Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Mateo_13
Niveau 5

[Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Mateo_13 le Jeu 29 Nov 2018 - 16:34
Bonjour,

Sylvie Plane a écrit:
Tribune. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, s’apprête à faire voter la loi pour «une école de la confiance», dont le logo figure par avance sur les documents du site du ministère.

Pour fournir les éléments de langage, il a publié en mai 2018 Construisons ensemble l’école de la confiance, ouvrage dans lequel le mantra «confiance» est martelé plus de 80 fois.

Il s’agit bien évidemment d’effacer le mot «refondation» qui donna son nom à la loi sur l’école votée sous la gauche. Mais il s’agit aussi pour le ministre de profiter de cette loi pour imposer ses vues sur l’éducation et régler des comptes avec la formation et le recrutement des enseignants, quitte à déstabiliser profondément les systèmes scolaires et universitaires.

Obsession de la performance

Prétention de maîtriser la formation des enseignants

Empêcher toute pensée critique

Last but not least : des enseignants pour moins d’un smic par mois

Lisez la suite ici : https://www.liberation.fr/debats/2018/11/29/loi-pour-une-ecole-de-la-confiance-l-education-sous-controle_1694968

Amicalement,

_________________
Mateo.
www.mathemagique.com : Axiomatique de collège.
avatar
Elaïna
Empereur

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Elaïna le Jeu 29 Nov 2018 - 17:39
Bof. Beaucoup de grandes phrases pour ne pas montrer grand-chose. Le gros paragraphe sur les évaluations de CP est de très mauvaise foi. Un coup les gens se plaignent qu'on ne dépiste pas les difficultés (méchants profs pas attentifs), un coup les gens se plaignent qu'on mette en place des procédures pour les dépister plus facilement (méchants profs qui font rien qu'à vouloir normaliser). Tout le reste, c'est du blabla non argumenté.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Mateo_13
Niveau 5

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Mateo_13 le Jeu 29 Nov 2018 - 17:56
Bonjour,

7 février 2018 : Comprendre la réforme du bac et la réorganisation du lycée :
Invitées : Sylvie Plane, linguiste et ancienne vice-présidente du Conseil supérieur des programmes



Autres invitées :
Valérie Philippeau, professeure d'histoire-géographie en terminale
Christine Jarrige, psychologue de l’éducation nationale.

Amicalement,

_________________
Mateo.
www.mathemagique.com : Axiomatique de collège.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Jacq le Jeu 29 Nov 2018 - 18:31
@Elaïna a écrit:Bof. Beaucoup de grandes phrases pour ne pas montrer grand-chose. Le gros paragraphe sur les évaluations de CP est de très mauvaise foi. Un coup les gens se plaignent qu'on ne dépiste pas les difficultés (méchants profs pas attentifs), un coup les gens se plaignent qu'on mette en place des procédures pour les dépister plus facilement (méchants profs qui font rien qu'à vouloir normaliser). Tout le reste, c'est du blabla non argumenté.

C'est certain que des remplaçants d'enseignants non enseignants pour moins de 1000E par mois, ce n'est pas un argument...
avatar
Elaïna
Empereur

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Elaïna le Jeu 29 Nov 2018 - 18:36
@Jacq a écrit:
@Elaïna a écrit:Bof. Beaucoup de grandes phrases pour ne pas montrer grand-chose. Le gros paragraphe sur les évaluations de CP est de très mauvaise foi. Un coup les gens se plaignent qu'on ne dépiste pas les difficultés (méchants profs pas attentifs), un coup les gens se plaignent qu'on mette en place des procédures pour les dépister plus facilement (méchants profs qui font rien qu'à vouloir normaliser). Tout le reste, c'est du blabla non argumenté.

C'est certain que des remplaçants d'enseignants non enseignants pour moins de 1000E par mois, ce n'est pas un argument...

ça bien sûr mais ça n'est pas spécialement lié à Blanquer.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Jacq
Vénérable

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Jacq le Jeu 29 Nov 2018 - 18:44
@Elaïna a écrit:
@Jacq a écrit:
@Elaïna a écrit:Bof. Beaucoup de grandes phrases pour ne pas montrer grand-chose. Le gros paragraphe sur les évaluations de CP est de très mauvaise foi. Un coup les gens se plaignent qu'on ne dépiste pas les difficultés (méchants profs pas attentifs), un coup les gens se plaignent qu'on mette en place des procédures pour les dépister plus facilement (méchants profs qui font rien qu'à vouloir normaliser). Tout le reste, c'est du blabla non argumenté.

C'est certain que des remplaçants d'enseignants non enseignants pour moins de 1000E par mois, ce n'est pas un argument...

ça bien sûr mais ça n'est pas spécialement lié à Blanquer.

Ah bon ? C'est lié à qui ?
avatar
Elaïna
Empereur

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Elaïna le Jeu 29 Nov 2018 - 18:55
Au scandale des contractuels qui existe depuis bien longtemps, non ?

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Jacq
Vénérable

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Jacq le Jeu 29 Nov 2018 - 18:57
@Elaïna a écrit:Au scandale des contractuels qui existe depuis bien longtemps, non ?

Non. Désolé Elaïna, mais tu as dû lire l'article en diagonale. Les contractuels sont mal payés, comme nous, mais pas à ce point.
avatar
Elaïna
Empereur

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Elaïna le Jeu 29 Nov 2018 - 18:59
@Jacq a écrit:
@Elaïna a écrit:Au scandale des contractuels qui existe depuis bien longtemps, non ?

Non. Désolé Elaïna, mais tu as dû lire l'article en diagonale. Les contractuels sont mal payés, comme nous, mais pas à ce point.

J'ai mal compris le passage alors. Désolée. Je suis un tout petit peu crevée. Je m'en vais tout relire.

EDIT : mea culpa, j'avais mal lu le dernier paragraphe.

(Bon, je maintiens qu'une grande partie de l'article est du blabla creux, "ouhlala méchant méchant" qui n'apporte pas grand-chose).

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Jacq
Vénérable

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Jacq le Jeu 29 Nov 2018 - 19:05
Le problème est que nos journalistes restent "à la surface" et sur les effets d'annoncer, ou sur les alertes lancées par les intéressés.  C'est vague et cela reprend des faits réels qui méritent d'être plus détaillés et plus approfondis. Mais, oui, Blanquer est "méchant méchant" (pour reprendre des propos avec humour), bien pire que ce qui est décrit dans ce "petit" article d'opinion plus que de fond. S'ils souhaitaient attaquer Blanquer il y a des éléments bien plus à charge encore.


Dernière édition par Jacq le Jeu 29 Nov 2018 - 19:31, édité 1 fois
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Verdurette le Jeu 29 Nov 2018 - 19:25
Je me pose toutefois une question : quel est le nombre d'heures rémunérées pour les AED , ce salaire ne correspond-il qu'à l'enseignement, y a t-il des heures de surveillance proprement dites payées à part , ces étudiants ne sont-ils pas à temps partiels, et chargés seulement de remplacer ponctuellement? Parce qu'un salaire mensuel, cela ne veut rien dire, et il est illégal de payer un salarié en dessous du SIC, donc cela manque de précision.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Rendash le Jeu 29 Nov 2018 - 19:29
Le ministre exhibe cependant l’argument du conseil scientifique pour transformer en «instituts» l’école des cadres de l’Education nationale et les écoles supérieures formant les enseignants. Cette opération pourrait lui permettre de contrôler au plus près ce qui est enseigné et d’empêcher toute pensée critique.


C'est vrai que ce serait dommage, les ESPE étant réputées ubi et orbi pour être des temples de la Pensée Critique Laughing


Le scandale du remplacement par des AED est bien réel, en revanche. Mais, bon, il y aura quelqu'un devant les élèves, le ministère pourra pavoiser, les parents seront contents, les élèves seront contents. Ce n'est pas non plus comme s'ils devaient apprendre quelque chose au collège, non plus, faut pas déconner.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Bon génie

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Rendash le Jeu 29 Nov 2018 - 19:31
Lutter contre la crise de recrutement : la publicité


Parmi les publicitaires interrogés [...], il y a Charles Petit qui conseille d’insister sur l’Education nationale, plutôt que sur le métier d’enseignant. «On ne peut pas recréer le statut social d’antan. Il ne faut pas tomber dans le côté pétainiste avec des discours sur la noblesse de la tâche d’enseignement, l’abnégation à l’égard des enfants, etc. Il faut au contraire expliquer ce qu’est l’Education nationale et que ce n’est pas n’importe quoi. On ne peut pas vendre le permis de conduire quand les bagnoles sont pourries.»

Quant au publicitaire Pascal Mary, encore plus cash : «J’aurais du mal. On ne les paye pas et on leur dit partout que ce sont des cons. C’est plus facile de vendre des boîtes de conserve.» Sympa.

Spoiler:
...en 1987. Comme quoi ... Ce Pascal Mary avait tout compris.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Jacq
Vénérable

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Jacq le Jeu 29 Nov 2018 - 19:33
"Quant au publicitaire Pascal Mary, encore plus cash : «J’aurais du mal. On ne les paye pas et on leur dit partout que ce sont des cons. C’est plus facile de vendre des boîtes de conserve.»

Mais heureusement, Blanquer nous aime.
Nous avons reçu des stagiaires enseignants. J'avais envie de leur dire : barrez-vous les gars, faites autre chose !
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 6

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Pourquoi 3,14159 le Jeu 29 Nov 2018 - 19:47
@Jacq a écrit:"Quant au publicitaire Pascal Mary, encore plus cash : «J’aurais du mal. On ne les paye pas et on leur dit partout que ce sont des cons. C’est plus facile de vendre des boîtes de conserve.»

Mais heureusement, Blanquer nous aime.
Nous avons reçu des stagiaires enseignants. J'avais envie de leur dire : barrez-vous les gars, faites autre chose !
Je le dis haut et fort dès la pré rentrée. C'est mon coté social qui parle.
avatar
VinZT
Expert spécialisé

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par VinZT le Ven 30 Nov 2018 - 11:50
Ajoutons que Sylvie Plane est une ardente défenseur défenseuse (défenseure ?) du célèbre prédicat. C'est dire si elle sait ce qu'il faut faire et ce qui est bon pour les apprenant·e·s.

PS : contrairement à l'adage « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », on peut très bien être à la fois contre Sylvie Plane et contre Blanquer, je le dis juste en passant …

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Balthazaard
Sage

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Balthazaard le Ven 30 Nov 2018 - 12:12
C'est vrai mais je n'accorde aucun crédit à cette dame dont les positions partisanes sont bien connues de ceux qui ont suivi l'éviction de Lussault. Ces personnes contribuent tout autant, même si c'est sous une autre forme que celle de Blanquer, à la destruction de l'idée d'éducation nationale.
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Pierre-Henri le Ven 30 Nov 2018 - 12:28
@Rendash a écrit:

C'est vrai que ce serait dommage, les ESPE étant réputées ubi et orbi pour être des temples de la Pensée Critique Laughing


Pour ma part, ayant passé jadis par l'IUFM et plus récemment par l'ISFEC, j'ai trouvé que leurs intervenants étaient effectivement très critiques, façon mutins de Panurge : critiques contre les disciplines académiques, contre la grammaire et l'orthographe, contre les classiques de la littérature, contre tout ce qui est scolaire, contre les sanctions et les punitions, contre l'autorité des professeurs, contre les bons élèves, contre tout ce qui est perçu, même de loin, comme "frontal" ou "vertical". Une vraie bande de renégats, de guérillos, de résistants sublimes, de martyrs de la cause, d'autant plus libres de hurler leur révolte à la face du monde qu'ils sont assis les fesses au chaud loin des classes.
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Anaxagore le Ven 30 Nov 2018 - 12:34
Et que ce sont des "rebelles" d'État. Enfin, des rebelles d'État qui démolissent l'État.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
ar_angar
Niveau 3

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par ar_angar le Ven 30 Nov 2018 - 19:21
[quote="Jacq"]
@Elaïna a écrit: Les contractuels sont mal payés, comme nous, mais pas à ce point.

Je confirme ...
avatar
Rendash
Bon génie

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Rendash le Ven 30 Nov 2018 - 20:41
@Pierre-Henri a écrit:
@Rendash a écrit:

C'est vrai que ce serait dommage, les ESPE étant réputées ubi et orbi pour être des temples de la Pensée Critique Laughing


Pour ma part, ayant passé jadis par l'IUFM et plus récemment par l'ISFEC, j'ai trouvé que leurs intervenants étaient effectivement très critiques, façon mutins de Panurge : critiques contre les disciplines académiques, contre la grammaire et l'orthographe, contre les classiques de la littérature, contre tout ce qui est scolaire, contre les sanctions et les punitions, contre l'autorité des professeurs, contre les bons élèves, contre tout ce qui est perçu, même de loin, comme "frontal" ou "vertical". Une vraie bande de renégats, de guérillos, de résistants sublimes, de martyrs de la cause, d'autant plus libres de hurler leur révolte à la face du monde qu'ils sont assis les fesses au chaud loin des classes.


C'est toujours poilant de voir ou d'entendre des personnes à qui l'institution a confié un rôle (inspecteurs ou formateurs) essayer de se poser en martyrs et de jouer le rôle du seul contre tous, oui. Ces institutionnels qui jouent aux révolutionnaires (qu'ils soient compétents ou non, là n'est même pas la question) ont un je-ne-sais-quoi qui les rend parfois aussi touchants qu'irritants : choisir entre la couronne du martyre pas-prophète-en-son-pays et les lauriers de l'expert reconnu est si difficile Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Shere Khan
Niveau 9

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Shere Khan le Ven 30 Nov 2018 - 20:48
J'ai eu affaire à Sylvie Plane. Je ne dis rien...

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes
avatar
Thalie
Grand sage

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Thalie le Sam 1 Déc 2018 - 9:09
Ben...si...raconte !
Contenu sponsorisé

Re: [Libération] Loi pour une «école de la confiance» : l'éducation sous contrôle

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum