Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marie Laetitia
Bon génie

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Marie Laetitia le Ven 7 Déc 2018 - 11:26
@Verdurette a écrit:+1000

Pour la diffusion, je reconnais que cela pose question.  Mais comment est-elle arrivée là ?

En même temps, peut-on accepter la diffusion de vidéos tendancieuses dans l'autre sens sans finir par répliquer ?  Honnêtement, je comprends l'exaspération et l'épuisement des forces de l'ordre. On veut tout et son contraire : la police doit protéger tout le monde,  empêcher toues les exactions,  mais ne pas faire bobo aux pauvres petits casseurs malmenés par la société (et l'école). A un moment, il faut choisir.

Tout à fait.

@Elyas a écrit:
@Verdurette a écrit:Et si filmer (on ne voit pas le détail des visages) était précisément une façon de se protéger contre la diffamation?
C'est curieux qu'on présente toujours les policiers comme l'image de la violence et de la répression et les jeunes comme les pauvres victimes. Sur les images de samedi dernier, j'ai plutôt vu le contraire.

"On en filme pas des mineurs".
Et personne ne songe à dire "les mineurs n'ont rien à faire là"?

Je trouve ton raisonnement étrange. Tu justifies des délits par d'autres délits, ce n'est pas tenable surtout quand on est fonctionnaire d'Etat en charge d'une mission régalienne.
On ne filme pas des mineurs pour diffuser sur les réseaux sociaux et on ne tient pas ce genre de propos éthiquement réprouvables dans le cadre actif de ses missions. Point.
Les fonctionnaires n'ont pas à mal se comporter parce qu'en face, les gens se comportent mal. Sinon, c'est la loi de la jungle et non plus cadre légal et républicain.

Celui qui a rendu public ce film a commis une faute, certes. Quant aux propos... quand on en est à se choquer de cela... Rolling Eyes

@ipomee a écrit:Par contre, quels sont les propos incriminés ? J'ai regardé la video et je n'ai entendu que : "voilà une classe bien sage".

Idem.

@monseigneur a écrit:Les images ont été fournies gracieusement par la police, ici elles sont floutées mais sur d'autres sites non :


Moi je vois des dizaines de jeunes dans une situation humiliante, mise en scène par des policiers qui se vantent. Je trouve ça révoltant. Mais chacun est libre d'interpréter comme il veut. En tout cas si ces gamins refont des conneries et se montrent très violents, faudra pas se demander pourquoi.


Humiliante? Ils sont mis dans une position qui limite le risque de fuite et de frapper les forces de l'ordre. Ils ne sont pas mis à genoux pour les humilier. Bon sang!

Spoiler:
Ça me rappelle un père qui trouvait que mettre au coin son fils était humiliant (gamin insupportable, qui ignorait totalement ce qu'obéir voulait dire, des mois de patience face à lui et je l'humiliais en finissant par lui dire d'aller se calmer dans un coin de la classe, quand il empêchait tout cours de se dérouler normalement. Trois mois plus tard, le même gamin frappait violemment sa mère, et son père pétait un câble en pulvérisant devant le môme le téléphone portable sur lequel le gamin passait des heures par jour à jouer et regarder des films violents...).

@e-Wanderer a écrit:
@ipomee a écrit:Par contre, quels sont les propos incriminés ? J'ai regardé la video et je n'ai entendu que : "voilà une classe bien sage".
Juste après, il y a un autre policier qui dit "Il faudrait faire voir ça à leurs profs. Je crois qu'ils z'ont jamais vu ça" (mais c'est moins facilement audible).
Sous-entendu : les profs sont des laxistes qui ont baissé les bras et se laissent emm*** par ces p'tits c**s. Alors que nous, hein !
Ça, c'est de l'interprétation. Les flics sont peut-être bêtes (c'est dingue cette propension à penser que les forces de l'ordre sont stupides) mais ils savent qu'ils avaient ce jour-là des moyens (matraques) que les enseignants n'ont pas.

@Ponocrates a écrit:
@e-Wanderer a écrit:
@ipomee a écrit:Par contre, quels sont les propos incriminés ? J'ai regardé la video et je n'ai entendu que : "voilà une classe bien sage".
Juste après, il y a un autre policier qui dit "Il faudrait faire voir ça à leurs profs. Je crois qu'ils z'ont jamais vu ça" (mais c'est moins facilement audible).
Sous-entendu : les profs sont des laxistes qui ont baissé les bras et se laissent emm*** par ces p'tits c**s. Alors que nous, hein !
Peut- être était-ce le sous-entendu- après tout, l'un d'entre eux a été suffisamment stupide pour commettre une faute grave en mettant la vidéo en ligne. Ou peut-être était-ce une manière de souligner que seule la menace directe et physique était capable de calmer ceux qu'ils considèrent comme des sauvageons.
En ce qui me concerne je n'y vois pas nécessairement une critique du laxisme des enseignants, je veux croire que les forces de l'ordre ont bien conscience de la différence entre notre métier et le leur, des moyens qui nous sont donnés à eux comme à nous pour atteindre nos objectifs.
On pourrait aussi voir, dans la remarque "une classe bien sage", une manière pour eux de se défendre contre ce qu'ils considèrent eux aussi comme extrêmement violent: devoir arrêter des mineurs en bandes plus ou moins violentes.Je doute que l'on devienne policier pour faire mettre en rang par terre des gamins de douze ans. On le fait plutôt pour protéger les gens, on le fait probablement avec la peur au ventre de se tromper de cible, de blesser un innocent, d'aller trop loin. Se retrouver dans le rôle de "je dois maîtriser des gamins déchaînés" fait si peu partie de leur représentation de ce que doit être leur métier qu'ils se protègent en cherchant à redéfinir ce qu'ils font. Et, dans leur esprit, comme dans celui du grand public, ceux qui ont la charge des ado, c'est nous. Alors ils "jouent" au prof. Et rient, probablement nerveusement d'une situation où le monde est à l'envers. Maintenant, est-ce une remarque utile, ne renforce-t-elle pas l'idée pour les gamins que les profs, comme la police ce n'est rien que le vilain État oppresseur ? Évidemment. Est-ce que je condamne les violences policières ? À 200% parce qu'un état de droit demande à ses citoyens d'abandonner l'exercice de la violence et se mettant aux mains de forces policières qui doivent être irréprochables.
Mais je n'oublie pas que les forces de l'ordre sont dépassées, prises dans des consignes contradictoires, avec de moins en moins de moyens, toujours coupables de tout - au moins dans l'opinion publique. Cela ne vous rappelle rien ?
Entièrement d'accord!  A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 2252222100
Honchamp
Honchamp
Expert

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Honchamp le Ven 7 Déc 2018 - 11:38
Entièrement d'accord avec Marie-Laetitia.

L'urgence est plutôt de faire rentrer les gamins dans les bahuts. Il ne leur arrivera rien s'ils sont en classe .

Plutôt que de les instrumentaliser dans l'idée de mettre un bazar tel que la révolution que veulent certains (qu'elle soit rouge ou brune) finira bien par arriver.

Quand la police sera totalement dépassée, par le nombre, par les actions commises, que se passera-t-il ?
Des lycéens ou pseudo-lycéens qui retournent des voitures, balancent des projectiles dans les vitres et autres actions violentes, cela ne vous choque pas ?
On tolère ? On excuse ? On sympathise ?

Perso, je ne vois pas ce qui pose pb sur cette vidéo dans le contexte de crise où nous sommes...
On n'est pas au Chili après la chute d'Allende, ils ne vont pas disparaître en mer après avoir été torturés, me semble-t-il ?

Pour finir, merci BFM... Cela aide bien aux passages à l'acte.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Caspar
Caspar
Bon génie

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Caspar le Ven 7 Déc 2018 - 11:42
@Honchamp a écrit:Entièrement d'accord avec Marie-Laetitia.

L'urgence est plutôt de faire rentrer les gamins dans les bahuts. Il ne leur arrivera rien s'ils sont en classe .

Plutôt que de les instrumentaliser dans l'idée de mettre un bazar tel que la révolution que veulent certains (qu'elle soit rouge ou brune) finira bien par arriver.

Quand la police sera totalement dépassée, par le nombre, par les actions commises, que se passera-t-il ?
Des lycéens ou pseudo-lycéens qui retournent des voitures, balancent des projectiles dans les vitres et autres actions violentes, cela ne vous choque pas ?
On tolère ? On excuse ? On sympathise ?

Perso, je ne vois pas ce qui pose pb sur cette vidéo dans le contexte de crise où nous sommes...
On n'est pas au Chili après la chute d'Allende, ils ne vont pas disparaître en mer après avoir été torturés, me semble-t-il ?

Pour finir, merci BFM... Cela aide bien aux passages à l'acte.

Oui, merci de relativiser.
Babarette
Babarette
Grand Maître

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Babarette le Ven 7 Déc 2018 - 11:43
Ah bah si on ne les torture pas, tout va bien alors...

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Poupoutch
Poupoutch
Esprit éclairé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Poupoutch le Ven 7 Déc 2018 - 11:55
Mais enfin, constater que, dans certains coins de France, on est dans une situation où, parce que les politiques l'ont bien voulu, il n'existe plus qu'un rapport conflictuel entre police et jeunes, ce n'est pas condamner les forces de l'ordre, simplement expliquer que la situation est déjà suffisamment tendue sans ajouter d'huile sur le feu.
Si tu ne vois pas l'humiliation dans le combo menottes + position à genoux face au mur + vidéo publiée sur internet + commentaire du policier (oui, "voilà une classe bien sage" quand ensuite on prétend mettre des mineurs en GAV pour les traiter comme des "grands", ce n'est pas dit dans une volonté d'apaisement) alors c'est inquiétant. Honnêtement, j'ai vécu en banlieue et à Paris, j'ai connu des gens qui pouvaient subir jusqu'à 7 contrôles d'identité par jour au prétexte qu'ils étaient un peu colorés, j'ai pu mesurer à quel point les politiques qui consiste à réprimer plutôt que de privilégier des polices de proximité tendent à créer des rapports d'opposition qui tournent vite à la violence. Ce n'est pas que je veuille excuser la bêtise de ces jeunes et leur probable violence. Seulement signifier que la violence prend souvent ses sources dans l'injustice sociale et que, dans des coins comme Mantes, cette dernière est très forte. Je rappelle que, rien qu'hier, sur 700 lycéens recensés en manifestation, 3 ont été grièvement blessés par la police, dont deux au moins, selon les professeurs qui les accompagnaient, n'avaient pas provoqué les forces de l'ordre. Je rappelle qu'à Stains, un policier a provoqué les élèves qui manifestaient pacifiquement devant leur lycée en leur faisant un geste de mitraillette depuis la fenêtre de sa voiture. Je rappelle que dans cette même ville, la proviseur adjointe du lycée Utrillo à été renversée par la police alors qu'elle demandait aux élèves de s'éloigner de leur voiture et que ceux-ci ont choisi, plutôt que d'attendre que le jeu se calme de lui-même, de foncer dans les élèves en marche arrière. Je rappelle à toutes fins utiles qu'en 2005,3 collégiens ont préféré aller trouver la mort dans un transformateur plutôt que de parler à la police, et ce, alors qu'ils étaient innocents. Je rappelle que dans cette même affaire, un policier a cessé sa chasse à l'homme en prononçant les mots "s'ils entrent dans le transformateur je ne donne pas cher de leur peau" mais n'a pas agi et à été relaxé. Voilà. C'est ça la police pour ces jeunes. Dans ce contexte, effectivement, je pense que la position qu'on leur fait prendre tout comme les remarques qui sont faites ne sont pas propices à l'apaisement. Et que somme toute, entre des forces de l'ordre, certes soumises à rude épreuve mais adultes et entraînées et des lycéens écervelés, c'est aux forces de l'ordre qu'il appartient de garder la raison. Mais je n'en ai pas après les forces de l'ordre. J'en ai après les politiques qui encouragent cette logique répressive et uniquement répressive (quand, dans des endroits comme Mantes, on aurait tant besoin de prévention).

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
superheterodyne
Niveau 10

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par superheterodyne le Ven 7 Déc 2018 - 12:01
On peut dire sans le moindre doute d’un flic qui se félicite d’un ton goguenard en filmant les mineurs interpellés (dans le lot, il y a très probablement des bêtas qui se sont laissés entraîner) et qui, au lieu de réserver cet enregistrement à un usage strictement interne, le diffuse sur les réseaux sociaux qu’il est profondément bête, à bouffer du foin, qu’en plus de lui-même il expose ses collègues à un risque juridique et opérationnel significatif, et que s’il est habile en matière d’interpellation, il manque profondément du discernement que l’on attend d’un policier. J’espère qu’il se satisfera de végéter dans sa carrière car il ne me semble pas promis à un brillant avenir.

_________________
« Tout agent, quelle que soit sa fonction, doit obéissance passive et immédiate aux signaux le concernant. »
Celadon
Celadon
Demi-dieu

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Celadon le Ven 7 Déc 2018 - 12:04
Pas promis à un brillant avenir... ça reste à voir, on en a vu d'autres, hélas.
KrilinXV3
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par KrilinXV3 le Ven 7 Déc 2018 - 12:07
C'est toujours fabuleux de revenir ici et de constater que rien n'a changé (Elyas alatienne ). Cette interpellation de masse était sans doute un mal nécessaire. Les propos tenus par les agents de l'Etat ne sont certes pas gravissimes mais restent inutiles, inopérants et probablement illégaux. Prof ou flic, on ne peut se permettre tant de bassesse dans l'exercice de nos fonctions. Alors oui, on est des êtres humains, soumis à beaucoup de pression et ne disposant pas d'assez de moyens pour mener à bien à notre mission. Mais à chaque fois qu'on s'accorde le droit même d'un microdérapage, on contribue à entamer la confiance entre la population et l'Etat. Qu'on soit prof ou flic.

Cette arrestation en elle-même aurait pu choquer 1000 personnes. Mais avec la diffusion, c'est 100 000 personnes de plus qui vont perdre confiance en l'Etat.

Quant aux propos (pas dramatiques mais très mesquins), c'est juste la cerise sur le gâteau de l'effondrement de ce gouvernement, qui, en tombant à ce niveau, montre sa banqueroute morale au monde entier.


Dernière édition par KrilinXV3 le Ven 7 Déc 2018 - 12:09, édité 1 fois

_________________
Asinus asinum fricat
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Marie Laetitia le Ven 7 Déc 2018 - 12:08
@Poupoutch a écrit:Mais enfin, constater que, dans certains coins de France, on est dans une situation où, parce que les politiques l'ont bien voulu, il n'existe plus qu'un rapport conflictuel entre police et jeunes, ce n'est pas condamner les forces de l'ordre, simplement expliquer que la situation est déjà suffisamment tendue sans ajouter d'huile sur le feu.
Si tu ne vois pas l'humiliation dans le combo menottes + position à genoux face au mur + vidéo publiée sur internet + commentaire du policier (oui, "voilà une classe bien sage" quand ensuite on prétend mettre des mineurs en GAV pour les traiter comme des "grands", ce n'est pas dit dans une volonté d'apaisement) alors c'est inquiétant. Honnêtement, j'ai vécu en banlieue et à Paris, j'ai connu des gens qui pouvaient subir jusqu'à 7 contrôles d'identité par jour au prétexte qu'ils étaient un peu colorés, j'ai pu mesurer à quel point les politiques qui consiste à réprimer plutôt que de privilégier des polices de proximité tendent à créer des rapports d'opposition qui tournent vite à la violence. Ce n'est pas que je veuille excuser la bêtise de ces jeunes et leur probable violence. Seulement signifier que la violence prend souvent ses sources dans l'injustice sociale et que, dans des coins comme Mantes, cette dernière est très forte. Je rappelle que, rien qu'hier, sur 700 lycéens recensés en manifestation, 3 ont été grièvement blessés par la police, dont deux au moins, selon les professeurs qui les accompagnaient, n'avaient pas provoqué les forces de l'ordre. Je rappelle qu'à Stains, un policier a provoqué les élèves qui manifestaient pacifiquement devant leur lycée en leur faisant un geste de mitraillette depuis la fenêtre de sa voiture. Je rappelle que dans cette même ville, la proviseur adjointe du lycée Utrillo à été renversée par la police alors qu'elle demandait aux élèves de s'éloigner de leur voiture et que ceux-ci ont choisi, plutôt que d'attendre que le jeu se calme de lui-même, de foncer dans les élèves en marche arrière. Je rappelle à toutes fins utiles qu'en 2005,3 collégiens ont préféré aller trouver la mort dans un transformateur plutôt que de parler à la police, et ce, alors qu'ils étaient innocents. Je rappelle que dans cette même affaire, un policier a cessé sa chasse à l'homme en prononçant les mots "s'ils entrent dans le transformateur je ne donne pas cher de leur peau" mais n'a pas agi et à été relaxé. Voilà. C'est ça la police pour ces jeunes. Dans ce contexte, effectivement, je pense que la position qu'on leur fait prendre tout comme les remarques qui sont faites ne sont pas propices à l'apaisement. Et que somme toute, entre des forces de l'ordre, certes soumises à rude épreuve mais adultes et entraînées et des lycéens écervelés, c'est aux forces de l'ordre qu'il appartient de garder la raison. Mais je n'en ai pas après les forces de l'ordre. J'en ai après les politiques qui encouragent cette logique répressive et uniquement répressive (quand, dans des endroits comme Mantes, on aurait tant besoin de prévention).

Répressive? Quand brûler des voitures de police ou de particuliers (hier, image d'une 205 que de petits crétins ont renversée, dans une cité), se traduit juste par une peine avec sursis, j'aimerais bien savoir ce que l'on entend par répression... Dans le même temps, de la prison ferme pour des manifestants reconnus coupables d'avoir refusé d'obtempérer à des forces de police. Ah oui, j'oubliais, dans le premier cas, ce sont des jeunes, ils sont éducables. Pas grave pour le type qui n'a plus de voiture pour aller bosser, qui va voir sa prime d'assurance augmenter. Il ne faut pas jeter de l'huile sur le feu.

Le deux poids deux mesures, à force, ça peut lasser.

_________________
  A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Mathador le Ven 7 Déc 2018 - 12:17
@Poupoutch a écrit:Seulement signifier que la violence prend souvent ses sources dans l'injustice sociale et que, dans des coins comme Mantes, cette dernière est très forte.

Dans ce genre de coin, le but c'est aussi de protéger les rentrées d'argent. Et cela implique, par exemple, de caillasser les voitures de police lorsqu'on arrête un trafiquant, etc.
Conséquence: lorsqu'elle va dans ces endroits, la police sait qu'elle va en milieu hostile, et il est tout à fait légitime qu'elle procède différemment des brigades d'Auteuil-Neuilly-Passy.
Et pour casser cette dynamique délétère, un acte législatif suffirait à avoir un effet notable: la légalisation et la réglementation du cannabis. Je ne défends pas cette drogue, mais on peut tout de même s'interroger sur les nombreuses ressources que l'on emploie à la répression de son trafic.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Poupoutch
Poupoutch
Esprit éclairé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Poupoutch le Ven 7 Déc 2018 - 12:21
@Mathador a écrit:
@Poupoutch a écrit:Seulement signifier que la violence prend souvent ses sources dans l'injustice sociale et que, dans des coins comme Mantes, cette dernière est très forte.

Dans ce genre de coin, le but c'est aussi de protéger les rentrées d'argent. Et cela implique, par exemple, de caillasser les voitures de police lorsqu'on arrête un trafiquant, etc.
Conséquence: lorsqu'elle va dans ces endroits, la police sait qu'elle va en milieu hostile, et il est tout à fait légitime qu'elle procède différemment des brigades d'Auteuil-Neuilly-Passy.
Et pour casser cette dynamique délétère, un acte législatif suffirait à avoir un effet notable: la légalisation et la réglementation du cannabis. Je ne défends pas cette drogue, mais on peut tout de même s'interroger sur les nombreuses ressources que l'on emploie à la répression de son trafic.
Ha oui, oups, pardon. J'oubliais qu'il n'y a que des dealers en banlieue et qu'à Neuilly on ne prend pas de drogue. Mea maxima culpa... Oh la vache les clichés !

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Mathador le Ven 7 Déc 2018 - 12:22
Certes on consomme de la drogue à Neuilly, mais d'où vient-elle ?

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Prezbo le Ven 7 Déc 2018 - 12:29
@Honchamp a écrit:Entièrement d'accord avec Marie-Laetitia.

L'urgence est plutôt de faire rentrer les gamins dans les bahuts. Il ne leur arrivera rien s'ils sont en classe .

C'est sûr que les agenouiller en groupe menottés contre un mur, avec quelques sarcasmes au passage (car oui, c'en était), c'est la bonne méthode. Nul  doute que le mouvement va s'apaiser rapidement avec ce genre d'exemples, et les lycéens regagner sagement leurs établissements en rang par deux.

On ne sait pas ce qui c'est passé avant la vidéo. On ne connaît pas le contexte, ni les événements précédents. Mais il y a eu apparemment 700 lycéens immobilisés, et, si je comprends bien, tous emmenés en GAV. Tous des casseurs ? Ça donne l'impression qu'on a ratissé large et préventivement quand même.

Je n'ai pas envie de tenir un discours anti-flic primaire dans le contexte actuel. Je comprends très bien qu'entre le risque terroriste et les nouvelles formes de violence dans les manifestations (même si la violence dans les manifestations, en soi, n'est pas un phénomène nouveau en France), elles soient sur les dents, et réellement menacées. Le tout en étant soumise à une critique acérée au moindre dérapage.

Reste que quand je lis des discours sur les forces de l'ordre républicaine qui n'emploient qu'à contre  cœur des méthodes regrettables, j'ai l'impression de vivre au pays de Candy.

Qu'il y ai des provocateurs dans les manifs, c'est évident. (Il suffit de voir ce qui c'est passé le we dernier sur les Champs-Elysées ou on a eu apparemment droit au combo parfait groupes autonomes plutôt issus de la mouvance d'ultra-gauche, mouvement d’extrême-droites infiltrés et simples opportunistes rêvant d'aller une fois dans leur vie au fight avec la police. Avec la nuance que les opportunistes venaient cette fois de populations plus blanches, intégrées et prinvociales que les habituels jeunes de banlieue et autres usual suspects.). Mais je ne sais pas ce que gagneraient les forces de l'ordre à entrer dans un jeu de %+# et à jouer la revanche.

Même si, comme certains l'ont dit mieu que moi, c'est aussi une question de méthodes, de procédures et d'instructions qui leurs sont données. Ca fait quand même quelques années que les témoignages de dérapages lors des opérations de maintien de l'ordre sont nombreux, et les nouveaux modes d'opération de la police française en la matière critiqués, quand même.


Un exemple avec des gens qui n'étaient ni lycéens, ni banlieusards :

https://www.leprogres.fr/loire-42-edition-roanne-roannais/2018/12/06/le-gilet-jaune-tabasse-dans-un-burger-king-a-paris-est-roannais
Ponocrates
Ponocrates
Fidèle du forum

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Ponocrates le Ven 7 Déc 2018 - 12:32
@Poupoutch a écrit:
Ha oui, oups, pardon. J'oubliais qu'il n'y a que des dealers en banlieue et qu'à Neuilly on ne prend pas de drogue. Mea maxima culpa... Oh la vache les clichés !
Et Neuilly est également très connue pour être un plaque tournante du trafic d'armes et pour ses zones de non-droit où policiers et ambulanciers se font caillasser.  Wink
Dénoncez les contrôles au faciès et la familiarité condescendante de la police avec les jeunes défavorisés,sous le couvert de la hiérarchie, créant un cercle vicieux de violence,  je suis derrière vous. Mais si vous niez la réalité des zones où les représentants de l'État se voient le plus souvent agressés physiquement- je ne dis pas symboliquement, hein- là, c'est sans moi.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Babarette
Babarette
Grand Maître

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Babarette le Ven 7 Déc 2018 - 12:34
@Mathador a écrit:Certes on consomme de la drogue à Neuilly, mais d'où vient-elle ?

Quand bien même elle viendrait du 93, si les habitants de Neuilly n'en consommaient pas, les vendeurs n'auraient plus de clients.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Prezbo le Ven 7 Déc 2018 - 12:34
@Marie Laetitia a écrit:
Répressive? Quand brûler des voitures de police ou de particuliers (hier, image d'une 205 que de petits crétins ont renversée, dans une cité), se traduit juste par une peine avec sursis, j'aimerais bien savoir ce que  l'on entend par répression...

C'est argument a un côté "punition collective" désagréable.

Il y des jeunes/délinquants/manifestants/casseurs qui brûlent des voitures, donc dans le doute donc dans le doute on n'a qu'a les arrêter tous et leur faire peur, si c'étaient pas eux c'étaient leurs copains.

Même les enseignants perdent leur lucidité, et c'est vraiment mauvais signe.
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Mathador le Ven 7 Déc 2018 - 12:42
@Babarette a écrit:
@Mathador a écrit:Certes on consomme de la drogue à Neuilly, mais d'où vient-elle ?

Quand bien même elle viendrait du 93, si les habitants de Neuilly n'en consommaient pas, les vendeurs n'auraient plus de clients.

Et les policiers de Neuilly ne sont pas les mieux placés pour empêcher les habitants de Neuilly d'aller acheter de la drogue dans le 93. On revient donc sur le problème de l'intervention de la police dans les cités.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Poupoutch
Poupoutch
Esprit éclairé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Poupoutch le Ven 7 Déc 2018 - 12:43
On dévie du sujet, Mathador... La question n'est pas celle de la drogue et honnêtement je doute que les dealers soient une majorité et que les relations tendues avec les forces de l'ordre ne vienne que de cela. En plus, par expérience (j'ai vécu jusqu'à très récemment dans un haut lieu du deal de drogue, le genre où tu as 5 propositions entre chez toi et le métro) les dealers ont plutôt tendance à faire profil bas quand la police arrive, histoire de protéger leur commerce et de ne pas être arrêtés. Et puis encore une fois, pourquoi dealerait-on autant dans les cités, sinon parce qu'on est au ban de la société ?
Je ne crois pas sincèrement que ce soit en faisant apparaître tout jeune de banlieue comme un criminel qu'on résoudra un problème qui est quand même un problème de fond dans notre société : on se développe dans certains endroits en marge de la république, avec un rejet très fort de ses représentants (police, pompiers, profs...) d'abord parce qu'on se sent abandonné par la république et qu'on ne voit pas d'issue. Bien sûr, certains, mieux accompagnés, un peu plus malins peut être, ou plus volontaires, ne suivent pas ce schéma et tant mieux pour eux. Mais je constate que j'ai enseigné dans des endroits où la simple vue d'une voiture de police provoquait une tension, y compris chez des gamins qui ne dealaient pas et n'avaient jamais eu particulièrement de problèmes avec la police, et que je bosse maintenant dans un endroit où on ne parvient pas à comprendre pourquoi on se défie des gendarmes (y compris des élèves dont je sais pertinemment qu'ils dealent, parce qu'on fume beaucoup de joints aussi dans les campagnes, il ne faudrait pas croire... Et il ne faut pas être naïf aussi au point de croire que toute la drogue vient de banlieue...).
Et puis honnêtement, même si ce que tu disais était vrai, mais ça ne l'est pas, entre un petit revendeur avec sa **** et son couteau et un flic armé et protégé, le rapport est-il de toute façon égal ? Et quand bien même la drogue serait le seul problème des cités, n'est-il pas vrai que, lorsqu'existait une police de proximité, on se heurtait moins à la violence de la BAC telle que souvent, désormais, les banlieusards en témoignent ? Et que dire des nombreuses affaires de violences policières où, quasi systématiquement, est prononcée une relaxe là où il apparaît évident que, dans plusieurs d'entre elles, les victimes étaient en réalité innocentes ? Et qu'en est il plus généralement de cette violence de celui qui a la parole sur celui qui ne l'a pas ? Pourquoi donc les clichés sur certains territoires de France ont-ils la vie si dure, sinon parce que c'est toujours du côté de l'état et de ses représentants que se situe la parole et donc, la possibilité d'une justification. Dans le cas qui nous intéresse, Blanquer a déjà justifié en long en large et en travers l'humiliation dont ont été victimes ces jeunes, parmi lesquels il y avait pourtant plein d'innocents, en multipliant des "preuves" de leur potentielle violence (qui reposent quand même essentiellement sur des intentions de mal agir). Les gamins, vous ne les entendrez pas, ou peu, et toujours à l'appui du discours gouvernemental. Madame Michu et sa 205,je ne m'en fais pas pour elle, on l'entendre aussi, on aime tant l'émotion, elle nous garde de la réflexion. Voilà. Il faudrait, je crois, aller chercher plus loin et plus profond que les clichés de BFM et LCI ou que la communication des médias ou des politiques. Ça me désespère un peu de voir que des collègues, donc des gens éclairés, préfèrent cet exercice de paresse intellectuelle...
Edit : Prezbo, Babarette...  A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 2252222100

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
Ponocrates
Ponocrates
Fidèle du forum

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Ponocrates le Ven 7 Déc 2018 - 12:51
@Prezbo a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Répressive? Quand brûler des voitures de police ou de particuliers (hier, image d'une 205 que de petits crétins ont renversée, dans une cité), se traduit juste par une peine avec sursis, j'aimerais bien savoir ce que  l'on entend par répression...

C'est argument a un côté "punition collective" désagréable.

Il y des jeunes/délinquants/manifestants/casseurs qui brûlent des voitures, donc dans le doute donc dans le doute on n'a qu'a les arrêter tous et leur faire peur, si c'étaient pas eux c'étaient leurs copains.

Même les enseignants perdent leur lucidité, et c'est vraiment mauvais signe.
Ce n'est pas une question de "punition collective", c'est une question de manquement majeur de l'État à ses devoirs. Nous citoyens, nous remettons aux mains de l'État une partie de notre liberté, de nos prérogatives d'êtres humains, de nos revenus afin qu'il assure notre sécurité, notre santé, notre développement. Quand ces missions ne sont plus remplies, quand l'objectif du gouvernement n'est plus de les remplir parce qu'il veut tout bazarder pour le livrer au secteur privé,  tout se met à dysfonctionner et les acteurs de terrain sont pris entre des consignes contradictoires, leur désir de bien faire et leurs pulsions sadiques ou leur tentatives désespérées de survivre en gardant un sens à leurs actions.
Et cela donne les bavures des policiers en mode "karchérisation la racaille et ne voyons surtout pas qu'elle est comme nous et que nous sommes tous des pions", cela donne les enseignants qui achètent la paix sociale en surnotant et en laissant faire n'importe quoi en mode "ils sont défavorisés ne les enfonçons pas puisque nous n'avons pas les moyens de les sauver, je ne peux pas rendre la société juste mais je peux être gentille avec eux."
Et cela donne aussi des citoyens enragés, ceux qui brûlent les voitures puisqu'au fond, il n'y a plus d'ordre social, de respect de l'Autre,  et ceux qui essaient de continuer à jouer le jeu et ne comprennent pas que la partie est finie.
Je ne crois pas qu'avoir peur de cette situation, où le gouvernement passe son temps depuis trente ans à affirmer "Tina, je ne peux rien faire, mais vous sur le terrain, continuez à jouer du violon" en mettant en première ligne des personnes sans moyens face à une population qui n'est plus dupe, qui perçoit bien que son gouvernement ne voit en elle qu'une quantité négligeable,  soit mauvais signe.
Et la lucidité cela consiste à voir aussi bien dans le jeune qui brûle que dans Madame Michu des victimes de ce système - parce que même si on l'entend Madame Michu, sa 205 reste brûlée et elle ne peut plus aller bosser- mais à considérer que notre devoir est de protéger tant l'un que l'autre et de sanctionner ceux qui rompent le pacte, c'est-à-dire le jeune qui brûle et le gouvernement pyromane.
À moins de considérer que Madame Michu est coupable, elle aussi, en bonne bourgeoise, n'est-ce pas qui ne combat pas le système...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Marie Laetitia le Ven 7 Déc 2018 - 13:15
@Mathador a écrit:
@Poupoutch a écrit:Seulement signifier que la violence prend souvent ses sources dans l'injustice sociale et que, dans des coins comme Mantes, cette dernière est très forte.

Dans ce genre de coin, le but c'est aussi de protéger les rentrées d'argent. Et cela implique, par exemple, de caillasser les voitures de police lorsqu'on arrête un trafiquant, etc.
Conséquence: lorsqu'elle va dans ces endroits, la police sait qu'elle va en milieu hostile, et il est tout à fait légitime qu'elle procède différemment des brigades d'Auteuil-Neuilly-Passy.
Et pour casser cette dynamique délétère, un acte législatif suffirait à avoir un effet notable: la légalisation et la réglementation du cannabis. Je ne défends pas cette drogue, mais on peut tout de même s'interroger sur les nombreuses ressources que l'on emploie à la répression de son trafic.

Parce que tu crois qu'il n'y a que le cannabis comme source de trafic? Un clou chasse l'autre ...

_________________
  A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Mathador le Ven 7 Déc 2018 - 13:26
@Poupoutch a écrit:Et puis encore une fois, pourquoi dealerait-on autant dans les cités, sinon parce qu'on est au ban de la société ?
Parce que c'est le meilleur endroit du point de vue logistique.

@Poupoutch a écrit:Je ne crois pas sincèrement que ce soit en faisant apparaître tout jeune de banlieue comme un criminel qu'on résoudra un problème qui est quand même un problème de fond dans notre société : on se développe dans certains endroits en marge de la république, avec un rejet très fort de ses représentants (police, pompiers, profs...) d'abord parce qu'on se sent abandonné par la république et qu'on ne voit pas d'issue.
Abandonnés, et pourtant les allocs continuent de rentrer comme partout ailleurs. Et s'il y a caillassage, c'est d'abord pour protéger les intérêts financiers du territoire.

@Poupoutch a écrit:Et qu'en est il plus généralement de cette violence de celui qui a la parole sur celui qui ne l'a pas ? Pourquoi donc les clichés sur certains territoires de France ont-ils la vie si dure, sinon parce que c'est toujours du côté de l'état et de ses représentants que se situe la parole et donc, la possibilité d'une justification.
Tu as raison, la mise à égalité de la parole de l'élève et de celle du professeur ça marche du tonnerre, généralisons-la  A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 1665347707.

@Marie Laetitia a écrit:Parce que tu crois qu'il n'y a que le cannabis comme source de trafic? Un clou chasse l'autre ...
Bien sûr que non. Mais c'est une part notable, et surtout beaucoup de gens considère le cannabis comme peu problématique, ce qui délégitime pour eux la répression du trafic de stupéfiants tant que le cannabis est visé. Si le cannabis était légalisé et que le trafic restant était composé majoritairement de coke, de MDMA et d'opiacés, je ne crois pas qu'il resterait beaucoup de monde pour défendre ce trafic résiduel.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
superheterodyne
Niveau 10

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par superheterodyne le Ven 7 Déc 2018 - 13:32
Le grand n'importe quoi des autorités continue :

- Dans les Yvelines, des avocats signalent que l'attention des forces de polices à respecter les PROCÉDURES (puisqu'on vous dit que c'est la PROCÉDURE de forcer une masse d'adolescents interpellés à attendre à genoux, certains les mains enserrées par des serflex, en REGARDANT DROIT DEVANT) s'est bizarrement évaporée pendant les gardes à vue :

https://twitter.com/BlondinMandine/status/1070988685796130816
Cela augure un certain nombre de nullités pour la suite...

- A Dijon, des lycéens qui manifestent ont pratiqué une sorte de performance en s'agenouillant mains sur la tête, en écho à la vidéo mantoise.

La réaction de la Préfecture de la Côte-d'or dépasse l'entendement :

https://twitter.com/Prefet21_BFC/status/1070967011163934720

Préfet Bourgogne-Franche-Comté, Préfet Côte-d'Or

Compte certifié

@Prefet21_BFC
4 hil y a 4 heures
Plus
#DIJON Manif des #lycéens : mise en scène des manifestants place du 30 octobre agenouillés mains derrière la nuque : le Préfet condamne une provocation tout à fait inappropriée à l'heure où les forces de l'ordre font face à des attaques d'une violence inacceptable

Non non, ce préfet n'est pas de la promotion Gorafi de l'ENA


Dernière édition par superheterodyne le Ven 7 Déc 2018 - 13:36, édité 1 fois

_________________
« Tout agent, quelle que soit sa fonction, doit obéissance passive et immédiate aux signaux le concernant. »
neomath
neomath
Neoprof expérimenté

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par neomath le Ven 7 Déc 2018 - 13:33
@e-Wanderer a écrit:
@Ponocrates a écrit:Comme Fenrir je suis d'accord avec Verdurette et Elyas. Je pense qu'il y a deux choses. L'interpellation en elle-même  me semble parfaitement légitime. Ce qui ne l'est pas du tout en revanche c'est la diffusion de ces images - que les policiers filment, éventuellement pour avoir des preuves, j'ignore si c'est légal. Le problème est bien là: parce qu'il y a action illégale des forces de l'ordre, cela entache leur action légale aux yeux du plus grand nombre et vient ajouter de l'huile sur le feu.
Oui, et je suis aussi d'accord avec ce que dit Poupoutch (un peu moins avec les exagérations de Néomaths : qu'est-ce qui dit que ces jeunes sont restés agenouillés "des heures" ?

Un gauchiste excité qui travaille à ... BFMTV. Razz

https://twitter.com/AlexandraGzz/status/1070924579315437568

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Dhaiphi le Ven 7 Déc 2018 - 13:45
@neomath a écrit:https://twitter.com/AlexandraGzz/status/1070924579315437568

"D'après mon collègue qui s'est rendu sur place, certains de ces élèves sont restés plus de 4 heures assis comme ça, les mains sur la tête, sans broncher, entre 12h30 et 16h45. "

Il est vrai que cela doit laisser rêveur une majorité de collègues. Comme quoi, ils peuvent se tenir tranquilles... Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
Slinky
Slinky
Niveau 10

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Slinky le Ven 7 Déc 2018 - 13:56
D'un côté, il y a des jeunes qui sèment le chaos. De l'autre, il y a des CRS qui abusent de la force et qui instillent la terreur.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
Ponocrates
Ponocrates
Fidèle du forum

 A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête - Page 3 Empty Re: A Mantes-la-Jolie, des dizaines de jeunes agenouillés mains sur la tête

par Ponocrates le Ven 7 Déc 2018 - 14:02
@Slinky a écrit:D'un côté, il y a des jeunes qui sèment le chaos. De l'autre, il y a des CRS qui abusent de la force et qui instillent la terreur.
Et au centre un gouvernement qui désespère, exaspère et promet de façon explicite ou implicite l'immunité aux deux camps. Ce serait honnête de ne pas l'oublier.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum