Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Hélips
Modérateur

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Hélips le Dim 13 Jan 2019 - 11:18
@Babarette a écrit:Je le conçois, mais que dire de ceux qui refont des enfants alors qu'ils ont déjà du mal à éduquer ceux qu'ils ont déjà? On peut faire une (grosse) erreur une fois, mais pas trois à cinq fois. L'enjeu est bien trop important.
Bon, la lecture des derniers posts (pas seulement celui-ci) me file un peu la nausée. Je vous suggère de lire attentivement le fil jeunes parents. Et d'expliquer à toutes celles qui ont posté là-bas que quand même, déjà qu'elles ont galéré avec le premier, elles auraient pu penser à la ligature les trompes, non ?
maikreeeesse
maikreeeesse
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par maikreeeesse le Dim 13 Jan 2019 - 11:20
@Hélips a écrit:
@Babarette a écrit:Je le conçois, mais que dire de ceux qui refont des enfants alors qu'ils ont déjà du mal à éduquer ceux qu'ils ont déjà? On peut faire une (grosse) erreur une fois, mais pas trois à cinq fois. L'enjeu est bien trop important.
Bon, la lecture des derniers posts (pas seulement celui-ci) me file un peu la nausée. Je vous suggère de lire attentivement le fil jeunes parents. Et d'expliquer à toutes celles qui ont posté là-bas que quand même, déjà qu'elles ont galéré avec le premier, elles auraient pu penser à la ligature les trompes, non ?

+1
Merci Helips !
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Mathador le Dim 13 Jan 2019 - 11:21
@Lefteris a écrit:Quant à la dégressivité =ou progressivité selon l'angle considéré - des allocs, ce n'est pas injuste. Pas plus que le prix variable du ticket de cantine, des entrées à la piscine, du centre aéré et tout un tas de choses.

Effectivement, sur le principe ce n'est pas injuste. Dans la pratique, lorsque l'on arrive à ceci:
Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Welfar10
c'est injuste. Je ne sais pas si un travail récapitulatif similaire a été fait en France, mais je peux déjà mentionner l'exemple simple du RSA activité, qui est dégressif à 38%. Cela veut dire que si l'on considère ensemble le RSA et l'impôt sur le revenu, la première tranche d'imposition n'est pas à 0% mais à 38% (non pas sous forme d'impôt, mais sous forme de RSA en moins). On repasse ensuite à 0%, puis 14%, etc. Et encore, j'ai pris un exemple moins embêtant que d'autres: les bourses étudiantes, par exemple, fonctionnent par échelons donc provoquent des discontinuités comme sur le graphique ci-dessus.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Dalva
Dalva
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Dalva le Dim 13 Jan 2019 - 11:35
@Rosanette a écrit:Sur le chapitre des vêtements, on sait bien qu'en soi ça n'est pas un problème ; la fast fashion a fait son œuvre, le marché de l'occasion, les friperies, les Emmaüs, sont saturés de fringues qu'ils vendent du coût à prix raisonnable. On peut rhabiller tout le monde pour que dalle (et pas comme des loqueteux), à condition de se défaire de l'achat neuf, qu'on soit riche ou pauvre d'ailleurs.
Tu raisonnes comme quelqu'un qui n'a pas besoin de voiture pour trouver la boulangerie la plus proche. Quand on n'a pas de voiture et que la friperie et Emmaüs sont dans des villes à 20 bornes ou plus de notre village, que le billet de train (train supprimé depuis le 22 décembre, d'ailleurs) aller pour l'une de ces villes coûte 7€ (donc 14€ l'aller retour pour trouver des vêtements pas cher...), ce n'est pas si simple. Heureusement, on a quand même un vestiaire Saint Vincent de Paul, ici, ouvert deux heures le mercredi après-midi et le vendredi après-midi. Quand on est pauvre, pourquoi est-ce qu'on aurait le choix des horaires pratiques ?

Quoi qu'il en soit, tout le monde s'habille d'occasion, ici, grâce aux différentes possibilités (annonces au supermarché, bon coin, donnons.org, etc.). Ça n'empêche pas les gens d'avoir envie d'un achat neuf de temps en temps (et notamment pour les chaussures).

@Slinky a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Slinky a écrit:

Merci veneration

Et d'ailleurs, j'aimerais que les allocations ne soient pas modulées en fonction des plafonds de ressources. C'est injuste.
Si on retire les allocations aux familles (que les parents soient responsables ou non) des enfants qui pourrissent la vie des autres à l'école, cela permettra peut-être de les faire réfléchir sur leurs actes. Il n'y a pas maman et papa d'un côté, et le fils ou la fille qui tyrannise de l'autre bout. On pénalise le "groupe famille".
Attention, je ne parle pas de "supprimer" les diverses allocations,  mais d'affecter cet argent  à ce à quoi il est destiné, de l'encadrer en quelque sorte, dans l'intérêt de tout le monde. Dans les métiers où il y a une indemnité d'habillement, l'emploi de cet argent est vérifié, personne ne s'en offusque. Pareil pour les indemnités de transport.  Pourquoi s'offusquer d'un contrôle du matériel scolaire ? du fait que l'élève peut manger à la cantine ? Pourquoi ne pas affecter  une partie de l'argent au suivi dont a besoin le violent ? Quant à la dégressivité , ou progressivité selon l'angle considéré, des allocs, ce n'est pas injuste. Pas plus que le prix variable du ticket de cantine, des entrées à la piscine, du centre aéré et tout un tas de choses. Mais la dépense publique  visant à un intérêt public, les  conditions et les contrôles n'ont rien d'aberrant.

En ce qui concerne la suppression, je répondais au sujet initial.
Je considère que les allocations (familiales) devraient être universelles.
Les allocations familiales sont universelles.

Lefteris, justement, une allocation n'est pas une indemnité. Il faudrait changer son statut pour s'arroger le droit de demander des comptes à son propos. La mise sous tutelle reste possible : il suffit que la personne soit mise sous tutelle, pour tout. C'est très rare, complexe, ça impose des obligations de malade, et les personnes tutelles font parfois d'énormes conneries, l'argent n'est pas forcément mieux géré, je pense qu'on peut demander à une des Néo ce qu'elle a à en dire.

Babarette, excuse-moi, mais tu réfléchis comme quelqu'un  d'éduqué qui n'a pas d'enfant et tous les moyens à disposition pour ne pas tomber enceinte par accident, c'est-à-dire rationnellement.

Un de mes élèves de 4e pensait que le système digestif se composait de la bouche et de l'estomac (et que donc nos excréments sont dans notre estomac avant de sortir), et ce alors même que le système digestif est traité en primaire et en collège.
Plusieurs élèves de lycée professionnel pensaient, après intervention spécifique sur ce thème, pouvoir tomber enceintes par la bouche (leur logique est qu'on prend la pilule par la bouche, donc c'est le même chemin).
Bref : tout dans la vie n'est pas le résultat d'une intense réflexion réussie. Si c'était le cas, nous ne serions pas profs de lettres, si ?
Babarette
Babarette
Grand Maître

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 11:36
@maikreeeesse a écrit:Il faudrait aussi interdire tous les enfants réparateurs de relations: ceux qui existent parce que les parents ont pensé que cela allait relancer leur couple. Et là on dépasse les critères de pauvres et autres. Qui prendrait la responsabilité de légitimer les futurs enfants ? Rien que de l'imaginer, cela m'horrifie.

On est d'accord sur l'idée que faire des enfants pour de mauvaises raisons doit être évité.

@Rosanette a écrit:
@Babarette a écrit:Je le conçois, mais que dire de ceux qui refont des enfants alors qu'ils ont déjà du mal à éduquer ceux qu'ils ont déjà? On peut faire une (grosse) erreur une fois, mais pas trois à cinq fois. L'enjeu est bien trop important.

Ce genre de considérations n'a pas grand sens dès lors qu'on envisage pas la stérilisation sur critères socio-juridiques - ce qui, je crois, en démocratie, est heureux.

C'est comme l'ancien ministre Cochet qui voudrait des allocs dégressives pour que les gens fassent moins d'enfants ; on en fait quoi concrètement des gosses ? Du soylent green ?

Ah mais je ne veux pas une ligature des trompes, juste que les gens utilisent leur cerveau et soient responsables.

@Helips Je ne peux pas, je n'ai pas accès au restreint. Moi, ce qui me donne la nausée, c'est de voir des gens qui ne savent pas s'occuper de leurs enfants, qui en font alors qu'ils leur tapent dessus, qui ne peuvent pas supporter les premiers et qui leur font des petits frères. A un moment, il faut être responsable, c'est tout ce que je dis.
Je ne crois pas que qui que ce soit sur ce forum éduque ses enfants avec une ceinture, en fasse en n'ayant pas les moyens de loger et nourrir les premiers, ou que sais-je.

"Oh mon Dieu, quelqu'un considère qu'un enfant est une lourde responsabilité à ne pas prendre à la légère, j'ai la nausée". :rollingeyes:
Ça, je ne comprends pas.


@Dalva J'ai tendance à souhaiter que chacun soit suffisamment éclairé pour prendre de bonnes décisions quand elles sont importantes. C'est ce qui pousse, en partie, à devenir enseignant, non?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Rosanette
Expert

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Rosanette le Dim 13 Jan 2019 - 11:41
@Dalva a écrit:
@Rosanette a écrit:Sur le chapitre des vêtements, on sait bien qu'en soi ça n'est pas un problème ; la fast fashion a fait son œuvre, le marché de l'occasion, les friperies, les Emmaüs, sont saturés de fringues qu'ils vendent du coût à prix raisonnable. On peut rhabiller tout le monde pour que dalle (et pas comme des loqueteux), à condition de se défaire de l'achat neuf, qu'on soit riche ou pauvre d'ailleurs.
Tu raisonnes comme quelqu'un qui n'a pas besoin de voiture pour trouver la boulangerie la plus proche. Quand on n'a pas de voiture et que la friperie et Emmaüs sont dans des villes à 20 bornes ou plus de notre village, que le billet de train (train supprimé depuis le 22 décembre, d'ailleurs) aller pour l'une de ces villes coûte 7€ (donc 14€ l'aller retour pour trouver des vêtements pas cher...), ce n'est pas si simple. Heureusement, on a quand même un vestiaire Saint Vincent de Paul, ici, ouvert deux heures le mercredi après-midi et le vendredi après-midi. Quand on est pauvre, pourquoi est-ce qu'on aurait le choix des horaires pratiques ?

Quoi qu'il en soit, tout le monde s'habille d'occasion, ici, grâce aux différentes possibilités (annonces au supermarché, bon coin, donnons.org, etc.). Ça n'empêche pas les gens d'avoir envie d'un achat neuf de temps en temps (et notamment pour les chaussures).


Pardon ? Je réagis comme quelqu'un qui a Internet (ça tombe bien c'est aussi le sujet !) et qui voit assez facilement que sur leboncoin ou Vinted, pour citer les plus courants, des lots entiers de vêtements existent pour rien.
Je ne parle même pas des vide-greniers qui ne sont pas l'apanage des bobos à vélo.
Slinky
Slinky
Niveau 10

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Slinky le Dim 13 Jan 2019 - 11:49
@Dalva a écrit:Les allocations familiales sont universelles.

Pas du tout. Elles sont modulées.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
Lefteris
Lefteris
Empereur

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Lefteris le Dim 13 Jan 2019 - 11:51
@Dalva a écrit:
Lefteris, justement, une allocation n'est pas une indemnité. Il faudrait changer son statut pour s'arroger le droit de demander des comptes à son propos. La mise sous tutelle reste possible : il suffit que la personne soit mise sous tutelle, pour tout. C'est très rare, complexe, ça impose des obligations de malade, et les personnes tutelles font parfois d'énormes conneries, l'argent n'est pas forcément mieux géré, je pense qu'on peut demander à une des Néo ce qu'elle a à en dire.
J'utilise le terme générique, pas juridique, de tutelle. Bref, d'une manière ou d'une autre, la collectivité contrôle l'objet de l'effort qu'elle consent, selon des règles claires bien entendu. Si les allocations familiales ne servent pas à la famille, si les allocations de rentrée scolaire ne correspondent pas à la scolarité, je ne vois pas où se trouve l'intérêt de la société.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Dalva
Dalva
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Dalva le Dim 13 Jan 2019 - 11:54
Babarette, je suis tombée enceinte de mon premier alors que je ne connaissais le père que depuis un mois et que je préparais le CAPES (sans certitude de l'avoir, donc). Lui ne travaillait pas, n'avait aucune chance d'avoir le CAPES (Et d'ailleurs ne l'a pas eu, fort heureusement) et n'était pas franchement stable psychologiquement en raison d'un très grand malheur qu'il avait subi.
La seule question qu'on s'est posée, c'est de savoir si on voulait un enfant ensemble, donc si on envisageait de passer notre vie ensemble. La réponse était oui, et on s'est débrouillés. Quand on a fait le deuxième, on n'avait pas beaucoup plus d'argent mais on savait qu'on pouvait se priver pour que ça passe. H&M et les magasins d'occasion étaient mes amis. J'ai eu un sacré paquet de machins pas pratiques à moitié déglingués pendant des années, et mes filles ont souvent été habillées comme des épouvantails avec des machins trop grands pour elles. Pas de vacances, pas de chambre parentale, pas de loisirs. Mais on était bien, et il y avait des livres (pas trop, je me faisais enguirlander quand j'en achetais). Pas de télé, pas de téléphone portable (ah si, un, pour pouvoir prévenir mon conjoint que j'accouchais car il avait trouvé un boulot loin et ne dormait pas toujours chez nous, du coup), et voilà. Nos enfants s'en tirent pas trop mal, matériellement et physiquement au moins. (Je ne préjugerai pas de ce qu'on a fait d'eux psychiquement.)
Si je m'étais pliée à ton raisonnement froid, je n'aurais pas d'enfant. Ces trois magnifiques personnes intelligentes, pleines d'humour, en bonne santé et pleines de bonté n'existeraient pas. Nous ne serions pas une famille.

Les gens sans moyens ont le droit d'être une famille.

Ce message n'a aucun rapport avec les allocations mais répond aux propos de Babarette.
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par ProvençalLeGaulois le Dim 13 Jan 2019 - 11:58
@Slinky a écrit:
@Dalva a écrit:Les allocations familiales sont universelles.

Pas du tout. Elles sont modulées.

Depuis quelques années seulement, et à partir de 68 000€ de revenus par an pour le foyer...

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Babarette
Babarette
Grand Maître

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 12:01
Dalva, je parle de nourrir, habiller et loger. Tu n'as pas mis cinq enfants dans la même pièce, tu leur as mis des pulls chauds pour l'hiver. Beaucoup de gens s'habillent chez H&M, je m'habille d'occasion, ça n'est pas un problème.
Je parle des personnes qui ne peuvent pas s'occuper de leurs enfants, qui en font cinq quand déjà deux étaient difficiles, pas de ceux qui ont un "enfant surprise" qui est le premier, qu'ils veulent garder, quitte à galérer un peu, mais qui peuvent l'habiller, le loger, le nourrir et qui ont envie de l'élever, pas juste de pouponner.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
scot69
scot69
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par scot69 le Dim 13 Jan 2019 - 12:11
@maikreeeesse a écrit:Il faudrait aussi interdire tous les enfants réparateurs de relations: ceux qui existent parce que les parents ont pensé que cela allait relancer leur couple. Et là on dépasse les critères de pauvres et autres. Qui prendrait la responsabilité de légitimer les futurs enfants ? Rien que de l'imaginer, cela m'horrifie.

J'ai vu plusieurs cas similaires, dont 2 dans ma propre famille. Les choses ont très mal tourné par la suite, ça a précipité la chute des couples, les enfants servent de bouclier et d'outil de vengeance (voir de monnaie d'échange). Les couples se haïssent désormais et les pauvres enfants souffrent beaucoup.

Autre cas: j'avais un élève il y a 2 3 ans, absolument infect et très "malsain" dans son comportement. Il n'avait jamais son matériel malgré nos innombrables remarques, avertissements... avant de découvrir que suite à un divorce très conflictuel, son père lui avait confisqué ses affaires et s'en servait pour faire du chantage à lui et à sa mère.

Désolé, je m'éloigne du sujet!
maikreeeesse
maikreeeesse
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par maikreeeesse le Dim 13 Jan 2019 - 12:18
@scot69 a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Il faudrait aussi interdire tous les enfants réparateurs de relations: ceux qui existent parce que les parents ont pensé que cela allait relancer leur couple. Et là on dépasse les critères de pauvres et autres. Qui prendrait la responsabilité de légitimer les futurs enfants ? Rien que de l'imaginer, cela m'horrifie.

J'ai vu plusieurs cas similaires, dont 2 dans ma propre famille. Les choses ont très mal tourné par la suite, ça a précipité la chute des couples, les enfants servent de bouclier et d'outil de vengeance (voir de monnaie d'échange). Les couples se haïssent désormais et les pauvres enfants souffrent beaucoup.

Autre cas: j'avais un élève il y a 2 3 ans, absolument infect et très "malsain" dans son comportement. Il n'avait jamais son matériel malgré nos innombrables remarques, avertissements... avant de découvrir que suite à un divorce très conflictuel, son père lui avait confisqué ses affaires et s'en servait pour faire du chantage à lui et à sa mère.

Désolé, je m'éloigne du sujet!

On connait tous des cas comme cela, des personnes qui peuvent être défaillants un temps donné (je ne parle de maltraitance bien sûr). Avant d'avoir un enfant on ne sait pas quel parent on va être; certains vont être super malgré un passif compliqué,  d'autres "bien sous tout rapport" n'y arrivent pas, une dépression, la maladie peuvent arriver à tout le monde. On ne peut pas prévoir et donner a priori un  ticket ou non validant l'envie d'un enfant et surtout sur quels critères ? Même pour des personnes handicapées c'est compliqué: où mettons la limite ? l'autonomie du couple, enfant en danger, un niveau de QI (70 c'est ok mais pas 69 ?)


Dernière édition par maikreeeesse le Dim 13 Jan 2019 - 12:21, édité 1 fois
Dalva
Dalva
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Dalva le Dim 13 Jan 2019 - 12:19
@Babarette a écrit:Dalva, je parle de nourrir, habiller et loger. Tu n'as pas mis cinq enfants dans la même pièce, tu leur as mis des pulls chauds pour l'hiver. Beaucoup de gens s'habillent chez H&M, je m'habille d'occasion, ça n'est pas un problème.
Je parle des personnes qui ne peuvent pas s'occuper de leurs enfants, qui en font cinq quand déjà deux étaient difficiles, pas de ceux qui ont un "enfant surprise" qui est le premier, qu'ils veulent garder, quitte à galérer un peu, mais qui peuvent l'habiller, le loger, le nourrir et qui ont envie de l'élever, pas juste de pouponner.
Mais enfin, notre décision était tout sauf rationnelle ! Nous n'avions pas les moyens d'élever un enfant, aucune certitude quant à l'avenir de notre couple, aucune certitude quant à notre capacité à élever un enfant ! Cela aurait pu être une catastrophe. Nous aurions pu nous séparer au bout de deux mois, ne trouver aucun travail, être incapables de nous intéresser à cet enfant après ses deux ans... Personne ne peut prévoir.
Babarette
Babarette
Grand Maître

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 12:21
J'ai bien dit que je comprenais bien qu'on en fasse un et que ça tourne mal, mais pas qu'on en ait déjà, que ça se passe mal et qu'on continue d'en faire.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Dalva
Dalva
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Dalva le Dim 13 Jan 2019 - 12:22
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@Slinky a écrit:
@Dalva a écrit:Les allocations familiales sont universelles.

Pas du tout. Elles sont modulées.

Depuis quelques années seulement, et à partir de 68 000€ de revenus par an pour le foyer...
Exactement. Et je peux te dire qu'à ce niveau de revenus, les allocations familiales, c'est comme de l'argent de poche, c'est un plus qu'on est content d'avoir mais qui ne sert absolument pas directement aux enfants. C'est ce qui fait qu'on engage des travaux ou change de voiture sans trop se poser de questions (quand on ne vit pas dans une ville où le logement est ultra cher, bien sûr).
Slinky
Slinky
Niveau 10

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Slinky le Dim 13 Jan 2019 - 12:31
@Dalva a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@Slinky a écrit:
@Dalva a écrit:Les allocations familiales sont universelles.

Pas du tout. Elles sont modulées.

Depuis quelques années seulement, et à partir de 68 000€ de revenus par an pour le foyer...
Exactement. Et je peux te dire qu'à ce niveau de revenus, les allocations familiales, c'est comme de l'argent de poche, c'est un plus qu'on est content d'avoir mais qui ne sert absolument pas directement aux enfants. C'est ce qui fait qu'on engage des travaux ou change de voiture sans trop se poser de questions (quand on ne vit pas dans une ville où le logement est ultra cher, bien sûr).

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 1665347707. Des allocs réduites, des taxes, des impôts, quasiment pas d'aides, pas de bourses...finalement, ceux qui touchent le cocktail d'aides et d’exonérations s'en sortent presque mieux que les classes moyennes assassinées.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
dita
dita
Habitué du forum

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par dita le Dim 13 Jan 2019 - 12:34
@Dalva a écrit:
Exactement. Et je peux te dire qu'à ce niveau de revenus, les allocations familiales, c'est comme de l'argent de poche, c'est un plus qu'on est content d'avoir mais qui ne sert absolument pas directement aux enfants. C'est ce qui fait qu'on engage des travaux ou change de voiture sans trop se poser de questions (quand on ne vit pas dans une ville où le logement est ultra cher, bien sûr).
C'est chouette, les alloc argent de poche. Des gens payent des impôts plus ou moins importants et ont moins d'argent de poche. Mais c'est pas grave, c'est pour en donner aux autres.
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Mathador le Dim 13 Jan 2019 - 12:36
@Slinky a écrit:Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 1665347707. Des allocs réduites, des taxes, des impôts, quasiment pas d'aides, pas de bourses...finalement, ceux qui touchent le cocktail d'aides et d’exonérations s'en sortent presque mieux que les classes moyennes assassinées.

Cf. le graphique que j'ai précédemment posté concernant les seuils des aides sociales en Pennsylvanie. Mais ce n'est pas prêt d'évoluer, car le système dit démocratique représentatif encourage ce genre de pratique: les plus pauvres sont très nombreux donc influencent directement les élections, et les plus riches contrôlent les médias donc indirectement les élections.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
Cath
Bon génie

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Cath le Dim 13 Jan 2019 - 12:38
@Lefteris a écrit:
@Slinky a écrit:

Merci veneration

Et d'ailleurs, j'aimerais que les allocations ne soient pas modulées en fonction des plafonds de ressources. C'est injuste.
Si on retire les allocations aux familles (que les parents soient responsables ou non) des enfants qui pourrissent la vie des autres à l'école, cela permettra peut-être de les faire réfléchir sur leurs actes. Il n'y a pas maman et papa d'un côté, et le fils ou la fille qui tyrannise de l'autre bout. On pénalise le "groupe famille".
Attention, je ne parle pas de "supprimer" les diverses allocations,  mais d'affecter cet argent  à ce à quoi il est destiné, de l'encadrer en quelque sorte, dans l'intérêt de tout le monde. Dans les métiers où il y a une indemnité d'habillement, l'emploi de cet argent est vérifié, personne ne s'en offusque. Pareil pour les indemnités de transport.  Pourquoi s'offusquer d'un contrôle du matériel scolaire ? du fait que l'élève peut manger à la cantine ? Pourquoi ne pas affecter  une partie de l'argent au suivi dont a besoin le violent ou le pénible patenté ? Quant à la dégressivité =ou progressivité selon l'angle considéré - des allocs, ce n'est pas injuste. Pas plus que le prix variable du ticket de cantine, des entrées à la piscine, du centre aéré et tout un tas de choses. Mais la dépense publique  visant à un intérêt public, les  conditions et les contrôles n'ont rien d'aberrant.

Entièrement d'accord.
De même que, comme l'a fait remarquer quelqu'un plus haut, l'apl n'est versée que si le loyer est payé.
Chacun fait ce qu'il veut des sous qu'il gagne (dans la limite du légal), mais lorsqu'il s'agit d'allocations, c'est à dire d'aides financières de l'état, pouvoir en contrôler un minimum l'usage est la moindre des choses.
L'allocation de rentrée scolaire doit servir à acheter des fournitures scolaires. Et les vêtements n'en font pas partie puisque école ou pas, les enfants devraient être habillés.
Pour ce qui est du pc, dans mon département, les élèves ont été fournis gratuitement à leur entrée au collège. Ça a été la grande gabegie. Les pc se retrouvaient en vente sur le Bon Coin dans la semaine suivante, le logo du conseil général même pas masqué. Les élèves les maltraitaient, et toute demande de travail sur pc se voyait opposer un "Oh mais il est en panne, il ne marche jamais ! D'ailleurs j'ai cassé 'écran !" alors que parent d'élève moi-même, je savais que le service dépannage était très réactif.

Donc oui, un regard minimum, c'est normal.
avatar
wilfried12
Niveau 10

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par wilfried12 le Dim 13 Jan 2019 - 12:57
@Slinky a écrit:
@Dalva a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@Slinky a écrit:

Pas du tout. Elles sont modulées.

Depuis quelques années seulement, et à partir de 68 000€ de revenus par an pour le foyer...
Exactement. Et je peux te dire qu'à ce niveau de revenus, les allocations familiales, c'est comme de l'argent de poche, c'est un plus qu'on est content d'avoir mais qui ne sert absolument pas directement aux enfants. C'est ce qui fait qu'on engage des travaux ou change de voiture sans trop se poser de questions (quand on ne vit pas dans une ville où le logement est ultra cher, bien sûr).

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 1665347707. Des allocs réduites, des taxes, des impôts, quasiment pas d'aides, pas de bourses...finalement, ceux qui touchent le cocktail d'aides et d’exonérations s'en sortent presque mieux que les classes moyennes assassinées.

J'imagine que tu es dans le cas ou tu ne touches pas les allocations familiales en entier, mais as tu calculé combien fait économiser d’impôts la part supplémentaire ?(ou les parts si 3 enfants et plus).

ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par ProvençalLeGaulois le Dim 13 Jan 2019 - 13:01
Ah ces fameux pauvres qui vivent beaucoup mieux avec leurs aides faramineuses, ça faisait longtemps...
Le forum me désespère de plus en plus ces derniers temps.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Thalia de G le Dim 13 Jan 2019 - 13:12
@ProvençalLeGaulois a écrit:Ah ces fameux pauvres qui vivent beaucoup mieux avec leurs aides faramineuses, ça faisait longtemps...
Le forum me désespère de plus en plus ces derniers temps.
Nan, tu n'as rien compris.
Il y a plusieurs catégories de pauvres.
- Les vrais pauvres.
- Les vrais-faux pauvres qui profitent du système.
- Les faux-vrais pauvres qui profitent du système.
C'est ironique, bien sûr.

Parmi tous ceux qui interviennent, lesquels ont été allocataires de l'ARS ?
Levez le doigt. Je lève le doigt, j'ai dû me serrer la ceinture à une époque de ma jeunesse et je vous assure que ce n'était pas drôle, mais alors pas du tout. humhum

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Babarette
Babarette
Grand Maître

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 13:15
Oui, le coup des allocations qui permettent d'être bien riche, c'est du n'importe quoi. Non, on n'est pas riche quand on touche une allocation. Même si certains savent mal gérer leur argent, ça, difficile de le nier.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Cath
Bon génie

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Cath le Dim 13 Jan 2019 - 13:17
Je n'ai pas lu ça.
Rendash
Rendash
Bon génie

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Rendash le Dim 13 Jan 2019 - 13:23
@Thalia de G a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:Ah ces fameux pauvres qui vivent beaucoup mieux avec leurs aides faramineuses, ça faisait longtemps...
Le forum me désespère de plus en plus ces derniers temps.
Nan, tu n'as rien compris.
Il y a plusieurs catégories de pauvres.
- Les vrais pauvres.
- Les vrais-faux pauvres qui profitent du système.
- Les faux-vrais pauvres qui profitent du système.


Salauds de pauvres. Ils coûtent un pognon de dingue, ces gens-là. Et en plus, ils font des conneries avec.

"Et c'est nous qui paye".

_________________
Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 5 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum