Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Babarette
Doyen

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Babarette le Mer 5 Déc 2018 - 23:02
@Leclochard a écrit:
@Elberta a écrit:Je ne sais pas si ça vaut encore le coup ou non, ce que je sais en revanche c'est que je ne le conseille pas à mes enfants.

Répondre en toute sincérité à cette question en dit long sur ce qu'on pense du métier au-delà des discours sur sa situation, puisqu'on souhaite le meilleur à ses enfants.
Dans l'absolu, je dirais non à cause du salaire et de l'évolution qui va en se dégradant, bien que j'y trouve des satisfactions -liberté d'organiser son activité, plaisir de se cultiver etc.
Pour résumer: Si on a de très bonnes capacités intellectuelles, mieux vaut tenter une autre voie. Il y a de jobs intéressants et mieux rémunérés (dans la fonction publique notamment si on tient en plus à la garantie de l'emploi). Si on est médiocrement doué, c'est mieux que d'être au chômage ou de décrocher un boulot où on perd sa santé.

On peut perdre sa santé dans l'enseignement. J'ai plusieurs exemples...
avatar
egomet
Grand sage

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par egomet le Mer 5 Déc 2018 - 23:05
@Catalunya a écrit:Il reste beaucoup de très bons moments avec les élèves, il reste beaucoup d'élèves géniaux, travailleurs et curieux. Ne noircissons pas le tableau. La majorité des élèves est agréable, c'est juste qu'on a tendance, logiquement, à se focaliser sur les quelques-uns qui sont pénibles.

Très logiquement même, puisque un seul malappri peut suffire à détruire votre cours, pour peu que vous ne sachiez pas quoi faire de lui.
"Une mouche morte gâte l'huile du parfumeur."
Soit dit en passant, cela doit nous faire réfléchir sur la façon dont on considère les erreurs en pédagogie et sur les degrés de tolérance que l'on doit avoir. Dans certains cas, c'est bien une connaissance parfaite qui est attendue.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Leclochard le Mer 5 Déc 2018 - 23:34
@Babarette a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Elberta a écrit:Je ne sais pas si ça vaut encore le coup ou non, ce que je sais en revanche c'est que je ne le conseille pas à mes enfants.

Répondre en toute sincérité à cette question en dit long sur ce qu'on pense du métier au-delà des discours sur sa situation, puisqu'on souhaite le meilleur à ses enfants.
Dans l'absolu, je dirais non à cause du salaire et de l'évolution qui va en se dégradant, bien que j'y trouve des satisfactions -liberté d'organiser son activité, plaisir de se cultiver etc.
Pour résumer: Si on a de très bonnes capacités intellectuelles, mieux vaut tenter une autre voie. Il y a de jobs intéressants et mieux rémunérés (dans la fonction publique notamment si on tient en plus à la garantie de l'emploi). Si on est médiocrement doué, c'est mieux que d'être au chômage ou de décrocher un boulot où on perd sa santé.

On peut perdre sa santé dans l'enseignement. J'ai plusieurs exemples...

Tu parles de l'aspect psychologique ? J'avais plutôt en tête un problème de santé lié au métier. Quand on bosse à l'usine et qu'on répète le même geste durant trente ans ou qu'on doit manipuler des substances dangereuses, c'est une usure autrement plus grave et identifiable dans le sens où elle induit une maladie professionnelle qui va réduire l'espérance de vie en bonne santé ou même tuer.
On ne peut pas dire d'avance qu'enseigner déclenche telle ou telle maladie précise. J'ai connu des collègues en mauvaise santé : ils l'auraient été en travaillant ailleurs. Etre en représentation favorise l'épuisement nerveux. C'est certain. De là à dire que cela déclenche un cancer particulier, un problème cardiaque ou un problème articulatoire, je ne crois pas.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par pseudo-intello le Mer 5 Déc 2018 - 23:46
@Leclochard a écrit: Tu parles de l'aspect psychique ? J'avais plutôt en tête un problème de santé lié au métier.
La santé psychologique, c'est aussi la santé. Wink
@Leclochard a écrit: une maladie professionnelle qui va réduire l'espérance de vie en bonne santé ou même tuer.
Le suicide, par exemple, réduit considérablement l'espérance (ou désespérance ?) de vie. Wink

@Leclochard a écrit: De là à dire que cela déclenche un cancer particulier, un problème cardiaque ou un problème articulatoire, je ne crois pas.
Vrai. Mais on ne fait pas un bac+beaucoup pour être manutentionnaire chez Lidl.
avatar
ar_angar
Niveau 3

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par ar_angar le Jeu 6 Déc 2018 - 6:32
@Leclochard a écrit:

Tu parles de l'aspect psychologique ? J'avais plutôt en tête un problème de santé lié au métier. Quand on bosse à l'usine et qu'on répète le même geste durant trente ans ou qu'on doit manipuler des substances dangereuses, c'est une usure autrement plus grave et identifiable dans le sens où elle induit une maladie professionnelle qui va réduire l'espérance de vie en bonne santé ou même tuer.
On ne peut pas dire d'avance qu'enseigner déclenche telle ou telle maladie précise. J'ai connu des collègues en mauvaise santé : ils l'auraient été en travaillant ailleurs. Etre en représentation favorise l'épuisement nerveux. C'est certain. De là à dire que cela déclenche un cancer particulier, un problème cardiaque ou un problème articulatoire, je ne crois pas.

Tu te contredis quelque part, puisqu'on sait pertinemment que certaines pathologies sont très intimement liées au stress (anevrisme par exemple), au travers de l'hypertension
avatar
Une passante
Érudit

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Une passante le Jeu 6 Déc 2018 - 9:16
Hypertension et tachycardie découlent directement du stress que l'on peut éprouver au sein d'une salle de classe quand il faut être sur le qui vive, réagir à propos, tout en feignant de rester calme.
L'usure de l'enseignement, alors même que je suis dans un coin relativement tranquillement, je commence bien à la ressentir, peut-être en aurait-il été de même dans un autre métier, je ne peux pas le savoir. Ce qui est sûr c'est que mon métier affecte ma santé (psychologique et physique).
Le clochard, tu dis que tes collègues en mauvaise santé l'auraient été en travaillant ailleurs, mais est-ce certain ? Certaines professions favorisent le développement de certaines pathologies davantage que d'autres.
Elberta
Niveau 6

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elberta le Jeu 6 Déc 2018 - 10:34
D'autant plus que nous n'avons pas de médecine du travail et qu'aucun aménagement de poste ne nous sera proposé.
avatar
Slinky
Niveau 10

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Slinky le Jeu 6 Déc 2018 - 10:47
La santé repose sur plusieurs déterminants liés à la biologie humaine, à l'environnement, aux comportements individuels et à l'organisation des services de santé. Elle ne pourrait se résumer aux conditions de travail et au modèle socio-environnemental. Par contre, il existe un décalage entre les pistes d'amélioration de la santé des populations et les politiques menées car la prévention au travail devrait être renforcée. D'ailleurs, dans toutes les nouvelles start-ups, il y a de nouvelles stratégies d’intervention qui passent par une meilleure gestion du stress des salariés et une lutte pour améliorer les conditions de travail. J'ai fait plusieurs formations sur la pleine conscience avant d'être prof. Je pense que ça pourrait aider certains collègues.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Jeu 6 Déc 2018 - 10:51
@Elberta a écrit:D'autant plus que nous n'avons pas de médecine du travail et qu'aucun aménagement de poste ne nous sera proposé.

Il y a quand même quelques aménagements pour les collègues handicapés tout de même. Cette année nous avons droit à la visite d'un infirmier du rectorat aevc qui on peut prendre rendez-vous, c'est la première fois que je vois ça.

Quant à la santé des enseignants, il doit bien y avoir des statistiques là-dessus, en particulier concernant l'espérance de vie. Je pense que la souffrance au travail n'est pas l'apanage de notre professions, mais être face à des groupes d'enfants et d'adolescents entre 15 et 26 heures par semaine n'est pas tous les jours facile c'est sûr, surtout avec des parents (encore en minorité il me semble) de plus en plus intrusifs.
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 5

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Pourquoi 3,14159 le Jeu 6 Déc 2018 - 10:52
Je rêve d'un principe de "mi-temps" où l'on reste à 18H (je prends le cas d'un certifié), mais où les classes sont forcement dédoublées. On nous a retiré la CPA (Cessation Progressive d'Activité) qu'on nous la remette !!!! Qui croit vraiment qu'un professeur en fin de carrière à 67 ans soit efficace à 100% ? Qui !?
Elberta
Niveau 6

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elberta le Jeu 6 Déc 2018 - 10:57
@Caspar a écrit:
@Elberta a écrit:D'autant plus que nous n'avons pas de médecine du travail et qu'aucun aménagement de poste ne nous sera proposé.

Il y a quand même quelques aménagements pour les collègues handicapés tout de même. Cette année nous avons droit à la visite d'un infirmier du rectorat aevc qui on peut prendre rendez-vous, c'est la première fois que je vois ça.

Quant à la santé des enseignants, il doit bien y avoir des statistiques là-dessus, en particulier concernant l'espérance de vie. Je pense que la souffrance au travail n'est pas l'apanage de notre professions, mais être face à des groupes d'enfants et d'adolescents entre 15 et 26 heures par semaine n'est pas tous les jours facile c'est sûr, surtout avec des parents (encore en minorité il me semble) de plus en plus intrusifs.

Certes, mais quand je vois que je vais être obligée de travailler jusqu'à 67 ans, et quand je vois l'état dans lequel je suis à 48, ben ça va être tendu de continuer à faire cours. Et pas sûre qu'on me propose un poste plus tranquille/moins fatigant. Mais je reconnais que cette problématique n'est pas l'apanage des profs (celui des gilets jaunes peut-être, mais je ne suis pas sur le bon fil).
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Jeu 6 Déc 2018 - 11:00
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Je rêve d'un principe de "mi-temps" où l'on reste à 18H (je prends le cas d'un certifié), mais où les classes sont forcement dédoublées. On nous a retiré la CPA (Cessation Progressive d'Activité) qu'on nous la remette !!!! Qui croit vraiment qu'un professeur en fin de carrière à 67 ans soit efficace à 100% ? Qui !?

Eh bien plusieurs membres de ma famille par exemple, qui ne comprennent pas que je ne veuille pas enseigner jusqu'à 66 ans (âge officiel pour ma retraite à taux plein pour l'instant). Neutral

avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 5

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Pourquoi 3,14159 le Jeu 6 Déc 2018 - 11:03
Change de famille  Wink
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Jeu 6 Déc 2018 - 11:08
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Change de famille  Wink

Mon oncle et ma tante par exemple, me trouvent "pas assez impliqué" paraît-il...Je pense qu'ils ont encore l'image d'Épinal du professeur-curé qui ne vit que pour ses élèves. Du coup maintenant en famille, je suis hyper-positif tout le temps: mes élèves sont super, mon cde est génial, mes collègues adorables, je travaille énormément mais en suis bien récompensé etc...en essayant de rester crédible quand même.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Babarette le Jeu 6 Déc 2018 - 11:33
Leclochard, la psyché est au moins aussi importante que le corps, et elle n'est pas facile à soigner.

En outre, l'aspect physique compte aussi. Première année d'enseignement, ma mère se fait opérer des cordes vocales, par exemple.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
klaus2
Niveau 10

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par klaus2 le Jeu 6 Déc 2018 - 18:28
On ne peut pas dire d'avance qu'enseigner déclenche telle ou telle maladie précise. .... Etre en représentation favorise l'épuisement nerveux.
Pas chez ceux pour lesquels être en représentation est gratifiant, disons les profils plutôt narcissiques-histrioniques (on disait avant : "hystérique/hystéroïde" : c'est le cas de bien des politiques !), et je précise que ce n'est pas une maladie, c'est un des profils psychologiques établis par les psys. La pathologie ne vient qu'avec l'excès et la perte du réel. En plus, ce profil souffre moins des conflits, il éprouve des sentiments plutôt en surface, le contraire de l'épileptoïde, qui prend tout au sérieux, croit au bien et au mal très tranchés : c'est l'Alceste de Molière. Les fanatiques religieux sont le plus souvent des épileptoïdes : voir Moïse et ses fureurs...

_________________
Unendlich ist der Raum, unbegreiflich die Wesen,
Die zu uns kommen still mit sanftem Flügleschlag
Und göttlichen Balsam, wunderbar für die Seelen
Auf die Wunde legen, die jeden schmerzen mag
(Eichendorff)
avatar
Leclochard
Empereur

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Leclochard le Sam 8 Déc 2018 - 14:22
@Une passante a écrit:Hypertension et tachycardie découlent directement du stress que l'on peut éprouver au sein d'une salle de classe quand il faut être sur le qui vive, réagir à propos, tout en feignant de rester calme.
L'usure de l'enseignement, alors même que je suis dans un coin relativement tranquillement, je commence bien à la ressentir, peut-être en aurait-il été de même dans un autre métier, je ne peux pas le savoir. Ce qui est sûr c'est que mon métier affecte ma santé (psychologique et physique).
Le clochard, tu dis que tes collègues en mauvaise santé l'auraient été en travaillant ailleurs, mais est-ce certain ? Certaines professions favorisent le développement de certaines pathologies davantage que d'autres.

C'est ce qu'on appelle "vieillir". On fatigue plus vite. Ca n'a rien à voir avec le métier. Sans doute que le contact avec les élèves soulignent cette évolution. Mais aucun métier ne protège du passage du temps.
Je pense à des cancers (des seins, de l'estomac et des os). Il serait totalement indécent de prétendre que ces collègues ont été malades à cause du métier. Eux-mêmes n'ont jamais formulé cette idée.
Justement, j'attends toujours qu'on me dise quelles sont les maladies graves et spécifiques à notre profession. Toute activité dans le fond affecte la santé en bien ou en mal (élever des enfants, travailler la nuit, ne pas faire assez "bouger", c'est risqué si on va par là).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 5

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Pourquoi 3,14159 le Sam 8 Déc 2018 - 14:31
Prenons le problème à l'envers, est-il judicieux de mettre des vieux face aux élèves ?
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Sam 8 Déc 2018 - 17:02
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Prenons le problème à l'envers, est-il judicieux de mettre des vieux face aux élèves ?

Nous vieillissons alors qu'ils ont toujours le même âge (comme.dzns une histoire de vampires Wink ), le décalage se creuse...c'est quelque chose qui m'inquiète.
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 5

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Pourquoi 3,14159 le Mar 11 Déc 2018 - 7:36
En 2019 un smicard sans diplôme touchera en net 1310€ (source), un néo-titulaire certifié avec un bac +5 touchera en net 1522€ (source). Mais le smicard restera peut-être smicard toute sa vie alors que le professeur pourra finir inspecteur général, recteur ou ministre...
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Mar 11 Déc 2018 - 11:45
@Pourquoi 3,14159 a écrit:un néo-titulaire certifié avec un bac +5 touchera en net 1522€ (source).

S'il est titulaire il sera au moins échelon 2, donc avec 1707 EUR.
Ce qui n'est pas mirobolant lorsqu'un adjoint administratif principal 2e classe de la DGFiP (catégorie C) gagne presque autant. Le point d'indice a bon dos.


Dernière édition par Mathador le Mar 11 Déc 2018 - 11:52, édité 2 fois

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Celadon le Mar 11 Déc 2018 - 11:50
@Leclochard a écrit:
@Une passante a écrit:Hypertension et tachycardie découlent directement du stress que l'on peut éprouver au sein d'une salle de classe quand il faut être sur le qui vive, réagir à propos, tout en feignant de rester calme.
L'usure de l'enseignement, alors même que je suis dans un coin relativement tranquillement, je commence bien à la ressentir, peut-être en aurait-il été de même dans un autre métier, je ne peux pas le savoir. Ce qui est sûr c'est que mon métier affecte ma santé (psychologique et physique).
Le clochard, tu dis que tes collègues en mauvaise santé l'auraient été en travaillant ailleurs, mais est-ce certain ? Certaines professions favorisent le développement de certaines pathologies davantage que d'autres.

C'est ce qu'on appelle "vieillir". On fatigue plus vite. Ca n'a rien à voir avec le métier. Sans doute que le contact avec les élèves soulignent cette évolution. Mais aucun métier ne protège du passage du temps.
Je pense à des cancers (des seins, de l'estomac et des os). Il serait totalement indécent de prétendre que ces collègues ont été malades à cause du métier. Eux-mêmes n'ont jamais formulé cette idée.
Justement, j'attends toujours qu'on me dise quelles sont les maladies graves et spécifiques à notre profession. Toute activité dans le fond affecte la santé en bien ou en mal (élever des enfants, travailler la nuit, ne pas faire assez "bouger", c'est risqué si on va par là).
J'émettrais bien une hypothèse, à force de rester assis à saisir des données et à corriger des copies : le cancer du colon ? L'artériosclérose ? Et sûrement d'autres.
Et de toute façon ce qui est indécent, c'est de comptabiliser 3 jours de carence à des personnels exposés en permanence aux miasmes de 30 minots. Cela relève de la plus totale indécence.
avatar
Une passante
Érudit

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Une passante le Mar 11 Déc 2018 - 12:41
Autres hypothèses (puisque les premières sont rejetées Smile ) : les problèmes de cordes vocales ? de surdité ?
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Mar 11 Déc 2018 - 12:54
@Celadon a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Une passante a écrit:Hypertension et tachycardie découlent directement du stress que l'on peut éprouver au sein d'une salle de classe quand il faut être sur le qui vive, réagir à propos, tout en feignant de rester calme.
L'usure de l'enseignement, alors même que je suis dans un coin relativement tranquillement, je commence bien à la ressentir, peut-être en aurait-il été de même dans un autre métier, je ne peux pas le savoir. Ce qui est sûr c'est que mon métier affecte ma santé (psychologique et physique).
Le clochard, tu dis que tes collègues en mauvaise santé l'auraient été en travaillant ailleurs, mais est-ce certain ? Certaines professions favorisent le développement de certaines pathologies davantage que d'autres.

C'est ce qu'on appelle "vieillir". On fatigue plus vite. Ca n'a rien à voir avec le métier. Sans doute que le contact avec les élèves soulignent cette évolution. Mais aucun métier ne protège du passage du temps.
Je pense à des cancers (des seins, de l'estomac et des os). Il serait totalement indécent de prétendre que ces collègues ont été malades à cause du métier. Eux-mêmes n'ont jamais formulé cette idée.
Justement, j'attends toujours qu'on me dise quelles sont les maladies graves et spécifiques à notre profession. Toute activité dans le fond affecte la santé en bien ou en mal (élever des enfants, travailler la nuit, ne pas faire assez "bouger", c'est risqué si on va par là).
J'émettrais bien une hypothèse, à force de rester assis à saisir des données et à corriger des copies : le cancer du colon ? L'artériosclérose ? Et sûrement d'autres.
Et de toute façon ce qui est indécent, c'est de comptabiliser 3 jours de carence à des personnels exposés en permanence aux miasmes de 30 minots. Cela relève de la plus totale indécence.

Heu mais de très nombreux métiers, aujourd'hui, se passent à saisir des données devant un ordinateur !

Par ailleurs, juste pour vous donner une idée : dans la boîte de mon mari, grosse multinationale, par ailleurs réputée pour bien payer ses salariés et en particulier les cadres : 3 AVC au boulot l'an passé. Un bon nombre de cancers, aussi (boîte à la moyenne d'âge relativement élevée). Et des burn-out, aussi...
Donc je ne vois pas trop l'intérêt de vouloir absolument chercher la pénibilité spécifique à l'éducation nationale. Je connais assez peu de boulots où tout est rose et formidable et bien payé et avec des paillettes.

Ah mais dans les start-ups, il y a probablement moins de cancers. Certes. Mais les start-ups embauchent peu de quinquagénaires...

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Celadon le Mar 11 Déc 2018 - 12:57
Certes. La tension nerveuse qui impose d'être perpétuellement en éveil devant 30 gamins ? Je crois que ça c'est spécifique et que ça entraîne des dysfonctionnements organiques.
Mais bon.
avatar
Une passante
Érudit

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Une passante le Mar 11 Déc 2018 - 13:07
@Elaïna a écrit:

Par ailleurs, juste pour vous donner une idée : dans la boîte de mon mari, grosse multinationale, par ailleurs réputée pour bien payer ses salariés et en particulier les cadres : 3 AVC au boulot l'an passé. Un bon nombre de cancers, aussi (boîte à la moyenne d'âge relativement élevée). Et des burn-out, aussi...
Donc je ne vois pas trop l'intérêt de vouloir absolument chercher la pénibilité spécifique à l'éducation nationale. Je connais assez peu de boulots où tout est rose et formidable et bien payé et avec des paillettes.

Ah mais dans les start-ups, il y a probablement moins de cancers. Certes. Mais les start-ups embauchent peu de quinquagénaires...

J'ai beaucoup de collègues qui sont malheureusement décédés de cancers en fin de carrière ou juste après leur départ à la retraite, dans quelle mesure l'absence de médecine du travail (et peut-être donc de détection précoce) serait-elle responsable de cela ?
On s'éloigne des maladies spécifiques aux enseignants, mais je crains que le mépris pour leur santé n'ait des conséquences quand même.
Contenu sponsorisé

Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum