Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pointàlaligne
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Lun 13 Mai 2019 - 18:21
Bravo Nicole !
Beaucoup de travail en ce moment, je m'endors comme une masse le soir... j'espère revenir bientôt sur le fil !
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 7

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Lun 13 Mai 2019 - 18:40
@Aphrodissia a écrit:@Ryuzaki , en somme, Aziyadé, c'est Madame Chrysanthème en Turquie.
Ma foi, si tu le dis Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 2834897253 ...
liskaya
liskaya
Fidèle du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par liskaya le Lun 13 Mai 2019 - 18:54
@Tremere a écrit: Depuis, heureusement, j'ai lu Beloved, de Toni Morrison, pour la catégorie 4. Un livre qui évoque l'esclavage. Ce fut un enchantement. Certes, pas au début, car c'est une lecture déstabilisante, la narration est très fragmentée, il y a de nombreux retours en arrière qui ne sont pas clairement signalés, ce qui entretient une confusion permanente. Mais au fil de ma lecture, je me suis laissée envoûter par le rythme lancinant, les personnages extrêmement émouvants. Il y a une espèce de routine circulaire, c'est-à-dire que les mêmes épisodes sont racontés plusieurs fois, parfois en changeant de point de vue, parfois en ajoutant des détails. Et, je ne sais pas comment dire... j'ai l'impression d'avoir lu quelque chose de très singulier, tant au niveau de la construction du récit que grâce à la poésie, aux relents d'irréel qui côtoient pourtant une rude réalité. Pour la première fois, mon premier geste après avoir terminé le roman fut d'en relire les trente premières pages. Envoûtée, je vous dis ! Pour ne rien gâter, l'auteure, pour ce que j'en ai lu rapidement sur internet, semble être une femme exceptionnelle.


Je crois que Beloved est un de mes livres préférés... en tout cas celui que j'ai le plus souvent offert.
Tremere tu m'ouvres une porte pour le réalisme magique. Je vais peut-être trouver du côté de Morrison. Et peut-être Louise Eldrich aussi ? Pour ceux qui connaissent un peu, ça peut entrer dans la catégorie ? Quand les esprits s'en mêlent, on va dire, pour faire très court, c'est du réalisme magique ?
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Sphinx le Lun 13 Mai 2019 - 19:06
@Aphrodissia a écrit:@Ryuzaki , en somme, Aziyadé, c'est Madame Chrysanthème en Turquie. @Sphinx: pas la peine de lire, on connaît déjà l'histoire et ça va encore t'énerver. Razz abi

Razz Mais il paraît que c'est mieux. Apparemment Loti a adoré la Turquie et détesté le Japon, ça doit jouer Wink

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Livre11
Amaliah
Amaliah
Empereur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Amaliah le Lun 13 Mai 2019 - 21:05
Je vais commencer le dernier livre d'Antonio Lobo Antunes, Jusqu'à ce que les pierres deviennent plus douces que de l'eau. Je pense donc faire un jeu de chaises musicales et faire passer le Saramago que je n'ai pas aimé en récit qui rompt le 4e mur et garder Lobo Antunes pour l'auteur portugais. L'écriture de ce récit me semble bien particulière et suscite ma curiosité : vais-je accrocher ou pas?
Adren
Adren
Niveau 10

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Adren le Mer 15 Mai 2019 - 9:38
Bonjour à tous,
défi n°12 "un auteur qui use de plusieurs noms de plume" Chien blanc de Romain Gary.
Extrait : "Ce chien a été dressé spécialement pour attaquer les Noirs. Je vous jure que je ne me fais pas des idées. Chaque fois qu'un nègre s'approche de la porte, il devient enragé. Les Blancs, rien, il remue la queue et donne la patte."
En Californie en 1968 Romain Gary trouve devant sa porte ce "chien blanc" dressé spécialement pour attaquer les Noirs. Il essaie de le faire rééduquer malgré son âge et le danger qu'il représente. Le chien, l'auteur révèlent tout le racisme contenu dans cette société pas si lointaine, entre la vie de vedette californienne de Jean Seberg et le printemps 1968 à Paris. Les remarques cyniques de Romain Gary tombent toujours à point.
Issonoukwa
Issonoukwa
Niveau 3

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Issonoukwa le Mer 15 Mai 2019 - 11:06
Défi 5 un livre poétique
Le Baghavad Gita, passage le plus célèbre du Mahabharata, la grande épopée indienne.
Le récit fait une longue pause en plein milieu de la bataille quand le guerrier Arjuna est sur le point de renoncer à combattre ses cousins qui ont usurpé le trône. Son cocher qui est le dieu Krishna se révèle alors dans toute sa divinité et lui énonce ses dix-huit enseignements, qui sont considérés comme un abrégé de la doctrine védique.
J'ai beaucoup appris, la langue, poétique, est très belle et le passage où Krishna se révèle à Arjuna dans sa forme véritable est magnifique. J'ai néanmoins trouvé le contenu des enseignements un peu répétitif.
Frisouille
Frisouille
Enchanteur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Frisouille le Mer 15 Mai 2019 - 12:08
Adren, ton compte-rendu me donne très envie.
Pour l'heure je suis dans L'architecte du sultan pour le défi :empire ottoman" et vu le pavé, j'y suis pour un moment.
gregforever
gregforever
Niveau 9

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par gregforever le Sam 18 Mai 2019 - 8:22
Je viens de finir Notre-Dame de Paris de Hugo; je l'ai classé dans le défi 6 auteur publié en Pléiade (après avoir hésité avec classique du XIXème en 25 mais je compte lire prochainement le Jules Verne au programme de 1ère).
Au départ je ne voulais pas le lire à cause de l'engouement autour des récents événements; mais un collègue m'a demandé de le lui prêter et je me suis aperçue que je ne l'avais même pas dans mes rayonnages....donc acheté et lu: je suis heureuse de l'avoir fait car en gros je connaissais l'histoire et avais déjà fait travaillé des élèves de 1ère et de BTS sur Quasimodo (portrait à l'élection du pape des fous) mais le reste m'était plus lointain; j'ai bien aimé en dehors de chapitres complètement illisibles car bourrés de références qui m'ont pris un temps fou (plus de notes que de texte); il y a aussi des chapitres purement descriptifs sur l'architecture, la ville de Paris etc... quand je pense que certain(e)s regrettaient que ce ne soit pas au programme imposé de 1ère, je me dis "ouf" car les élèves ne sont pas du tout aptes à lire ces différents chapitres....


Dernière édition par gregforever le Sam 18 Mai 2019 - 8:23, édité 1 fois (Raison : orthographe)
Mara-jade
Mara-jade
Niveau 5

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Mara-jade le Sam 18 Mai 2019 - 12:02
Défi 25, un classique du XIXe siècle : Sans famille d’Hector Malot.

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 41N1srbB4bL._SX304_BO1,204,203,200_

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 51cXU5RCjvL


Une très belle lecture. Les personnages sont magnifiques – je regrette que Vitalis ne soit pas plus présent dans cette œuvre. L’histoire est poignante, elle me rappelle celle des Misérables, même si Victor Hugo reste Victor Hugo. Dans ce récit qui nous fait voyager à travers la France et nous conduit jusqu’en Angleterre, nous suivons le petit Rémi, sept ans, orphelin qui va découvrir la dureté de la vie en même temps que les valeurs humaines. A chaque étape, Rémi a en effet près de lui un ou plusieurs êtres (car j’inclus les animaux !) qui l’aiment et lui montrent ce qu'est la noblesse de caractère. Malheureusement pour lui, il doit à chaque fois se reconstituer une famille. Heureusement, il a quand même de la veine dans son malheur… C’est un petit garçon charmant et débrouillard, jamais aigri, toujours combattif. J’ai beaucoup apprécié un personnage en particulier, qui n’est d’ailleurs pas un être humain : c’est Capi, le caniche savant, petit compagnon de route.
Évidemment, la fin est convenue, mais c’est vraiment une jolie découverte pour moi, qui ne connaissait que l’anime (que j’ai envie de revoir, du coup !). Si j’en crois mes souvenirs, ce dernier me semble bien plus glauque. En vérité, je n’ai pas du tout trouvé l’histoire du roman sordide, elle ne l’est pas plus en tout cas que celle des Misérables, d’autant plus que l’écriture est sobre, sans pathétique trop appuyé. J’ai l’impression que la série animée fait bien plus jouer la corde sensible. Le film avec Daniel Auteuil est quant à lui proche du roman, même si des choix ont été opérés qui, sans dénaturer l’œuvre, en occultent un certain nombre d’aspects.
C’est, je pense, un roman que l’on peut faire étudier à des 6e (récit d’aventures) ou à des 4e, même s’il est difficile de laisser de côté les Misérables. Les chapitres courts, l’écriture limpide, l’exaltation des valeurs humaines, les péripéties et rebondissements, ainsi que la sympathie dégagée par les personnages principaux incitent à poursuivre avec plaisir la lecture. Alors, ça peut peut-être passer en texte intégral (au pire, il suffirait peut-être de sélectionner avec les élèves les chapitres à lire). Le roman complet n’est pas plus cher qu’en version abrégée, il me semble, c’est même le contraire j’ai l’impression.

Voilà, j’ai découvert un joli récit d’aventures. Je déplore seulement une certaine absence d’humour.

Ne me remerciez pas, c’est cadeau  Smile  :


_________________
"La véritable fonction de la littérature est de nous maintenir en vie dans un monde brutal."(Charles Dantzig).
Tremere
Tremere
Niveau 9

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Tremere le Sam 18 Mai 2019 - 23:31
@liskaya a écrit:
Tremere tu m'ouvres une porte pour le réalisme magique. Je vais peut-être trouver du côté de Morrison. Et peut-être Louise Eldrich aussi ? Pour ceux qui connaissent un peu, ça peut entrer dans la catégorie ? Quand les esprits s'en mêlent, on va dire, pour faire très court, c'est du réalisme magique ?

Je n'ose te répondre catégoriquement, mais je te dirai que si les esprits s'en mêlent, que le cadre est réaliste et que personne ne se formalise plus que ça de la présence desdits esprits, oui, c'est du réalisme magique. Peut-être qu'Escargot Géant pourra te confirmer, il me semble que c'est lui qui avait pensé à mettre cette catégorie dans le défi.

@gregforever a écrit:Je viens de finir Notre-Dame de Paris de Hugo; je l'ai classé dans le défi 6 auteur publié en Pléiade (après avoir hésité avec classique du XIXème en 25 mais je compte lire prochainement le Jules Verne au programme de 1ère).
Au départ je ne voulais pas le lire à cause de l'engouement autour des récents événements; mais un collègue m'a demandé de le lui prêter et je me suis aperçue que je ne l'avais même pas dans mes rayonnages....donc acheté et lu: je suis heureuse de l'avoir fait car en gros je connaissais l'histoire et avais déjà fait travaillé des élèves de 1ère et de BTS sur Quasimodo (portrait à l'élection du pape des fous) mais le reste m'était plus lointain; j'ai bien aimé en dehors de chapitres complètement illisibles car bourrés de références qui m'ont pris un temps fou (plus de notes que de texte); il y a aussi des chapitres purement descriptifs sur l'architecture, la ville de Paris etc... quand je pense que certain(e)s regrettaient que ce ne soit pas au programme imposé de 1ère, je me dis "ouf" car les élèves ne sont pas du tout aptes à lire ces différents chapitres....

Oh oui, que j'ai trouvé ça chiant ! Alors que, par ailleurs, j'avais beaucoup aimé le reste du roman.

@Mara-jade a écrit:Défi 25, un classique du XIXe siècle : Sans famille d’Hector Malot.


Je l'ai lu enfant, en version abrégée j'imagine. Quel beau souvenir de lecture ! Mais c'était si triste...

Vous pensez que La Sorcière de Michelet, ça irait pour la catégorie classique du XIXe ? Je viens de finir Sorcières de Mona Cholet et je suis restée quelque peu sur ma faim. Plein de réflexions intéressantes sur la figure de la sorcière comme moyen de contrôle social des femmes, ciblant en particulier la femme sans enfant, la femme célibataire, la vieille femme et la femme savante, et les résonances de ce mythe dans nos sociétés actuelles. Pourtant, je m'attendais à une perspective plus historique et j'ai déploré certaines sources faciles pour appuyer son propos (genre un auditeur d'Europe 1 ou une conversation entendue dans un bar). Je l'ai placée dans la catégorie 48. Un livre dont l'histoire contient un procès, même si c'est, soit très anecdotique car on n'évoque que rapidement certains procès de sorcières, soit symbolique car les femmes sont jugées dès qu'elles sortent de la norme.  Je suis contente de l'avoir lu et je partage la plupart des constats de l'auteure, j'ai juste été un peu déçue par la qualité de sa démonstration.

J'ai également lu pour la catégorie 13. Un livre qui a obtenu le Goncourt des lycéens D'Après une histoire vraie de Delphine de Vigan. Je l'ai lu très rapidement et ai particulièrement aimé la toute fin. Ce livre est un mélange entre JF partagerait appartement et Misery, mais sous le thriller (bon, léger, c'est pas non plus à nous empêcher de dormir la nuit), il y a une réflexion intéressante sur les frontières réalité et fiction en littérature. Je ne voyais pas Delphine de Vigan comme une personne facétieuse, mais en fait, si Razz

Et là je viens de commencer Terreur de Dan Simmons. Pour l'instant, je n'accroche pas des masses et je me rends compte au fur et à mesure qu'il a l'air long (je lis principalement sur liseuse donc j'ai toujours la surprise Laughing )
Issonoukwa
Issonoukwa
Niveau 3

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Issonoukwa le Sam 18 Mai 2019 - 23:45
@Tremere a écrit:

Vous pensez que La Sorcière de Michelet, ça irait pour la catégorie classique du XIXe ?

@Tremere D'après moi oui, c'est un ouvrage vraiment important du XIXe. Et pour ma part je l'ai adoré, c'est tellement fort et original! Du coup je serais ravie d'avoir mes souvenirs de lecture rafraîchis ici  Smile
Pas lu Mona Cholet, parce que justement je craignais un peu ce que tu décris.
Tremere
Tremere
Niveau 9

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Tremere le Dim 19 Mai 2019 - 16:28
Merci Issonoukwa, ce sera sans doute une de mes prochaines lectures, du coup !
Valor
Valor
Niveau 5

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Valor le Dim 19 Mai 2019 - 16:59
Bonjour à tous,

Comme je vais bientôt voir la pièce à la Comédie française, j'en ai profité pour relire Electre (et Oreste) d'Euripide et ainsi valider le défi n°21 (Une pièce antique qui évoque un mythe). La démesure des personnages et des situations fait toujours de l'effet.


Pour le défi n°11 (Un livre d'un auteur déclaré fou), j'ai lu Contes du jour et de la nuit de Maupassant. J'ai dévoré ce recueil de nouvelles dont certaines sont très connues ("La main", "La parure", "Coco", "Un lâche").


J'ai également lu Aucun de nous ne reviendra de Charlotte Delbo que je garde certainement pour le défi n°51 (Echanger un défi pour lequel on n'a vraiment aucune idée ni envie contre un livre inspiré par l'une des autres lectures du défi 2019). J'ignore encore contre quel livre je l'échangerai.


Hors-défi : après tant de cruautés et de souffrances vécues par procuration, la lecture de La Légèreté de Catherine Meurisse m'a apaisée même si j'en suis sortie bouleversée. Ah, les pouvoirs de la littérature!
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 7

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Dim 19 Mai 2019 - 17:01
Semaine 20, défi 20, Une pièce de théâtre d'un auteur qui s'est aussi illustré dans d'autres genres :  Le prince de Hombourg, Heinrich von Kleist (auteur de romans et d'essais)

Kleist a écrit:L'électeur :
Fou que tu es ! Sur quel droit se fonde cet espoir,
si chacun, à tout instant, se croit autorisé
à m'arracher des mains les rênes du commandement ?
T'imagines-tu que la fortune, sous prétexte qu'une fois
ce fut le cas, récompense toujours la désobéissance ?
Cette victoire, je ne l'aime pas, elle est une enfant du hasard,
une bâtarde, commise en rêve !
Ce que je veux, moi, c'est faire respecter la loi,
mère de ma couronne, c'est d'elle que j'attends
toute une lignée de victoires !

Lors d'une guerre contre la Suède, le prince de Hombourg, qui commande un régiment, ne respecte pas les ordres (qu'il n'avait pas écoutés) et attaque l'ennemi alors qu'il aurait dû attendre. Son armée remporte la victoire, mais il est arrêté et traduit devant le conseil de guerre. Sa fiancée tente de le sauver. La pièce aborde les problèmes du devoir, de l'honneur, du respect des ordres et du désir de vivre. Si, lors d'une guerre, un général commet une faute mais remporte la victoire, doit-il être condamné ?  Le prince de Hombourg est tiraillé entre son désir de vivre et son sens de l'honneur qui lui interdit de demander une grâce qu'il pourrait obtenir.


J'imagine que la pièce est plus belle en allemand, surtout qu'elle est en vers. Sans être inintéressante, ce n'est pas vraiment une oeuvre qui me marquera. J'ai été un peu déçu par la fin, assez mal préparée à mon goût.

Verdict : pas mémorable
avatar
Agrippina furiosa
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Agrippina furiosa le Lun 20 Mai 2019 - 18:29
Bonjour tout le monde !
J'avance, doucement ...
- Pour le défi 16 (Un livre évoquant un des sept péchés capitaux), je case "Quand sort la recluse" de F. Vargas. Au départ, c'était une lecture-plaisir, mais l'histoire est particulièrement scabreuse et le coeur de l'affaire tourne autour d'une bande de violeurs particulièrement retors. Donc je le range dans cette catégorie pour la luxure ... Pour le reste, j'ai trouvé que c'était un très bon F. Vargas : on retrouve le folklore habituelle de la brigade et l'intrigue est vraiment bien ficelée. Mais c'est vrai que c'est un univers assez particulier : cartésien, s'abstenir !
- Pour le défi n°17 (la météo), je fais un petit changement : j'y avais mis "Pays de neige" de Kawabata. Pour finir, je déplace le japonais à la lettre K pour le défi 44 (les 10 points au scrabble) pour mettre à la place le très très beau roman de C. Pujade-Renaud intitulé "La nuit, la neige". C'est un roman historique, dans lequel le narrateur change à chaque chapitre, et qui raconte, sous de multiples angles, donc, la disgrâce de la princesse des Ursins, éminence grise de Philippe V d'Espagne, ce français placé sur le trône d'Espagne par Louis XIV. C'est avant tout une histoire de femmes : la princesse des Ursins, à la mort de la très jeune reine d'Espagne, qu'elle avait choisie, formée et adorée, se retrouve chargée de trouver une remplaçante. Son choix se porte sur Elisabeth Farnèse, duchesse de parme. Elle part donc accueillir la nouvelle souveraine, qu'elle retrouve à Jadraque (dans le nord de l'Espagne). Que se passe-t-il alors lorsque ces deux femmes de tête se rencontrent pour la première fois ? Mystère ! Toujours est-il que la jeunette congédie brutalement l'ancienne qui prend le chemin de l'exil ... le live raconte donc cet exil, et revient sur ce qui l'a provoqué, et aussi sur la suite des événements pour les deux protagonistes. Un roman magnifique sur les femmes et le pouvoir, que j'ai adoré, comme tout ce que j'ai lu de cette auteur ...
- Pour le défi n°27 (un livre écrit par un auteur né le même mois que vous), j'ai bien galéré : en septembre, à part A. Christie (mais j'en connaissais déjà pas mal ...), compliqué ! Et finalement, j'ai déniché tout bêtement E. Peters et sa série des Cadfaël (j'ai choisi "L'Ermite de la forêt d'Eyton", que je ne connaissais pas en téléfilm): je n'en avais jamais lu, j'ai trouvé cela très agréable, bien documenté et plutôt bien ficelé. Cadfaël se retrouve à essayer de contrer les manoeuvres d'une grand-mère abusive qui entend marier malgré lui son unique petit-fils par profit ... s'ajoutent à cela un mystérieux ermite, au service de mère-grand, et deux cadavres. Bref, une bonne intrigue historique et un très agréable moment !
- Pour le défi n°37 (Un livre dont l'histoire se déroule avant la naissance de l'auteur), je suis retournée à mes chers japonais avec un roman de Sawako Ariyoshi (encore !), "Les dames de Kimoto". Ce court roman décrit les amours, les obligations et les passions vécus par 3 femmes (la grand-mère, la mère et sa fille aînée) de la fin du XX siècle à la 2ème guerre mondiale : on y voit le déclin de la société traditionnelle, l'évolution complexe de la condition féminine (ou comment la fille en vient à s'opposer violemment à "l'ancien monde" de sa mère) et la forte pression sociale qui s'exerçait alors sur les femmes ... un très beau roman, qui se dévore : jamais cette auteur ne m'a paru autant mériter son surnom de "Simone de Beauvoir du Japon" ! Si vous ne connaissais pas du tout la littérature japonaise et que ça vous tente, c'est un très bon roman pour commencer : on y retrouve beaucoup de détails sur la vie quotidienne et les moeurs de ce pays et l'histoire est vraiment prenante. En plus, il existe maintenant en poche vraiment pas cher (chez F...o) ...
Pour la suite, deux romans de litté jeunesse pour le défi sur la sélection des Incos m'attendent ... mais j'ai toujours beaucoup de mal à lire de la litté jeunesse ... mais il va bien falloir que je les rende au CDI !!!
Aphrodissia
Aphrodissia
Doyen

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Lun 20 Mai 2019 - 20:11
@Agrippina Moi, j'ai été déçue par Quand sort la recluse; non pas déçue mais désappointée de deviner assez rapidement le coupable. J'aime bien quand les romans policiers ne me laissent pas trouver la solution. C'était quand même plutôt agréable à lire et Vargas, j'aime toujours.

_________________
Et me fault par couverture / Chanter quant mon cuer souspire / Et faire semblant de rire ; / Mais Dieux scet ce que j'endure ; /Je ne sais comment je dure.
Mara-jade
Mara-jade
Niveau 5

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Mara-jade le Mar 21 Mai 2019 - 13:04
C’est vrai que c’est triste, Sans Famille, mais tout est bien…

Alors, je ne vais pas pouvoir beaucoup avancer dans mes lectures dans les prochaines semaines… J’ai quand même lu un « petit traité d’éternelle joie de vivre », pour le défi 36 (un livre qui rompt le 4ème mur) : Magic Optymistic d’Eric Antoine. Oui, le magicien-humoriste !

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 413%2B4hO5xEL._SX258_BO1,204,203,200_

Et si le propre de l'homme était l'optimisme ? Ce petit traité de l'humoriste- magicien Éric Antoine sonne comme les clefs du bonheur qui ne sont jamais perdues. Désopilant, récréatif, philosophique et émouvant. Bon voyage !
Éric Antoine vous invite à l'accompagner partout – de sa loge de magicien à la philosophie d'Empédocle, et jusque dans...une crotte de pigeon ! Non conformiste, baroque et drôle, son petit traité offre un récit et un spectacle où il se raconte entre les souvenirs, les surprises et les tours. L'existence est une quête de sens et d'enseignements qu'on ne perçoit pas toujours. Lui, en magicien mentaliste, tient le bonheur à l'œil. Il vous trompe pour vous plaire, vous bouscule par amitié. Sur sa route, les choses vues se mêlent à la spiritualité, aux paraboles de maîtres avec une fantaisie effervescente. La Pensée Magique existe. Grâce à elle, les galères, les épreuves ou le chagrin cèdent face à la décision d'être heureux. Le quotidien prend un sacré coup de jeune. Si un magicien vous tend sa baguette, n'hésitez plus : prenez-la...
Les illustrations de Walter Glassof viennent souligner ce regard sur la vie plein d'humour, de pédagogie et de poésie.


Une lecture qui donne la pêche ! En fait, Éric Antoine raconte son parcours de façon originale, en s’adressant à nous et en nous donnant ses trucs pour cultiver l’optimisme. Quelques tours de magie simples (mais pas assez pour moi !) sont également proposés dans des tutos en photos. Par respect pour l’auteur, je ne dévoilerai pas l’histoire avec le pigeon, même si elle m’a bien fait rire. J’ai préféré recopier le passage suivant, qui résume bien la douce folie d’Éric Antoine :

MULTIPLEX

Depuis toujours, j’ai eu la sensation d’être un immeuble habité par des propriétaires, des locataires, des squatteurs qui prennent la parole des uns après les autres, les uns sur les autres. De joyeuses et insupportables réunions de copropriété se tiennent dans ma tête. La réussite peut accentuer la zizanie intérieure, c’est comme une canicule. A force d’écoute et d’introspection, je me suis rendu compte que certaines voix pouvaient saboter ma vie privée ou professionnelle, ma santé, mon sommeil, ma créativité. Afin d’harmoniser cette pluralité de pulsions, de désirs, d’envies, de contradictions que nous abritons tous, j’ai trouvé la parade : je nomme certains de ses habitants, à commencer par ceux qui sont sources de nuisances. Ceux-là, je les ai repérés. Puisqu’ils me parlent, je leur réponds.
Le pire est le Dictateur, qui considère que ce n’est jamais assez bien, qui en veut toujours plus, ne me jugeant jamais à la hauteur. C’est mon Pinochet. La consonance même de ce patronyme détestable m’évoque quelque chose de désagréable et ridicule. En dialoguant avec cette partie de moi-même, quand je l’entends monter le son, son surnom crée à la fois une distance et une complicité qui dédramatisent.
- Oh, Pinochet, ça va, je ne suis pas ton soldat. Moi, la junte militaire, c’est pas trop mon trip. Va danser le tango.
Une autre voix de mélopée, depuis la cave, prêche le sacrifice : « Donnes-en plus, Éric », « Tu n’as pas signé assez longtemps les autographes », « Depuis quand n’es-tu pas retourné en service hospitalier, des enfants t’attendent… »… Cette voix-là, c’est Thérèse, sainte Thérèse, qui ne rigole pas non plus quand on la b…. Bon, écoute, Thérèse, t’en as pas marre de jouer Sister Act ? T’es en vitrine à Lisieux, t’as vu Jésus mais jamais le loup, je sais bien que la grandeur d’âme s’incarne au quotidien, mais donne-moi un peu de mou. Pax tibi ! Et j’évacue respectueusement Thérèse, avec humour. Surmonter ces démons du foyer permet de songer à soi, ses proches, lorsqu’on se sent au bout du rouleau.
Sur ma tendance ogre, jamais loin du frigo, toujours prêt à finir l’assiette des voisins de table, un duo de propriétaires bien installé dans l’immeuble se partage mes deux oreilles : Speedy Gonzales et Bouboule.
Speedy me souffle : « On n’a pas le temps, mange plus vite, t’as d’autres trucs à faire, prends du sucre, enfile-toi un bounty pour le tonus. »
Bouboule, lui, n’est pas stressé, au contraire, mais c’est aussi le copain du mauvais cholestérol : « Oh, t’as tellement bossé, c’est bon, lâche-toi, bouffe les chips. Reprends trois tranches de saucisson, un peu plus, un peu moins, quelle importance, tu fais cent vingt kilos. »
Hé ho, les gars, quand j’aurai mal au dos parce que je suis en excès pondéral, quand je transpirerai comme un bœuf sur scène, vous ne serez plus là, alors s’il vous plaît en veilleuse.
Calimero se manifeste souvent aussi, à traîner dans la cage d’escalier, en victime toujours flouée, injustement traitée. Pourquoi les autres ont ci et moi pas ça, pourquoi j’ai pas de chance, pourquoi lui, il… Calimero, je t’arrête tout de suite. Ferme ton bec, prends du recul, mon pote. Va voir sœur Thérèse. Et je lui mets un coup sur sa coquille.
Identifiez vos voix (c’est marrant). Donnez-leur une autonomie, nommez-les, cette petite schizophrénie peut aider à atteindre ses objectifs. Aider à perdre du poids, gagner du sommeil, savoir prendre mieux soin de soi, d’autrui, sans se déclarer la guerre. Dirigez la copropriété en syndic attentif, bienveillant mais ferme envers tous les résidents, y compris ceux qu’il faut remettre à leur place et à qui il faut couper le sifflet, en cas de tapage.

C'est moi qui ai mis les points de suspension pour la rime avec Thérèse ! Au final, j'ai passé un bon moment, ce mec est vraiment sympa et gentil.

_________________
"La véritable fonction de la littérature est de nous maintenir en vie dans un monde brutal."(Charles Dantzig).
avatar
Agrippina furiosa
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Agrippina furiosa le Mar 21 Mai 2019 - 18:15
@Aphrodissia a écrit:@Agrippina Moi, j'ai été déçue par Quand sort la recluse; non pas déçue mais désappointée de deviner assez rapidement le coupable. J'aime bien quand les romans policiers ne me laissent pas trouver la solution. C'était quand même plutôt agréable à lire et Vargas, j'aime toujours.

Oui, moi aussi j'y ai pensé au début ... puis je me suis laissée balader Rolling Eyes
Et moi aussi j'adore son univers, que je trouve délicieusement décalé.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Mer 22 Mai 2019 - 18:15
Je reviens tout doucement après une période chargée...
2. Une œuvre appartenant au théâtre de l'absurde ou au Nouveau Roman : Fin de partie de Beckett. J'avais lu une autre pièce de Beckett autrefois et n'avais pas aimé du tout, là c'est mieux passé. Une question d'âge ?
35. Un livre qui commence par une mort. L'Heure de la sortie de Christophe Dufossé. Je ne l'avais pas du tout remarqué lors de sa parution, alors qu'il semble avoir fait quelque bruit et avoir été adapté au cinéma. Les premières lignes racontent le suicide d'un professeur stagiaire qui se jette par la fenêtre de sa classe... Parfois invraisemblable, parfois bien vu, drôle ou glaçant, il ne fera pas l'unanimité. Je l'ai plutôt apprécié et je guetterai les autres romans de l'auteur.
26. Un livre dont le narrateur est peu fiable. On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux, de Robert Bober. Une fois encore, Robert Bober évoque la disparition de ses proches sous l'Occupation, la rencontre de ses parents ; il mêle à ces reconstitutions des anecdotes du tournage de Jules et Jim, mais de qui sont ces souvenirs ? Le narrateur s'appelle "Bernard", l'assistant de Truffaut qu'il rencontre "Robert"... Une lecture très plaisante.
Escargot Géant
Escargot Géant
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Escargot Géant le Mer 22 Mai 2019 - 18:55
Coucou tout le monde dans le cadre du défi ces derniers temps j'ai lu:

8. Un roman d'un auteur haïtien.  "Je suis un écrivain japonais" de Dany Laferrière
Le narrateur est un écrivain haïtien qui vit à Montréal. En choisissant le titre de son prochain roman, il déclenche une cascade de rencontres et d'événements.

J'ai eu beaucoup de mal au début mais il y a quelques passages sympathiques. Pas vraiment d'histoire.

16. Un livre évoquant un des sept péchés capitaux.  "Chien-loup" de Serge Joncour
En 1914 un dompteur allemand déserteur s'installe avec ses fauves dans une maison au-dessus d'un village reculé du Lot. En 2017 Franck scénariste et sa femme Lise s'installent en villégiature dans cette même maison. Très vite ils se sentent observés...

Alors ça j'ai beaucoup beaucoup aimé. Les va et vient entre les deux époques,l'histoire, mais surtout les descriptions saisissantes des animaux et de leurs actions, le mystère qui plane (un peu), l'omniprésence et le poids de la nature dans cette zone reculée.

27. Un livre écrit par un auteur né le même mois que vous.  "Stalker:pique-nique au bord du chemin" de Arcadi et Boris Strougatski

Dans les années 90 (le livre est écrit dans les années 70), 6 zones ont été crées sur Terre. Dans ces zones très dangereuses on peut trouver des objets qui ne respectent pas les lois de la physique. Les stalkers se rendent dans ces zones pour récupérer les objets puis les revendre. On suit 4 périodes de la vie d'un de ces stalker.

Alors ça je ne sais pas si vous avez vu le film mais ça n'a pas trop de rapport je trouve. C'est beaucoup plus parlé (oui je sais c'est le comble), grossier et moins mystérieux. Le style m'a vraiment gênée. (beaucoup de dialogues entre personnages qu'on ne connaît pas par exemple)

36. Un livre qui rompt le 4ème mur.  "Notre vie dans les forêts" de Marie Darieussecq
Dystopie dans un monde de drones, d'attentats et de clones.
Marie est psychologue et a un clone endormi au cas ou elle aurait besoin d'organes. ça tombe bien son corps se délite peu à peu. Mais les conditions de vie de son clone la révoltent...

Rien de bien nouveau mais c'est une lecture agréable. J'ai bien aimé le style et l'histoire.
Adren
Adren
Niveau 10

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Adren le Mer 22 Mai 2019 - 22:50
Bonsoir à tous,

Il porte une cape, il porte une épée, pour le défi n°25 j'ai donc lu Zorro, d'Isabel Allende. Les origines de la légende et du personnage, l'enfance dans l'hacienda californienne au milieu des Indiens, l'amitié fraternelle avec Bernardo, les études à Barcelone puis le retour en Californie. Où l'on apprend que c'est pour cacher ses "oreilles de faune" que Zorro porte un masque. Je ne prends pas le risque de trahir sa véritable identité, j'ai trouvé que le roman, pourtant agréable à lire, manquait un peu d'aventures à mon goût.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Jeu 23 Mai 2019 - 7:40
37. Un livre dont l'histoire se déroule avant la naissance de l'auteur : Herbjørg Wassmo, Cent Ans. Un livre très attachant qui suit l'histoire des aïeules de l'auteur, pour parvenir jusqu'à elle.
L'auteur est norvégienne, et ses livres conviennent donc pour les défis 31, 44 (commence par un W) et 24 (pour certains, prénom féminin dans le titre). Je vais sans doute retourner à ce rayon à la médiathèque...
nicole 86
nicole 86
Niveau 10

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Jeu 23 Mai 2019 - 20:01
Je dépose ici de nouvelles lectures qui peuvent rentrer dans le cadre des items du défi.

Pour le défi 3, un classique de la littérature américaine : Bartleby the scrivener, Herman Melville. En version bilingue et j’ai essayé de jouer le jeu, ce n’était pas une découverte mais le plaisir a été renouvelé par la lecture en langue originelle.

Pour le défi 32, un livre du réalisme magique : Satan à Goray (La corne du bélier) qu’Isaac Bashevis Singer a écrit avant d’émigrer aux Etats Unis. Sur une base historique, l’espérance messianique de 1666 et Sabbatai Tzevi, l’auteur construit le récit de la fièvre messianique qui enflamme, divise puis détruit une petite communauté.  Malgré un cadre de vie et  des personnages très éloignés de nous, malgré l’intervention des esprits et autres diables, la description de ce phénomène collectif peut nous rejoindre.

Pour le défi 36, un livre qui rompt le 4ème mur : La carte des Mendelssohn de Diane Meur. Le point de départ est la remarque que Felix Mendelssohn le compositeur (1809-1847) est le petit-fils de Moses Mendelssohn le philosophe (1729-1786), l’auteur décide de s’intéresser à Abraham Mendelssohn, le père du musicien et fils du philosophe. Elle se laisse entraîner dans ce projet, dresse un arbre généalogique de cette famille aux nombreux enfants et essaie même de retrouver les descendants actuels. Diane Meur glisse dans le récit de la vie de la famille Mendelssohn  le récit du processus de recherche et d’écriture. Le résultat est passionnant quoique parfois un peu trop touffu.  
Ce livre convient aussi pour les défis : pas chronologique,  fidèle –infidèle (des conversions, des changements de noms), émigration.

Pour le défi 48,  un livre dont l'histoire contient un procès : Au tribunal de mon père  d’Isaac Bashevis Singer. Ces pages ont fait l’objet d’une publication sous un pseudonyme dans un journal donc chaque chapitre est calibré. Il s’agit de récits d’enfance et ceux qui concernent les différents portés devant le rabbin sont particulièrement intéressants en ce qu’ils révèlent de la pâte humaine et de la profonde bonté des parents de l’auteur.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Sphinx Hier à 23:48
14. Un livre avec un animal sur la couverture. Pause dans Désert de Le Clézio qui me tombe un peu des mains. J'ai lu Scott Hawkins, La Bibliothèque de Mount Char

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 51yGhwkXqQL._SX337_BO1,204,203,200_

Un roman de fantasy (même si l'auteur prétend que ce n'est pas de la magie mais de la science vraiment très avancée, blablabla) où des individus mystérieux se battent à mort autour d'une bibliothèque mystérieuse qui recèle tous les mystérieux secrets de l'univers. Je suis un peu partagée : la 4e de couverture décrit le livre comme "terrifiant et hilarant" - bon, j'ai souri quelques fois mais j'étais très loin d'être morte de rire. Pour le côté terrifiant, oui, c'est gore de bout en bout, mais avec des scènes d'horreur tellement exagérées qu'on a du mal à y accrocher en fait. Bon, j'ai quand même trouvé l'intrigue assez prenante. Bref un bilan mitigé.

Acheté sur un coup de tête à la Fnac - j'ai besoin de me vider la tête en ce moment -, je regrette un peu, j'aurais mieux fait de me le commander en VO : la traduction n'est pas mauvaise dans l'ensemble mais il y a des trucs étranges : "Avez-vous une clairance de sécurité ? demanda le Président." Hum, non, c'est habilitation secret-défense qu'on dit en français...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Livre11
Contenu sponsorisé

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 42 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum