Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mathador
Expert spécialisé

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Lun 3 Déc 2018 - 10:16
Certes, mais en étant agrégée tu es moins sous-payée pour ce que tu fais. Et si tu es en AFA, tu peux plus facilement refuser un service trop lourd, puisque l'on ne peut t'imposer que 16h après pondération plutôt que 19.
Ce qui ne contredit pas le reste de ce que tu dis concernant la possibilité de se retrouver tézéderre et/ou sur des affectations inconvenantes.
egomet
egomet
Doyen

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par egomet le Lun 3 Déc 2018 - 10:16
@celitian a écrit:
@egomet a écrit:
@celitian a écrit:
+1 sauf que pour nous changer de travail est quasiment mission impossible.

Je crois que c'est de moins en moins vrai. En tout cas, la suspicion qui pesait sur le professeur en reconversion s'estompe. De plus en plus de gens sont convaincus que l'éducation nationale va mal et comprennent très bien qu'on veuille changer de métier.  On ne pose plus tellement la question: "Mais pourquoi diable avez-vous renoncé à la sécurité de l'emploi?"
Il faut toujours être capable de s'expliquer, bien sûr,  mais plutôt pour montrer qu'on a tourné la page et pas tellement pour justifier une bizarrerie.
Tout ça pour dire que l'éducation nationale n'est pas forcément une voie de garage et que c'est surtout l'idée qu'on s'en fait. On peut tenter sa chance,  sans se dire que l'on risque sa vie en cas d'échec.
Nous sommes plusieurs à avoir essayé et c'est un échec, nous étions déjà trop vieux (45 et +).

Question échecs, j'ai été servi. J'ai trouvé des portes de sortie et même de bonnes conditions ailleurs.

Il est vrai qu'à un âge plus avancé les sacrifices à faire pour se réorienter sont plus lourd. Et le système de protection sociale de la France n'arrange pas les choses. Mais notre peut-être futur collègue est encore bien assez jeune pour tenter des expériences.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Prezbo le Lun 3 Déc 2018 - 10:19
@Lisak35 a écrit:Le problème c'est que selon ton établissement / ton équipe de direction / ta situation perso / ton écheloc / ton public, on ne fait absolument pas tous le même boulot ! Un collègue agrégé qui exerce dans un établissement un peu select de province et dont le/a conjoint(e) exerce une profession à hauts revenus (avocat / médecin / banquier ou autres) avec un équipe ce direction reloue mais pas larguée et des élèves / parents qui ne considèrent pas que tout ce que tu fais est contestable, ne fait absolument pas le même métier que moi

Juste une petite remarque, en passant.

D'une part, je pense qu'il n'y a quand même qu'une petite minorité de collègue qui correspond à cette situation rêvée.

D'autre part, je suis sérieusement gêné quand on m'explique qu'être prof peut être une situation très agréable, à condition d'avoir un conjoint qui gagne bien sa vie. Personnellement, je considère qu'être prof est un travail à temps plein (et vu le temps que j'y consacre, oui, j'y travaille à temps plein) et pas un emploi de complément pour le ou la conjoint(e). (Dans 9% des cas, dans cette configuration, c'est d'ailleurs la conjointe, avec monsieur qui gagne des hauts revenus et qui considère plus ou moins implicitement que madame, puisqu'elle est prof, à le temps de s'occuper de la maison et des enfants.)

Etre prof est un boulot qu'on obtient (en règle générale) après être passé par des études relativement longue, et une sélection assez stricte. Il ne me semble pas anormal de réclamer qu'il soit rémunéré en fonction, et que ce soit en soi un emploi qui permette de vivre décemment.
Illiane
Illiane
Habitué du forum

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Illiane le Lun 3 Déc 2018 - 10:24
@Mathador : je ne dis pas le contraire : je suis mieux moins mal payée et je fais moins d'heures (sur le papier : dans les faits, AFA ou pas, je me retrouve souvent avec plus de 16h et on ne me demande pas mon avis), mais la question de Barbossa portait sur le côté déprimant et éventuellement dangereux du métier ; qu'on soit certifié ou agrégé, on peut se retrouver dans des établissements sympas ou au contraire dans des lycées/collèges déprimants et/ou toxiques (sans parler des contraintes spécifiques liées au TZR-ariat). Il me semble important qu'il sache qu'agrégé n'est pas égal à "j'arrive dans le monde merveilleux des Bisounours qui veulent apprendre et sont sages comme des images".
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Lun 3 Déc 2018 - 10:35
Oui bien sûr. Je cherchais simplement à apporter une nuance mais tes propos restent pleinement valables.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Barbossa
Barbossa
Niveau 2

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Barbossa le Lun 3 Déc 2018 - 12:37
Bonjour tout le monde, merci beaucoup pour vos réponses ! Je ne pensais pas en recevoir autant, encore merci.
Alors je vais tenter de répondre à tout le monde : oui effectivement cette année je ne fais pas d'étude, de septembre 2018 à septembre 2019 je fais une année de césure pour faire des choses personnelles que je ne pouvais pas faire durant les études et une fois dans la vie active, donc c'est pour ça qu'en ce moment je "suis libre", et que je me pose la question de continuer ou non avec un master MEEF... d'ailleurs petite question hors sujet, je souhaite rester dans le Sud et je ne sais pas trop dans quelle université faire le master entre celle de Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Poitiers, etc... elles se valent toutes ou vous m'en conseillerez-une en particulier ?

Enfin bref pour revenir au sujet, effectivement je pense que je vais demander à des collèges ou lycées près de chez moi s'ils accepteront de m'accueillir pour un stage d'observation, j'ai le temps pour en tout cas ! Et aussi pour répondre à l'un d'entre vous, je souhaite devenir enseignant pas seulement parce que j'aime l'Histoire/Géo mais parce que je suis véritablement attiré par le métier d'enseignant, pouvoir transmettre des connaissances... d'ailleurs dans mes projets rêvés je ne souhaiterai pas rester éternellement enseignant mais continuer en tant que directeur d'établissement, mais bon on n'y est pas encore ahah.

Comme une autre personne l'a relevé ici il est vrai que la plupart des gens viennent sur ce forum avant tout pour se plaindre, donc c'est sûr que ça biaise un peu le tableau, mais bon il faut reconnaître que l'ambiance générale dans les classes actuellement est de moins en moins bonne...

Aussi, quand j'ai demandé si le métier d'enseignant valait toujours le coup aujourd'hui, je ne demandais pas d'un point de vue du salaire (même si c'est important), mais surtout niveau ambiance, stress et condition de travail.

En vous lisant je crois comprendre que les problèmes principaux que vous vivez au quotidien sont : la quantité astronomique de travail à faire, l'insolence des élèves, leur manque de curiosité ou d'effort de travail, le manque de soutien de la hiérarchie et enfin les parents qui s'insinuent dans votre travail. Ai-je juste ?

Du coup vous faites comment pour gérer tout ça ? Parce que ce métier m'attire malgré tout, et j'aimerais bien au moins essayer avant d'abandonner, mais c'est sûr que découvrir en ayant aucune clé ni repère va être très éprouvant et va sûrement faire pencher la balance vers l'abandon...

Toutes les personnes ici qui ont eu du mal durant les premières années et qui ont réussi à améliorer les choses, qu'avez-vous fait pour les améliorer ? Qu'est-ce qui vous manquez, qu'est-ce que vous aurez aimé qu'on vous apprenne durant vos études pour mieux gérer ce métier ?
En somme, que faut-il savoir et faire pour ne pas être "manger" par le travail et les élèves ?

Et pour terminer, connaissez-vous des sites ou des livres qui apprennent comment bien gérer une classe, comment gérer son autorité, gérer l'organisation du travail, etc.?


Merci mille fois pour toutes vos réponses et vos conseils !!
Malaga
Malaga
Modérateur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Malaga le Lun 3 Déc 2018 - 12:53
@Barbossa a écrit:Toutes les personnes ici qui ont eu du mal durant les premières années et qui ont réussi à améliorer les choses, qu'avez-vous fait pour les améliorer ? Qu'est-ce qui vous manquez, qu'est-ce que vous aurez aimé qu'on vous apprenne durant vos études pour mieux gérer ce métier ?
En somme, que faut-il savoir et faire pour ne pas être "manger" par le travail et les élèves ?

Merci mille fois pour toutes vos réponses et vos conseils !!

Perso, j'ai "simplement" appris à réagir face à certaines situations qui me déroutaient au début : un élève insolent, une classe qui chahute, un élève qui conteste une punition... Petit à petit, on trouve des trucs, des astuces, on apprend à reconnaître une situation glissante et à la désamorcer... Bon, pas à tous les coups, faut pas rêver. Cette année, j'ai une 4e franchement difficile (avis partagé par l'ensemble de l'équipe) et j'avais parfois l'impression en sortant de cours d'être redevenue stagiaire.

On apprend aussi à se blinder et à mettre à distance ce qui arrive au boulot. A titre personnel, le fait d'avoir des enfants m'a permis de relativiser pas mal de choses. Mode bisounours ON : honnêtement, quand je rentre du boulot après une journée pourrie et que je retrouve mes enfants, je relativise beaucoup Mode bisounours OFF

Pour la gestion du travail, ce qui ne diminue pas, c'est la correction des copies, le remplissage des bulletins, les réunions diverses et variées. En revanche, sur la préparation des cours, j'ai appris à être plus efficace (notamment depuis que j'ai des enfants). Quand les programmes ne changent pas, on peut réutiliser une partie des cours. Maintenant, il est vrai que durant l'année de stage et quand les programmes changent (notamment en 2016 quand les 4 programmes du collège ont changé en même temps), il y a beaucoup beaucoup de travail.

_________________
Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Banana244   Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Banana244     Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
slylan
Niveau 9

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par slylan le Lun 3 Déc 2018 - 15:57
@Prezbo a écrit:D'autre part, je suis sérieusement gêné quand on m'explique qu'être prof peut être une situation très agréable, à condition d'avoir un conjoint qui gagne bien sa vie. Personnellement, je considère qu'être prof est un travail à temps plein (et vu le temps que j'y consacre, oui, j'y travaille à temps plein) et pas un emploi de complément pour le ou la conjoint(e). (Dans 9% des cas, dans cette configuration, c'est d'ailleurs la conjointe, avec monsieur qui gagne des hauts revenus et qui considère plus ou moins implicitement que madame, puisqu'elle est prof, à le temps de s'occuper de la maison et des enfants.)

Il se trouve que c'est très souvent le cas (mais je n'ai pas de statistiques). Beaucoup émettent même l'hypothèse que l'acceptation chez les enseignants des conditions salariales dégradées (ou le manque de combativité contre cette situation) s'explique par le fait que, dans la majorité des cas, le salaire du professeur n'est qu'un appoint dans le budget d'un couple où le conjoint de l'enseignant est celui qui a un revenu plus confortable.

@Prezbo a écrit:Etre prof est un boulot qu'on obtient (en règle générale) après être passé par des études relativement longue, et une sélection assez stricte. Il ne me semble pas anormal de réclamer qu'il soit rémunéré en fonction, et que ce soit en soi un emploi qui permette de vivre décemment.

Il ne s'agit pas ici de ce qu'on peut réclamer ou exiger mais de ce qui est. Et le fait est qu'on est très mal payés, que les salaires sont quasiment bloqués (du fait du gel du point d'indice) et qu'il faut en avoir conscience lorsqu'on se lance dans ce métier.

A titre d'exemple, en sept ans, je suis passé de 1,56 SMIC à 1,6 SMIC en gagnant deux échelons...
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Habitué du forum

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Pourquoi 3,14159 le Lun 3 Déc 2018 - 16:32
@slylan a écrit:
A titre d'exemple, en sept ans, je suis passé de 1,56 SMIC à 1,6 SMIC en gagnant deux échelons...
Bah, oui, le SMIC augmente alors que notre point est gelé et les prélèvements (pension civile) augmentent chaque 1er janvier. Donc un changement d'échelon correspond à une simple revalorisation du salaire pour suivre l'inflation. On en est là. Mais les jeunes qui embrassent le métier voient d'année en année le rapport diminuer humhum
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 16:54
@Malaga a écrit:
@Barbossa a écrit:Toutes les personnes ici qui ont eu du mal durant les premières années et qui ont réussi à améliorer les choses, qu'avez-vous fait pour les améliorer ? Qu'est-ce qui vous manquez, qu'est-ce que vous aurez aimé qu'on vous apprenne durant vos études pour mieux gérer ce métier ?
En somme, que faut-il savoir et faire pour ne pas être "manger" par le travail et les élèves ?

Merci mille fois pour toutes vos réponses et vos conseils !!

Perso, j'ai "simplement" appris à réagir face à certaines situations qui me déroutaient au début : un élève insolent, une classe qui chahute, un élève qui conteste une punition... Petit à petit, on trouve des trucs, des astuces, on apprend à reconnaître une situation glissante et à la désamorcer... Bon, pas à tous les coups, faut pas rêver. Cette année, j'ai une 4e franchement difficile (avis partagé par l'ensemble de l'équipe) et j'avais parfois l'impression en sortant de cours d'être redevenue stagiaire.

On apprend aussi à se blinder et à mettre à distance ce qui arrive au boulot. A titre personnel, le fait d'avoir des enfants m'a permis de relativiser pas mal de choses. Mode bisounours ON : honnêtement, quand je rentre du boulot après une journée pourrie et que je retrouve mes enfants, je relativise beaucoup Mode bisounours OFF

Pour la gestion du travail, ce qui ne diminue pas, c'est la correction des copies, le remplissage des bulletins, les réunions diverses et variées. En revanche, sur la préparation des cours, j'ai appris à être plus efficace (notamment depuis que j'ai des enfants). Quand les programmes ne changent pas, on peut réutiliser une partie des cours. Maintenant, il est vrai que durant l'année de stage et quand les programmes changent (notamment en 2016 quand les 4 programmes du collège ont changé en même temps), il y a beaucoup beaucoup de travail.

Tout pareil.

J'ajoute que pour ma part pour "tenir" j'ai d'autres centres d'intérêt dans ma vie, et une certaine capacité à me foutre totalement de toutes sortes de pressions.
Un parent me demande ? Je reçois poliment. S'il gueule ou se montre impoli, je me lève, je dis que je ne tolère pas l'impolitesse et je pars en claquant la porte (extrêmement efficace). La direction me demande des comptes ? Je me rends à l'entretien (éventuellement accompagnée, comme je n'hésite pas à accompagner les autres), j'explique posément, je reste droite dans mes bottes.
Tout s'est mieux passé pour moi le jour où j'ai compris que j'étais tout aussi adulte que les parents/les chefs/d'autres collègues/les inspecteurs, et qu'à mon niveau de qualification (pardon mais oui), j'avais passé l'âge où l'on peut tolérer l'humiliation. Je ne me justifie jamais, étant donné que je respecte tout ce qu'on me demande (faire cours, évaluer, etc) dans le respect de la loi. Pour le reste, je me contrefous de l'avis des autres.
J'ai du coup énormément gagné en sérénité : une inspection ? Pour l'enjeu que ça représente, je ne me mets pas la rate au court-bouillon : je fais comme d'habitude, de tout mon coeur en classe, mais je ne cherche pas à en mettre plein la vue. Et si l'IA n'est pas content, ben, pas de quoi en faire une affaire d'Etat. C'est dommage, c'est relou, mais pas grave non plus (j'avoue être interloquée par certaines crises de panique de collègues à l'approche de l'inspection, qui se transforme en psychodrame).

Mais mais mais ça suppose un certain flegme qui n'est pas forcément une qualité tout le temps non plus (je le reconnais).

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Enaeco le Lun 3 Déc 2018 - 16:57
Pour répondre à la question, il faudrait surtout un point de comparaison.
Ca vaut le coup... par rapport à quoi ?
Partant de la tu auras beaucoup de témoignages / ressentis perso.

Personnellement, j'aime mon métier même s'il n'est pas normal d'enseigner dans les conditions actuelles.
Mon salaire me permet de vivre décemment même si j'estime que je devrais être payé davantage par rapport à mon niveau d'études.
Je ne partage pas vraiment les précédents avis concernant le "revenu d'appoint" que constitue le salaire d'un enseignant. Peut-être que c'est lié à la situation géographique (je pense particulièrement à la région parisienne où les revenus sont insuffisants) mais un couple d'enseignants est financièrement au dessus de la plupart des couples que je connais en province et permet de vivre correctement (marmaille incluse).

Quotidien atroce : non clairement pas pour tout le monde.
Je ne minimise pas la situation que peuvent vivre certains d'entre nous, je pense simplement que nous ne faisons pas tous le même métier en fonction de nos établissements. Et il y a certains postes sur lesquels je réfléchirais rapidement à une reconversion si j'y étais bloqué.
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 17:07
Et puis c'est très variable d'une académie à l'autre. Dans celle de Versailles, un poste fixe en HG, ça s'obtient relativement facilement, à peu près où l'on veut. Pour donner une idée : premier poste fixe avec 21 points, dans un lycée de banlieue peinard (niveau pas top mais ambiance cool). Second poste fixe obtenu à la première demande de mut', à 20 minutes de chez moi en voiture (30 en vélo), dans un lycée très favorisé (niveau pas à se rouler par terre non plus mais vraiment très tranquille).
A côté j'ai une copine agrégée d'allemand qui fait le bouche trou dans une académie du Sud de la France... où les postes sont rares et très chers. Forcément, elle n'a pas le même quotidien que moi et franchement c'est une grosse galère pour elle, toujours sur les routes, toujours "la remplaçante".

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
lene75
lene75
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par lene75 le Lun 3 Déc 2018 - 20:10
Mais qui a les postes pourris en HG, alors, si l'on peut déjà avoir un poste fixe correct avec 21 points ?
Parce que dans l'académie de Versailles les bahuts bien pourris ne manquent pas, sans compter les TZR.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Mathador le Lun 3 Déc 2018 - 20:26
Il me semble qu'Elaïna a commencé sa carrière en tant qu'agrégée, ce qui lui donnait donc 111 points sur les vœux typés lycée. Après, il faut tout de même que le mouvement soit assez fluide pour que ce soit utile.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 21:22
@Mathador a écrit:Il me semble qu'Elaïna a commencé sa carrière en tant qu'agrégée, ce qui lui donnait donc 111 points sur les vœux typés lycée. Après, il faut tout de même que le mouvement soit assez fluide pour que ce soit utile.

Le poste était vraiment à 21 points. On était deux à arriver cette année-là, mon collègue était fraîchement émoulu de l'IUFM, sans enfants sans rapprochement conjoint, rien. Moi j'avais été tellement nulle que j'avais oublié de mettre les papiers pour les points enfant (vous avez dit boulette ?).

Pour mon poste actuel, on était encore deux à arriver, j'avais pas mal de points (rapprochement conjoint) mais celle qui est arrivée en même temps que moi avait quelques dizaines de points tout au plus (elle m'a parlé de 80).

A Versailles en HG le mouvement est dans l'ensemble assez fluide, si on accepte bien sûr de viser la grande couronne (tout le monde n'aura pas Vanves, Neuilly et Rueil quoi). Mais d'une discipline à l'autre ça n'a rien à voir : en philo, le poste chez nous part plutôt à 1000 points environ à ce qu'on m'a dit. Mais en philo ils sont deux et demie, nous on est plus de 10...

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Une passante
Une passante
Érudit

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Une passante le Lun 3 Déc 2018 - 21:28
@Elaïna a écrit:Ce n'est à mon sens ni dangereux ni horrible.
ça vaut le coup, oui. Surtout au bout de plusieurs années, où tu commences à savoir faire un cours, gérer tes classes, que tu arrives à parler sans notes (parce que bon à force le cours sur la citoyenneté à Athènes et à Rome (oui je sais c'est fini bientôt) ça va quoi), c'est tranquille dans l'ensemble. Tu peux avoir une classe horrible mais bon, ça glisse comme sur un canard.
Si je regarde ma situation objective, agrégée, docteur, sans HSA, j'ai du temps (notamment pour bosser pour le supérieur et gérer les enfants, faire de l'équitation, des voyages en famille etc). Pour un salaire potable, parce que je refuse de bosser comme une damnée. Après, c'est pas forcément le job de mes rêves en l'état actuel des choses. Parce que non, je ne kiffe pas plus que ça de faire la police avec les élèves. Une reconversion, bof, je ne sais pas si j'aurais l'énergie, ou alors pour monter un truc avec mon mari. Mais seule, je n'ai pas le courage.

Après il faut avoir un caractère d'une certaine complexion. J'ai des collègues qui ont peur de tout : des élèves, des parents, de l'administration, etc. Au moindre truc, on les entend stresser, "mais qu'est-ce qui peut m'arriver ?" (bah, rien, t'es fonctionnaire, et tant que t'as tué/violé personne, ça devrait aller). Evidemment si on est du genre angoissé, c'est pas le bon boulot. Je dis cela sans jugement aucun, mais comme une constatation.

Je ne veux pas être indiscrète, mais ton mari touche-t-il un salaire équivalent au tien, voire plus important ?
Parce qu'agrégée mais seule, j'ai du mal avec les fins de mois et j'aimerais bien me passer d'heures supp" mais ce serait financièrement encore plus tendu.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Leclochard le Lun 3 Déc 2018 - 21:33
@lene75 a écrit:Mais qui a les postes pourris en HG, alors, si l'on peut déjà avoir un poste fixe correct avec 21 points ?
Parce que dans l'académie de Versailles les bahuts bien pourris ne manquent pas, sans compter les TZR.

La chance, ça existe. C'est assez remarquable de s'apercevoir que les débuts peuvent être très différents selon les disciplines, les académies etc.. et que parfois quelques points manquants, un voeu mal placé déterminent un bon ou un mauvais départ qui va influencer une grande partie de la carrière. Elaïna a réussi à trouver immédiatement un poste qui lui convenait (distance, établissement..). C'est rarement le cas.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 21:34
Oui mon mari gagne très bien sa vie. Mais bon il bosse 50-60h par semaine (et sérieusement je ne l'envie pas) (il envie beaucoup mon temps libre en revanche).
C'est ce qui nous a permis d'acheter une maison que, seule, je ne pourrais évidemment pas me payer en région parisienne à l'endroit où nous sommes. Pour le reste, nous partageons les frais 50 - 50 (sauf les impôts puisque c'est lui le gros salaire).

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 21:35
@Leclochard a écrit:
@lene75 a écrit:Mais qui a les postes pourris en HG, alors, si l'on peut déjà avoir un poste fixe correct avec 21 points ?
Parce que dans l'académie de Versailles les bahuts bien pourris ne manquent pas, sans compter les TZR.

La chance, ça existe. C'est assez remarquable de s'apercevoir que les débuts peuvent être très différents selon les disciplines, les académies etc.. et que parfois quelques points manquants, un voeu mal placé déterminent un bon ou un mauvais départ qui va influencer une grande partie de la carrière. Elaïna a réussi à trouver immédiatement un poste qui lui convenait (distance, établissement..). C'est rarement le cas.

C'est pour ça que je précise bien à notre collègue qu'en HG, à Versailles, ça va. Mais faut pas croire que c'est la fête partout...

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Leclochard
Leclochard
Empereur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Leclochard le Lun 3 Déc 2018 - 21:38
@Elaïna a écrit:
@Leclochard a écrit:
@lene75 a écrit:Mais qui a les postes pourris en HG, alors, si l'on peut déjà avoir un poste fixe correct avec 21 points ?
Parce que dans l'académie de Versailles les bahuts bien pourris ne manquent pas, sans compter les TZR.

La chance, ça existe. C'est assez remarquable de s'apercevoir que les débuts peuvent être très différents selon les disciplines, les académies etc.. et que parfois quelques points manquants, un voeu mal placé déterminent un bon ou un mauvais départ qui va influencer une grande partie de la carrière. Elaïna a réussi à trouver immédiatement un poste qui lui convenait (distance, établissement..). C'est rarement le cas.

C'est pour ça que je précise bien à notre collègue qu'en HG, à Versailles, ça va. Mais faut pas croire que c'est la fête partout...

En maths, à Versailles, il y a de tels problèmes de recrutement que tous les espoirs sont possibles. Un stagiaire a réussi à obtenir l'établissement où il faisait sa première année l'an dernier. C'était un bahut très correct du 92.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Elaïna le Lun 3 Déc 2018 - 21:40
Oui voilà. Pour les maths je ne savais pas précisément mais ça ne m'étonne pas. L'académie de Versailles, le territoire de tous les possibles.

(Non mais on y est bien hein).

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Leclochard
Leclochard
Empereur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Leclochard le Lun 3 Déc 2018 - 21:47
@Elaïna a écrit:Oui voilà. Pour les maths je ne savais pas précisément mais ça ne m'étonne pas. L'académie de Versailles, le territoire de tous les possibles.

(Non mais on y est bien hein).

J'aimais bien cette académie. Elle est si diverse. On n'efface pas seize ans de vie comme ça. Sad

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Caspar
Caspar
Bon génie

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Caspar le Lun 3 Déc 2018 - 22:27
@Une passante a écrit:
@Elaïna a écrit:Ce n'est à mon sens ni dangereux ni horrible.
ça vaut le coup, oui. Surtout au bout de plusieurs années, où tu commences à savoir faire un cours, gérer tes classes, que tu arrives à parler sans notes (parce que bon à force le cours sur la citoyenneté à Athènes et à Rome (oui je sais c'est fini bientôt) ça va quoi), c'est tranquille dans l'ensemble. Tu peux avoir une classe horrible mais bon, ça glisse comme sur un canard.
Si je regarde ma situation objective, agrégée, docteur, sans HSA, j'ai du temps (notamment pour bosser pour le supérieur et gérer les enfants, faire de l'équitation, des voyages en famille etc). Pour un salaire potable, parce que je refuse de bosser comme une damnée. Après, c'est pas forcément le job de mes rêves en l'état actuel des choses. Parce que non, je ne kiffe pas plus que ça de faire la police avec les élèves. Une reconversion, bof, je ne sais pas si j'aurais l'énergie, ou alors pour monter un truc avec mon mari. Mais seule, je n'ai pas le courage.

Après il faut avoir un caractère d'une certaine complexion. J'ai des collègues qui ont peur de tout : des élèves, des parents, de l'administration, etc. Au moindre truc, on les entend stresser, "mais qu'est-ce qui peut m'arriver ?" (bah, rien, t'es fonctionnaire, et tant que t'as tué/violé personne, ça devrait aller). Evidemment si on est du genre angoissé, c'est pas le bon boulot. Je dis cela sans jugement aucun, mais comme une constatation.

Je ne veux pas être indiscrète, mais ton mari touche-t-il un salaire équivalent au tien, voire plus important ?
Parce qu'agrégée mais seule, j'ai du mal avec les fins de mois et j'aimerais bien me passer d'heures supp" mais ce serait financièrement encore plus tendu.

Seul et agrégé aussi (échelon 10), j'ai l'impression de vivre correctement (sans faire de folies évidemment). Je n'ai pas pris de HSA cette année et j'en suis fort aise.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Lefteris le Lun 3 Déc 2018 - 22:42
@Caspar a écrit:
Seul et agrégé aussi (échelon 10), j'ai l'impression de vivre correctement (sans faire de folies évidemment). Je n'ai pas pris de HSA cette année et j'en suis fort aise.
Voilà un agrégé vivote à peu près , cadre A+, il parvient presque au traitement d'un cadre A moyen. Je gagne presque au centime ce que je gagnais quand j'étais cadre A ailleurs, mais pas en bout de carrière. Comme je suis passé par la case certifié entre les deux, je me suis retrouvé  avec 30 à 35% de moins pendant un temps. Un certifié a donc peu à peu gagné la catégorie B de fait (prolo en devenir) .  Mais la profession  "métier pas comme les autres" préfère  faire l'autruche, parler de "projets" que de s'occuper de la "fiche de paie". Faut casquer l'addition ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par ProvençalLeGaulois le Lun 3 Déc 2018 - 22:54
Sincèrement, à partir de quel salaire estimeriez-vous arrêter de "vivoter" ?
Parce que, si je ne m'abuse, un agrégé échelon 10 avoisine les 3000€ de salaire net.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Lefteris
Lefteris
Empereur

Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ? - Page 2 Empty Re: Est-ce que ça vaut toujours le coup d'être enseignant aujourd'hui ?

par Lefteris le Lun 3 Déc 2018 - 22:59
@ProvençalLeGaulois a écrit:Sincèrement, à partir de quel salaire estimeriez-vous arrêter de "vivoter" ?
Parce que, si je ne m'abuse, un agrégé échelon 10 avoisine les 3000€ de salaire net.
Certes, mais un agrégé est catégorie A+ . En usant de la même manière et sur la même durée  ses  fonds de culotte, en passant des concours de même difficulté voire moins,  il devient A+ ailleurs, et gagne 1500 € e plus au moins. Les types qui du fond de leurs bureaux du ministère lancent des boules puantes contre les agrégés, les professeurs de prépa, pour monter les jalousies (bien réelles dans ce métier) gagnent largement plus. Donc la concurrence joue. SI le capes n'attire plus du tout, l'agreg commence à être un concours par défaut.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum