Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Caspar
Bon génie

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Mer 5 Déc 2018 - 16:35
@Barbossa a écrit:Eh ben... entre vos longues discussions sur le salaire et le nombre d'heures de travail, la réduction de l'autonomie de l'enseignant et des effectifs comme l'indique @Jacq, et la récente nouvelle d'un professeur mort poignardé à Courbevoie, ce n'est pas du tout motivant... c'est à se demander pourquoi vous avez choisi ce métier et pourquoi vous continuez.
Du coup je pense que je vais sérieusement réfléchir à une autre voie, le problème c'est que je ne peux pas m'éterniser dans de longues années d'études, je suis issu d'un milieu social assez défavorisé économiquement et il me faut assez rapidement prendre mon indépendance économique pour alléger mes parents, donc je ne sais pas trop vers quoi me tourner, peut-être la conservation du patrimoine, même si enseigner m'a toujours attiré et que ça me fend le cœur d'imaginer de faire autre chose, mais bon tant pis...
En tout cas merci pour vos réponses.

Tu espérais peut-être que nous te disions que c'est le plus beau métier du monde et que les élèves nous offrent des boîtes de chocolat tous les jours. Wink Il me semble qu'au bout de plusieurs pages de discussion tu as eu des avis divers et variés. Personne ne te dira je pense que c'est un métier facile et très bien payé, ça ne veut pas dire qu'il n'a pas d'intérêt.
Malaga
Malaga
Modérateur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Malaga le Mer 5 Déc 2018 - 16:37
@Barbossa a écrit:Eh ben... entre vos longues discussions sur le salaire et le nombre d'heures de travail, la réduction de l'autonomie de l'enseignant et des effectifs comme l'indique @Jacq, et la récente nouvelle d'un professeur mort poignardé à Courbevoie, ce n'est pas du tout motivant... c'est à se demander pourquoi vous avez choisi ce métier et pourquoi vous continuez.
Du coup je pense que je vais sérieusement réfléchir à une autre voie, le problème c'est que je ne peux pas m'éterniser dans de longues années d'études, je suis issu d'un milieu social assez défavorisé économiquement et il me faut assez rapidement prendre mon indépendance économique pour alléger mes parents, donc je ne sais pas trop vers quoi me tourner, peut-être la conservation du patrimoine, même si enseigner m'a toujours attiré et que ça me fend le cœur d'imaginer de faire autre chose, mais bon tant pis...
En tout cas merci pour vos réponses.

Si effectivement nos réponses (sachant que toutes n'étaient pas négatives) te démotivent déjà, peut-être qu'il faut mieux envisager de faire autre chose. Parce que, comme dans tous les métiers, être enseignant, c'est rencontrer des difficultés notamment en début de carrière. Je ne crois pas tellement à l'idée de vocation, de feu sacré mais commencer ce métier en étant démotivé ne me semble pas être la meilleure des attitudes.

_________________
Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Banana244   Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Banana244     Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Elberta
Niveau 6

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elberta le Mer 5 Déc 2018 - 18:57
Je ne sais pas si ça vaut encore le coup ou non, ce que je sais en revanche c'est que je ne le conseille pas à mes enfants.
Illiane
Illiane
Habitué du forum

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Illiane le Mer 5 Déc 2018 - 18:58
@Elberta a écrit:Je ne sais pas si ça vaut encore le coup ou non, ce que je sais en revanche c'est que je ne le conseille pas à mes enfants.

C'est ce qu'avait fait ma mère... et voilà le résultat Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 437980826 !
Jacq
Jacq
Vénérable

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Jacq le Mer 5 Déc 2018 - 19:02
@Elaïna a écrit:
@Barbossa a écrit:Eh ben... entre vos longues discussions sur le salaire et le nombre d'heures de travail, la réduction de l'autonomie de l'enseignant et des effectifs comme l'indique @Jacq, et la récente nouvelle d'un professeur mort poignardé à Courbevoie, ce n'est pas du tout motivant... c'est à se demander pourquoi vous avez choisi ce métier et pourquoi vous continuez.
.

Parce que c'est le seul boulot qui me permet de parler d'histoire toute la journée.

La conservation du patrimoine, c'est beaucoup d'administratif et pas forcément youpilavie tous les jours. J'ai suffisamment de confrères dans des situations très dures (harcèlement etc) pour le savoir...


D'accord avec Elaïna et comme je l'indiquais : les élèves....
Jacq
Jacq
Vénérable

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Jacq le Mer 5 Déc 2018 - 19:03
@Malaga a écrit:
@Barbossa a écrit:Eh ben... entre vos longues discussions sur le salaire et le nombre d'heures de travail, la réduction de l'autonomie de l'enseignant et des effectifs comme l'indique @Jacq, et la récente nouvelle d'un professeur mort poignardé à Courbevoie, ce n'est pas du tout motivant... c'est à se demander pourquoi vous avez choisi ce métier et pourquoi vous continuez.
Du coup je pense que je vais sérieusement réfléchir à une autre voie, le problème c'est que je ne peux pas m'éterniser dans de longues années d'études, je suis issu d'un milieu social assez défavorisé économiquement et il me faut assez rapidement prendre mon indépendance économique pour alléger mes parents, donc je ne sais pas trop vers quoi me tourner, peut-être la conservation du patrimoine, même si enseigner m'a toujours attiré et que ça me fend le cœur d'imaginer de faire autre chose, mais bon tant pis...
En tout cas merci pour vos réponses.

Si effectivement nos réponses (sachant que toutes n'étaient pas négatives) te démotivent déjà, peut-être qu'il faut mieux envisager de faire autre chose. Parce que, comme dans tous les métiers, être enseignant, c'est rencontrer des difficultés notamment en début de carrière. Je ne crois pas tellement à l'idée de vocation, de feu sacré mais commencer ce métier en étant démotivé ne me semble pas être la meilleure des attitudes.

Peut-être que si et que sans cela nous n'aurions plus rien...
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Graisse-Boulons le Mer 5 Déc 2018 - 19:10
Bien incapable de répondre pour quelqu'un d'autre...par contre, tout le monde devrait être informé que ce n'est pas réversible, sauf à pouvoir vivre sans salaire ni chômage en attendant de trouver autre chose...
Mathador
Mathador
Expert

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Mer 5 Déc 2018 - 19:20
@Graisse-Boulons a écrit:Bien incapable de répondre pour quelqu'un d'autre...par contre, tout le monde devrait être informé que ce n'est pas réversible, sauf à pouvoir vivre sans salaire ni chômage en attendant de trouver autre chose...

Si l'on passe des concours ailleurs dans la FP, il n'y a pas d'interruption de paye (et on est même avantagé par les règles de transfert de l'indice). Après c'est plus ou moins facile selon les matières (l'économie et le droit semblent aider le plus, les maths aident bien aussi).
Et dans un ministère qui paye bien, les B et même parfois les C ont une paye en début de carrière qui n'a rien à envier à celle des certifiés (et les règles sur l'indice sont à l'avantage de l'agent sortant de l'EN).

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Graisse-Boulons le Mer 5 Déc 2018 - 19:49
@Mathador a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:Bien incapable de répondre pour quelqu'un d'autre...par contre, tout le monde devrait être informé que ce n'est pas réversible, sauf à pouvoir vivre sans salaire ni chômage en attendant de trouver autre chose...

Si l'on passe des concours ailleurs dans la FP, il n'y a pas d'interruption de paye (et on est même avantagé par les règles de transfert de l'indice). Après c'est plus ou moins facile selon les matières (l'économie et le droit semblent aider le plus, les maths aident bien aussi).
Et dans un ministère qui paye bien, les B et même parfois les C ont une paye en début de carrière qui n'a rien à envier à celle des certifiés (et les règles sur l'indice sont à l'avantage de l'agent sortant de l'EN).

Ah ba oui, pour certaines les disciplines seulement, on repasse des concours qui, eux, ne sont pas en manque de jeunes candidats, pour les raisons d'attractivité que vous évoquez !
Mais l'"autre" mobilité, celle qui permet à n'importe quel cadre A de n'importe quelle FP de devenir prof, celle là, elle est à sens unique...à tel point qu'une asso c'est crée pour "aider" (c'est payant) :
https://www.apresprof.org/
Rien que sur la page d'accueil, on comprend pourquoi cette activité d'"aide aux profs" (nom d'origine de l'asso), fonctionne :

AIDE AUX PROFS-APRES PROF a tissé un réseau important à travers toutes les académies, mais nous ne nous occupons plus des mobilités internes en détachement ou mise à disposition car cela suppose de pouvoir lever les nécessités de service que peuvent opposer les Recteurs et les Dasen, et qui constituent un outil de Gestion de leurs effectifs en académie.

Un syndicat a peu de poids pour lever les nécessités de service tellement le système manque de professeurs. C'est la raison pour laquelle notre action s'exerce sur les mobilités externes, car la disponibilité et la démission (avec ou sans IDV) sont les seules possibilités de réussir à tout moment de l'année à être recruté ou à créer son entreprise.

Depuis 2013 nous demandons la levée de ces verrous qui freinent la mobilité des professeurs en cours d'année scolaire.
Lagomorphe
Lagomorphe
Niveau 6

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Lagomorphe le Mer 5 Déc 2018 - 20:05
@Barbossa a écrit:Eh ben... entre vos longues discussions sur le salaire et le nombre d'heures de travail, la réduction de l'autonomie de l'enseignant et des effectifs comme l'indique @Jacq, et la récente nouvelle d'un professeur mort poignardé à Courbevoie, ce n'est pas du tout motivant... c'est à se demander pourquoi vous avez choisi ce métier et pourquoi vous continuez.
Du coup je pense que je vais sérieusement réfléchir à une autre voie, le problème c'est que je ne peux pas m'éterniser dans de longues années d'études, je suis issu d'un milieu social assez défavorisé économiquement et il me faut assez rapidement prendre mon indépendance économique pour alléger mes parents, donc je ne sais pas trop vers quoi me tourner, peut-être la conservation du patrimoine, même si enseigner m'a toujours attiré et que ça me fend le cœur d'imaginer de faire autre chose, mais bon tant pis...
En tout cas merci pour vos réponses.

A la question initiale "cela vaut-il encore le coup d'être prof", ma réponse est oui, je suis encore content de l'être, dans un bon établissement sans avoir trop galéré pour y parvenir, avec un chef d'établissement (du moins celui du moment) pas trop pénible, des élèves gérables et un salaire d'agrégé. Si ta question est "cela vaut-il encore le coup de devenir prof", ma réponse est clairement non, en tous cas pas avec un CAPES, la manière dont les jeunes recrues sont traitées, celle dont professeurs de collège l'ont été par la dernière réforme, et la tendance actuelle forte du parent+élève 100% consommateur.

Quant à se demander pourquoi on reste...parce que l'Education Nationale jouit d'un monopole de l'emploi dans ce domaine. Les lycées privés hors contrat sont rarissimes, et parfois assez...bizarres. Ou hors de prix, d'où des parents très aisés, parfois pénibles et des élèves parfois hautains.

@Graisse-Boulons a écrit:
@Mathador a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:Bien incapable de répondre pour quelqu'un d'autre...par contre, tout le monde devrait être informé que ce n'est pas réversible, sauf à pouvoir vivre sans salaire ni chômage en attendant de trouver autre chose...

Si l'on passe des concours ailleurs dans la FP, il n'y a pas d'interruption de paye (et on est même avantagé par les règles de transfert de l'indice). Après c'est plus ou moins facile selon les matières (l'économie et le droit semblent aider le plus, les maths aident bien aussi).
Et dans un ministère qui paye bien, les B et même parfois les C ont une paye en début de carrière qui n'a rien à envier à celle des certifiés (et les règles sur l'indice sont à l'avantage de l'agent sortant de l'EN).

Ah ba oui, pour certaines les disciplines seulement, on repasse des concours qui, eux, ne sont pas en manque de jeunes candidats, pour les raisons d'attractivité que vous évoquez !
Mais l'"autre" mobilité, celle qui permet à n'importe quel cadre A de n'importe quelle FP de devenir prof, celle là, elle est à sens unique...à tel point qu'une asso c'est crée pour "aider" (c'est payant) :
https://www.apresprof.org/
Rien que sur la page d'accueil, on comprend pourquoi cette activité d'"aide aux profs" (nom d'origine de l'asso), fonctionne :

AIDE AUX PROFS-APRES PROF a tissé un réseau important à travers toutes les académies, mais nous ne nous occupons plus des mobilités internes en détachement ou mise à disposition car cela suppose de pouvoir lever les nécessités de service que peuvent opposer les Recteurs et les Dasen, et qui constituent un outil de Gestion de leurs effectifs en académie.

Un syndicat a peu de poids pour lever les nécessités de service tellement le système manque de professeurs. C'est la raison pour laquelle notre action s'exerce sur les mobilités externes, car la disponibilité et la démission (avec ou sans IDV) sont les seules possibilités de réussir à tout moment de l'année à être recruté ou à créer son entreprise.

Depuis 2013 nous demandons la levée de ces verrous qui freinent la mobilité des professeurs en cours d'année scolaire.

Euh ôtez-moi un doute: si on passe un concours externe pour un poste hors EN et qu'on le réussit, le recteur ne peut quand même pas s'opposer à ce qu'on occupe ledit poste ?
Mathador
Mathador
Expert

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Mer 5 Déc 2018 - 20:08
@Lagomorphe a écrit:Euh ôtez-moi un doute: si on passe un concours externe pour un poste hors EN et qu'on le réussit, le recteur ne peut quand même pas s'opposer à ce qu'on occupe ledit poste ?

Le détachement pour effectuer la période de stage dans un autre corps de la fonction publique est de droit.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Barbossa
Barbossa
Niveau 2

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Barbossa le Mer 5 Déc 2018 - 21:26
@Lagomorphe a écrit:A la question initiale "cela vaut-il encore le coup d'être prof", ma réponse est oui, je suis encore content de l'être, dans un bon établissement sans avoir trop galéré pour y parvenir, avec un chef d'établissement (du moins celui du moment) pas trop pénible, des élèves gérables et un salaire d'agrégé. Si ta question est "cela vaut-il encore le coup de devenir prof", ma réponse est clairement non, en tous cas pas avec un CAPES, la manière dont les jeunes recrues sont traitées, celle dont professeurs de collège l'ont été par la dernière réforme, et la tendance actuelle forte du parent+élève 100% consommateur.

Oui voilà c'est surtout sur ce niveau que j'ai posté mon sujet, je comprends bien que la question du salaire et de la charge du travail soit importante -- au point qu'elle monopolise pratiquement tout le post --, mais personnellement je ne suis pas un grand dépensier et travailler ne me fait pas peur, donc tout ça ne me dérange pas... ce qui me dérange, c'est que je souhaiterai devenir enseignant pour le plaisir de faire apprendre mes connaissances (l'Histoire/géo en l'occurrence), de satisfaire la curiosité des élèves et de les élever pour qu'ils deviennent plus cultivés, matures et responsables.

Seulement en lisant beaucoup de sujets ici et en écoutant les médias, j'ai l'impression que les élèves ne sont plus du tout curieux, qu'ils viennent en cours plus par dépit que par volonté d'apprendre, qu'il n'y a plus aucun respect envers l'enseignant... que l'enseignant est abandonné par sa hiérarchie, violemment critiqué par les parents et moqué voire violenté par les élèves... que la plupart des élèves sont illettrés, qu'ils sont limite juste des mollusques prédestinés à finir comme des beaufs au RSA...
Bref, pour résumé, j'ai l'impression qu'il n'y a plus aucun plaisir et sens de devenir enseignant aujourd'hui.

En fait je reconnais que j'aurais dû poser ma question comme cela : est-ce que aujourd'hui devenir enseignant a encore un sens et un espoir de prendre du plaisir à travailler ? Parce que beaucoup travailler pour gagner peu ça ne me fait pas peur, à vrai dire j'ai grandi dans cet univers (j'ai grandi dans un milieu ouvrier et paysan), mais par contre travailler en sachant pertinemment qu'il n'y aura aucun plaisir, aucune satisfaction, uniquement du stress et de la frustration parce que d'une part je serai totalement déconsidéré par tout le monde (élève, parent, hiérarchie) et d'autre part parce que mon métier n'aurait plus aucun sens (puisque les élèves s'en fichent totalement d'apprendre), là oui par contre ça va me faire renoncer à devenir enseignant...
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Mer 5 Déc 2018 - 21:38
Ben faut être honnête, des boulots où on est heureux, bien traité, reconnu et bien payé, comment dire... si ça se trouvait facilement, y'aurait pas autant de burn-out, bore-out, etc.
Mon mari avec son double bac + 5 et son salaire annuel à presque 6 chiffres se prend dans la face des couleuvres à avaler très régulièrement. Il a la hiérarchie pesante, les collègues parfois pas cool du tout... et les 50h de boulot hebdomadaires a minima. Le tout pour pas faire des trucs toujours passionnants. Dans d'autres boîtes, il a connu le harcèlement, le chef qui te met plus bas que terre, le collègue qui te poignarde dans le dos...
A côté, oui, je suis plus diplômée que lui (j'ai un doctorat), je gagne trois fois moins, je fais la police aux secondes, mais je vois du sens à mon travail. Celui de proposer une ouverture sur le monde, passé et présent. Je tends une main. Si l'élève ne veut pas la saisir, je m'en tape, sincèrement. J'ai fait ma part de chemin vers eux, cela me suffit. LE tout avec du temps libre, ce qui n'a pas de prix.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par pseudo-intello le Mer 5 Déc 2018 - 21:40
D'un établissement à l'autre, c'est très différent, mais oui, globalement, les élèves sont de moins en moins curieux, de moins en moins travailleurs, et l'orgie d'écrans entre la fin des cours du jour et le début des cours du lendemain n'aide pas.

Sinon : pourquoi suis-je devenue enseignante ?
- parce que c'était déjà pas glorieux quand je suis entrée, mais moins la mouise (niveau conditions de travail, usines à gaz diverses et variées, état des esprit des élèves et pouvoir d'achat) que maintenant
- parce que je voulais pouvoir être assez libre de mon emploi du temps
- parce que je voulais faire un métier utile et pas si mal payé
- parce que fondamentalement, ce métier a du sens (ou devrait en avoir Smile )

Pourquoi je reste ?
- parce que je peux être chez moi une bonne partie de mon temps. Note, je bosserais dans un boîte en télétravail, ce serait la même chose
- parce que les 35h en étab ne sont pas passées, ni la réduction des vacances scolaire (ce jour-là, je me barre)
- parce qu'on reste un peu utiles parfois
- parce que j'ai réussi à trouver un équilibre entre conscience professionnelle et sens de l'auto-préservation.

Ceci dit, je suis à temps partie en ce moment, et en profite pour tenter de me lancer, artistiquement, afin de pouvoir rester à temps partiel même quand je n'aurai plus de lardon de moins de trois ans pour le rendre financièrement plus avantageux (80% payés 86, sur-cotisation offerte...), car l'EN est une machine trop anxiogène pour moi, et j'ai envie d'être capable, financièrement, de jouer les Cambronne la prochaine fois qu'elle tentera de m'envoyer en complément de service, par exemple.
Caspar
Caspar
Bon génie

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Mer 5 Déc 2018 - 21:53
Je pense qu'il y a toujours eu des élèves peu intéressés et peu curieux mais les écrans ont sans doute changé la donne et nous sommes à une époque où il faut "être "soi-même" à tout prix donc il y a moins de filtres et un élève qui s'ennuie vous le fera bien savoir.
Catalunya
Catalunya
Expert

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Catalunya le Mer 5 Déc 2018 - 21:54
Il reste beaucoup de très bons moments avec les élèves, il reste beaucoup d'élèves géniaux, travailleurs et curieux. Ne noircissons pas le tableau. La majorité des élèves est agréable, c'est juste qu'on a tendance, logiquement, à se focaliser sur les quelques-uns qui sont pénibles.
Mathador
Mathador
Expert

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Mer 5 Déc 2018 - 21:59
@Barbossa a écrit:Oui voilà c'est surtout sur ce niveau que j'ai posté mon sujet, je comprends bien que la question du salaire et de la charge du travail soit importante -- au point qu'elle monopolise pratiquement tout le post --, mais personnellement je ne suis pas un grand dépensier et travailler ne me fait pas peur, donc tout ça ne me dérange pas... ce qui me dérange, c'est que je souhaiterai devenir enseignant pour le plaisir de faire apprendre mes connaissances (l'Histoire/géo en l'occurrence), de satisfaire la curiosité des élèves et de les élever pour qu'ils deviennent plus cultivés, matures et responsables.
Pour les dépenses, c'est une vision à court terme: plus tu as d'argent, mieux tu te portes. En particulier, si tu as suffisamment d'argent de côté à 50 ans tu seras bien content de pouvoir prendre ta retraite immédiatement en démissionnant plutôt que d'attendre impatiemment la pension comme certains collègues ici.
Si l'on regarde ces calculs (effectués dans le contexte des USA), en gagnant deux fois ce que l'on dépense (selon une comptabilité idoine) il suffit de travailler 17 ans avant de vivre de son capital.

@Barbossa a écrit:Seulement en lisant beaucoup de sujets ici et en écoutant les médias, j'ai l'impression que les élèves ne sont plus du tout curieux, qu'ils viennent en cours plus par dépit que par volonté d'apprendre, qu'il n'y a plus aucun respect envers l'enseignant... que l'enseignant est abandonné par sa hiérarchie, violemment critiqué par les parents et moqué voire violenté par les élèves... que la plupart des élèves sont illettrés, qu'ils sont limite juste des mollusques prédestinés à finir comme des beaufs au RSA...
Bref, pour résumé, j'ai l'impression qu'il n'y a plus aucun plaisir et sens de devenir enseignant aujourd'hui.
Tu trouveras des élèves curieux partout. De même que tu trouveras des casse-bonbon et des illettrés partout aussi. Pour les directions, il y a de tout.

@Barbossa a écrit:En fait je reconnais que j'aurais dû poser ma question comme cela : est-ce que aujourd'hui devenir enseignant a encore un sens et un espoir de prendre du plaisir à travailler ? Parce que beaucoup travailler pour gagner peu ça ne me fait pas peur, à vrai dire j'ai grandi dans cet univers (j'ai grandi dans un milieu ouvrier et paysan), mais par contre travailler en sachant pertinemment qu'il n'y aura aucun plaisir, aucune satisfaction, uniquement du stress et de la frustration parce que d'une part je serai totalement déconsidéré par tout le monde (élève, parent, hiérarchie) et d'autre part parce que mon métier n'aurait plus aucun sens (puisque les élèves s'en fichent totalement d'apprendre), là oui par contre ça va me faire renoncer à devenir enseignant...
Il y a beaucoup de pour, et beaucoup de contre. Une fois de plus, je ne peux pas faire la part des choses à ta place.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Caspar
Caspar
Bon génie

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Mer 5 Déc 2018 - 21:59
@Catalunya Tu as raison, mais il le semble que ça a été dit sur ce fil, finalement assez nuancé.
Babarette
Babarette
Grand Maître

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Babarette le Mer 5 Déc 2018 - 22:27
Flaure a écrit:
@Slinky a écrit:Pensez aux employées dans les usines, du BTP ou du secteur hospitalier au lieu de toujours tout comparer aux heures de bureau. Ça ira mieux.
À l'hôpital on pointe et on récupère les heures faites en trop. C'est en équipe et on se relaie.
Temps béni...

Oui enfin, ça reste terriblement épuisant et éprouvant sur le plan psychologique. Je ne redeviendrai pas prof, mais si je devais choisir entre être infirmière ou prof, je choisirais prof. Entre ouvrière et prof, je choisirais ouvrière en revanche.


Pour savoir si on aime le métier, si on doute, il faut essayer. Les différentes personnes en épuisement professionnel que j'ai rencontrées n'étaient pas toutes professeurs (mais il y en a quand même pas mal!).
Personnellement, je crois qu'outre ma malchance, ce qui m'a détruite, c'est que j'en attendais trop. Il ne faut surtout pas partir la fleur au fusil avec des étoiles dans les yeux. Ne pas trop s'investir émotionnellement. Car ce n'est jamais qu'un boulot.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Volo'
Volo'
Niveau 9

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Volo' le Mer 5 Déc 2018 - 22:35
@Barbossa a écrit:
Oui voilà c'est surtout sur ce niveau que j'ai posté mon sujet, je comprends bien que la question du salaire et de la charge du travail soit importante -- au point qu'elle monopolise pratiquement tout le post --, mais personnellement je ne suis pas un grand dépensier et travailler ne me fait pas peur, donc tout ça ne me dérange pas... ce qui me dérange, c'est que je souhaiterai devenir enseignant pour le plaisir de faire apprendre mes connaissances (l'Histoire/géo en l'occurrence), de satisfaire la curiosité des élèves et de les élever pour qu'ils deviennent plus cultivés, matures et responsables.

Seulement en lisant beaucoup de sujets ici et en écoutant les médias, j'ai l'impression que les élèves ne sont plus du tout curieux, qu'ils viennent en cours plus par dépit que par volonté d'apprendre, qu'il n'y a plus aucun respect envers l'enseignant... que l'enseignant est abandonné par sa hiérarchie, violemment critiqué par les parents et moqué voire violenté par les élèves... que la plupart des élèves sont illettrés, qu'ils sont limite juste des mollusques prédestinés à finir comme des beaufs au RSA...
Bref, pour résumé, j'ai l'impression qu'il n'y a plus aucun plaisir et sens de devenir enseignant aujourd'hui.

En fait je reconnais que j'aurais dû poser ma question comme cela : est-ce que aujourd'hui devenir enseignant a encore un sens et un espoir de prendre du plaisir à travailler ? Parce que beaucoup travailler pour gagner peu ça ne me fait pas peur, à vrai dire j'ai grandi dans cet univers (j'ai grandi dans un milieu ouvrier et paysan), mais par contre travailler en sachant pertinemment qu'il n'y aura aucun plaisir, aucune satisfaction, uniquement du stress et de la frustration parce que d'une part je serai totalement déconsidéré par tout le monde (élève, parent, hiérarchie) et d'autre part parce que mon métier n'aurait plus aucun sens (puisque les élèves s'en fichent totalement d'apprendre), là oui par contre ça va me faire renoncer à devenir enseignant...

Moi non plus je n'étais pas un grand dépensier. Puis tu te rends compte que tu as besoin d'une voiture, que tu dois faire le plein d'essence plusieurs fois par mois (alors que je ne fais que 3 jours par semaine et que je ne l'utilise pas le week-end). Puis tu rajoutes tous les frais divers autour. Finalement cela part vite.

Faut savoir ce que tu mets derrière "le plaisir de faire apprendre mes connaissances". En HG-EMC, il y a les programmes qui contraignent beaucoup les connaissances que tu maîtrises à fond et avec lesquelles tu prends beaucoup de plaisir. Puis au collège, tu es moins dans la transmission que dans l'éveil et l'approfondissement, les premières grosses questions de réflexion. Il faut faire attention avec la notion de transmission (surtout lorsque l'on est encore dans le système universitaire), le mot peut être biaisé.

Oui ça vaut le coup. C'est fatigant, ils sont fatigants, c'est parfois agaçant voire énervant. Pourtant, ils sont fiers quand ils ont appris quelque chose et qu'ils savent te le dire de but en blanc. Ils s'éclatent à faire certaines activités. Et de temps en temps tu vois de la lumière dans leurs yeux. C'est un métier pour certains aspects comme un autre, tu as des journées avec, et d'autres sans.

=> Encore jeune dans la profession, c'est un point de vue avec encore peu de recul.
Jacq
Jacq
Vénérable

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Jacq le Mer 5 Déc 2018 - 22:36
@Babarette a écrit: "si je devais choisir entre être infirmière ou prof, je choisirais prof. Entre ouvrière et prof, je choisirais ouvrière en revanche.

Infirmier, c'est l'enfer.... Oui. Pour le reste, finalement.....
JaneB
JaneB
Fidèle du forum

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par JaneB le Mer 5 Déc 2018 - 22:39
@Barbossa a écrit:
@Lagomorphe a écrit:A la question initiale "cela vaut-il encore le coup d'être prof", ma réponse est oui, je suis encore content de l'être, dans un bon établissement sans avoir trop galéré pour y parvenir, avec un chef d'établissement (du moins celui du moment) pas trop pénible, des élèves gérables et un salaire d'agrégé. Si ta question est "cela vaut-il encore le coup de devenir prof", ma réponse est clairement non, en tous cas pas avec un CAPES, la manière dont les jeunes recrues sont traitées, celle dont professeurs de collège l'ont été par la dernière réforme, et la tendance actuelle forte du parent+élève 100% consommateur.

Oui voilà c'est surtout sur ce niveau que j'ai posté mon sujet, je comprends bien que la question du salaire et de la charge du travail soit importante -- au point qu'elle monopolise pratiquement tout le post --, mais personnellement je ne suis pas un grand dépensier et travailler ne me fait pas peur, donc tout ça ne me dérange pas... ce qui me dérange, c'est que je souhaiterai devenir enseignant pour le plaisir de faire apprendre mes connaissances (l'Histoire/géo en l'occurrence), de satisfaire la curiosité des élèves et de les élever pour qu'ils deviennent plus cultivés, matures et responsables.

Seulement en lisant beaucoup de sujets ici et en écoutant les médias, j'ai l'impression que les élèves ne sont plus du tout curieux, qu'ils viennent en cours plus par dépit que par volonté d'apprendre, qu'il n'y a plus aucun respect envers l'enseignant... que l'enseignant est abandonné par sa hiérarchie, violemment critiqué par les parents et moqué voire violenté par les élèves... que la plupart des élèves sont illettrés, qu'ils sont limite juste des mollusques prédestinés à finir comme des beaufs au RSA...
Bref, pour résumé, j'ai l'impression qu'il n'y a plus aucun plaisir et sens de devenir enseignant aujourd'hui.

En fait je reconnais que j'aurais dû poser ma question comme cela : est-ce que aujourd'hui devenir enseignant a encore un sens et un espoir de prendre du plaisir à travailler ? Parce que beaucoup travailler pour gagner peu ça ne me fait pas peur, à vrai dire j'ai grandi dans cet univers (j'ai grandi dans un milieu ouvrier et paysan), mais par contre travailler en sachant pertinemment qu'il n'y aura aucun plaisir, aucune satisfaction, uniquement du stress et de la frustration parce que d'une part je serai totalement déconsidéré par tout le monde (élève, parent, hiérarchie) et d'autre part parce que mon métier n'aurait plus aucun sens (puisque les élèves s'en fichent totalement d'apprendre), là oui par contre ça va me faire renoncer à devenir enseignant...

Chacun a son avis sur la question et pour te forger le tien, il n'y a qu'une chose à faire : tester! Pourquoi ne pas devenir contractuel pendant quelques temps?
Au moins tu n'auras pas de regrets …
Si ça ne te plaît pas, tu pourras bifurquer plus facilement vers une autre voie … sans perdre du temps à faire un Master MEEF et à passer le CAPES.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Leclochard le Mer 5 Déc 2018 - 22:42
@Elberta a écrit:Je ne sais pas si ça vaut encore le coup ou non, ce que je sais en revanche c'est que je ne le conseille pas à mes enfants.

Répondre en toute sincérité à cette question en dit long sur ce qu'on pense du métier au-delà des discours sur sa situation, puisqu'on souhaite le meilleur à ses enfants.
Dans l'absolu, je dirais non à cause du salaire et de l'évolution qui va en se dégradant, bien que j'y trouve des satisfactions -liberté d'organiser son activité, plaisir de se cultiver etc.
Pour résumer: Si on a de très bonnes capacités intellectuelles, mieux vaut tenter une autre voie. Il y a de jobs intéressants et mieux rémunérés (dans la fonction publique notamment si on tient en plus à la garantie de l'emploi). Si on est médiocrement doué, c'est mieux que d'être au chômage ou de décrocher un boulot où on perd sa santé.


Dernière édition par Leclochard le Mer 5 Déc 2018 - 22:43, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Jacq
Jacq
Vénérable

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Jacq le Mer 5 Déc 2018 - 22:43
@Volo' a écrit:


Oui ça vaut le coup. C'est fatigant, ils sont fatigants, c'est parfois agaçant voire énervant. Pourtant, ils sont fiers quand ils ont appris quelque chose et qu'ils savent te le dire de but en blanc. Ils s'éclatent à faire certaines activités. Et de temps en temps tu vois de la lumière dans leurs yeux. C'est un métier pour certains aspects comme un autre, tu as des journées avec, et d'autres sans.

=> Encore jeune dans la profession, c'est un point de vue avec encore peu de recul.

Oui, tu as raison.
Nous tirons ce que nous pouvons des programmes, même si, tu vas le voir, ils sont sans cesse tirés vers la baissse.
Mathador
Mathador
Expert

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Mer 5 Déc 2018 - 22:50
@Volo' a écrit:Moi non plus je n'étais pas un grand dépensier. Puis tu te rends compte que tu as besoin d'une voiture, que tu dois faire le plein d'essence plusieurs fois par mois (alors que je ne fais que 3 jours par semaine et que je ne l'utilise pas le week-end). Puis tu rajoutes tous les frais divers autour. Finalement cela part vite.

D'un autre côté, je ne suis pas certain que les frais de ta voiture atteignent la différence entre ton loyer et celui que tu paierais en IDF. Après le mieux au niveau financier c'est d'avoir un poste fixe complet dans une ville moyenne de province, mais ce n'est pas évident à avoir en première affectation…

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Babarette
Babarette
Grand Maître

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 6 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Babarette le Mer 5 Déc 2018 - 23:02
@Leclochard a écrit:
@Elberta a écrit:Je ne sais pas si ça vaut encore le coup ou non, ce que je sais en revanche c'est que je ne le conseille pas à mes enfants.

Répondre en toute sincérité à cette question en dit long sur ce qu'on pense du métier au-delà des discours sur sa situation, puisqu'on souhaite le meilleur à ses enfants.
Dans l'absolu, je dirais non à cause du salaire et de l'évolution qui va en se dégradant, bien que j'y trouve des satisfactions -liberté d'organiser son activité, plaisir de se cultiver etc.
Pour résumer: Si on a de très bonnes capacités intellectuelles, mieux vaut tenter une autre voie. Il y a de jobs intéressants et mieux rémunérés (dans la fonction publique notamment si on tient en plus à la garantie de l'emploi). Si on est médiocrement doué, c'est mieux que d'être au chômage ou de décrocher un boulot où on perd sa santé.

On peut perdre sa santé dans l'enseignement. J'ai plusieurs exemples...

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum