Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Babarette
Grand Maître

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Babarette le Ven 7 Déc 2018 - 17:22
@RogerMartin a écrit:Je vois qu'on a ici plein de gens experts en maintien de l'ordre et qui peuvent donner des leçons sur comment contenir une foule sans aucun risque d'erreur ou de bavure. Doctissimi cum claviero. Personnellement, je ne pense pas que ce soit possible, quel que soit le professionnalisme des forces de l'ordre, mais pour autant je ne vois pas comment on pourrait laisser toute foule constituée agir à sa guise lorsqu'elle commet des dégradations et des violences.


Juste des gens qui connaissent la loi et qui demandent aux forces de l'ordre de l'appliquer.
V.Sullivan
V.Sullivan
Niveau 4

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par V.Sullivan le Ven 7 Déc 2018 - 18:58
@RogerMartin a écrit:Je vois qu'on a ici plein de gens experts en maintien de l'ordre et qui peuvent donner des leçons sur comment contenir une foule sans aucun risque d'erreur ou de bavure. Doctissimi cum claviero. Personnellement, je ne pense pas que ce soit possible, quel que soit le professionnalisme des forces de l'ordre, mais pour autant je ne vois pas comment on pourrait laisser toute foule constituée agir à sa guise lorsqu'elle commet des dégradations et des violences.
Ouais, enfin, vous aussi, vous avez l'air d'en connaître un rayon, apparemment. Rolling Eyes

Pour le reste, je dois bien avouer que cautionner ce genre de pratiques, c'est un brin original. Enfin, il faut de tout pour faire un monde.
Plutarque
Plutarque
Niveau 9

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Plutarque le Ven 7 Déc 2018 - 18:59
Je vous laisse apprécier :

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 1544205481-e03dcd20-bd29-4ab2-9822-0df8e198490a
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par XIII le Ven 7 Déc 2018 - 19:04
Il n'y a que FO pour tirer la sonnette d'alarme?? Où sont les autres? Sans doute trop occupés à manger des petits fours et boire du champagne avec Blanquer...
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Madame_Prof le Ven 7 Déc 2018 - 19:07
@XIII a écrit:Il n'y a que FO pour tirer la sonnette d'alarme?? Où sont les autres? Sans doute trop occupés à manger des petits fours et boire du champagne avec Blanquer...

Euh non, c'est de la mauvaise foi là. Pleins d'OS sont mobilisées, localement et / ou nationalement.

Hier dans mon académie, les OS ont exigé une entrevue avec le recteur avant le dépouillement.

Quant aux communiqués et autres alertes, on ne trouve pas que ceux de FO. Cela dit, ça change quoi ? Aucune réaction là-haut...

_________________
2017-2020 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Dame Tartine
Dame Tartine
Habitué du forum

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Dame Tartine le Sam 8 Déc 2018 - 1:01
@Plutarque a écrit:Je vous laisse apprécier :

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 1544205481-e03dcd20-bd29-4ab2-9822-0df8e198490a
C'est juste effroyable.

_________________
Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 964035751
avatar
Ramanujan974
Habitué du forum

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Ramanujan974 le Sam 8 Déc 2018 - 3:48
@Dame Tartine a écrit:
@Plutarque a écrit:Je vous laisse apprécier :

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 1544205481-e03dcd20-bd29-4ab2-9822-0df8e198490a
C'est juste effroyable.

Ce qui est effroyable, c'est que l'Etat n'ait pas immédiatement identifié l'auteur de ce message et ne soit pas venu le lendemain matin à 6h l'arrêter et le placer en garde à vue.
tchanq'
tchanq'
Habitué du forum

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par tchanq' le Sam 8 Déc 2018 - 5:40
Mais c'est monstrueux ! affraid J'espère que tout sera fait pour empêcher ça.

_________________
Failure is not an option
Chlidé
Chlidé
Niveau 9

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Chlidé le Sam 8 Déc 2018 - 6:38
Je suis dans un lycée de Mulhouse, qui a été bloqué jeudi matin, cours annulés officiellement à 10h. Hier les élèves étaient invités à rester chez eux, certains sont quand même venus. Il n’y a pas eu de cours, les casseurs ont joué au chat et à la souris toute la journée. Chez nous, lacrymo et poubelles brûlées. Ils étaient tantôt devant notre lycée, tantôt devant un autre, tantôt au centre ville bloquant le réseau de tram. La rectrice a fait fermer l’etablisèment aujourd’hui samedi. A voir lundi... il semblerait qu’un appel soit lancé à tous les étudiants pour faire un mardi noir.
egomet
egomet
Doyen

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par egomet le Sam 8 Déc 2018 - 8:35
@Babarette a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'à leur âge, en seconde, j'étais dans la rue pour protester contre la loi Devaquet. Par chance, l'environnement était moins tendu et violent dans ma petite ville de province, mais quand je lis qu'une jeune fille de 16 ans s'est pris un projectile de flashball dans la mâchoire et qu'elle est défigurée, je me demande quand même si un policier exercé aux techniques de lutte n'a pas d'autres moyens pour maîtriser une lycéenne, fût-elle virulente, que d'utiliser une telle arme à 4 ou 5 m. de distance (selon les dires du Dauphiné).

Oui, c'est quand même assez étonnant qu'un policier qui a quand même dû montrer ses aptitudes physiques, ait besoin de tirer sur un civil sans armes, qui plus est, au visage.
Être défiguré, c'est cher payé pour avoir  "fait le mariolle". Pour faire réfléchir quelqu'un qui déconne, il existe un système, ça s'appelle la garde à vue. C'est quand même déjà une belle punition.

C'est la même raison qui fait qu'un professeur ne peut pas maîtriser un marmot dans sa classe: l'effet de groupe.

Le problème du CRS, ce n'est évidemment pas une lycéenne. Ce sont les centaines de mecs qui sont derrière et qui seront inspirés par la jeune fille si on la laisse faire.

D'où l'utilisation des flashballs et des lacrymogènes, armes en principe non-létales qui permettent d'agir sur une foule sans trop exposer les policiers dans une action au corps à corps prématurée. C'est précisément l'usage de ces armes qui permet d'isoler les manifestants les plus excités et de les appréhender. Vous ne pensez tout de même pas qu'ils vont se laisser mettre en garde-à-vue sans se bagarrer, surtout avec les potes qui les regardent?

Il faut garder à l'esprit qu'en cas d'épreuve de force, les policiers doivent l'emporter malgré une infériorité numérique terrible, peut-être de l'ordre de 1 contre 10 ou 1 contre 20. Et cela en respectant des procédures strictes et en limitant la casse aussi bien dans leurs rangs que chez leurs adversaires, alors qu'ils ne savent pas vraiment quelles méthodes ces derniers prévoient d'appliquer.


Tout ça pour dire que ce ne sont pas les techniques anti-émeutes de la police française qui posent le plus de problèmes.

Après, on peut toujours discuter de la légitimité des manifestations, des positions du gouvernement et de sa façon de faire pourrir ou de traiter la situation.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Condorcet
Condorcet
Oracle

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Condorcet le Sam 8 Déc 2018 - 9:12
https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/communique-de-presse/2018/01/le-defenseur-des-droits-remet-son-rapport-sur-le-maintien-de-lordre-au
L'usage des flashballs fait justement l'objet d'une recommandation négative dans le rapport remise par le défenseur des droits à l'ex-Président de l'Assemblée nationale, M. de Rugy en janvier 2018

En outre, ce rapport semble circonspect sur les techniques de maintien de l'ordre telles qu'elles sont pratiquées en France.
https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/ddd_rt_201712_maintien_ordre.pdf
Le caractère inadapté au maintien de l'ordre des lanceurs de balle de défense est renforcé par les conditions dans lesquelles elles sont utilisées
(p.32 du fichier PDF).

Au regard des réclamations liées à l'usage du LBD 40x46 dans le cadre du maintien de l'ordre, de sa dangerosité et des risques disproportionnés qu'il fait courir dans le contexte des manifestations, le Défenseur des droits recommande d'interdire l'usage des lanceurs de balle de défense dans le cadre d'opérations de maintien de l'ordre, quelle que soit l'unité susceptible d'intervenir
(p.34 du fichier PDF).

Au Royaume-Uni, en Allemagne et en Belgique, les lanceurs de balle de défense ne sont pas utilisés dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre
(p.34 du fichier PDF).

Le recours aux armes à main de force intermédiaire [grenades explosives ou à effet de souffle, grenades à main de désencerclement, gaz lacrymogènes] dans les opérations de maintien de l'ordre soulève des problématiques récurrentes liées à la gravité des blessures qu'elles occasionnent et au manque de transparence dans leurs conditions d'utilisation. Le Défenseur des droits recommande qu'une étude sur l'usage des armes de force intermédiaire, autres que les lanceurs de balle de défense, dans la gestion de l'ordre public, soit réalisée sous son égide
(p.36 du fichier PDF).

En Allemagne, en Belgique et au Royaume-Uni, les forces chargées du maintien de l'ordre disposent d'un faible nombre d'armes de force intermédiaire
(p.37 du fichier PDF).

Quelques mois plus tard, https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/12/07/l-usage-risque-du-flash-ball-lors-de-manifestations_5394070_1653578.html
Lors des manifestations des « gilets jaunes », le 1er décembre, plusieurs personnes ont été blessées par les projectiles en caoutchouc tirés par des lanceurs de balles de défense.



Dernière édition par Condorcet le Sam 8 Déc 2018 - 9:24, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
egomet
egomet
Doyen

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par egomet le Sam 8 Déc 2018 - 9:22
Une recommandation négative n'en fait pas quelque chose d'illégal. Par ailleurs, le défenseur des droits est par sa fonction enclin à se montrer exigeant sur les méthodes employées. C'est une bonne chose en soi, mais il convient de prendre également l'avis des professionnels à qui on veut enlever ces moyens.


Les expériences des pays voisins sont sans doute très intéressantes à cet égard. Il faudrait comparer les situations rencontrées et procéder à des analyses tactiques précises pour se faire une opinion.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
Condorcet
Condorcet
Oracle

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Condorcet le Sam 8 Déc 2018 - 9:30
Des professionnels ont été entendus lors de l'élaboration de ce rapport.
https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/ddd_rt_201712_maintien_ordre.pdf (p.68 du fichier PDF).

Je te concède cependant que j'aurais aimé trouver dans la liste des personnes entendues des professionnels moins élevés dans la hiérarchie (afin d'éviter une vision "par le haut").

Peut-on trouver normal en 2018 qu'on ressorte défiguré(e) ou amputé d'une manifestation ?
Cela n'excuse en rien les violences contre les forces de maintien de l'ordre ou l'incendie de la préfecture du Puy-en-Velay ou toute violence. Mais comment ne pas évoquer ici (et encore une fois) la lettre (tardive il est vrai dans le cours des événements) adressée par Maurice Grimaud à ses collaborateurs :
https://www.deslettres.fr/lettre-prefet-maurice-grimaud-aux-fonctionnaires-de-police-frapper-manifestant-a-terre-cest-se-frapper-soi-meme/


Dernière édition par Condorcet le Sam 8 Déc 2018 - 9:33, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Bouboule
Sage

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par Bouboule le Sam 8 Déc 2018 - 9:33
@RogerMartin a écrit:Je vois qu'on a ici plein de gens experts en maintien de l'ordre et qui peuvent donner des leçons sur comment contenir une foule sans aucun risque d'erreur ou de bavure. Doctissimi cum claviero. Personnellement, je ne pense pas que ce soit possible, quel que soit le professionnalisme des forces de l'ordre, mais pour autant je ne vois pas comment on pourrait laisser toute foule constituée agir à sa guise lorsqu'elle commet des dégradations et des violences.

D'accord avec toi. Le risque de bavure est immense dans ces situations-là, pourtant il y a un moment où il faut intervenir.
egomet
egomet
Doyen

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par egomet le Sam 8 Déc 2018 - 9:48
@Condorcet a écrit:Des professionnels ont été entendus lors de l'élaboration de ce rapport.
https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/ddd_rt_201712_maintien_ordre.pdf (p.68 du fichier PDF).

Je te concède cependant que j'aurais aimé trouver dans la liste des personnes entendues des professionnels moins élevés dans la hiérarchie (afin d'éviter une vision "par le haut").


C'est cela.

Une vision par le haut peut aggraver le risque de bavure au lieu de le réduire. Si ceux qui agissent sur le terrain n'ont pas les moyens nécessaires pour prendre les bonnes décisions (mandat, entraînement ou matériel), ils ont beaucoup plus de probabilité de commettre des actes disproportionnés, que s'ils savent qu'ils peuvent recourir à une large palette de solutions et qu'ils seront soutenus par leur hiérarchie. Il faut se rappeler qu'ils doivent agir dans une situation de stress, avec très peu de temps pour réfléchir.


Ce problème a été bien étudié en Yougoslavie. Quand les soldats devaient systématiquement demander une autorisation de tir, il y avait plus de victimes civiles que lorsque l'officier sur le terrain pouvait prendre la décision lui-même. C'est facile à comprendre. S'il y a un délai dans la prise de décision, il y a deux possibilités. Soit on demande l'autorisation avant d'avoir toutes les informations, on le fait "au cas où", soit on attend qu'il soit peut-être trop tard et on ne maîtrise plus la situation tactique.


Toutes proportions gardées, c'est un peu ce qui se passe quand un professeur a des classes difficiles et qu'il n'est pas sûr du soutien de la direction. Soit il attend que ce soit assez grave pour forcer le chef à agir, mais dans ce cas la situation pourrit et les mauvaises habitudes s'installent. On frappe trop tard et donc finalement trop fort, avec des conseils de discipline qui s'accumulent en fin d'année. Soit le professeur échaudé surréagit par précaution, en portant plainte pour la moindre insulte lancée sous le coup de la colère, juste histoire d'avoir une trace au cas où la situation s'envenimerait. Là où on a besoin d'une punition éducative, on désigne des délinquants potentiels

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par XIII le Sam 8 Déc 2018 - 9:54
@Bouboule a écrit:
@RogerMartin a écrit:Je vois qu'on a ici plein de gens experts en maintien de l'ordre et qui peuvent donner des leçons sur comment contenir une foule sans aucun risque d'erreur ou de bavure. Doctissimi cum claviero. Personnellement, je ne pense pas que ce soit possible, quel que soit le professionnalisme des forces de l'ordre, mais pour autant je ne vois pas comment on pourrait laisser toute foule constituée agir à sa guise lorsqu'elle commet des dégradations et des violences.

D'accord avec toi. Le risque de bavure est immense dans ces situations-là, pourtant il y a un moment où il faut intervenir.

Ah oui et ce sera quoi la prochaine étape? Les balles réelles? Ces gouvernements successifs jouent avec le feu, n'acceptent aucune concession quand les gens défilent de manière pacifique. Dans mon travail on me demande de ne pas faire de bavure, alors je n'accepte pas que d'autres en fassent surtout à l'encotre des gens pacifistes.
Ce système montre son vrai visage celui d'un état totalitaire.
avatar
magictipi60
Niveau 5

Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires - Page 3 Empty Re: Appels sur les réseaux sociaux à "casser" des établissements scolaires

par magictipi60 le Sam 8 Déc 2018 - 14:32
Nous aussi établissement fermé hier vendredi suite aux événements de jeudi. Nous avons eu peur, merci aux forces de l'ordre.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum