Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par Amaliah le Dim 30 Aoû 2009 - 20:54

Je n'ai lu que l'édition abrégée de L'Ecole des loisirs et n'y ai pas retrouvé le passage où le patron se retrouve émasculé et dont on m'avait parlé, d'où ma question: ce passage est-il vraiment dans le livre ou est-ce dans le film?

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par couette le Dim 30 Aoû 2009 - 21:46

il y est...

couette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par Cath le Dim 30 Aoû 2009 - 22:06

voui, dans le livre aussi...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par roxanne le Dim 30 Aoû 2009 - 22:16

et quand j'a&i passé le film il y a deux ans à mes 4° , ce fut ce qu'ils ont retenu ..au point que l'année d'après ils en parlaient encore !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par doublecasquette le Dim 30 Aoû 2009 - 23:30

Ce n'est pas le patron que la foule des femmes émasculent ! Le patron n'est pas là, tout de même, face aux manifestants ! Le patron est à l'abri. C'est le commerçant, l'épicier, Maigrat qui se fait émasculer après son décès par les femmes à qui il ne voulait plus accorder crédit et c'est là toute la nuance.


Deuxième partie
Chapitre II : La Maheude, ne réussissant plus à nourrir «tout son monde», n'ayant plus de crédit chez l'épicier Maigrat qui se faisait payer par des faveurs sexuelles, décida d'aller quémander chez les Grégoire. Les rentiers, charitables mais inconscients, lui offrirent des vêtements, lui donnèrent des conseils, mais, par principe, refusèrent de donner de l’argent. Elle retourna alors chez l'épicier et le supplia. Il accepta de lui céder de la nourriture, mais à condition que Catherine vienne désormais chercher les provisions.

... / ...
Chapitre V : Étienne, parti se promener après avoir mangé chez Rasseneur, vit des enfants s’amuser, des couples se former dont celui de Chaval et de Catherine dont on apprend qu’à l’âge de seize ans elle n’avait pas encore atteint sa puberté. Il les suivit et la vit subir «le mâle avant l’âge, avec cette soumission héréditaire qui, dès l’enfance, culbutait en plein vent les filles de sa race» (page 128). À son dépit amoureux se joignit une volonté de vengeance : «Cela le rendait fou, il serrait les poings, il aurait mangé cet homme dans un de ces besoins de tuer où il voyait rouge.» (page 129).

 
.../ ...
 
Quatrième partie
 
Chapitre V : Une quinzaine plus tard au coeur de l’hiver, «la misère avait empiré encore, les corons agonisaient d'heure en heure, sous la disette croissante.» (page 242). Étienne, qui céda à la supplication d’amour de la Mouquette et était «un peu honteux de cette bonne fortune» (page 245), fut désespéré que «la caisse de prévoyance n’avait pas eu le temps de s’emplir» (page 243), mais constata que «tandis que le travail crevait de faim, le capital se détruisait» (page 245). Les délégués, pour accélérer les choses, décidèrent de rencontrer M Hennebeau, mais il les reçut avec une «raideur autoritaire» (page 246). Les femmes tentèrent d'obtenir de l'épicier Maigrat «une nouvelle semaine de crédit» (page 247), mais échouèrent elles aussi. «Chez les Maheu, la soirée fut affreuse.» (page 248) : ils étaient en proie à la faim, aux maladies. Étienne pensa à recourir à la Mouquette qui s’était faite blanchisseuse. La Maheude alla chercher un pain chez la Levaque qui en manquait aussi, puis chez la Pierronne, qui semblait dans l’aisance, mais ne lui donna rien. Elle vit le curé qui faisait sa promenade, mais il ne consentit même pas à s’arrêter. Étienne avait rapporté «une douzaine de pommes de terre, cuites et refroidies» (page 254) et avait des nouvelles : la Compagnie rendrait «leurs livrets aux mineurs compromis» (page 254), les renverrait : une grande assemblée fut décidée.
 
Cinquième partie
.
Chapitre V : À Montsou, M. Hennebeau, qui pensait, en les désapprouvant aux amours de Dansaert et qui méditait une réaction énergique contre les grévistes, découvrit que sa femme avait couché dans la chambre de Négrel et se remémora son «long passé de souffrance», regretta «leur malentendu immédiat de coeur et de chair» (page 328), sa colère le faisant traiter sa femme de «salope» (page 329). Mais on lui fit part de «la marche des grévistes à travers les fosses» (page 330) et qui envahissaient Montsou. C’est ainsi que Mme Hennebeau, Cécile, Lucie, Jeanne et Négrel, se promenant dans la campagne, assistèrent, cachés dans une étable et se sentant en danger, au «défilé de la bande» (page 331), eurent «la vision rouge de la révolution qui les emporterait tous, fatalement, par une soirée sanglante de cette fin de siècle» (page 334). Le défilé empêcha de passer la voiture des Grégoire qui le regardèrent, toujours inconscients. M. Hennebeau le vit de son bureau.. Il était en proie à un pessimisme intégral qui lui était inspiré surtout par son malheur personnel qui lui faisait envier le bonheur simple des mineurs, tandis que dominait «le cri du ventre» : «Du pain ! du pain ! du pain !» (page 339).
Chapitre VI : Étienne, «dégrisé par les gifles de Catherine», entendit «une voix de raison» et voulut «protéger les Chantiers de la Compagnie» (page 339), tandis que Rasseneur se moqua : «Maintenant, vous pouvez réclamer du pain, c’est du plomb qu’on vous donnera.» (page 340). La foule, échappant à Étienne, s’en prit aux Grégoire : «À mort les bourgeois ! vive la sociale !» (page 341). Ils parvinrent chez Hennebeau, mais furent inquiets de l’absence de Cécile. Maigrat y vint «réclamer aide et protection» (page 343). Quand se présenta la voiture des promeneurs, la colère des femmes se déchaîna contre Cécile qui fut saisie par Bonnemort «sorti brusquement de sa résignation d’un demi-siècle» (page 346). Elle fut sauvée par Deneulin qui se servit de son cheval «avec une adresse et une force extraordinaires» (page 347). Il annonça sa ruine et l’annexion de sa mine à celle de Montsou. Étienne, ayant détourné la foule, «enfonçait à coups de hache le magasin de Maigrat» (page 349) qui se réfugia sur la toiture du hangar d’où il tomba, son cadavre étant émasculé par les femmes et «l’abominable trophée» (page 352) étant promené. «C’était comme un assouvissement qui les apaisait tous» (page 353). Catherine prévint Maheu et Étienne : «Voilà les gendarmes. [...] C’est Chaval qui est allé les chercher.» «Ce fut une débâcle, un sauve-qui-peut» (page 353), «la facile victoire des sabres» (page 354).



Dernière édition par doublecasquette le Dim 30 Aoû 2009 - 23:42, édité 1 fois

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par doublecasquette le Dim 30 Aoû 2009 - 23:40

Dans ce roman de Zola, ce n'est pas le patron que les femmes pensent à émasculer, c'est juste le cadavre de l'épicier qui se faisait payer ses crédits en nature par les plus appétissantes.
Le sous-patron (les vrais patrons sont à Paris, bien au chaud et sans prises de risques inutiles), lui, rêve aux préoccupations simples de ses ouvriers qui n'ont pour seul objectif que se nourrir, alors que lui souffre le martyr car sa femme le cocufie.
Le peuple vu par Zola, ce n'est pas le peuple idéal de la quatrième Internationale !!! Il s'agit de gens qui meurent de faim et sont d'abord prêts à en mourir un peu plus pour en mourir un peu moins.
Et n'oubliez pas qu'à la fin, c'est Souvarine lui-même qui les noient dans la mine, délibérément et froidement.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à ceux qui ont lu Germinal en entier!

Message par Amaliah le Lun 31 Aoû 2009 - 11:00

Merci beaucoup pour ces précisions. "L'abominable trophée" n'est pas mentionné dans les Classiques abrégés.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum