anipassion.com
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par pseudo-intello le Dim 13 Jan 2019 - 18:42
@Thalia de G a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
Désolée, j'ai ôté le nom de Verdurette.

Depuis quelques semaines, quand je tape un message, au lieu des balises et des codes visibles entre crochet, j'ai des cadres jaunes qui apparaissent systématiquement, et je en sais pas si c'était un bug, mais quand j'ai tapé le message, il n'y avait pas de nom qui s'affichait sur la citation. Ce n'est qu'en voyant il y a une minute le post de Verdurette que je suis allée revoir le message, et que j'ai ôté l'erreur.
Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Captur66Il faut basculer le mode d'édition en cliquant sur l'icône de droite.

Merci ! Je viens d'essayer et je trouve ça beaucoup plus simple. Very Happy
Himpy
Himpy
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Himpy le Dim 13 Jan 2019 - 18:44
Oui, malheureusement...on fait quoi alors ? On stérilise ?

Sinon on pourrait aussi penser que les politiques publiques de santé et d'éducation pourraient justement éduquer et prévenir pour limiter la casse.
Mais bon, ça coûte un pognon de diiiiingue alors...
Babarette
Babarette
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 18:48
@Verdurette a écrit:Pour réfléchir il faut pouvoir réfléchir. C'est ce qu'on essaie de t'expliquer depuis deux pages.

Je suis étonnée que des enseignants qui se plaignent que leurs élèves ne travaillent pas deviennent soudain des défenseurs du droit à faire ce qu'on veut sans réfléchir quand il s'agit de faire des enfants.

Bolas a écrit:
@Babarette a écrit:Je suis contre le permis d'avoir des enfants, le fait de fliquer les gens à qui on file des allocs
Si on donne de l'argent, ça donne un droit de regard non pas des technocrates mais de la société solidaire. Plutôt que de donner de l'argent on devrait donner des avantages en nature centrés sur l'enfant. ça éviterait quelques détournements fâcheux des allocs. Les collèges/lycées devraient filer le matériel plutôt que de filer de l'argent avec une alloc rentrée scolaire.

Je considère qu'il faudrait effectivement que les fournitures soient achetées par les établissements, mais on ne va pas fournir les vêtements.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Delia
Delia
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Delia le Dim 13 Jan 2019 - 18:48
Sur le thème des femmes qui veulent des bébés et non des enfants, lire le beau roman de Gisèle Pineau, Cent vies et des poussières. L'auteur est infirmière en psychiatrie, qui plus est.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
William Foster
William Foster
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par William Foster le Dim 13 Jan 2019 - 18:52
@Babarette a écrit:
@Verdurette a écrit:Pour réfléchir il faut pouvoir réfléchir. C'est ce qu'on essaie de t'expliquer depuis deux pages.

Je suis étonnée que des enseignants qui se plaignent que leurs élèves ne travaillent pas deviennent soudain des défenseurs du droit à faire ce qu'on veut sans réfléchir quand il s'agit de faire des enfants.

Ta réponse donne étonnamment raison à Verdurette. Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 1482308650

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
User23080
Niveau 3

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par User23080 le Dim 13 Jan 2019 - 18:53
@Babarette a écrit:on ne va pas fournir les vêtements.
Bons d'achat ou un truc du même genre?
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par doubledecker le Dim 13 Jan 2019 - 19:04
@dita a écrit:Donc, il existe des gens qui peuvent traverser la vie dans l'aveuglement le plus complet, l'ignorance la plus crasse et la bêtise la plus affligeante, tout cela, à nos crochets.
C'est [modéré] , parce que quand on fait de moindres erreurs on paye. Parfois très cher. Mais on ne fait payer que ceux qui le peuvent.

Oh ben si c'était si simple ce serait tellement bien. .... as tu envisagé deux secondes d'imaginer la vie de m. ... que connaissent certains?  Tu vois ça fait 2 ans que je fais fonction de directrice de segpa,  deux ans que j'ai vraiment le nez dans ce que vivent mes élèves. Je peux t'assurer que pour payer ils payent. Alors pas comme toi tu l'entends,  pas en monnaie sonnante et trébuchante tout simplement parce qu'ils n'en ont pas la queue d'un. Mais leur vie est loin d'être enviable.


Dernière édition par mafalda16 le Dim 13 Jan 2019 - 19:18, édité 1 fois (Raison : propos hors charte)

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Verdurette le Dim 13 Jan 2019 - 19:06
Babarette, devant cet océan de mauvaise foi, je renonce.
Philomène87
Philomène87
Expert

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Philomène87 le Dim 13 Jan 2019 - 19:09
@Verdurette a écrit:Babarette, devant cet océan de mauvaise foi, je renonce.  

Je lis ce fil depuis 1h et je te trouve déjà bien courageuse d'avoir passé autant de temps à réexpliquer...
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par doubledecker le Dim 13 Jan 2019 - 19:09
@Babarette a écrit:
@Verdurette a écrit:Pour réfléchir il faut pouvoir réfléchir. C'est ce qu'on essaie de t'expliquer depuis deux pages.

Je suis étonnée que des enseignants qui se plaignent que leurs élèves ne travaillent pas deviennent soudain des défenseurs du droit à faire ce qu'on veut sans réfléchir quand il s'agit de faire des enfants.

Mettre sur le même plan l'exigence en terme de travail scolaire et la réflexion supposée nécessaire avant de faire des enfants est assez étrange quand même.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
Ponocrates
Ponocrates
Habitué du forum

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Ponocrates le Dim 13 Jan 2019 - 19:09
@Verdurette a écrit:Pour réfléchir il faut pouvoir réfléchir. C'est ce qu'on essaie de t'expliquer depuis deux pages.
Et on en revient toujours à la même question: comment ces personnes passées par le système scolaire n'ont-elles pas appris à réfléchir ? Parce qu'elles ont un Qi trop faible, parce que l'École n'a pas rempli son rôle ?
Je comprends très bien "l'aspiration" à être mère, je suis d'accord, c'est un besoin vital. Pour autant, quand on veut adopter, ce n'est pas ce besoin qui est examiné, c'est la capacité à pouvoir accueillir l'enfant selon un ensemble de critères draconiens - et même ainsi on n'évite pas les drames parce qu'une famille c'est une alchimie compliquée. Ce parcours du combattant, il n'est mis en place que pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir pondre à la chaîne - ou qui veulent donner une chance à un enfant abandonné. Alors un permis pour avoir des enfants ? Non, bien sûr. Mais obliger les gens à un moment ou à un autre à réfléchir au sens que cela a d'avoir un enfant- voire 2, voire 3, etc.-, rendre obligatoires quelques cours sur la nutrition, la psychologie de l'enfant- ne serait-ce que de mettre en garde contre les effets pernicieux des écrans avant 3 ans- avant la naissance d'un enfant, désolée, mais cela ne me semblerait pas du luxe.
Pour répondre à Dalva, en Allemagne où l'on "aide" moins les parents, où il y a moins de Kindergarten et où en effet les mères qui travaillent sont considérées comme de mauvaises mères, les Allemands font beaucoup moins d'enfants- et le phénomène touche moins la population immigrée probablement parce que pour les mères ne se pose pas alors la question Carrière/ enfant, ce qui explique qu'un tiers des moins de 15 ans soient d'origine étrangère. Donc oui, clairement la façon dont l'État agit joue un rôle.
Pour l'APL désolée de vous contredire, mais quand vous cessez de payer le loyer, l'Apl cesse d'être versée, y compris si elle était directement versée au propriétaire. Donc l'État contrôle non seulement le fait que l'APL serve bien au loyer, mais si vous ne payez pas votre part de loyer - avec vos sous- il se désengage et cesse de verser l'aide.
Pour une paire de basket à 100 euros, 12 euros sont versés à l'usine,https://www.consoglobe.com/vrai-prix-paire-de-baskets-cg je pense qu'en supprimant tout l'argent qui va aux distributeurs, aux marques, en réduisant le coût du transport, il y aurait moyen d'avoir une paire de basket française pour un peu moins de 100 euros.
Si le parent, encore une fois, n'est pas capable d'utiliser l'aide telle qu'elle doit l'être - et c'est vous qui affirmez qu'il n'en est pas capable- je ne vois pas où est le scandale de dire que l'aide ne doit pas être versée directement mais en nature, avec ce dont l'enfant a besoin. Si l'État ne le fait pas c'est parce qu'en effet cela l'arrange - il n'a à se préoccuper de rien- et que cela fait plaisir aux copains qui ont des supermarchés et aux électeurs - c'est de l'argent qui se voit. Il n'en reste pas moins que tel quel, dans un certain nombre de cas, c'est de la gabegie.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par pseudo-intello le Dim 13 Jan 2019 - 19:11
@Himpy a écrit:Oui, malheureusement...on fait quoi alors ? On stérilise ?

Sinon on pourrait aussi penser que les politiques publiques de santé et d'éducation pourraient justement éduquer et prévenir pour limiter la casse.
Mais bon, ça coûte un pognon de diiiiingue alors...

L'Etat sait faire des trucs bien, quand il veut.

Dans ma cambrousse, j'ai eu l'occasion de tester le camion de la PMI : je crois que je n'ai même pas donné ma carte vitale.

En gros, la jeune maman vient, il y a un pédiatre, une autre dame (auxiliaire de puériculture ? Psychologue ? Je n'en sais fichtre rien, mais j'ai vu une très jeune maman qui discutait avec elle, et on comprenait qu'elle venait régulièrement, et longtemps. Conseils, encouragements, suivi... tout y était.
Il y avait une troisième personne, je crois.

Dans la même veine, au lieu de verser le tout en allocs, inscrits les mômes à la cantoche et fourni le matériel au collège (prix de gros,), on pourrait réfléchir à des lieux avec des permanences qui mixent un peu garderie (quota d'heure gratos, afin que tout parent puisse souffler un minimum), éducateurs (aussi bien pour les enfants que pour les parents débordés), aide aux devoirs. On a bien un service civique qui s'en charge au collège, coin lecture... on pourrait même (car Dalva rappelle que souvent, les personnes dans le besoin ne sont pas motorisées) avoir un genre d'animateur qui a un budget pour organiser des actions qui rendent service à tout le périmètre : inscription pour une navette vers Emmaüs tel jour, journée à la mer (certains habitent à même pas une heure de route mais ne l'ont jamais vu).
Une permanence sur grande amplitude horaire. Le but, ce serait avant tout que celui qui a besoin d'une oreille, voire de conseils, les trouve.
Pourquoi pas une permanence d'assistance sociale.

L'embêtant, c'est que c'est super facile à implanter dans les cités HLM (on y consacre l'équivalent de deux ou trois apaprt au RDC, selon l'ambition et l'envergure de la chose), mais plus compliqué en zone rurale.

Pour les produits qui sont à choisir par la famille, comme les vêtements, soit on considère que les gens font avec les allocs, soit on aprt sur un système de bons. On sait bien faire des tickets restaurants et des chèques vacances, ça ne nous oblige pas, comme semble le croire je ne sais quel andouille LREM, à les utiliser au McDo du coin, on est libre. Celui qui veut acheter de la marque se débrouille en devant rajouter à la fin, celui qui veut être raisonnable n'a pas besoin de rajouter.

Je répète, l'Etat sait faire. Il le fait, dans certains domaines. En filant moins d'argent sur le compte bancaire mais plus de confort et d'accompagnement, on pourrait aider les gens plus efficacement.

Mais bon, faire sortir les gens de la mouise n'est clairement pas le but de premiers de cordée. On va plutôt faire plaisir aux potes d'Apple et Samsung, et endormir la plèbe avec Nabilla (en tapant Nabilla, je pense que j'ai un train de retard, mais tant pis).
avatar
Cath
Bon génie

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Cath le Dim 13 Jan 2019 - 19:29
@Ponocrates a écrit:
Et on en revient toujours à la même question: comment ces personnes passées par le système scolaire n'ont-elles pas appris à réfléchir ? Parce qu'elles ont un Qi trop faible, parce que l'École n'a pas rempli son rôle ?
Je comprends très bien "l'aspiration" à être mère, je suis d'accord, c'est un besoin vital. Pour autant, quand on veut adopter, ce n'est pas ce besoin qui est examiné, c'est la capacité à pouvoir accueillir l'enfant selon un ensemble de critères draconiens - et même ainsi on n'évite pas les drames parce qu'une famille c'est une alchimie compliquée. Ce parcours du combattant, il n'est mis en place que pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir pondre à la chaîne - ou qui veulent donner une chance à un enfant abandonné. Alors un permis pour avoir des enfants ? Non, bien sûr. Mais obliger les gens à un moment ou à un autre à réfléchir au sens que cela a d'avoir un enfant- voire 2, voire 3, etc.-, rendre obligatoires quelques cours sur la nutrition, la psychologie de l'enfant- ne serait-ce que de mettre en garde contre les effets pernicieux des écrans avant 3 ans- avant la naissance d'un enfant, désolée, mais cela ne me semblerait pas du luxe.
Pour répondre à Dalva, en Allemagne où l'on "aide" moins les parents, où il y a moins de Kindergarten et où en effet les mères qui travaillent sont considérées comme de mauvaises mères, les Allemands font beaucoup moins d'enfants- et le phénomène touche moins la population immigrée probablement parce que pour les mères ne se pose pas alors la question Carrière/ enfant, ce qui explique qu'un tiers des moins de 15 ans soient d'origine étrangère. Donc oui, clairement la façon dont l'État agit joue un rôle.
Pour l'APL désolée de vous contredire, mais quand vous cessez de payer le loyer, l'Apl cesse d'être versée, y compris si elle était directement versée au propriétaire. Donc l'État contrôle non seulement le fait que l'APL serve bien au loyer, mais si vous ne payez pas votre part de loyer - avec vos sous- il se désengage et cesse de verser l'aide.
Pour une paire de basket à 100 euros, 12 euros sont versés à l'usine,https://www.consoglobe.com/vrai-prix-paire-de-baskets-cg je pense qu'en supprimant tout l'argent qui va aux distributeurs, aux marques, en réduisant le coût du transport, il y aurait moyen d'avoir une paire de basket française pour un peu moins de 100 euros.
Si le parent, encore une fois, n'est pas capable d'utiliser l'aide telle qu'elle doit l'être - et c'est vous qui affirmez qu'il n'en est pas capable- je ne vois pas où est le scandale de dire que l'aide ne doit pas être versée directement mais en nature, avec ce dont l'enfant a besoin. Si l'État ne le fait pas c'est parce qu'en effet cela l'arrange - il n'a à se préoccuper de rien- et que cela fait plaisir aux copains qui ont des supermarchés et aux électeurs - c'est de l'argent qui se voit. Il n'en reste pas moins que tel quel, dans un certain nombre de cas, c'est de la gabegie.  

Bien d'accord.
LaMaisonQuiRendFou
LaMaisonQuiRendFou
Fidèle du forum

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par LaMaisonQuiRendFou le Dim 13 Jan 2019 - 19:32
@pseudo-intello a écrit: et endormir la plèbe avec Nabilla (en tapant Nabilla, je pense que j'ai un train de retard, mais tant pis).

Vous n'avez pas vu son nouveau tatouage ?!
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Thalia de G le Dim 13 Jan 2019 - 19:33
On évite de dévier. Merci.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Babarette
Babarette
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 19:46
@doubledecker a écrit:
@Babarette a écrit:
@Verdurette a écrit:Pour réfléchir il faut pouvoir réfléchir. C'est ce qu'on essaie de t'expliquer depuis deux pages.

Je suis étonnée que des enseignants qui se plaignent que leurs élèves ne travaillent pas deviennent soudain des défenseurs du droit à faire ce qu'on veut sans réfléchir quand il s'agit de faire des enfants.

Mettre sur le même plan l'exigence en terme de travail scolaire et la réflexion supposée nécessaire avant de faire des enfants est assez étrange quand même.

Ah bon? Donc on est forcément capable de faire des maths, qui qu'on soit, mais prendre la décision de s'engager pour toute une vie, ça peut se faire sans réfléchir juste parce que certains sont trop bêtes?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Tristana
Tristana
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Tristana le Dim 13 Jan 2019 - 19:50
Mais est-ce que, réellement, les parents sont si nombreux à utiliser cette allocation pour autre chose que ce dont ont besoin leurs enfants ?
Je ne doute pas que certains gèrent mal le budget (en même temps, bon, venir vérifier ce que font les pauvres, ça me gêne un peu), mais j'imagine malgré tout qu'il y en a une bonne partie qui utilise cet argent pour acheter des fringues et des fournitures à leurs enfants. Les supermarchés sont remplis de fournitures scolaires dès le mois de juillet, c'est aussi une forme de consumérisme d'ailleurs que d'aller racheter certaines choses pour l'école, et je doute que les parents qui touchent cette allocation ne soient pas sollicités par leurs enfants pour avoir le dernier stylo à la mode.
Comme ça a été dit pour les APL, on n'arrête pas de les verser parce qu'on passe tous ses vendredis soirs dans les bars et qu'on y dépense les 3/4 de son salaire au lieu de les mettre dans son loyer. Et les allocations données aux parents pour leurs enfants, on ne vérifie pas non plus ce qu'ils font avec.

L'idée de fournir ces allocations en nature n'est pas mauvaise, mais ça demanderait beaucoup plus d'argent à la collectivité (parce qu'il faudrait gérer tout ça, sachant que tous les enfants n'ont pas besoin des mêmes choses en fonction de leur niveau). A voir si on est tous d'accord pour que cette allocation ne soit plus de 300 mais de 1500€ (du moins, pour le contribuable).

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
avatar
Cath
Bon génie

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Cath le Dim 13 Jan 2019 - 19:53
@Tristana a écrit:Mais est-ce que, réellement, les parents sont si nombreux à utiliser cette allocation pour autre chose que ce dont ont besoin leurs enfants ?
Je ne doute pas que certains gèrent mal le budget (en même temps, bon, venir vérifier ce que font les pauvres, ça me gêne un peu), mais j'imagine malgré tout qu'il y en a une bonne partie qui utilise cet argent pour acheter des fringues et des fournitures à leurs enfants. Les supermarchés sont remplis de fournitures scolaires dès le mois de juillet, c'est aussi une forme de consumérisme d'ailleurs que d'aller racheter certaines choses pour l'école, et je doute que les parents qui touchent cette allocation ne soient pas sollicités par leurs enfants pour avoir le dernier stylo à la mode.
Comme ça a été dit pour les APL, on n'arrête pas de les verser parce qu'on passe tous ses vendredis soirs dans les bars et qu'on y dépense les 3/4 de son salaire au lieu de les mettre dans son loyer. Et les allocations données aux parents pour leurs enfants, on ne vérifie pas non plus ce qu'ils font avec.

L'idée de fournir ces allocations en nature n'est pas mauvaise, mais ça demanderait beaucoup plus d'argent à la collectivité (parce qu'il faudrait gérer tout ça, sachant que tous les enfants n'ont pas besoin des mêmes choses en fonction de leur niveau). A voir si on est tous d'accord pour que cette allocation ne soit plus de 300 mais de 1500€ (du moins, pour le contribuable).

Justement, si. Loyer pas payé, APL supprimées.
Babarette
Babarette
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 19:53
@Verdurette a écrit:Babarette, devant cet océan de mauvaise foi, je renonce.

Oui, bien sûr, ne pas être d'accord avec toi, c'est être de mauvaise foi. Quelle mauvaise foi justement. Tu déformes mes propos, tu hurles quand on parle de réfléchir avant de prendre une décision de haute importance alors que c'est NORMAL, et c'est moi qui suis de mauvaise foi. Non, je considère juste que certaines personnes ont fait une grave erreur en faisant des enfants et le problème est que c'est irréparable.

@Ponocrates a écrit:
@Verdurette a écrit:Pour réfléchir il faut pouvoir réfléchir. C'est ce qu'on essaie de t'expliquer depuis deux pages.
Et on en revient toujours à la même question: comment ces personnes passées par le système scolaire n'ont-elles pas appris à réfléchir ? Parce qu'elles ont un Qi trop faible, parce que l'École n'a pas rempli son rôle ?
Je comprends très bien "l'aspiration" à être mère, je suis d'accord, c'est un besoin vital. Pour autant, quand on veut adopter, ce n'est pas ce besoin qui est examiné, c'est la capacité à pouvoir accueillir l'enfant selon un ensemble de critères draconiens - et même ainsi on n'évite pas les drames parce qu'une famille c'est une alchimie compliquée. Ce parcours du combattant, il n'est mis en place que pour ceux qui n'ont pas la chance de pouvoir pondre à la chaîne - ou qui veulent donner une chance à un enfant abandonné. Alors un permis pour avoir des enfants ? Non, bien sûr. Mais obliger les gens à un moment ou à un autre à réfléchir au sens que cela a d'avoir un enfant- voire 2, voire 3, etc.-, rendre obligatoires quelques cours sur la nutrition, la psychologie de l'enfant- ne serait-ce que de mettre en garde contre les effets pernicieux des écrans avant 3 ans- avant la naissance d'un enfant, désolée, mais cela ne me semblerait pas du luxe.
Pour répondre à Dalva, en Allemagne où l'on "aide" moins les parents, où il y a moins de Kindergarten et où en effet les mères qui travaillent sont considérées comme de mauvaises mères, les Allemands font beaucoup moins d'enfants- et le phénomène touche moins la population immigrée probablement parce que pour les mères ne se pose pas alors la question Carrière/ enfant, ce qui explique qu'un tiers des moins de 15 ans soient d'origine étrangère. Donc oui, clairement la façon dont l'État agit joue un rôle.
Pour l'APL désolée de vous contredire, mais quand vous cessez de payer le loyer, l'Apl cesse d'être versée, y compris si elle était directement versée au propriétaire. Donc l'État contrôle non seulement le fait que l'APL serve bien au loyer, mais si vous ne payez pas votre part de loyer - avec vos sous- il se désengage et cesse de verser l'aide.
Pour une paire de basket à 100 euros, 12 euros sont versés à l'usine,https://www.consoglobe.com/vrai-prix-paire-de-baskets-cg je pense qu'en supprimant tout l'argent qui va aux distributeurs, aux marques, en réduisant le coût du transport, il y aurait moyen d'avoir une paire de basket française pour un peu moins de 100 euros.
Si le parent, encore une fois, n'est pas capable d'utiliser l'aide telle qu'elle doit l'être - et c'est vous qui affirmez qu'il n'en est pas capable- je ne vois pas où est le scandale de dire que l'aide ne doit pas être versée directement mais en nature, avec ce dont l'enfant a besoin. Si l'État ne le fait pas c'est parce qu'en effet cela l'arrange - il n'a à se préoccuper de rien- et que cela fait plaisir aux copains qui ont des supermarchés et aux électeurs - c'est de l'argent qui se voit. Il n'en reste pas moins que tel quel, dans un certain nombre de cas, c'est de la gabegie.

Je suis assez d'accord avec toi sur pas mal de choses.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Philomène87
Philomène87
Expert

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Philomène87 le Dim 13 Jan 2019 - 19:59
@Cath a écrit:
@Tristana a écrit:Mais est-ce que, réellement, les parents sont si nombreux à utiliser cette allocation pour autre chose que ce dont ont besoin leurs enfants ?
Je ne doute pas que certains gèrent mal le budget (en même temps, bon, venir vérifier ce que font les pauvres, ça me gêne un peu), mais j'imagine malgré tout qu'il y en a une bonne partie qui utilise cet argent pour acheter des fringues et des fournitures à leurs enfants. Les supermarchés sont remplis de fournitures scolaires dès le mois de juillet, c'est aussi une forme de consumérisme d'ailleurs que d'aller racheter certaines choses pour l'école, et je doute que les parents qui touchent cette allocation ne soient pas sollicités par leurs enfants pour avoir le dernier stylo à la mode.
Comme ça a été dit pour les APL, on n'arrête pas de les verser parce qu'on passe tous ses vendredis soirs dans les bars et qu'on y dépense les 3/4 de son salaire au lieu de les mettre dans son loyer. Et les allocations données aux parents pour leurs enfants, on ne vérifie pas non plus ce qu'ils font avec.

L'idée de fournir ces allocations en nature n'est pas mauvaise, mais ça demanderait beaucoup plus d'argent à la collectivité (parce qu'il faudrait gérer tout ça, sachant que tous les enfants n'ont pas besoin des mêmes choses en fonction de leur niveau). A voir si on est tous d'accord pour que cette allocation ne soit plus de 300 mais de 1500€ (du moins, pour le contribuable).

Justement, si. Loyer pas payé, APL supprimées.

Au détriment du propriétaire, bien sûr.
Car le dindon de la farce, ici, c'est bien lui !
avatar
Cath
Bon génie

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Cath le Dim 13 Jan 2019 - 20:01
C'est tout à fait vrai.
Himpy
Himpy
Érudit

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Himpy le Dim 13 Jan 2019 - 20:03
@pseudo-intello : je suis bien d'accord avec ton dernier post. Des idées, des possibilités y'en a plein...si on veut y consacrer des moyens. Et je pense que l'éducation, la prevention ça marche. Ça me semble plus opportun que de délivrer un permis de faire des enfants (pour résumer).
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Verdurette le Dim 13 Jan 2019 - 20:05
Ponocrates, si nous arrivions, précisément, à faire réfléchir tous les élèves qui passent dans nos établissements, il n'y aurait pas d'échec scolaire  et ça se saurait.
Babarette, je préférerais, bien évidemment, que des enfants ne soient pas mis au monde par des parents qui n'ont pas la capacité de réfléchir et qui, de ce fait, n'ont pas réfléchi aux enjeux que cela représentait. Je suis folle de rage lorsque je vois une femme déjà mère de cinq ou six gamins totalement largués et livrés à eux-mêmes s'arrondir pour la septième fois alors que les moyens de l'éviter existent. Ce que je n'arrive pas à te faire comprendre c'est qu'il existe des parents qui n'ont aucun moyen intellectuel pour ce genre de réflexion, ils obéissent principalement à leur cerveau reptilien. Tu n'as pas été confrontée à ce genre de famille, tant mieux pour toi. Moi, j'en ai vu beaucoup. Maintenant, si tu veux nous proposer un système éthiquement acceptable qui permette d'éviter les (trop de) naissances dans les familles intellectuellement démunies, je suis tout ouïe. Et ne me répète pas pour la nième fois "ils n'ont qu'à réfléchir", parce que là, pour le coup, je vais réellement hurler, ce que je n'ai pas fait jusqu'ici, car je crois être extrêmement modérée dans mes propos.

Quant à la prévention, l'aide ciblée, on est bien d'accord.
Tristana
Tristana
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Tristana le Dim 13 Jan 2019 - 20:08
@Cath a écrit:
Justement, si. Loyer pas payé, APL supprimées.

Mais je sais bien, mais ce n'est pas ce que je disais : je disais simplement que pour certains, les APL certes servent à payer le loyer mais aussi à se permettre des "extras" qu'ils n'auraient pas sans lesdites APL. Il y a des gens qui pourraient s'en sortir sans les APL, mais ils iraient moins boire des coups au bar.
Si on veut commencer à fliquer les aides sociales alors il faut rentrer dans le vif du budget de chaque individu qui y a droit.

@Babarette a écrit:
@Verdurette a écrit:Babarette, devant cet océan de mauvaise foi, je renonce.  

Oui, bien sûr, ne pas être d'accord avec toi, c'est être de mauvaise foi. Quelle mauvaise foi justement. Tu déformes mes propos, tu hurles quand on parle de réfléchir avant de prendre une décision de haute importance alors que c'est NORMAL, et c'est moi qui suis de mauvaise foi. Non, je considère juste que certaines personnes ont fait une grave erreur en faisant des enfants et le problème est que c'est irréparable.

Mais personne ne dit le contraire, sur les gens qui ont fait une erreur en faisant des enfants.
Mais ce qu'on te répond, c'est simplement qu'il est quasi impossible d'en avoir conscience avant. Et qu'il est facile de taper sur les femmes qui font ce qu'on leur dit (car l'injonction à la maternité est quand même assez forte dans notre société) parce qu'après elles se sentent démunies.
Bien sûr que tout le monde peut "réfléchir", mais à ce compte-là tout le monde peut apprendre à lire et les enfants en difficultés scolaires c'est des débiles. Ben, non.
Y'a des tas de femmes éduquées, nées de familles favorisées, qui se retrouvent à faire un enfant et cela ne se passe pas comme elles le souhaitent. On a tendance un peu à oublier aussi la responsabilité du père : un enfant se fait à deux, et parfois aussi une femme fait un enfant parce qu'on lui demande.
Personne ne sait avant d'être parent s'il sera un bon parent. Ça pose bien sûr des questions mais je ne vois pas comment on pourra mettre en place un contrôle de la parentalité sans tomber dans l'eugénisme dégueulasse (déjà que quand on parle de fliquer les allocations je trouve ça pas ragoûtant...).

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
Babarette
Babarette
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 20:11
@Himpy a écrit:@pseudo-intello : je suis bien d'accord avec ton dernier post. Des idées, des possibilités y'en a plein...si on veut y consacrer des moyens. Et je pense que l'éducation, la prevention ça marche. Ça me semble plus opportun que de délivrer un permis de faire des enfants (pour résumer).

L'idée d'une formation à quiconque voulant être parent me parait intéressante.

@Verdurette : Ben désolée, j'aspire juste à ce que chaque individu se serve de ce dont il a été donné à la naissance, son cerveau, pas à interdire aux gens de faire des enfants s'ils le veulent. Hurle si tu veux. Mais on doit donner à chacun les moyens de penser, c'est pas ça le boulot de prof (et de bibliothécaire). Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à vouloir que chacun pense un peu à ce qu'il va faire avant d'acheter un objet, de choisir un métier, d'adopter un animal, de voter, de faire un enfant. Vraiment, je ne vois pas.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Babarette
Babarette
Vénérable

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Babarette le Dim 13 Jan 2019 - 20:14
Il me semble important de dire deux choses, qui visiblement n'ont pas été comprises:

1- Je suis contre l'eugénisme
2- J'ai justement vu des parents défaillants, d'où mon désir que les gens qui font des enfants aient un peu pensé à ce qu'ils faisaient.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Contenu sponsorisé

Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents - Page 7 Empty Re: Le gouvernement envisage de couper les allocations aux parents des élèves violents

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum