Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Lun 17 Déc 2018 - 13:35
@Balthazaard a écrit:C'est pour cela que l'argument "une prime pour quoi"? n'est pas si fort, il faut non pas pointer la paupérisation mais le différentiel avec les autres catégories. Le contexte de la réforme des retraites et ses pré-conclusions n'est pas si mauvais. On a alourdi nos taches mais l'isoe n'a pas changé je vois pas mal de collègues marcher dans l'entourloupe (silence syndical) "c'est compris dans l'iose"...ben non, l'isoe existe depuis et couvre ce qui existait à l'époque, il est très discutable sur le plan du droit (voire franchement illégal) de coller une indemnité qui couvrira des taches futures indéterminées (comme le coup des heures de vie de classe ou personne ne sait à quoi s'en tenir). IL fallait négocier son augmentation ou une nouvelle prime. Il n'y a pas que les syndicats qui doivent changer de mentalité. Pas de miracles à espérer mais un changement d'approche de tout lem onde serait déjà bien. Un des problèmes majeur est que certains syndicats trouvent que l'on en fait déjà pas assez...

Voilà, commencer par nous convaincre nous-mêmes que nous sommes la catégorie pécuniairement lésée de la FP, ce serait un grand pas. Quant aux syndicats en question, ce serait peut-être l'occasion de les laisser clamer leur pédagogisme où il doit être, ie dans le désert, et faire passer l'info qu'on attend d'eux une véritable défense de nos intérêts matériels. Sur la question de l'argent qu'on mérite pour notre travail, je pense que la majorité des enseignants peuvent s'entendre dès lors que les informations sur le différentiel de traitement d'avec les autres catégories A sont largement diffusées, ce que ne font pas ou très peu les syndicats enseignants. A nous, la base, de relayer inlassablement ces informations.
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Balthazaard le Lun 17 Déc 2018 - 13:48
L'ennui c'est que parce que nous parlons entre néoprofs, nous croyons que tout le monde est néoprofs!!! Un de mes collègues affichait sur le panneau syndical (en fait un peu panneau d 'humeur) un article qui pointait la disparition des connaissances au profit de l'animation...j'ai appris qu'il était au sgen  Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 999940070 je l'ai pris entre quatre yeux et je lui ai demandé si il pouvait me résumer les positions du sgen ou si il avait ouvert un journal syndical ces dernier temps   "Ah mais non! mais quand je suis entré dans le métier (il est parti à la retraite l'année dernière...) c'est le seul syndicat qui m'a aidé!!!"
Un autre collègue, des plus réacs  (apprentissage par coeur, cours hyper formalisé et frontal, à côté je pourrais passer pour un "pédagogiste" ) est aussi au sgen...parce que dans sa famille...etc.
Je ne sais pas comment ouvrir les yeux aux gens...qu'on soit au sgen ou ailleurs, pas de pb , chez nous la déléguée assume sans se vanter de certaines choses.., mais que ce soit en connaissance de cause. je crains que pour une grande part la paresse pour s'informer soit trop grande, sauf pour râler pour la forme sur des mots d'ordre prédéfinis.
HORA
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Lun 17 Déc 2018 - 14:01
@Balthazaard a écrit:L'ennui c'est que parce que nous parlons entre néoprofs, nous croyons que tout le monde est néoprofs!!! Un de mes collègues affichait sur le panneau syndical (en fait un peu panneau d 'humeur) un article qui pointait la disparition des connaissances au profit de l'animation...j'ai appris qu'il était au sgen  Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 999940070 je l'ai pris entre quatre yeux et je lui ai demandé si il pouvait me résumer les positions du sgen ou si il avait ouvert un journal syndical ces dernier temps   "Ah mais non! mais quand je suis entré dans le métier (il est parti à la retraite l'année dernière...) c'est le seul syndicat qui m'a aidé!!!"
Un autre collègue, des plus réacs  (apprentissage par coeur, cours hyper formalisé et frontal, à côté je pourrais passer pour un "pédagogiste" ) est aussi au sgen...parce que dans sa famille...etc.
Je ne sais pas comment ouvrir les yeux aux gens...qu'on soit au sgen ou ailleurs, pas de pb , chez nous la déléguée assume sans se vanter de certaines choses.., mais que ce soit en connaissance de cause. je crains que pour une grande part la paresse pour s'informer soit trop grande, sauf pour râler pour la forme sur des mots d'ordre prédéfinis.

C'est parfois démoralisant, c'est vrai. Mais les torts me semblent partagés quand même, il n'y a pas que notre inertie intellectuelle en cause. Les questions n'existent que quand on les fait exister, or je ne vois pas dans la presse syndicale de revendication systématique d'un rattrapage des autres catégories A, ce que je vois c'est la revendication systématique de l'augmentation du point d'indice. Le gel du point d'indice est scandaleux, mais celle de notre dévalorisation depuis des décennies dans la FP l'est tout autant. Il serait temps de faire savoir aux syndicats enseignants qu'on aimerait qu'ils changent de braquet idéologique. (Mais je suis d'accord, il faut avoir un minimum envie de se bouger.)
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Balthazaard le Lun 17 Déc 2018 - 14:11
@HORA a écrit:
@Balthazaard a écrit:L'ennui c'est que parce que nous parlons entre néoprofs, nous croyons que tout le monde est néoprofs!!! Un de mes collègues affichait sur le panneau syndical (en fait un peu panneau d 'humeur) un article qui pointait la disparition des connaissances au profit de l'animation...j'ai appris qu'il était au sgen  Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 999940070 je l'ai pris entre quatre yeux et je lui ai demandé si il pouvait me résumer les positions du sgen ou si il avait ouvert un journal syndical ces dernier temps   "Ah mais non! mais quand je suis entré dans le métier (il est parti à la retraite l'année dernière...) c'est le seul syndicat qui m'a aidé!!!"
Un autre collègue, des plus réacs  (apprentissage par coeur, cours hyper formalisé et frontal, à côté je pourrais passer pour un "pédagogiste" ) est aussi au sgen...parce que dans sa famille...etc.
Je ne sais pas comment ouvrir les yeux aux gens...qu'on soit au sgen ou ailleurs, pas de pb , chez nous la déléguée assume sans se vanter de certaines choses.., mais que ce soit en connaissance de cause. je crains que pour une grande part la paresse pour s'informer soit trop grande, sauf pour râler pour la forme sur des mots d'ordre prédéfinis.

C'est parfois démoralisant, c'est vrai. Mais les torts me semblent partagés quand même, il n'y a pas que notre inertie intellectuelle en cause. Les questions n'existent que quand on les fait exister, or je ne vois pas dans la presse syndicale de revendication systématique d'un rattrapage des autres catégories A, ce que je vois c'est la revendication systématique de l'augmentation du point d'indice. Le gel du point d'indice est scandaleux, mais celle de notre dévalorisation depuis des décennies dans la FP l'est tout autant. Il serait temps de faire savoir aux syndicats enseignants qu'on aimerait qu'ils changent de braquet idéologique. (Mais je suis d'accord, il faut avoir un minimum envie de se bouger.)

je suis dans un grand lycée, j'ai l'impression d'être le seul à la lire, il y a des piles de journaux, sous blister ou avec un scellé et à part celui du snes, parfois ouvert par le délégué, je suis souvent le premier à décacheter les autre piles...c'est désolant.
IL y a 3 jours une collègue m'a demandé une précision sur sa feuille de paie..."tu dois savoir"..."oui mais toi aussi tu pourrais savoir" (je n'ai pas dit cela , en plus elle est jolie...)
Ensuite il faut la manière, j'ai parlé il y a peu à un jeune collègue, sans que ce soit moi qui ait amené le sujet, des syndicats, j'ai dit tout le mal que je pensais de certains et à sa tête je voyais que mon acharnement était suspect et que finalement je scorais contre mon camp... Renseignement pris sa femme était en LP et peut-être avait-elle un autre point de vue que le mien....dur...


Dernière édition par Balthazaard le Lun 17 Déc 2018 - 14:13, édité 1 fois
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par gauvain31 le Lun 17 Déc 2018 - 14:11
Ce que tu décris est un fonctionnement semblable à ce qu'on trouve dans l'Eglise avec des système de croyance qui fait qu'on reste dans des boites. Il est difficile pour des hommes d'église comme pour certains collègues de sortir d'un certain schéma de pensée. Pendant que certains curés prêchent pour avoir davantage de subventions parce que leur église s'effritent,comme le nombre de leurs ouailles, d'autres se posent la question de savoir si le concept d'Immaculée Conception est valide. C'est ce qui fait qu'on a dans l'EN Nationale française des discours qui prêchent dans le vide et des tentatives de dialogue qui relèvent de l'impossible.... Il y a dans certains établissements trop de gens formatés, ou qui font semblant pour se donner une posture, ou qui sont restés depuis tellement longtemps dans leur établissement qu'ils ne savent même plus ce qui se passe ailleurs et ne voient même pas le liens qu'il y a entre toutes les réformes passées et à venir. C'est ce qui me débecte dans l'EN : tout doit question d'affichage et de posture. Même si tout le monde ne réagit comme ça heureusement, il y en a encore des personnes ouvertes. Mais c'est cette absence de prise de conscience qui causera la perte du métier, qui est déjà bien entamée
Héliandre
Héliandre
Expert spécialisé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Héliandre le Lun 17 Déc 2018 - 15:38
@Balthazaard a écrit:
@lene75 a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@Illiane a écrit:Il me semble que Surfaquitaine ne défend pas le principe d'une prime pour "rien" mais la revalorisation conséquente d'une prime existante.
Donc l'ISOE part fixe. Je ne suis vraiment pas pour car ce sera la porte ouverte à toutes les fenêtres : "Vous ne pouvez pas ne pas venir à cette énième réunion (inutile), souvenez-vous que l'ISOE a été revalorisée pour cela."
@surfaquitaine a écrit:A mon humble avis, il n'y aura de toute façon pas de réelle revalorisation sans compensation, c'est une évidence.
C'est très ennuyeux de penser comme ça. [/b].
(J'espère que n'ai pas commis d'erreur en bidouillant les balises de citation...)

Pour l'ISOE, je trouve au contraire que c'est une bonne idée, dans la mesure où, depuis qu'elle a été créée, l'argument qu'on nous sert à chaque fois je crois, c'est : "c'est payé par l'ISOE"... :
les heures de vie de classe (que, ma 1ère année, un CDE m'a imposé de faire chaque semaine !!!) ; les nouvelles missions des PP, le suivi des PPRE et PAP, la différentiation, la validation des compétences... j'en oublie entre les 2 j'imagine... il n'y a pas de cadre, ça augmente sans cesse et c'est le bon plan pour des chefs et l'institution. Alors autant qu'elle soit revalorisée, tout le monde la touche, et on ne sait plus à quoi elle sert (il y a un texte cadre ?).
Et je pense aussi qu'on n'a pas à compenser davantage, il suffit de lister les missions qui se sont ajoutées au fil des ans pour avoir des arguments prouvant qu'elle est (largement !!!) méritée, et à augmenter.
Par ailleurs, avec les missions de l’enseignant, suite à la réforme du statut de 1950, il me semble qu'on peut déjà nous imposer de venir à des réunions supplémentaires et tout et tout...


Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 2252222100 Balthazaard, j'avais pas tout bien lu...
avatar
surfaquitaine
Niveau 3

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 15:55
Je viens d'envoyer un mail au SNES, le voici :

Madame, Monsieur,

Le SNES commence depuis peu à soulever le problème de la paupérisation des enseignants. Il était temps.
Sur votre site "salaire correct exigé", mis en ligne en début d'année scolaire 2018-2019, vous apportez des éléments factuels qui prouvent que les enseignants ne sont pas payés à la hauteur de leurs qualifications.
A mon avis, l'élément le plus pertinent est la comparaison du salaire moyen des enseignants avec celui des autres cadres A de la fonction publique.
Comment a-t-on pu arriver à une si grande différence des traitements ? Comment un enseignant, cadre A de la fonction publique, peut-il gagner 900 euros mensuels de moins que les autres fonctionnaires cadres A ?
Votre principal axe de revendication est l'augmentation du point d'indice ou la revalorisation des grilles. J'ose espérer que vous comprenez que cette revendication restera vaine. Une telle revendication nécessiterait de réévaluer l'ensemble des grilles des catégories A, l'Etat ne pouvant pas réévaluer la grille des enseignants sans toucher celle des autres A.
Effectivement, nos grilles sont identiques à celle des autres A, mais nous ne touchons aucune prime significative contrairement aux A non enseignants. C'est donc ici que la différence se fait.
Le seul axe viable pour une réévaluation conséquente des enseignants est donc la création d'une prime commune à tous les enseignants, qui serait touchée chaque mois comme l'est l'ISOE. Une prime qui serait donc versée de façon identique et automatique à tous les enseignants. C'est la seule solution pour rattraper le retard des traitements sur les autres catégories A, qui ont eux obtenus de nombreuses primes tout au long de leurs luttes syndicales.
Vous allez me dire que les primes ça n'est pas bon pour le retraite, je vous réponds alors que statistiquement nous passeront 42 ans au travail contre 20 ans à la retraite. Il n'y pas besoin d'être un éminent chercheur pour comprendre qu'il faut mieux toucher une prime pendant 42 ans que l'équivalent retraite d'une réévaluation des grilles pendant 20 ans.
Sans oublier une probable réforme des retraites qui finira par arriver.

Les dernières élections professionnelles montrent que les enseignants votent peu. Ils ne se sentent plus concernés, et c'est bien malheureux, par les perpétuels revendications sur les conditions de travail ou les mouvements inter-fonctionnaires. Ils veulent qu'on s'occupe d'eux, enfin.
Il est de votre devoir d'empêcher la destruction programmée de notre métier qui s'assombrit. Pour que notre métier retrouve de sa superbe, il doit attirer de très bons étudiants, et pour les attirer, il n'y a pas le choix, les salaires doivent augmenter de façon significative.
Les enseignants ne peuvent plus se permettre d'être payés comme des fonctionnaires B mais comme des A qu'ils sont.

Vous êtes le syndicat majoritaire, j'aimerais donc connaitre votre position détaillée sur le problème de retard sur les autres catégories A.
Quelle solution est envisagée ? Quand et comment allez vous porter ces revendications ?
C'est bien de faire des constats, mais il est désormais temps d'agir et surtout de proposer.

En attendant un retour de votre part, je vous prie de recevoir, chers collègues, mes respectueuses salutations.


J'espère que j'obtiendrai une réponse... Je vous tiendrai informés.


Dernière édition par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 16:00, édité 2 fois
avatar
Cath
Bon génie

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Cath le Lun 17 Déc 2018 - 15:57
Bravo !
musa
musa
Fidèle du forum

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par musa le Lun 17 Déc 2018 - 15:59
C'est quoi un "imminent chercheur"? Un chercheur qui est sur le point de trouver? Smile
avatar
Cath
Bon génie

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Cath le Lun 17 Déc 2018 - 16:00
Il sera temps de corriger les coquilles quand ce texte sera la plate-forme de revendications présentées au ministre...
avatar
surfaquitaine
Niveau 3

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 16:03
Oups !
Effectivement, mon imminent mail est loin d'être éminent ! Wink
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Mathador le Lun 17 Déc 2018 - 16:03
@Héliandre a écrit:Par ailleurs, avec les missions de l’enseignant, suite à la réforme du statut de 1950, il me semble qu'on peut déjà nous imposer de venir à des réunions supplémentaires et tout et tout...
Je cite le texte en question:
II. - Les missions liées au service d'enseignement qui comprennent les travaux de préparation et les recherches personnelles nécessaires à la réalisation des heures d'enseignement, l'aide et le suivi du travail personnel des élèves, leur évaluation, le conseil aux élèves dans le choix de leur projet d'orientation en collaboration avec les personnels d'éducation et d'orientation, les relations avec les parents d'élèves, le travail au sein d'équipes pédagogiques constituées d'enseignants ayant en charge les mêmes classes ou groupes d'élèves ou exerçant dans le même champ disciplinaire. Dans ce cadre, ils peuvent être appelés à travailler en équipe pluriprofessionnelle associant les personnels de santé, sociaux, d'orientation et d'éducation.
Jusqu'aux parents d'élèves, c'était sans doute déjà obligatoire de fait (soit par d'autres textes que les décrets de 50, soit par jurisprudence). Pour les équipes pédagogiques, je me demande si l'on ne peut pas dire que c'est géré par le PP ou le coordonateur, qui dans les deux cas n'a pas le pouvoir de convoquer. Le dernier point, par contre, semble légitimer les convocations en ESS pour brasser de l'air sur les PAI, PAP & cie.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
nigousse
Niveau 10

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par nigousse le Lun 17 Déc 2018 - 16:21
Je trouve ce sujet très intéressant. Cela fait des années que je clame à qui veut bien l'entendre ( dans le désert pour l'instant) que cela ne sert à rien de se comparer sempiternellement aux profs des autres pays ( situations trop diverses) et qu'il faut se focaliser sur la catégorie. Nous sommes catégorie A mais nous sommes les seuls à ne pas bénéficier de primes conséquentes, primes qui permettent à nos collègues des autres ministères, d'avoir un traitement doublé par rapport à nous à échelon égal. Par exemple, au ministère des finances, un fonctionnaire de catégorie A touche en moyenne ( en sus de son traitement) 1500 euros de prime PAR MOIS, idem dans les tous les ministères ( minimum 800 euros de primes PAR MOIS pour les fonctionnaires de catégorie A). Si le fameux régime de retraite se met en place, les enseignants seront les grands cocus de l'histoire, dans la mesure où les primes seront comptabilisées pour le calcul de la retraite, les fonctionnaires touchant des primes confortables accepteront sans problème ce nouveau système, personne ne viendra défendre ces feignasses de profs!!
HORA
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Lun 17 Déc 2018 - 18:20
Merci Surfaquitaine pour le partage, ton mail est très complet et percutant. Est-ce que tu nous autorises à nous en inspirer pour envoyer nous aussi des messages à nos syndicats ?
avatar
PHLA
Niveau 7

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par PHLA le Lun 17 Déc 2018 - 18:28
@surfaquitaine a écrit:
Sans oublier une probable réforme des retraites qui finira par arriver.
Je ne comprendrai jamais pourquoi tout le monde semble résigné face à cette catastrophe annoncée pour nous qu'est cette réforme des retraites à points...
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Balthazaard le Lun 17 Déc 2018 - 18:42
@PHLA a écrit:
@surfaquitaine a écrit:
Sans oublier une probable réforme des retraites qui finira par arriver.

Je ne comprendrai jamais pourquoi tout le monde semble résigné face à cette catastrophe annoncée pour nous qu'est cette réforme des retraites à points...

Parce que nous serons les seuls perdants!!! La réforme se fait à enveloppe constante et il n' y a pas de perméabilité public/privé donc tout ce que nous perdrons ira aux autre catégories de la fonction publique qui eux, verront leur pension s'améliorer du fait justement des primes que nous n'avons pas!!!

Comment veux tu monter un mouvement là dessus, monter les fonctionnaires les uns contre les autres?
Bien sur, à terme il y aura des arnaques, on baissera la valeur du point au lieu d'augmenter la durée de cotisation mais dans le fond ça changera quoi? et comme on dit ce qui est pris n'est plus à prendre.

On s'est fait entuber jusqu'au trognon...merci l'égalitarisme, les autre branches nous remercient....même pas?...Ah bon!
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Balthazaard le Lun 17 Déc 2018 - 18:43
@HORA a écrit:Merci Surfaquitaine pour le partage, ton mail est très complet et percutant. Est-ce que tu nous autorises à nous en inspirer pour envoyer nous aussi des messages à nos syndicats ?

Oui bravo aussi.
J'attends la réponse, on sera dépités mais on sourira peut-être un peu... Rolling Eyes
romain2203
romain2203
Niveau 5

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par romain2203 le Lun 17 Déc 2018 - 18:47
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@Iphigénie a écrit:juste une question: la prime pour tous, ce serait une prime sur quoi au juste?
sur rien? vraiment?
Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 437980826
Spoiler:
Ce qui est bien, c'est quand on arrive, ce qui visiblement est le cas, à faire penser les gens comme on veut qu'ils pensent. Ils sont très forts à l'EN, en fait, faut reconnaître.
Quelles sont les primes dans les autres corps de catégorie A ?
Je peux vous faire une liste des primes que j'ai. C'est un début de comparaison entre ministères déjà
farfalla
farfalla
Esprit sacré

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par farfalla le Lun 17 Déc 2018 - 19:00
Mon mari, contractuel au ministère de La Défense, a l’équivalent d’un 13eme mois en prime annuelle. Entre 1300 et 1800€ selon les années. Et il reçoit sa fiche de paie régulièrement...

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par laMiss le Lun 17 Déc 2018 - 19:03
La prime pourrait s'appeler la PCA : prime catégorie A, pour nous remettre au niveau de la catégorie A.
Wink

_________________
Bonne route !
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par ProvençalLeGaulois le Lun 17 Déc 2018 - 19:06
Rien que dans l'EN, je suis catégorie B classe sup, ma prime IFSE se monte à plus de 500€ brut par mois, et le MEN est un des ministères les moins généreux en terme de primes (le MINEFI est l'un des plus généreux).

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
MB4E
MB4E
Niveau 4

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par MB4E le Lun 17 Déc 2018 - 19:27
Le sujet et les idées sont intéressantes, voici quelques remarques en vrac.

- Sur la comparaison entre salaires des différents fonctionnaires de catégorie A, il y a l'histoire disant que les professeurs ne sont payés que sur 10 mois, avec un salaire annualisé. Si on tient compte de cette histoire, on devrait augmenter les salaires des professeurs de 20% avant de les comparer à ceux des autres fonctionnaires de catégorie A.

- J'ai le sentiment que le principal frein à toute augmentation significative du salaire des professeurs provient du fait que nous soyons bien plus nombreux que n'importe quelle autre catégorie de fonctionnaires. On peut comprendre qu'il soit plus indolore pour l'état de proposer ou revaloriser une prime pour une catégorie regroupant 35 fonctionnaires qu'à une catégorie en regroupant plus de 700 000.

- Le plus simple serait sans doute de revaloriser l'isoe, mais je crois que les agrégés, les cpe et les documentalistes ne touchent pas cette prime.

Jenny
Jenny
Modérateur

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Jenny le Lun 17 Déc 2018 - 19:29
Une revalorisation de l'indemnité de résidence serait, à mon avis, une bonne chose. Ca devient difficile de se loger en RP.
freche
freche
Esprit éclairé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par freche le Lun 17 Déc 2018 - 19:30
@MB4E a écrit:
- Le plus simple serait sans doute de revaloriser l'isoe, mais je crois que les agrégés, les cpe et les documentalistes ne touchent pas cette prime.
Les agrégés la touchent.
William Foster
William Foster
Érudit

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par William Foster le Lun 17 Déc 2018 - 19:31
@MB4E a écrit:... il y a l'histoire disant que les professeurs ne sont payés que sur 10 mois, avec un salaire annualisé.

C'est une légende urbaine. Je crois qu'il y a même un fil dédié quelque part sur ce forum.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 2 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Mathador le Lun 17 Déc 2018 - 19:36
@MB4E a écrit:- Sur la comparaison entre salaires des différents fonctionnaires de catégorie A, il y a l'histoire disant que les professeurs ne sont payés que sur 10 mois, avec un salaire annualisé. Si on tient compte de cette histoire, on devrait augmenter les salaires des professeurs de 20% avant de les comparer à ceux des autres fonctionnaires de catégorie A.

C'est faux, il suffit de comparer la grille indiciaire des certifiés classe normale à celle des capitaines de police, ou celle des agrégés classe normale à celle des commissaires de police. Le fait que l'on croie à cette rumeur est révélateur du déclassement indemnitaire par rapport à ces autres fonctionnaires de catégorie A. Par contre, ce qui est vrai c'est que la formule pour calculer le montant des HSA contient un coefficient 9/13 (soit 36/52) non justifié: on peut ainsi dire qu'elles ne sont payées que 36 semaines sur les 52 (alors que ce dont on prend les 9/13 est déjà un prorata de la paye).

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum