Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
macassa
Niveau 7

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par macassa le Dim 19 Mai 2019 - 20:24
Grâce à la nouvelle loi " Avenir professionnel", les entreprises peuvent désormais créer leur propre CFA : https://www.usinenouvelle.com/editorial/creation-de-cfa-d-entreprise-mode-d-emploi.N813410
Rarement nouveau dispositif aura suscité autant d’intérêt, affirme-t-on au ministère du Travail. Une trentaine d’entreprises se sont manifestées auprès des services de la rue de Grenelle, intéressées par la création d’un Centre de formation des apprentis (CFA). La loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 leur en donne le droit, à elles comme aux lycées professionnels et à tout organisme de formation. Une solution intéressante pour les employeurs, prêts à s’investir dans la formation, et qui peinent à recruter .

C'est la mort annoncé des lycée pros...on pourra difficilement lutter : comment rivaliser et trouver des stages à nos élèves en formation initiale ?


Dernière édition par Equipe de modération le Mar 21 Mai 2019 - 11:00, édité 2 fois (Raison : Typographie dans le titre + ajout d'un extrait de l'article http://www.neoprofs.org/t113204-1001-conseils-pour-bien-poster-sur-neo#4186114 + un mot oublié dans le titre.)
celitian
celitian
Expert

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par celitian le Dim 19 Mai 2019 - 20:33
Pas certain tant que les diplômes seront les mêmes, ils seront bien obligés d'avoir des enseignants corrects pour avoir de bons taux de réussite, une reconversion pour les enseignants, les conditions seront peut-être mieux sur certains points, eux ils ne s’embêteront pas avec les pénibles.

Le gros problème sera le jour où un bts spécial CFA entreprises sera créé.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Mathador le Dim 19 Mai 2019 - 20:37
Quel est l'option la plus simple pour une entreprise: accueillir des élèves de LP en PFMP ou gérer son propre CFA ? S'il s'avère que la deuxième option attire des entreprises ce sera un symptôme ostensible de la faillite du LP, faillite due aux malversations ministérielles successives (loi de 1989, bac pro 3 ans, et la réforme actuelle qui apporte l'estocade).

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
celitian
celitian
Expert

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par celitian le Dim 19 Mai 2019 - 20:41
Il y aura toujours besoin du LP pour les élèves pénibles, ils ne les prendront pas.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Mathador le Dim 19 Mai 2019 - 20:53
@celitian a écrit:Il y aura toujours besoin du LP pour les élèves pénibles, ils ne les prendront pas.
À moins de modifier l'article L122-2 du Code de l'éducation.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
zigmag17
zigmag17
Habitué du forum

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par zigmag17 le Dim 19 Mai 2019 - 20:53
Tout est possible... Sad
celitian
celitian
Expert

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par celitian le Dim 19 Mai 2019 - 20:55
C'est quoi dans cet article ? La scolarité jusqu'à 16 ans ?
zigmag17
zigmag17
Habitué du forum

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par zigmag17 le Dim 19 Mai 2019 - 20:57
Je voulais dire: tant mieux si les pénibles se retrouvent parfois hors les murs du LP, mais modifier le Code de l'éducation pourrait encore se faire au détriment du LP, pourquoi pas. Pardon j'avais lu trop vite...
gauvain31
gauvain31
Empereur

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par gauvain31 le Dim 19 Mai 2019 - 21:03
Ben transfert des compétences du LP aux entreprises... totalement logique. A Toulouse on a déjà le lycée Airbus. Le dossier doit être impeccable... sauf si papa connaît M.Le directeur hein.... (véridique) Donc oui les élèves inemployables vont avoir du soucis à se faire. Je sens que la poudrière va prendre du volume... J'espère me tromper
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Mathador le Dim 19 Mai 2019 - 21:10
@celitian a écrit:C'est quoi dans cet article ? La scolarité jusqu'à 16 ans ?
Non, c'est l'article qui donne le droit à rester en formation initiale après 16 ans tant que l'on a pas validé au moins un titre de niveau V. Sans cet article on pourrait permettre à toutes les formations niveau lycée (LGT et LP) de sélectionner des élèves qui ont un niveau adéquat pour suivre la formation (et donc mettre un terme aux filières poubelles), au prix de quelques ouvertures de divisions de 3ème pour les redoublants de moins de 16 ans.


Dernière édition par Mathador le Dim 19 Mai 2019 - 21:11, édité 1 fois

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
zigmag17
zigmag17
Habitué du forum

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par zigmag17 le Dim 19 Mai 2019 - 21:11
C'est plutôt nous qui allons avoir du souci à nous faire avec les élèves inemployables. Cela commence déjà, je travaille cette année avec quelques élèves qui relèvent davantage d'IME que d'un cursus classique. Ils obtiendront certainement leur diplôme - un CAP par exemple, en CCF- mais zéro perspective professionnelle réelle, les entreprises les tolèrent en stage, pas plus.
Ne devoir plus travailler à l'avenir, si c'est le cas, qu'avec des jeunes présentant de tels profils dépassant mes compétences n'est pas une perspective des plus réjouissantes...
gauvain31
gauvain31
Empereur

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par gauvain31 le Dim 19 Mai 2019 - 21:13
@Mathador a écrit:
@celitian a écrit:C'est quoi dans cet article ? La scolarité jusqu'à 16 ans ?
Non, c'est l'article qui donne le droit à rester en formation initiale après 16 ans tant que l'on a pas validé au moins un titre de niveau V. Sans cet article on pourrait permettre à toutes les formations niveau lycée (LGT et LP) de sélectionner des élèves qui ont un niveau adéquat pour suivre la formation (et donc mettre un terme aux filières poubelles), au prix de quelques ouvertures de divisions de 3ème pour les redoublants de moins de 16 ans.

Et que deviendraient les élèves non sélectionnés?
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Mathador le Dim 19 Mai 2019 - 21:14
Ils se retrouveraient avec un brevet en papier toilette au lieu d'un bac en papier toilette.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
celitian
celitian
Expert

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par celitian le Dim 19 Mai 2019 - 21:16
@Mathador a écrit:
@celitian a écrit:C'est quoi dans cet article ? La scolarité jusqu'à 16 ans ?
Non, c'est l'article qui donne le droit à rester en formation initiale après 16 ans tant que l'on a pas validé au moins un titre de niveau V. Sans cet article on pourrait permettre à toutes les formations niveau lycée (LGT et LP) de sélectionner des élèves qui ont un niveau adéquat pour suivre la formation (et donc mettre un terme aux filières poubelles), au prix de quelques ouvertures de divisions de 3ème pour les redoublants de moins de 16 ans.
Ok merci.
Je n'y crois pas trop cela augmenterait le nombre de chômeurs, c'est mieux de le retarder.

@zigmag17 a écrit:C'est plutôt nous qui allons avoir du souci à nous faire avec les élèves inemployables. Cela commence déjà, je travaille cette année avec quelques élèves qui relèvent davantage d'IME que d'un cursus classique. Ils obtiendront certainement leur diplôme - un CAP par exemple, en CCF- mais zéro perspective professionnelle réelle, les entreprises les tolèrent en stage, pas plus.
Ne devoir plus travailler à l'avenir, si c'est le cas, qu'avec des jeunes présentant de tels profils dépassant mes compétences n'est pas une perspective des plus réjouissantes...
Des collègues disaient exactement la même chose que toi sur l'IME la semaine dernière.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Mathador le Dim 19 Mai 2019 - 21:21
@celitian a écrit:
@Mathador a écrit:
@celitian a écrit:C'est quoi dans cet article ? La scolarité jusqu'à 16 ans ?
Non, c'est l'article qui donne le droit à rester en formation initiale après 16 ans tant que l'on a pas validé au moins un titre de niveau V. Sans cet article on pourrait permettre à toutes les formations niveau lycée (LGT et LP) de sélectionner des élèves qui ont un niveau adéquat pour suivre la formation (et donc mettre un terme aux filières poubelles), au prix de quelques ouvertures de divisions de 3ème pour les redoublants de moins de 16 ans.
Ok merci.
Je n'y crois pas trop cela augmenterait le nombre de chômeurs, c'est mieux de le retarder.
Je suis malheureusement d'accord avec toi sur ce point. Ce bidonnage des chiffres du chômage coûte très cher Sad

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
gauvain31
gauvain31
Empereur

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par gauvain31 le Dim 19 Mai 2019 - 21:26
@Mathador a écrit:Ils se retrouveraient avec un brevet en papier toilette au lieu d'un bac en papier toilette.

OK c'est ce que je craignais : le Brevet n'est pas reconnu , ce n'est ni un diplôme, ni national, ni un vrai Brevet. C'est devenu une certification de présence (à peu près) en collège.

Bref il restera l'école de la 2ème chance ou la future école de Brigitte Macron ! Ah ben voilà une politique cohérente : Monsieur détruit et Madame récupère : franchement ce n'est pas beau un couple aussi complémentaire ? Laughing
Zagara
Zagara
Guide spirituel

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Zagara le Lun 20 Mai 2019 - 7:57
Ce sont ces fameuses structures où on obtient des brevets de compétences valables uniquement dans l'entreprise qui l'a donnée, payants et qui ont une date de péremption ? Ou c'est moins abusé qu'aux USA ?
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Mathador le Lun 20 Mai 2019 - 11:15
@gauvain31 a écrit:
@Mathador a écrit:Ils se retrouveraient avec un brevet en papier toilette au lieu d'un bac en papier toilette.

OK c'est ce que je craignais : le Brevet n'est pas reconnu , ce n'est ni un diplôme, ni national, ni un vrai Brevet. C'est devenu une certification de présence (à peu près) en collège.

Le DNB reste reconnu au niveau national dans la mesure où c'est le diplôme requis pour s'inscrire à certains concours de catégorie C. Mais effectivement en dehors de cela il vaut que dalle, et au lycée la conjonction des fondamentaux mal acquis, des économies à tout prix et de l'article L122-2 font progressivement subir le même sort au bac.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Delia
Delia
Expert

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Delia le Lun 20 Mai 2019 - 12:19
Quand on pense que les lycées professionnels on été créés pour soustraire les élèves aux écoles du patronat.. La marche vers le XIXe siècle se poursuit!


Dernière édition par Delia le Lun 20 Mai 2019 - 15:23, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Verdurette le Lun 20 Mai 2019 - 12:35
Ce système fonctionne très bien en Allemagne et en Suisse. Pourquoi les lycées pro ne pourraient-ils se recentrer sur des enseignements généraux adaptés à leur public, avec des dotations horaires plus conséquentes, pour les moments de formation ? Et de préférence en lien constructif avec les entreprises. Sincèrement, vu de l'extérieur (je ne connais pas grand-chose au lycée pro), pourquoi cet affrontement ?
avatar
macassa
Niveau 7

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par macassa le Lun 20 Mai 2019 - 19:44
Bonjour, j'en ai parlé à des collègues plp aujourd'hui, aucune réaction !!
j'ai l'impression d'être la seule dans mon bahut à m'inquiéter.

Prof en matières pro tertiaire, ces CFA nouvelle formule vont nous faire disparaitre, on ne pourra pas lutter avec nos formations longues de 3 ans qui n'apportent rien à nos élèves et sans intérêt pour ces grands groupes !!!

Je suis une battante de nature mais là...c'est un combat perdu d'avance..faut vraiment que je pense à quitter le navire lycée pro qui prend l'eau !!! quelle tristesse !!
Que vont devenir tous nos élèves actuels en lycée pro ?
et nous ? prof en lycée pro...quel avenir ??
j'ai beaucoup d' élèves gentils mais TRES faibles...quel futur bien sombre pour eux !!!
jane pemberley
jane pemberley
Niveau 5

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par jane pemberley le Lun 20 Mai 2019 - 20:00
Dans mon département, c'est déjà dans les tuyaux des entreprises. Une grosse boite de cosmétique envisage d'ores et déjà d'ouvrir un cfa pour des bacs pro cosmétiques (afin d'alimenter ses instituts de beauté/épilation) et d'aller jusqu'au BTS qui n'existe pas dans le département... L'info a fuité parce qu'ils sont en train de négocier avec le conseil départemental et la mairie pour racheter, ironie ultime, les locaux de l'ancien collège désaffecté. Le conseil régional est au anges paraît il.
Jacq
Jacq
Grand Maître

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Jacq le Lun 20 Mai 2019 - 20:08
Les apprentis trop jeunes (sortant de 3e) ne seront pas sélectionnés sauf dans les métiers sous tension. Un reportage sur une entreprise de pointe (je ne sais plus précisément sa nature), grenobloise je crois, était passé sur France 2. Les apprentis étaient surtout des revenants du lycée général ou même de formation supérieure. Je doute que nos gamins sortant de troisième fragilisé soient vraiment la cible de ces écoles.
Kimberlite
Kimberlite
Érudit

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Kimberlite le Lun 20 Mai 2019 - 21:10
@Verdurette a écrit:Ce système fonctionne très bien en Allemagne et en Suisse. Pourquoi les lycées pro ne pourraient-ils se recentrer sur des enseignements généraux adaptés à leur public, avec des dotations horaires plus conséquentes, pour les moments de formation ? Et de préférence en lien constructif avec les entreprises. Sincèrement, vu de l'extérieur (je ne connais pas grand-chose au lycée pro), pourquoi cet affrontement ?
Le très bien est peut-être de trop... enfin ça dépend du côté de qui on se place.
En ce qui concerne les jeunes: en Suisse, tu ne choisis pas nécessairement ce que tu feras plus tard. Si pas de fric, ben tant pis pour toi si la seule formation qui t'intéresse n'est pas à côté (ben oui, le social en Suisse, c'est pas trop leur truc, faut pas rêver, pas tellement d'alloc' ou d'internats, ni de resto U, etc.). Le pays est petit et pas trop mal relié en transports en commun, ce qui limite un peu la casse. Mais on te fait bien comprendre qu'il faut fermer sa gueule et bosser. Le taux de suicide des jeunes est élevé, malgré la réputation de paradis (pas seulement fiscal...) qu'essaie de se donner le pays (https://www.lematin.ch/suisse/Surmortalite-persistante-chez-les-jeunes-adultes/story/12103827 Voir aussi https://www.srf.ch/news/schweiz/alarmierende-zahlen-immer-mehr-jugendliche-sind-suizidgefaehrdet ; un truc bizarre: contrairement à la majorité des pays, ce sont surtout les jeunes filles qui se suicident!).

En Allemagne, il me semble que les structures sont toutefois plus proches de celles de la France, et que le privé y intervient moins qu'en Suisse...

_________________
Spoiler:
Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 10

Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ? Empty Re: Les entreprises pourront créer leurs propres CFA : quel avenir pour les lycées pro ?

par Ajonc35 le Lun 20 Mai 2019 - 21:12
@Jacq a écrit:Les apprentis trop jeunes (sortant de 3e) ne seront pas sélectionnés sauf dans les métiers sous tension. Un reportage sur une entreprise de pointe (je ne sais plus précisément sa nature), grenobloise je crois, était passé sur France 2. Les apprentis étaient surtout des revenants du lycée général ou même de formation supérieure. Je doute que nos gamins sortant de troisième fragilisé soient vraiment la cible de ces écoles.
Encore d'accord Jacq. Pour avoir vu un reportage sur l'apprentissage, pour voir ce qui se passe dans le CFA d'à côté, et ce que ne disent pas ceux qui devraient informer, c'est clairement ça. Ainsi ce que disent les collègues du CFA d'à côte : 90 % d'insertion (oui pour les BTS mais les autres, c'est moins et là, y a plus personne). Quand on parle apprentissage aujourd'hui c'est la plupart du temps du post-bac BTS, Licences, Ingénieux, mais je n'ai jamais entendu parler des CAP. Or beaucoup de nos élèves de 3ème pro n'ont d'autres issues que ces CAP, mais ont d'énormes difficultés et un grand nombre relèvent de la MDPH. Mes collègues qui sont en CAP N'en peuvent plus des différents protocoles mis en place, pratiquement un différent pour chacun et rares sont ceux qui n'en n'ont pas. Heureusement les effectifs sont réduits mais l'investissement y est très lourd et je ne parle pas du niveau. Ce n'est clairement pas pour ces élèves là. Mais qui le dit. NOUS et personne d'autres
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum