Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Kilmeny
Empereur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Kilmeny le Ven 15 Fév 2019 - 18:31
[quote="henriette"]Une tribune de Pascal Charvet qui revient entre autre sur la spécialité LLCA : https://laviedesclassiques.fr/article/tribune-libre-%C3%A0-pascal-charvet-%C3%A0-propos-des-nouvelles-fili%C3%A8res
L'enseignement de spécialité Littérature et Langues et cultures de l’Antiquité (LLCA) est la grande nouveauté des programmes du Lycée 2018. Radicalement différent de l’ancienne option de spécialité LCA, cet enseignement est innovant tant par ses contenus que par la didactique mise en œuvre et le public visé :

- Il s’adresse à un public beaucoup plus large qu’auparavant: tout public intéressé par les humanités et les lettres classiques ou modernes. La confrontation des auteurs et des œuvres antiques avec les auteurs et les œuvres françaises modernes ou contemporaines est le ressort même de sa didactique: il s’agit non pas de rajeunir naïvement la civilisation antique en la rendant identique à la nôtre, mais de revisiter les modes de vie et de pensée des Anciens afin d’en percevoir les différences et les analogies à la lumière de notre modernité. Au baccalauréat, c'est, pour le français, une œuvre moderne ou contemporaine et une oeuvre latine qui est mise en regard avec elle. Pour le grec, il en va de même. On pourra ainsi confronter par exemple les Carmina de Catulle et les Poèmes d’amour à Lou d’Apollinaire.


Avant on avait la spécialité, maintenant, nous ne l'avons plus. Rolling Eyes
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Iphigénie le Ven 15 Fév 2019 - 18:47
On est toujours sur le principe de la course à l’echalotte pour permettre une ouverture possible au plus grand nombre sans voir que ce faisant on enlève toute spécificité qui ferait que l’on choisisse cette discipline...si on veut faire de l’histoire on fait de l’histoire, du français en français, et si on choisit le latin? Eh Ben, rassurez vous, pas que du latin, un peu d’histoire, un peu de français, un peu d’arts, bref un peu de tout, beaucoup de rien...
henriette
henriette
Médiateur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par henriette le Mer 20 Mar 2019 - 18:11
Blanquer interviewé par Ono-dit-Biot pour le Point : « Tourner le dos au latin et au grec revient à se perdre »


Certains professeurs, tout en reconnaissant votre bonne volonté, sont sceptiques. En effet, comment allez-vous vous assurer que dans les lycées le nombre d'heures alloué au latin et au grec ne sera pas diminué par les chefs d'établissement, puisqu'ils ont la possibilité de le faire ?

En vingt mois, nous avons conforté la place des langues anciennes après plusieurs années de fragilisation. Les premiers résultats sont là, et j'en suis fier. Depuis la rentrée 2017, 45 000 élèves supplémentaires suivent l'enseignement de langues et culture de l'Antiquité. Le nombre d'hellénistes a doublé au collège. Au lycée, nous avons créé un très bel enseignement de spécialité qui va permettre aux élèves d'approfondir la littérature classique. Nous avons donné aux options de langues anciennes un statut exceptionnel puisque ce sont les seuls à permettre d'avoir des points supplémentaires. Tout n'est pas parfait partout. Le dialogue avec les académies est permanent pour qu'elles s'assurent que dans tous les collèges et les lycées la demande des familles soit satisfaite.

Comment peut-on enseigner aujourd'hui véritablement ces langues avec aussi peu d'enseignants disponibles, crise de vocation qui concerne d'ailleurs aussi les mathématiques et l'allemand ?

Cette situation est la conséquence d'une baisse des inscriptions au concours. La renaissance de l'enseignement des langues anciennes passe par une rénovation profonde du Capes de lettres classiques qui retrouve une identité. En outre, nous avons offert la possibilité aux professeurs d'autres disciplines de passer une certification pour assurer des cours de latin et de grec en l'absence de professeurs de lettres classiques. Cette mesure, de transition, est très importante car aujourd'hui, faute de professeurs dans certains endroits, les heures disparaissaient. Je suis très heureux de voir que cette certification connaît un véritable engouement de professeurs de lettres modernes mais aussi d'histoire.

https://www.lepoint.fr/education/jean-michel-blanquer-tourner-le-dos-au-latin-et-au-grec-revient-a-se-perdre-20-03-2019-2302498_3584.php

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Lédissé
Lédissé
Empereur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Lédissé le Mer 20 Mar 2019 - 19:48
Ce n'est plus de la communication, c'est du mensonge.
Pour ne parler que des chiffres : d'où sortent ces "45 000 élèves supplémentaires" et ce nombre d'hellénistes "doublé" ? Suspect

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Vieille etc._  Smile
Hypermnestre
Hypermnestre
Fidèle du forum

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Mer 20 Mar 2019 - 19:59
S'enorgueillir des chiffres de 2017...
Du coefficient trois fois moins important qu'actuellement…
De la spé poudre aux yeux…
Je suis bien déçue de Chr Ono-dit-Biot qui ne semble pas réagir mais lui servir la soupe.
Dalva
Dalva
Vénérable

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Dalva le Mer 20 Mar 2019 - 20:20
En fait, je pense que tout part d'un malentendu. Il doit y avoir deux France, et nous ne l'avons simplement toujours pas compris. Si ça se trouve, dans la France de Blanquer, tout se passe comme il dit. Mais dans notre pays à nous, dans lequel nous enseignons...
Hypermnestre
Hypermnestre
Fidèle du forum

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Hypermnestre le Mer 20 Mar 2019 - 20:27
C'est certain qu'il y a le pays des hommes politiques LREM, des éditorialistes... et celui des professeurs, infirmières, chômeurs, précaires, pompiers, urgentistes, petits retraités...
Mais j'aurais cru que le journaliste susnommé n'était pas "de l'autre côté" mais davantage dans le réel...
Audrey
Audrey
Oracle

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Audrey le Mer 20 Mar 2019 - 20:30
Oh purée, Blanquer sera à Lyon vendredi, pile le jour où j'assisterai au colloque à l'ENS! Hum. Y aura Ono-dit-Biot qui ouvrira la journée, et Charvet, je pense que ce serait étonnant que le ministre ne vienne pas aussi...Ca va être dur de fermer sa bouche en les entendant déblatérer, mais dans ce contexte, que dire...?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 5

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Theriakos96 le Dim 12 Mai 2019 - 21:38
Excusez-moi, mais je dois être vraiment borné pour ne rien comprendre à l'enseignement secondaire en France. Pourquoi en Italie (d'où je viens) en L, S et ES le latin est une matière obligatoire au même titre que l'italien, l'histoire, les maths et la philo (et bien d'autres, rassurez-vous) mais on ne peut faire la même chose en France? Je veux dire... pendant les 2 premières années un élève en L fait 5h de latin et 4h de grec par semaine et pendant les 3 dernières il en fait 4h et 3h, un élève en S en fait 3 pendant 5 ans et un élève en ES en fait 3h pendant 2 ans et 2 pendant 3 ans. On ne pourrait pas faire la même chose en France? L avec 5h de latin et 5h de grec, S avec 4h de latin et ES avec 3h de latin pendant les trois années du lycée? Qu'est-ce qui l'empêche?

Valete!
Kilmeny
Kilmeny
Empereur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Kilmeny le Dim 12 Mai 2019 - 21:52
Le manque de professeurs et la volonté politique.

Ce serait pourtant une excellente idée pour les séries générales, même si nous n'aurons plus de L, S, ES l'année prochaine.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Lefteris
Lefteris
Empereur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Lefteris le Dim 12 Mai 2019 - 21:55
@Theriakos96 a écrit:Excusez-moi, mais je dois être vraiment borné pour ne rien comprendre à l'enseignement secondaire en France. Pourquoi en Italie (d'où je viens) en L, S et ES le latin est une matière obligatoire au même titre que l'italien, l'histoire, les maths et la philo (et bien d'autres, rassurez-vous) mais on ne peut faire la même chose en France? Je veux dire... pendant les 2 premières années un élève en L  fait 5h de latin et 4h de grec par semaine et pendant les 3 dernières il en fait 4h et 3h, un élève en S en fait 3 pendant 5 ans et un élève en ES en fait 3h pendant 2 ans et 2 pendant 3 ans. On ne pourrait pas faire la même chose en France? L avec 5h de latin et 5h de grec, S avec 4h de latin et ES avec 3h de latin pendant les trois années du lycée? Qu'est-ce qui l'empêche?

Valete!
Le pognon. Les mercanti et managers qui dirigent la société et l'E.N.  méprisent les choses "inutiles".  En supprimant des heures de latin et de grec, on récupère ds milliers d'heures de français sans dépenser un sou. Chaque professeur de lettres classiques prend minimum une classe de français en plus, voire plusieurs dans les établissements où les langues anciennes étaient développées et concernaient plusieurs classes par niveau.  C'est l'esprit de la réforme du collège, habillée en "égalité" , qui a évidemment des incidences aujourd'hui sur le lycée.
Maintenant que le mal est fait on manque aussi de professeurs : qui veut désormais être enseignant de LC ? Personne. plus de 10 % perdus en cinq ans selon le rapport Charvet. Vu la désertion des facs, la fermeture même dans nombre d’endroits, c'est la mort assurée à terme. Dans quatre ou cinq ans déjà la situation sera quasiment irréparable.


Dernière édition par Lefteris le Dim 12 Mai 2019 - 21:57, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
lisette83
Expert

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par lisette83 le Dim 12 Mai 2019 - 21:55
Et réciproquement le manque de volonté politique qui conduit à un nombre moindre d'élèves qui ont accès au latin et grec et donc moins de candidats aux concours.
Les chiffres italiens me font rêver...
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 5

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Theriakos96 le Dim 12 Mai 2019 - 21:58
Oui enfin..pour la filière générale serait vraiment une plus value. Mais quelle volonté politique ? Pour obtenir quoi? C'est ce que je ne comprends pas, du tout! Bref, je ne veux pas créer une polémique politique mais il est tout de même étrange que l'on ne veuille pas fournir aux élèves les moyens pour réussir : si le latin est discriminant, le rendre obligatoire est plutôt positif, n'est-ce pas?
Lefteris
Lefteris
Empereur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Lefteris le Dim 12 Mai 2019 - 22:03
@Theriakos96 a écrit:: si le latin est discriminant, le rendre obligatoire est plutôt positif, n'est-ce pas?
Oui, pas de vrai littéraire sans latin. Mais ça coûte. L'EN n'est pas dirigée, elle est gérée.Et si, qu'on le veuille ou non, c'est politique. Tout est politique disait Brecht, même le prix de la baguette.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 5

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Theriakos96 le Dim 12 Mai 2019 - 22:06
Je ne comprends pas une chose, toutefois. La philosophie est "inutile" et pourtant en L elle est amplement enseignée ; le latin est "inutile" mais n'est pas enseigné. Quelle différence entre les deux enseingements?
Lefteris
Lefteris
Empereur

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Lefteris le Dim 12 Mai 2019 - 22:17
@Theriakos96 a écrit:Je ne comprends pas une chose, toutefois. La philosophie est "inutile" et pourtant en L elle est amplement enseignée ; le latin est "inutile" mais n'est pas enseigné. Quelle différence entre les deux enseingements?
En philo, les horaires sont bas dans certaines séries, on peut "rentabiliser" le prof de philo. En lettres classiques, on peut récupérer les heures pour en faire des professeurs de français uniquement. Donc, dans une vision à court terme, on gagne des postes.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 5

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Theriakos96 le Dim 12 Mai 2019 - 22:36
Un jours les choses pourront-elles changer et voir le latin et le grec être des vraies discipline, ainsi que l'histoire des arts?
Je suis peut-être un socialiste trop conservateur pour espérer cela, n'est-ce pas?
Olympias
Olympias
Prophète

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Olympias le Dim 12 Mai 2019 - 22:38
Ceux qui nous gouvernent se moquent éperdument de la culture.
Theriakos96
Theriakos96
Niveau 5

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Theriakos96 le Dim 12 Mai 2019 - 22:39
Lisette, le problème italien est le salaire et le nombre d'heures : 18h de cours + 3 de disponibilité dans l'établissement, pour voir, après 30 ans de carrière, une paye de 2000€ par mois (d'accord sur 13 mois, mais quand même...). Il faudrait mélanger les deux systèmes!
Rendash
Rendash
Bon génie

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par Rendash le Lun 13 Mai 2019 - 5:00
@Theriakos96 a écrit:Je ne comprends pas une chose, toutefois. La philosophie est "inutile" et pourtant en L elle est amplement enseignée ; le latin est "inutile" mais n'est pas enseigné. Quelle différence entre les deux enseingements?


La philosophie a conservé une certaine aura, contrairement au latin et au grec, maltraités depuis des années (horaires dégueulasses, groupes constitués en dépit du bon sens, mépris craché en permanence par les décideurs, et j'en passe). Il ne restait plus qu'à achever les langues anciennes ; Vallaud-Belkacem a tenté en 2016, mais a reculé devant ce qui restait de grogne. Mais le mal est fait : il ne reste plus qu'à attendre que l'agonie s'achève.

En revanche, toucher à la philo, c'est impensable politiquement. Donc elle suivra le même chemin que les langues anciennes : des horaires réduits à la portion congrue, un contenu progressivement vidé de sa substance au profit des lubies communicationnelles en vogue, jusqu'à ce qu'à son tour elle puisse mourir de sa belle mort.


@Theriakos96 a écrit:Un jours les choses pourront-elles changer et voir le latin et le grec être des vraies discipline, ainsi que l'histoire des arts?
Je suis peut-être un socialiste trop conservateur pour espérer cela, n'est-ce pas?


Nos socialistes à nous ont tué l'enseignement des langues anciennes et rêvaient de tuer les disciplines. La droite applaudit, le reste s'en fout. Autant te dire que c'est mal barré.

_________________
Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
babette31
Niveau 1

Avenir latin grec : dernières nouvelles ! - Page 11 Empty Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

par babette31 le Jeu 16 Mai 2019 - 7:44
Bonjour à tous,
Une question concernant l'évaluation de l'option latin. Comment cela va se passer, cela rentrera dans les 10% de contrôle continu ?
Un élève aura-t-il le droit d'abandonner l'option latin en terminale et est ce que le contrôle continu de première comptera quand même ?
Merci par avance pour vos réponses,

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum