Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
*Ombre*
*Ombre*
Fidèle du forum

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par *Ombre* le Mer 20 Mar 2019 - 11:19
Je n'ai pas vu passer cet article de SLL.
Merci à Fanny Capel et Agnès Joste pour le travail infatigable et salutaire.


https://www.lemonde.fr/education/article/2019/03/18/lorsque-les-enseignants-courent-apres-le-temps_5437807_1473685.html?xtmc=&xtcr=1

« Lorsque les enseignants courent après le temps »
TRIBUNE
Fanny Capel

Professeur de lettres en lycée

A quoi ressemble la journée type d’une classe de lycée ? Dans une tribune au « Monde », la professeure de lettres et membre de l’association Sauver les lettres Fanny Capel raconte ce « fléau de l’école qu’est le manque de temps, le temps perdu, le temps mal employé »Publié le 18 mars 2019 à 14h12 - Mis à jour le 18 mars 2019 à 14h12   Temps de Lecture 9 min.
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Envoyer par e-mail
Article réservé aux abonnés
Tribune. « Apprendre à regarder passer le temps. » Voilà une formule intempestive, mais que j’adopterais volontiers pour définir la mission de l’école. Les mots « école » et « loisir » sont en grec curieusement synonymes, comme le rappelle le site philosophique Shkolè : « Le temps “skolaïque” ou “scolaire” est “calme”, “tranquille” voire “lent” (traductions possibles de l’adjectif “skholaios”) parce qu’il est le temps de la maîtrise du temps. »

Qu’avons-nous fait de ce havre spatio-temporel, censément offert à tous les jeunes esprits entre 3 et 16 ans depuis l’école obligatoire ?

7 h 45. Il est affreusement tôt, ils terminent leur nuit engoncés dans leur doudoune et leurs écouteurs. A la première sonnerie de 7 h 55, chacun fonce dans les couloirs pour rejoindre sa salle. Seconde sonnerie, le compte à rebours démarre. « Bonjour, casquettes, asseyez-vous. » Il faut calmer Selma et Sophie qui se chamaillent une place, s’assurer que tout le monde est assis, a sorti ses affaires, a ôté son blouson et rangé son téléphone. Quelques questions pour vérifier que les notions du cours précédent sont acquises, et les choses sérieuses peuvent démarrer (il est au mieux 8 h 15, le plus souvent 8 h 20). Les échanges se déroulent ensuite avec plus ou moins de fluidité, selon les classes, selon les lieux.

Au mitan du cours, les pieds, les mains, les langues s’agitent, les chaises balancent, les classeurs claquent. Louis ou Kevin sont comme sur le gril. La faute aux sollicitations du portable planqué dans la poche, ou à l’estomac vide ou trop plein, ou à la fatigue que distille cette journée semblable aux précédentes et aux suivantes.

Article à lire bientôt sur le site de SLL : http://sauv.net/

Voir aussi le blog L'intempestif et ses analyses : https://sauv.net/wordpress/


Dernière édition par Equipe de modération le Mer 20 Mar 2019 - 16:24, édité 4 fois (Raison : Suppression de la partie de la citation réservée aux abonnés.)
kensington
kensington
Esprit éclairé

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty Re: [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par kensington le Mer 20 Mar 2019 - 14:24

Constat cruellement juste qui est fait depuis des années sans que rien ne bouge dans la bonne direction.
Et à quoi servent les résistances locales ou individuelles?

Le temps de ne plus y croire?
Ascagne
Ascagne
Érudit

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty Re: [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par Ascagne le Mer 20 Mar 2019 - 14:33
Le lien vers le site du Monde est tronqué...
Ce que je peux lire de l'article me semble poser un diagnostic assez solide.
Un point qui me semble préoccupant par rapport à ce que je perçois dans mes classes de lycée : la place gigantesque occupée par les réseaux sociaux, la Toile, le téléphone, dans le quotidien des adolescents, d'où des pratiques de lecture "intelligente" encore moindres qu'il y a quelques années.
*Ombre*
*Ombre*
Fidèle du forum

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty Re: [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par *Ombre* le Mer 20 Mar 2019 - 15:28
Merci à la personne qui a corrigé le lien.

Kensi, je dirais : ne pas se mettre la rate au court-bouillon pour des combats contre des moulins à vent, mais rester ferme sur ses convictions. Question de dignité, et de sens donné à ce que nous faisons. En tout cas, c'est ainsi que je vis ma position : ne jamais abdiquer. Et c'est cette dignité et cette droiture que je retrouve dans le travail de SLL, que je salue bien bas.
kensington
kensington
Esprit éclairé

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty Re: [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par kensington le Mer 20 Mar 2019 - 15:50

Merci pour cette vision que je partage même si je trouve la tâche ardue parfois.
*Ombre*
*Ombre*
Fidèle du forum

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty Re: [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par *Ombre* le Mer 20 Mar 2019 - 16:47
Moi aussi, Kensi. Seule, je ne tiendrais pas le coup. C'est trop dur, moralement. C'est pourquoi je trouve le travail associatif essentiel. M'appuyer sur les analyses de SLL, du GRIP, du GRDS m'aide à réfléchir, à avancer dans mes pratiques, mais aussi tout simplement à trouver du réconfort, une équipe selon mes voeux - alors que je me suis souvent sentie seule de SDP, et carrément désavouée par ma hiérarchie. On n'affronte pas de telles situations sans aide. Il faut des appuis, et celui de ces combattants éclairés est précieux. En tout cas, pour moi, c'est essentiel.
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

[Sauver les lettres] Le temps d'apprendre Empty Re: [Sauver les lettres] Le temps d'apprendre

par Hermiony le Mer 20 Mar 2019 - 19:34
@kensington a écrit:
Merci pour cette vision que je partage même si je trouve la tâche ardue parfois.

+1
Je partage en tous points ce constat également. Maintenant, je commence à devenir lasse de me battre toute seule dans mon coin...J'ai des collègues qui font peu ou pas de grammaire, mais qui jurent, la main sur le coeur, le contraire. Dans les faits, oui, ils en "font", mais pas de façon structurée...
Cette semaine, j'ai papoté avec la stagiaire de Lettres. Je lui ai donné des documents, mais sans ma progression de grammaire. Je lui explique pourquoi : je sépare textes et langue, j'ai deux progressions séparées. Elle a ouvert de grands yeux et m'a dit : "Ah bon, on a le droit de faire ça ? Mais à l'ESPE, ils insistent sur le fait de toujours partir du texte pour faire la grammaire...J'ai même dû "tordre" un texte pour y faire coller un point de langue...". Elle était soulagée d'apprendre qu'on pouvait faire de la grammaire pour elle-même et moi, j'ai réalisé que nous n'étions pas sortis des ronces...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum