Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ruthven
Ruthven
Monarque

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Ruthven le Ven 15 Mar - 17:46
Bonjour,

Lorsque le bac blanc n'a pas été voté au CA, que peut-on refuser et que doit-on accepter d'un point de vue légal ?

- Fabrication des sujets => j'aurais tendance à dire que rien ne nous y contraint, mais un expert peut-il confirmer ?

- Surveillance des salles => il me semble que l'on doit être présent dans la salle qui nous est assignée mais rien de plus ? Peut-on faire cours au lieu de surveiller ?

- Correction des copies => j'aurais tendance à dire que rien ne nous oblige à récupérer des copies. Là encore confirmation d'un expert ?
amethyste
amethyste
Doyen

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par amethyste le Ven 15 Mar - 17:54
Réponse d'un syndicat :
https://lille.snes.edu/IMG/pdf/la_verite_sur_l_evaluation_des_eleves.pdf

De ce que je comprends, il n'y a aucune obligation à participer à l'organisation d'une épreuve blanche.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Ruthven
Ruthven
Monarque

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Ruthven le Lun 25 Mar - 21:26
Merci pour la réponse. Mais cela reste un peu court.

Y a-t-il un texte qui pose que l'enseignant a la responsabilité de l'évaluation de sa classe ?
amethyste
amethyste
Doyen

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par amethyste le Lun 25 Mar - 21:40
@Ruthven a écrit:Merci pour la réponse. Mais cela reste un peu court.

Y a-t-il un texte qui pose que l'enseignant a la responsabilité de l'évaluation de sa classe ?
Tu as la responsabilité de l'évaluation de ta classe, oui, donc c'est aussi toi qui en choisis les modalités.

Snes toujours  https://www.snes.edu/Nos-obligations-de-service-23476.html
La circulaire de préparation de la rentrée 2016 (2016-058 du 14 avril 2016) précise « en cours de cycle, les modalités de l’évaluation sont laissées à l’appréciation des équipes ». Il faut s’appuyer sur ce texte pour ne rien se laisser imposer (classes sans notes, validation de com­pétences dites « transversales », utilisation d’applications spécifiques, etc.).

Une réflexion collective est indispensable dans les établissements afin que les équipes ne se laissent rien imposer.

L’enseignant maître de l’évaluation de ses élèves

Si l’enseignant doit évaluer ses élèves chaque trimestre, il ne peut être contraint à une forme particulière d’évaluation par le chef d’établissement, ni se voir imposer un nombre de notes minimal par trimestre par exemple. C’est lui qui décide de présenter l’ensemble de ses notes ou une moyenne dont il définit lui-même comment elle est obtenue. Mais il a tout intérêt à travailler de manière transparente avec les élèves en expliquant la prise en compte ou non de certaines évaluations, les coefficients éventuels dans le bilan trimestriel pour éviter les « surprises », facteurs de malentendus préjudiciables au bon fonctionnement de la classe. Si un service de consultation des notes existe, il n’y a aucune obligation à y inscrire les notes des élèves.        

La circulaire : https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=100720
 En cours de cycle, les modalités de l'évaluation sont laissées à l'appréciation des équipes. Elles constituent un objet de travail essentiel pour les conseils de cycle, à l'école primaire, ou pour le conseil pédagogique, au collège. Pour ce dernier, le positionnement de l'élève peut se faire à travers la notation ou d'autres formes d'évaluation, dès lors que sont clairement explicités les points acquis et ceux restant à consolider avant l'évaluation de fin de cycle.      

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Ruthven
Ruthven
Monarque

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Ruthven le Lun 25 Mar - 22:01
Merci. Bon cela ne m'arrange pas des masses cette histoire d' "appréciation des équipes", parce que justement les "équipes" ne sont pas toujours unanimes ... Désolé de relancer, mais n'y a-t-il pas un texte plus fort qu'une circulaire de rentrée ? J'essaie de trouver une garantie juridique contre un coup de pression qui semble un peu déstabiliser certains collègues.
amethyste
amethyste
Doyen

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par amethyste le Lun 25 Mar - 22:24
Dernière chance Razz  Pour les textes cités ici, on retombe sur le même type de chose : évaluation par l'enseignant ou en équipe.
https://snalc.fr/uploads/documents/national/a5e4e53fc4abc2929ee26aa4f9e1f1ff1b3daadc.pdf

Peut-on m’imposer d’organiser des examens blancs ?
Peut-on m’imposer d’organiser des examens blancs ? L’organisation d’examens blancs ne fait pas partie des obligations de service des enseignants. Votre liberté pédagogique reste entière en ce domaine. C’est donc à vous qu’il appartient de juger de l’opportunité d’organiser un tel exercice en fonction des besoins que vous avez identifiés chez vos élèves. Une exception toutefois : le projet d’établissement de votre collège ou de votre lycée peut prévoir la tenue d’examens blancs. Dans ce cas vous devrez vous plier à la règle locale en vigueur. Notre conseil : Même dans les situations très contraintes, il existe une marge de manœuvre puisqu’un examen blanc n’est pas nécessairement commun à tous les élèves d’un niveau. Chaque professeur garde la possibilité de concevoir un sujet qui corresponde à la progression de sa classe. Pour éviter de vous laisser imposer n’importe quoi (comme des examens blancs communs chaque trimestre), inscrivez-vous sur les listes du CA pour faire entendre vos arguments et intervenir aux moments-clés de la rédaction du projet d’établissement.
Je pense qu'il faut malheureusement faire un coup de pression aux collègues pour que le refus soit collectif. En leur montrant les textes des syndicats, il est clair que l'obligation d'organisation d'examens blancs n'est valable que si cela a été voté dans le cadre du projet d'établissement.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
Il me convient d’être avec les peuples qui meurent, je vous plains d’être avec les rois qui tuent. Victor Hugo
Ruthven
Ruthven
Monarque

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Ruthven le Mar 26 Mar - 6:32
Merci.
lene75
lene75
Esprit sacré

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par lene75 le Mar 26 Mar - 13:34
C'est bon à savoir. Il faudrait que les collègues aient conscience que voter ce genre de truc nous met le couteau sous la gorge et nous empêche de faire machine arrière alors que rien n'empêche de les faire sans les voter.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Cath
Bon génie

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Cath le Mer 27 Mar - 22:16
Notre équipe a décidé de ne pas participer aux examens blancs cette année. Donc on ne participe pas, on surveille les trucs pour lesquels on est convoqués, et voilà tout.
Fenrir
Fenrir
Niveau 9

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Fenrir le Jeu 28 Mar - 6:55
Faites attentions, il y a une jurisprudence du TA sur la correction d'examen blanc qu'on peut imposer. C'est un texte qui a 2-3 ans. Il y a un truc dans la loi Peillon qui distingue les évaluations personnelles de la préparation aux examens (collective).

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
avatar
Cath
Bon génie

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Cath le Jeu 28 Mar - 20:58
Pour qu'il y ait correction, il faut qu'il y ait passation.
De l'intérêt d'une décision d'équipe.
Contenu sponsorisé

Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement) Empty Re: Suppression du bac blanc : que peut-on refuser et que doit-on accepter ? (légalement)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum