Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cath
Bon génie

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Cath le Dim 16 Déc 2018 - 11:04
Ajupouet : je suis épatée par le avant/après... ! Bravo à vous qui êtes capable de parvenir à ce résultat.
Ce qui m'étonne : l'écriture même est changée, différente, ce n'est pas la même "en mieux", c'est carrément une autre écriture.
Ajupouet
Ajupouet
Fidèle du forum

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Ajupouet le Dim 16 Déc 2018 - 11:26
@Cath a écrit:Ajupouet : je suis épatée par le avant/après... ! Bravo à vous qui êtes capable de parvenir à ce résultat.
Ce qui m'étonne : l'écriture même est changée, différente, ce n'est pas la même "en mieux", c'est carrément une autre écriture.
Merci pour tes encouragements.
Je ne fais plus que ça, je me suis spécialisée. Je vois les gamins en tête à tête, et les parents sont derrière. Rien que ça, je suis en position de réussir. Avec une bonne méthode de travail, et la participation de l’ado, on obtient de très beaux résultats, qui ne seraient pas possibles dans le cadre d’une classe.

Concernant les changements dans l’écriture, j’avoue ne pas me poser la question. Si c’est lisible, que le gamin n’a pas mal, qu’il écrit suffisamment vite et que sa nouvelle écriture lui plaît, ça me va.
Il est vrai que le fait de changer tenue de crayon et posture induit une régularité dans l’écriture, un rythme, qui était totalement absent jusque là. On a donc l’impression que l’écriture est métamorphosée.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Cath
Bon génie

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Cath le Dim 16 Déc 2018 - 11:29
Oui, tout à fait.
Une vraie métamorphose.
Ça me fait penser à tous mes élèves qui écrivent comme des cochons et s'indignent que je leur demande de s'appliquer, comme si toute leur personnalité était dans leur être et qu'il était absolument impossible de changer.
Prezbo
Prezbo
Habitué du forum

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Prezbo le Dim 16 Déc 2018 - 15:22
@roxanne a écrit:Par l'élève ou sa famille par exemple. Ce n'est d'ailleurs pas tant  la reproduction de la copie qui me gène que '"analyse" qui en est faite après. Mais, bon, si je suis la seule, c'est que ça ne doit pas être grave.

Non, je suis d'accord aussi. Et si la diffusion des copies pose déjà des problèmes d'anonymat auxquels il faut être vigilant (même si je la trouve intéressante à titre d'exemple), les diagnostics à la sauvage me dérangent encore plus. Il faut rappeler qu'on ne s'improvise pas orthophoniste (ni psy, ni spécialiste des troubles dys, ni...) parce qu'on voit régulièrement des gamins en difficultés.

J'ai déjà eu des bilans orthophonique dans les mains, c'est quand même très complet et très technique, avec des modalités de test rigoureuses et des conclusions qui sont généralement autrement plus prudentes que celles qu'on lit ici.

Sinon, pour en revenir à la copie initiale : j'ai régulièrement, en classe de seconde de lycée général, des élèves qui me rendent des copies pires, tant du point de vue de la graphie que de la rédaction. Ecriture qui ne suit pas les lignes, lettres mal formées, copies grossièrement raturées à chaque page, syntaxe incohérente, phrases incomplètes, nom de famille oublié ou écrit avec une faute d'orthographe : je vois tout ça, pas chez une majorité d'élèves, mais régulièrement.

Depuis la fin de fait du redoublement en classe de seconde, la plupart de ces élèves passent en STMG, mais quelques-un se glissent en première générale. Et la plupart finissent bacheliers.

J'observe aussi que ce type de graphie et de syntaxe se rencontrent beaucoup plus fréquemment chez les élèves issus de mileux socio-culturels populaires, et chez ceux qui sortent de certains collèges. (Nous recrutons sur plusieurs collèges, majoritairement deux, avec des niveaux scolaires hétérogènes.)

Et j'ai du mal à comprendre comment la prévalence des troubles dys- pourrait dépendre de l'établissement d'origine. Bref, je préfère simplement penser a priori à des cas d'échecs scolaires, échecs probablement très anciens mais qui peuvent désormais longtemps rester dissimulés en l'absence de sélectivité du système.
avatar
Bouboule
Sage

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Bouboule le Dim 16 Déc 2018 - 18:27
Rien ne m'a dérangé là. Ce n'est pas un diagnostic sauvage puisque les pros ont bien dit qu'on ne pouvait pas en déduire qu'il y avait un problème autre que le laisser-aller.
Et si tu ne veux pas être dans les perles, soigne tes perles.
Graphein
Graphein
Niveau 2

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Graphein le Dim 16 Déc 2018 - 20:02
Merci pour vos retours !

Après lecture de tous vos messages, il me semble probable qu'il n'a jamais fourni d'efforts et que les mauvaises habitudes ont gagné en gravité jusqu'à lui créer de sérieux retards (à l'image d'autres élèves que vous avez évoqués). Ses difficultés ont atteint un tel stade qu'il aurait besoin de quelqu'un derrière lui constamment et de faire des efforts. Ce n'est pas le cas de ses parents. Sa mère ne répond jamais aux multiples demandes de rdv au collège (téléphone, carnet, mail). Elle a fini par être vue, et vu de son comportement (pas agressif ni irrespectueux, c'était...autre chose) similaire à celui de son enfant, son parcours scolaire ne changera pas. Il n'en a pas envie, il est extrêmement apathique et enfantin, ses parents n'y accordent pas d'importance, bon.
Contenu sponsorisé

Re: Copie catastrophique : un(e) orthophoniste dans le coin ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum