Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Nanne
Nanne
Je viens de m'inscrire !

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Nanne le Jeu 28 Mar 2019 - 11:37
Bonjour à vous tous,

Après un master en histoire moderne, je me suis inscrite cette année en master MEEF afin de suivre une préparation à la fac pour le capes, souhaitant devenir enseignante. Je me pose des questions à propos de la suite de mes études en cas de réussite au concours ( je suis peut-être trop optimiste). En effet, dans le cadre du master, je dois l'an prochain suivre mon M2 MEFF.

Toutefois, mon directeur de recherche lors de ma soutenance a évoqué l'idée de poursuivre mes recherches en thèse. Dès lors je suis un peu perdue sur la marche à suivre.

A votre avis, est-il possible ( administrativement et humainement) de débuter sa thèse tout en étant enseignante stagiaire c'est à dire avec 8 heures de cours par semaine ? Ou alors est-il préférable d'attendre ma première année de titulaire ? La troisième option est à la suite du concours de partir en contrat doctoral auquel cas les 3 années du contrat correspondent à 1 an de stage ( mais je ne sais pas très bien après les possibles répercussions sur les points etc)

Je précise que mes deux mémoires de recherche sont déjà des bons supports c'est à dire qu'ils forment une bonne base de travail

Merci pour votre attention Smile
Mathador
Mathador
Expert spécialisé

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Mathador le Jeu 28 Mar 2019 - 11:41
Le contrat doctoral me semble être préférable dans la mesure où il permet la titularisation sans passer par les méphitiques ESPE.
Si tu es stagiaire dans les modalités ordinaires (avec « formation » à l'ESPE), tu n'as pas besoin de t'inscrire au M2 MEEF plutôt qu'en DU/AEU étant donné que tu détiens déjà le grade de master. Et surtout, les textes te permettent d'être titularisée sans nécessairement obtenir le M2 MEEF.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Elaïna le Jeu 28 Mar 2019 - 11:51
Si tu peux avoir un contrat doctoral, fonce !!

Commencer une thèse en étant stagiaire, c'est chaud. Par contre après la titularisation, ça devrait être jouable.
En termes d'avancement, bah, tu perds des années (pour te donner une idée, par rapport à mes collègues qui ont passé les concours la même année que moi mais sont partis tout de suite dans le secondaire tandis que j'ai fait 5 ans d'allocation puis ATER, j'ai un échelon de retard. Ce n'est pas si grave même si sur le principe c'est assez relou.
Ah et aussi : tu cotises moins pour la retraite. J'ai des collègues thésards qui ont racheté des trimestres pour compenser mais c'est cher...

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Shajar
Shajar
Grand sage

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Shajar le Jeu 28 Mar 2019 - 14:54
Sans contrat doctoral, réfléchis bien avant de te lancer : ça veut dire beaucoup de travail, d'isolement et de précarité, pour des débouchés souvent nuls.
Une thèse, c'est lourd : pourquoi veux-tu toi (et pas ton directeur, qui lui a un salaire pour faire de la recherche) la faire ? Envisages-tu un poste dans le supérieur ? Est-ce un "simple" challenge intellectuel ? Vois-tu des débouchés intéressants après ? Es-tu prête aussi à faire les sacrifices nécessaires, en temps (si tu bosses à côté, ça veut dire beaucoup de soirs, de week-ends, de vacances, avec la fatigue qui va avec) et en qualité de vie (par exemple, difficile d'avoir des enfants voire une vie de couple à côté) ?
Attention, désormais, les université obligent les thésards à participer à 100h de formations, d'un intérêt variable, et rendent difficiles les prolongations, même pour les doctorants salariés.
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Elaïna le Jeu 28 Mar 2019 - 15:39
Il ne faut rien exagérer non plus. J'ai réussi à faire ma thèse d'abord en contrat doctoral puis ATER, mais en passant en même temps l'agrégation, puis en organisant mon mariage puis en étant à temps plein dans le secondaire avec deux enfants en bas âge. Et je suis loin d'être un bourreau de travail hein.
L'idéal pour commencer c'est d'avoir en effet un contrat doctoral ou de se mettre à temps partiel. Donc en stage c'est très difficile de faire une thèse car les stagiaires sont sous une avalanche de travail terrible (cours, rapports à la noix, etc). Par contre, après, c'est déjà largement plus envisageable;

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
kiwi
kiwi
Grand Maître

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par kiwi le Jeu 28 Mar 2019 - 15:51
Entamer une thèse après l'année de stage en cas d'obtention du concours me paraît plus judicieux : d'une part, car il y a beaucoup de travail ; d'autre part, car c'est assez mal vu à l'ESPE si jamais tu es en difficulté (on peut te reprocher de délaisser ton stage pour te consacrer à la thèse, d'où ton échec). Si en revanche tu peux bénéficier d'un contrat à la fac pour faire ton stage, pourquoi pas, et dans ce cas, pas besoin de différer.
Par contre, je ne vois pas l'intérêt de s'inscrire en master MEEF étant donné que tu es déjà titulaire d'un M2.
Shajar
Shajar
Grand sage

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Shajar le Jeu 28 Mar 2019 - 16:41
@Elaïna a écrit:Il ne faut rien exagérer non plus. J'ai réussi à faire ma thèse d'abord en contrat doctoral puis ATER, mais en passant en même temps l'agrégation, puis en organisant mon mariage puis en étant à temps plein dans le secondaire avec deux enfants en bas âge. Et je suis loin d'être un bourreau de travail hein.
L'idéal pour commencer c'est d'avoir en effet un contrat doctoral ou de se mettre à temps partiel. Donc en stage c'est très difficile de faire une thèse car les stagiaires sont sous une avalanche de travail terrible (cours, rapports à la noix, etc). Par contre, après, c'est déjà largement plus envisageable;
C'est bien pourquoi j'ai précisé "sans contrat".
Je finis ma thèse en n'ayant eu aucun financement. Sans contrat, avec les restrictions actuelles (durées réduites, formations obligatoires), c'est dangereux de se lancer sans une vraie bonne grosse motivation. La faire l'année de T1, moment d'arrivée dans un nouvel établissement, pour la première fois en "vrai" temps complet (c'est à dire sans l'ESPE, mais avec un temps complet devant les élèves), éventuellement loin du domicile, est une gageure.
Les directeurs de mémoire évoquent facilement la poursuite en thèse, la publication, etc. mais sans forcément faire mesurer ce que cela implique derrière.
Le contrat et l'ATER changent toute la donne - encore faut-il les obtenir, ce qui dépend beaucoup des facs, de l'implication du directeur, etc.
Nanne
Nanne
Je viens de m'inscrire !

M2 MEFF et début de thèse en Histoire  Empty Re: M2 MEFF et début de thèse en Histoire

par Nanne le Jeu 28 Mar 2019 - 16:53


Merci pour vos réponses et vos avis constructifs. J’en prends note.

Il est vrai qu’être enseignante dans le secondaire était mon premier choix ( les stages ont été une expérience très épanouissante) mais la recherche m’a aussi énormément plu et au regard des remarques de mon jury de soutenance, je me dis qu’il est peut-être dommage de ne pas pousser jusqu’au bout mon projet de recherche.

Après j’ai bien conscience de la réalité des débouchés notamment dans le supérieur actuellement d’où ma décision notamment de passer le Capes avant de poursuivre en doctorat

Concernant mon inscription en M1 MEEF je n’ai pas eu le choix.

Tout d’abord je souhaitais suivre une formation universitaire pour avoir notamment des corrections de copies après deux ans sans devoir en temps limité. Or, il était impossible de suivre les cours ou de participer aux concours blancs en «  auditeur libre ».

Enfin je n’ai pas pu m’inscrire directement en M2 car dans un tel cas possédant déjà un M2 j’étais obligé d’après la secrétaire pédagogique d’assurer les 8 heures de cours sans être rémunéré. Par ailleurs, une inscription en M2 rendait possible mon envoi dans une autre académie pour mon année de stage ce qui m’a été déconseillé par le directeur du master MEEF
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum