Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lucB
Niveau 6

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par lucB le Dim 3 Fév 2019 - 10:48
Et si c'était un test pour voir si les profs se lâchent sur les élèves ? Mais comme je suis parano...
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Balthazaard le Dim 3 Fév 2019 - 11:02
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:        Je n'ai jamais fait la grève et je n'ai jamais manifesté mais
Tu as donc cautionné tout ce qui a été fait jusqu'à maintenant, donc inutile de te plaindre.

Même avis... la société meurt lentement de ces "je n'ai jamais fait grève"
Aurevilly
Aurevilly
Niveau 10

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Aurevilly le Dim 3 Fév 2019 - 11:09
@Balthazaard a écrit:
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:        Je n'ai jamais fait la grève et je n'ai jamais manifesté mais
Tu as donc cautionné tout ce qui a été fait jusqu'à maintenant, donc inutile de te plaindre.

Même avis... la société meurt lentement de ces "je n'ai jamais fait grève"
La société meurt aussi des grèves que l'on a faites avec obstination et qui n'ont débouché sur rien ou presque. Comment ne pas être découragé, désabusé ?
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Balthazaard le Dim 3 Fév 2019 - 11:11
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:Eh bien je vois qu'on est pas sorti de l'auberge avec vous...
Je te retourne le compliment.

@jjrousseau a écrit:   Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !
Le travail était en effet plus simple il y a 50 ans quand on n'avait aucune ambition pour la populace et qu'on n'instruisait qu'une faible partie des enfants. L'école ménagère pour que les jeunes filles apprennent à être de bonnes mères et de bonnes épouses...
L'apprentissage à 14 ans pour les garçons...

Quelle belle époque, pourquoi n'y retournons-nous pas en effet !

Désolé Will je ne te suis pas...tu parles d'une époque que tu n'as pas connue. IL y a 50 ans j'étais en 6ème et considéré comme un fils de bourge parce que mon père était ingénieur  (simple ingénieur, pas cadre sup, ça c'est venu beaucoup plus tard) l'essentiel de mes condisciples plaçait sur la petite fiche inutile que l'on remplissait au début de l'année "employé de bureau" ou "ouvrier" et cela dans un des plus grands lycée d'une grande ville.
Ce n'était pas plus facile pour les profs qui manquaient d'autorité, quelle que soit la classe...
Par contre, ça c'est sur, la profession était bien mieux considérée qu'aujourd'hui, le tir à vue sur les profs, cela a été officialisé avec nos amis de gauuuuche Jospin et Allègre.
Balthazaard
Balthazaard
Sage

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Balthazaard le Dim 3 Fév 2019 - 11:13
@Aurevilly a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:        Je n'ai jamais fait la grève et je n'ai jamais manifesté mais
Tu as donc cautionné tout ce qui a été fait jusqu'à maintenant, donc inutile de te plaindre.

Même avis... la société meurt lentement de ces "je n'ai jamais fait grève"
La société meurt aussi des grèves que l'on a faites avec obstination et qui n'ont débouché sur rien ou presque. Comment ne pas être découragé, désabusé ?

Il est très clair que nous devons nous interroger sur cela, mais balancer à la face du monde "je n'ai jamais fait grève" en exergue en dit long sur le niveau de conscience sociale de celui qui écrit.
pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par pogonophile le Dim 3 Fév 2019 - 11:24
Ben dites donc ce matin, l'actualité est bien nourrie en trolls : entre l'article hyper drôle de Causeur sur "la fin de l'autorité à l'école" (depuis le temps qu'on en parle, ça manquait !), et ce petit thread à base de "y en a marre des élèves et de tout le monde y a que moi qui fais mon boulot comifo", c'est un seau de popcorn qu'il va falloir vider !

Reste la très juste question de @LadyC :
...Mais tu veux faire grève contre les élèves malpolis ? Qu'attends-tu que l'Etat fasse exactement sur ce point ?

A part "mettre les élèves dehors" (où ça, au tri sélectif ?), tu préconises quoi ?
Tivinou
Tivinou
Niveau 9

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Tivinou le Dim 3 Fév 2019 - 11:30
@jjrousseau a écrit:Eh bien je vois qu'on n'est pas sorti de l'auberge avec vous...
  Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 2995080671
Je ne vous trouve pas très polie non plus... On peut dire des choses quand on est énervé, et je m'énerve aussi après les élèves qui n'ont pas leurs affaires, qui sont malpolis, mais tout de même, "ouste bon débarras" et au boulot dès la cinquième, je trouve ces propos inadmissibles.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 9

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Pourquoi 3,14159 le Dim 3 Fév 2019 - 11:36
@pogonophile a écrit:Ben dites donc ce matin, l'actualité est bien nourrie en trolls : entre l'article hyper drôle de Causeur sur "la fin de l'autorité à l'école" (depuis le temps qu'on en parle, ça manquait !), et ce petit thread à base de "y en a marre des élèves et de tout le monde y a que moi qui fais mon boulot comifo", c'est un seau de popcorn qu'il va falloir vider !

Reste la très juste question de @LadyC :
...Mais tu veux faire grève contre les élèves malpolis ? Qu'attends-tu que l'Etat fasse exactement sur ce point ?

A part "mettre les élèves dehors" (où ça, au tri sélectif ?), tu préconises quoi ?
Et voilà ! Toujours et encore au professeur de proposer des solutions à des problèmes créer par l'Institution.

La loi de 2005 a été applaudie des deux mains par les parents concernés. Mais sans moyen. Economies.
Tous les élèves passent en classe supérieure. Mais sans moyen. Economies.
L'outil informatique dépourvu d'IA place les élèves dans des sections de énième choix. Rentabilité.
On nous demande d'évaluer des compétences dès le mois de septembre sans avoir le droit de demander des connaissances, "qui sont sur Internet" (sic). 
Etc.

Inepties imposées. Et qui doit s'adapter !? Encore et toujours le professeur.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Illiane
Illiane
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Illiane le Dim 3 Fév 2019 - 11:38
Je ne crois pas que pogonophile dise que c'est au professeur de se débrouiller tout seul et de proposer des solutions ; il souligne simplement que, lorsque quelqu'un se plaint, quel que soit son statut, autant qu'il tente de proposer des solutions sinon sa plainte reste bien vaine.
Poupoutch
Poupoutch
Expert

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Poupoutch le Dim 3 Fév 2019 - 11:41
Je ne pense pas que ce soit le sens de la question de Pognophile. Je pense que ce qu'il pointe, c'est que jjrousseau rejette en bloc l'action syndicale (qui a consisté à essayer d'endiguer le phénomène que tu pointes), mais ne veut pas subir les conséquences de sa position attentiste et propose juste de ne choisir que les élèves qui-selon elle-méritent son travail... Bref, tout cela n'est pas logique.
Edit : Illiane l'a mieux dit...

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
Illiane
Illiane
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Illiane le Dim 3 Fév 2019 - 11:46
@Poupoutch a écrit:Je ne pense pas que ce soit le sens de la question de Pognophile. Je pense que ce qu'il pointe, c'est que jjrousseau rejette en bloc l'action syndicale (qui a consisté à essayer d'endiguer le phénomène que tu pointes), mais ne veut pas subir les conséquences de sa position attentiste et propose juste de ne choisir que les élèves qui-selon elle-méritent son travail... Bref, tout cela n'est pas logique.
Edit : Illiane l'a mieux dit...

Je ne suis pas d'accord avec toi sur le point en gras, mais on ne va pas se faire la guerre pour ça Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 2252222100 !
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 9

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Pourquoi 3,14159 le Dim 3 Fév 2019 - 11:48
@Illiane a écrit:Je ne crois pas que pogonophile dise que c'est au professeur de se débrouiller tout seul et de proposer des solutions ; il souligne simplement que, lorsque quelqu'un se plaint, quel que soit son statut, autant qu'il tente de proposer des solutions sinon sa plainte reste bien vaine.
La solution, radicale, a été donnée pas jjrousseau. On ne peut pas lui reprocher  Wink .

En tout cas cette année dans ma classe le nombre d'élèves dépassés/perdus/attentistes n'a jamais été aussi important. Et ma qualité de cours n'est plus au rendez-vous. 

Est-ce à moi professeur de proposer des solutions ? Non, car personne n'écoute le professeur. Ni avant une loi, ni pendant, et encore moins après car le problème vient obligatoirement du professeur. 

[Colère extrême : ON] 
Alors flute ! 
[Colère extrême : OFF] 

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par pogonophile le Dim 3 Fév 2019 - 11:55
Ah mais encore faut-il que la solution ait un sens.
"Les mettre dehors", ça tout le monde peut le dire. Mais où ? Pour faire quoi ? Quel projet pour l'école, quel projet pour la société ?
On est sur un forum donc on peut réfléchir et échanger non ?

Dire "de toute façon on ne m'écoutera pas" est bien vain : à ce compte-là, autant ne rien dire dès le début.
Pour le dire autrement, si j'en suis à affirmer "réfléchir à des solutions c'est crier dans le désert", je peux aussi dire "protester et râler c'est crier dans le désert", et la fermer, du coup.

Sinon, on peut nourrir la réflexion et dépasser le ressenti. Comme une profession intellectuelle, en fait.

Edit : je me permets de rectifier une coquille.
@Pourquoi 3,14159 a écrit: le problème vient obligatoirement du professeur. 
Non c'est bien connu, le problème vient de "l'administration." Le fait que @jjrousseau n'en parle pas contribue d'ailleurs à semer le doute sur sa profession Razz
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 9

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Pourquoi 3,14159 le Dim 3 Fév 2019 - 12:02
@pogonophile a écrit:Ah mais encore faut-il que la solution ait un sens.
"Les mettre dehors", ça tout le monde peut le dire. Mais où ? Pour faire quoi ? Quel projet pour l'école, quel projet pour la société ?
On est sur un forum donc on peut réfléchir et échanger non ?

Dire "de toute façon on ne m'écoutera pas" est bien vain : à ce compte-là, autant ne rien dire dès le début.
Pour le dire autrement, si j'en suis à affirmer "réfléchir à des solutions c'est crier dans le désert", je peux aussi dire "protester et râler c'est crier dans le désert", et la fermer, du coup.

Sinon, on peut nourrir la réflexion et dépasser le ressenti. Comme une profession intellectuelle, en fait.
Sincèrement que penses-tu de la situation suivante : 32 élèves (classe de bac pro !), 21 élèves avec un PAP dont 9 avec AVS. En cours de français il a fallu trouver une classe avec plus de 40 chaises et tables…

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Jacq
Jacq
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Jacq le Dim 3 Fév 2019 - 12:09
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:Eh bien je vois qu'on est pas sorti de l'auberge avec vous...
Je te retourne le compliment.

@jjrousseau a écrit:   Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !
Le travail était en effet plus simple il y a 50 ans quand on n'avait aucune ambition pour la populace et qu'on n'instruisait qu'une faible partie des enfants. L'école ménagère pour que les jeunes filles apprennent à être de bonnes mères et de bonnes épouses...
L'apprentissage à 14 ans pour les garçons...

Quelle belle époque, pourquoi n'y retournons-nous pas en effet !

Notons que maintenant nous avons de l'ambition pour la populace : Blanquer et Marcon (Régis) ont pour ambition que les prof de français en LP rédigent des recettes de cuisine ! Je me demande d'ailleurs pourquoi actuellement je continue à préparer mon cours de CAP sur les Misérables vu ce que mes élèves à l'avenir n'auront plus droit à un peu de littérature (1.5h en CAP en Lettres-Histoire) ! Aux Misérables on devra faire rédiger des recettes de cuisine. Nous visons l'ambition et l'excellence pour notre populace misérable. Je me demande d'ailleurs pourquoi on leur donne un CAP en fin d'année, autant leur donner un gilet jaune directement.
C'est à tomber par terre... Donc ce n'est pas la faute à Rousseau mais à Voltaire !
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 9

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Ajonc35 le Dim 3 Fév 2019 - 12:11
@Jacq a écrit:
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:Eh bien je vois qu'on est pas sorti de l'auberge avec vous...
Je te retourne le compliment.

@jjrousseau a écrit:   Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !
Le travail était en effet plus simple il y a 50 ans quand on n'avait aucune ambition pour la populace et qu'on n'instruisait qu'une faible partie des enfants. L'école ménagère pour que les jeunes filles apprennent à être de bonnes mères et de bonnes épouses...
L'apprentissage à 14 ans pour les garçons...

Quelle belle époque, pourquoi n'y retournons-nous pas en effet !

Notons que maintenant nous avons de l'ambition pour la populace : Blanquer et Marcon (Régis) ont pour ambition que les prof de français en LP rédigent des recettes de cuisine ! Je me demande d'ailleurs pourquoi actuellement je continue à préparer mon cours de CAP sur les Misérables vu ce que mes élèves à l'avenir n'auront plus droit à un peu de littérature (1.5h en CAP en Lettres-Histoire) ! Aux Misérables on devra faire rédiger des recettes de cuisine. Nous visons l'ambition et l'excellence pour notre populace misérable. Je me demande d'ailleurs pourquoi on leur donne un CAP en fin d'année, autant leur donner un gilet jaune directement.
C'est à tomber par terre... Donc ce n'est pas la faute à Rousseau mais à Voltaire !
Encore d'accord avec toi. Mais ce n'est ni la faute à Rousseau, ni à Voltaire, mais à Blanquer!
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Thalia de G le Dim 3 Fév 2019 - 12:12
@Pourquoi 3,14159 a écrit:
@pogonophile a écrit:Ah mais encore faut-il que la solution ait un sens.
"Les mettre dehors", ça tout le monde peut le dire. Mais où ? Pour faire quoi ? Quel projet pour l'école, quel projet pour la société ?
On est sur un forum donc on peut réfléchir et échanger non ?

Dire "de toute façon on ne m'écoutera pas" est bien vain : à ce compte-là, autant ne rien dire dès le début.
Pour le dire autrement, si j'en suis à affirmer "réfléchir à des solutions c'est crier dans le désert", je peux aussi dire "protester et râler c'est crier dans le désert", et la fermer, du coup.

Sinon, on peut nourrir la réflexion et dépasser le ressenti. Comme une profession intellectuelle, en fait.
Sincèrement que penses-tu de la situation suivante : 32 élèves (classe de bac pro !), 21 élèves avec un PAP dont 9 avec AVS. En cours de français il a fallu trouver une classe avec plus de 40 chaises et tables…
Que veux-tu qu'il te dise ?
Je ne suis pas toujours d'accord avec pogonophile, parce que nos intérêts sont contradictoires, mais tu ne vas quand même pas lui faire porter le chapeau de tous les dysfonctionnements de l'EN.

_________________
Jamais sans mon Mac !
Mathador
Mathador
Érudit

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Mathador le Dim 3 Fév 2019 - 12:13
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:   Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !
Le travail était en effet plus simple il y a 50 ans quand on n'avait aucune ambition pour la populace et qu'on n'instruisait qu'une faible partie des enfants. L'école ménagère pour que les jeunes filles apprennent à être de bonnes mères et de bonnes épouses...
L'apprentissage à 14 ans pour les garçons...

Quelle belle époque, pourquoi n'y retournons-nous pas en effet !

Tu as raison, il est tellement mieux de les placer dans des filières générales où ils comprennent que dalle et mettent le bazar.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par pogonophile le Dim 3 Fév 2019 - 12:22
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Sincèrement que penses-tu de la situation suivante : 32 élèves (classe de bac pro !), 21 élèves avec un PAP dont 9 avec AVS. En cours de français il a fallu trouver une classe avec plus de 40 chaises et tables…

Tout d'abord que je ne vois pas le rapport avec la problématique de départ ?

Ensuite, que tu as l'air très mécontent de la situation, et donc que je me demande ce que tu voudrais y changer.
La réponse "par défaut" c'est qu'il appartient au prof de s'adapter et de différencier (mais sans formation adéquate ni cocaïne ça a l'air difficile).
La réponse syndicale c'est plus ou moins qu'il faut davantage de moyens en commençant par arrêter les classes à plus de 24 en bac pro.
Et toi, que proposes-tu ?

@Thalia de G
Mais non, nos intérêts convergent : nous voulons tous que les élèves réussissent.
Jacq
Jacq
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Jacq le Dim 3 Fév 2019 - 12:25
@Serge a écrit:Tout à fait d'accord avec Will. Après, je comprends qu'on puisse péter un plomb si on se sent dépassé, miné par ce genre de situation récurrente et devant laquelle on peut se sentir impuissant, voire écrasé, ainsi que le besoin d'un coup de gueule comme un exutoire pour éviter le craquage en classe. Mais bon ... il faut aussi raison garder et réaliser la portée de ce qu'on dit. La voie professionnelle plus jeune, je n'y serais pas opposé par principe, si ça correspond à un désir réel de l'enfant, pas si c'est une façon de l'éjecter du système scolaire juste parce qu'il nous agacerait. Il y a un pas entre souhaiter que ces enfants ne viennent plus "pourrir" une classe sous le coup de l'agacement, et ... le penser réellement.  Quant aux propos insultants vis à vis des élèves, tu es sur un forum public, pas dans ton salon, il faut que tu en prennes conscience.

La voie professionnelle plus jeune, non. Même le SNALC en revient (enfin !). Des sections type 3PP en lycée pro, pourquoi pas, mais il faut voir dans quelles conditions (dans mon LP, non pas parce que j'y suis, je vous rassure, c'est très positif, dans certains LP c'est difficile pour les élèves). Surtout, ces sections, maintenues pour l'instant, sont dans le viseur du ministère, comme les SEGPA par ailleurs (et oui, c'est coûteux et les pauvres on s'en tape). La question est plutôt celle des conditions d'enseignement au collège. Enfin, pour notre collègue, dont j'ai lu les autres messages, il faudrait peut-être se tourner vers le PP, direction plus que le CPE et discuter avec elle. L'année dernière, en tant que PP, j'ai dû gérer (tenter de gérer) la situation entre mes élèves et un remplaçant avec qui cela se passait mal. L'année s'est bien déroulée et terminée et à la rentrée ils pleuraient parce qu'ils ne l'avaient plus (pour de mauvaises raisons d'ailleurs, ils regrettaient d'avoir un autre prof, plus exigeant). Cette année c'est notre CDE qui constate que cela se passe mal avec un autre remplaçant pour une classe difficile mais gérable, il a pris de lui-même des mesures pour calmer la situation. Si nos chefs ne peuvent pas tout faire ils peuvent agir, il faut se tourner vers eux. Dans ce que tu écris, ici et sur d'autres sujets, une classe pose problème : alors il faut agir sur cette classe et collectivement, pas toi seule.
Jacq
Jacq
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Jacq le Dim 3 Fév 2019 - 12:27
@Ajonc35 a écrit:
@Jacq a écrit:
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:Eh bien je vois qu'on est pas sorti de l'auberge avec vous...
Je te retourne le compliment.

@jjrousseau a écrit:   Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !
Le travail était en effet plus simple il y a 50 ans quand on n'avait aucune ambition pour la populace et qu'on n'instruisait qu'une faible partie des enfants. L'école ménagère pour que les jeunes filles apprennent à être de bonnes mères et de bonnes épouses...
L'apprentissage à 14 ans pour les garçons...

Quelle belle époque, pourquoi n'y retournons-nous pas en effet !

Notons que maintenant nous avons de l'ambition pour la populace : Blanquer et Marcon (Régis) ont pour ambition que les prof de français en LP rédigent des recettes de cuisine ! Je me demande d'ailleurs pourquoi actuellement je continue à préparer mon cours de CAP sur les Misérables vu ce que mes élèves à l'avenir n'auront plus droit à un peu de littérature (1.5h en CAP en Lettres-Histoire) ! Aux Misérables on devra faire rédiger des recettes de cuisine. Nous visons l'ambition et l'excellence pour notre populace misérable. Je me demande d'ailleurs pourquoi on leur donne un CAP en fin d'année, autant leur donner un gilet jaune directement.
C'est à tomber par terre... Donc ce n'est pas la faute à Rousseau mais à Voltaire !
Encore d'accord avec toi. Mais ce n'est ni la faute à Rousseau, ni à Voltaire, mais à Blanquer!

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 2252222100 acl santeverre alatienne
Jacq
Jacq
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Jacq le Dim 3 Fév 2019 - 12:32
@pogonophile a écrit:
@Pourquoi 3,14159 a écrit:Sincèrement que penses-tu de la situation suivante : 32 élèves (classe de bac pro !), 21 élèves avec un PAP dont 9 avec AVS. En cours de français il a fallu trouver une classe avec plus de 40 chaises et tables…

Tout d'abord que je ne vois pas le rapport avec la problématique de départ ?

Ensuite, que tu as l'air très mécontent de la situation, et donc que je me demande ce que tu voudrais y changer.
La réponse "par défaut" c'est qu'il appartient au prof de s'adapter et de différencier (mais sans formation adéquate ni cocaïne ça a l'air difficile).
La réponse syndicale c'est plus ou moins qu'il faut davantage de moyens en commençant par arrêter les classes à plus de 24 en bac pro.
Et toi, que proposes-tu ?

@Thalia de G
Mais non, nos intérêts convergent : nous voulons tous que les élèves réussissent.

Des classes à 32, cela passe mais avec le volume complémentaire adéquat (ce qui n'est pas le cas actuellement, même s'il est en hausse) et une réelle autonomie des établissements (donc exactement à l'opposé de la réforme actuelle qui, en prétendant l'inverse, limite toute marge d'autonomie des CDE concernant l'utilisation de la dotation horaire globale). Nos intérêts convergent sauf que les uns contestent la réforme actuelle et d'autres non. Ceux qui soutiennent la réforme ne convergent pas vers l'intérêt des élèves et encore moins de leur réussite. Le ministre ne souhaite pas la réussite de nos élèves, il souhaite complaire à Bercy, c'est tout.
pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par pogonophile le Dim 3 Fév 2019 - 12:36
C'est tout un débat qu'on ne peut pas refaire ici, enfin c'est un HS aussi intéressant que vaste (et pour le coup je n'ai pas d'avis sur cette réforme, je ne l'ai pas regardée d'assez près).
Je reprenais seulement pour illustrer l'impasse que constitue une dénonciation limitée à elle-même.
Jacq
Jacq
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Jacq le Dim 3 Fév 2019 - 12:38
@Mathador a écrit:
@Will.T a écrit:
@jjrousseau a écrit:   Ce que j'attends du ministère pour les élèves qui n'ont aucunement leur place aux collège, qu'on leur apprenne un boulot dès la 5ème : eh ouste bon débarras ! Et pour les "malpolis" : dehors ! où ? J'en sais rien mais ouste et bon débarras !
Le travail était en effet plus simple il y a 50 ans quand on n'avait aucune ambition pour la populace et qu'on n'instruisait qu'une faible partie des enfants. L'école ménagère pour que les jeunes filles apprennent à être de bonnes mères et de bonnes épouses...
L'apprentissage à 14 ans pour les garçons...

Quelle belle époque, pourquoi n'y retournons-nous pas en effet !

Tu as raison, il est tellement mieux de les placer dans des filières générales où ils comprennent que dalle et mettent le bazar.

Le ministre est pour cette solution. Dans mon académie, à la démographie largement positive, aucune création de classe de LP (si, quelques créations, mais "compensées" par des suppressions). Donc les élèves iront se casser la figure au général ou au technologique. Quelques places élèves ont été créées (45 places élèves sur une académie entière !!!! par augmentation du nombre des élèves par classe, rien d'autre).
scot69
scot69
Neoprof expérimenté

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par scot69 le Dim 3 Fév 2019 - 12:41
Désolé de généraliser, mais des gens impolis il y en a toujours eu, des élèves, des adultes, des seniors... tout milieu, toute profession... je ne pense pas que le soucis soit récent et qu'il ne concerne que les élèves.
Jacq
Jacq
Vénérable

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Jacq le Dim 3 Fév 2019 - 12:43
@pogonophile a écrit:C'est tout un débat qu'on ne peut pas refaire ici, enfin c'est un HS aussi intéressant que vaste (et pour le coup je n'ai pas d'avis sur cette réforme, je ne l'ai pas regardée d'assez près).
Je reprenais seulement pour illustrer l'impasse que constitue une dénonciation limitée à elle-même.

S'il faut régler la solution individuelle de notre collègue, si la médiation par le PP, par le CPE ne suffit pas, il faut que notre collègue aille en discuter avec le CDE. Celui-ci ne peut pallier à tout, mais il me semble que c'est la personne qui peut intervenir en dernier recours avec la classe qui semble poser problème.  Après, comme pour les enseignants, tous les CDE ne se valent pas et n'agissent pas de la même façon. En tout cas le nôtre vient de mettre un coup d'arrêt à une dérive dans une classe... reste à voir si cela va tenir jusqu'à la fin d'année. Mais le travail qu'il pouvait faire a été fait. Ne pas aller en discuter avec le CDE est une erreur.
Contenu sponsorisé

Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ? - Page 2 Empty Re: Quand est-ce qu'on va le dire et le crier ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum