Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 18:21
Cela vous est-il déjà arrivé que des parents ne soient pas d'accord avec le créneau de la retenue et décident de venir chercher leur enfant ?

En d'autres termes, est-ce légal de détenir un enfant contre la volonté de ses parents ?
avatar
Call_BB5A
Niveau 5

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Call_BB5A le Dim 14 Avr 2019 - 18:50
@Bartlett a écrit:Cela vous est-il déjà arrivé que des parents ne soient pas d'accord avec le créneau de la retenue et décident de venir chercher leur enfant ? En d'autres termes, est-ce légal de détenir un enfant contre la volonté de ses parents ?
L'inscription d'un enfant dans un collège ou lycée, vaut acceptation du règlement intérieur qui prévoit la mise en place des heures de retenue. Donc dans l'absolue, l'enfant n'est par détenu contre la volonté de ses parents.

Après, que les parents ne soient plus d'accord, on peut le comprendre, mais dans ce cas ils doivent retirer administrativement leur enfant de l'établissement et se conformer aux obligations d'instruction qui leur échoit envers leur enfant (c'est à dire trouver un autre établissement ou faire cours eux-mêmes si l'académie l'autorise).
ycombe
ycombe
Modérateur

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par ycombe le Dim 14 Avr 2019 - 18:54
@Bartlett a écrit:Cela vous est-il déjà arrivé que des parents ne soient pas d'accord avec le créneau de la retenue et décident de venir chercher leur enfant ?

En d'autres termes, est-ce légal de détenir un enfant contre la volonté de ses parents ?
Si le règlement intérieur le prévoit, oui c'est légal.

Sinon j'ai vu un CdE répondre aux parents que si le mardi-soir (entraînement foot) ne convenait pas ce serait mercredi après-midi, justement il avait prévu de rester travailler ce serait dans son bureau. Bizarrement le gamin est resté le mardi soir.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 19:00
Il ne me semble pas que le règlement intérieur prévoit d'avance les créneaux horaires des retenues...

On ne parle pas d'un parent qui conteste le motif dudit, mais bien le créneau.

Donc vous soutenez que le règlement intérieur prévoit qu'il est légal que l'établissement se réserve le droit de retenir un enfant contre la volonté des parents ? Si un tel paragraphe existait dans le RI, cela m'étonnerait fort que le RI en question soit dans les clous...

Dans la pratique, lorsqu'un parent se pointe à la grille du collège pour récupérer son enfant, vous refusez de donner l'enfant à ses parents et donc de le soustraire à l'autorité parentale ?
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Gryphe le Dim 14 Avr 2019 - 19:16
Pour les retenues-express le soir-même, les parents d'élèves élus au CA de mon ancien établissement s'étaient opposés à cette mesure (et donc à son inscription dans le RI), car cela pouvait les mettre en difficulté dans leur organisation familiale (grand qui va chercher le petit à l'école, notamment).

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Prezbo le Dim 14 Avr 2019 - 19:36
@Rendash a écrit:

Je suis en collège, ce qui explique que je ne comprenne pas le principe des "élèves qui ne font pas (leurs colles)" : ils ne sortent pas sans montrer patte blanche (en l'occurrence, carnet vert), tout bonnement. La retenue est notifiée par courrier aux parents ; le jour venu, l'élève retenu ne peut tout simplement pas sortir de l'établissement.

En lycée, c'est plus compliqué, car les élèves entrent et sortent librement de l'établissement aux intercours.

On a effectivement des élèves qui ne viennent pas en colle, ou pas toujours, en début de l'année, parfois en l'annonçant crânement à l'avance.

La convocation des parents règle parfois les choses. Ensuite, pour les irréductibles, on atteint nos limites. Ca se termine généralement par une sanction symbolique type avetissement plus blame, dont ils se fichent ouvertement. (Je parle d'élève très butés : j'en ai vu un cette année ricaner ouvertement au nez de la CPE qui lui anonçait une commission de discipline, sur le mode "Bon si c'est pas une sanction ça sert à rien alors ?")

Sinon, j'ai vu la différence d'efficacité entre les établissements qui ont un créneau dédié aux colles à un horaire qui pénalise vraiment les élèves, et ceux où les élèves négocient eux-même leur créneau de colle pour le mettre pendant les heures de perm. Dans mon lycée, il y a un flou sur le sujet (disons que la pratique varie selon les classes et les possibilités de la vie scolaire), et les élèves problématiques adorent utiliser ce genre de flou.
Rendash
Rendash
Bon génie

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Rendash le Dim 14 Avr 2019 - 20:13
@Gryphe a écrit:Pour les retenues-express le soir-même, les parents d'élèves élus au CA de mon ancien établissement s'étaient opposés à cette mesure (et donc à son inscription dans le RI), car cela pouvait les mettre en difficulté dans leur organisation familiale (grand qui va chercher le petit à l'école, notamment).


Sans compter que ça empêche d'avoir une visibilité sur le nombre d'élèves concernés, indispensable pour pouvoir organiser la retenue. Chez nous, ça se fait d'une semaine sur l'autre, le temps d'envoyer le courrier aux parents, et ça fonctionne (fonctionnait Rolling Eyes ) très bien.



@Prezbo a écrit:On a effectivement des élèves qui ne viennent pas en colle, ou pas toujours, en début de l'année, parfois en l'annonçant crânement à l'avance.

La convocation des parents règle parfois les choses. Ensuite, pour les irréductibles, on atteint nos limites. Ca se termine généralement par une sanction symbolique type avetissement plus blame, dont ils se fichent ouvertement. (Je parle d'élève très butés : j'en ai vu un cette année ricaner ouvertement au nez de la CPE qui lui anonçait une commission de discipline, sur le mode "Bon si c'est pas une sanction ça sert à rien alors ?")


Là, c'est du ressort du chef d'établissement. Si ça lui convient de passer pour une truffe incompétente, c'est lui que ça regarde, même si ça pénalise en fin de compte l'ensemble des personnels et des élèves.
Cela étant, au lycée, on peut considérer qu'un branleur se pénalise lui-même et doit être apte à assumer ses âneries ; coller un zéro pour copie blanche ou travail plagié/non fait ne me poserait pas de problème. Tant pis pour ParcourSup Laughing
Au collège, ça m'ennuie beaucoup plus, je préfère donc que le travail soit finalement fait, fût-ce en retenue ; je ne note pas, mais je ne mets pas zéro, du coup.

_________________
Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Prezbo le Dim 14 Avr 2019 - 20:44
@Rendash a écrit:
Cela étant, au lycée, on peut considérer qu'un branleur se pénalise lui-même et doit être apte à assumer ses âneries ; coller un zéro pour copie blanche ou travail plagié/non fait ne me poserait pas de problème. Tant pis pour ParcourSup Laughing
Au collège, ça m'ennuie beaucoup plus, je préfère donc que le travail soit finalement fait, fût-ce en retenue ; je ne note pas, mais je ne mets pas zéro, du coup.

Je pense que le discours -omniprésent- sur l'orientation et le dossier scolaire est très largement inefficace à cet âge.  Cela commence par peut-être un peu par les inquiéter en term quand ça devient concret, mais en première et surtout en seconde, ça leur glisse dessus. J'ai très rarement vu un élève se mettre à bosser pour se donner les moyens de ses ambitions. (Mais j'ai chaque année moultes élèves qui rêvent de métiers qui brillent en étant complètement inconscients qu'ils sont à mille lieues des résultats scolaires nécessaires.)
roxanne
roxanne
Prophète

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par roxanne le Dim 14 Avr 2019 - 20:51
Je me rappelle une année dans une classe de 4e lambda ni meilleure ni pie que d'autres on s'est aperçus que le boulot commençait à ne plus être fait. Alors, avec l'accord de la direction, la PP a mis en place une fiche où chaque fois qu'un élève ne faisait pas son travail ou ne prenait pas le cours , le prof le notait. On a fait le bilan au bout d'un mois et tous ceux qui avaient 5 croix ont été collés une semaine, une heure de plus tous les soirs, chaque prof est venu un soir surveiller la colle. Il n'y a presque plus eu d'oublis et plus de cours non pris. O n ne l'a plus refait. J'avais expliqué comment j'avais collé 3 heures un mercredi tous les élèves qui avaient eu moins de 7 à un contrôle de lecture et comment j'étais venue les surveiller moi-même. Le CDE était un peu dubitatif mais a joué le jeu mais est venu en personne distribuer les bulletins de colle ce qui fait que ça a court-circuité les parents et touts les élèves sont venus et qu'évidemment les autres livres ont été lus y compris dans les autres classe. Je veux bin "sacrifier" une heure ou même une après-midi une fois si ça assure la paix et que ça montre que je ne plaisante pas. Mais en face, à la direction ça doit suivre aussi. Au lycée, le RI interdit depuis cette année l'utilisation des portables dans les couloirs. La direction, les CPE nous ont clairement dit qu'ils ne passeraient pas. Donc, on s'est retrouvés seuls à gérer 1500 élèves sans grand moyen, très vite, ils ont compris qu'ils ne risquaient rien et maintenant ils ne se cachent même plus. Echec total alors qu'à mon sens en un mois, si tout le monde avait joué me jeu, c'était réglé..
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 21:06
Je trouve ce fil très intéressant, il soulève bien des questions importantes.

Roxane, quand tu affirmes avoir collé des élèves parce-qu'ils ont eu une mauvaise note à un contrôle, tu n'as pas eu de soucis avec la direction et les parents ? Il me semblait pourtant que l'on devait justement séparer le comportement et le travail, et qu'on ne pouvait pas punir un élève pour une mauvaise note (ce qui me paraît d'ailleurs tout à fait logique)
Rendash
Rendash
Bon génie

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Rendash le Dim 14 Avr 2019 - 21:10
Il suffit de baptiser la retenue "remédiation", et ça colle impecc face à des idiots procéduriers qui se fichent de l'intérêt des élèves.

_________________
Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Volo'
Volo'
Niveau 9

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Volo' le Dim 14 Avr 2019 - 21:19
Ou chez nous il existe le motif "Mauvaise note au devoir"... j'ai collé 11 élèves en une fois ainsi...
Suivant l'évaluation, cela se justifie pleinement.
roxanne
roxanne
Prophète

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par roxanne le Dim 14 Avr 2019 - 21:23
Alors, d'abord c'était il y a une dizaine d'années, presque une éternité. Il s'agissait d'un contrôle facile de lecture et pour avoir moins de 7 il fallait quasiment n'avoir pas ouvert le livre ni même regardé la couverture (genre deux points pour l'auteur quoi..).Les 3 heures , c'était pour lire le livre...C"était de 3e. Je crois que parfois, il faut arrêter d'avoir peur de tout.
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 21:39
Il ne s'agit pas d'avoir peur de tout. Les textes sont parfaitement clairs à ce sujet, ni plus, ni moins.

Peu importe la facilité du contrôle, me semble-t-il, des élèves en difficultés qui rateraient un contrôle simplissime, on en connaît tous, je pense. Les accabler avec une heure de retenue est, en plus d'être complètement illégal, très injuste.

Quant à rebaptiser ça "remédiation", ça n'a rien à voir. La remédiation n'a pas vocation à être obligatoire, et quand bien même elle le serait, il s'agit d'une heure dédiée où l'élève bénéficie de l'aide de son professeur, peut poser des question etc... Pas d'un moment où l'élève traité comme un puni fait ses exercices sous la surveillance d'un pion/cpe.
lene75
lene75
Esprit sacré

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par lene75 le Dim 14 Avr 2019 - 21:42
@Prezbo a écrit:Je pense que le discours -omniprésent- sur l'orientation et le dossier scolaire est très largement inefficace à cet âge.  Cela commence par peut-être un peu par les inquiéter en term quand ça devient concret

En terminale ça les inquiète, mais pas au point de les pousser à bosser (enfin à part ceux qui bossent déjà qui stressent encore plus qu'avant). Ça a plutôt pour effet de pousser les élèves, et parfois aussi les parents, de plus en plus, je trouve, à s'en prendre aux profs, en particulier à ceux qui n'ont pas la décence de mettre de bonnes notes et de bonnes appréciations à ceux qui n'en fichent pas une rame, qui sont accusés de "compromettre leur orientation".

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Elyas
Elyas
Guide spirituel

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Elyas le Dim 14 Avr 2019 - 21:47
@Bartlett a écrit:Il ne s'agit pas d'avoir peur de tout. Les textes sont parfaitement clairs à ce sujet, ni plus, ni moins.

Peu importe la facilité du contrôle, me semble-t-il, des élèves en difficultés qui rateraient un contrôle simplissime, on en connaît tous, je pense. Les accabler avec une heure de retenue est, en plus d'être complètement illégal, très injuste.

Quant à rebaptiser ça "remédiation", ça n'a rien à voir. La remédiation n'a pas vocation à être obligatoire, et quand bien même elle le serait, il s'agit d'une heure dédiée où l'élève bénéficie de l'aide de son professeur, peut poser des question etc... Pas d'un moment où l'élève traité comme un puni fait ses exercices sous la surveillance d'un pion/cpe.

Ah bon… les textes parlent spécifiquement d'un objet nommé "heure de remédiation". Première nouvelle. Je veux bien voir le texte.
Rendash
Rendash
Bon génie

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Rendash le Dim 14 Avr 2019 - 21:49
@Bartlett a écrit:
Quant à rebaptiser ça "remédiation", ça n'a rien à voir. La remédiation n'a pas vocation à être obligatoire, et quand bien même elle le serait, il s'agit d'une heure dédiée où l'élève bénéficie de l'aide de son professeur, peut poser des question etc... Pas d'un moment où l'élève traité comme un puni fait ses exercices sous la surveillance d'un pion/cpe.


@roxanne a écrit:J'avais expliqué comment j'avais collé  3 heures un mercredi tous les élèves qui avaient eu moins de 7 à un contrôle de lecture et comment j'étais venue les surveiller moi-même.


C'est mieux, en rouge et en gras ? Rolling Eyes


Ce qui est très injuste, c'est laisser des élèves sombrer parce que leur professeur ou leur chef d'établissement est une nouille molle qui a peur de son ombre ou d'hypothétiques râleries parentales fondées sur d'hypothétiques textes dont on n'a toujours pas vu la couleur.

_________________
Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 22:13
@Elyas : C'est à dire qu'il y a une légère différence entre heure de retenue et remédiation. Et d'ailleurs, la remédiation, c'est vraiment obligatoire ? Elle est basée uniquement sur le volontariat des élèves par chez nous. Ici, il est bien question de punir un élève qui a des difficultés, je trouve ça vraiment contre-productif.

@Rendash : Je ne vois toujours pas le rapport entre heure de retenue et remédiation.

Conceptuellement, ce n'est pas du tout la même chose. Que Roxane soit venue surveiller sa retenue elle-même ne change strictement rien à mon propos.

Concrètement, quelle règle du règlement a été enfreinte pour justifier une heure de retenue ? Pendant cette heure de retenue, des dispositifs pédagogiques qui permettent de progresser sont-ils mis en place ? Roxane a-t-elle repris avec les élèves les difficultés rencontrées pendant le contrôle ? Un point précis du cours qui pose problème aux élèves a-t-il été refait ? Enfin toute sorte de choses qu'on fait en remédiation, quoi. Rolling Eyes
Rendash
Rendash
Bon génie

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Rendash le Dim 14 Avr 2019 - 22:19
@Bartlett a écrit:
Concrètement, quelle règle du règlement a été enfreinte pour justifier une heure de retenue ? Pendant cette heure de retenue, des dispositifs pédagogiques qui permettent de progresser sont-ils mis en place ? Roxane a-t-elle repris avec les élèves  les difficultés rencontrées pendant le contrôle ? Un point précis du cours qui pose problème aux élèves a-t-il été refait ? Enfin toute sorte de choses qu'on fait en remédiation, quoi. Rolling Eyes


Là encore, il suffit de lire :


@roxanne a écrit:Alors, d'abord c'était il y a une dizaine d'années, presque une éternité. Il s'agissait d'un contrôle facile de lecture et pour avoir moins de 7 il fallait quasiment n'avoir pas ouvert le livre ni même regardé la couverture (genre deux points pour l'auteur quoi..).Les 3 heures , c'était pour lire le livre...C"était de 3e. Je crois que parfois, il faut arrêter d'avoir peur de tout.

Remédiation, ça colle.
Retenue pour travail non fait, ça colle toujours.


Quant à une remédiation exclusivement fondée sur le volontariat, je ne vois pas bien pourquoi.

_________________
Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 22:24
Ah effectivement, donc elle n'a pas repris les points qui posaient problème aux élèves. Cela répond donc à ma question. Du coup, je pense que c'est absolument contre-productif pour les élèves en délicatesse avec la lecture, qui, bien qu'ayant lu le livre auraient quand même pu avoir un mauvaise note.

Et tant qu'on y est, puisque apparemment cela semble être la norme d'accabler les élèves ayant de mauvais résultats : que font les élèves pendant l'heure de colle ? Un professeur vient-il reprendre avec l'élève tranquillement la leçon ? Y'a-t-il un dispositif mis en place pour aider les élèves en difficulté ? Ou il s'agit simplement d'une heure de retenue à effectuer en permanence ?

(C'est une question généraliste, hein)

Et d'ailleurs, le texte qui stipule qu'on a le droit de punir un élève parce-qu'il a eu de mauvais résultats, où peut-on le consulter ?
avatar
Call_BB5A
Niveau 5

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Call_BB5A le Dim 14 Avr 2019 - 22:25
@Bartlett a écrit:Il ne me semble pas que le règlement intérieur prévoit d'avance les créneaux horaires des retenues...
On ne parle pas d'un parent qui conteste le motif dudit, mais bien le créneau.
Le règlement intérieur prévoit que les parents d'un élève mis en retenue sont informés des modalités (soit par un courrier, soit par un mot dans le carnet de correspondance/liaison). Il indique aussi qu'une absence prévue doit être signalée à l'avance à la vie scolaire.

Donc vous soutenez que le règlement intérieur prévoit qu'il est légal que l'établissement se réserve le droit de retenir un enfant contre la volonté des parents ?
Non, je dis que :

* Si les parents refusent par principe que leur enfant aille en retenue alors ils s'opposent aux règles de l'établissement qu'ils ont pourtant acceptées en y inscrivant leur enfant. De fait, comme les règles ne sont pas à la carte, ils devraient retirer leur enfant de cet établissement.

* S'il s'agit d'un cas isolé, d'un empêchement, ils peuvent agir dans le cadre du règlement intérieur, en informant la vie scolaire. La retenue sera alors reportée voire remplacée par une autre mesure (j'imagine que le motif de l'absence sera pris en compte).

Dans la pratique, lorsqu'un parent se pointe à la grille du collège pour récupérer son enfant, vous refusez de donner l'enfant à ses parents et donc de le soustraire à l'autorité parentale ?
Le parent qui se pointe à l'entrée ne trouvera pas toujours quelqu'un pour le laisser rentrer. Il lui faudra peut être attendre quelques minutes avant qu'un responsable le prenne en charge, lui demande les raisons de sa venue, se renseigne pour savoir dans quelle salle est son enfant puis aille le chercher et enfin le raccompagne à son parent, tout en lui expliquant qu'il devra probablement repasser en retenue un autre jour... Pendant ce temps là il devra patienter voire discuter du cas de son enfant avec un membre de la communauté éducative. (Ça c'est dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, si le parent est énervé... on lui demandera d'abord de se calmer et de passer probablement dans un bureau annexe où il sera surveillé par plusieurs personnes. Cela peut aller jusqu'à appeler la police/gendarmerie si le parent est ivre. C'est dans l'intérêt de l'enfant.)
Robin54
Robin54
Niveau 7

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Robin54 le Dim 14 Avr 2019 - 22:26
Barlett, les textes sont clairs en effet. Le règlement intérieur, signé par les parents aussi. Un élève DOIT fournir un travail décent lors de sa scolarité. Si la preuve est faite que visiblement l'élève n'a désiré fournir aucun travail, on peut, sans être un affreux tyran, le sanctionner, voire le punir. Je ne vois rien de choquant là-dedans.
avatar
Cath
Bon génie

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Cath le Dim 14 Avr 2019 - 22:27
Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 4086491303
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 22:35
@Call_BB5A a écrit:
@Bartlett a écrit:Il ne me semble pas que le règlement intérieur prévoit d'avance les créneaux horaires des retenues...
On ne parle pas d'un parent qui conteste le motif dudit, mais bien le créneau.
Le règlement intérieur prévoit que les parents d'un élève mis en retenue sont informés des modalités (soit par un courrier, soit par un mot dans le carnet de correspondance/liaison). Il indique aussi qu'une absence prévue doit être signalée à l'avance à la vie scolaire.

Donc vous soutenez que le règlement intérieur prévoit qu'il est légal que l'établissement se réserve le droit de retenir un enfant contre la volonté des parents ?
Non, je dis que :

* Si les parents refusent par principe que leur enfant aille en retenue alors ils s'opposent aux règles de l'établissement qu'ils ont pourtant acceptées en y inscrivant leur enfant. De fait, comme les règles ne sont pas à la carte, ils devraient retirer leur enfant de cet établissement.

Je ne parlais pas de cas de figure. Smile

@Call_BB5A a écrit:* S'il s'agit d'un cas isolé, d'un empêchement, ils peuvent agir dans le cadre du règlement intérieur, en informant la vie scolaire. La retenue sera alors reportée voire remplacée par une autre mesure (j'imagine que le motif de l'absence sera pris en compte).

Je parlais plus de cas de figure.


@Call_BB5A a écrit:Le parent qui se pointe à l'entrée ne trouvera pas toujours quelqu'un pour le laisser rentrer. Il lui faudra peut être attendre quelques minutes avant qu'un responsable le prenne en charge, lui demande les raisons de sa venue, se renseigne pour savoir dans quelle salle est son enfant puis aille le chercher et enfin le raccompagne à son parent, tout en lui expliquant qu'il devra probablement repasser en retenue un autre jour... Pendant ce temps là il devra patienter voire discuter du cas de son enfant avec un membre de la communauté éducative. (Ça c'est dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, si le parent est énervé... on lui demandera d'abord de se calmer et de passer probablement dans un bureau annexe où il sera surveillé par plusieurs personnes. Cela peut aller jusqu'à appeler la police/gendarmerie si le parent est ivre. C'est dans l'intérêt de l'enfant.)

Ok, donc l'enfant est bien remis à ses parents.
Rendash
Rendash
Bon génie

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Rendash le Dim 14 Avr 2019 - 22:39
Bartlett/Marimekko a écrit:Ah effectivement, donc elle n'a pas repris les points qui posaient problème aux élèves. Cela répond donc à ma question. Du coup, je pense que c'est absolument contre-productif pour les élèves en délicatesse avec la lecture, qui, bien qu'ayant lu le livre auraient quand même pu avoir un mauvaise note.

Et tant qu'on y est, puisque apparemment cela semble être la norme d'accabler les élèves ayant de mauvais résultats :  que font les élèves pendant l'heure de colle ? Un professeur vient-il reprendre avec l'élève tranquillement la leçon ? Y'a-t-il un dispositif mis en place pour aider les élèves en difficulté ? Ou il s'agit simplement d'une heure de retenue à effectuer en permanence ?

(C'est une question généraliste, hein)

Et d'ailleurs, le texte qui stipule qu'on a le droit de punir un élève parce-qu'il a eu de mauvais résultats, où peut-on le consulter ?


Punir pour des difficultés me semble aberrant. Mais ici, on parle de travail non fait, qui justifie largement une punition.

_________________
Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Bartlett
Bartlett
Niveau 3

Article du Parisien : Trop d'élèves exclus - Page 4 Empty Re: Article du Parisien : Trop d'élèves exclus

par Bartlett le Dim 14 Avr 2019 - 22:40
@Robin54 a écrit:Barlett, les textes sont clairs en effet. Le règlement intérieur, signé par les parents aussi. Un élève DOIT fournir un travail décent lors de sa scolarité. Si la preuve est faite que visiblement l'élève n'a désiré fournir aucun travail, on peut, sans être un affreux tyran, le sanctionner, voire le punir. Je ne vois rien de choquant là-dedans.

Pouvez-vous me fournir le passage du règlement intérieur qui stipule qu'on peut punir un élève qui a de mauvaises notes ? Un élève qui est en difficulté n'a pas désiré fournir un travail ? Sérieusement ?

Même un élève qui n'accorde aucune importance à sa scolarité ne peut s'en prendre qu'à lui même, la "sanction" sera l'avertissement donné en conseil de classe. En fait, je suis surprise de cette pratique, c'est bien la première fois que je lis un truc pareil.

Et je repose ma question : que font les élèves pendant l'heure de colle ? Un professeur vient-il reprendre avec l'élève tranquillement la leçon ? Y'a-t-il un dispositif mis en place pour aider les élèves en difficulté ? Ou il s'agit simplement d'une heure de retenue à effectuer en permanence ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum