Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ee
Niveau 8

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par ee le Mar 2 Avr 2019 - 22:44
Qu'ajouter, sinon que je connais deux gamines qui adorent Aldebert, dont cette chanson, et que les deux gamines en question - ma fille et sa meilleure amie - sont du genre premières de la classe et adorant leur maîtresse. La chanson, comme espace poétique de transgression mêlé d'humour potache, et initiant à plein tube aux métaphores, est franchement réussie, à mon avis! De toute façon, si l'on excepte "Les petites filles modèles", la littérature mettant en scène des jeunes héros privilégie plutôt cancres, bad boys et amateurs d'école buissonnière, et je doute que l'on pourrait passionner les foules enfantines avec des héros positifs recevant les félicitations à chaque conseil de classe… ce qui n'empêche pas quelques-uns et quelques-unes de ces foules enfantines qui peuvent en rêve "faire n'importe quoi pour louper l'école" d'aimer l'école, fort heureusement!
titus06
titus06
Niveau 10

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par titus06 le Mar 2 Avr 2019 - 23:01
Je propose à ceux qui trouvent ça trop bien faire chanter cette chanson à des écoliers de faire de même dans leur collège ou lycée avec "Mme Pavoshko" de Black M Smile .
Carabas
Carabas
Vénérable

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Carabas le Mar 2 Avr 2019 - 23:50
@Verdurette a écrit:Je ne connaissais pas, j'ai écouté ... ouaah, en effet, c'est vachement subversif !!!
Pierre Perret (que j'adore) a dit bien pire ...
On a vraiment du temps à perdre.
La vraie subversion, aujourd'hui, serait de faire l'éloge de l'école. Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 437980826

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
Moonchild
Moonchild
Expert spécialisé

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Moonchild le Mar 2 Avr 2019 - 23:58
M'enfin concrètement, ça ne doit quand même pas être très facile d'uriner sur un policier ; on peut supposer qu'il ne se laisserait pas vraiment faire, à moins qu'il ne soit rendu volontairement dans une soirée thématique...
fifi51
fifi51
Fidèle du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par fifi51 le Mer 3 Avr 2019 - 0:23
@titus06 a écrit:Je propose à ceux qui trouvent ça trop bien faire chanter cette chanson à des écoliers de faire de même dans leur collège ou lycée avec "Mme Pavoshko" de Black M Smile .

Black M a écrit:

Oui, j'ai pas eu mon brevet,


Les paroles ne sont pas crédibles. Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 4164172953

_________________
Oui, j'ai un clavier Fisher Price pour l'instant !
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par mistinguette le Mer 3 Avr 2019 - 6:33
@Mrs Hobie a écrit:
@may68 a écrit:Quelqu'un d'autre l'a mieux expliqué que je ne saurais le faire, je recopie donc son commentaire car certaines réactions me sidèrent :

"Les paroles de cette chanson assimilent "faire pipi sur un policier" à "faire n'importe quoi " et "manger des tartines au goudron". Il ne s'agit pas d'une injonction, mais au contraire de la construction d'une morale fondée sur la poésie , et sur la prise de conscience que cette poésie permet justement d'exprimer par l'imagination, dans son for intérieur, ce que le réel interdit. Par sa loufoquerie, cette chanson permet donc d''intégrer une norme sans la rendre rigide, ni étouffante. Ceux qui s'opposent à cette chanson ne comprennent donc pas la poésie, ni la nécessité d'un for intérieur et de l'imagination, qui permettent d'exprimer ce qui nous pèse dans la norme commune pour pouvoir justement s'y soumettre. L'interprétation de la chanson (tendre, joyeusement ironique) souligne le côté onirique de la comptine. Leur démarche même prouve qu'ils n'ont pas cet espace intérieur propre au débat et au recul, qui permet d'envisager la complexité de l'autre, et la possibilité de se tromper. J'apporte donc tout mon soutien aux enseignant.es qui s'efforcent de donner aux enfants l'arme indispensable de la cocasserie et du monologue intérieur, contre la rigidité du monde, une rigidité qui impose la loi au lieu de la faire comprendre, intégrer et défendre. "

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 2180893144
Et pleinement d'accord avec verdurette pour dire qu' aldebert a côté de Pierre Perret c'est de la roupie de sansonet.
mais bon, je dois avouer être la maman de 3 délinquants notoires que j'ai emmené en concert. Et qui a tous les albums ce qui me rend partial. C'est vraiment dommage de se faire une opinion sur une phrase sortie du contexte ( si on ecoute la voix le ton semble être dit comme si c'était la  bêtise suprême dailleurs ).
Alors oui dans le répertoire on retrouve des chansons sur du gros son, un j'aime pas noël, une reprise de pepette, pauvre chat détruit à  l'arme nucléaire avec un terroriste appelé Marcel amont, des zombis et des vampires. Mais aussi plein de poésie sur le bonheur, la matérialité de la société, les rêves enfants,  les relations père fils, les grands parents,  la fraternité...

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
roxanne
roxanne
Prophète

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par roxanne le Mer 3 Avr 2019 - 6:56
Et puis le syndicat de la police, il n'a rien d'autre de plus urgent à s'occupere n ce moment, ?
Cléopatra2
Cléopatra2
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Cléopatra2 le Mer 3 Avr 2019 - 7:11
J'aime bien cette chanson, ma fille aussi, mais bon effectivement je ne la ferais pas chanter à la fête de l'école si j'étais PE. Tout comme je n'avais pas compris il y a plusieurs années déjà le choix d'un collègue de faire chanter sexion d'assaut "les gars désolé", je n'ai plus le titre exact en tête, mais c'était bien pire car il n'y a pas de 2d degré dans Sexion d'Assaut.
Mais porter plainte euh...
Pour le néo qui s'interrogeait sur la présence des choux de Bruxelles, c'est de la pensée magique : subir le pire truc qui pourrait nous arriver pour qu'en échange on n'aille plus à l'école, même s'il n'y a aucun rapport de cause à effet entre les deux événements. Un peu comme les "marchandages" qu'on passe avec Dieu ou le destin. Enfin bref je trouve cette chanson plutôt rigolote et inventive, avec de vraies trouvailles.
avatar
ee
Niveau 8

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par ee le Mer 3 Avr 2019 - 7:40
@titus06 a écrit:Je propose à ceux qui trouvent ça trop bien faire chanter cette chanson à des écoliers de faire de même dans leur collège ou lycée avec "Mme Pavoshko" de Black M Smile .



Honnêtement, rien à voir! Ecoute la chanson d'Aldebert.

Babarette
Babarette
Vénérable

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Babarette le Mer 3 Avr 2019 - 12:33
@Delia a écrit:L'école en question est placée sous le patronage de Jacques Prévert.
Vous savez bien, l'auteur du Cancre :
il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
il dit oui à ce qu'il aime
il dit non au professeur...

Poème que j'ai appris au CE1...

@Prezbo a écrit:
@Tamerlan a écrit:

On en a déjà parlé, sur le fil Gilet jaunes je crois. Une organisation très marquée à l'extrême-droite avec des dirigeants gravitant autour du RN. Une simple occasion de faire du buzz sur le dos de ces gauchos d'enseignants vecteurs d'anarchisme.

Ah, si j'en crois leur site web, ils ne sont pas d'extrême-droite mais "apolitiques et patriotes".
Permettez-moi de pouffer.

@ee a écrit:Qu'ajouter, sinon que je connais deux gamines qui adorent Aldebert, dont cette chanson, et que les deux gamines en question - ma fille et sa meilleure amie - sont du genre premières de la classe et adorant leur maîtresse. La chanson, comme espace poétique de transgression mêlé d'humour potache, et initiant à plein tube aux métaphores, est franchement réussie, à mon avis! De toute façon, si l'on excepte "Les petites filles modèles", la littérature mettant en scène des jeunes héros privilégie plutôt cancres, bad boys et amateurs d'école buissonnière, et je doute que l'on pourrait passionner les foules enfantines avec des héros positifs recevant les félicitations à chaque conseil de classe… ce qui n'empêche pas quelques-uns et quelques-unes de ces foules enfantines qui peuvent en rêve "faire n'importe quoi pour louper l'école" d'aimer l'école, fort heureusement!

Et encore, Les petites filles modèles, ce n'est chouette que parce qu'il y a Sophie, Camille et Madeleine étant assez ennuyeuses.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Iphigénie le Mer 3 Avr 2019 - 14:03
@Carabas a écrit:
@Verdurette a écrit:Je ne connaissais pas, j'ai écouté ... ouaah, en effet, c'est vachement subversif !!!
Pierre Perret (que j'adore) a dit bien pire ...
On a vraiment du temps à perdre.
La vraie subversion, aujourd'hui, serait de faire l'éloge de l'école. Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 437980826
Voui, pour le fond et la forme Villon c’est plus subversif aujourd’hui

Hé! Dieu! Si j'eusse étudié

Au temps de ma jeunesse folle,

Et à bonnes mœurs dédié,

J'eusse maison et couche molle!Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 3284587592

Mais quoi! Je fuyaie l'école,

Comme fait le mauvais enfant.

En écrivant cette parole,

À peu que le cœur ne me fend.
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 3284587592
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Prezbo le Mer 3 Avr 2019 - 14:24
Nous sommes mercredi après midi, et ma petite dernière vient de me demander de mettre "de la musique d'Aldebert", parce que, je cite, "Il est trop drôle".

Pensez-vous que je doive la punir sévèrement ?
LadyC
LadyC
Empereur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par LadyC le Mer 3 Avr 2019 - 15:35
Est-ce qu'on peut faire la différence entre apprécier une chanson, ne pas la trouver inappropriée de manière générale (notamment dans le cadre privé), et estimer que c'est un mauvais choix pour la fête de l'école, un mauvais choix venant de l'institution ?
Est-ce qu'on peut aussi faire la différence entre "Je comprends que certains parents voient d'un mauvais oeil le choix de cette chanson pour la fête de fin d'année" et "Bien fait, j'aurais porté plainte aussi, et si je prends quelqu'un à dire "flic" au lieu de "policier" je le mets en retenue et je convoque les parents pour insulte aux forces de l'ordre" ?

J'apprécie beaucoup les chansons de Pierre Perret, ou encore celles de Georges Brassens, où il est régulièrement question de "mort aux vaches". Je les ai entendues (et apprises) très jeune (et sans que cela me donne envie de crier mort aux vaches moi-même^^). Je ne trouverais pas pour autant approprié que l'école fasse apprendre et chanter certaines d'entre elles.
D'autant que :
- le motif est mauvais ; j'ai vraiment l'impression que l'institution s'excuse d'exister, qu'elle se dénigre elle-même, qu'elle tient elle-même le discours "han l'école (ou tout type de contrainte) c'est trop nul, c'est bien normal de ne pas aimer ça" (à un âge où, en plus, justement, les petits aiment encore l'école, il me semble) ; on dirait que l'école veut absolument adopter un discours anti-sérieux, pour se faire aimer malgré le sérieux qu'elle demande par ailleurs Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 2164541516 ; cela me rappelle cette vidéo, postée ici je ne sais plus quand, où une classe de lycéens s'exaspérait du énième prof d'anglais qui voulait les amener à Shakespeare en le leur présentant comme le premier rappeur, ou je ne sais quelle bêtise
- l'époque ne s'y prête pas ; comme cela a déjà été dit, le respect, ce n'est pas du luxe en ce moment ; on peut se permettre ce genre de second degré quand, par ailleurs, tout va bien, qu'on n'a pas à se battre quotidiennement contre l'insolence voire l'agressivité de notre public
- j'ajouterais que le fameux poème de Prévert, ravissant au demeurant, se comprend beaucoup moins bien en 2019, où l'on se tue à faire de l'école le lieu du "vivre-ensemble", où le maître n'ose pas énoncer la moindre critique de peur de se faire accuser de traumatiser un pauvre petit, qu'à l'époque beaucoup plus sévère où elle a été écrite.

On peut quand même chanter la liberté, la poésie, le plaisir des vacances, sans passer par le rejet de l'école ; tiens, c'est dans le collège de Tiptop, je crois, que le proviseur a jugé bon de remplacer la dernière sonnerie de l'année par "Le pénitencier" l'an dernier... On peut bien faire une semaine de la persévérance, après...

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer...Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Vieille etc._  Smile
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Mrs Hobie le Mer 3 Avr 2019 - 15:49


On peut parler aussi de "nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés" qui parle en fait de "gentilles dames" qui ralentissaient le travail des ouvriers du château de Versailles en les occupant un peu différemment ?

Et la mère Michel, il me semble que ce n'est pas très clair, son histoire de chat Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 2314601941

@Moonchild a écrit:M'enfin concrètement, ça ne doit quand même pas être très facile d'uriner sur un policier ; on peut supposer qu'il ne se laisserait pas vraiment faire, à moins qu'il ne soit rendu volontairement dans une soirée thématique...
Alors quand mon fils a compris les paroles (vers l'âge de 3-4 ans ? il en a 11 aujourd'hui ...), il a dit "rhooooo, maman, faire pipi sur un policier ça ne se fait pas. Pis en plus c'est pas possible, c'est trop grand !" Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 558662839

@mistinguette a écrit:
Et pleinement d'accord avec verdurette pour dire qu' aldebert a côté de Pierre Perret c'est de la roupie de sansonet.
mais bon, je dois avouer être la maman de 3 délinquants notoires que j'ai emmené en concert. Et qui a tous les albums ce qui me rend partial. C'est vraiment dommage de se faire une opinion sur une phrase sortie du contexte ( si on ecoute la voix le ton semble être dit comme si c'était la  bêtise suprême dailleurs ).
Alors oui dans le répertoire on retrouve des chansons sur du gros son, un j'aime pas noël, une reprise de pepette, pauvre chat détruit à  l'arme nucléaire avec un terroriste appelé Marcel amont, des zombis et des vampires. Mais aussi plein de poésie sur le bonheur, la matérialité de la société, les rêves enfants,  les relations père fils, les grands parents,  la fraternité...
D'après ce que j'ai pu lire de-ci, de-là, je suis une dangereuse récidiviste d'un niveau intellectuel particulièrement bas, mère d'une progéniture vouée à la prison, puisque nous sommes tous fans d'Aldebert (y compris le père de mon fils, ingénieur de son état), souvent chanté à tue-tête en voiture (on a l'intégrale des CD enfants + adulte, on le suit depuis plus de 15 ans ...) , et nous sommes allés le voir 4 fois, sur les starting blocks pour essayer de le voir une 5ème fois cet été Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 437980826
Mais après, je ne force personne à écouter, hein !

_________________
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Smellie_bretonUne chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Couturier
Mrs Hobie
Mrs Hobie
Expert spécialisé

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Mrs Hobie le Mer 3 Avr 2019 - 15:58
On est mal, on est mal :





(après 1'30)


_________________
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Smellie_bretonUne chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Smellie_veuzesmile     Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Couturier
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mer 3 Avr 2019 - 16:43
@Mrs Hobie a écrit:On est mal, on est mal :





(après 1'30)


fleurs

Ouh la la ... les prisons vont être pleines de PE déviants responsables de la déliquescense de notre jeunesse si le syndicat facho découvre ça !
Kimberlite
Kimberlite
Neoprof expérimenté

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Kimberlite le Mer 3 Avr 2019 - 17:51
@ee a écrit:Qu'ajouter, sinon que je connais deux gamines qui adorent Aldebert, dont cette chanson, et que les deux gamines en question - ma fille et sa meilleure amie - sont du genre premières de la classe et adorant leur maîtresse. La chanson, comme espace poétique de transgression mêlé d'humour potache, et initiant à plein tube aux métaphores, est franchement réussie, à mon avis! De toute façon, si l'on excepte "Les petites filles modèles", la littérature mettant en scène des jeunes héros privilégie plutôt cancres, bad boys et amateurs d'école buissonnière, et je doute que l'on pourrait passionner les foules enfantines avec des héros positifs recevant les félicitations à chaque conseil de classe… ce qui n'empêche pas quelques-uns et quelques-unes de ces foules enfantines qui peuvent en rêve "faire n'importe quoi pour louper l'école" d'aimer l'école, fort heureusement!
Hmmm... Harry Potter, même s'il n'est pas le meilleur, est quand même loin d'être un élève adepte de la transgression, et ne parlons pas d'Hermione...
Wink
K.

_________________
Spoiler:
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mer 3 Avr 2019 - 17:52
Il faut quand même ne rien comprendre au second degré et à la poésie pour croire que cette chanson est une incitation à dénigrer l'école.
Quel enfant, y compris ceux qui adorent l'école, ne se réjouit pas des vacances ou des jours sans école ? Quel enfant n'a pas secrètement rêvé qu'une catastrophe quelconque l'empêche d'aller à l'école ?
Franchement c'est désolant !
Babarette
Babarette
Vénérable

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Babarette le Mer 3 Avr 2019 - 17:55
Ah quand même, Kimberlite, chaque fois qu'Harry gagne des points pour avoir tatané Voldy, c'est qu'il a transgressé le règlement. Et qui préfère Percy Weasley aux jumeaux?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Iphigénie le Mer 3 Avr 2019 - 18:05
@may68 a écrit:Il faut quand même ne rien comprendre au second degré et à la poésie pour croire que cette chanson est une incitation à dénigrer l'école.
Quel enfant, y compris ceux qui adorent l'école, ne se réjouit pas des vacances ou des jours sans école ? Quel enfant n'a pas secrètement rêvé qu'une catastrophe quelconque l'empêche d'aller à l'école ?
Franchement c'est désolant !

Tantôt on nous dit que c’est une œuvre intéressante parce que subversive et on nous livre une analyse digne d’un agrégatif (preuve qu’on peut tout analyser avec le plus grand sérieux, même une énumération inspirée un soir d’apéro ou un matin de printemps) tantôt on nous dit qu’elle est anodine parce que c’est du deuxième degré et qu’elle ne dit rien qui ne corresponde à ce que tous les enfants peuvent un jour ressentir mais que c’est de la Poésie .
Moi je dis juste qu’elle est surtout assez nulle, parole et musique et que ce n’est sans doute pas le chef d’oeuvre du siècle: et que tant qu’à passer du temps scolaire ( pas pour chanter dans sa baignoire) autant le passer sur quelque chose de plus intéressant et consistant
j’ai le droit?
Mais je dis ça je dis rien.
avatar
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par pseudo-intello le Mer 3 Avr 2019 - 18:22
@Babarette a écrit:Ah quand même, Kimberlite, chaque fois qu'Harry gagne des points pour avoir tatané Voldy, c'est qu'il a transgressé le règlement. Et qui préfère Percy Weasley aux jumeaux?

Justement :
- si Harry transgresse dans le but de tataner Voldy, ben justement, c'est qu'il a une bonne raison de le faire. Pas juste par flemmite ou envie de passer plutôt la journée avec sa Nintendo Switch.
- sans Hermione, Harry ne va pas bien loin.
- jdçjdr, mais je préférerais avoir eu Percy plutôt que les jumeaux sur les bancs de ma classe.  Razz

Dans les bouquins, JK ne cesse de montrer combien Harry est attaché à l'école, nous fait bien comprendre qu'il adore les cours, dès lors que le prof n'est ni trop cruel ni trop à l'Ouest. Ça ne l'empêche pas d'avoir la flemme, parfois, comme tout un chacun, et justement, je trouve que JK est bien dans la nuance.
Je crois, d'ailleurs, qu'elle a fait exprès de l'affubler de lunettes, et d'avoir une héroïne intello, précisément parce qu'elle en avait marre des histoires pour jeunesse où lunette = naze, et où élève très scolaire = naze.

Encore une fois, qu'une plainte soit déposée pour ça, je trouve ça hallucinant.

Et les fans d'Aldebert : ne nous faites pas dire ce qu'on n'a pas dit. On dirait que certains se sentent blessés parce qu'un dénigre leur idole. Quand on juge une chanson mauvaise et/ou inappropriée, c'est sur la chanson que notre jugement se porte, pas sur vous.

Quant à l comparaison avec Pierre Perret et les Colonies de vacances, no comment : on ne parle pas de la même époque, et Pierre Perret avait besoin d'un peu plus de courage, à son époque, pour présenter les Colonies de vacances (qui ont d’ailleurs été censurées quelques mois). Mieux : comme il n'y avait pas de fumée sans un minimum de feu, le gouvernement a fait effectuer des contrôles sanitaires dans les colos, suite auxquels un certain nombre d'établissements a dû fermer... Wink

Aujourd'hui, dire des grossièretés, ce 'net plus subversifs, tout le monde le fait. S'il y a de bonnes raisons de le faire (il peut y en avoir de multiples), pourquoi pas ; si c'est jute pour dire "j'ai dit pipi, lol", bon. (et, encore une fois, je trouve ça dommage, parce que certains passages de la chanson sont vraiment mieux troussés).

Veuillez m'excuser d'être un peu prolixe sur le sujet, mais ayant moi-même des projets jeunesse en gestation, j'ai tendance à réfléchir pas mal à ces sujets et aux dosages appropriés, et j'avoue que quand je lis certaines lignes des paroles de la chansons qui nous occupe, j'ai du mal à concevoir qu'un auteur les ai crues assez bonnes pour les publier.

Par ailleurs, je lisais un article récemment, dans Marianne, je crois (j'ai bien dit : "je crois"), qui se lamentait que certains PE (surtout parmi les plus jeunes) aient des références culturelles de plus en plus pauvres (Reine des Neiges et je ne sais plus quoi). Attention : moi aussi, j'aime bien voir un bon vieux Disney, mais dans le cadre de mon métier, je préfère proposer aux élèves des œuvres un peu plus riches, et si possible avec un vocabulaire un peu plus étoffé. Parce que c'est ce dont ils ont besoin.


Dernière édition par pseudo-intello le Mer 3 Avr 2019 - 18:42, édité 2 fois
Une passante
Une passante
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Une passante le Mer 3 Avr 2019 - 18:28
@LadyC a écrit:Est-ce qu'on peut faire la différence entre apprécier une chanson, ne pas la trouver inappropriée de manière générale (notamment dans le cadre privé), et estimer que c'est un mauvais choix pour la fête de l'école, un mauvais choix venant de l'institution ?
Est-ce qu'on peut aussi faire la différence entre "Je comprends que certains parents voient d'un mauvais oeil le choix de cette chanson pour la fête de fin d'année" et "Bien fait, j'aurais porté plainte aussi, et si je prends quelqu'un à dire "flic" au lieu de "policier" je le mets en retenue et je convoque les parents pour insulte aux forces de l'ordre" ?

J'apprécie beaucoup les chansons de Pierre Perret, ou encore celles de Georges Brassens, où il est régulièrement question de "mort aux vaches". Je les ai entendues (et apprises) très jeune (et sans que cela me donne envie de crier mort aux vaches moi-même^^). Je ne trouverais pas pour autant approprié que l'école fasse apprendre et chanter certaines d'entre elles.
D'autant que :
- le motif est mauvais ; j'ai vraiment l'impression que l'institution s'excuse d'exister, qu'elle se dénigre elle-même, qu'elle tient elle-même le discours "han l'école (ou tout type de contrainte) c'est trop nul, c'est bien normal de ne pas aimer ça" (à un âge où, en plus, justement, les petits aiment encore l'école, il me semble) ; on dirait que l'école veut absolument adopter un discours anti-sérieux, pour se faire aimer malgré le sérieux qu'elle demande par ailleurs Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 2164541516 ; cela me rappelle cette vidéo, postée ici je ne sais plus quand, où une classe de lycéens s'exaspérait du énième prof d'anglais qui voulait les amener à Shakespeare en le leur présentant comme le premier rappeur, ou je ne sais quelle bêtise
- l'époque ne s'y prête pas ; comme cela a déjà été dit, le respect, ce n'est pas du luxe en ce moment ; on peut se permettre ce genre de second degré quand, par ailleurs, tout va bien, qu'on n'a pas à se battre quotidiennement contre l'insolence voire l'agressivité de notre public
- j'ajouterais que le fameux poème de Prévert, ravissant au demeurant, se comprend beaucoup moins bien en 2019, où l'on se tue à faire de l'école le lieu du "vivre-ensemble", où le maître n'ose pas énoncer la moindre critique de peur de se faire accuser de traumatiser un pauvre petit, qu'à l'époque beaucoup plus sévère où elle a été écrite.

On peut quand même chanter la liberté, la poésie, le plaisir des vacances, sans passer par le rejet de l'école ; tiens, c'est dans le collège de Tiptop, je crois, que le proviseur a jugé bon de remplacer la dernière sonnerie de l'année par "Le pénitencier" l'an dernier... On peut bien faire une semaine de la persévérance, après...

Merci d'exprimer si bien ma pensée !
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Mer 3 Avr 2019 - 18:28
@Iphigénie a écrit:
@may68 a écrit:Il faut quand même ne rien comprendre au second degré et à la poésie pour croire que cette chanson est une incitation à dénigrer l'école.
Quel enfant, y compris ceux qui adorent l'école, ne se réjouit pas des vacances ou des jours sans école ? Quel enfant n'a pas secrètement rêvé qu'une catastrophe quelconque l'empêche d'aller à l'école ?
Franchement c'est désolant !

Tantôt on nous dit que c’est une œuvre intéressante parce que subversive et on nous livre une analyse digne d’un agrégatif (preuve qu’on peut tout analyser avec le plus grand sérieux, même une énumération inspirée un soir d’apéro ou un matin de printemps) tantôt on nous dit qu’elle est anodine parce que c’est du deuxième degré et qu’elle ne dit rien qui ne corresponde à ce que tous les enfants peuvent un jour ressentir mais que c’est de la Poésie .
Moi je dis juste qu’elle est surtout assez nulle, parole et musique et que ce n’est sans doute pas le chef d’oeuvre du siècle: et que tant qu’à passer du temps scolaire ( pas pour chanter dans sa baignoire) autant le passer sur quelque chose de plus intéressant et consistant
j’ai le droit?
Mais je dis ça je dis rien.

Ah là on se la joue jury de la Nouvelle Star ! Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 3284587592 Toi tu la trouves nulle, ce n'est pas le cas de tout le monde. Et la façon dont c'est dit est plutôt méprisante genre pfff trop naze de choisir cette chanson ...

Et perso je n'ai jamais dit que c'était une oeuvre subversive.
Rendash
Rendash
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Rendash le Mer 3 Avr 2019 - 19:00
@Tamerlan a écrit:
@Prezbo a écrit:
@Tamerlan a écrit:

On en a déjà parlé, sur le fil Gilet jaunes je crois. Une organisation très marquée à l'extrême-droite avec des dirigeants gravitant autour du RN. Une simple occasion de faire du buzz sur le dos de ces gauchos d'enseignants vecteurs d'anarchisme.

Ah, si j'en crois leur site web, ils ne sont pas d'extrême-droite mais "apolitiques et patriotes".

Ah, parfois on a des pudeurs hein ?! Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 3284587592


Heu, ouais. Les gazelles, c'est pas d'chez nous, ça ; elle sont leurs papiers ? Suspect

_________________
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Rendash
Rendash
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Rendash le Mer 3 Avr 2019 - 19:05
@Iphigénie a écrit:
@may68 a écrit:Il faut quand même ne rien comprendre au second degré et à la poésie pour croire que cette chanson est une incitation à dénigrer l'école.
Quel enfant, y compris ceux qui adorent l'école, ne se réjouit pas des vacances ou des jours sans école ? Quel enfant n'a pas secrètement rêvé qu'une catastrophe quelconque l'empêche d'aller à l'école ?
Franchement c'est désolant !

Tantôt on nous dit que c’est une œuvre intéressante parce que subversive et on nous livre une analyse digne d’un agrégatif (preuve qu’on peut tout analyser avec le plus grand sérieux, même une énumération inspirée un soir d’apéro ou un matin de printemps) tantôt on nous dit qu’elle est anodine parce que c’est du deuxième degré et qu’elle ne dit rien qui ne corresponde à ce que tous les enfants peuvent un jour ressentir mais que c’est de la Poésie .
Moi je dis juste qu’elle est surtout assez nulle, parole et musique et que ce n’est sans doute pas le chef d’oeuvre du siècle: et que tant qu’à passer du temps scolaire ( pas pour chanter dans sa baignoire) autant le passer sur quelque chose de plus intéressant et consistant
j’ai le droit?
Mais je dis ça je dis rien.


On voit bien que tu n'es pas Professeur de Lettres Modernes, toi : les arts culinaires, divinatoires, communicatoires et rangetapétoires te dépassent vache

_________________
Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Fenrir
Fenrir
Niveau 9

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Fenrir le Mer 3 Avr 2019 - 19:16
@pseudo-intello a écrit:J'oublie pas, pique je lis les paroles, l'allusion à Fortnite dont je me passerais fort bien dans un chanson pour enfants en maternelle-primaire.

Autant je ne vois pas bien ce que des gamins de primaires feraient à jouer à Fortnite, autant j'ai du mal à croire qu'il y soit fait référence, le titre d'Aldebert doit avoir une dizaine d'années. Ce qui n'est pas le cas du jeu. (Et j'ai l'occasion d'entendre cette chanson régulièrement)

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
Contenu sponsorisé

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 3 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum