Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Alienorscot
Alienorscot
Je viens de m'inscrire !

Au bord de la démission  Empty Au bord de la démission

par Alienorscot le Mar 29 Jan 2019 - 19:35
Bonsoir,

Je n’ose jamais m'exprimer sur le forum, mais ce soir je ne résiste plus, j’ai vraiment besoin de partager ce sens de vide que j’ai depuis quelques temps... Je suis contractuelle depuis cette année. Le début n’a pas été facile, mais je pensais gérer assez bien la situation. Je n’ai pas relevé tous les incidents qui pouvaient se produire en salle de classe et aujourd’hui je me rends compte de ce qu’est devenu mon quotidien : je suis confrontée  à la contestation, le manque de respect en continu, le désintérêt total. J’ai des classes qui sont réputées comme étant difficiles et elles le sont encore plus pour quelqu’un qui n’a jamais enseigné auparavant. Je regrette de ne pas avoir pris note de chaque problème, mais ce n’était pas possible de rédiger autant de rapports par jour.
Je l’avoue, mes cours ne sont pas parfaits, mais je débute dans le métier et je me forme, donc je pense que c’est normal. Avoir des problèmes de gestion de classe, ça devrait être normal aussi, non?
Je vois d’autres stagiaires galérer également... et aussi d’autres collègues titulaires depuis longtemps. Pourtant, eux, ils ne sont pas considérés comme des incapables, car c’est cela ce que je ressens actuellement. Je traverse une période de désenchantement. Le métier ne correspond pas à l’idée que j’avais, il est beaucoup plus compliqué que ce qu’on l’imagine en venant de l’extérieur. Ce qui me choque tout particulièrement c’est le manque de soutien que je ressens de la part de ma hiérarchie. On m’a reproché de ne pas m’exprimer par rapport à mes difficultés. Il est vrai que je suis plutôt introvertie et je n’ai pas voulu qu’on se fasse de moi l’image d’une personne qui ne sait pas gérer. Je ne suis pas très bien intégrée dans l’équipe non plus... Mais là, j’ai vu la réalité en face et apparemment tout le monde s’est rendu compte que je ne gère pas forcément la situation. A la place de m’encourager, les échanges que j’ai pu avoir avec la hiérarchie ont eu l’effet contraire : je me sens perdue, incomprise. J’aime enseigner, mais pas dans ces conditions. J’ai beaucoup de choses à me reprocher quant à ce début, mais je ne pense pas que mon entourage m’ait facilité la tache. Je ne veux pas rejeter la faute sur d’autres personnes, mais à quoi bon faire des rapports si l’on n’a aucune punition ou conséquence ensuite ? Je me sens tellement démotivée mais je me dis qu’il faut tenir bon jusqu’à la fin de l’année.
Donc ce soir j’ai un peu le moral dans les chaussettes. J’ai pensé à démissionner mais je me dis que c’est dommage car j’avais envie de faire telle ou telle séquence et que certains élèves m’ont montré leur motivation et intérêt. Je me demande donc s’il y a des contractuels qui, comme moi, ont du mal avec la gestion de classe, ne se sentent pas soutenus par la hiérarchie, et comptent quand même tenir jusqu’en juillet ? Que feriez-vous à ma place ?

Merci d'avoir lu ce (très long) post.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 9

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Pourquoi 3,14159 le Mar 29 Jan 2019 - 19:43
@Alienorscot a écrit:Bonsoir,

Je n’ose jamais m'exprimer sur le forum, mais ce soir je ne résiste plus, j’ai vraiment besoin de partager ce sens de vide que j’ai depuis quelques temps... Je suis contractuelle depuis cette année. Le début n’a pas été facile, mais je pensais gérer assez bien la situation. Je n’ai pas relevé tous les incidents qui pouvaient se produire en salle de classe et aujourd’hui je me rends compte de ce qu’est devenu mon quotidien : je suis confrontée  à la contestation, le manque de respect en continu, le désintérêt total. J’ai des classes qui sont réputées comme étant difficiles et elles le sont encore plus pour quelqu’un qui n’a jamais enseigné auparavant. Je regrette de ne pas avoir pris note de chaque problème, mais ce n’était pas possible de rédiger autant de rapports par jour.
Je l’avoue, mes cours ne sont pas parfaits, mais je débute dans le métier et je me forme, donc je pense que c’est normal. Avoir des problèmes de gestion de classe, ça devrait être normal aussi, non?
Je vois d’autres stagiaires galérer également... et aussi d’autres collègues titulaires depuis longtemps. Pourtant, eux, ils ne sont pas considérés comme des incapables, car c’est cela ce que je ressens actuellement. Je traverse une période de désenchantement. Le métier ne correspond pas à l’idée que j’avais, il est beaucoup plus compliqué que ce qu’on l’imagine en venant de l’extérieur. Ce qui me choque tout particulièrement c’est le manque de soutien que je ressens de la part de ma hiérarchie. On m’a reproché de ne pas m’exprimer par rapport à mes difficultés. Il est vrai que je suis plutôt introvertie et je n’ai pas voulu qu’on se fasse de moi l’image d’une personne qui ne sait pas gérer. Je ne suis pas très bien intégrée dans l’équipe non plus... Mais là, j’ai vu la réalité en face et apparemment tout le monde s’est rendu compte que je ne gère pas forcément la situation. A la place de m’encourager, les échanges que j’ai pu avoir avec la hiérarchie ont eu l’effet contraire : je me sens perdue, incomprise. J’aime enseigner, mais pas dans ces conditions. J’ai beaucoup de choses à me reprocher quant à ce début, mais je ne pense pas que mon entourage m’ait facilité la tache. Je ne veux pas rejeter la faute sur d’autres personnes, mais à quoi bon faire des rapports si l’on n’a aucune punition ou conséquence ensuite ? Je me sens tellement démotivée mais je me dis qu’il faut tenir bon jusqu’à la fin de l’année.
Donc ce soir j’ai un peu le moral dans les chaussettes. J’ai pensé à démissionner mais je me dis que c’est dommage car j’avais envie de faire telle ou telle séquence et que certains élèves m’ont montré leur motivation et intérêt. Je me demande donc s’il y a des contractuels qui, comme moi, ont du mal avec la gestion de classe, ne se sentent pas soutenus par la hiérarchie, et comptent quand même tenir jusqu’en juillet ? Que feriez-vous à ma place ?

Merci d'avoir lu ce (très long) post.

Ne compte pas sur l'Administration pour t'aider, elle ne sait même pas elle même comment tenir une classe intenable. Rapproche toi de collègues bienveillants, ça existe, pour avoir 2/3 petit trucs pour calmer les énergies de certains. Tu aimes enseigner, repère ce qui marche bien et essaye de le reproduire dans un autre cours.

En effet c'est un beau métier vu de l'extérieur… mais impitoyable en vrai.

Courage les vacances approchent.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Podqueen
Podqueen
Niveau 3

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Podqueen le Mar 29 Jan 2019 - 19:52
@Alienorscot a écrit:
Je vois d’autres stagiaires galérer également... et aussi d’autres collègues titulaires depuis longtemps. Pourtant, eux, ils ne sont pas considérés comme des incapables, car c’est cela ce que je ressens actuellement.

En tant que stagiaire en anglais également, t'inquiète pas pour ça. Vendredi encore, je voulais démissionner parce que ma classe de Seconde s'est rebellée contre moi à cause de notes que j'ai postées en avance sur Pronote (grossière erreur) alors que la moyenne n'est pas inférieure aux autres évaluations.
Mon tuteur et une collègue dont je suis proche sont venus dans ma salle que je refusais de quitter à la fin des cours, en pleurs sous mon bureau, et m'ont raisonnée pendant un bon quart d'heure.
Et je ne suis pas la seule stagiaire à se sentir incapable.

La clé de la survie pour moi pendant cette année infernale, c'est mes relations avec mes collègues. Je m'amuse avec eux, j'adore manger avec eux et discuter, peu importe qu'on soit stagiaire, poste fixe ou TZR, ou contractuel. Quand je vais mal, on m'invite à sortir à la piscine ou au bar, et ça me fait un bien fou. Sans eux, j'aurais jeté l'éponge, et je ne les remercierai jamais assez de faire la stagiaire-sitter. veneration
Peut être devrais tu essayer de parler de tes soucis si ce n'est pas le cas ?
Camiye
Camiye
Niveau 5

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Camiye le Mar 29 Jan 2019 - 20:01
Tu sais nous sommes très nombreux à rentrer parfois chez nous et à nous dire que la journée était nulle, nos cours mauvais, les élèves insupportables, intéressés et inintéressants... Et puis, le lendemain, un petit miracle arrive. X lève la main alors qu'il est d'ordinaire mutique, Y reste à la fin du cours pour te poser une question, Z rend son devoir en temps et en heure, W murmure quand retentit la sonnerie un "Déjà?". Ce sont ces petits miracles qui nous font tenir, avancer. Il y en a régulièrement mais on oublie de les voir et il faut s'y raccrocher.
Je pense aussi que le rapport qu'on a avec une classe dépend en partie de l'état d'esprit avec lequel on passe la porte. Quand je suis anxieuse, énervée, irritable (et ça arrive!) le cours se fait sans plaisir et dans la douleur pour tout le monde. Ce n'est pas forcément le bordel mais on en ressort avec une sensation de frustration, de colère. Plus tu te stresses, plus les élèves le ressentent et vont adopter un comportement inapproprié. Bien entendu il y a aussi de petits ù*$£ qui seront pénibles quoi qu'il arrive et ce ne sera en rien ta faute. Mais essaie dans la mesure du possible de faire un "sas" quand tu rentres en cours (pas simple, je n'y arrive pas toujours...), prends le comme un exercice de théâtre.
Il n'y a pas de honte pour dire que ça ne va pas. Au contraire, c'est cathartique. Mais dis-le aux bonnes personnes, celles qui pour toi peuvent être des ressources! Un CPE sympa et à l'écoute, un collègue disponible... La hiérarchie ne t'aidera pas pour ces difficultés-là: tes collègues, même d'autres disciplines, eux, peuvent le faire. Tourne toi aussi vers les PP pour éventuellement mettre en place des actions communes: fiches de suivi, plans de classe etc. Une discussion avec la classe peut, si elle est bien menée, t'aider à comprendre aussi ce qui, du point de vue des élèves, ne va pas.
Un stagiaire est là pour apprendre: si tout était intuitif il n'y aurait que des profs bien dans leurs baskets. Et n'écoute pas l'éternel "si tu ne tiens pas tes classes en novembre c'est mort pour l'année". C'est faux j'en ai fait l'expérience quand j'étais à ta place.
Tu vas y arriver!
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Habitué du forum

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Pointàlaligne le Mar 29 Jan 2019 - 20:09
Tout peut se rattraper. Courage !
Si tu veux des conseils pratiques, peut-être devrais-tu dire précisément quel est le niveau de classes concerné et à quelles incivilités tu dois faire face, et ce que tu as déjà tenté.

Eleven
Eleven
Neoprof expérimenté

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Eleven le Mar 29 Jan 2019 - 20:34
Bonsoir Alienorcot,

Je suis contractuelle depuis trois ans et demi (je n'ai pas de poste en ce moment) et je comprends ton message ....

J'ai eu des classes difficiles mais je savais que je pouvais compter sur le soutien et l'aide du principale, du Cpe, du sous principal et des autres professeurs dans la plupart des établissements. Par contre, l'année dernière, j'étais sur deux établissements et dans un établissement, je ne me suis pas sentie soutenue pour la première fois et là ça a été beaucoup plus compliqué que dans l'autre établissement où les élèves n'étaient pas faciles mais où je pouvais prouver aux élèves que j'étais sur la même longueur d'onde que l'administration (heures de retenue effectuées ....).

Si je peux te donner un conseil c'est de continuer si tu aimes être dans une salle de classe et faire cours (attendre au moins la fin de l'année scolaire). Il est normal de ne pas avoir tous les réflexes tout de suite cela vient avec les années et de ne pas hésiter à demander conseils à d'autres professeurs plus expérimentés. La situation de contractuel doit être temporaire parce que tous les ans, tu seras "la nouvelle" et à mon avis c'est bien mieux de rester dans un établissement en tant que titulaire et te faire ta place (les élèves testeront de moins en moins).

Courage ! fleurs

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
Nizab
Nizab
Niveau 9

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Nizab le Mar 29 Jan 2019 - 20:50
Je comprends bien et suis à peu près dans la même situation que toi.
Attends tout de même la fin de l'année scolaire, prends le temps d'y réfléchir à tête reposée, une fois la fatigue passée. Une deuxième année de stage ou une année de T1 avec des classes différentes pourraient te permettre de mieux distinguer ce qui relève du seul contexte de ce qui relève de ta propre motivation.
avatar
User7570
Niveau 6

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par User7570 le Mar 29 Jan 2019 - 22:44
Bonjour,

Les rapports, personnellement, je n'en fais jamais, sauf incident extrême, mais ce n'a pas encore été le cas. La plupart du temps, ils ne sont en effet suivis d'aucun effet, sauf bien sûr si on a une administration compétente et impliquée face à soi (ce qui ne semble pas être ton cas d'après ce que tu dis).

Courage à toi. Le métier est très difficile, mais il est possible de tenir ses classes. Il existe différentes méthodes... à toi de trouver celle qui te convient.

La mienne passe par un système de punitions. Est-ce que tu punis ? Je leur donne des textes à copier s'ils bavardent, ce genre de choses... Voir les fils consacrés aux punitions. Il s'agit de poser les limites et de faire appliquer les règles que tu fixes...

Tout dépend bien sûr du type d'élèves que tu as en face de toi.
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 8

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Ha@_x le Mar 29 Jan 2019 - 23:26
swurm a écrit:Les rapports, personnellement, je n'en fais jamais, sauf incident extrême

Ben en fait si il faut en faire (là c'est le PP qui parle) Si pas d'écrits, je fais comment avec mon CPE pour demander une sanction auprès du chef ?

swurm a écrit: La plupart du temps, ils ne sont en effet suivis d'aucun effet, sauf bien sûr si on a une administration compétente et impliquée face à soi (ce qui ne semble pas être ton cas d'après ce que tu dis).

Mais en fait l'administration, il faut l'obliger à prendre ses responsabilités : en écrivant des rapports justement : "bidule a eu X rapports depuis septembre, X heures de colles, X exclusions de cours, toujours pas de sanction ?? "

même avec des chefs mous, on y arrive Smile

@Alienorscot

courage, c'est juste l'une des pires périodes de l'année.
avatar
User7570
Niveau 6

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par User7570 le Mar 29 Jan 2019 - 23:36
Ha@_x, clairement, Alienorscot explique qu'elle est « considérée comme incapable » par conséquent, elle n'est pas face à une administration molle mais à une administration malveillante à son égard. Cela existe, malheureusement, et dans ce cas là il me semble qu'il ne faut pas compter sur eux, et que faire des rapports ne sert à rien si cela ne fait que les renforcer dans l'idée qu'elle ne sait pas gérer sa classe.

Enfin, pour ma part, je gère autant que possible tout par moi-même sauf cas grave, bien sûr. Mais pour tout ce qui est bavardage, insolence, j'évite de passer par l'administration qui me fait perdre mon temps plus qu'autre chose... avec des délais pas possible pour sanctionner X ou Y, alors que moi, je veux juste le silence en cours immédiatement... Ce n'est pas impossible à obtenir, quoique ce ne soit pas facile.

Encore une fois, je pense qu'il y a différentes manières de procéder, mais qu'il faut trouver celle qui nous convient.

PS : j'ajoute en lisant le post précédent quelque chose qui me paraît juste et qui rejoint ce que tu dis, Ha@_x, un rapport suppose ensuite d'aller au charbon pour obtenir quelque chose. Cela dit, en tant que contractuelle, sa position est plus délicate que pour un titulaire PP...


Dernière édition par swurm le Mar 29 Jan 2019 - 23:38, édité 1 fois
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 8

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Ha@_x le Mar 29 Jan 2019 - 23:36
@Alienorscot a écrit:je suis confrontée  à la contestation, le manque de respect en continu, le désintérêt total. J’ai des classes qui sont réputées comme étant difficiles et elles le sont encore plus pour quelqu’un qui n’a jamais enseigné auparavant. Je regrette de ne pas avoir pris note de chaque problème, mais ce n’était pas possible de rédiger autant de rapports par jour.
Je l’avoue, mes cours ne sont pas parfaits, mais je débute dans le métier et je me forme, donc je pense que c’est normal. Avoir des problèmes de gestion de classe, ça devrait être normal aussi, non?
Je vois d’autres stagiaires galérer également... et aussi d’autres collègues titulaires depuis longtemps. Pourtant, eux, ils ne sont pas considérés comme des incapables, car c’est cela ce que je ressens actuellement. Je traverse une période de désenchantement. Le métier ne correspond pas à l’idée que j’avais, il est beaucoup plus compliqué que ce qu’on l’imagine en venant de l’extérieur. Ce qui me choque tout particulièrement c’est le manque de soutien que je ressens de la part de ma hiérarchie. On m’a reproché de ne pas m’exprimer par rapport à mes difficultés. Il est vrai que je suis plutôt introvertie et je n’ai pas voulu qu’on se fasse de moi l’image d’une personne qui ne sait pas gérer. Je ne suis pas très bien intégrée dans l’équipe non plus... Mais là, j’ai vu la réalité en face et apparemment tout le monde s’est rendu compte que je ne gère pas forcément la situation. A la place de m’encourager, les échanges que j’ai pu avoir avec la hiérarchie ont eu l’effet contraire : je me sens perdue, incomprise. J’aime enseigner, mais pas dans ces conditions. J’ai beaucoup de choses à me reprocher quant à ce début, mais je ne pense pas que mon entourage m’ait facilité la tache. Je ne veux pas rejeter la faute sur d’autres personnes, mais à quoi bon faire des rapports si l’on n’a aucune punition ou conséquence ensuite ? Je me sens tellement démotivée mais je me dis qu’il faut tenir bon jusqu’à la fin de l’année.
Donc ce soir j’ai un peu le moral dans les chaussettes. J’ai pensé à démissionner mais je me dis que c’est dommage car j’avais envie de faire telle ou telle séquence et que certains élèves m’ont montré leur motivation et intérêt. Je me demande donc s’il y a des contractuels qui, comme moi, ont du mal avec la gestion de classe, ne se sentent pas soutenus par la hiérarchie, et comptent quand même tenir jusqu’en juillet ? Que feriez-vous à ma place ?

1- Avant les rapports, tu as toute une batterie de trucs pour faire c.... tes élèves
-Plan de classe
-Punitions (comme le dit @swurm), déjà prêtes c'est mieux; si vis pacem...
-heures de colles, chez toi ou en vie scol' (si possible) mais surtout s'assurer qu'elles sont faites.
-exclusions de cours (mais là rapport obligé)

2- un rapport n'a pas pour but d'entraîner une punition (ou une sanction), un rapport est un ....rapport, donc il faut aller le défendre (CPE, PP et ensuite hiérarchie)

Courage
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 8

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Ha@_x le Mar 29 Jan 2019 - 23:38
swurm a écrit:Enfin, pour ma part, je gère autant que possible tout par moi-même sauf cas grave, bien sûr. Mais pour tout ce qui est bavardage, insolence, j'évite de passer par l'administration qui me fait perdre mon temps plus qu'autre chose... avec des délais pas possible pour sanctionner X ou Y, alors que moi, je veux juste le silence en cours immédiatement... Ce n'est pas impossible à obtenir, quoique ce ne soit pas facile.

Ah mais on est d'accord, il est nécessaire de déléguer le moins possible son autorité.
avatar
User7570
Niveau 6

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par User7570 le Mar 29 Jan 2019 - 23:40
@Ha@_x a écrit:
swurm a écrit:Enfin, pour ma part, je gère autant que possible tout par moi-même sauf cas grave, bien sûr. Mais pour tout ce qui est bavardage, insolence, j'évite de passer par l'administration qui me fait perdre mon temps plus qu'autre chose... avec des délais pas possible pour sanctionner X ou Y, alors que moi, je veux juste le silence en cours immédiatement... Ce n'est pas impossible à obtenir, quoique ce ne soit pas facile.

Ah mais on est d'accord, il est nécessaire de déléguer le moins possible son autorité.

Oui, en fait je suis d'accord avec toi alatienne
ar_angar
ar_angar
Niveau 6

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par ar_angar le Mer 30 Jan 2019 - 7:13
Courage alienorscot,

Pour être contractuel ausii, je me suis posé le  même genre de question l'année dernière, avec un CDE non seulement non coopératif, mais même limite du harcelement moral. Tout cela parcequ'il refusait de considérer que ses élève ne travaillaient pas et donc ne pouvait pas avoir de bonne notes. (avec visite surprise "conseil" pour me faire dire la même chose...). L'année à été dure, mais l'avantage d'être contractuel, c'est que cela change (en général) chaque année, ce qui fait que tu n'aura pas les mêmes élèves/admlinistrations l'année prochaine.

Cette année en REP, avec le soutien de la direction, les choses se passent mieux (avec un publique plus difficile !)

Comme cela a pu être dit, retiens le bon, avec les petites victoires, continue de faire au mieux, trouve les "bons" collègues (ceux avec qui tu peux échanger, voire te faire aider) et pense à l'année prochaine qui ne pourra qu'être mieux !
Contenu sponsorisé

Au bord de la démission  Empty Re: Au bord de la démission

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum