Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mathador
Esprit éclairé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Mathador le Lun 17 Déc 2018 - 19:36
@MB4E a écrit:- Sur la comparaison entre salaires des différents fonctionnaires de catégorie A, il y a l'histoire disant que les professeurs ne sont payés que sur 10 mois, avec un salaire annualisé. Si on tient compte de cette histoire, on devrait augmenter les salaires des professeurs de 20% avant de les comparer à ceux des autres fonctionnaires de catégorie A.

C'est faux, il suffit de comparer la grille indiciaire des certifiés classe normale à celle des capitaines de police, ou celle des agrégés classe normale à celle des commissaires de police. Le fait que l'on croie à cette rumeur est révélateur du déclassement indemnitaire par rapport à ces autres fonctionnaires de catégorie A. Par contre, ce qui est vrai c'est que la formule pour calculer le montant des HSA contient un coefficient 9/13 (soit 36/52) non justifié: on peut ainsi dire qu'elles ne sont payées que 36 semaines sur les 52 (alors que ce dont on prend les 9/13 est déjà un prorata de la paye).
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par VicomteDeValmont le Lun 17 Déc 2018 - 19:40
La première chose à faire, et j'y réfléchissais justement ces jours-ci, c'est une véritable comparaison salariale avec les d'autres corps de la FP de catégorie A et B.

Du type:

La première année:
- Professeur certifié (cat A): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Inspecteur des finances (cat A): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Contrôleur des finances (cat B): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Attaché d'administration (cat A): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Secrétaire d'administration (cat B): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Officier de police (cat A): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Inspecteur des douanes (cat A): x € (x € de traitement + x € de primes)
- Contrôleur des douanes (cat B): x € (x € de traitement + x € de primes)

La cinquième année, la dixième année et la vingtième année...

Ca permettrait de mettre en perspective.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
surfaquitaine
Niveau 3

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 19:56
@HORA a écrit:Merci Surfaquitaine pour le partage, ton mail est très complet et percutant. Est-ce que tu nous autorises à nous en inspirer pour envoyer nous aussi des messages à nos syndicats ?

Bien sûr que oui.
Il seraient intéressant d'avoir un retour de chaque syndicat sur le sujet.
Sur ce forum, il y a bien des syndiqués "haut placés" ? Il serait aussi intéressant d'avoir un relais de leur part.

@VicomteDeValmont : Oui, c'est une idée très intéressante, que j'ai déjà mise en oeuvre dans mon propre lycée pendant une heure de réunion syndicale. J'ai effectué la comparaison avec les inspecteurs des finances.
Il suffit en fait de faire confiance à l'INSEE, voir ce lien figure 2.


Dernière édition par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 20:11, édité 1 fois
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Balthazaard le Lun 17 Déc 2018 - 19:59
@Mathador a écrit:
@MB4E a écrit:- Sur la comparaison entre salaires des différents fonctionnaires de catégorie A, il y a l'histoire disant que les professeurs ne sont payés que sur 10 mois, avec un salaire annualisé. Si on tient compte de cette histoire, on devrait augmenter les salaires des professeurs de 20% avant de les comparer à ceux des autres fonctionnaires de catégorie A.

C'est faux, il suffit de comparer la grille indiciaire des certifiés classe normale à celle des capitaines de police, ou celle des agrégés classe normale à celle des commissaires de police. Le fait que l'on croie à cette rumeur est révélateur du déclassement indemnitaire par rapport à ces autres fonctionnaires de catégorie A. Par contre, ce qui est vrai c'est que la formule pour calculer le montant des HSA contient un coefficient 9/13 (soit 36/52) non justifié: on peut ainsi dire qu'elles ne sont payées que 36 semaines sur les 52 (alors que ce dont on prend les 9/13 est déjà un prorata de la paye).

C'est un cadeau de notre cher Allègre...son intervention pour le justifier était un chef d'oeuvre de nullité argumentative et de faux-culrie.
IL ne faut surtout plus sortir cette fausse rumeur des 10 mois sur 12, cela nous ridiculise, tout comme les hs qui ne seraient "pas payées en septembre"
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Mathador le Lun 17 Déc 2018 - 20:04
@VicomteDeValmont: Bonne idée !

-J'y rajouterais quelques corps en A+, pour pouvoir comparer avec les agrégés.
Comme corps A+ à recrutement externe, je pense par exemple aux commissaires de police ou aux administrateurs de l'INSEE.

-Pour les attachés et les secrétaires d'administration, je suppose qu'il faudra choisir un ministère d'affectation pour obtenir des chiffres concrets.

-Pour la première année, il faut voir si l'on choisit la première année après recrutement ou celle après titularisation (ou les deux). Je pense notamment aux corps A du Minefi, où l'on magouille pour baisser artificiellement l'indice des stagiaires.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Mathador le Lun 17 Déc 2018 - 20:06
@surfaquitaine a écrit:Il suffit en fait de faire confiance à l'INSEE, voir ce lien figure 2.

Le problème de ce type de statistique c'est que l'on inclut les heures supplémentaires dans la rémunération des enseignants, donc cela sous-estime l'écart avec les autres A.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par VicomteDeValmont le Lun 17 Déc 2018 - 20:10
@Jenny a écrit:Une revalorisation de l'indemnité de résidence serait, à mon avis, une bonne chose. Ca devient difficile de se loger en RP.


Contrairement à ce que certains semblent penser ici, l'augmentation des indemnités, dont celle de résidence, etc. figurent bien dans les mandats du SNES:

"Le SNES-FSU revendique la revalorisation des indemnités et l'intégration de la plupart d'entre elles dans le traitement. Pour les professeurs documentalistes, le SNES-FSU demande l'alignement de l'indemnité de sujétions particulières (ISP) sur la part fixe de l'ISOE.
L'indemnité de résidence doit être revalorisée pour faire face à l'augmentation du coût du logement. Une nouvelle tranche doit être créée pour prendre en compte la réalité du marché immobilier."

Congrès de Rennes (2018), p.25

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par VicomteDeValmont le Lun 17 Déc 2018 - 20:16
@Mathador a écrit:@VicomteDeValmont: Bonne idée !

-J'y rajouterais quelques corps en A+, pour pouvoir comparer avec les agrégés.
Comme corps A+ à recrutement externe, je pense par exemple aux commissaires de police ou aux administrateurs de l'INSEE.

-Pour les attachés et les secrétaires d'administration, je suppose qu'il faudra choisir un ministère d'affectation pour obtenir des chiffres concrets.

-Pour la première année, il faut voir si l'on choisit la première année après recrutement ou celle après titularisation (ou les deux). Je pense notamment aux corps A du Minefi, où l'on magouille pour baisser artificiellement l'indice des stagiaires.

Je pensais bien sûr à l'année de stage, ça permet de mettre en perspective les "gratifications" octroyées ailleurs: par exemple les contrôleurs des finances touchent des indemnités de stage qui feraient pâlir nos stagiaires (en plus de se voir proposer un logement à peu de frais, et d'autres indemnités):

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Captur41

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
surfaquitaine
Niveau 3

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 20:18
Oui, mais page 24 en 2.3 ... ils sous entendent la création d'un corps unique sur le base de la rémunération des agrégés. Belle idée pour les certifiés, mais les agrégés seraient encore les laissés pour compte et ne seraient pas revalorisés. Au SNES, ils sont au courant qu'il existe un corps des agrégés et que ce corps a également le droit d'être revalorisé ? Enfin c'est un autre débat.


Dernière édition par surfaquitaine le Lun 17 Déc 2018 - 20:23, édité 1 fois
HORA
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Lun 17 Déc 2018 - 20:22
@Balthazaard a écrit:
@PHLA a écrit:
@surfaquitaine a écrit:
Sans oublier une probable réforme des retraites qui finira par arriver.

Je ne comprendrai jamais pourquoi tout le monde semble résigné face à cette catastrophe annoncée pour nous qu'est cette réforme des retraites à points...

Parce que nous serons les seuls perdants!!! La réforme se fait à enveloppe constante et il n' y a pas de perméabilité public/privé donc tout ce que nous perdrons ira aux autre catégories de la fonction publique qui eux, verront leur pension s'améliorer du fait justement des primes que nous n'avons pas!!!

Comment veux tu monter un mouvement là dessus, monter les fonctionnaires les uns contre les autres?
Bien sur, à terme il y aura des arnaques, on baissera la valeur du point au lieu d'augmenter la durée de cotisation mais dans le fond ça changera quoi? et comme on dit ce qui est pris n'est plus à prendre.

On s'est fait entuber jusqu'au trognon...merci l'égalitarisme, les autre branches nous remercient....même pas?...Ah bon!

Nous sommes de facto écartés des autres fonctionnaires A par notre décrochage salarial, si les catégories veulent encore dire quelque chose. Reste à savoir si notre nombre, près de 800 000, doit continuer à être notre talon d'Achille (impossible de verser le traitement d'un inspecteur des finances à 800 000 agents) ou si on en fait une force (800 000 personnes qui réalisent qu'elles se font avoir depuis des lustres, ça peut enfin créer un consensus enseignant, où on arrêterait de se déchirer pour savoir s'il faut des cours magistraux ou en îlots, et être un début de moyen de pression sur les politiques qui cherchent à se faire réélire).
Leclochard
Leclochard
Empereur

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Leclochard le Lun 17 Déc 2018 - 20:47
@surfaquitaine a écrit:
@HORA a écrit:Merci Surfaquitaine pour le partage, ton mail est très complet et percutant. Est-ce que tu nous autorises à nous en inspirer pour envoyer nous aussi des messages à nos syndicats ?

Bien sûr que oui.
Il seraient intéressant d'avoir un retour de chaque syndicat sur le sujet.
Sur ce forum, il y a bien des syndiqués "haut placés" ? Il serait aussi intéressant d'avoir un relais de leur part.

@VicomteDeValmont : Oui, c'est une idée très intéressante, que j'ai déjà mise en oeuvre dans mon propre lycée pendant une heure de réunion syndicale. J'ai effectué la comparaison avec les inspecteurs des finances.
Il suffit en fait de faire confiance à l'INSEE, voir ce lien figure 2.

Notre ami Celeborn est assez haut placé. Wink

Bravo pour ton initiative et ton implication, Surfaquitaine. veneration

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par VicomteDeValmont le Lun 17 Déc 2018 - 20:48
@surfaquitaine a écrit:Oui, mais page 24 en 2.3 ... ils sous entendent la création d'un corps unique sur le base de la rémunération des agrégés. Belle idée pour les certifiés, mais les agrégés seraient encore les laissés pour compte et ne seraient pas revalorisés. Au SNES, ils sont au courant qu'il existe un corps des agrégés et que ce corps a également le droit d'être revalorisé ? Enfin c'est un autre débat.

Tu auras mal lu, il est indiqué "à l’échelle de rémunération revalorisée des professeurs agrégés".

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par VicomteDeValmont le Lun 17 Déc 2018 - 20:50
@HORA a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@PHLA a écrit:
@surfaquitaine a écrit:
Sans oublier une probable réforme des retraites qui finira par arriver.

Je ne comprendrai jamais pourquoi tout le monde semble résigné face à cette catastrophe annoncée pour nous qu'est cette réforme des retraites à points...

Parce que nous serons les seuls perdants!!! La réforme se fait à enveloppe constante et il n' y a pas de perméabilité public/privé donc tout ce que nous perdrons ira aux autre catégories de la fonction publique qui eux, verront leur pension s'améliorer du fait justement des primes que nous n'avons pas!!!

Comment veux tu monter un mouvement là dessus, monter les fonctionnaires les uns contre les autres?
Bien sur, à terme il y aura des arnaques, on baissera la valeur du point au lieu d'augmenter la durée de cotisation mais dans le fond ça changera quoi? et comme on dit ce qui est pris n'est plus à prendre.

On s'est fait entuber jusqu'au trognon...merci l'égalitarisme, les autre branches nous remercient....même pas?...Ah bon!

Nous sommes de facto écartés des autres fonctionnaires A par notre décrochage salarial, si les catégories veulent encore dire quelque chose. Reste à savoir si notre nombre, près de 800 000, doit continuer à être notre talon d'Achille (impossible de verser le traitement d'un inspecteur des finances à 800 000 agents) ou si on en fait une force (800 000 personnes qui réalisent qu'elles se font avoir depuis des lustres, ça peut enfin créer un consensus enseignant, où on arrêterait de se déchirer pour savoir s'il faut des cours magistraux ou en îlots, et être un début de moyen de pression sur les politiques qui cherchent à se faire réélire).

Je ne vois pas en quoi ce serait impossible puisque ça se fait dans les pays voisins.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
HORA
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Lun 17 Déc 2018 - 20:55
@VicomteDeValmont a écrit:
@HORA a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@PHLA a écrit:

Je ne comprendrai jamais pourquoi tout le monde semble résigné face à cette catastrophe annoncée pour nous qu'est cette réforme des retraites à points...

Parce que nous serons les seuls perdants!!! La réforme se fait à enveloppe constante et il n' y a pas de perméabilité public/privé donc tout ce que nous perdrons ira aux autre catégories de la fonction publique qui eux, verront leur pension s'améliorer du fait justement des primes que nous n'avons pas!!!

Comment veux tu monter un mouvement là dessus, monter les fonctionnaires les uns contre les autres?
Bien sur, à terme il y aura des arnaques, on baissera la valeur du point au lieu d'augmenter la durée de cotisation mais dans le fond ça changera quoi? et comme on dit ce qui est pris n'est plus à prendre.

On s'est fait entuber jusqu'au trognon...merci l'égalitarisme, les autre branches nous remercient....même pas?...Ah bon!

Nous sommes de facto écartés des autres fonctionnaires A par notre décrochage salarial, si les catégories veulent encore dire quelque chose. Reste à savoir si notre nombre, près de 800 000, doit continuer à être notre talon d'Achille (impossible de verser le traitement d'un inspecteur des finances à 800 000 agents) ou si on en fait une force (800 000 personnes qui réalisent qu'elles se font avoir depuis des lustres, ça peut enfin créer un consensus enseignant, où on arrêterait de se déchirer pour savoir s'il faut des cours magistraux ou en îlots, et être un début de moyen de pression sur les politiques qui cherchent à se faire réélire).

Je ne vois pas en quoi ce serait impossible puisque ça se fait dans les pays voisins.

On se rejoint là-dessus mais c'est à coup sûr l'argument principal auquel on va avoir droit. En plus des sacro saints 3% à ne pas dépasser pour une saine gestion budgétaire d'un pays qui vit au-dessus de ses moyens, blablabla.
MB4E
MB4E
Niveau 4

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par MB4E le Lun 17 Déc 2018 - 21:09
@freche a écrit:
@MB4E a écrit:
- Le plus simple serait sans doute de revaloriser l'isoe, mais je crois que les agrégés, les cpe et les documentalistes ne touchent pas cette prime.
Les agrégés la touchent.

C'est la part modulable alors qu'ils ne touchent pas alors je crois (mais il y a un équivalent).

Et pour l'histoire des 10/12èmes, je suis heureux d'apprendre que c'est définitivement une légende (étant donné qu'on travaille de plus en plus tard pendant le mois de juillet et qu'on reprend fin août, ça serait dommage de ne pas être payé pour ça). Il faudrait donc indiquer dans la comparaison le nombre de semaines de congés accordés aux différents types de fonctionnaires.
fabienne7564
fabienne7564
Niveau 10

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par fabienne7564 le Lun 17 Déc 2018 - 22:21
@surfaquitaine a écrit:
@HORA a écrit:Merci Surfaquitaine pour le partage, ton mail est très complet et percutant. Est-ce que tu nous autorises à nous en inspirer pour envoyer nous aussi des messages à nos syndicats ?

Bien sûr que oui.
Il seraient intéressant d'avoir un retour de chaque syndicat sur le sujet.
Sur ce forum, il y a bien des syndiqués "haut placés" ? Il serait aussi intéressant d'avoir un relais de leur part.

@VicomteDeValmont : Oui, c'est une idée très intéressante, que j'ai déjà mise en oeuvre dans mon propre lycée pendant une heure de réunion syndicale. J'ai effectué la comparaison avec les inspecteurs des finances.
Il suffit en fait de faire confiance à l'INSEE, voir ce lien figure 2.
Merci Surfaquitaine pour ce mail. Puisque tu nous y autorises, j'envoie ta missive dès demain à mon syndicat.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Mathador le Mar 18 Déc 2018 - 3:04
@MB4E a écrit:C'est la part modulable alors qu'ils ne touchent pas alors je crois (mais il y a un équivalent).
Oui, c'est une indemnité datant de 1971 et qui est maintenue pour les agrégés PP car son montant est plus élevé.

@MB4E a écrit:Il faudrait donc indiquer dans la comparaison le nombre de semaines de congés accordés aux différents types de fonctionnaires.
Cela ne me paraît pas pertinent: selon moi il faut comparer dans tous les cas un temps plein sans heure supplémentaire.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
pseudo-intello
Érudit

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par pseudo-intello le Mar 18 Déc 2018 - 7:02
@MB4E a écrit:Il faudrait donc indiquer dans la comparaison le nombre de semaines de congés accordés aux différents types de fonctionnaires.

C'est trop compliqué : en sus des 5 semaines de congé, il y a les jours fériés pas inclus dedans (ou  ça dépend, je ne sais plus, je ne suis pas spécialiste), les RTT, les récupérations diverses et variées.


Exemple : dans certaines administrations, si tu es amené à travailler le dimanche par extraordinaire, tu récupères largement (genre deux jours) cette journée de week-ends accordée.

Un ami se réjouit d'avoir des formations à deux heures de chez lui, car alors son temps de trajet sera converti en demi-journée à récupérer.


Il se réjouit encore plus d'avoir des formations à Paris, car l'aller-retour et défrayé, et s'il a formation le vendredi et qu'il décide de rester la week-end pour du tourisme ou voir des potes, il reste le week-end, et son train de retour reste payé, même si plusieurs jours se sont écoulés entre la fin de la formation et le retour effectif.



Bref : on se retrouve parfois avec un gros écart entre les "5 semaines" théoriques et la réalité. Et tant mieux, d'ailleurs. Je voulais juste dire que le calcul est plus compliqué qu'on ne pourrait le penser.

Accessoirement : dans la plupart des administrations, les gens ne travaillent pas les jours où ils ne sont pas au bureau. Pour nous, ça dépend pas mal des uns et des autres, mais même les plus efficaces d'entre nous, spécialement les certifiés à temps pleins, pouvons rarement y parvenir.  débordent
avatar
Ced972
Niveau 5

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Ced972 le Mar 18 Déc 2018 - 10:16
Bravo Surfaquitaine!!! Tiens-nous au courant oui !


@surfaquitaine a écrit:Je viens d'envoyer un mail au SNES, le voici :

Madame, Monsieur,

Le SNES commence depuis peu à soulever le problème de la paupérisation des enseignants. Il était temps.
Sur votre site "salaire correct exigé", mis en ligne en début d'année scolaire 2018-2019, vous apportez des éléments factuels qui prouvent que les enseignants ne sont pas payés à la hauteur de leurs qualifications.
A mon avis, l'élément le plus pertinent est la comparaison du salaire moyen des enseignants avec celui des autres cadres A de la fonction publique.
Comment a-t-on pu arriver à une si grande différence des traitements ? Comment un enseignant, cadre A de la fonction publique, peut-il gagner 900 euros mensuels de moins que les autres fonctionnaires cadres A ?
Votre principal axe de revendication est l'augmentation du point d'indice ou la revalorisation des grilles. J'ose espérer que vous comprenez que cette revendication restera vaine. Une telle revendication nécessiterait de réévaluer l'ensemble des grilles des catégories A, l'Etat ne pouvant pas réévaluer la grille des enseignants sans toucher celle des autres A.
Effectivement, nos grilles sont identiques à celle des autres A, mais nous ne touchons aucune prime significative contrairement aux A non enseignants. C'est donc ici que la différence se fait.
Le seul axe viable pour une réévaluation conséquente des enseignants est donc la création d'une prime commune à tous les enseignants, qui serait touchée chaque mois comme l'est l'ISOE. Une prime qui serait donc versée de façon identique et automatique à tous les enseignants. C'est la seule solution pour rattraper le retard des traitements sur les autres catégories A, qui ont eux obtenus de nombreuses primes tout au long de leurs luttes syndicales.
Vous allez me dire que les primes ça n'est pas bon pour le retraite, je vous réponds alors que statistiquement nous passeront 42 ans au travail contre 20 ans à la retraite. Il n'y pas besoin d'être un éminent chercheur pour comprendre qu'il faut mieux toucher une prime pendant 42 ans que l'équivalent retraite d'une réévaluation des grilles pendant 20 ans.
Sans oublier une probable réforme des retraites qui finira par arriver.

Les dernières élections professionnelles montrent que les enseignants votent peu. Ils ne se sentent plus concernés, et c'est bien malheureux, par les perpétuels revendications sur les conditions de travail ou les mouvements inter-fonctionnaires. Ils veulent qu'on s'occupe d'eux, enfin.
Il est de votre devoir d'empêcher la destruction programmée de notre métier qui s'assombrit. Pour que notre métier retrouve de sa superbe, il doit attirer de très bons étudiants, et pour les attirer, il n'y a pas le choix, les salaires doivent augmenter de façon significative.
Les enseignants ne peuvent plus se permettre d'être payés comme des fonctionnaires B mais comme des A qu'ils sont.

Vous êtes le syndicat majoritaire, j'aimerais donc connaitre votre position détaillée sur le problème de retard sur les autres catégories A.
Quelle solution est envisagée ? Quand et comment allez vous porter ces revendications ?
C'est bien de faire des constats, mais il est désormais temps d'agir et surtout de proposer.

En attendant un retour de votre part, je vous prie de recevoir, chers collègues, mes respectueuses salutations.


J'espère que j'obtiendrai une réponse... Je vous tiendrai informés.
Slinky
Slinky
Niveau 10

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Slinky le Mar 18 Déc 2018 - 10:36
Qui va payer cette prime ?

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
avatar
surfaquitaine
Niveau 3

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par surfaquitaine le Mar 18 Déc 2018 - 10:44
Mail envoyé également au SNALC, à FO, à la CGT, à l'UNSA. Pas au SGEN car je n'ai pas trouvé de mail, et leur site ne permet pas d'envoyer un message long.

@Slinky: C'est une bonne remarque, mais ça n'est pas à nous d'y répondre. Qui payent les primes des autres catégories A ?
HORA
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Mar 18 Déc 2018 - 13:08
Slinky, je dirais que ce sont les choix politiques qui vont payer cette revalorisation des enseignants. Que veut-on ? Une administration mieux rémunérée que des agents qui, sur le terrain, instruisent les jeunes générations et participent à l'effort de leur éducation ?
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Celadon le Mar 18 Déc 2018 - 13:31
Il se peut que tu reçoives la réponse des 8 mois de travail pour 12 mois de salaire, privilégié, va !
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Balthazaard le Mar 18 Déc 2018 - 13:52
@Slinky a écrit:Qui va payer cette prime ?

Moi je vois que les gilets jaunes ont foutu le b...et on a trouvé comme par magie 15 milliards, l'impossible est devenu possible...
Je sais qu'il y a ici des prix nobel d'économie qui vont défendre l’impossibilité de toute évolution mais Je me souviens d'un petit livre de John Galbraith à l'époque de Reagan et Thatcher qui analysait les politiques économiques de leur deux pays, et après avoir exposé très sérieusement leurs arguments terminait par un assassin "tout cela n'a qu'un but, rendre les riches encore plus riches"
HORA
HORA
Niveau 9

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par HORA le Mar 18 Déc 2018 - 16:41
@Celadon a écrit:Il se peut que tu reçoives la réponse des 8 mois de travail pour 12 mois de salaire, privilégié, va !

Justement, il faut tout mettre sur la table : chez les autres fonctionnaires de catégorie A, quid du nombre réel de jours non travaillés par an, entre les diverses récupérations et RTT ? Quid des défraiements réglés sans sourciller, contrairement à ce qui se passe pour le moindre TZR, à qui notre administration cherche toujours à ne pas verser son dû ? Etc.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique. - Page 3 Empty Re: Revalorisation conséquente des enseignants : primes, la seule solution non utopique.

par Celadon le Mar 18 Déc 2018 - 16:49
Et quid des 39 h magiquement transformées en 35 pendant que les enseignants ne bénéficiaient de rien d'équivalent ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum