Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Philippus magister
Philippus magister
Niveau 7

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Philippus magister le Ven 26 Avr 2019 - 22:25
Bonjour,
qui a envisagé la moindre chance de faire reculer notre ministre sur les EAF (l'oral, en particulier, m'horrifie et je n'ai aucune envie de m'y plier)? Il y a une pétition du SNES que j'ai fait tourner, mais sans beaucoup d'espoir... Par contre, la grève de la surveillance du bac n'est peut-être pas une mauvaise idée. Qu'en est-il dans vos académies?


Dernière édition par ycombe le Ven 3 Mai 2019 - 21:49, édité 4 fois (Raison : Modération des propos tenus / Correction orthographe du titre / Précision de la discipline)
Patrimonio
Patrimonio
Niveau 1

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Patrimonio le Sam 27 Avr 2019 - 19:01
Bonjour Phillipus.
Tu évoques une pétition du SNES. Nous ne sommes pas au courant, notre établissement n'ayant plus aucune représentation syndicale. Pourrais-tu la scanner et me l'envoyer (à moins qu'elle soit sur le site de ce syndicat) ? Il me semble en effet que sans les organisations syndicales de notre côté, quand bien même elles ont failli lors des dernières réformes, les choses soient "pliées", comme tu dis ...
The Paper
The Paper
Niveau 6

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par The Paper le Mer 1 Mai 2019 - 21:04
Dans mon lycée, la résignation règne, les collègues réfléchissent déjà à leur organisation pour obtenir 24 textes comme demandé.
Moi, je suis convaincu qu'on peut encore obtenir un moratoire sur cette réforme.
Et si on ne l'obtient pas, eh bien, je ne ferai pas les 24 textes.

_________________
« Les bons sont innocents et créent la justice. Les méchants sont coupables et c'est pour ça qu'ils inventent la pitié » (Mécomptes de fées)
« Le seul moyen de sortir d'un cercle vicieux, c'est de lui faire la tête au carré. » (Ab origine fidelis)
« On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres » (Maximes)
rcytermann
rcytermann
Je viens de m'inscrire !

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par rcytermann le Jeu 2 Mai 2019 - 8:44
Je suis d'accord pour l'oral de l'EAF qui devient une aberration. Pour moi, il est inconcevable que l'élève choisisse l'oeuvre sur laquelle il veut être interrogé. En outre, je n'ai aucune envie qu'on m'impose de faire des analyses linéaires, alors que j'ai toujours pratiqué le commentaire organisé. Les projets de programme laissaient la méthode au choix du professeur.
ysabel
ysabel
Devin

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par ysabel le Jeu 2 Mai 2019 - 15:24
@rcytermann a écrit:Je suis d'accord pour l'oral de l'EAF qui devient une aberration. Pour moi, il est inconcevable que l'élève choisisse l'oeuvre sur laquelle il veut être interrogé. En outre, je n'ai aucune envie qu'on m'impose de faire des analyses linéaires, alors que j'ai toujours pratiqué le commentaire organisé. Les projets de programme laissaient la méthode au choix du professeur.


Bah, cela fait presque 20 ans qu'on m'impose la LA alors que je préfère l'étude linéaire.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Iphigénie le Jeu 2 Mai 2019 - 16:15
l'EAF qui devient une aberration.
parce que jusque là...
[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? 3284587592
Tangleding
Tangleding
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Tangleding le Jeu 2 Mai 2019 - 16:28
La LA pouvait a priori prendre la forme d'une explication linéaire, non ?
ysabel
ysabel
Devin

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par ysabel le Jeu 2 Mai 2019 - 20:26
@Tangleding a écrit:La LA pouvait a priori prendre la forme d'une explication linéaire, non ?

Non selon l'IPR qui est venue me voir l'an passé. D'après elle, le linéaire c'est inutile, dépassé, cela ne se fait plus depuis au moins 15 ans… Je pense qu'elle est en train de digérer son chapeau en  ce moment.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Tangleding
Tangleding
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Tangleding le Jeu 2 Mai 2019 - 23:49
@Ysabel : les élucubrations d'un IPR ne sont pas des instructions officielles. Mais je me doute qu'une lubie d ipr peut causer quelques vexations.

Toutefois avec les nouveaux textes il y a bien prescription stricte d'une méthode (l'explication linéaire) et c'est regrettable. En fonction des textes l'une ou l'autre méthode pouvait s'avérer plus intéressante.

Sans compter la limitation délirante du nombre de lignes de l'extrait.
The Paper
The Paper
Niveau 6

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par The Paper le Ven 3 Mai 2019 - 7:26
Et si on fait 19 textes au lieu de 24, et si nos textes font 30 lignes au lieu de 20, que va-t-il se passer ? On nous mettra sur l’échafaud ? Non ? Bon alors, pourquoi se prendre la tête : il suffit de ne pas respecter ces instructions débiles. Comme disait Boris Vian, celui qui a le vrai pouvoir, ce n'est pas le directeur de la SNCF, c'est l'aiguilleur !

_________________
« Les bons sont innocents et créent la justice. Les méchants sont coupables et c'est pour ça qu'ils inventent la pitié » (Mécomptes de fées)
« Le seul moyen de sortir d'un cercle vicieux, c'est de lui faire la tête au carré. » (Ab origine fidelis)
« On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres » (Maximes)
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Iphigénie le Ven 3 Mai 2019 - 8:22
@Tangleding a écrit:La LA pouvait a priori prendre la forme d'une explication linéaire, non ?

@The Paper a écrit:Et si on fait 19 textes au lieu de 24, et si nos textes font 30 lignes au lieu de 20, que va-t-il se passer ? On nous mettra sur l’échafaud ? Non ? Bon alors, pourquoi se prendre la tête : il suffit de ne pas respecter ces instructions débiles. Comme disait Boris Vian, celui qui a le vrai pouvoir, ce n'est pas le directeur de la SNCF, c'est l'aiguilleur !

Les textes a priori laissent le choix de la méthode, non?
Que se passe-t-il actuellement face à toutes les injonctions et directives régionales pour le bac?

Si j’en crois les reproches, nous sortirions de vingt ans de perfection paradisiaque pour entrer dans l’horreur: c’est un poil sur-joué, non? Au pire ça restera foireux, comme d’hab dans l’organisation cartésienne des littéraires ... Laughing



Tangleding
Tangleding
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Tangleding le Ven 3 Mai 2019 - 8:49
Non c'était foireux mais moins prescriptif, maintenant c'est foireux et prescriptif. Y compris en ce qui concerne la méthode exigée du candidat le jour de l'oral (explication linéaire).

Pat ailleurs cette prescription est de nature à fortement encourager à raccourcir les extraits surtout si on ajoute le nombre de textes imposés.

Il y a un paradoxe pour moi inexplicable à défendre un texte très contraignant au prétexte que des collègues s'affranchissaient des anciens textes moins contraignants et à défendre ces nouveaux textes en invitant les collègues à ne pas les respecter en raison de leur incohérence.

Je pense que notre travail et notre expertise méritent un peu plus de considération des textes officiels pour commencer. Si les textes officiels méprisent ainsi notre expertise, pourquoi les élèves, les parents et les inspecteurs nous respecteraient-ils ?

Surtout si nous ne nous respectons pas même assez pour ne pas nous satisfaire de cette farce.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Iphigénie le Ven 3 Mai 2019 - 9:08
Je comprends les inquiétudes face au surcroit de travail , au manque d'heures pour bien le faire, aux prescriptions d’œuvres, le problème étant quand même de reconnaître que (pas forcément les collègues de ce forum, mais enfin) beaucoup en arrivaient à une disparité extrême dans le choix des œuvres (quantité et qualité) ou au contraire un rétrécissement encore plus extrême via mode internetesque (Candide et DomJuan par exemple....): le problème vient quand même de là...
La restriction de la longueur des textes un peu aussi non? moi j'avais une collègue dont tous les textes faisaient entre 5 et 10 pages en lectures par axe: à l'oral, je vous mets au défi de suivre ce que racontent les élèves sur une telle longueur. Par contre une étude linéaire de 10 lignes est, en réalité, très facilement évaluable, et là on voit si l'élève comprend quelque chose aux textes, parce qu' à l'oral, la vastitude des axes, oui bon ...
Le nombre de textes imposés: la première année servira de test, à mon avis... Ou c'est possible, ou...pas: chacun le verra. Je pense quand même qu'actuellement, il y a une dispersion pas forcément efficace avec les "documents complémentaires" dont il faut rappeler à chaque rapport d'EAF (enfin chez nous) qu'ils ne doivent pas être trop abondants, certains semblant croire que leur éclat pédagogique naît de la dispersion (pardon: ouverture) vers tout autre chose que les textes...
Enfin bref, comme toute réforme, elle deviendra ce qu'elle deviendra avec l'usage (l'usure); mais pour mon opinion, qui n'est que ce qu'elle est, l'EAF actuelle est tellement totalement foireuse,( à tout point de vue: textes des GT du bac qui aboutissent à faire comparer la carpe et le lapin, sujets de dissertation usés à l'extrême, inventions débilitantes ou innotables-ou les deux- notation extravagante du fait des directives, peut-être mais pas que: plus personne ne note la même chose....)... tellement foireuse, donc, que ma foi...
"plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !"
ne fera pas plus de mal... Wink
The Paper
The Paper
Niveau 6

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par The Paper le Ven 3 Mai 2019 - 13:42
Si vous vous posiez comme moi la question "Est-ce qu'au moment de la correction du bac, il faudra qu'on maîtrise toutes les œuvres, y compris celles qu'on n'a pas étudiées ?" (par exemple, on étudie "La princesse de Clèves, mais on doit aussi maîtriser "Le rouge et le noir" et "Mémoires d'Adrien" pour le roman), la réponse est... Oui !
Information obtenue aujourd'hui par une collègue qui a eu la formation sur la réforme.

_________________
« Les bons sont innocents et créent la justice. Les méchants sont coupables et c'est pour ça qu'ils inventent la pitié » (Mécomptes de fées)
« Le seul moyen de sortir d'un cercle vicieux, c'est de lui faire la tête au carré. » (Ab origine fidelis)
« On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres » (Maximes)
marjolie.june
marjolie.june
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par marjolie.june le Ven 3 Mai 2019 - 13:46
@The Paper a écrit:Si vous vous posiez comme moi la question "Est-ce qu'au moment de la correction du bac, il faudra qu'on maîtrise toutes les œuvres, y compris celles qu'on n'a pas étudiées ?" (par exemple, on étudie "La princesse de Clèves, mais on doit aussi maîtriser "Le rouge et le noir" et "Mémoires d'Adrien" pour le roman), la réponse est... Oui !
Information obtenue aujourd'hui par une collègue qui a eu la formation sur la réforme.

Quel est le but de la réforme en fait : nous faire bosser nous ou les élèves ?
Vatrouchka
Vatrouchka
Niveau 7

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Vatrouchka le Ven 3 Mai 2019 - 14:04
Mais que se passera-t-il si on ne les maîtrise pas parfaitement ? Est-il prévu de nous évaluer également pour le vérifier ? Laughing
marjolie.june
marjolie.june
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par marjolie.june le Ven 3 Mai 2019 - 14:10
@Vatrouchka a écrit:Mais que se passera-t-il si on ne les maîtrise pas parfaitement ? Est-il prévu de nous évaluer également pour le vérifier ? Laughing

On aura des stages pendant les vacances avec une évaluation finale sous forme de QCM.
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Iphigénie le Ven 3 Mai 2019 - 14:13
Et aujourd’hui, l’eleve Qui bâtit son argumentation de dissertation sur truc ou machin?
Ou son oral sur Maylis de Kerangal ou Lamartine?
Tangleding
Tangleding
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Tangleding le Ven 3 Mai 2019 - 14:27
@marjolie.june a écrit:

Quel est le but de la réforme en fait : nous faire bosser nous ou les élèves ?
Nous forcer à changer notre façon de bosser, contraindre à la standardisation des cours qui ne l'étaient pas, au grand dam des parents et de l'institution, rien de plus mais rien de moins.
Oxford
Oxford
Habitué du forum

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Oxford le Ven 3 Mai 2019 - 15:42
@Iphigénie a écrit:Je comprends les inquiétudes face au surcroit de travail , au manque d'heures pour bien le faire, aux prescriptions d’œuvres, le problème étant quand même de reconnaître que (pas forcément les collègues de ce forum, mais enfin) beaucoup en arrivaient à une disparité extrême dans le choix des œuvres (quantité et qualité) ou au contraire un rétrécissement encore plus extrême via mode internetesque (Candide et DomJuan par exemple....): le problème vient quand même de là...Ce que tu écris est juste mais je ne vois pas pourquoi, moi, je devrais pâtir de dérives bizarrement jamais remarquées lors des inspections de ces collègues...
La restriction de la longueur des textes un peu aussi non? moi j'avais une collègue dont tous les textes faisaient entre 5 et 10 pages en lectures par axe: à l'oral, je vous mets au défi de suivre ce que racontent les élèves sur une telle longueur. Par contre une étude linéaire de 10 lignes est, en réalité, très facilement évaluable, et là on voit si l'élève comprend quelque chose aux textes, parce qu' à l'oral, la vastitude des axes, oui bon ...
Le nombre de textes imposés: la première année servira de test, à mon avis... Ou c'est possible, ou...pas: chacun le verra. Je pense quand même qu'actuellement, il y a une dispersion pas forcément efficace avec les "documents complémentaires" dont il faut rappeler à chaque rapport d'EAF (enfin chez nous) qu'ils ne doivent pas être trop abondants, certains semblant croire que leur éclat pédagogique naît de la dispersion (pardon: ouverture) vers tout autre chose que les textes...
Enfin bref, comme toute réforme, elle deviendra ce qu'elle deviendra avec l'usage (l'usure); mais pour mon opinion, qui n'est que ce qu'elle est, l'EAF actuelle est tellement totalement foireuse,( à tout point de vue: textes des GT du bac qui aboutissent à faire comparer la carpe et le lapin, sujets de dissertation usés à l'extrême, inventions débilitantes ou innotables-ou les deux- notation extravagante du fait des directives, peut-être mais pas que: plus personne ne note la même chose....)... tellement foireuse, donc, que ma foi... et tu crois que tout cela va changer ? Croire à un "retour en arrière" est à mon avis totalement illusoire
"plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu pour trouver du nouveau !"
ne fera pas plus de mal... Wink A voir...

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
marjolie.june
marjolie.june
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par marjolie.june le Ven 3 Mai 2019 - 15:47
Moi qui ai débarqué au lycée en septembre après huit ans de collège et n'ai jamais interrogé au bac, les allusions que vous faites quant à la qualité des descriptifs suscite ma curiosité : des exemples ?
Tangleding
Tangleding
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Tangleding le Ven 3 Mai 2019 - 16:08
De mon expérience l'an dernier après dix ans de collège rt un retour au lycée suivi de l'EAF (écrit et oral), c'est bien plus complexe que le seul descriptif. Je développerai ce soir en rentrant, avec l'ordinateur.
Oxford
Oxford
Habitué du forum

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Oxford le Ven 3 Mai 2019 - 16:19
@marjolie.june a écrit:Moi qui ai débarqué au lycée en septembre après huit ans de collège et n'ai jamais interrogé au bac, les allusions que vous faites quant à la qualité des descriptifs suscite ma curiosité : des exemples ?

Bonne lecture du "marronnier" :
http://www.neoprofs.org/t90380p500-j-ai-recu-mes-descriptifs-d-eaf-et-oh-le-topic-pour-crier-sa-joie-partager-ses-surprises-et-vituperer-tranquille#3141042

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
avatar
artaxerxes
Niveau 7

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par artaxerxes le Ven 3 Mai 2019 - 20:39
Quelqu'un pourrait-il rectifier la faute d'accord dans le titre ? Merci.

_________________
L'homme crie où son fer le ronge
Et sa plaie engendre un soleil
Plus beau que les anciens mensonges.
Tangleding
Tangleding
Érudit

[Français EAF] nouveau programme : déjà plié ? Empty Re: [Français EAF] nouveau programme : déjà plié ?

par Tangleding le Ven 3 Mai 2019 - 22:22
@marjolie.june a écrit:Moi qui ai débarqué au lycée en septembre après huit ans de collège et n'ai jamais interrogé au bac, les allusions que vous faites quant à la qualité des descriptifs suscite ma curiosité : des exemples ?
Rapidement donc, pour moi le problème n'est pas tant celui des descriptifs que celui des cours.

Quand on voit se suivre des candidats sur un même descriptif dont les prestations sont toutes catastrophiques, y compris des candidats visiblement consciencieux, capables de montrer une réflexion lors de la phase d'entretien, il y a certainement un problème.

Mais contrairement à l'air convenu sur néo, le problème est parfois l'absence d'apprentissage méthodologique. Par ce que faire une explication ou un commentaire de textes ce n'est pas inné, cela s'apprend. Et je pense qu'en lycée il y a quand même bien souvent un sacré manque de considération pour l'enseignement de la méthode, voire même des collègues qui s'estiment au-dessus de ça et qui ne comprennent pas que les 2nde qui arrivent de 3e n'ont aucune raison de savoir faire un commentaire, même avec une prétendue fiche méthode au mieux personnelle, au pire sortie des pages méthodes du manuel.

Les modalités même de l'oral blanc en lycée sont d'ailleurs assez délirantes en termes d'absence de pédagogie, mais même en collège, où l'on est en général plus sensible aux questions de méthode, les oraux blancs ne sont absolument pas pensés la plupart du temps.

Je précise au passage que je suis une quiche en méthode, plus encore en collège qu'en lycée, mais je ne pense pas que ce soit un sujet secondaire.

Pour en revenir au descriptif c'est un non-problème à mon sens. Ce n'est pas parce que le descriptif est "zoli" que l'analyse déployée sur les textes sera à la hauteur.

Avec "ma" 1ere STMG je m'étais contenté de 15 LA. J'aurais pu en mettre 17 en réalité mais vu que j'ai bouclé les trois dernières en polycopiés, pour diverses raisons (en partie mon manque de pratique en lycée, et aussi des petits problèmes de communication au sein de l'équipe sur la question des devoirs communs, avec changements de programme inopinés), j'ai fait une concession sur deux LA que la classe jugeait difficiles. Bref mon descriptif aurait sans doute été jugé léger, mais en attendant on avait bien bossé sur les OI (2 au lieu des trois), sur les GT et la méthode. Au bout du compte j'étais en ligne avec les résultats de l'autre 1ere STMG confiée à un collègue plus chevronné, au moins pour l'écrit, et pour l'oral j'étais en dessous parce que les garçons de ma classe avaient décidé que mes cours non "prêts à réciter" étaient pourris et se sont donc pris des caisses, alors que les filles ont plutôt été disciplinées et efficaces (les garçons ont réussi l'exploit de sortir des oraux avec deux points de moins par rapport à leur propre écrit, quand les filles ont amélioré leur résultat d'autant, comme c'est globalement le cas). Et aussi pour l'écrit comme pour l'oral ce sont des élèves de ma classe qui ont "majoré", avec de très bons résultats. Donc je ne pense pas que mes cours aient été si pourris que cela.

Donc juger du travail du collègue à l'épaisseur du descriptif, ou au volume de documents complémentaires, je trouve cela un peu limité. J'aurais même tendance à penser que ce serait se rassurer à bon compte.

Et je ne parle pas de la "beauté formelle" du descriptif (et j'apporte pourtant beaucoup de soin à cet aspect comme pour tous les documents à destination des élèves, mais ce n'est vraiment pas un critère d'évaluation de notre travail sur le fond).

Quant au choix des textes, outre leur qualité il y a leur analyse. Parce que globalement les textes sont plutôt classiques, et à la limite de la tarte à la crème, mais on voit tout de suite la différence entre les analyses proposées par les collègues... Et globalement les examinateurs ont tendance à privilégier les textes connus. Je comprends que l'on se sente plus à l'aise en terrain connu. Mais sauf cas particulier, en ayant bossé les textes (sans avoir besoin de lire forcément les OI), on est en mesure de juger une explication de lycéen, ce me semble. Surtout qu'avec la contrainte des questions d'étude on était bien forcé d'engager une interprétation du texte que l'on soumet aux élèves. C'était un peu de travail mais je trouve que cela valait le coup, ça permettait de mener les candidats vers une analyse parfois un peu plus approfondie que ce qui visiblement avait été proposé par le collègue, et donc d'évaluer le candidat, son travail et ses capacités d'analyse, plutôt que le travail du collègue.

En tout cas les LA de littérature de jeunesse, je n'en ai pas vu passer, et aucun des 5 autres collègues de l'équipe avec qui je me suis retrouvé pour les oraux.

Par ailleurs je trouve la lecture du fil dédié aux descriptifs assez démoralisante. L'impression que chacun se sent missionné pour fliquer ses collègues, voire les ramener à la raison, au chemin du vrai. Franchement pas le genre de lecture (ou de conversation de salle des profs) que j'affectionne. :/
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum