Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Heathflower
Niveau 5

Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Heathflower le Jeu 06 Déc 2018, 12:00
Bonjour à tous,
Je ne suis pas venue sur le forum depuis un moment, mais me voila en plein doute et je ne sais pas vers qui me tourner. Comme l'indique le titre, je pense très fortement à démissionner. Je suis en renouvellement de stage, cette deuxième année se passe globalement mieux, mais il n'empèche que mardi j'ai dû interrompre mon cours quelques instants pour ne pas me mettre à pleurer devant les élèves ; j'ai pleuré pendant tout le chemin du retour, pendant au moins 2 bonnes heures chez moi, idem hier. En fait je me demande vraiment ce que je fais là, face aux élèves. Je me sens souvent démunie, je ne me sens pas "prof", et je sais depuis la première heure de cours que j'ai faite en septembre 2017 que je ne veux pas faire ça toute ma vie. Alors pourquoi continuer ?
D'un autre côté je culpabilise à fond : comment justifier d'abandonner mes élèves, comment m'expliquer avec mes collègues, mon chef, mes tutrices, qui pensent tous que ça va bien (car c'est ce que je pensais aussi) ? Et que faire ensuite ? J'ai 25 ans, aucune autre formation, et je me sens épuisée. J'ai pris rendez-vous avec un médecin cet après-midi, j'espère qu'il me mettra en arrêt car j'ai vraiment la boule au ventre à l'idée de retourner en cours. Je sais que c'est la solution de facilité, se mettre en arrêt pour ne pas faire face à ses difficultés, mais honnêtement je ne me sens pas la force d'y retourner.
Je voulais déjà démissionner l'année dernière, en septembre/octobre, mais mes proches et mes profs m'ont poussée à continuer jusqu'au bout, et je me dis que si un an après je pense toujours à démissionner, c'est que ce métier ne me correspond pas.
Je ne sais pas vraiment pourquoi je poste ce message, peut-être que certains d'entre vous sont passés par la même phase que moi et pourront me conseiller.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Mathador le Jeu 06 Déc 2018, 12:25
@Heathflower a écrit:En fait je me demande vraiment ce que je fais là, face aux élèves. Je me sens souvent démunie, je ne me sens pas "prof", et je sais depuis la première heure de cours que j'ai faite en septembre 2017 que je ne veux pas faire ça toute ma vie. Alors pourquoi continuer ?
Pour toucher la paye. En général c'est pour ça que l'on travaille.

@Heathflower a écrit:Je sais que c'est la solution de facilité, se mettre en arrêt pour ne pas faire face à ses difficultés, mais honnêtement je ne me sens pas la force d'y retourner.
Ce n'est pas une « solution de facilité »: d'après ce que tu dis tu n'es actuellement pas en état de faire cours, et si le médecin est du même avis il t'arrêtera à juste titre.

Et sinon, du point de vue matériel tu n'as pas intérêt à démissionner, même si tu prévois d'aller ailleurs ensuite. Je ne sais pas ce que tu envisages hors enseignement, mais:
-si tu es titularisée comme certifiée, et qu'ensuite tu passes un concours B ou C de la fonction publique, tu seras bien contente de garder ton indice de certifiée, surtout si tu peux le cumuler avec de bonnes primes (comme au Minefi par exemple);
-si tu es licenciée plutôt que démissionnaire, tu as le droit à 2 ans d'ARE, et tu peux négocier avec Pôle Emploi de suivre une formation professionnalisante tout en continuant de toucher l'ARE. Tu peux aussi passer un/des concours de la FP pendant que tu touches l'ARE.

Pour conclure, je te souhaite bon courage en cette période difficile de l'année scolaire fleurs.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Eleven
Neoprof expérimenté

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Eleven le Jeu 06 Déc 2018, 13:25
@Heathflower : Je n'ai pas vraiment de conseils à te donner mais si tu ne te sens pas bien au point de te rendre malade alors il vaut mieux arrêter. Tu as essayé de nouveau et cela ne va toujours pas. Arrête toi tout de suite et réfléchis bien. Tu es jeune, rien n'est perdu ! Il vaut mieux s'en rendre compte maintenant que plus tard !
Tu as tout mon soutien, courage ! fleurs

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
avatar
Malicou
Niveau 8

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Malicou le Jeu 06 Déc 2018, 13:30
Salut à toi Heathflower.

D'abord tout mon courage pour ce passage difficile.
Ensuite, il me semble normal d'avoir des moments de doute, cela arrive particulièrement en début de carrière mais aussi ensuite, par exemple il y a un mois, j'ai fait une erreur. Bien que même la chef m'ait dit que l'erreur était humaine, je me suis sentie très mal, j'ai pleuré, je me suis demandé si j'étais vraiment faite pour ce métier. Je pense que c'est dans la nature humaine d'avoir ces moments-là et ce quelque soit le métier.
Il n'y a que toi qui peux répondre à la question "est-ce que j'ai envie de continuer ce métier" avec tous ses avantages mais aussi ses inconvénients. Pose-toi, fais le tour des autres possibles, établis une liste des + et des -, bref bonne réflexion. Ce serait dommage de partir trop vite, mais ça ne sert à rien non plus d'insister pour se sentir si mal.
avatar
Pourquoi 3,14159
Niveau 5

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Pourquoi 3,14159 le Jeu 06 Déc 2018, 14:21
Mon ex-collègue, contractuel puis lauréat du concours puis stagiaire puis stagiaire reconduit, a ouvertement demandé à ne pas être validé afin de bénéficier du chaumage dès le 1er septembre. Mais lui avait commencé à prospecter les entreprises pour un CDI, qu'il vient juste de signer au début de ce mois. 

Rester dans un métier et être malade de ce métier, n'est pas une vie, mais penser sa sortie est nécessaire.

Bon courage.
avatar
Barbossa
Niveau 2

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Barbossa le Jeu 06 Déc 2018, 14:36
Excusez-moi de me greffer à votre post pour une simple curiosité, mais durant votre Master MEEF et votre première année de stage vous n'avez jamais appris à imposer votre autorité, à vous faire respecter par les élèves, à bien organiser et gérer vos cours, etc.? Vous avez passé le Capes et on vous a lâché dans une classe sans aucune préparation pratique ?
avatar
Babarette
Doyen

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Babarette le Jeu 06 Déc 2018, 15:33
@Barbossa a écrit:Excusez-moi de me greffer à votre post pour une simple curiosité, mais durant votre Master MEEF et votre première année de stage vous n'avez jamais appris à imposer votre autorité, à vous faire respecter par les élèves, à bien organiser et gérer vos cours, etc.? Vous avez passé le Capes et on vous a lâché dans une classe sans aucune préparation pratique ?

Oh, Barbossa... Non, on n'apprend pas ça, ou alors, on a des conseils crétins et faux.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
thomashawk
Niveau 2

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par thomashawk le Jeu 06 Déc 2018, 17:01
Bonjour,

Tout ce que je peux dire, c'est de suivre ton désir. Si tu as le désir d'enseigner, va jusqu'au bout, quitte à affronter de grandes difficultés. Et si ça se passe mieux cette année, ce serait dommage d'arrêter. Si tu n'en as plus le désir, tu peux en effet t'interroger.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Babarette le Jeu 06 Déc 2018, 17:09
S'arrêter n'est pas une solution de facilité mais une nécessité quand on est en souffrance.

Profite de cet arrêt pour réfléchir un peu, voir si tu te sens de reprendre. Si tu ne souhaites pas enseigner, soit tu peux supporter d'attendre la fin de l'année pour toucher ton ARE, soit c'est trop dur et tu démissionnes, il ne faut surtout pas t'empoisonner la vie vainement. Pense peut-être à voir un médecin régulièrement si tu es en souffrance, il ne faut pas rester seule.

Courage !

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
JaneB
Fidèle du forum

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par JaneB le Jeu 06 Déc 2018, 17:47
Moi, je trouve ça parlant qu'autant de stagiaires songent à démissionner du " plus beau métier du monde"... et je ne crois pas que ça arrive dans beaucoup d'autres professions.
C'est d'autant plus vrai qu'après avoir terminé ses études et passé le CAPES, on pourrait aspirer à se sentir bien après tous ces efforts et cette énergie déployée . La désillusion n'en est que plus grande! Comme si après avoir escaladé une montagne, on s'aperçoit qu'en fait , il va falloir abandonner et repartir à l'assaut d'une autre … et ceci sans perdre sa motivation et son enthousiasme! La vie est cruelle ...
avatar
Eleven
Neoprof expérimenté

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Eleven le Jeu 06 Déc 2018, 18:20
@JaneB a écrit:Moi, je trouve ça parlant qu'autant de stagiaires songent à démissionner du " plus beau métier du monde"... et je ne crois pas que ça arrive dans beaucoup d'autres professions.
C'est d'autant plus vrai qu'après avoir terminé ses études et passé le CAPES, on pourrait aspirer à se sentir bien après tous ces efforts et cette énergie déployée . La désillusion n'en est que plus grande! Comme si après avoir escaladé une montagne, on s'aperçoit qu'en fait , il va falloir abandonner et repartir à l'assaut d'une autre … et ceci sans perdre sa motivation et son enthousiasme! La vie est cruelle ...

Je suis bien d'accord avec toi. J'aimerai quand même avoir mon concours mais même avec mes postes de contractuelle, je me suis bien rendue compte de la réalité du terrain et du fait, comme tu l'écris si bien, de repartir à l'assaut d'une autre montagne après pas mal d'années d'étude ....


_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Mathador le Jeu 06 Déc 2018, 18:28
@JaneB a écrit:Moi, je trouve ça parlant qu'autant de stagiaires songent à démissionner du " plus beau métier du monde"... et je ne crois pas que ça arrive dans beaucoup d'autres professions.
D'un autre côté, les métiers de l'enseignement se distinguent aussi par le fait que l'on envoie directement les nouvelles recrues au charbon sous les conditions des titulaires.
Ailleurs, les A et les B sont correctement formés avant d'aller dans les services. Par exemple, un gardien de la paix (catégorie B) passe plus de 6 mois en école avant de faire un stage dans un service de police. De même, un contrôleur des finances publiques (catégorie B) a 7 mois de formation théorique en école avant d'aller dans un service.
Il est certes difficilement envisageable de former les enseignants sans aller en classe, mais on peut faire autrement: je me souviens qu'ailleurs sur le forum @Iphigénie disait que les entrants dans le métier commençaient par de la pratique accompagnée.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
Eleven
Neoprof expérimenté

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Eleven le Jeu 06 Déc 2018, 18:47
@Mathador a écrit:
@JaneB a écrit:Moi, je trouve ça parlant qu'autant de stagiaires songent à démissionner du " plus beau métier du monde"... et je ne crois pas que ça arrive dans beaucoup d'autres professions.
D'un autre côté, les métiers de l'enseignement se distinguent aussi par le fait que l'on envoie directement les nouvelles recrues au charbon sous les conditions des titulaires.
Ailleurs, les A et les B sont correctement formés avant d'aller dans les services. Par exemple, un gardien de la paix (catégorie B) passe plus de 6 mois en école avant de faire un stage dans un service de police. De même, un contrôleur des finances publiques (catégorie B) a 7 mois de formation théorique en école avant d'aller dans un service.
Il est certes difficilement envisageable de former les enseignants sans aller en classe, mais on peut faire autrement: je me souviens qu'ailleurs sur le forum @Iphigénie disait que les entrants dans le métier commençaient par de la pratique accompagnée.

Oui et peut-être un accompagnement plus long que ce qui se fait déjà en stage. Et cet accompagnement doit aussi être bienveillant, ce qui n'est pas toujours le cas (je connais beaucoup de stagiaire qui ont démissionné en partie à cause de "maîtres de stage" vraiment odieux.

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
avatar
Mathador
Habitué du forum

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Mathador le Jeu 06 Déc 2018, 18:54
@Eleven a écrit:Oui et peut-être un accompagnement plus long que ce qui se fait déjà en stage.

Si je me souviens bien, c'était sur un an et chez plusieurs collègues. Au passage, il ne faut pas oublier que les stagiaires sont loin de tous avoir fait un M1MEEF (c'est rare chez les agrégés externes, et chez les certifiés il y a beaucoup de M2R et de reconvertis, du moins en maths), et ceux qui n'y sont pas passés se retrouvent devant une classe généralement sans y avoir mis les pieds depuis longtemps.

_________________
« Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » (Cyrano de Bergerac)
« Un mathématicien est une machine à transformer le café en théorème. » (Alfréd Rényi)
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
« C'est l'équation, l'ax+b qui fait tilt » (Mylène Farmer, L'instant X)
avatar
egomet
Grand sage

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par egomet le Ven 07 Déc 2018, 05:40
@Heathflower a écrit:
D'un autre côté je culpabilise à fond : comment justifier d'abandonner mes élèves, comment m'expliquer avec mes collègues, mon chef, mes tutrices, qui pensent tous que ça va bien (car c'est ce que je pensais aussi) ? Et que faire ensuite ? J'ai 25 ans, aucune autre formation, et je me sens épuisée. J'ai pris rendez-vous avec un médecin cet après-midi, j'espère qu'il me mettra en arrêt car j'ai vraiment la boule au ventre à l'idée de retourner en cours. Je sais que c'est la solution de facilité, se mettre en arrêt pour ne pas faire face à ses difficultés, mais honnêtement je ne me sens pas la force d'y retourner.
Je voulais déjà démissionner l'année dernière, en septembre/octobre, mais mes proches et mes profs m'ont poussée à continuer jusqu'au bout, et je me dis que si un an après je pense toujours à démissionner, c'est que ce métier ne me correspond pas.
Je ne sais pas vraiment pourquoi je poste ce message, peut-être que certains d'entre vous sont passés par la même phase que moi et pourront me conseiller.

Beaucoup d'entre nous sont passés par des phases très dures. Certains ont arrêté, d'autres ont continué. Pour ma part, j'ai fait plusieurs allers-retours. Et finalement, ce n'est pas l'enseignement que j'ai quitté, mais la France.

La principale chose que j'ai envie de te dire, c'est qu'il y a toujours une porte de sortie. Ta vie ne se limite pas à un métier. Et le métier ne se limite pas à un poste ou deux. Il est clair que si tu continues de souffrir comme cela, il faut changer quelque chose.

L'arrêt maladie est une nécessité. Tu as besoin de faire le point. C'est légitime. Ce ne serait un problème que si cela devenait une habitude et si tu refusais les solutions de long terme. Manifestement, tu n'en es pas encore là. Prends donc quelques semaines sans scrupules. Et puis qui a dit que la facilité était honteuse?

Tes obligations envers les élèves ne doivent pas t'empêcher de dormir. D'abord, ils n'en mourront pas, si tu les "abandonnes" quelques semaines. L'école peut très bien trouver des solutions, nul n'est indispensable. Et même si tes cours devaient être purement et simplement annulés, dis-toi bien qu'aucun de nos enseignements ne représente une urgence absolue. Ensuite, tes obligations vont de pair avec leurs obligations envers toi. Ca fait partie du contrat, tu leurs dois des enseignements, pour autant qu'ils se donnent les moyens de les suivre. S'ils te font des misères, ils ne respectent pas le contrat. Enfin, si la situation est terrible et que tu craques, les cours ne seront pas efficaces de toute manière. Mieux vaut des cours repoussés mais efficaces, que des cours donnés dans un état d'épuisement total.

Il est normal d'avoir des doutes. Il est normal d'avoir des difficultés dans ce métier. Très objectivement, les conditions de travail se sont dégradées dans toute la France. Donc il n'est pas surprenant d'avoir du mal deux fois de suite. Il n'y a aucune honte à avoir.

Ne reste pas seule. Parles-en à un collègue en qui tu as confiance. Pas forcément tes tutrices, si tu as peur d'être jugée. C'est mieux si tu peux leur parler à elles, parce que c'est leur rôle de t'aider, mais ce n'est pas une obligation. En discutant avec d'autres collègues, tu vas te rendre compte du fonctionnement réel des classes. C'est vraiment très commun de ne pas voir les difficultés des autres. Tes collègues pensent que ça va bien, alors que tu souffres? Si tu creuses, tu vas voir qu'eux aussi ont des problèmes que tu n'avais pas vus. On communique très mal dans les équipes pédagogiques. S'en rendre compte aide à relativiser et à comprendre la vraie nature des difficultés. Tu auras peut-être même des éléments de solution pour faire tes cours plus efficacement.

Très clairement, la démission est une option. Mais c'est une option à prendre à tête reposée, après avoir pris conseil auprès de gens qui te connaissent et après avoir envisagé diverses solutions. Evite de partir trop vite. Prépare ta sortie, ne serait-ce que pour t'assurer un minimum de sécurité financière pendant la période de transition. Si vraiment tu veux partir, mets-toi en mode ralenti pendant tes dernières périodes d'enseignement. Il y a des activités qui permettent de faire cours sans trop s'épuiser. Si tu veux, on peut te donner quelques idées. Et fixe ton attention sur le genre de choses que tu veux faire après. Tu auras l'esprit bien plus serein si tu abordes ta période de chômage avec au moins un début de projet.

Il y a des tas de choses que tu peux faire. C'est terrible, cette idée selon laquelle on ne sait rien faire quand on a raté son premier métier. "Je n'ai aucune formation." C'est faux. Les études de lettres vont au-delà de la connaissance de quelques romans. Tu sais faire beaucoup de choses. Tu as déjà fait de longues études. Ce n'est pas rien. Tu as prouvé ta capacité à apprendre. Tu sais rédiger. Tu as probablement un minimum de rigueur intellectuelle et une certaine capacité d'analyse. Tu sais sans doute respecter des procédures pour accomplir un travail administratif et on pourrait multiplier les exemples. Je ne connais pas tes autres qualités, mais il y en a forcément que tu peux utiliser dans un métier. Une réorientation peut impliquer un emploi moins bien payé dans l'immédiat. Mais c'est toujours mieux que de se tuer à la tâche. Il y a des postes qui ne demandent pas de qualification particulière. Quand j'étais au fond du trou, j'ai fait de la manutention et j'ai même été porteur funéraire (pas trop tuant comme mission).

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Heathflower
Niveau 5

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Heathflower le Ven 07 Déc 2018, 09:02
Merci pour vos réponses. Le médecin m'a mise en arrêt jusqu'aux vacances, et veut me revoir dans deux semaines pour faire le point. Je me suis sentie un peu coupable, mais aussi soulagée, avec un poids en moins sur la poitrine. Malheureusement ce matin la culpabilité me rattrape : après un appel au collège pour prévenir de mon absence, j'apprends que je dois quand même venir aujourd'hui remplir un papier pour les mutations, sans quoi je serai hors délai, et en regardant mes mails j'ai trouvé des sollicitations de mes collègues pour des cours, un rapport d'incident à faire etc La culpabilité est à son maximum, je n'ai qu'une envie c'est m'enfuir à l'autre bout de la France et ne plus jamais donner de nouvelles au collège ! Je sais bien que c'est irréaliste, je me suis donnée une semaine pour faire le tour de mes possibilités et prendre une décision pour la démission (j'ai rdv vendredi avec ma psy, avec les cours et les formations je n'ai pas eu le temps de la voir depuis un mois et demi, j'espère qu'elle m'aidera à y voir plus clair). Mais avec ces histoires de mutation et cette responsabilité que je ressens vis-à-vis des collègues et des élèves j'ai l'impression que je ne peux pas m'accorder une semaine, que je dois prendre ma décision maintenant : revenir à la rentrée et terminer l'année, ou démissionner.

Si je n'en peux plus ce n'est pas à cause des conditions de travail dégradée, cette année se passe mieux avec les élèves, j'ai même commencé à reprendre la main en terme de gestion de classe avant de m'arrêter. Le problème c'est moi je pense, ce fichu syndrome de l'imposteur dont je n'arrive pas à me défaire, l'impression d'être submergée et constamment sous l'eau alors que je ne suis qu'à 9h de cours, l'immense corvée que représente pour moi la préparation des cours et que je repousse jusqu'au dernier moment, et le sentiment de ne pas être à ma place au collège, que ce soit face aux élèves comme en salle des profs. J'aime bien la plupart des élèves parce que j'aime les enfants en général, mais je ne crois pas aimer "faire cours". Je pense que ce n'est pas le bon métier pour moi, à peine ma toute première heure de cours terminée, je pensais déjà que je ne voudrais pas faire ce métier toute ma vie.
avatar
egomet
Grand sage

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par egomet le Ven 07 Déc 2018, 09:55
Le syndrome de l'imposteur est souvent le signe d'une trop grande implication dans son travail, peut-être même d'une volonté de trop bien faire. C'est un sentiment qui est renforcé par les échecs, quelle qu'en soit la cause, même si l'on n'est pas réellement responsable, une difficulté en entraîne une autre. Il n'est pas sûr qu'il te quitte si tu changes de métier, à moins de renoncer à toute forme de responsabilité, ce qui serait fort dommage. Essaie plutôt de voir ça comme le contrecoup des problèmes de gestion de classe que tu avais auparavant. Il faut du temps pour guérir de ce genre de blessures. Accorde-toi une convalescence et laisse tes plaies se refermer.

Maintenant, pour les questions administratives, ne te laisse pas impressionner. Tu peux toujours demander ta mutation. Ne va pas croire que ça t'empêche de démissionner plus tard si tu sens que ça ne marchera pas. Dis-toi bien que l'administration en a vu d'autres et qu'elle est bien plus solide, hélas, que les petits professeurs que nous sommes.

Pour ce qui est d'aimer faire cours, ça, toi seule peut répondre.

Mais pour le temps passé aux préparations, l'expérience permet de le réduire considérablement. Au collège, tu peux t'appuyer sans vergogne sur le manuel, pour commencer. Oublie un bon coup l'envie de faire dans l'originalité. Ca reviendra plus tard, avec l'expérience, si tu décides de rester. De toute façon ce n'est pas ce dont les élèves ont besoin en priorité. Pour eux, tout est nouveau, même les idées les plus classiques. Tu travailles pour les gosses, pas pour impressionner un universitaire ou même un IPR. Je t'assure que tu fais de bien meilleurs cours le jour où tu comprends qu'on peut et qu'on doit s'occuper des tâches triviales: élucider le vocabulaire, attirer l'attention sur l'orthographe des mots, trouver quelques exemples simples pour faire comprendre un concept, vérifier la bonne tenue des cahiers etc. Ce sont des coups à prendre. Une fois qu'on a installé quelques routines, les choses vont beaucoup mieux. On peut t'aider, si tu ne sais pas quelles routines installer.


As-tu demandé à ta tutrice comment construire un cours? Si oui, est-ce que ça t'a aidée?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Babarette
Doyen

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Babarette le Ven 07 Déc 2018, 10:22
Tu n'es "que" à neuf heures par semaine, mais tu débutes, c'est normal d'être débordée au début. Il ne faut cependant pas en faire trop.
Pour le papier à signer, techniquement, tu ne peux pas aller au collège, puisque tu es en arrêt maladie. Ferme cette fichue messagerie professionnelle. Au pire, tu demandes à ce qu'on te scanne le document à signer, tu l'imprimes, tu le signes, tu le re-scannes et pouf, c'est fini. Attends de savoir si tu démissionnes ou pas, sinon.
Le rapport? Tant pis. Tu es en arrêt. Si tes collègues t'écrivent pour te dire autre chose que "j'espère que tu vas bien, bon rétablissement", ce sont des andouilles.


_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Lowpow29 le Ven 07 Déc 2018, 14:42
Le papier pour les mutations est super important, Heathflower, il faut absolument que tu y ailles ! Sinon ça risque d'être pire que mieux car ton affectation l'an prochain si tu continues risque de te convenir encore bien moins... Tu n'es pas garantie de rester à Lille, alors si tu veux rester, va signer ton récapitulatif de voeux !!

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Heathflower
Niveau 5

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Heathflower le Ven 07 Déc 2018, 15:13
J'ai fait comme me l'a conseillé Babarette, j'ai imprimé, signé, scanné et renvoyé le dossier + les pièces justificatives par mail. J'espère que ça suffira.
avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Lowpow29 le Ven 07 Déc 2018, 16:00
D'accord, j'espère pour toi que tu es bien suivie et conseillée en dehors du forum, je ne juge pas les conseils de Babarette mais il me semble qu'elle n'a pas eu à "subir" les mutations INTER, le stress et les conséquences ensuite quand on doit quitter sa région pour souvent la région parisienne.
Bref, je t'envoie un mp.
(désolée d'avance Babarette si je me trompe, mais on ne rigole pas avec ces documents pour les mutations! personnellement j'étais bien contente de vérifier de mes propres yeux que les papiers étaient bien envoyés!)

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Babarette
Doyen

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Babarette le Ven 07 Déc 2018, 17:25
Tu t'avances et te trompes justement. Je les ai subies deux fois.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Lowpow29 le Ven 07 Déc 2018, 23:31
Alors au temps pour moi mais on ne doit pas avoir le même stress, parce que la seule fois où je n'ai pas pu donner les documents en mains propres, j'ai appelé ensuite 36 fois au collège pour savoir si c'était bien reçu, imprimé, envoyé... Ça m'a rajouté du stress supplémentaire, j'aurais été incapable de juste scanner/envoyer puis ne plus avoir aucun contact avec le collège, d'où ma surprise...

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Babarette
Doyen

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Babarette le Ven 07 Déc 2018, 23:37
Justement, si on l'a posté par mail, on en a la preuve sur son navigateur. Rien n'empêche de renvoyer un message pour savoir si ça a été reçu et renvoyé au rectorat. Ce n'est pas parce qu'on a mis le dossier dans la main de la secrétaire qu'elle fera plus son boulot que si c'est envoyé par mail. Au contraire, dernièrement, mes papiers ont été bien mieux traités en étant envoyé par voie électronique qu'en ayant été déposés ou envoyés par la poste.

Quand on est en arrêt maladie, on n'a pas le droit d'aller sur son lieu de travail !

J'ai bien connu le stress qui fait qu'on refuse de mettre les pieds dans son établissement aussi.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Lowpow29
Niveau 10

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Lowpow29 le Ven 07 Déc 2018, 23:46
@Babarette a écrit:Justement, si on l'a posté par mail, on en a la preuve sur son navigateur. Rien n'empêche de renvoyer un message pour savoir si ça a été reçu et renvoyé au rectorat. Ce n'est pas parce qu'on a mis le dossier dans la main de la secrétaire qu'elle fera plus son boulot que si c'est envoyé par mail. Au contraire, dernièrement, mes papiers ont été bien mieux traités en étant envoyé par voie électronique qu'en ayant été déposés ou envoyés par la poste.

Quand on est en arrêt maladie, on n'a pas le droit d'aller sur son lieu de travail !

J'ai bien connu le stress qui fait qu'on refuse de mettre les pieds dans son établissement aussi.

Tu sais, j'ai un collègue qui n'a pas été payé pendant deux mois, alors qu'il est très bien connu de la secrétaire qu'il allait voir régulièrement, parce qu'elle avait égaré son contrat et ne s'en était pas rendu compte !! Il a fallu plus de deux mois pour comprendre d'où venait l'erreur, et heureusement que mon collègue connaît les ficelles du Rectorat et est connu aussi là-bas ! Donc bref, faire confiance au secrétariat...
Mais bon j'imagine que si la secrétaire l'a prévenue du délai, c'est qu'elle devrait faire le boulot correctement.
Le principal c'est effectivement d'aller mieux.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
Contenu sponsorisé

Re: Stagiaire : doutes et envie de démissionner

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum