Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
jp38
jp38
Niveau 4

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par jp38 le Jeu 17 Jan 2019 - 22:28
Bonjour,

Un élève qui prendra des spécialités en sciences aura eu 4h de Français en 1ère et 4h de Philosophie en terminale.

Un élève qui prendra la spécialité Humanités, Littérature et Philosophie aura eu 8h de Français/Philosophie en 1ère et 10h de Français/Philosophie en terminale.

Ces deux élèves passeront la même épreuve de Français et de Philosophie alors que celui qui est sensé avoir le plus appétence pour ces matières aura été beaucoup plus préparé...

Moi, ça me choque. Ils ne devraient pas avoir les mêmes épreuves, ni la même notation.
avatar
chmarmottine
Expert

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par chmarmottine le Jeu 17 Jan 2019 - 22:42
Je n'avais pas pensé à ça. On n'est plus à ça près, avec cette réforme.
avatar
Bouboule
Sage

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Bouboule le Jeu 17 Jan 2019 - 22:48
C'est un examen, pas un concours, tout dépend de ce qui est demandé lors de cette épreuve. Celui qui a choisi la spé aura une deuxième épreuve.
jp38
jp38
Niveau 4

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par jp38 le Jeu 17 Jan 2019 - 22:59
@Bouboule a écrit:C'est un examen, pas un concours, tout dépend de ce qui est demandé lors de cette épreuve. Celui qui a choisi la spé aura une deuxième épreuve.

Et bien non, ce n'est pas un examen, c'est fini. Par le biais de parcoursup et du contrôle continu, c'est devenu un concours.
Les notes des épreuves intermédiaires vont entrer dans parcoursup et quand tu voudras une filière très demandée, cela correspondra
à un concours.

Moi je pense au gamin, moyen en Français et bon en sciences. Il va passer des épreuves ou la notation sera adaptée en fonction des copies de l'ensemble des élèves et il aura en face de lui des gamins qui auront fait deux fois plus de dissertations et de commentaires pour se préparer, et qui auront étudié deux fois plus d'oeuvres.

Que ces derniers passent une autre épreuve dans leur spécialité ne change rien.
Ascagne
Ascagne
Érudit

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Ascagne le Jeu 17 Jan 2019 - 23:12
Quand je vois les différences qui semblent exister dans les consignes d'évaluation du bac de français selon les académies, voire selon les zones, j'ai l'impression que la rupture d'égalité, elle est déjà là, non ?
avatar
Bouboule
Sage

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Bouboule le Jeu 17 Jan 2019 - 23:15
@jp38 a écrit:
@Bouboule a écrit:C'est un examen, pas un concours, tout dépend de ce qui est demandé lors de cette épreuve. Celui qui a choisi la spé aura une deuxième épreuve.

Et bien non, ce n'est pas un examen, c'est fini. Par le biais de parcoursup et du contrôle continu, c'est devenu un concours.
Les notes des épreuves intermédiaires vont entrer dans parcoursup et quand tu voudras une filière très demandée, cela correspondra
à un concours.

Moi je pense au gamin, moyen en Français et bon en sciences. Il va passer des épreuves ou la notation sera adaptée en fonction des copies de l'ensemble des élèves et il aura en face de lui des gamins qui auront fait deux fois plus de dissertations et de commentaires pour se préparer, et qui auront étudié deux fois plus d'oeuvres.

Que ces derniers passent une autre épreuve dans leur spécialité ne change rien.

Le scientifique ne candidatera pas pour les mêmes formations que le littéraire et normalement le principe d'un examen, c'est que la notation n'est pas adaptée au niveau des copies mais au niveau des attendus.
Pour l'instant je ne vois pas trop ce que parcoursup a changé par rapport à APB, ce n'est pas plus ni moins un concours qu'avant.

Tu sais ce que sont les attendus des épreuves de français 2020 ?
jp38
jp38
Niveau 4

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par jp38 le Jeu 17 Jan 2019 - 23:28
@Bouboule a écrit:c'est que la notation n'est pas adaptée au niveau des copies mais au niveau des attendus.
Pour l'instant je ne vois pas trop ce que parcoursup a changé par rapport à APB, ce n'est pas plus ni moins un concours qu'avant.

Avant les notes du bac ne comptaient pas dans parcoursup ou APB (sauf épreuve anticipée)
Maintenant avec le contrôle continue, presque toutes les notes vont compter.
Cela transforme donc bien le bac. Il passe du statut d'épreuve au statut de concours pour ceux qui visent des filières sélectives.

Il faut un peu réfléchir pour comprendre toutes les conséquences...
Aiôn
Aiôn
Niveau 8

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Aiôn le Jeu 17 Jan 2019 - 23:33
En philosophie les programmes sont très différents entre la spécialité et le tronc commun. L'un fonctionne par notions (le programme de tronc commun), l'autre de façon davantage historique. Les modalités d'évaluation de la spécialité en ce qui concerne la méthodologie de l'épreuve ne sont pas encore bien connues. Je ne dis pas cela pour me faire l'avocat du diable. Il est évident qu'il existe un certain recoupement. Tout ce que l'on fait en philosophie aide à passer des épreuves de philosophie. Néanmoins il semble que l'intention de l'auteur de la réforme ait bien été de séparer ces deux enseignements. Je serais tenté d'en conclure que dans une intention louable d'égalité - pour répondre en somme à votre préoccupation - l'auteur de la réforme a pris une mesure non seulement inefficace, mais également pédagogiquement contestable, puisque les élèves choisissant la spé et leurs enseignants devront jongler avec des programmes qui se recoupent sans se recouper. Votre argument critique me paraît donc très fécond et apporter sa pierre à la contestation, générale, du programme de spé philo.

_________________
- Dans quelle détresse je vous vois, Maître, dit le roi.
- Pauvreté n'est pas détresse, répliqua Tchouang-tseu. Quand un lettré ne peut mettre en pratique sa doctrine, c'est là sa détresse. (...) Ainsi le lettré qui vit sous le règne d'un prince stupide et de ministres fauteurs de trouble ne peut échapper à la détresse.

L'arbre de la montagne, IVème siècle av-JC.
avatar
Bouboule
Sage

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Bouboule le Jeu 17 Jan 2019 - 23:40
@jp38 a écrit:
@Bouboule a écrit:c'est que la notation n'est pas adaptée au niveau des copies mais au niveau des attendus.
Pour l'instant je ne vois pas trop ce que parcoursup a changé par rapport à APB, ce n'est pas plus ni moins un concours qu'avant.

Avant les notes du bac ne comptaient pas dans parcoursup ou APB (sauf épreuve anticipée)
Maintenant avec le contrôle continue, presque toutes les notes vont compter.
Cela transforme donc bien le bac. Il passe du statut d'épreuve au statut de concours pour ceux qui visent des filières sélectives.

Il faut un peu réfléchir pour comprendre toutes les conséquences...

"Réfléchir" ? Ouh la...
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Thalia de G le Ven 18 Jan 2019 - 3:34
Topic déplacé et retitré.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Verdurette le Ven 18 Jan 2019 - 5:14
@Ascagne a écrit:Quand je vois les différences qui semblent exister dans les consignes d'évaluation du bac de français selon les académies, voire selon les zones, j'ai l'impression que la rupture d'égalité, elle est déjà là, non ?
+1 (et pas que sur le bac de français)
Sans compter les différences de notation d'un établissement à l'autre.... subitement, les élèves de lycées très moyens vont cartonner sur parcoursup pendent que les élèves moyens de lycées exigeants vont se retrouver au fond du trou.
Ananké
Ananké
Niveau 5

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Ananké le Ven 18 Jan 2019 - 5:38
@Bouboule a écrit: Le scientifique ne candidatera pas pour les mêmes formations que le littéraire et normalement le principe d'un examen, c'est que la notation n'est pas adaptée au niveau des copies mais au niveau des attendus.
Pour l'instant je ne vois pas trop ce que parcoursup a changé par rapport à APB, ce n'est pas plus ni moins un concours qu'avant.

Ben justement, moi je pensais que cette réforme était censée "casser" les filières et faire qu'un élève plutôt scientifique et qui aime la littérature puisse faire les deux ... Quoi ? On nous a dit n'importe quoi ? Cette réforme n'est qu'économique pour supprimer des postes ?! Ah ...

Cette réforme est définitivement à vomir.
Carrie7
Carrie7
Niveau 9

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Carrie7 le Ven 18 Jan 2019 - 6:55
@Verdurette a écrit:
@Ascagne a écrit:Quand je vois les différences qui semblent exister dans les consignes d'évaluation du bac de français selon les académies, voire selon les zones, j'ai l'impression que la rupture d'égalité, elle est déjà là, non ?
+1 (et pas que sur le bac de français)
Sans compter les différences de notation d'un établissement à l'autre.... subitement, les  élèves de lycées très moyens vont cartonner sur parcoursup pendent que les élèves moyens de lycées exigeants vont se retrouver au fond du trou.

Ça, c'est déjà le cas !
ysabel
ysabel
Devin

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par ysabel le Ven 18 Jan 2019 - 7:32
@jp38 a écrit:Bonjour,

Un élève qui prendra des spécialités en sciences aura eu 4h de Français en 1ère et 4h de Philosophie en terminale.

Un élève qui prendra la spécialité Humanités, Littérature et Philosophie aura eu 8h de Français/Philosophie en 1ère et 10h de Français/Philosophie en terminale.

Ces deux élèves passeront la même épreuve de Français et de Philosophie alors que celui qui est sensé avoir le plus appétence pour ces matières aura été beaucoup plus préparé...

Moi, ça me choque. Ils ne devraient pas avoir les mêmes épreuves, ni la même notation.

Comme cette spécialité n'est pas de la philosophie (dixit mes collègues de philo), que ce n'est pas non plus du français mais un truc bâtard dont on se demande bien comment enseigner, l'élève avec la spé n'aura pas plus d'heures en fait.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Ruthven
Ruthven
Monarque

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Ruthven le Ven 18 Jan 2019 - 8:01
Et les notes de philo ne tombant que début juillet ne rentreront pas en compte dans Parcoursup de toute manière (on est seulement là pour donner l'illusion que le bac existe encore car il y a une épreuve folklorique conservée en fin de parcours).
lene75
lene75
Esprit sacré

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par lene75 le Ven 18 Jan 2019 - 8:32
@Ruthven a écrit:Et les notes de philo ne tombant que début juillet ne rentreront pas en compte dans Parcoursup de toute manière (on est seulement là pour donner l'illusion que le bac existe encore car il y a une épreuve folklorique conservée en fin de parcours).

Voilà, donc finalement, à la limite, c'est plus pour d'autres disciplines que la question se poserait : les langues, les maths (différence entre l'élève qui n'a que spé maths et celui qui a aussi maths expertes). Mais je crois que le problème est en réalité inverse : un élève qui aurait voulu faire, par exemple, de la philo sa spécialité, se retrouvera, en terminale, pour 4 de ses heures, en tronc commun avec d'une part des débutants, mais surtout des élèves qui n'ont strictement rien à faire de la philo, puisque le coef au bac est ridicule et que l'épreuve ne compte pas pour parcoursup. Ce sont donc ces élèves-là qui sont lésés, qui non seulement auront plus de la moitié de leurs heures dans des groupes de tronc commun hétérogènes, mais en plus à côté une spé hybride qui n'en est pas une puisqu'il s'agit d'un cours de culture gé. Il n'y a donc de facto plus de possibilité de se spécialiser en Lettres ou philo au lycée.

Pour dire les choses plus clairement, là où un élève qui faisait L avait 8 vraies heures de philo pour « spécialistes » (sauf dans les classes mixtes qui ont commencé à ouvrir la porte aux aberrations), il se retrouve en terminale avec seulement 3h de spécialité enseignée par un prof de philo mais qui n'est pas réellement de la philo...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par RogerMartin le Ven 18 Jan 2019 - 13:41
@Verdurette a écrit:
@Ascagne a écrit:Quand je vois les différences qui semblent exister dans les consignes d'évaluation du bac de français selon les académies, voire selon les zones, j'ai l'impression que la rupture d'égalité, elle est déjà là, non ?
+1 (et pas que sur le bac de français)
Sans compter les différences de notation d'un établissement à l'autre.... subitement, les  élèves de lycées très moyens vont cartonner sur parcoursup pendent que les élèves moyens de lycées exigeants vont se retrouver au fond du trou.

D'autant que je viens d'avoir une info par mon mari qui enseigne en CPGE : dans Parcoursup à compter de cette année, les dossiers seraient complètement anonymisés, y compris en ce qui concerne l'établissement d'origine.
Si quelqu'un a une confirmation sur ce point, je suis preneuse, car si c'est le cas on va bien rigoler; ce serait un coup à ce que les CPGE sortent du système et recréent APB, qui ne marchait pas si mal...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Bouboule
Sage

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Bouboule le Ven 18 Jan 2019 - 13:52
@RogerMartin a écrit:
@Verdurette a écrit:
@Ascagne a écrit:Quand je vois les différences qui semblent exister dans les consignes d'évaluation du bac de français selon les académies, voire selon les zones, j'ai l'impression que la rupture d'égalité, elle est déjà là, non ?
+1 (et pas que sur le bac de français)
Sans compter les différences de notation d'un établissement à l'autre.... subitement, les  élèves de lycées très moyens vont cartonner sur parcoursup pendent que les élèves moyens de lycées exigeants vont se retrouver au fond du trou.

D'autant que je viens d'avoir une info par mon mari qui enseigne en CPGE : dans Parcoursup à compter de cette année, les dossiers seraient complètement anonymisés, y compris en ce qui concerne l'établissement d'origine.
Si quelqu'un a une confirmation sur ce point, je suis preneuse, car si c'est le cas on va bien rigoler; ce serait un coup à ce que les CPGE sortent du système et recréent APB, qui ne marchait pas si mal...

Cela me semble pour l'instant tenir de la grosse rumeur mais pas du tout actée.

L'anonymisation porte sur nom, prénom, genre, date de naissance et encore pas pour toutes les formations puisqu'il y aura nécessité de définir l'accès aux internats, etc.
Je crois même qu'il est question de ne pas dire si l'étudiant est en réorientation (j'avoue ne pas bien comprendre car qui de l'étudiant qui fait des efforts pour se remettre à niveau et qui traîne une terminale-boulet ?)
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par RogerMartin le Ven 18 Jan 2019 - 13:55
Tu as eu une info par un canal vaguement officiel ? Là l'info venait de l'administration, pas des forums ou listes de discussion sur lesquels on a un peu tout lu -- il était aussi question de masquer le sexe (pas génial pour certains internats). Bref, je me suis inquiétée, j'espère pour rien.
Pour la réorientation, ce serait bien idiot : cela voudrait dire qu'on aurait des bulletins déjà vieux d'un an, et comme tu le dis qui ne reflètent pas d'éventuels progrès.
Je croise les doigts.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
pamplemousses4
pamplemousses4
Expert

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par pamplemousses4 le Ven 18 Jan 2019 - 14:12
Il me semble que rien de plus précis que cela n'est encore sorti :

Dominique Vidal, dans le communiqué de presse officiel sur la rentrée ParcourSup 2018-19 a écrit:
Anonymisation des dossiers des candidats
L’ensemble des données disponibles montrent que Parcoursup a permis de lutter contre les inégalités sociales et territoriales. Afin d’accélérer cette dynamique et de créer toutes les conditions de confiance pour les candidats, la Ministre souhaite aller plus loin: à partir de 2019 sera engagée une démarche d’anonymisation des dossiers des candidats, en supprimant la transmission aux établissements des informations qui ne sont pas nécessaires à l’examen pédagogique des vœux. Les modalités de cette anonymisation seront construites en lien avec les établissements d’enseignement supérieur.

Mais en effet, dans mon lycée, des IPR de passage (la cantine est bonne, on les voit chez nous tous les 15 jours, ma parole ! ), philosophie et vie scolaire, ont bel et bien expliqué qu'il était question que désormais n'apparaissent plus les lycées d'origine dans les dossiers.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par RogerMartin le Ven 18 Jan 2019 - 14:20
Voilà, c'est ce genre d'échos dont a eu vent mon mari. Espérons qu'il y aura quelques aménagements tout de même...

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
PrCosinus
PrCosinus
Niveau 5

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par PrCosinus le Ven 18 Jan 2019 - 14:29
Si on cache le nom des lycées, je vais conseiller à mes élèves de mettre dans leur lettre de motivation qu'ils sont au Lycée H4 ! abi

_________________
"Plus j'aime mon métier et moins je supporte ma profession." (J-L Godard).
avatar
Bouboule
Sage

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par Bouboule le Ven 18 Jan 2019 - 19:23
@RogerMartin a écrit:Tu as eu une info par un canal vaguement officiel ? Là l'info venait de l'administration, pas des forums ou listes de discussion sur lesquels on a un peu tout lu -- il était aussi question de masquer le sexe (pas génial pour certains internats). Bref, je me suis inquiétée, j'espère pour rien.
Pour la réorientation, ce serait bien idiot : cela voudrait dire qu'on aurait des bulletins déjà vieux d'un an, et comme tu le dis qui ne reflètent pas d'éventuels progrès.
Je croise les doigts.

Oui "vaguement officiel" (proviseurs-écoles-ministère) mais je ne peux pas te fournir quoi que ce soit. C'est l'écho de l'état des lieux des discussions qui sont toujours en cours.

(Effectivement certains voudraient que le lycée soit anonymisé.)
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie Empty Re: Réforme du lycée : rupture d'égalité français / philosophie

par RogerMartin le Ven 18 Jan 2019 - 19:58
Merci ! Affaire à suivre, donc.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum