Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Slinky
Niveau 10

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Slinky le Sam 2 Mar 2019 - 15:07
@ycombe a écrit:
@Slinky a écrit:
4h d'EPS sur l'emploi du temps ne signifie pas 4h d'exercice physique. La sédentarité tue donc l’exercice physique est une priorité.
Est-ce que l'EPS change quoi que ce soit au problème d'obésité infantile et au manque d'activité physique ?

En ce qui concerne l'obésité infantile, les déterminants de santé sont trop nombreux. En revanche, l'EPS peut partiellement combler un manque d'activité physique, participer à l'élaboration d'une politique publique saine et développer de nouvelles actions communautaires pour la promotion de la santé.
Mathador
Mathador
Érudit

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Mathador le Sam 2 Mar 2019 - 15:19
@Slinky a écrit:
@ycombe a écrit:
@Slinky a écrit:
4h d'EPS sur l'emploi du temps ne signifie pas 4h d'exercice physique. La sédentarité tue donc l’exercice physique est une priorité.
Est-ce que l'EPS change quoi que ce soit au problème d'obésité infantile et au manque d'activité physique ?

En ce qui concerne l'obésité infantile, les déterminants de santé sont trop nombreux. En revanche, l'EPS peut partiellement combler un manque d'activité physique, participer à l'élaboration d'une politique publique saine et développer de nouvelles actions communautaires pour la promotion de la santé.

Au-delà de l'utilité de l'EPS, l'autre question que l'on peut se poser est celle de l'utilité d'en avoir 4h plutôt que 2h. Lorsque j'étais au collège j'avais 2h d'EPS (horaires aménagés) et cela ne m'a pas empêché d'avoir l'occasion de pratiquer des APSA variées. Aujourd'hui je suis relativement actif mais pas sur les APSA que j'ai faites lorsque j'étais élève.
Pour ce qui est de l'obésité infantile, j'aurais plutôt tendance à pointer du doigt la malbouffe, dont j'ai eu un aperçu de l'ampleur auprès de mes congénères lorsque je suis allé à la JDC.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
slynop
slynop
Habitué du forum

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par slynop le Sam 2 Mar 2019 - 21:35
@Thalia de G a écrit:
@*Ombre* a écrit:
@Hermiony a écrit:En fait, les élèves de 6e ont déjà presque autant d'EPS que de français. 4h d'EPS par semaine, cela suffit non?  


Oui. Les horaires d'EPS sont les seuls qui aient augmenté depuis 40 ans. À un moment, il faut peut-être arrêter la démagogie, ça va finir par se voir.
Et puis, la plupart des élèves font aussi du sport en dehors de l'école. Par contre, je n'en connais aucun qui ferait de la grammaire, des maths ou de l'HG sur son temps libre. Même le simple fait de lire pour son plaisir devient une rareté. Où sont les priorités ?
Mens sana in corpore sano. professeur
Je cherche le mens sana. humhum
Un esprit simple dans un corps sain.

_________________
"C'est pas moi qu'explique mal, c'est les autres qui sont cons !", Perceval dans Kaamelot.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Lefteris le Sam 2 Mar 2019 - 21:37
@Mathador a écrit:

Au-delà de l'utilité de l'EPS, l'autre question que l'on peut se poser est celle de l'utilité d'en avoir 4h plutôt que 2h. Lorsque j'étais au collège j'avais 2h d'EPS (horaires aménagés) et cela ne m'a pas empêché d'avoir l'occasion de pratiquer des APSA variées. Aujourd'hui je suis relativement actif mais pas sur les APSA que j'ai faites lorsque j'étais élève.
Pour ce qui est de l'obésité infantile, j'aurais plutôt tendance à pointer du doigt la malbouffe, dont j'ai eu un aperçu de l'ampleur auprès de mes congénères lorsque je suis allé à la JDC.
Obésité ou surcharge pondérale, manque de résistance physique, fatigabilité. Voilà ce que j'ai de plus en plus en face de moi. Des élèves qui ne peuvent monter trois étages sans se plaindre, qui se vautrent dans les couloirs, que le moindre effort fait gémir. J'opte aussi pour l'hypothèse de la sédentarité conjuguée à la malbouffe : on leur couperait la main plutôt que de les faire lâcher leur saloperie de portable, des questionnaires anonymes font ressortir qu'ils subissent une moyenne de 4 heures d'écrans par jour, et je les vois attablés dans le quartier à boire des sodas et manger des kebabs. Sans compter les paquetrs de bonbons et gâteaux mangés dans les intercours et dont on trouve les papiers dans les couloirs et les classes. De plus, j'ai la fâcheuse impression qu'aujourd'hui dans EPS, il ne reste que le E, car de sport , point, de physique, peu. Sans compter le foutoir permanent mis par certains, qui font du cours d'EPS une récréation bruyante. Donc 2 heures ou 4 heures, sans hygiène de vie, je ne vois pas ce que ça change.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Mathador
Mathador
Érudit

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Mathador le Sam 2 Mar 2019 - 21:48
10 EUR le kilo d'accise sur le sucre et sur la malbouffe sucrée importée. Cette saloperie est actuellement bien trop bon marché pour ne pas porter atteinte à la santé publique.
Et cela créerait des postes à la DGDDI pour les collègues cherchant à se reconvertir.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Slinky
Slinky
Niveau 10

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Slinky le Sam 2 Mar 2019 - 22:24
@Mathador a écrit:10 EUR le kilo d'accise sur le sucre et sur la malbouffe sucrée importée. Cette saloperie est actuellement bien trop bon marché pour ne pas porter atteinte à la santé publique.
Et cela créerait des postes à la DGDDI pour les collègues cherchant à se reconvertir.

Il faudrait renforcer les ITAF Wink

De l'activité physique + une alimentation équilibrée = gain de 14 années de vie en bonne santé.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 9

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Ajonc35 le Sam 2 Mar 2019 - 23:24
@Lefteris a écrit:
@Mathador a écrit:

Au-delà de l'utilité de l'EPS, l'autre question que l'on peut se poser est celle de l'utilité d'en avoir 4h plutôt que 2h. Lorsque j'étais au collège j'avais 2h d'EPS (horaires aménagés) et cela ne m'a pas empêché d'avoir l'occasion de pratiquer des APSA variées. Aujourd'hui je suis relativement actif mais pas sur les APSA que j'ai faites lorsque j'étais élève.
Pour ce qui est de l'obésité infantile, j'aurais plutôt tendance à pointer du doigt la malbouffe, dont j'ai eu un aperçu de l'ampleur auprès de mes congénères lorsque je suis allé à la JDC.
Obésité ou  surcharge pondérale, manque de résistance physique, fatigabilité. Voilà ce que j'ai de plus en plus en face de moi. Des élèves qui ne peuvent monter trois étages sans se plaindre, qui se vautrent dans les couloirs, que le moindre effort fait gémir. J'opte aussi pour l'hypothèse de  la sédentarité conjuguée à la malbouffe : on leur couperait la main plutôt que de les faire lâcher leur saloperie de portable, des questionnaires anonymes font ressortir qu'ils subissent une moyenne de 4 heures d'écrans par jour,  et je les vois attablés dans le quartier à boire des sodas et manger des kebabs. Sans compter les paquets de bonbons et gâteaux mangés dans les intercours et dont on trouve les papiers dans les couloirs et les classes. De plus, j'ai la fâcheuse impression qu'aujourd'hui  dans EPS, il ne reste que le E, car de sport , point, de physique, peu. Sans compter le foutoir permanent mis par certains, qui font du cours d'EPS une récréation bruyante. Donc 2 heures ou 4 heures, sans hygiène de vie, je ne vois pas ce que ça change.
J'ai le sentiment que nous sommes dans le même bahut.
Tout ce tu écris, me hérisse le poil. Mais ce qui m'agace encore plus, c'est lors des visites ils ne peuvent tenir plus de 5 minutes debout. Les personnes qui nous reçoivent sont de plus en plus vigilantes, soit elles donnent de nombreuses indication/interdictions; soit il y a, de temps en temps des espaces aménagés.
A la pause, et tu as raison, ils sont encore assis devant leur portable. On comprend mieux pourquoi ils on besoin de bouger et de parler en cours
Jacq
Jacq
Vénérable

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Jacq le Dim 3 Mar 2019 - 12:45
@*Ombre* a écrit:

Oui. Les horaires d'EPS sont les seuls qui aient augmenté depuis 40 ans. À un moment, il faut peut-être arrêter la démagogie, ça va finir par se voir.
Et puis, la plupart des élèves font aussi du sport en dehors de l'école. Par contre, je n'en connais aucun qui ferait de la grammaire, des maths ou de l'HG sur son temps libre. Même le simple fait de lire pour son plaisir devient une rareté. Où sont les priorités ?

Hein ? Peut-être sur 40 ans, mais je peux te dire qu'en LP, depuis que j'enseigne (2001) ils n'ont fait que baisser (sans compter le volume horaire prof).
Lefteris
Lefteris
Empereur

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Lefteris le Dim 3 Mar 2019 - 12:53
@Ajonc35 a écrit:
J'ai le sentiment que nous sommes dans le même bahut.
Tout ce tu écris, me hérisse le poil. Mais ce qui m'agace encore plus, c'est lors des visites ils ne peuvent tenir plus de 5 minutes debout.  Les personnes qui nous reçoivent sont de plus en plus vigilantes, soit elles donnent de nombreuses indication/interdictions; soit il y a, de temps en temps des espaces aménagés.
A la pause, et tu as raison, ils sont encore assis devant leur portable. On comprend mieux pourquoi ils on besoin de bouger et de parler en cours
Au sujet de s'asseoir  hors de propos, ça me fait penser à un truc insupportable : lors  des sorties (que j'évite comme la peste), ils se ruent sur les places assises, se faufilant pour prendre de vitesse les adultes, voire les bousculant. Je réfléchis beaucoup  à  tous ces phénomènes de comportement qui s'aggravent, et plus j'y pense, plus j'en arrive à la conclusion qu'ils ont des points communs : c'est une sorte d'intempérance absolue, quasi animale consistant à  obéir uniquement à ses pulsions, celles de manger ou boire, de bavarder, de se vautrer, de commenter son état gastrique et de ne pas retenir ses "vents".  Et cette intempérance me paraît elle-même procéder d'un nombrilisme exacerbé, sans doute jamais contré dans leur entourage. D'ailleurs, les seuls critères de beaucoup, applicables en toutes choses (travail, changer de place, faire telle ou telle activité"...) sont  : "j'ai envie/ j'ai pas envie".


Dernière édition par Lefteris le Dim 3 Mar 2019 - 13:20, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
tchanq'
tchanq'
Habitué du forum

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par tchanq' le Dim 3 Mar 2019 - 13:02
@Lefteris a écrit:
@Ajonc35 a écrit:
J'ai le sentiment que nous sommes dans le même bahut.
Tout ce tu écris, me hérisse le poil. Mais ce qui m'agace encore plus, c'est lors des visites ils ne peuvent tenir plus de 5 minutes debout.  Les personnes qui nous reçoivent sont de plus en plus vigilantes, soit elles donnent de nombreuses indication/interdictions; soit il y a, de temps en temps des espaces aménagés.
A la pause, et tu as raison, ils sont encore assis devant leur portable. On comprend mieux pourquoi ils on besoin de bouger et de parler en cours
A propos de s'asseoir  hors de propos, ça me fait penser à un truc insupportable : lors  des sorties (que j'évite comme la peste), ils se ruent sur les places assises, se faufilant pour prendre de vitesse les adultes, voire les bousculant. Je réfléchis beaucoup  à  tous ces phénomènes de comportement qui s'aggravent, et plus j'y pense, plus j'en arrive à la conclusion qu'ils ont des points communs : c'est une sorte d'intempérance absolue, quasi animale consistant à  obéir uniquement à ses pulsions, celles de manger ou boire, de bavarder, de se vautrer, de commenter son état gastrique et de ne pas retenir ses "vents".  Et cette intempérance me paraît elle-même procéder d'un nombrilisme exacerbé, sans doute jamais contré dans leur entourage. D'ailleurs, les seuls critères de beaucoup, applicables en toutes choses (travail, changer de place, faire telle ou telle activité"...) sont  : "j'ai envie/ j'ai pas envie".

Nous avons les mêmes ! Je crains en effet que ça ne soit générationnel. Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 1100467057

_________________
Failure is not an option
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Thalia de G le Dim 3 Mar 2019 - 13:35
J'ai la très vague impression qu'on s'éloigne du sujet avec la déploration d'élèves qui ne bougent pas ne se bougent pas. Le discours, ils sont obèses parce que...
Le problème me semble ailleurs : organiser les heures de cours avec "activités" diverses qui peuvent ouvrir l'esprit et les heures de cours plus classiques.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Lefteris le Dim 3 Mar 2019 - 13:37
@tchanq' a écrit:

Nous avons les mêmes ! Je crains en effet que ça ne soit générationnel. Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 1100467057
Je le crois aussi. Il n'y a  pas eu de mutation génétique et  nous étions sans doute pareils dans le fond,  auto-centrés, égoïstes, ça doit être inhérent aux ados, mais tout venait nous rappeler que la société ne fonctionnait pas comme ça, que nos "envies" n'intéressaient personne, que le meilleur moyen de passer pour un fâcheux auprès des autres était de les bassiner en imposant son "moi je" partout, de couper la parole, de se raconter en permanence,  ou autre incorrection. Ce que d'ailleurs  tout un chacun a  pu constater dans la vie, et qu'ils constateront eux-mêmes. Mais là, ils ne sont que le prolongement de cette société qui les met au centre pour des raisons marchandes, (ils sont une cible privilégiée des marchands, que ce soit dans le domaine alimentaire, des loisirs, des gadgets électroniques) qui leur dit "et toi et toi et toi..." , et  sans contrepoids familial pour beaucoup. Et l'école qui tente parfois de le leur dire  n'a aucune valeur à leurs yeux.
Pour en revenir au sujet et au sport, c'est du même tabac : beaucoup de passionnés de foot, mais à la télé avec des sodas. Pour eux, ce qui est intéressant dans le foot,ce n'est pas l'entraînement, l'effort,  c'est le star système, le people,  les pépées et les belles bagnoles. Je doute fort que les clubs de sport se remplissent s'ils sont libérés l'après-midi.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Celadon le Dim 3 Mar 2019 - 13:44
@tchanq' a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Ajonc35 a écrit:
J'ai le sentiment que nous sommes dans le même bahut.
Tout ce tu écris, me hérisse le poil. Mais ce qui m'agace encore plus, c'est lors des visites ils ne peuvent tenir plus de 5 minutes debout.  Les personnes qui nous reçoivent sont de plus en plus vigilantes, soit elles donnent de nombreuses indication/interdictions; soit il y a, de temps en temps des espaces aménagés.
A la pause, et tu as raison, ils sont encore assis devant leur portable. On comprend mieux pourquoi ils on besoin de bouger et de parler en cours
A propos de s'asseoir  hors de propos, ça me fait penser à un truc insupportable : lors  des sorties (que j'évite comme la peste), ils se ruent sur les places assises, se faufilant pour prendre de vitesse les adultes, voire les bousculant. Je réfléchis beaucoup  à  tous ces phénomènes de comportement qui s'aggravent, et plus j'y pense, plus j'en arrive à la conclusion qu'ils ont des points communs : c'est une sorte d'intempérance absolue, quasi animale consistant à  obéir uniquement à ses pulsions, celles de manger ou boire, de bavarder, de se vautrer, de commenter son état gastrique et de ne pas retenir ses "vents".  Et cette intempérance me paraît elle-même procéder d'un nombrilisme exacerbé, sans doute jamais contré dans leur entourage. D'ailleurs, les seuls critères de beaucoup, applicables en toutes choses (travail, changer de place, faire telle ou telle activité"...) sont  : "j'ai envie/ j'ai pas envie".

Nous avons les mêmes ! Je crains en effet que ça ne soit générationnel. Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 1100467057
Toutafé, toutefois je pense que certains sont tout de même "contrés" dans leur entourage, mais que le phénomène troupodado déshinibe totalement et que même ceux-là se laissent totalement aller. C'est flippant car les enseignants n'ont plus de relais, plus personne sur qui s'appuyer.
avatar
lisa81
Niveau 6

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par lisa81 le Dim 3 Mar 2019 - 14:06
Quand j'étais élève j'habitais à 2 km du collège-lycée, trop près pour pouvoir bénéficier de la cantine qui ( autre temps ) était réservée à ceux qui ne pouvaient pas rentrer déjeuner chez eux. Je faisais tous les trajets à pied donc 8 km par jour. Je pense que dans ces conditions, les deux heures hebdomadaires d'EPS étaient suffisantes.
Aujourd'hui, les bus scolaires déposent une partie de mes élèves dans un parking situé à 300 mètres de l'établissement. J'en vois régulièrement qui plutôt que faire le trajet à pied vont prendre un autre bus ( sans payer bien sûr....)
Contenu sponsorisé

Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport - Page 4 Empty Re: Libérer les après-midi des élèves pour faire du sport

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum