m'a convaincu d'aller voir du côté du concours interne de l'agrégation et du capes.
C'est la seule solution selon moi si l'on veut continuer à faire de l'histoire ou du français dans des volumes horaires encore convenables.
Devenir animateur, ça ne m'intéresse pas vraiment.
Travailler sur un chef d'oeuvre et faire de la co-intervention, encore moins.

Nous sommes nombreux à passer les concours interne/préparer les dossiers de détachement dans le corps des certifiés car nous ne voulons pas de cette réforme qui est déjà actée dans son principe et de sa mise en oeuvre...

Bon courage à tous.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 10

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Pourquoi 3,14159 le Lun 14 Jan 2019 - 20:02
Discours de notre CdE : "Ce n'est pas parce que les élèves auront moins d'heures que les professeurs en auront moins aussi.". Désespoir quand tu nous tiens… 

Ouf, les collègues sont soulagés !
Spoiler:
Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par gauvain31 le Lun 14 Jan 2019 - 20:07
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Discours de notre CdE : "Ce n'est pas parce que les élèves auront moins d'heures que les professeurs en auront moins aussi.". Désespoir quand tu nous tiens… 

Ouf, les collègues sont soulagés !
Spoiler:
Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer.

Non mais quel manque de respect!!!! J'espère que vous avez protesté. C'est honteux de dire des choses pareilles
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 10

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Pourquoi 3,14159 le Lun 14 Jan 2019 - 20:21
@gauvain31 a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Discours de notre CdE : "Ce n'est pas parce que les élèves auront moins d'heures que les professeurs en auront moins aussi.". Désespoir quand tu nous tiens… 

Ouf, les collègues sont soulagés !
Spoiler:
Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer.

Non mais quel manque de respect!!!! J'espère que vous avez protesté. C'est honteux de dire des choses pareilles
On verra vendredi pour la version officielle. Mais je me sens seul. Remarquez, je ne suis pas concerné et cela m'inquiète, alors que ceux concernés ne voient rien. Que faire ?

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Mathador
Mathador
Expert

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Mathador le Lun 14 Jan 2019 - 23:03
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Discours de notre CdE : "Ce n'est pas parce que les élèves auront moins d'heures que les professeurs en auront moins aussi.". Désespoir quand tu nous tiens… 
Facile, il suffit de convertir 2h élève en 1h élève dédoublée. Comment ça, ce n'est pas ce qui est envisagé ?

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
nigousse
Niveau 10

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par nigousse le Mar 15 Jan 2019 - 8:13
Moi aussi comme Bosco75 j'envisage d'aller voir ailleurs mais sans gaieté de cœur ( poste actuel dans un LP correct à 8km de chez moi). Mon poste est menacé quand la réforme sera déployée entièrement ( avant-dernière arrivée mais la dernière est sur poste à profil donc "sanctuarisé"). Mais me retrouver en collège, je n'arrive pas à me le représenter, je n'y arrive pas avec des élèves très jeunes, ça ne m'inspire pas. Il y a quelques jours sur M6 on a pu voir un énième reportage sur une journaliste postulant à un poste d'enseignante, une licence d'anglais mais prise sans problème sur un poste de lettres!! Tandis que moi, j'ai expliqué à mon inspecteur que, bien qu'ayant l'histoire comme valence ( je suis PLP Lettres-histoire depuis 17 ans), je souhaiterais plutôt un poste en lettres en collège ( bien que je sois dubitative sur le niveau collège quant à la gestion des élèves). Il a rétorqué que les inspecteurs de lettres ne seraient pas d’accord et qu'il me fallait retourner à la fac passer une licence de lettres oups!! Donc, si j'ai bien compris, mes 17 ans d'enseignement en lettres-histoire et, en parallèle, mes 10 ans d'enseignement en BTS en français ne sont pas suffisants pour enseigner en collège mais par contre une journaliste sans aucune compétence en lettres, aucun problème on marche vraiment sur la tête!! je me suis vraiment sentie insultée!!
mator
mator
Je viens de m'inscrire !

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par mator le Mar 15 Jan 2019 - 17:45
Bonjour à tous et à toutes,
Compte tenu de cette réforme, conseilleriez-vous à un.e jeune en master de sciences humaines de tenter un concours pour devenir prof en LP?
Merci pour votre avis!
avatar
Cath
Bon génie

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Cath le Mar 15 Jan 2019 - 20:45
Jamais.
Ni en collège, ni en LGT non plus, d'ailleurs.
Mathador
Mathador
Expert

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Mathador le Mar 15 Jan 2019 - 20:57
@Cath a écrit:Jamais.
Ni en collège, ni en LGT non plus, d'ailleurs.

Je tempère (un peu): l'agrégation se défend si l'on s'intéresse à la fois à sa matière et à l'éducation des enfants. Pour les autres concours, la paye est vraiment faible par rapport au travail fourni, à moins de tout bâcler.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par gauvain31 le Mar 15 Jan 2019 - 21:05
@Mathador a écrit:
@Cath a écrit:Jamais.
Ni en collège, ni en LGT non plus, d'ailleurs.

Je tempère (un peu): l'agrégation se défend si l'on s'intéresse à la fois à sa matière et à l'éducation des enfants. Pour les autres concours, la paye est vraiment faible par rapport au travail fourni, à moins de tout bâcler.

Je suis aussi d'accord pour l'agrégation. Et effectivement; la paye et les conditions de travail des PE, des certifiés et des PLP sont devenues indignes. Je n'aurais pas dit une telle chose il y a 10 ans. Pour un jeune vraiment motivé par l'enseignement et parce qu'il aime sa matière je lui dirais : "c'est l'agrégation ou rien du tout". Je suis vraiment triste de dire des choses pareilles en 2018


Dernière édition par gauvain31 le Mar 15 Jan 2019 - 22:31, édité 1 fois
farfalla
farfalla
Esprit sacré

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par farfalla le Mar 15 Jan 2019 - 22:28
Complètement d’accord avec Gauvain.

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
Paddy
Paddy
Habitué du forum

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Paddy le Mar 15 Jan 2019 - 23:46
Même avec l'agrégation, il faut être cinglé pour rentrer dans la boutique en 2019. Je me fais un devoir de décourager, sans aucun état d'âme, tous les prétendants (très peu nombreux au demeurant) à la fonction d'enseignant.
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 9

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Ajonc35 le Mer 16 Jan 2019 - 12:32
@Jacq a écrit:
@Cath a écrit:Presque autant d'heure de pipeau "Consolidation, accompagnement personnalisé et accompagnement au choix d’orientation" :265h que de "français, histoire-géo, EMC" (admirez le fourre-tout) : 267h !


Les termes de consolidation, accompagnement perso, etc. ne veulent rien dire. "L'AP/consolidation" reviendrait  à trois heures je  crois, donc rien de plus par rapport aux 2.5h d'EGLS que nous avons actuellement si l'on prend en compte les pertes disciplinaires, notamment au général. Trois heures de conso ? Une  heure en math/science,, une heure de LGH, une heure en LV ?  Combien d''heures disciplinaires perdues pour cela ? Nous perdons en réalité sur tous les tableaux, et les élèves plus encore que nous.

Blanquer l'avait indiqué : les élèves de LP coûtent trop cher.
Conclusion : il faut réduire le coût de chaque élève de LP ! Voilà le seul et unique de sa réforme.
C'est Bercy qui dirige et Blanquer applique, en  bon soldat qui n'a rien à faire de nos élèves alors que lui, aura bien réussi sa carrière !
Nos futurs élèves, il n'en n'a  rien à faire !
Oui un élève de LP coute cher mais quid d'un étudiant de classes prépa, et je ne vous fais pas toute la liste. Mais dans ce type de formation ce sont les enfants des élites qui se mobilisent, donc, on ne touche pas.
Je suis en LP agricole et donc la part de l'enseignement général est réduite, plus encore que en LP EN et que dire de mes collègues qui voient leurs apprentis la moitié du temps. Par exemple Lettres-Histoires c'est 3 heures en 1ère où seul le français est dédoublé et 4 heures en terminale où aucun dédoublement n'existe. (donc déjà moins que l'EN). L'anglais c'est 1 h 30 par semaine + anglais de l'option , 30 minutes en 1ère et un peu plus en terminale, etc....Nous avons des classes à 20-25 mais aussi des classes plus nombreuses.
La réforme est à peine évoquée chez nous mais cela nous tombera dessus aussi, avec moins de préparation, comme le bac pro 3 ans qui a été mis en place en 6 mois et pas finalisé à la rentrée concerné, il y a eu des ajustements durant l'année. Mes collègues d'enseignement professionnel pensent qu'ils n'y perdront pas au contraire ( mare aux crocodiles annoncée)
Nous pratiquons depuis longtemps la pluridisciplinarité et je vous assure que même si notre travail est le plus souvent de qualité nous perdons en efficacité. Faire de l'anglais en même temps que l'histoire-géo est moins efficace que faire de l'anglais et faire de l'histoire-géo. Faire du français avec un prof de technique pour la rédaction du dossier de stage, c'est aussi moins efficace sans compter que les élèves attendent ces heures pour travailler sur leur dossier. Il en est de même pour tout un tas d'activités qui ont été introduites dans la classe quand autrefois elles faisaient partie du travail personnel des élèves pour une grande partie (par exemple la rédaction d'un CV ) et cela au détriment de contenus plus ambitieux. Cela ne veut pas dire que c'est inintéressant mais on arme moins bien les élèves à la poursuite d'études quel que soit le niveau de ces études.
Dans notre LEP il n'y a que deux temps complet Histoire-Géo et d'ici peu mon collègue assurera l'ensemble ou presque. Moi je me rapproche de la sortie, mais je n'ai pas enseigné pendant 40 ans en LEP pour ce détricotage massif ( qui fait suite à la réforme bac pro: ma collègue de français avait 12 heures de français sur 4 ans rendues à 6 heures sur trois ans). A terme quelles familles nous enverrons leurs enfants sauf en post bac et après un lycée général?
Je suis triste.
PS : sur Médiapart Eliane le Port écrit un article (blog) que je trouve intéressant
Mathador
Mathador
Expert

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Mathador le Mer 16 Jan 2019 - 15:42
@Ajonc35 a écrit:Oui un élève de LP coute cher mais quid d'un étudiant de classes prépa, et je ne vous fais pas toute la liste. Mais dans ce type de formation ce sont les enfants des élites qui se mobilisent, donc, on ne touche pas.

Est-ce le LP ou la combinaison CPGE+école d'ingénieurs qui coûte le plus cher par rapport à la valeur ajoutée de la qualification ?
Je ne cherche pas à répondre à cette question, car ce n'est de toute façon pas la question la plus pertinente: la valeur ajoutée du bac pro fait les frais d'une sélection adverse due à la sélectivité insuffisante du diplôme, et c'est cet aspect qu'il convient de traiter en priorité.
Cette sélectivité est certes le fruit d'une attitude démagogique voire clientéliste du ministère, mais relève aussi d'une volonté de faire des économies tout en respectant l'article L122-2 du Code de l'éducation. C'est cet article L122-2 qui contraint le Minéduc à choisir les pires économies possibles, et les effets néfaste de cet article ont été aggravés par la réforme du bac pro en 3 ans qu'il est urgent d'abroger.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Jacq
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:04
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Discours de notre CdE : "Ce n'est pas parce que les élèves auront moins d'heures que les professeurs en auront moins aussi.". Désespoir quand tu nous tiens… 

Ouf, les collègues sont soulagés !
Spoiler:
Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer.


Votre proviseur est un *** ou un carriériste lèche-fion puisqu'il lui suffit de regarder les heures postes sur les trois ans pour constater la baisse des heures.
Il est d'ailleurs amusant (si vous n'avez pas vu le diaporama que la Pravda a ordonné qu'on nous diffuse histoire de faire croire qu'il y a de la concertation) de constater que l'on ne nous montre que les horaires élèves annuels (donc illisibles pour un non initié), pour la première année seulement, et surtout pas le différentiel entre les heures actuelles et les heures à venir (annuelles ou sur les trois ans, deux ans pour les CAP).

Les inspecteurs nous enflent copieusement en nous disant qu'ils ignorent tout (évidemment qu'ils savent). Les CDE nous dupent en faisant de ne pas savoir ce que cela va donner sur trois ou deux ans (CAP). Il est évident que leur syndicat n'est pas plus bête que nos syndicats et qu'ils savent très bien ce que seront les conséquences. Ils ont juste pour ordre de la FERMER ! Les rectorats sont sous tension. Cette année les HSA imposées ne seraient pas trop hautes car il faut faire passer la réforme (y compris l'actuelle concernant les 2HSA imposées) sans que cela explose. La vérité arrivera l'année prochaine, une fois que tout sera en place. Là ça va saigner fort.

Il en est de même pour les académies. On ne tape pas trop fort dans les académies voisines. On tape plus sur l'une pour dire à l'autre que "ça ne touche pas tout le monde", histoire surtout que cela n'explose pas au niveau national. Mais, une seconde fois, la vérité sera là l'année prochaine.  Dans les académies nous entendons le même discours : "cela ne vous  touchera pas, cela touche le département voisin".... Ouais, nous verrons l'année prochaine.


Tout cela appuyé par la Pravda des médias dans leur ensemble. On comprend pourquoi, dans  un pays de liberté, je ne fais plus la "semaine de la presse" depuis des années lorsque je constate le niveau de nos médias qui sont LIBRES par rapport au courage de journalistes dans les pays où il n'y a pas de liberté (ou peu) de la presse et où la libre parole se termine en prison ou dans une fosse.  Je passe sur les syndicats croupions qui appuient cette réforme !


EDIT : et après nos médias s'étonnent d'être pris à parti par nos gilets jaunes....
Jacq
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:07
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Discours de notre CdE : "Ce n'est pas parce que les élèves auront moins d'heures que les professeurs en auront moins aussi.". Désespoir quand tu nous tiens… 

Ouf, les collègues sont soulagés !
Spoiler:
Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer.

Non mais quel manque de respect!!!! J'espère que vous avez protesté. C'est honteux de dire des choses pareilles
On verra vendredi pour la version officielle. Mais je me sens seul. Remarquez, je ne suis pas concerné et cela m'inquiète, alors que ceux concernés ne voient rien. Que faire ?

Pas besoin d'attendre vendredi, les horaires sont officiels, les grilles ont été données par les syndicats (CGT-SNUEP) depuis l'année scolaire dernière... Qu'est-qu'il y a à attendre ? Nous connaissons les heures, seule notre hiérarchie fait semblant de l'ignorer.
Jacq
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:09
@nigousse a écrit:Moi aussi comme Bosco75 j'envisage d'aller voir ailleurs mais sans gaieté de cœur ( poste actuel dans un LP correct à 8km de chez moi). Mon poste est menacé quand la réforme sera déployée entièrement ( avant-dernière arrivée mais la dernière est sur poste à profil donc "sanctuarisé"). Mais me retrouver en collège, je n'arrive pas à me le représenter, je n'y arrive pas avec des élèves très jeunes, ça ne m'inspire pas. Il y a quelques jours sur M6 on a pu voir un énième reportage sur une journaliste postulant à un poste d'enseignante, une licence d'anglais mais prise sans problème sur un poste de lettres!! Tandis que moi, j'ai expliqué à mon inspecteur que, bien qu'ayant l'histoire comme valence ( je suis PLP Lettres-histoire depuis 17 ans), je souhaiterais plutôt un poste en lettres en collège ( bien que je sois dubitative sur le niveau collège quant à la gestion des élèves). Il a rétorqué que les inspecteurs de lettres ne seraient pas d’accord et qu'il me fallait retourner à la fac passer une licence de lettres oups!! Donc, si j'ai bien compris, mes 17 ans d'enseignement en lettres-histoire et, en parallèle, mes 10 ans d'enseignement en BTS en français ne sont pas suffisants pour enseigner en collège mais par contre une journaliste sans aucune compétence en lettres, aucun problème  on marche vraiment sur la tête!! je me suis vraiment sentie insultée!!


Remarque éloquente ! En plus il est certain que ceux qui sortent d'une licence ou d'un master de lettres ont un niveau plus "excellent" que ceux qui sont sortis d'une fac d'histoire il y a 20 ans ! De quoi se marrer !
Jacq
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:09
@mator a écrit:Bonjour à tous et à toutes,
Compte tenu de cette réforme, conseilleriez-vous à un.e jeune en master de sciences humaines de tenter un concours pour devenir prof en LP?
Merci pour votre avis!


Prof de quoi ? Sciences humaines c'est flou.
Jacq
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:15
@Mathador a écrit:
@Ajonc35 a écrit:Oui un élève de LP coute cher mais quid d'un étudiant de classes prépa, et je ne vous fais pas toute la liste. Mais dans ce type de formation ce sont les enfants des élites qui se mobilisent, donc, on ne touche pas.

Est-ce le LP ou la combinaison CPGE+école d'ingénieurs qui coûte le plus cher par rapport à la valeur ajoutée de la qualification ?
Je ne cherche pas à répondre à cette question, car ce n'est de toute façon pas la question la plus pertinente: la valeur ajoutée du bac pro fait les frais d'une sélection adverse due à la sélectivité insuffisante du diplôme, et c'est cet aspect qu'il convient de traiter en priorité.
Cette sélectivité est certes le fruit d'une attitude démagogique voire clientéliste du ministère, mais relève aussi d'une volonté de faire des économies tout en respectant l'article L122-2 du Code de l'éducation. C'est cet article L122-2 qui contraint le Minéduc à choisir les pires économies possibles, et les effets néfaste de cet article ont été aggravés par la réforme du bac pro en 3 ans qu'il est urgent d'abroger.


Tu as raison, on ne devrait pas se poser la question, mais le problème est que la question nous est posée. On ne devrait pas se poser la question du coût d'un élève de Classe prépa car ces élèves méritent ce que nous leur devons, mais elle ne devrait pas se poser non plus pour les élèves de LP car ils méritent un coût supplémentaire à d'autres élèves du fait de leurs difficultés et parce qu'il faut qu'ils soient employés et employables à l'obtention de leur diplôme. Nous sommes tous les deux d'accord.
Mais la comparaison est frappante car on constate que les économies, si elles s'effectuent à tous les niveaux, s'effectuent surtout sur nos élèves de LP, sur leurs enseignants, et que sont eux qui trinquent le plus en terme de restriction alors que ce sont eux qui demandent le plus de soins et de moyens.
Voilà, la politique depuis plus d'une décennie qui frappe nos élèves. D'où des interrogations qui peuvent te heurter de notre part, mais simplement parce que nous, la réalité nous frappe. Ce sont les élèves qui, parmi les réformes diverses, sont les plus frappés alors que ce sont eux qui devraient l'être le moins.
A Tuin
A Tuin
Sage

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par A Tuin le Mer 16 Jan 2019 - 16:16
Savez-vous pour quand doivent sortir les projets de nouveaux programmes seconde bac pro ?
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 9

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Ajonc35 le Mer 16 Jan 2019 - 16:18
@Mathador a écrit:
@Ajonc35 a écrit:Oui un élève de LP coute cher mais quid d'un étudiant de classes prépa, et je ne vous fais pas toute la liste. Mais dans ce type de formation ce sont les enfants des élites qui se mobilisent, donc, on ne touche pas.

Est-ce le LP ou la combinaison CPGE+école d'ingénieurs qui coûte le plus cher par rapport à la valeur ajoutée de la qualification ?
Je ne cherche pas à répondre à cette question, car ce n'est de toute façon pas la question la plus pertinente: la valeur ajoutée du bac pro fait les frais d'une sélection adverse due à la sélectivité insuffisante du diplôme, et c'est cet aspect qu'il convient de traiter en priorité.
Cette sélectivité est certes le fruit d'une attitude démagogique voire clientéliste du ministère, mais relève aussi d'une volonté de faire des économies tout en respectant l'article L122-2 du Code de l'éducation. C'est cet article L122-2 qui contraint le Minéduc à choisir les pires économies possibles, et les effets néfaste de cet article ont été aggravés par la réforme du bac pro en 3 ans qu'il est urgent d'abroger.
Je ne cherche pas non plus à opposer les uns aux autres. Tout ce que je souhaite, c'est que chacun, selon ses moyens ( financiers, intellectuels,...) ait sa chance et je constate que ce sont toujours les mêmes qui sont touchés non pas, en plus, mais, en moins. C'est cela qui me désole. Je serai toujours favorable à ce qui permet aux jeunes d'être mieux à l'Ecole, de mieux se former, de mieux s'insérer et ce n'est pas la voie choisie pour le LP. Combien d'élèves avons nous "réparés", "réconciliés avec l'école et l'envie d'apprendre", "relancés"? Cette diminution est aussi un manque de reconnaissance vis-à-vis des enseignants et des personnels qui y travaillent.
Ne pas oublier que les pseudo-réformes se font à moyens constants et que j'ai le sentiment que le LP paie pour les enfants de primaire ( qui avaient besoin de plus de reconnaissance*) mais le EN MEME TEMPS ne fonctionne pas. Le LP paie tellement depuis 10 ans (on nous avait dit que le niveau allait s'élever avec un an de moins. Heureusement nous n'y avons pas cru. Mais nous, nous sommes encore là et le ministre qui l'a dit est parti ) que sa fin est programmée et ne sera plus que le fait des organisations professionnelles ( mort des matières générales, inutiles) et de l'apprentissage ( je n'ai rien contre l'apprentissage mais lui non plus ne convient pas à tous, sans compter que l'entrée en apprentissage est conditionné par l'obtention d'un contrat et donc de la sélectivité. Et les autres?)
* Ma petite-fille est en CP. Classe double niveau CP-CE1 à 24. Les CE1 sont 18.
Jacq
Jacq
Vénérable

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Jacq le Mer 16 Jan 2019 - 16:27
@celitian a écrit:Donc les élèves de pro ne vont plus du tout faire de "littérature", je sais pas comment le dire.
Tous les ans une collègue étudiait un auteur classique avec une sortie, comment cela va être possible ?
Si on regarde bien la réforme, je me trompe peut-être mais j'ai l'impression qu'elle suit beaucoup les idées de Meirieu avec le chef d'oeuvre, le rattachement à du concret, l'appauvrissement du disciplinaire.
Ce qui fait peur c'est que très souvent le LP sert de test avant d'élargir aux autres filières.


Ben si, 20 mn pour les bac pro, par semaine, 5 minutes pour les CAP.
Meirieu est loin de tout cela.
Par contre une politique réactionnaire de droite, libérale en plus, qui pense qu'un élève de CAP n'a pas à connaître Zola, Victor Hugo, ou autre. Mais les derniers programmes de CAP sous Chatel allaient déjà en ce sens. Il suffit de voir les thèmes : "s'insérer dans la Cité", "s'insérer dans le monde professionnel", "les conflits", "la diversité"... Donc nos élèves sont des crétins incapables de s'insérer dans la Cité, dans le monde pro, de gérer un conflit.... Heureusement que je ne suis pas les programmes, que je fais du Maupassant (ils aiment), du Zola (ils aiment), du Hugo (ils aiment)... Mais hors programme, m'en tape de leurs programmes ! Enfonçons les dans la misère, confinons les dans ces sujets, quelle médiocrité.
Mais selon Régis Marcon : il faut leur faire écrire des recettes de cuisines !
Le principe du LP est : formation professionnelle (il n'y aura bientôt plus rien) et ouverture vers la culture (justement pour ces élèves souvent exclus de la culture - il n'y aura plus rien !).
Nos inspecteurs et nos CDE cautionnent par leur silence coupable.
Et après on vient nous parler de "devoir du fonctionnaire". Qui sont les fonctionnaires qui dérogent le plus à leurs devoirs ? Les enseignants qui protestent (mais tellement peu) ou la hiérarchie qui valide du fait de son silence ? Et notre ministre, dans son "école de l'INconfiance" nous parle de fidélité. Je ne dois aucune fidélité envers sa politique, envers ma hiérarchie qui nous trahit, par contre je dois tout cela à mes élèves.
Mathador
Mathador
Expert

Du nouveau pour la réforme du lycée pro ? - Page 7 Empty Re: Du nouveau pour la réforme du lycée pro ?

par Mathador le Mer 16 Jan 2019 - 16:31
@Jacq a écrit:Mais la comparaison est frappante car on constate que  les économies, si elles s'effectuent à tous les niveaux, s'effectuent surtout sur nos élèves de LP, sur leurs enseignants, et que sont eux qui trinquent le plus en terme de restriction alors que ce sont eux qui demandent le plus de soins et de moyens.
Voilà, la politique depuis plus d'une décennie qui frappe nos élèves. D'où des interrogations qui peuvent te heurter de notre part, mais simplement parce que nous, la réalité nous frappe. Ce sont les élèves qui, parmi les réformes diverses, sont les plus frappés alors  que ce sont eux qui devraient l'être le moins.

Disons que j'aurais peut-être moins réagi si Peillon n'avait pas déjà essayé de dégommer les CPGE en prétendant redistribuer l'argent dans les ZEP.
Sinon, je crois que malheureusement les derniers gouvernements ne réfléchissent qu'à court terme et récupèrent le pognon là où il est le plus facilement disponible, comme lorsqu'on bradait les sociétés autoroutières. Et pour le fait que c'était différent autrefois, j'aurais tendance à me dire que ce n'est pas étranger à une influence plus forte des planificateurs stratégiques liés à l'armée, que ce soit à l'époque de Ferry lorsque l'on venait de perdre l'Alsace-Moselle ou à l'époque des Trente Glorieuses où l'on faisait en partie cavalier seul sous l'influence de De Gaulle et de Foccart.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum