Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pourquoi 3,14159
Niveau 7

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Pourquoi 3,14159 le Ven 11 Jan 2019 - 15:27
La médiatisation de nos mal-êtres via les SR est intense. Mais le problème c'est que le nos regroupe trop de choses. Alors so-li-da-ri-té avant tout, dans le cas contraire retournons faire le dos rond dans nos salle de cours et basta.

Je pense que nous sommes à un tournant de l'Histoire, si les gens sensés n'y participent pas d'autres le feront et ce sera pire qu'avant.
Moonchild
Moonchild
Expert spécialisé

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Moonchild le Ven 11 Jan 2019 - 15:54
@Celadon a écrit:Trois petites remarques à ton intervention, Moon :
1. Ce ne sont pas les enseignants qui sont responsables du misérable niveau de l'enseignement. Pas plus que les autres fonctionnaires ne le sont de ce qu'on leur demande de faire. Ont-ils des états d'âme ? Il est demandé de mettre tous les fonctionnaires A (qui ont 5 ans minimum d'études sup et la réussite à un concours qui fut difficile, je le rappelle), sur un même plan de rémunération. Compliqué ?
2. Les réformes sont toujours idéologiques. Un grand audit ne le serait pas ? Qui le demanderait ? Ceux qui pondent/font appliquer les réformes en vigueur à auditer ? Par qui ?
3. Le soutien sans faille de l'institution face aux perturbateurs et aux parents qui les défendent me semble un préalable à l'amélioration des conditions de travail. Mais qui contrôlerait que localement "l'institution" ne se défausse pas ?

Dans l'ordre :

1. C'est pas faux, mais dans un contexte budgétaire aussi contraint, à moins d'être factuellement en position de force (comme le sont les policiers en temps de manifestations endémiques), si on veut obtenir une augmentation de salaire, on ne peut pas se permettre de négliger son acceptabilité par l'opinion publique ; que les enseignants ne soient pas responsables du désastre ne change pas grand chose à cette opinion qui au mieux s'approcherait de "d'accord ce n'est peut-être pas de leur faute, mais les enseignants doivent comprendre qu'on ne va pas les soutenir pour qu'ils soient payés davantage à continuer à faire du mauvais boulot".

2. C'est le point épineux, une sorte de coup de poker : on ne peut jamais préjuger de ce que donnerait un grand audit mais l'idée est compréhensible, acceptable et peut même être soutenue par l'opinion publique. Et puis tu noteras que ma formulation est sans ambiguïté sur le constat des réformes passées et ouvre la voie à une campagne d'information sur les méfaits du pédagogisme qui viendrait en complément à destination de ceux qui feraient l'effort de s'intéresser au sujet (il vaut mieux éviter de rentrer dans les détails au niveau des revendications car cela brouillerait le message). Dans l'immédiat cela permettrait d'obtenir un moratoire sur la réforme du lycée et peut-être même de faire passer la pilule de la revalorisation salariale des enseignants.

3. En fait, la mise en application de cette revendication serait entièrement tributaire du résultat du grand audit et les garanties sont évidemment plus faibles que pour une augmentation de salaire qui, une fois actée, est assurée (du moins jusqu'à ce que vienne une augmentation des prélèvements ou une nouvelle restriction, ou qu'une modification ultérieure du statut soit imposée en retour de manivelle) ; en dépit du caractère incertain de son effet, il me semble nécessaire de mettre au premier plan cette revendication car elle traduit une réalité majeure de notre métier que nous ne pouvons plus laisser passer sous silence.

Globalement, il ne faut pas oublier qu'un mouvement de revendication de ce type a aussi - et surtout - une dimension de communication à la fois auprès des responsables politiques et de l'opinion publique ; on ne peut donc pas se permettre d'être exhaustif ou trop "technique" car on devient alors illisible, mais on ne peut pas non plus occulter certaines grandes lignes du problème en se cantonnant à réclamer plus de pognon parce qu'on n'en a pas assez par rapport au niveau d'études et que d'autres corporations n'hésitent pas à en réclamer.
Si on veut faire un rapide tour de vue de la situation du métier d'enseignant dans une optique de médiatisation, je crois qu'on peut résumer le problème de manière assez synthétique au triptyque : dévalorisation des salaires - indiscipline dans les classes - réformes structurelles ineptes. C'est ce que j'ai essayé de traduire dans ma courte liste de commissions revendications.


Dernière édition par Moonchild le Ven 11 Jan 2019 - 15:57, édité 1 fois
Mathador
Mathador
Fidèle du forum

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Mathador le Ven 11 Jan 2019 - 15:57
@Moonchild a écrit:Si on veut faire un rapide tour de vue de la situation du métier d'enseignant dans une optique de médiatisation, je crois qu'on peut résumer le problème de manière assez synthétique au triptyque : dévalorisation des salaires - indiscipline dans les classes - réformes structurelles ineptes. C'est ce que j'ai essayé de traduire dans ma courte liste de commissions revendications.

Et encore, l'indiscipline et les réformes ineptes vont selon moi ensemble, même s'il me semble pertinent de citer les deux.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Moonchild
Moonchild
Expert spécialisé

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Moonchild le Ven 11 Jan 2019 - 16:04
@Mathador a écrit:
@Moonchild a écrit:Si on veut faire un rapide tour de vue de la situation du métier d'enseignant dans une optique de médiatisation, je crois qu'on peut résumer le problème de manière assez synthétique au triptyque : dévalorisation des salaires - indiscipline dans les classes - réformes structurelles ineptes. C'est ce que j'ai essayé de traduire dans ma courte liste de commissions revendications.

Et encore, l'indiscipline et les réformes ineptes vont selon moi ensemble, même s'il me semble pertinent de citer les deux.

Tu as parfaitement raison : vu de l'intérieur du système, il est évident que l'indiscipline est intimement liée aux réformes ineptes mais tu as aussi saisi que, vu de l'extérieur, le lien n'apparaît pas peut-être aussi clairement. Et puis, l'indiscipline est devenue une composante tellement majeure de la réalité du système éducatif et constitue un élément tellement parlant auprès du grand public qu'aucun manifeste ne peut l'éluder ou la minorer en ne lui consacrant pas une grande ligne spécifique.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par ProvençalLeGaulois le Ven 11 Jan 2019 - 17:20
@Mathador a écrit:
@Celadon a écrit:3. Le soutien sans faille de l'institution face aux perturbateurs et aux parents qui les défendent me semble un préalable à l'amélioration des conditions de travail. Mais qui contrôlerait que localement "l'institution" ne se défausse pas ?

Dans le secondaire, ce serait déjà que les rectorats cessent de mettre des bâtons dans les roues des chefs d'établissement qui convoquent le conseil de discipline. Et qu'ils ne réaffectent pas un multi-exclus dans un des établissements déjà fréquentés auparavant.

Vous avez des exemples concrets d'élèves exclus d'un établissement et réaffectés dans cet établissement sans que la décision du conseil de discipline ne soit cassée par la commission d'appel pour vice de forme ?

Parce que dans mon département, des poly-exclus, on en a un bon paquet (et des conseils de disciplines bien bien plus), et ils ne sont jamais réaffectés dans un établissement dont ils ont été exclus définitivement (c'est un peu le principe du mot définitif).

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Mathador
Mathador
Fidèle du forum

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Mathador le Ven 11 Jan 2019 - 17:43
Dans le collège où j'étais l'année dernière, c'était d'après mes collègues le cas d'une élève arrivée en cours d'année. Mais j'ai peut-être mal compris: ce n'était pas une de mes élèves donc je ne suis pas allé voir son dossier.
(et le collège n'est pas dans ton académie)

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
kensington
kensington
Esprit éclairé

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par kensington le Ven 11 Jan 2019 - 18:59
Barbara Lefebvre, dans le Figaro, n'est pas convaincue par "les crayons rouges".

Barbara Lefebvre : «Les Stylos rouges ne sont pas près d'être Gilets jaunes»
TFS
TFS
Niveau 5

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par TFS le Ven 11 Jan 2019 - 20:08
@kensington a écrit:Barbara Lefebvre, dans le Figaro, n'est pas convaincue par "les crayons rouges".

Barbara Lefebvre : «Les Stylos rouges ne sont pas près d'être Gilets jaunes»

J'aime bien son idée de mettre 0 à tout le monde tant que les revendications ne sont pas entendues... On pourrait continuer à évaluer normalement, mais en conservant les vraies notes par devers nous... Nous n'avons l'obligation de communiquer qu'aux fins de trimestre, cela pourrait le faire !
avatar
Enaeco
Fidèle du forum

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Enaeco le Ven 11 Jan 2019 - 20:15
@TFS a écrit:
@kensington a écrit:Barbara Lefebvre, dans le Figaro, n'est pas convaincue par "les crayons rouges".

Barbara Lefebvre : «Les Stylos rouges ne sont pas près d'être Gilets jaunes»

J'aime bien son idée de mettre 0 à tout le monde tant que les revendications ne sont pas entendues... On pourrait continuer à évaluer normalement, mais en conservant les vraies notes par devers nous... Nous n'avons l'obligation de communiquer qu'aux fins de trimestre, cela pourrait le faire !

Disons que ça va faire un peu de bruit au début et ensuite?
Les parents vont nous tomber dessus ou sur le chef. On leur expliquera que c'est un signe de protestation mais que pas d'inquiétude, les profs ont gardé les notes et communiqueront aux fins de trimestre.

Bref, ça va conduire à pas mal de sollicitation des parents. Qu'en fait-on ? On ignore et on laisse monter la tension ? On prend du temps pour expliquer, pour quels résultats ? Un peu plus de mépris de leur part ?
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Celadon le Ven 11 Jan 2019 - 20:25
Voilà, elle a mis le doigt sur ce qui rend les conditions de travail épouvantables: le management, la formation espe, l'infantilisation (elle ne parle pas du pouvoir des parents), outre les revendications salariales. Et fait le constat d'une certaine mollesse dans la contestation, en plus du mépris clairement affiché pour les GJ. 60 000 c'est la population d'une petite ville, ce n'est pas négligeable mais c'est moins de 8% des enseignants...
avatar
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par pseudo-intello le Ven 11 Jan 2019 - 23:50
Je préfère l'idée de mettre 20 à tout le monde, pour tourner en ridicule les demendes de "bienveillance" de l'institution.

.... j'aime la technique du "c'est ça que tu veux ? Ben tu l'auras". abi
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Celadon le Sam 12 Jan 2019 - 0:23
https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/entre-les-enseignants-des-ecarts-de-salaires-qui-persistent-803377.html#xtor=AL-13
Poussant plus loin l'analyse, les experts de l'OCDE ont comparé ces revenus avec ce que ces professeurs à haut niveau de diplôme universitaire gagneraient s'ils avaient opté pour une autre carrière. Le professeur des écoles est encore le grand perdant en gagnant seulement 72 % de ce qu'il pourrait escompter avec son niveau de diplôme s'il travaillait ailleurs que dans l'Éducation nationale. La perte est moindre au collège (86 %) et presque nulle au lycée (95 %).

On notera toutefois que le professeur de lycée français gagne nettement moins que ses collègues de même niveau dans certains pays : 14 % de moins que l'enseignant finlandais ou américain, 28 % de moins qu'un Néerlandais, et surtout 54 % de moins que son voisin allemand.
avatar
Melyne5
Niveau 9

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Melyne5 le Sam 12 Jan 2019 - 10:15
@kensington a écrit:Barbara Lefebvre, dans le Figaro, n'est pas convaincue par "les crayons rouges".

Barbara Lefebvre : «Les Stylos rouges ne sont pas près d'être Gilets jaunes»
Chronique très pertinente. En effet, qu'est devenu le #pasdevague ? Elle n'a pas tort: la seule revendication pour les salaires laisse penser que tout va bien dans les établissements et qu' avec du fric en plus on accepterait mieux des conditions lamentables de travail....ça interroge !
La réponse à la question posée ici est claire :
http://www.neoprofs.org/t120940-sondage-si-vous-deviez-choisir-quelle-est-pour-vous-la-revendication-prioritaire-salaires-ou-conditions-de-travail?highlight=conditions
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 7

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Pourquoi 3,14159 le Dim 13 Jan 2019 - 17:39
Un débat sur France 3 : Le mouvement des stylos rouges dans l'Education Nationale

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Jenny
Jenny
Modérateur

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Jenny le Mer 16 Jan 2019 - 16:35
Rappel : Le forum n'a pas vocation à servir de plate-forme pour l'organisation du mouvement.
Contenu sponsorisé

Re: Discussion autour de la médiatisation des Stylos Rouges

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum