Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Fenrir
Habitué du forum

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Fenrir le Mer 3 Avr 2019 - 19:16
@pseudo-intello a écrit:J'oublie pas, pique je lis les paroles, l'allusion à Fortnite dont je me passerais fort bien dans un chanson pour enfants en maternelle-primaire.

Autant je ne vois pas bien ce que des gamins de primaires feraient à jouer à Fortnite, autant j'ai du mal à croire qu'il y soit fait référence, le titre d'Aldebert doit avoir une dizaine d'années. Ce qui n'est pas le cas du jeu. (Et j'ai l'occasion d'entendre cette chanson régulièrement)
Caspar
Caspar
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Caspar le Mer 3 Avr 2019 - 19:48
@Une passante a écrit:
LadyC a écrit:Est-ce qu'on peut faire la différence entre apprécier une chanson, ne pas la trouver inappropriée de manière générale (notamment dans le cadre privé), et estimer que c'est un mauvais choix pour la fête de l'école, un mauvais choix venant de l'institution ?
Est-ce qu'on peut aussi faire la différence entre "Je comprends que certains parents voient d'un mauvais oeil le choix de cette chanson pour la fête de fin d'année" et "Bien fait, j'aurais porté plainte aussi, et si je prends quelqu'un à dire "flic" au lieu de "policier" je le mets en retenue et je convoque les parents pour insulte aux forces de l'ordre" ?

J'apprécie beaucoup les chansons de Pierre Perret, ou encore celles de Georges Brassens, où il est régulièrement question de "mort aux vaches". Je les ai entendues (et apprises) très jeune (et sans que cela me donne envie de crier mort aux vaches moi-même^^). Je ne trouverais pas pour autant approprié que l'école fasse apprendre et chanter certaines d'entre elles.
D'autant que :
- le motif est mauvais ; j'ai vraiment l'impression que l'institution s'excuse d'exister, qu'elle se dénigre elle-même, qu'elle tient elle-même le discours "han l'école (ou tout type de contrainte) c'est trop nul, c'est bien normal de ne pas aimer ça" (à un âge où, en plus, justement, les petits aiment encore l'école, il me semble) ; on dirait que l'école veut absolument adopter un discours anti-sérieux, pour se faire aimer malgré le sérieux qu'elle demande par ailleurs Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 2164541516 ; cela me rappelle cette vidéo, postée ici je ne sais plus quand, où une classe de lycéens s'exaspérait du énième prof d'anglais qui voulait les amener à Shakespeare en le leur présentant comme le premier rappeur, ou je ne sais quelle bêtise
- l'époque ne s'y prête pas ; comme cela a déjà été dit, le respect, ce n'est pas du luxe en ce moment ; on peut se permettre ce genre de second degré quand, par ailleurs, tout va bien, qu'on n'a pas à se battre quotidiennement contre l'insolence voire l'agressivité de notre public
- j'ajouterais que le fameux poème de Prévert, ravissant au demeurant, se comprend beaucoup moins bien en 2019, où l'on se tue à faire de l'école le lieu du "vivre-ensemble", où le maître n'ose pas énoncer la moindre critique de peur de se faire accuser de traumatiser un pauvre petit, qu'à l'époque beaucoup plus sévère où elle a été écrite.

On peut quand même chanter la liberté, la poésie, le plaisir des vacances, sans passer par le rejet de l'école ; tiens, c'est dans le collège de Tiptop, je crois, que le proviseur a jugé bon de remplacer la dernière sonnerie de l'année par "Le pénitencier" l'an dernier... On peut bien faire une semaine de la persévérance, après...

Merci d'exprimer si bien ma pensée !

Et la mienne.
Shere Khan
Shere Khan
Niveau 10

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Shere Khan le Mer 3 Avr 2019 - 19:59
Absolument ! C'est donner un bâton pour se faire battre, et l'atmosphère de non-respect ne s'y prête pas. Et puis uriner sur une personne humaine, quoi que l'on pense du métier de policier, composé malgré tout de personnes divers et variées, c'est moyen. En tout cas à l'école. A la maison, tout ce que vous voulez, en privé je peux dire des horreurs défoulatoires. Mais l'école, non, ce n'est pas l'endroit.

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes
Salomé
Salomé
Niveau 2

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Salomé le Mer 3 Avr 2019 - 20:17
Tout à fait d'accord avec LadyC.
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Jeu 4 Avr 2019 - 12:47
Pour ceux qui souhaiteraient soutenir les collègues :

Soutien aux enseignants de l’école élémentaire de Ludres
Isis39
Isis39
Bon génie

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Isis39 le Ven 5 Avr 2019 - 17:16
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par Iphigénie le Ven 5 Avr 2019 - 17:39
On est bien d'accord que la polémique est montée pour des probablement mauvaises raisons, et que les collègues incriminés sont victimes d'une bien mauvaise querelle.
Mais pour autant, tout ce que dit LadyC est très juste.
Et d'ailleurs F. Morel devrait savoir que lorsque l'école veut enseigner l'humour, la dérision ou la digression, c'est une cata: rien de tel pour l'assécher...
Laughing
avatar
may68
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par may68 le Dim 7 Avr 2019 - 18:16
@Iphigénie a écrit:On est bien d'accord que la polémique est montée pour des probablement mauvaises raisons, et que les collègues incriminés sont victimes d'une bien mauvaise querelle.
Mais pour autant, tout ce que dit LadyC est très juste.
Et d'ailleurs F. Morel devrait savoir que lorsque l'école veut enseigner l'humour, la dérision ou la digression, c'est une cata: rien de tel pour l'assécher...
Laughing


Ah bon ?
Par exemple ?
William Foster
William Foster
Érudit

Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école  - Page 4 Empty Re: Une chanson d'Aldebert déprogrammée dans une école

par William Foster le Dim 7 Avr 2019 - 18:31
@may68 a écrit:Par exemple ?

Je ne veux pas répondre à la place d'Iphigénie, mais ça m'a fait penser à la vidéo de De Greef expliquant l'humour.
Spoiler:

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum