Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pogonophile
Fidèle du forum

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par pogonophile le Jeu 10 Jan 2019 - 21:29
Cette modification s'inscrit dans le mouvement actuel et est parfaitement cohérente.
A Paris, nous venons de perdre 110 ETP, dont 53 postes, pour le secondaire. Il va s'agir de rogner au maximum sur les décharges et détachements (il y en a beaucoup plus qu'ailleurs) afin de remettre des heures d'enseignement, mais le compte n'y sera pas : les DHG sortent demain soir (chouette week-end en perspective...) mais tout le monde sait déjà que le volant d'HSA à répartir sera encore plus important.
Par volant d'HSA j'entends la proportion que décrivait @Lagomorphe plus haut : il y a un certain nombre d'HSA ajoutées aux heures poste, une proportion importante est à absorber par les présents, donc il n'y aura pas de création de poste.

On peut même en arriver à des situations aberrantes, et détestables, où on doit solliciter les professeurs d'une matière qui en comprend plusieurs pour faire de nombreuses HSA, et être contraint de supprimer un poste ou d'en faire un service partagé. Et évidemment, ça coince : pour une équipe dont un membre veut profiter de l'opportunité d'une mesure de carte scolaire, il y en a plusieurs où personne ne souhaite partir.

C'est donc une conséquence logique de coller 2 HSA qui peuvent être imposées au lieu d'une seule, c'est le chausse-pied pour que ça rentre de force.

En revanche, le SNES aurait pu se dispenser de mettre en cause les CdE :
Cette mesure permettra donc aux chefs d’établissement de contraindre les professeurs à une augmentation de leur charge de travail, déjà trop lourde.
Ce n'est pas un plaisir ni une fin en soi de faire faire des heures à foison à des gens fatigués. C'est au contraire la garantie d'en demander plus qu'ils ne peuvent à certains. Personne n'en a envie.
Leclochard
Leclochard
Empereur

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Leclochard le Jeu 10 Jan 2019 - 21:39
@Plutarque a écrit:@Lagomorphe : et bien évidemment dans ce petit jeu des chaises musicales, celui qui demande 4-5 HSA dans une grosse discipline devient souvent une perle rare à choyer !

@marjolie.june : il me semble que même les agents handicapés qui ont une adaptation de leurs conditions de travail proposée ne bénéficient pas de telles exemptions de droit. Bien sûr, rien ne t'empêche de fournir un certificat médical dont on peut tenir compte ou non (c'est dans l'intérêt du service que tu ne sois pas trop souvent en arrêt), mais malheureusement tu es agrégée : il sera difficile de défendre auprès de administration que tu peux physiquement faire 15h mais pas 16 ou 17. Et tes collègues certifiés qui eux se verront mettre à 20h de force vont apprécier Wink


J'ai remarqué que les collègues de lettres qui faisaient beaucoup d'hsa (3 ou 4) avaient de très beaux emplois du temps -pas de trou, cohérence dans la répartition, voeux respectés. Inversement, celui qui se met à temps partiel peut venir cinq jours par semaine et parfois se retrouver à enseigner un peu le matin et en fin d'après-midi.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
pogonophile
pogonophile
Fidèle du forum

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par pogonophile le Jeu 10 Jan 2019 - 21:57
Un emploi du temps avec de nombreuses heures et de nombreuses classes est plus facile à compacter qu'un plus petit : on trouve toujours une classe à glisser entre deux autres.
Petit pois
Petit pois
Niveau 10

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Petit pois le Jeu 10 Jan 2019 - 22:07
@Mathador a écrit:
@marjolie.june a écrit:
@Loreleii a écrit:Se mettre à temps partiel pour éviter les heures sup ? Ben, ça va être de plus en plus difficile puisque les temps partiels sur autorisation sont de plus en plus refusés ...
Cela fait des années que je suis à temps partiel. Mon CDE me l'a encore accordé pour l'année prochaine mais il m'a dit que pour l'année suivante ce serait niet ! Je panique, je ne tiendrai pas à 1820 heures !
Par ailleurs, j'ai une question : à l'heure actuelle, est-il toujours vrai qu'avec un certificat médical on peut être exempté d'HSA ?

Cette question m'intéresse ! Si quelqu'un a la réponse, je suis preneuse.

Selon l'article 4 du décret n°2014-940:
III. - Dans l'intérêt du service, les enseignants mentionnés aux 1°, 2°, 3° et 4° du I de l'article 2 du présent décret peuvent être tenus d'effectuer, sauf empêchement pour raison de santé, une heure supplémentaire hebdomadaire en sus de leur maximum de service.
Je suis à TP de droit (Reconnaissance MPDH) : je ne peux pas faire d'heure supplémentaire en HSA. Seules les HSE sont possibles.
Cleroli
Cleroli
Neoprof expérimenté

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Cleroli le Jeu 10 Jan 2019 - 22:54
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Enaeco le Jeu 10 Jan 2019 - 23:01
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Le problème c'est que la suppression de l'une ne conditionne en rien l'obtention de l'autre.
Bilan : 500E de perdus pour des collègues qui ont besoin d'argent. Rien en retour, pour personne.
Plutarque
Plutarque
Niveau 9

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Plutarque le Jeu 10 Jan 2019 - 23:04
@marjolie.june : au vu de ce que dit Petit pois, ton souci de santé ne pourrait-il pas être reconnu par la MDPH pour bénéficier aussi de cet aménagment ?


Dernière édition par Plutarque le Jeu 10 Jan 2019 - 23:04, édité 1 fois
avatar
Bouboule
Grand sage

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Bouboule le Jeu 10 Jan 2019 - 23:04
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Ok pour une prime pour tout le monde mais c'est indépendant d'une prime pour les HSA.

Si je résume.
On ne veut pas d'HSA obligatoires.
Certains veulent bien prendre des HSA.
Autant rendre suffisamment attractives les HSA pour que ceux qui le souhaitent en prennent 3 et que les autres n'en prennent pas.

Les rendre obligatoires, c'est supposer qu'en fait il n'y a pas suffisamment de volontaires pour écluser les HSA. Franchement, ça m'étonne.
Lagomorphe
Lagomorphe
Niveau 8

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Lagomorphe le Jeu 10 Jan 2019 - 23:19
@pogonophile a écrit:
Tout le monde sait déjà que le volant d'HSA à répartir sera encore plus important.

On peut même en arriver à des situations aberrantes, et détestables, où on doit solliciter les professeurs d'une matière qui en comprend plusieurs pour faire de nombreuses HSA, et être contraint de supprimer un poste ou d'en faire un service partagé. Et évidemment, ça coince : pour une équipe dont un membre veut profiter de l'opportunité d'une mesure de carte scolaire, il y en a plusieurs où personne ne souhaite partir.

C'est donc une conséquence logique de coller 2 HSA qui peuvent être imposées au lieu d'une seule, c'est le chausse-pied pour que ça rentre de force.

La réforme du lycée y est peut-être aussi pour quelque chose : certaines matières se retrouvent sous forme de spécialité, avec un "gros" volume horaire (4h en 1ère, 6h en terminale), alors qu'avant toutes les filières en avaient, certaines beaucoup, certaines très peu, et les "très peu" permettaient des ajustements fins des répartitions de service. Ajoutez à cela la disparition de petits bouts de machins (enseignements d'exploration, AP, TPE). Il va être beaucoup plus difficile de faire tomber pile-poil sur l'ORS+1h le service d'un professeur qui refuse toute HSA non obligatoire, d'où un risque de sous-service. Avec la possibilité d'imposer ORS+2h, le sous-service est plus facile à éviter pour un CDE.  

@pogonophile a écrit:
En revanche, le SNES aurait pu se dispenser de mettre en cause les CdE :
Cette mesure permettra donc aux chefs d’établissement de contraindre les professeurs à une augmentation de leur charge de travail, déjà trop lourde.
Ce n'est pas un plaisir ni une fin en soi de faire faire des heures à foison à des gens fatigués. C'est au contraire la garantie d'en demander plus qu'ils ne peuvent à certains. Personne n'en a envie.

Je ne vois pas dans les propos du SNES une mise au cause spécifique et ciblée des seuls CdE : ce sont les derniers maillons de la hiérarchie, ils appliquent. Mais ce seront eux qui devront faire le sale boulot, et annoncer à certains collègues que leur poste est supprimé...sachant qu'ils auraient pu l'éviter, à condition de décider d'en supprimer un autre. Tout le monde en est conscient, il me semble. En tous cas dans mon établissement, personne n'a envie d'être sur le siège éjectable...ni sur celui du chef, qui s'apprête à se mettre inévitablement à dos plusieurs équipes disciplinaires à la fois.

N'avez-vous aucun moyen de protester contre le rôle détestable que l'EN va vous obliger à jouer ? De vous opposer d'une manière ou d'une autre à un ratio HSA/HP inapplicable ? (c'est une vraie question hein, pas une mise en cause sous forme interronégative).

L'avant-dernière phrase m'inquiète:
@pogonophile a écrit:
C'est au contraire la garantie d'en demander plus qu'ils ne peuvent à certains.

Comment déterminerez-vous qui peut faire un peu plus et qui ne le peut pas ? Il faudrait une connaissance précise (et tout à fait inappropriée de la part d'un supérieur hiérarchique) de la vie privée et de l'état de santé des enseignants. Sans parler du fait qu'en lycée, "certains" risque de se transformer en "tous" avec dans certaines disciplines un triple nouveau programme (ex: SVT ou PC -> nouveau programme de 2nde + nouveau programme de 1ère Spécialité + nouveau programme de 1ère Enseignement Scientifique). C'est déjà un boulot énorme avec un service normal, ça va être monstrueux avec deux HSA.


Dernière édition par Lagomorphe le Jeu 10 Jan 2019 - 23:20, édité 1 fois
Phocea
Phocea
Niveau 5

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Phocea le Jeu 10 Jan 2019 - 23:20
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Ton argumentation n'est pas plus convaincante : Tu dis "la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA" on est d'accord sur ce point mais moi je dis "la réponse ne passe certainement pas par la suppression d'une prime de 500 € sans contrepartie aucune"
On ne résout pas le problème de la faiblesse du salaire en l'affaiblissant davantage. On se retrouve maintenant grâce aux syndicats à être de toute façon obligé d'accepter 2 HSA sous-payées alors qu'avant le coup de pouce du SNES nous avions une prime de 500 € si on en acceptait 3 !
Où est "le bon" que tu sembles voir dans ce communiqué !
avatar
Bouboule
Grand sage

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Bouboule le Jeu 10 Jan 2019 - 23:21
@Lagomorphe a écrit:

L'avant-dernière phrase m'inquiète:
@pogonophile a écrit:
C'est au contraire la garantie d'en demander plus qu'ils ne peuvent à certains.

Comment déterminerez-vous qui peut faire un peu plus et qui ne le peut pas ? Il faudrait une connaissance précise (et tout à fait inappropriée de la part d'un supérieur hiérarchique) de la vie privée et de l'état de santé des enseignants. Sans parler du fait qu'en lycée, "certains" risque de se transformer en "tous" avec dans certaines disciplines un triple nouveau programme (ex: SVT ou PC -> nouveau programme de 2nde + nouveau programme de 1ère Spécialité + nouveau programme de 1ère Enseignement Scientifique). C'est déjà un boulot énorme avec un service normal, ça va être monstrueux avec deux HSA.

C'est vrai que le choix de celui qui va se coltiner les HSA plutôt qu'un autre, ça va mettre encore plus de piment dans la répartition que lorsque les mêmes veulent un certain service.
Leclochard
Leclochard
Empereur

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Leclochard le Jeu 10 Jan 2019 - 23:27
@Enaeco a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Le problème c'est que la suppression de l'une ne conditionne en rien l'obtention de l'autre.
Bilan : 500E de perdus pour des collègues qui ont besoin d'argent. Rien en retour, pour personne.

+1. D'autant qu'aucune étude à ma connaissance n'a prouvé que la suppression de la prime a détourné les collègues qui en faisaient 3 d'en prendre moins. Je l'avais expliqué: le Snes et l'Etat se sont mis d'accord pour des raisons opposées (le premier parce qu'il ne veut pas encourager les hsa et le second pour faire quelques économies). C'est assez incroyable quand on y pense qu'un syndicat vote en faveur d'une diminution de revenus contre... rien !

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Cleroli
Cleroli
Neoprof expérimenté

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Cleroli le Jeu 10 Jan 2019 - 23:31
@Phocea a écrit:
Ton argumentation n'est pas plus convaincante : Tu dis "la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA" on est d'accord sur ce point mais moi je dis "la réponse ne passe certainement pas par la suppression d'une prime de 500 € sans contrepartie aucune"
On ne résout pas le problème de la faiblesse du salaire en l'affaiblissant davantage. On se retrouve maintenant grâce aux syndicats à être de toute façon obligé d'accepter 2 HSA sous-payées alors qu'avant le coup de pouce du SNES nous avions une prime de 500 € si on en acceptait 3 !
Où est "le bon" que tu sembles voir dans ce communiqué !
On ne l'augmente pas sur le long terme non plus, c'est là que nos avis divergent (pas grave, je m'en remets et ne souhaite pas faire dévier ce topic).
avatar
Bouboule
Grand sage

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Bouboule le Jeu 10 Jan 2019 - 23:32
Alors, le commentaire du SNPDEN-Unsa ne manque pas de sel :

Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN a écrit:
Une deuxième heure supplémentaire non refusable est plutôt une facilité supplémentaire et une souplesse de plus dans la gestion des moyens. L’heure supplémentaire pouvait être compliquée à gérer notamment quand on la dépassait de peu, par exemple quand un enseignant devait faire 1h15, 1h30 au lieu d’une heure. Là ça ne posera plus de problème.

Je pense que du coup il va ensuite espérer une 3è heure obligatoire pour régler le cas des collègues qui dépasseraient de peu la 2è et ainsi de suite... 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 3541156229
Phocea
Phocea
Niveau 5

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Phocea le Jeu 10 Jan 2019 - 23:33
@Leclochard a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Le problème c'est que la suppression de l'une ne conditionne en rien l'obtention de l'autre.
Bilan : 500E de perdus pour des collègues qui ont besoin d'argent. Rien en retour, pour personne.

+1. D'autant qu'aucune étude à ma connaissance n'a prouvé que la suppression de la prime a détourné les collègues qui en faisaient 3 d'en prendre moins.  Je l'avais expliqué: le Snes et l'Etat se sont mis d'accord pour des raisons opposées (le premier parce qu'il ne veut pas  encourager les hsa et le second pour faire quelques économies). C'est assez incroyable quand on y pense qu'un syndicat vote en faveur d'une diminution de revenus contre... rien !
Je me sens moins seul Leclochard, et bientôt grâce au SNES on va tous porter ton pseudo
Phocea
Phocea
Niveau 5

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Phocea le Jeu 10 Jan 2019 - 23:39
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Ton argumentation n'est pas plus convaincante : Tu dis "la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA" on est d'accord sur ce point mais moi je dis "la réponse ne passe certainement pas par la suppression d'une prime de 500 € sans contrepartie aucune"
On ne résout pas le problème de la faiblesse du salaire en l'affaiblissant davantage. On se retrouve maintenant grâce aux syndicats à être de toute façon obligé d'accepter 2 HSA sous-payées alors qu'avant le coup de pouce du SNES nous avions une prime de 500 € si on en acceptait 3 !
Où est "le bon" que tu sembles voir dans ce communiqué !
On ne l'augmente pas sur le long terme non plus, c'est là que nos avis divergent (pas grave, je m'en remets et ne souhaite pas faire dévier ce topic).
Oui nos avis divergent mais bon vous expliquerez à certains collègues qui ont besoin d'argent qu'il faut savoir patienter et attendre un jour incertain que le gouvernement nous verse une prime incertaine à tous, un jour peut-être...
Mais comme tu dis, on ne se mettra pas d'accord, ce n'est d'ailleurs pas le but mais il faut avoir le courage de ses propres contradictions
Phocea
Phocea
Niveau 5

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Phocea le Jeu 10 Jan 2019 - 23:39
@Bouboule a écrit:Alors, le commentaire du SNPDEN-Unsa ne manque pas de sel :

Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN a écrit:
Une deuxième heure supplémentaire non refusable est plutôt une facilité supplémentaire et une souplesse de plus dans la gestion des moyens. L’heure supplémentaire pouvait être compliquée à gérer notamment quand on la dépassait de peu, par exemple quand un enseignant devait faire 1h15, 1h30 au lieu d’une heure. Là ça ne posera plus de problème.

Je pense que du coup il va ensuite espérer une 3è heure obligatoire pour régler le cas des collègues qui dépasseraient de peu la 2è et ainsi de suite... 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 3541156229

Oui tout à fait et sans la prime de 500 € !
avatar
Bouboule
Grand sage

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Bouboule le Jeu 10 Jan 2019 - 23:48
@Leclochard a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Je suis bien d'accord : Le SNES ferait parfois un peu mieux de se taire, lorsque je vois que certains collègues trouvent leur communiqué "bien", je suis sidéré. Je ne pense pas que les autres syndicats de la FP lutte aussi activement qu'eux pour supprimer une prime de 500 € pour des pseudo-principes de postes ou de que-sais-je encore. Faire des HS n'est pas un souhait des collègues mais une nécessité souvent alimentaire ! Zut alors !!
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Le problème c'est que la suppression de l'une ne conditionne en rien l'obtention de l'autre.
Bilan : 500E de perdus pour des collègues qui ont besoin d'argent. Rien en retour, pour personne.

+1. D'autant qu'aucune étude à ma connaissance n'a prouvé que la suppression de la prime a détourné les collègues qui en faisaient 3 d'en prendre moins.  Je l'avais expliqué: le Snes et l'Etat se sont mis d'accord pour des raisons opposées (le premier parce qu'il ne veut pas  encourager les hsa et le second pour faire quelques économies). C'est assez incroyable quand on y pense qu'un syndicat vote en faveur d'une diminution de revenus contre... rien !

Oui, c'était magnifique mais le SNES a écrit qu'en fait ils avaient en fait récupéré beaucoup plus via les larges distributions de primes mieux ciblées et le PPCR.
Leclochard
Leclochard
Empereur

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Leclochard le Jeu 10 Jan 2019 - 23:48
@Phocea a écrit:
@Cleroli a écrit:
@Phocea a écrit:
Ton argumentation n'est pas plus convaincante : Tu dis "la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA" on est d'accord sur ce point mais moi je dis "la réponse ne passe certainement pas par la suppression d'une prime de 500 € sans contrepartie aucune"
On ne résout pas le problème de la faiblesse du salaire en l'affaiblissant davantage. On se retrouve maintenant grâce aux syndicats à être de toute façon obligé d'accepter 2 HSA sous-payées alors qu'avant le coup de pouce du SNES nous avions une prime de 500 € si on en acceptait 3 !
Où est "le bon" que tu sembles voir dans ce communiqué !
On ne l'augmente pas sur le long terme non plus, c'est là que nos avis divergent (pas grave, je m'en remets et ne souhaite pas faire dévier ce topic).
Oui nos avis divergent mais bon vous expliquerez à certains collègues qui ont besoin d'argent qu'il faut savoir patienter et attendre un jour incertain que le gouvernement nous verse une prime incertaine à tous, un jour peut-être...
Mais comme tu dis, on ne se mettra pas d'accord, ce n'est d'ailleurs pas le but mais il faut avoir le courage de ses propres contradictions

C'est clair que la stratégie a échoué. Il est temps d'en tirer le bilan et de changer. Les dirigeants sont-ils prêts à le faire ? Je n'y crois pas.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Phocea
Phocea
Niveau 5

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Phocea le Jeu 10 Jan 2019 - 23:49
@Marlou.Bassboost a écrit:Je suis absolument contre. Ce n'est pas parce que bcq de collègues le font par choix qu'il faut l'imposer à tous. C'est dans la continuité de la dégradation, pour masquer la misère des postes manquants. Perso je ne négocierais pas une amélioration de salaire sur cette deuxième heure, ou alors avec un contrepartie un argument fort comme éventuellement l'idée de la CPA citée par 3,14.
On se fait entuber depuis des années. Je crois qu'il faudra un mouvement de masse de boycott de cette heure, même imposée, de ne pas la faire à la prochaine rentrée si les syndicats vendus la votent.

Professeurs frileux + syndicats vendus = pleurnicheries en salle des professeurs
Leclochard
Leclochard
Empereur

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Leclochard le Jeu 10 Jan 2019 - 23:54
@Bouboule a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Cleroli a écrit:
Ce communiqué est très bien et résume effectivement ce que je pense, comme je l'ai écrit.
J'ai lu en diagonale vos échanges au sujet de la suppression de la prime pour 3 HSA mais je n'ai pas été convaincue. Notre salaire est trop faible mais la réponse ne passe pas par une prime pour 3 HSA mais par une prime qui concerne tout le monde, indépendamment du nombre d'heures effectuées (fin du HS).

Le problème c'est que la suppression de l'une ne conditionne en rien l'obtention de l'autre.
Bilan : 500E de perdus pour des collègues qui ont besoin d'argent. Rien en retour, pour personne.

+1. D'autant qu'aucune étude à ma connaissance n'a prouvé que la suppression de la prime a détourné les collègues qui en faisaient 3 d'en prendre moins.  Je l'avais expliqué: le Snes et l'Etat se sont mis d'accord pour des raisons opposées (le premier parce qu'il ne veut pas  encourager les hsa et le second pour faire quelques économies). C'est assez incroyable quand on y pense qu'un syndicat vote en faveur d'une diminution de revenus contre... rien !

Oui, c'était magnifique mais le SNES a écrit qu'en fait ils avaient en fait récupéré beaucoup plus via les larges distributions de primes mieux ciblées et le PPCR.

Ok. Je vois le raisonnement sauf que l'un n'empêchait pas l'autre et que si le PPCR a quelques avantages (prévisibilité des inspections, réduction des enjeux pour les moins bien notés), le gain n'est pas si évident à percevoir car l'application complète reste dans les mains du gouvernement et qu'elle demeure assez complexe. En tout cas, c'est pour moi, une excuse. Heureusement que les collègues ne s'intéressent pas trop à qui vote quoi et que finalement peu de gens ont été impactés.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Bouboule
Grand sage

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Bouboule le Ven 11 Jan 2019 - 0:08
@Leclochard a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Enaeco a écrit:

Le problème c'est que la suppression de l'une ne conditionne en rien l'obtention de l'autre.
Bilan : 500E de perdus pour des collègues qui ont besoin d'argent. Rien en retour, pour personne.

+1. D'autant qu'aucune étude à ma connaissance n'a prouvé que la suppression de la prime a détourné les collègues qui en faisaient 3 d'en prendre moins.  Je l'avais expliqué: le Snes et l'Etat se sont mis d'accord pour des raisons opposées (le premier parce qu'il ne veut pas  encourager les hsa et le second pour faire quelques économies). C'est assez incroyable quand on y pense qu'un syndicat vote en faveur d'une diminution de revenus contre... rien !

Oui, c'était magnifique mais le SNES a écrit qu'en fait ils avaient en fait récupéré beaucoup plus via les larges distributions de primes mieux ciblées et le PPCR.

Ok. Je vois le raisonnement sauf que l'un n'empêchait pas l'autre et que si le PPCR a quelques avantages (prévisibilité des inspections, réduction des enjeux pour les moins bien notés), le gain n'est pas si évident à percevoir car l'application complète reste dans les mains du gouvernement et qu'elle demeure assez complexe. En tout cas, c'est pour moi, une excuse. Heureusement que les collègues ne s'intéressent pas trop à qui vote quoi et que finalement peu de gens ont été impactés.

Je pense comme toi. En gros, l'idée du SNES a été "tout le monde pareil" et sortir par le haut n'était pas le but (exit la prime, exit le grand choix, mais pour autant certains bénéficieront d'une accélération), la renonciation ayant déjà eu lieu.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Mathador le Ven 11 Jan 2019 - 3:05
@Bouboule a écrit:Alors, le commentaire du SNPDEN-Unsa ne manque pas de sel :

Philippe Vincent, secrétaire général du SNPDEN a écrit:
Une deuxième heure supplémentaire non refusable est plutôt une facilité supplémentaire et une souplesse de plus dans la gestion des moyens. L’heure supplémentaire pouvait être compliquée à gérer notamment quand on la dépassait de peu, par exemple quand un enseignant devait faire 1h15, 1h30 au lieu d’une heure. Là ça ne posera plus de problème.

Je pense que du coup il va ensuite espérer une 3è heure obligatoire pour régler le cas des collègues qui dépasseraient de peu la 2è et ainsi de suite... 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 3541156229

Les problèmes d'ajustement des services viennent aussi des grilles horaires ineptes: lorsqu'on décrète 3h30 de maths sur tout le cycle 4 et 2h30 de LV2 sur tout le collège alors que les ORS sont à 15 ou 18, cela constitue plus qu'un grain de sable dans le TRMD.
Et aussi de la disparition des PEGC, pour ce qui est des collèges.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
pogonophile
pogonophile
Fidèle du forum

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par pogonophile le Ven 11 Jan 2019 - 8:02
@Lagomorphe a écrit:
Je ne vois pas dans les propos du SNES une mise au cause spécifique et ciblée des seuls CdE : ce sont les derniers maillons de la hiérarchie, ils appliquent. Mais ce seront eux qui devront faire le sale boulot, et annoncer à certains collègues que leur poste est supprimé...sachant qu'ils auraient pu l'éviter, à condition de décider d'en supprimer un autre. Tout le monde en est conscient, il me semble. En tous cas dans mon établissement, personne n'a envie d'être sur le siège éjectable...ni sur celui du chef, qui s'apprête à se mettre inévitablement à dos plusieurs équipes disciplinaires à la fois.

N'avez-vous aucun moyen de protester contre le rôle détestable que l'EN va vous obliger à jouer ? De vous opposer d'une manière ou d'une autre à un ratio HSA/HP inapplicable ? (c'est une vraie question hein, pas une mise en cause sous forme interronégative).

Au niveau national, je n'ai pas suivi comment se positionnaient les syndicats. Le commentaire du SNPDEN cité ici est, isolé, plutôt maladroit puisqu'il laisse penser qu'on se réjouit de la chose. En ce qui me concerne je ne me réjouis pas, mais si on se place sur le plan pratique, il est certain que ce sera plus commode pour la répartition.
Au niveau d'un établissement, il est toujours possible de négocier, de rogner, de démontrer que ça ne peut pas rentrer. Chaque année je suis parvenu à arracher quelques aménagements, quelques heures, un peu de souplesse - sauf l'an dernier où il y a eu une baisse drastique à Paris et donc un raidissement certain. Cette baisse se poursuit cette année, ce sera donc encore plus âpre.

@Lagomorphe a écrit:
L'avant-dernière phrase m'inquiète:
@pogonophile a écrit:
C'est au contraire la garantie d'en demander plus qu'ils ne peuvent à certains.

Comment déterminerez-vous qui peut faire un peu plus et qui ne le peut pas ? Il faudrait une connaissance précise (et tout à fait inappropriée de la part d'un supérieur hiérarchique) de la vie privée et de l'état de santé des enseignants. Sans parler du fait qu'en lycée, "certains" risque de se transformer en "tous" avec dans certaines disciplines un triple nouveau programme (ex: SVT ou PC -> nouveau programme de 2nde + nouveau programme de 1ère Spécialité + nouveau programme de 1ère Enseignement Scientifique). C'est déjà un boulot énorme avec un service normal, ça va être monstrueux avec deux HSA.

Je ne trouve pas inapproprié d'avoir une certaine idée de l'état de santé des personnels, il me semble au contraire d'important d'y veiller. Qu'ils en parlent ou pas, on voit bien qui est en plein divorce, qui a un gros pépin et pas encore d'aménagement de poste, qui est plus vulnérable.
Halybel
Halybel
Niveau 9

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par Halybel le Ven 11 Jan 2019 - 10:39
@pogonophile a écrit:
@Lagomorphe a écrit:
Je ne vois pas dans les propos du SNES une mise au cause spécifique et ciblée des seuls CdE : ce sont les derniers maillons de la hiérarchie, ils appliquent. Mais ce seront eux qui devront faire le sale boulot, et annoncer à certains collègues que leur poste est supprimé...sachant qu'ils auraient pu l'éviter, à condition de décider d'en supprimer un autre. Tout le monde en est conscient, il me semble. En tous cas dans mon établissement, personne n'a envie d'être sur le siège éjectable...ni sur celui du chef, qui s'apprête à se mettre inévitablement à dos plusieurs équipes disciplinaires à la fois.

N'avez-vous aucun moyen de protester contre le rôle détestable que l'EN va vous obliger à jouer ? De vous opposer d'une manière ou d'une autre à un ratio HSA/HP inapplicable ? (c'est une vraie question hein, pas une mise en cause sous forme interronégative).

Au niveau national, je n'ai pas suivi comment se positionnaient les syndicats. Le commentaire du SNPDEN cité ici est, isolé, plutôt maladroit puisqu'il laisse penser qu'on se réjouit de la chose. En ce qui me concerne je ne me réjouis pas, mais si on se place sur le plan pratique, il est certain que ce sera plus commode pour la répartition.
Au niveau d'un établissement, il est toujours possible de négocier, de rogner, de démontrer que ça ne peut pas rentrer. Chaque année je suis parvenu à arracher quelques aménagements, quelques heures, un peu de souplesse - sauf l'an dernier où il y a eu une baisse drastique à Paris et donc un raidissement certain. Cette baisse se poursuit cette année, ce sera donc encore plus âpre.

@Lagomorphe a écrit:
L'avant-dernière phrase m'inquiète:
@pogonophile a écrit:
C'est au contraire la garantie d'en demander plus qu'ils ne peuvent à certains.

Comment déterminerez-vous qui peut faire un peu plus et qui ne le peut pas ? Il faudrait une connaissance précise (et tout à fait inappropriée de la part d'un supérieur hiérarchique) de la vie privée et de l'état de santé des enseignants. Sans parler du fait qu'en lycée, "certains" risque de se transformer en "tous" avec dans certaines disciplines un triple nouveau programme (ex: SVT ou PC -> nouveau programme de 2nde + nouveau programme de 1ère Spécialité + nouveau programme de 1ère Enseignement Scientifique). C'est déjà un boulot énorme avec un service normal, ça va être monstrueux avec deux HSA.

Je ne trouve pas inapproprié d'avoir une certaine idée de l'état de santé des personnels, il me semble au contraire d'important d'y veiller. Qu'ils en parlent ou pas, on voit bien qui est en plein divorce, qui a un gros pépin et pas encore d'aménagement de poste, qui est plus vulnérable.

Pratique, effectivement...Puis ensuite on pointera l'absentéisme des profs et on instaurera 3 jours de carences pour les punir, les vilains !


Quant à déterminer l'état de santé des personnels... Vaste blague, je ne remets pas en doute ta bienveillance, mais les CDE que j'ai côtoyé (5 en tout) n'avait aucune idée de mon "état de santé", d'ailleurs ils ne connaissaient rien à ma vie... Et c'est tout simplement parce qu'ils s'en foutent.
J'adore que tu cites le coté "souplesse" et donc managérial de cette décision, car c'est un peu se tirer une balle dans le pied. Quand on veut être "manager" d'une équipe, ba on se comporte comme tel en gérant l'humain. Quand on lit les témoignages ici et en SDP on se rend bien compte que beaucoup de CDE ne gèrent pas l'humain et se contentent de l'aspect "matériel" du métier...Donc quand on veut juste un côté de la tâche, c'est assez "cocasse".

Je ne remets pas en doute tes compétences, ni que toi tu gères bien l'humain mais c'est loin d'être la panacée.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
laMiss
laMiss
Expert spécialisé

2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9 - Page 5 Empty Re: 2e heure supplémentaire imposée dans le second degré : le projet de texte arrive. Adopté, p. 9

par laMiss le Ven 11 Jan 2019 - 18:47
@svain a écrit:Il me semble qu'il existe un moyen très simple pour contrer ces deux heures sup'...
Il s'agit simplement que les syndicats déposent un (des) préavis de grève sur l'année scolaire.  
Ceux qui ont (on va dire deux ou trois heures supplémentaires) font grève le jour où ils ont le plus d'heures de cours, et:
1) Ils ne perdront rien en terme de salaire (les deux heures sup' comblent largement la journée hebdomadaire de grève)
2) C'est complètement légale.
Fin de l'histoire

Il me semble en effet qu'au stade où nous en sommes, les syndicats et les enseignants devraient adopter une position beaucoup plus agressive. Rentrer dans le lard une bonne fois pour toute :
- mettre en œuvre l'idée de svain
- signifier le refus de la 2e HSA (même si le gouv. pourrait passer outre) et exiger un paiement de toute HSA à hauteur de l'heure poste, donc proportionnelle à l'échelon, tout en COMMUNIQUANT massivement auprès de l'opinion publique (et des collègues qui l'ignorent...) le fait que les HSA sont moins bien payées que les heures normales à partir d'un certain échelon. Les gens du privé trouve ça hallucinant, vraiment. Ils ont peine à le croire.
- ...
(à compléter)

_________________
Bonne route !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum