Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
roxanne
Devin

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par roxanne le Mer 9 Jan 2019 - 22:25
Si c’etait pour faire le malin, autant aller jusqu’au bout ou alors ne rien dire. Franchement.
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Kilmeny le Jeu 10 Jan 2019 - 8:49
Voici la surprise que j'aimerais : l'application de la réforme de l'EAF retardée d'un an comme lors de la précédente réforme, parce que pour former les élèves à des épreuves dont on ignore tout mieux vaut commencer en début de seconde !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Iphigénie le Jeu 10 Jan 2019 - 9:03
@Miettes a écrit:Je rebondis sur une de tes remarque de la page précédente, Iphigénie ; j'ai quelques amies qui, grâce au programme de TL, sont devenues d'ardentes lectrices de Bonnefoy ou Jacottet (qui lui aussi est tombé, me semble-t-il). Ce qui ne les empêche pas d'aimer Baudelaire. Lorsque j'avais étudié Les Yeux d'Elsa en première, notre professeure nous avait bien montré en quoi Aragon était redevable de la poésie médiévale et renaissante... études de poèmes à l'appui. Avons-nous été lésées ? n'avons-nous rien retiré de ces heures de cours ? je ne le crois pas. Il est vrai que nous nous intéressions déjà à la littérature.

(Ernaux ! je suis tombée sur un extrait des Années à l'oral du CAPES, à mon grand bonheur ; quelle immense écrivaine)
Ol ne s'agit pas de dresser la liste des grands écrivains. J'ai moi même fait travailler mes premières parfois aussi sur Aragon, enseigné en terminale de nombreuses années, je ne vais donc pas te contredire sur cet auteur ou tel autre. Mais tes propos m'aident à mieux cerner le problème des désaccords et voir qu'on ne le résoudra pas.
Il y a en effet derrière cette histoire de programme deux visions différentes de notre travail, me semble-il.
Pour certains, il s'agit de donner le goût (forcément le sien) du plaisir littéraire.
Pour moi, il s'agit de transmettre des connaissances.
Je ne cherche pas à me faire plaisir, ou à forcer le plaisir des élèves en leur transmettant le mien, je cherche juste à leur donner des connaissances, et au-delà, leur faire comprendre que la connaissance est un plaisir.
Le goût est toujours soumis à la mode ou à la personnalité du professeur, pas la connaissance! Boileau rejetait Marot ou Ronsard et préférait François de Malherbe, Pascal tout en haïssant le moi lisait Montaigne.
Je ne forge pas des sensibilités mais des raisonnements (qui donneront aux élèves les clés pour affirmer leur personnalité, pas pour copier la mienne), j'ai vu avec beaucoup de peine les Littéraires se transformer de "forts en thèmes" en "midinettes", pour utiliser des expressions vieillies mais bien parlantes.
C'est pour cela que l'idée d'un programme dans des limites raisonnables évidemment, me paraît utile, pour unifier ces connaissances et aussi (peut-être surtout!) revenir vers un niveau commun des classes, qui à vrai dire n'est pas assuré, y compris dans les évaluations comme le Bac (on connaît diverses stratégies), quand les uns travaillent sur Balzac et les autres sur l'oeuvre de Francis Lalanne, pour caricaturer les extrêmes.
Tout à fait d'accord avec Roxane et Kilmeny.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par NLM76 le Jeu 10 Jan 2019 - 11:32
@Iphigénie a écrit: j'ai vu avec beaucoup de peine les Littéraires se transformer de "forts en thèmes" en "midinettes", pour utiliser des expressions vieillies mais bien parlantes.
Oui : voilà l'essentiel. Si les littéraires ne sont plus des latinistes, des hellénistes, des grammairiens, des traducteurs, ils tournent vite au baratin et aux discussions byzantines.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Fires of Pompeii le Jeu 10 Jan 2019 - 11:51
@Iphigénie a écrit:
@Miettes a écrit:Je rebondis sur une de tes remarque de la page précédente, Iphigénie ; j'ai quelques amies qui, grâce au programme de TL, sont devenues d'ardentes lectrices de Bonnefoy ou Jacottet (qui lui aussi est tombé, me semble-t-il). Ce qui ne les empêche pas d'aimer Baudelaire. Lorsque j'avais étudié Les Yeux d'Elsa en première, notre professeure nous avait bien montré en quoi Aragon était redevable de la poésie médiévale et renaissante... études de poèmes à l'appui. Avons-nous été lésées ? n'avons-nous rien retiré de ces heures de cours ? je ne le crois pas. Il est vrai que nous nous intéressions déjà à la littérature.

(Ernaux ! je suis tombée sur un extrait des Années à l'oral du CAPES, à mon grand bonheur ; quelle immense écrivaine)
Ol ne s'agit pas de dresser la liste des grands écrivains. J'ai moi même fait travailler mes premières parfois aussi sur Aragon, enseigné en terminale de nombreuses années, je ne vais donc pas te contredire sur cet auteur ou tel autre. Mais tes propos m'aident à mieux cerner le problème des désaccords et voir qu'on ne le résoudra pas.
Il y a en effet derrière cette histoire de programme deux visions différentes de notre travail, me semble-il.
Pour certains, il s'agit de donner le goût (forcément le sien) du plaisir littéraire.
Pour moi, il s'agit de transmettre des connaissances.
Je ne cherche pas à me faire plaisir, ou à forcer le plaisir des élèves en leur transmettant le mien, je cherche juste à leur donner des connaissances, et au-delà, leur faire comprendre que la connaissance est un plaisir.
Le goût est toujours soumis à la mode ou à la personnalité du professeur, pas la connaissance! Boileau rejetait Marot ou Ronsard et préférait François de Malherbe, Pascal tout en haïssant le moi lisait Montaigne.
Je ne forge pas des sensibilités mais des raisonnements (qui donneront aux élèves les clés pour affirmer leur personnalité, pas pour copier la mienne), j'ai vu avec beaucoup de peine les Littéraires se transformer de "forts en thèmes" en "midinettes", pour utiliser des expressions vieillies mais bien parlantes.
C'est pour cela que l'idée d'un programme dans des limites raisonnables évidemment, me paraît utile, pour unifier ces connaissances et aussi (peut-être surtout!) revenir vers un niveau commun des classes, qui à vrai dire n'est pas assuré, y compris dans les évaluations comme le Bac (on connaît diverses stratégies), quand les uns travaillent sur Balzac et les autres sur l'oeuvre de Francis Lalanne, pour caricaturer les extrêmes.

Tout à fait d'accord avec Roxane et Kilmeny.

Entièrement d'accord avec cette vision de notre métier.

J'ajouterais au passage que "transmettre des connaissances" est l'objectif de toutes les disciplines, je ne vois pas pourquoi en littérature ce serait un gros mot, et pourquoi le "plaisir" devrait être un objectif en soi, et qui plus est, devrait être "donné" par le professeur (n'y voyez rien de... hum). On transmet des connaissances, on donne des clefs, on ouvre la voie pour que l'élève développe lui-même sa sensibilité et trouve du plaisir éventuellement.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par trompettemarine le Jeu 10 Jan 2019 - 11:53
@Iphigénie a écrit:
@Miettes a écrit:Je rebondis sur une de tes remarque de la page précédente, Iphigénie ; j'ai quelques amies qui, grâce au programme de TL, sont devenues d'ardentes lectrices de Bonnefoy ou Jacottet (qui lui aussi est tombé, me semble-t-il). Ce qui ne les empêche pas d'aimer Baudelaire. Lorsque j'avais étudié Les Yeux d'Elsa en première, notre professeure nous avait bien montré en quoi Aragon était redevable de la poésie médiévale et renaissante... études de poèmes à l'appui. Avons-nous été lésées ? n'avons-nous rien retiré de ces heures de cours ? je ne le crois pas. Il est vrai que nous nous intéressions déjà à la littérature.

(Ernaux ! je suis tombée sur un extrait des Années à l'oral du CAPES, à mon grand bonheur ; quelle immense écrivaine)
Ol ne s'agit pas de dresser la liste des grands écrivains. J'ai moi même fait travailler mes premières parfois aussi sur Aragon, enseigné en terminale de nombreuses années, je ne vais donc pas te contredire sur cet auteur ou tel autre. Mais tes propos m'aident à mieux cerner le problème des désaccords et voir qu'on ne le résoudra pas.
Il y a en effet derrière cette histoire de programme deux visions différentes de notre travail, me semble-il.
Pour certains, il s'agit de donner le goût (forcément le sien) du plaisir littéraire.
Pour moi, il s'agit de transmettre des connaissances.
Je ne cherche pas à me faire plaisir, ou à forcer le plaisir des élèves en leur transmettant le mien, je cherche juste à leur donner des connaissances, et au-delà, leur faire comprendre que la connaissance est un plaisir.
Le goût est toujours soumis à la mode ou à la personnalité du professeur, pas la connaissance! Boileau rejetait Marot ou Ronsard et préférait François de Malherbe, Pascal tout en haïssant le moi lisait Montaigne.
Je ne forge pas des sensibilités mais des raisonnements (qui donneront aux élèves les clés pour affirmer leur personnalité, pas pour copier la mienne), j'ai vu avec beaucoup de peine les Littéraires se transformer de "forts en thèmes" en "midinettes", pour utiliser des expressions vieillies mais bien parlantes.
C'est pour cela que l'idée d'un programme dans des limites raisonnables évidemment, me paraît utile, pour unifier ces connaissances et aussi (peut-être surtout!) revenir vers un niveau commun des classes, qui à vrai dire n'est pas assuré, y compris dans les évaluations comme le Bac (on connaît diverses stratégies), quand les uns travaillent sur Balzac et les autres sur l'oeuvre de Francis Lalanne, pour caricaturer les extrêmes.
Tout à fait d'accord avec Roxane et Kilmeny.

Tssss.... Mike Brant sur une liste de bac chez nous...

Si je me souviens bien le programme est chronologique. Mais, je dois le relire. J'avoue une certaine saturation...

Une liste d'oeuvres patrimoniales ou une liste d'auteurs avec obligation d'en traiter certains me paraîtrait un bon compromis.
Supposons que l’œuvre imposée soit les Fleurs du Mal : Rimbaud, Apollinaire resteront des inconnus.
Plutôt que de faire faire un livret à la mords-moi le nœud pourquoi ne pas proposer des morceaux choisis de grands auteurs (et éventuellement un peu de contemporain ou de littérature étrangère).
Réduire le XVIIIe à Candide, c'est quand même donner une pauvre vision des Lumières. C'est ce qui risque de se passer, d'autant que je ne comprends pas ces histoires de livrets, et surtout ce que sous-entend le mot parcours.
J'aurais tellement souhaité une simplification de l'oral du baccalauréat : des explications et entretien sur des lectures : une liste, pas de descriptif et un respect humble devant le texte littéraire à étudier pris pour lui-même dans son contexte et son originalité...
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Iphigénie le Jeu 10 Jan 2019 - 13:08
Trompettemarine, tes arguments ne sont pas faux...
Par contre moi j’ai fait une erreur, Boileau ne rejetait pas vraiment Marot même s’il le réduisait au badinage: ça m’est revenu ensuite Wink Tant qu’à faire ne transmettons pas d’erreurs Laughing
Il a comme une fracture entre LC et LM dites donc....Je pense bien que Nlm a raison... Wink
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Provence le Jeu 10 Jan 2019 - 18:21
@Fires of Pompeii a écrit:
@Iphigénie a écrit:

Il y a en effet derrière cette histoire de programme deux visions différentes de notre travail, me semble-il.
Pour certains, il s'agit de donner le goût (forcément le sien) du plaisir littéraire.
Pour moi, il s'agit de transmettre des connaissances.
Je ne cherche pas à me faire plaisir, ou à forcer le plaisir des élèves en leur transmettant le mien, je cherche juste à leur donner des connaissances, et au-delà, leur faire comprendre que la connaissance est un plaisir.
Le goût est toujours soumis à la mode ou à la personnalité du professeur, pas la connaissance! Boileau rejetait Marot ou Ronsard et préférait François de Malherbe, Pascal tout en haïssant le moi lisait Montaigne.
Je ne forge pas des sensibilités mais des raisonnements (qui donneront aux élèves les clés pour affirmer leur personnalité, pas pour copier la mienne), j'ai vu avec beaucoup de peine les Littéraires se transformer de "forts en thèmes" en "midinettes", pour utiliser des expressions vieillies mais bien parlantes.
C'est pour cela que l'idée d'un programme dans des limites raisonnables évidemment, me paraît utile, pour unifier ces connaissances et aussi (peut-être surtout!) revenir vers un niveau commun des classes, qui à vrai dire n'est pas assuré, y compris dans les évaluations comme le Bac (on connaît diverses stratégies), quand les uns travaillent sur Balzac et les autres sur l'oeuvre de Francis Lalanne, pour caricaturer les extrêmes.

Tout à fait d'accord avec Roxane et Kilmeny.

Entièrement d'accord avec cette vision de notre métier.

J'ajouterais au passage que "transmettre des connaissances" est l'objectif de toutes les disciplines, je ne vois pas pourquoi en littérature ce serait un gros mot, et pourquoi le "plaisir" devrait être un objectif en soi, et qui plus est, devrait être "donné" par le professeur (n'y voyez rien de... hum). On transmet des connaissances, on donne des clefs, on ouvre la voie pour que l'élève développe lui-même sa sensibilité et trouve du plaisir éventuellement.

Sans surprise, d'accord avec Iphigénie!

J'ai eu une jeune collègue qui se plaignait que certains élèves ne manifestaient pas de plaisir dans ses cours. Elle ne le formulait pas ainsi, elle parlait d'enthousiasme. Mais il est certain que le goût, et non le savoir, était son objectif... Je suis toujours surprise, par ailleurs, de lire des propos du type: "le cours a bien marché, les élèves ont adoré". Adorer plutôt que retenir, apprendre, comprendre...
avatar
Illiane
Niveau 10

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Illiane le Ven 11 Jan 2019 - 20:00
J'ai tendance à penser qu'un cours qui a été apprécié est mieux retenu, mais je peux tout à fait me tromper. En ce qui me concerne, mon objectif premier reste l'apprentissage, mais si je peux rendre le cours plaisant (sans verser dans le ludique outrancier) et si les élèves apprécient, tant mieux.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Provence le Ven 11 Jan 2019 - 20:07
@Illiane a écrit:J'ai tendance à penser qu'un cours qui a été apprécié est mieux retenu, mais je peux tout à fait me tromper. En ce qui me concerne, mon objectif premier reste l'apprentissage, mais si je peux rendre le cours plaisant (sans verser dans le ludique outrancier) et si les élèves apprécient, tant mieux.

Mais nous sommes bien d'accord! Razz Le plaisir est davantage un moyen qu'un objectif, non?
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Iphigénie le Sam 12 Jan 2019 - 9:28
@Provence a écrit:
@Illiane a écrit:J'ai tendance à penser qu'un cours qui a été apprécié est mieux retenu, mais je peux tout à fait me tromper. En ce qui me concerne, mon objectif premier reste l'apprentissage, mais si je peux rendre le cours plaisant (sans verser dans le ludique outrancier) et si les élèves apprécient, tant mieux.

Mais nous sommes bien d'accord! Razz Le plaisir est davantage un moyen qu'un objectif, non?

D'accord avec Provence Wink
Personne n'a dit qu'il faut être emm..dant!
Mais la définition d'un classique c'est que c'est inépuisable, non? On m'aurait menti? Wink
Il y a toujours un angle qui peut passionner élèves et professeurs? Il reste à le trouver, ça fait une possibilité de mettre quelque chose de plus personnel que les études rabâchées, non?
Sur ce forum il arrive que certains proposent sur des œuvres pourtant très connues des questionnements originaux qui suscitent l'effervescence , et c'est ce qui est le plus intéressant de ce forum, non?
avatar
Illiane
Niveau 10

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Illiane le Sam 12 Jan 2019 - 10:55
Nous sommes bien d'accord ! Je me disais simplement que les collègues qui se plaignent de l'absence apparente d'enthousiasme de leurs élèves sont peut-être tout à fait dans la même perspective : ils regrettent de ne pas pouvoir intéresser davantage les élèves et craignent qu'ils retiennent moins bien leurs cours. Après, je n'ai jamais eu de collègues tenant ce type de discours, il y en a peut-être dans le lot qui sont effectivement dans le ludique pour le ludique...
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Écusette de Noireuil le Lun 14 Jan 2019 - 19:49
Nous avons eu une lettre émanant de l'inspection, disant que ce serait publié courant janvier: d'autres ont-ils eu des échos dans ce sens?

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
jane pemberley
Niveau 3

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par jane pemberley le Lun 14 Jan 2019 - 20:17
Aucun courrier par contre nous sommes tous convoqués pour des formations sur les nouveaux programmes autour du 7 février. Je suppose que cela ne devrait plus tarder si je comprends bien.
avatar
Chlidé
Niveau 8

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Chlidé le Lun 14 Jan 2019 - 21:40
A priori demain pour les programmes officiels avec les modalités d’examen retenues. L’inspecteur n’en savait pas plus pour la parution des œuvres au programme.
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Hermione0908 le Lun 14 Jan 2019 - 23:09
Le BO paraît le jeudi, peut-être y aura-t-il quelque chose ?

_________________
Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint.
Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2018
avatar
Auz
Niveau 5

Rien au BO?

par Auz Aujourd'hui à 17:59
Bonsoir,

Je cherche, je cherche et je ne vois rien au BO concernant les programmes (toutes matières confondues) ou les épreuves du bac... Je cherche mal?

_________________
Boulet un jour, boulet toujours.
avatar
swurm
Niveau 6

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par swurm Aujourd'hui à 18:02
Non, rien pour l'instant...
avatar
roxanne
Devin

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par roxanne Aujourd'hui à 18:16
suspens suspens…
Candide, Dom Juan , la Recherche du temps perdu, oui-oui à la plage? Quelle angoisse ! Very Happy
Contenu sponsorisé

Re: Quelles œuvres au programme en 2019-2020 pour l'épreuve anticipée de français ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum