Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ryuzaki
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Lun 26 Aoû 2019 - 0:04
Semaine 34, défi 34, Un livre dont l'histoire se déroule sur vingt-quatre heures :  Nicomède, Corneille

Pierre Corneille a écrit:
ARSINOE
Vous qui savez son crime, ordonnez de sa peine
LAODICE
Un peu d'abaissement suffit pour une reine :
C'est déjà trop de voir son dessein avorté.
ARSINOE
Dites, pour châtiment de sa témérité,
Qu'il lui faudroit du front tirer le diadème.
LAODICE
Parmi les généreux il n'en va pas de même :
Ils savent oublier quand ils ont le dessus,
Et ne veulent que voir leurs ennemis confus.
ARSINOE
Ainsi qui peut vous croire aisément se contente !
LAODICE
Le ciel ne m'a pas fait l'âme plus violente.
ARSINOE
Soulever des sujets contre leur souverain,
Leur mettre à tous le fer et la flamme en la main,
Jusque dans le palais pousser leur insolence,
Vous appelez cela fort peu de violence ?
LAODICE
Nous nous entendons mal, Madame ; et je le voi,
Ce que je dis pour vous, vous l'expliquez pour moi.


Moi aussi, j'ai fait dans la tragédie classique. La pièce est assez compliquée à résumer simplement, disons seulement qu'elle a lieu en Bithynie, un royaume d'Asie Mineure, et que l'essentiel de l'intrigue tourne autour de la rivalité amoureuse et politique de deux demi-frères, Nicomède et Attale, fils du roi Prusias. À cette rivalité viennent s'ajouter les menées de Rome, qui cherche à limiter la puissance de la Bithynie, et les machinations de la femme du roi, jalouse de Nicomède.
La pièce est plus austère que d'autres tragédies. Il est clair que l'histoire d'amour n'est là que pour la forme, les personnages sont d'abord des princes et se soucient surtout de leur pouvoir et de leur gloire. Le dénouement est très précipité et assez peu vraisemblable (ça arrive chez Corneille).

On ne peut pas dire que j'ai détesté mais ça n'est franchement pas la plus belle tragédie que j'ai lue et je n'y ai pas trouvé de vers mémorable. Lisez-la pour votre culture si vous y tenez, mais ça ne me semble franchement pas indispensable.

Verdict : a fait mieux
Calypso64
Calypso64
Niveau 9

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Calypso64 le Lun 26 Aoû 2019 - 12:30
17è et 18è défis uniquement mais ça avance, ça avance....

10. Un livre d'un auteur qui n'écrit pas dans sa langue maternelle : « L’Africaine » de Francesca Marciano.
C’est ma belle-mère qui m’a proposée ce livre : au début, à la lecture de la 4è de couverture, je n’étais pas emballée « mouais style eau de rose, une Italienne paumée qui échoue en Afrique et se retrouve prise entre deux mecs le tout en plus de 300 pages ». Puis j’ai lu que l’auteur, Italienne, écrit en Anglais donc bingo pour le défi 10. Et je ne regrette pas du tout : ce roman est plus profond qu’il n’y parait. L’auteur décrit sans concessions le monde fermé des expatriés blancs qui n’ont qu’une vision tronquée de l’Afrique si loin de la vraie vie et la tragédie du Rwanda. Quant à l’héroïne Esmé, pauvre petite fille riche paumée après la mort de son père, poète italien, qui échoue par hasard en Afrique au Kenya dont le cœur balance entre Adam, l’organisateur de safaris, amoureux de la nature africaine (les descriptions sont superbes et m’ont fait penser à Out of Africa) et Hunter, le correspondant de guerre bouleversé par le génocide au Rwanda, et bien elle m’a beaucoup énervée : j’ai toujours du mal avec les personnes continuellement insatisfaites, qui sont tellement autocentrées qu’elles en sont incapables de saisir l’amour, le bonheur à portée de main. Les personnages masculins étaient beaucoup plus attachants ! Mais chez tous les personnages principaux si différents, Esmé comprise, on retrouve ce je ne sais quoi qui fait qu’ils ont l’Afrique dans la peau.

31. Un livre écrit par un auteur d’un pays nordique. «La lettre à Helga » de Bergsveinn BIRGISSON
N’ayant jamais lu d’auteur nordique (merci ce défi Wink) j’ai pris ce titre souvent cité. Au début j’ai été déçue, je me suis même plutôt ennuyée toute la 1ère partie  puis après j’ai trouvé que le roman prenait de la puissance. Ici aussi il est question d’un choix amoureux mais là j’ai compris celui de Bjarni car quitter son mode de vie, sa terre ancestrale c’était perdre son âme et peut-on rendre l’autre heureux sans être heureux soi-même ? En dehors de l’histoire d’amour avec Helga, j’ai trouvé déchirant le fait de voir grandir sa fille sans pouvoir faire partie de sa vie…

j'ai aussi lu "La chambre des merveilles" de Julien SANDREL mais il me semble bien qu'il ne rentre dans aucun défi.... mais si quelqu'un a une idée Wink
Malaga
Malaga
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Malaga le Mar 27 Aoû 2019 - 10:43
Pour le défi 6, un auteur publié à La Pléiade, j'ai lu Au Bonheur des Dames d'Emile Zola.

Il s'agit de l'itinéraire de Denise, jeune femme normande qui débarque à Paris avec ses deux frères. Elle commence à travailler dans la boutique de son oncle mais se fait bien vite engager au Bonheur des Dames, le grand magasin tout proche, dirigé par Octave Mouret, et qui ne cesse de s'agrandir. Au sein de ce décor, une histoire amoureuse se crée petit à petit entre Octave et Denise.

Mon avis : c'est le deuxième livre de la saga des Rougon-Macquart que je lis, après Pot-Bouille. Zola décrit ici l'émergence des grands magasins au sein du Paris haussmannien. On y voit la vie du magasin, des vendeuses, des clientes bourgeoises mais aussi le combat des petites boutiques face à l'ogre. Certaines description m'ont, je l'avoue, un peu ennuyée mais j'ai apprécié l'ensemble de cette oeuvre, la puissance de l'histoire.

_________________
Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244   Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244     Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
miss sophie
miss sophie
Esprit éclairé

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par miss sophie le Mer 28 Aoû 2019 - 10:11
Pour le défi 20 (une pièce de théâtre d'un auteur qui s'est aussi illustré dans d'autres genres) mais aussi 24 (le titre comporte un prénom féminin ou un prénom masculin), 25 (classique du XIXe siècle), 38 (le titre contient une apostrophe) et 50 (Masques) : L’importance d’être Constant d’Oscar Wilde (1895).
Une pièce légère dont l’écriture est un vrai plaisir : Wilde est un virtuose de l’humour, des reparties « so british » aux situations les plus improbables mais totalement assumées. Un régal.
Aphrodissia
Aphrodissia
Vénérable

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Mer 28 Aoû 2019 - 12:23
J'ai commencé L'Hiver du mécontentement de Thomas B. Reverdy pour le défi sur la lutte sociale.
@Tremere en a fait un compte-rendu peu enthousiaste. Quelqu'un d'autre l'a lu?
La première page m'a plu mais au fur et à mesure que je lis, je me rends compte que je n'aime pas trop le style et je ne suis pas sûre d'avoir envie de continuer. Si personne n'a un avis un peu plus positif que celui de Tremere, je vais m'arrêter là.
Dire que je voulais éviter Germinal !

_________________
Et me fault par couverture / Chanter quant mon cuer souspire / Et faire semblant de rire ; / Mais Dieux scet ce que j'endure ; /Je ne sais comment je dure.
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Dim 1 Sep 2019 - 14:48
Semaine 35, défi 35, Un livre qui commence par une mort : L'aiguille creuse, Maurice Leblanc

Maurice Leblanc a écrit:Enfin les deux hommes étaient dressés l'un contre l'autre. J'eus l'impression d'un choc, comme s'ils s'étaient empoignés à bras-le-corps. Une énergie subite enflammait Beautrelet. On eût dit qu'une étincelle avait allumé en lui des sentiments nouveaux, l'audace, l'amour-propre, la volupté  de la lutte, l'ivresse du péril.
Quant à Lupin je sentais au rayonnement de son regard sa joie de duelliste qui rencontre enfin l'épée du rival détesté.

Inutile je pense de vous présenter Arsène Lupin, le célèbre gentleman cambrioleur. Dans ce livre, il affronte un jeune lycéen surdoué, Isidore Beautrelet, qui va chercher à déjouer ses plans. Il est question de vol d’œuvres d'art, de l'enlèvement d'une jeune fille et d'un secret qui a traversé l'Histoire de France.
Le livre tient ses promesses et offre une lecture agréable et divertissante.  On y trouve des éléments classiques du roman policier avec le mystère apparemment impossible à résoudre mais qui devient évident a posteriori , l'amateur qui se montre plus malin que la police ou le repaire secret des malfaiteurs.  J'ai été surpris par le changement de ton de la fin, qui conclut tragiquement un roman jusque là assez léger. J'ai passé un bon moment en le lisant et je le recommande aux amateurs de romans policiers.

Verdict : divertissant
Jenny
Jenny
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Jenny le Dim 1 Sep 2019 - 15:31
De bons souvenirs. I love you
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Dim 1 Sep 2019 - 18:47
@Ryuzaki a écrit:

On ne peut pas dire que j'ai détesté mais ça n'est franchement pas la plus belle tragédie que j'ai lue et je n'y ai pas trouvé de vers mémorable. Lisez-la pour votre culture si vous y tenez, mais ça ne me semble franchement pas indispensable.

Verdict : a fait mieux

abi que j'aime ce compte-rendu ! Merci Ryuzaki.

J'ai relu Phèdre de Racine, pas rouvert depuis longtemps. De beaux vers qui consolent de la rentrée...
*Ombre*
*Ombre*
Fidèle du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par *Ombre* le Dim 1 Sep 2019 - 20:15
Lu, pour le roman d'un auteur haïtien, Maudite éducation de Gary Victor. Ça ne m'a pas emballée plus que ça.
Pour Roman dont le titre contient une apostrophe, je me lance dans la sage des Passe-Miroir avec La Fiancée de l'hiver (pour mon défi lecture 3e).
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Hermiony le Dim 1 Sep 2019 - 20:47
Item : un livre avec un des péchés capitaux dans le titre
Orgueil et Préjugés, J.Austen.
Un classique de la littérature que je n'avais jamais lu (j'ai vu une adaptation il y a quelques années déjà). Si on passe outre le côté un peu niais des histoires d'amour et les caisses de compliments et de politesse échangées par les héros, c'est un livre à l'écriture très moderne. J'ai passé un très bon moment de lecture et j'adore tout particulièrement le père d'Elisabeth pour son côté caustique et son humour.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Issonoukwa
Issonoukwa
Niveau 4

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Issonoukwa le Lun 2 Sep 2019 - 3:58
Pour le défi sur les grèves et autres conflits sociaux : Elena Ferrante, Celle qui fuit et celle qui reste.
Il s'agit du troisième tome de L'Amie prodigieuse, qui rencontre pas mal de résistances sur ce fil Wink mais que pour ma part j'apprécie beaucoup pour son élan romanesque, pour la description de l'Italie (et en particulier des conflits sociaux et luttes estudiantines pour cet opus consacré aux années 1960-1970 : les Brigades rouges, la naissance du féminisme, etc.) et des personnages qu'on aime et qu'on hait presque autant qu'eux s'aiment et se haïssent.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Lun 2 Sep 2019 - 23:10
@Écusette de Noireuil a écrit:
-30 , un roman écrit par un courtisan
La Princesse de Clèves.

Cette chère Madame de Lafayette a tout de même écrit des Mémoires de la cour, on peut donc la considérer  comme un courtisan.

Merci Écusette pour cette piste ! Je fais comme toi avec La Princesse de Montpensier...
Tremere
Tremere
Niveau 9

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Tremere le Mar 3 Sep 2019 - 22:28
Bonjour tout le monde !

Plus que neuf pour moi... Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 2289946511

J'ai lu tout l'été mais rien en lien avec le défi, sauf un roman sur l'esclavage, mais j'avais déjà l'item validé. Si ça intéresse quelqu'un qui chercherait encore quoi lire, c'est Underground railroad de Colson Whitehead (avec un nom pareil, pas étonnant de s'intéresser au sujet !). C'est pas mal du tout, même si ça reste un peu inabouti à mon goût. L'histoire est celle d'une esclave. Elle s'enfuit et est prise en charge par un homme qui l'aide en lui faisant emprunter le chemin de fer clandestin, un réseau ferroviaire caché, dont le but est d'aider les esclaves à fuir discrètement.

J'ai quand même remplir l'item 21. Une pièce antique qui évoque un mythe, avec l'Antigone de Sophocle, qu'il me semble inutile de présenter. Pour le 28. Un livre d'un auteur portugais, j'avoue piteusement : j'ai joué la facilité. Nullement emballée par vos comptes rendus sur les œuvres de Saramengo, je me suis rabattue sur l’œuvre d'un auteur à succès en vogue, José Rodriguez Dos Ramos, un genre de Dan Brown ibérique. Il s'agit de son dernier roman Signe de vie : la NASA perçoit un message vraisemblablement émis par un objet extra-terrestre se rapprochant de la Terre. Une équipe est constituée pour rencontrer ces êtres venant sans doute d'une civilisation beaucoup plus avancée que la nôtre. C'était facile à lire mais assez long et des points exaspérants (mais j'aurais dû m'y attendre !  Razz ) : des tartines de précisions scientifiques hyper vulgarisées toutes les dix pages, sous forme de dialogues artificiels au possible entre les personnages, une explicitation démesurée ("C'est un signal extra-terrestre." Fin du chapitre. Début du chapitre suivant : "Tout le monde était abasourdi. Un signal extra-terrestre ? C'était extraordinaire."). C'est bon les gars, on a compris... Puis les personnages : une astronaute super sexy lady, un mec hyper intelligent et intègre dont on se demande ce qu'il fout là, mais dont on doit avoir parlé dans les bouquins précédents parce qu'on a aucune explication de qui il est... Enfin bref. En revanche, j'ai trouvé que la trame était quand même assez intéressante.

Ah oui, j'ai lu aussi Gros Câlin de Romain Gary pour 12. Un livre écrit par un auteur qui use de plusieurs noms de plume.
Un OVNI, ce livre. Un livre sur la solitude. Le personnage principal, un statisticien en manque d'affection, décide d'adopter un python, appréciant le fait que la bête s'enroule autour de lui et le serre très fort. Un poil érotomane, il fantasme sur sa collègue guyanaise qu'il croise tous les jours dans l'ascenseur, est la risée de ses collègues et se donne du courage pour affronter l'adversité en regardant les affiches de Jean Moulin et Pierre Brossolette dans son salon. La vie loufoque d'un pauvre type totalement inadapté à la société qui l'entoure, avec des passages complètement décalés et absurdes. La fin écrite au départ par Gary mais refusée par l'éditeur qui pensait donner des conseils à Émile Ajar Laughing , a été ajoutée à ce qui a été publié à l'époque, mais elle est qualifiée de "fin écologique" et je n'ai pas compris pourquoi.  Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 3795679266  Si quelqu'un peut éclairer ma lanterne...

Je commence À l'est de d'Éden et j'enchaînerai sur un Zola, je pense. À dans mille ans... abi

Et Aphrodissia, as-tu persisté pour L'Hiver du mécontentement, finalement ?
Aphrodissia
Aphrodissia
Vénérable

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Mer 4 Sep 2019 - 3:36
@Tremere J'essaie de me convaincre de continuer: je lis une page ou deux ici ou là. Je me donne jusqu'à la fin de la semaine. Plus ça va et moins ce style me plaît. Je ne serais pas loin de le caser dans "auteur sur lequel on a un a priori" à cause du nom de l'auteur : Thomas B. Reverdy. Sérieusement, qui s'appelle B. à part Cecil B. DeMille? Razz

_________________
Et me fault par couverture / Chanter quant mon cuer souspire / Et faire semblant de rire ; / Mais Dieux scet ce que j'endure ; /Je ne sais comment je dure.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Sphinx le Mer 4 Sep 2019 - 15:55
5. Un livre poétique. Lais féériques des XIIe et XIIIe siècle. Bon c'est assez peu poétique en traduction mais le lai est une forme poétique alors je dis que ça compte Razz C'est l'édition GF qui est bilingue (tant mieux car bien qu'ignorante de l'ancien français j'ai quand même repéré quelques lourdeurs et un ou deux contresens dans la traduction...) Il y a la Lai de Bisclavret, celui de Mélion qui raconte presque exactement la même chose et un certain nombre d'autres que je ne connaissais pas et que j'ai trouvé assez étonnants, notamment pour la sexualité assez libérée (parfois trop : deux trois scènes de viol mais la demoiselle aime bien vu que le chevalier est preux et courtois, et une scène où le roi met sa femme à poil (ou au moins en chemise) une fois par an devant les barons pour qu'ils louent sa beauté Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 4072393879)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Livre11
Jenny
Jenny
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Jenny le Mer 4 Sep 2019 - 16:22
Ah oui quand même... Suspect
Escargot Géant
Escargot Géant
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Escargot Géant le Mer 4 Sep 2019 - 17:08
@Aphrodissia a écrit:@Tremere J'essaie de me convaincre de continuer: je lis une page ou deux ici ou là. Je me donne jusqu'à la fin de la semaine. Plus ça va et moins ce style me plaît. Je ne serais pas loin de le caser dans "auteur sur lequel on a un a priori" à cause du nom de l'auteur : Thomas B. Reverdy. Sérieusement, qui s'appelle B. à part Cecil B. DeMille? Razz

Johnny B. Goode Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 437980826
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Sphinx le Mer 4 Sep 2019 - 17:39
Le lai de Graelent, pour ceux que ça intéresse Razz

d'amors l'a requise e proiie
et que de lui face son dru.
E ele li a respondu :
"Graelent, tu quiers grant otrage [...]

Graelens le trove si fiere,
e bien entent que par proiiere
ne fera point de son plaisir,
n'il ne s'en veut ensi partir.
En l'espece de la forest
a fait de li ce que li plest.
Quant il en ot fait son talent,
merci li prie dolcement,
que vers lui ne soit trop iree,
mais or soit e france e senee [...]

La demoiselle ot e entend
la parole de Graelent,
e voit qu'il est cortois e sages,
bons cevaliers e prox e larges [...]"

Il la requiert d'amour et lui demande de faire de lui son ami. Elle lui a répondu : "Graelent, tu en demandes trop" [...] Graelent la trouve trop fière, et comprend bien qu'elle ne lui accordera point son désir à sa prière ; mais il ne veut point s'en aller ainsi. Au tréfonds de la forêt il a fait d'elle ce qu'il a voulu. Quand il en eut pris son plaisir, il lui demande doucement pardon, et la prie de ne pas se fâcher contre lui, mais d'être généreuse et raisonnable. [...] La demoiselle entend bien les paroles de Graelent, et voit qu'il est courtois et sage, bon chevalier preux et généreux" (et bref, elle dit OK). (Il y a des épisodes similaires dans deux ou trois lais. La demoiselle est fée et le chevalier obtient son amour en lui fauchant ses vêtements quand elle se baigne. Ça ne va pas chaque fois jusqu'au viol ensuite, mais des fois oui.)

A pentecoste cascun an,
semounoit ses barons par ban.
Tot cex qui de lui rien tenoient
e a sa cor o lui mangeoient,
servoient le par grand amor.
Quand mengié avoient le jor,
la roïne faisoit monter
sor un haut blanc e deffubler.
Puis demandoit à tos ensemble :
"Segnor baron, que vos en sanble ?"
À Pentecôte chaque année, [le roi] convoquait ses barons par un ban. Tous ceux qui tenaient un fief de lui et mangeaient à sa cour le servaient par un grand attachement. Quand ils avaient fini de manger, il faisait monter la reine sur un haut banc et la faisait déshabiller, puis demandait à tout le monde : "Seigneurs barons, que vous en semble ?" (Je précise que la reine, qui est fort orgueilleuse, est tout à fait OK avec cette pratique jusqu'au jour où Graelent fait venir sa meuf à lui, la fée donc, qui la surpasse en beauté.)

Et un gros contresens qu'il me semble avoir repéré :
La roïne pensa grant piece ;
merveille est s'ele ne li prie
que il l'amast par druerie.

Que le traducteur rend par : "La reine reste pensive un bon moment ; il est étonnant qu'elle ne le prie pas de lui accorder son affection". Mais il me semble, même si je ne suis pas spécialiste loin s'en faut, que l'expression est ultra courante et doit plutôt se traduire par "c'est merveille si elle ne le prie pas", c'est-à-dire non pas "il est étonnant que" mais "il serait bien étonnant que", ce qui a un sens assez différent - d'ailleurs elle le fait au vers suivant...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Livre11
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Mer 4 Sep 2019 - 22:10
@Sphinx a écrit:

Et un gros contresens qu'il me semble avoir repéré :
La roïne pensa grant piece ;
merveille est s'ele ne li prie
que il l'amast par druerie.

Que le traducteur rend par : "La reine reste pensive un bon moment ; il est étonnant qu'elle ne le prie pas de lui accorder son affection". Mais il me semble, même si je ne suis pas spécialiste loin s'en faut, que l'expression est ultra courante et doit plutôt se traduire par "c'est merveille si elle ne le prie pas", c'est-à-dire non pas "il est étonnant que" mais "il serait bien étonnant que", ce qui a un sens assez différent - d'ailleurs elle le fait au vers suivant...
Je suis d'accord avec toi. C'est marrant, je suis justement en train de relire les Lais de Marie de France. Bon, c'est beaucoup plus...disons civilisé.
Escargot Géant
Escargot Géant
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Escargot Géant le Sam 7 Sep 2019 - 10:07
32. Un livre du réalisme magique. Le meurtre du commandeur-Livre 1-Une Idée apparaît de Haruki Murakami

Résumé: suite à une rupture, un jeune peintre part occuper l'atelier reculé d'un spécialiste du nihonga. Il va de découvertes en rencontres étranges.

Mon avis: j'aime tout ce que fait Murakami (oui oui même le truc du gars incolore là...) donc aucune objectivité: j'ai adoré.


35. Un livre qui commence par une mort. Val de Grâce de Colombe Schneck

Résumé: autobiographie. Suite au décès de sa maman, Colombe Schneck doit mettre en vente l'appartement du Val de Grâce. C'est l'occasion d'évoquer ses souvenirs d'enfance et de recenser les meubles de l'appartement.

Mon avis: ce livre m'a fait penser en tous points à Avec toutes mes sympathies de Olivia de Lamberterie lu plus tôt dans l'année.
Dans les deux cas on a la mort d'une personne de la famille comme déclencheur, dans les deux cas on a des souvenirs d'une enfance exceptionnelle (Olivia n'était jamais punie! Colombe pouvait manger autant de frites qu'elle voulait!) de petit génie (Olivia a eu le premier rôle à la pièce de théâtre de l'école! Colombe a eu une bonne note en dictée alors qu'elle l'avait même pas préparée!) dans le meilleur arrondissement de Paris (le 16e pour l'une, le 5e pour l'autre).
Toutes les deux pratiquent le name dropping (Olivia a rencontré Françoise Giroud. Colombe a rencontré Fred Astaire), méprisent tout ce qui n'est pas dans leur caste (quand même sujet à une prise de conscience avec autocritique chez Colombe) et, tout en expliquant que le mode de vie de leurs parents était au top, leur cherchent sans qu'on demande rien des excuses pour leur comportement (Ceux d'Olivia sont riches donc pudiques, ceux de Colombe ont connu la Shoah).
Enfin elles se lancent l'une et l'autre dans le recensement de trucs dont on se fout éperdument.... (les meubles chez Colombe, les voyages en avion chez Olivia...)

Bref, une écriture correcte, mais un intérêt très faible dans les deux cas.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Sphinx le Sam 7 Sep 2019 - 10:59
44. Un livre écrit par un auteur dont l'initiale du nom rapporte 10 points au scrabble. Stefan Zweig, 24 heures de la vie d'une femme. Je ne résume pas, il y a le résumé de quatrième de couverture qui suffit déjà à en raconter la moitié... Je n'ai vraiment pas lu beaucoup de Zweig (à part Le Joueur d'échecs) et je me suis dit que c'était l'occasion. Le volume contient deux courts récits, avec Le Voyage dans le Passé. Écriture très fine et histoire assez prévisible dans les deux cas.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Livre11
Malaga
Malaga
Modérateur

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Malaga le Sam 7 Sep 2019 - 21:30
37. Un livre dont l'histoire se déroule avant la naissance de l'auteur : P u t a i n de guerre ! de Tardi

Le quotidien d'un jeune Poilu durant la Première Guerre mondiale, bataille après bataille, tranchée après tranchée, découragement après barbarie.

Mon avis : une excellente bande dessinée. Tardi parvient parfaitement à représenter le quotidien de ces soldats, leur incompréhension face à cette guerre, cette violence vide de sens. Chaque chapitre résume une année et commence par des citations d'hommes politiques ou de généraux, sûrs d'eux dans cette boucherie (et le décalage entre les déclarations et le quotidien de ces soldats est saisissant). Certaines pages, comme celles sur les gueules cassées, sont poignantes. La fin, qui raconte la vie de certains soldats tombés au front, est très touchante.

_________________
Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244   Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244     Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
Aphrodissia
Aphrodissia
Vénérable

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Dim 8 Sep 2019 - 6:23
18. Un livre dont l'histoire évoque un conflit social ou des grèves. Abandonné pour le moment : L'hiver du mécontentement porte bien son nom: ici, c'est la fin de l'hiver et le roman m'a mécontentée. Razz Je n'irai pas au bout de ce roman dont je n'aime pas l'écriture. J'ai noté d'autres titres de vos listes: j'irai les chercher à la bibliothèque et si je ne les trouve pas, je relirai Germinal, na !

19. Un livre dont l'histoire se déroule dans l'empire ottoman: j'ai lu Soliman le Magnifique, bande dessinée de Bruneau et Cie, qui raconte les dernières années de la vie du grand empereur ottoman du XVI e siècle. Une B.D. intéressante, instructive : c'est son but, je suppose.

20. Une pièce de théâtre d'un auteur qui s'est illustré dans d'autres genres: En mai dernier, avec ma 1L, nous avions lu et étudié Les Mouches de Sartre, réécriture du mythe d'Electre. J'aime dans cette pièce l'opposition entre Electre et Oreste, la recherche désespérée de la liberté.

_________________
Et me fault par couverture / Chanter quant mon cuer souspire / Et faire semblant de rire ; / Mais Dieux scet ce que j'endure ; /Je ne sais comment je dure.
Ryuzaki
Ryuzaki
Niveau 8

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Ryuzaki le Dim 8 Sep 2019 - 19:31
Semaine 36, défi 36, Un livre qui rompt le quatrième mur :  Le bel inconnu, Renaud de Beaujeu

Renaud de Beaujeu a écrit:Mais por un biau sanblant mostrer
Vos feroit Guinglain retrover
S'amie, que il a perdue,
Qu'entre ses bras le tenroit nue.
Se de çou li faites delai,
Si ert Guinglains en tel esmai
Que ja mais n'avera s'amie.
D'autre vengeance n'a il mie,
Mais por la soie grant grevance
Ert sor Guinglain ceste vengance,
Que ja mais jor n'en parlerai
Tant que le bel sanblant avrai.
Mais si vous acceptiez de lui réserver un accueil favorable, pour vous, il ferait en sorte que Guinglain puisse retrouver son amie qu'il a perdue et la tenir nue entre ses bras. En revanche, si vous le faites attendre, Guinglain connaîtra la douleur de ne jamais retrouver son amie. Il n'y aura pas d'autre vengeance, mais pour son plus grand malheur, c'est sur Guinglain que pèsera cette vengeance : jamais plus je ne parlerai de lui, tant que je ne me serai pas vu réserver ce bel accueil.

J'ai choisi une chanson de geste à cause des interventions du conteur.
Je vous fais le début en dialogues* :
Le chevalier : Roi Arthur, je suis venu te demander de m'accorder le premier don que je te demanderai.
Arthur : Accordé, mais dis-moi au moins quel est ton nom ?
Le chevalier : Ben c'est à dire que...Euh...
Arthur : Tu ne le sais pas ? Qu'à cela ne tienne, nous t'appellerons Le Bel Inconnu.
Hélie la pucelle : Roi Arthur, ma dame m'envoie chercher le meilleur de tes chevaliers, pour affronter de terribles épreuves et la délivrer de ses tourments. Qui me donneras-tu ?
Le Bel Inconnu : Moi, moi, choisis-moi !
Arthur : Bon ben d'accord, j'ai pas le choix.
Hélie : Non mais c'est une blague ? Il ne vaut rien, ça se voit, il est trop jeune. Je te déteste, toi et toute ta cour. Et toi, ne t'avise pas de me suivre.

Bref, le Bel Inconnu suit naturellement la jeune fille. Hélie comprend vite que Le Bel Inconnu est carrément badass, et ils vont vivre moult aventures en compagnie d'un nain et de Robert l'écuyer. Tant et si bien que Le Bel Inconnu finit par conquérir le cœur de deux femmes (et accessoirement par apprendre son nom). À la fin, il quitte la jeune fille dont il était amoureux pour épouser une reine, ce qui lui permettra de devenir roi. Mais peut-être que les choses ne vont pas en rester là, car  l'auteur termine le livre en s'adressant à sa bien-aimée pour lui dire : aime-moi, et je te raconte la suite, sinon j'arrête tout.

Bon, c'était plutôt agréable à lire. On trouve tous les éléments traditionnels d'un roman de chevalerie, avec quelques aspects plus originaux. Les choses s'enchaînent vite et il a fallu que je revienne en arrière de temps en temps mais dans l'ensemble j'ai bien aimé.

*J'ai un peu modernisé.

Verdict : lecture sympathique
*Ombre*
*Ombre*
Fidèle du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par *Ombre* le Dim 8 Sep 2019 - 19:47
hi ! hi ! Li biaus desconneus : je l'appelais Le Beau Déconneur...
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Habitué du forum

Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote ! - Page 16 Empty Re: Le Neo-défi lecture 2019 - Ici, on papote !

par Pointàlaligne le Dim 8 Sep 2019 - 22:27
Ah les résumés de Ryuzaki ! abi bisous
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum