Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Khorsabad
Khorsabad
Niveau 5

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Khorsabad le Jeu 24 Jan 2019 - 10:08
Bonjour,

Je suis actuellement enseignante en lycée et post-bac, avec une charge de travail considérable (et une seule HSA, heureusement...). J’envisage de demander une mutation en collège seulement, depuis l’obtention de mon concours, je n’ai enseigné qu’en lycée. Je suis très à l’aise avec les lycéens et mes étudiants et également avec l’enseignement du français tel qu’il est (était) au lycée. J’ai un peu peur de la différence entre les collégiens et les lycéens (je sais que c’est toujours avec les 2de que j’ai le plus de mal à instaurer le cadre de l’enseignement « lycée » notamment de par leur manque d’autonomie) mais actuellement je passe ma vie à bosser : je suis au lycée de 8h à 18h tous les jours et lin me reste encore du boulot le week-end... la réforme des programmes n’est pas pour me rassurer sur ce point...
J’aurais donc aimé avoir un retour de votre expérience en collège : charge de travail hors temps devant élèves, préparation de cours, rythme scolaire, etc.

Une dernière chose : j’envisage de passer l’agrégation interne. Chose pour le moment impossible sans congé... cela me semble plus facile de cumuler collège + préparation à l’agreg mais en même temps, sans avoir un pied au lycée et avec la reforme des programmes, je ne sais pas si c’est Une bonne idée...

Merci par avance pour vos réponses et éventuels conseils Smile
Lefteris
Lefteris
Empereur

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Lefteris le Jeu 24 Jan 2019 - 10:24
@Khorsabad a écrit:Bonjour,

Je suis actuellement enseignante en lycée et post-bac, avec une charge de travail considérable (et une seule HSA, heureusement...). J’envisage de demander une mutation en collège seulement, depuis l’obtention de mon concours, je n’ai enseigné qu’en lycée. Je suis très à l’aise avec les lycéens et mes étudiants et également avec l’enseignement du français tel qu’il est (était) au lycée. J’ai un peu peur de la différence entre les collégiens et les lycéens (je sais que c’est toujours avec les 2de que j’ai le plus de mal à instaurer le cadre de l’enseignement « lycée » notamment de par leur manque d’autonomie) mais actuellement je passe ma vie à bosser : je suis au lycée de 8h à 18h tous les jours et lin me reste encore du boulot le week-end... la réforme des programmes n’est pas pour me rassurer sur ce point...
J’aurais donc aimé avoir un retour de votre expérience en collège : charge de travail hors temps devant élèves, préparation de cours, rythme scolaire, etc.

Une dernière chose : j’envisage de passer l’agrégation interne. Chose pour le moment impossible sans congé... cela me semble plus facile de cumuler collège + préparation à l’agreg mais en même temps, sans avoir un pied au lycée et avec  la reforme des programmes, je ne sais pas si c’est Une bonne idée...

Merci par avance pour vos réponses et éventuels conseils Smile
Au début, tu auras sans doute pas mal de travail même en collège, car il faut pouvoir gérer les programmes de quatre niveaux, et des entrées différentes de ce que tu fais au lycée. Mais une fois au point, tu iras sans doute plus vite, à condition de ne pas trop évaluer (car on évalue assez souvent en français, tout doit apparaître : lecture et compréhension , écriture, grammaire, évaluations de fins de séquence, oral) et surtout de ne pas te laisser happer par toutes les activités annexes qu'on essaye de te fourguer, les projets, les réunions. Après, tout dépend du collège : le problème numéro un dans beaucoup d'endroits, c'est la discipline, le bruit, les bavardages et provocations, (je suis en REP faut dire) . On sort souvent rincé, vidé... Un collègue venant d'un bon lycée disait qu'une heure de cours le crevait plus qu'une demi-journée dans son poste précédent. Pour l'agreg, c'est peut-être plus facile de préparer quand même en collège, ne pas être en lycée ne semble pas un handicap. L'essentiel est quand même de pouvoir se dégager du temps pour travailler les programmes.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Caspar
Caspar
Bon génie

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Caspar le Jeu 24 Jan 2019 - 10:46
Si tu passes dix heures par jour au lycée, j'ai envie de te dire: lève un peu le pied (oui, je sais que la charge de travail est très lourde en lettres Wink ).

Il y a plusieurs fils sur la différence collège/lycée sur le forum je crois, mais pour avoir fait les deux, je peux te dire que le collège est tout de même beaucoup plus usant nerveusement (bien sûr, ça peut dépendre des établissements), au niveau du bruit ambiant par exemple (je parle des couloirs, de la cour, de la cantine...).

Pour l'agreg interne, ça aide quand même d'enseigner en lycée puisque le concours est calibré pour l'enseignement en lycée justement, mais tu connais bien le lycée donc pas de problème.

Si tu es bien avec tes élèves et étudiants, collègues, que ton poste n'est pas en danger, je te conseillerais de ne surtout pas bouger (pas très glamour mais pragmatique).
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Neoprof expérimenté

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Marcelle Duchamp le Jeu 24 Jan 2019 - 12:44
A mon sens, le plus difficile sera la différence de niveau que tu percevras entre lycéens et collégiens. Au collège, très peu sont autonomes et tu auras à gérer énormément de choses différentes comme la discipline (qui est un gros morceau du travail du professeur de collège) et tout ce qui implique le “suivi personnalisé” de l’élève comme les PAI, les PPRE, les aides aux devoirs puis les projets ceci cela, les ÉPI... 
C’est cet a côté qui moi, me crève le plus.
roxanne
roxanne
Prophète

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par roxanne le Jeu 24 Jan 2019 - 13:17
Sur le temps de travail collège-lycée, je crois qu'il y a un peu un mythe. Tu peux très bien passer dru temps à préparer une séquence complète, autant qu'une LA par exemple. Tu devrais peut-être travailler autrement, optimiser les choses sinon tu y passeras autant de temps. La différence se trouve dans le nombre de copies à la fois, mais comme au final,k on évalue plus en collège, ça s'équilibre presque. Mais honnêtement, la gestion de classe est globalement plus simple en lycée. Réfléchis bien. Après, on peut aussi (et heureusement) se trouver fort bien en collè_ge Mais n'y va pas pour de mauvaises raisons.
sifi
sifi
Neoprof expérimenté

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par sifi le Jeu 24 Jan 2019 - 13:58
En collège, ce qui change vraiment, c'est la gestion de classe. Si tu as des 6èmes/ 5èmes, tu passeras moins de temps à préparer et à corriger, mais tu auras droit aux nez qui coulent, aux dents qui tombent, à ceux qui ne savent pas prendre une feuille dans le bon sens, à ceux qui se perdent, etc, etc, etc...
C'est une habitude à prendre, mais il faut quand même pas mal s'en occuper.
Maju
Maju
Niveau 5

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Maju le Jeu 24 Jan 2019 - 17:58
En passant en collège, tu gagneras sans doute du temps sur la préparation des contenus, parce qu'il n'y a pas besoin de pousser aussi loin, mais je trouve que l'essentiel du temps de préparation se fait sur les modalités d'enseignement, la manière dont je vais (essayer de) faire passer telle ou telle notion. En tout cas, moi, c'est clairement ce qui me prend le plus de temps, avec les copies bien sûr.
Khorsabad
Khorsabad
Niveau 5

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Khorsabad le Jeu 24 Jan 2019 - 21:29
@roxanne a écrit:Sur le temps de travail collège-lycée, je crois qu'il y a un peu un mythe. Tu peux très bien passer dru temps à préparer une séquence complète, autant qu'une LA par exemple. Tu devrais peut-être travailler autrement, optimiser les choses  sinon tu y passeras autant de temps. La différence se trouve dans le nombre de copies à la fois, mais comme au final,k on évalue plus en collège, ça s'équilibre presque. Mais honnêtement, la gestion de classe est globalement plus simple en lycée. Réfléchis bien. Après, on peut aussi (et heureusement) se trouver fort bien en collè_ge Mais n'y va pas pour de mauvaises raisons.

Oui, c'est pour cela que je pose la question en fait.. Je ne suis pas décidée, et je préfère avoir un maximum d'infos avant de décider quoi que ce soit Smile
La simplicité de la gestion de classe en lycée est une des choses qui me fait hésiter, justement...
Khorsabad
Khorsabad
Niveau 5

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Khorsabad le Jeu 24 Jan 2019 - 21:31
@sifi a écrit:En collège, ce qui change vraiment, c'est la gestion de classe. Si tu as des 6èmes/ 5èmes, tu passeras moins de temps à préparer et à corriger, mais tu auras droit aux nez qui coulent, aux dents qui tombent, à ceux qui ne savent pas prendre une feuille dans le bon sens, à ceux qui se perdent, etc, etc, etc...
C'est une habitude à prendre, mais il faut quand même pas mal s'en occuper.

C'est ce qui me fait le plus peur à vrai dire. Lorsque je vois le manque d'autonomie des secondes en septembre, je trouve ça assez lourd de devoir les accompagner durant presqu'un semestre vers un état autonome de lycéen, et les petits 6è et 5è m'effraient presque à cause de ça affraid
avatar
User7570
Niveau 6

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par User7570 le Jeu 24 Jan 2019 - 22:44
L'idée me taraude également quand je vois ce qui nous attend avec la réforme...
scot69
scot69
Neoprof expérimenté

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par scot69 le Jeu 24 Jan 2019 - 22:49
Cela dit, je trouve que les petits sixièmes arrivent de plus en plus au collège en terrain conquis et n'ont plus peur de grand chose!!!
Jenny
Jenny
Modérateur

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Jenny le Jeu 24 Jan 2019 - 23:00
Je suis beaucoup plus fatiguée par une demi-journée au collège qu’une grosse journée au lycée. Comme Caspar le souligne, le bruit ambiant permanent est épuisant. Je l’ai vraiment ressenti en retournant en collège cette année,
Beaucoup plus de réunions au collège, plus de rdv parents, de paperasses diverses.

La charge de travail personnel est certes plus importante au lycée.
Miss Messy
Miss Messy
Niveau 5

Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ? Empty Re: Enseigner au collège : quelle(s) réalité(s) au quotidien ?

par Miss Messy le Jeu 24 Jan 2019 - 23:41
Peut-être connais-tu quelqu’un qui enseigne en collège - suffisamment bien pour que tu puisses demander à pouvoir assister à une demi-journée de cours ? Ou même, manger avec ses collègues dans une cantine de collège ? Pour cela, il faut évidemment avoir une demi-journée de libre, mais, si c’est un projet à moyen terme, tu pourrais y aller au mois de juin – quand les lycéens sont libérés et les collégiens se transforment en fauves car « cébientolévacanse » !
Cela a déjà été dit par plusieurs collègues, mais parfois on sort du collège complètement rincé – du genre, on s’écroule dans un fauteuil devant la télé pendant ¾ d’heure car on n’est capable de rien (et tant pis si nos propres enfants hurlent à tue-tête dans leur chambres en haut …). Le bruit, bien sûr, mais aussi leurs chamailleries (« mé, Madame, Matéo y me prend tout le temps mon Blanco »), les questions qui n’ont rien à voir avec le cours, les pleurs, répéter sans cesse les mêmes choses – qui n’ont rien à voir avec le « vrai cours » non plus (certains élèves à qui on doit dire à chaque heure d’enlever leurs manteaux, de sortir un stylo, d’arrêter de se lever pour regarder le camion-poubelle qui passe devant le collège …).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum