Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Melyne5
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Melyne5 le Mar 18 Juin 2019 - 7:10
https://www.liberation.fr/france/2019/06/17/greve-du-bac-blanquer-additionne-des-choux-et-des-carottes_1734337?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1560787150

Le ministre propose quatre pourcentages pour interpréter le mouvement de grève. Le premier est certainement celui qui prête le plus à rire : 2,54%, soit la part des enseignants grévistes sur l’ensemble du personnel de l’Education nationale, englobant donc les 898 000 profs de la maternelle au lycée, mais aussi le personnel de direction, administratif, etc. Soit au total 1,3 million de personnes. Est-il nécessaire de préciser que ce pourcentage n’est d’aucune utilité ? L’appel à la grève ne concerne que les enseignants.
avatar
Butter
Niveau 5

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Butter le Mar 18 Juin 2019 - 7:22
https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-charline-vanhoenacker/le-billet-de-charline-vanhoenacker-17-juin-2019

Ce n'est pas réellement en lien avec la grève de hier mais ça m'a remonté le moral ! Et comme ça date du 17 juin... Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 437980826
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Mar 18 Juin 2019 - 8:15
Voici la une du Monde : grève à Radio France, grève des urgentistes : mais rien sur la grève comme hier : le fait de rendre quasi invisible un mouvement d'ampleur est d'un mépris tout à fait macronien. Peut-être en est-il autrement sur la version papier

https://www.lemonde.fr/

Proton
Proton
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Proton le Mar 18 Juin 2019 - 8:42
Si il y a un article :


https://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2019/06/17/apres-la-reforme-le-bac-aura-une-origine-sociale-recit-d-un-piquet-de-greve_5477580_4401499.html
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Madame_Prof le Mar 18 Juin 2019 - 9:15
Ma chef (en collège) m'a dit que ça avait été très tendu dans le secteur (Sud 93), que les chefs avaient une grosse pression de la part du rectorat, qu'elle était sur le point d'être réquisitionnée pour surveiller des épreuves du BAC dans un lycée du coin.

Mais à part ça, TOUT VA BIEN.

On nous prend tellement pour des c***

Faut concentrer les forces sur les oraux de l'EAF (je ne vois pas trop les collègues en parler ici ?!), les oraux en général, les corrections (DNB surtout).

_________________
2017-2020 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Une passante
Une passante
Érudit

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Une passante le Mar 18 Juin 2019 - 9:20
J'aurais bien aimé faire la grève des oraux de l'EAF, mais cela signifie 7 jours de grève, c'est impossible...
avatar
profs:(
Niveau 7

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par profs:( le Mar 18 Juin 2019 - 10:46
@Une passante a écrit:J'aurais bien aimé faire la grève des oraux de l'EAF, mais cela signifie 7 jours de grève, c'est impossible...

Et 1 ou 2 jours sur les 7, c'est impossible ?
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Mar 18 Juin 2019 - 12:16
@Proton a écrit:Si il y a un article :


https://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2019/06/17/apres-la-reforme-le-bac-aura-une-origine-sociale-recit-d-un-piquet-de-greve_5477580_4401499.html

Oui je l'ai mentionné hier, mais il était difficilement visible
Marc Smith
Marc Smith
Niveau 6

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Marc Smith le Mar 18 Juin 2019 - 12:57
J'ai fais grève hier et j'ai surveillé ce matin, ceux qui ont surveillé hier m'ont dis que les surveillance de couloir étaient bien déserte... Mais à part cela nous ne sommes que 6% selon Blanquer...

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
Prezbo
Prezbo
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Prezbo le Mar 18 Juin 2019 - 13:57
Petit CR par le journal local des rassemblements lyonnais :

https://www.leprogres.fr/rhone-69/2019/06/18/les-enseignants-grevistes-du-bac-manifestent-a-lyon
Tivinou
Tivinou
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Tivinou le Mar 18 Juin 2019 - 15:10
@profs:( a écrit:
@Une passante a écrit:J'aurais bien aimé faire la grève des oraux de l'EAF, mais cela signifie 7 jours de grève, c'est impossible...

Et 1 ou 2 jours sur les 7, c'est impossible ?

Le danger si l'on ne fait grève qu'un jour, c'est que l'on reporte le passage des candidats sur les autres jours.
avatar
profs:(
Niveau 7

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par profs:( le Mar 18 Juin 2019 - 16:13
@Tivinou a écrit:
@profs:( a écrit:
@Une passante a écrit:J'aurais bien aimé faire la grève des oraux de l'EAF, mais cela signifie 7 jours de grève, c'est impossible...

Et 1 ou 2 jours sur les 7, c'est impossible ?

Le danger si l'on ne fait grève qu'un jour, c'est que l'on reporte le passage des candidats sur les autres jours.

Quel jour ? Quand prévenir les élèves ? Comment savoir si l'enseignant ne fera pas un deuxième jour ?
Le danger si l'on ne fait pas grève chacun à hauteur de ses possibilités, c'est que l'on se construit un avenir de plus en plus précaire.

Pour ma part, je vais faire grève pour les corrections car pour les surveillances, j'aurais été remplacé sans pb.
Je compte beaucoup sur les corrections et sur le fait que les indécis se disent qu'après tout cela peut aussi leur éviter des centaines de km, des nuits à l'hôtel...
Manu7
Manu7
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Manu7 le Mar 18 Juin 2019 - 19:44
Je pense sincèrement que ce mouvement fait fausse route.

Il y a deux issues possibles :

1/ Le mouvement ne cause aucun report d'épreuve et nous passons pour des rigolos !

2/ Le mouvement cause des reports et nous passons pour des irresponsables !

Dans les deux cas nous perdons !

On peut reprocher aux journalistes de ne pas exposer clairement des revendications des profs, mais sommes-nous clair ? Quand on lit les revendications des syndicats, cela manque de clarté. Quand on dit que l'on ne veut pas vraiment bloquer le Bac mais montrer à quel point nous sommes désespérés. Ah oui ? Nous serions désespérés, mais nous ne sommes pas crédibles. Nous ne sommes pas des employés qui risquent de perdre leur emploi.

Faire grève au lycée alors que les cours sont terminés, ce n'est pas crédible. On peut toujours rire des chiffres annoncés par le ministre. Mais quel pourcentage de gréviste faudrait-il atteindre pour que des épreuves de Bac soient repoussées ? Si nous sommes 30 ou 40% et que cela n'a aucun effet sur le Bac, alors le pourcentage en question peut aussi faire rire car on ne pourra jamais l'atteindre. Au moins quand on fait grève, les cours de chaque prof grèviste ne sont pas assurés, c'est plus efficace. Sauf quand la grève n'est pas reconduite. Ceux qui suivent cette option sont vraiment très rares, d'ailleurs Libé en parle, combien sont-ils ?
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Dame Jouanne le Mar 18 Juin 2019 - 19:55
Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par DesolationRow le Mar 18 Juin 2019 - 19:59
@Dame Jouanne a écrit:Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas

Mais cela indisposerait les parents dont les enfants rentrent. Je pense qu'il est illusoire d'espérer lancer un mouvement d'ampleur qui ne se mette personne à dos...
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Dame Jouanne le Mar 18 Juin 2019 - 20:30
@DesolationRow a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas

Mais cela indisposerait les parents dont les enfants rentrent. Je pense qu'il est illusoire d'espérer lancer un mouvement d'ampleur qui ne se mette personne à dos...
Les lycéens ne sont quand même plus des enfants qui ne peuvent pas rester seuls à la maison. Après je ne dis pas que ce que je propose est la panacée... Simplement, je pense qu'une grève la semaine de la rentrée pourrait avoir un impact si elle était largement suivie sans qu'on nous accuse comme ici d'être irresponsables et de ne pas penser au biendèszélèves. Ce qui ne veut pas dire que je suis contre le mouvement actuel : on ne nous laisse plus vraiment beaucoup de choix pour essayer d'être entendus. Mais c'est à double tranchant : on risque de brûler nos derniers capitaux de sympathie dans l'histoire.


Dernière édition par Dame Jouanne le Mar 18 Juin 2019 - 20:41, édité 1 fois
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Balthamos le Mar 18 Juin 2019 - 20:36
@Dame Jouanne a écrit:Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas

Oui !
Inventons la grève qui ne dérange pas et qui ne se voit pas.
On n'en sera que plus écouté.
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Agrippina furiosa le Mar 18 Juin 2019 - 20:41
Je poste là car je ne trouve plus le fil idoine : académie de Clermont, convocations pour la correction au DNB ENFIN arrivées aujourd'hui. Et surprise, je ne suis pas convoquée, alors que nous sommes toujours tous convoqués ... Peut-être un souvenir de collège 2016 ? Ou on me garde sous le coude pour un 2ème jour au cas où ??? Je serai de toute façon gréviste le jour dit, et le lendemain s'il le faut. Et un de mes collègues le sera. A priori, dans plusieurs collèges du coin, il manquera au moins 1 ou 2 correcteurs.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Dame Jouanne le Mar 18 Juin 2019 - 20:49
@Balthamos a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas

Oui !
Inventons la grève qui ne dérange pas et qui ne se voit pas.
On n'en sera que plus écouté.
Je ne suis pas sûre que beaucoup d'usagers aient pleuré quand les employés de la sncf n'ont pas eu gain de cause l'an dernier.
Comme je le dis plus haut, je ne suis pas contre notre mouvement actuel, j'y ai même participé hier. Mais je suis partagée, car c'est à double tranchant : si nous perturbons vraiment le bac, nous risquons de nous mettre à dos ceux dont les enfants passent le bac et qui angoissent pour leur avenir, si nous ne perturbons rien, nous passons pour des rigolos. Et le ministère l'a bien compris : toute sa comm va dans ce sens, d'un côté, minimiser le taux de gréviste, de l'autre appeler à "notre sens des responsabilités".
Cléopatra2
Cléopatra2
Expert

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Cléopatra2 le Mar 18 Juin 2019 - 20:52
Je ne sais pas si quelqu'un l'a déjà posté :
https://www.facebook.com/sympasympacom/videos/548902588976225/
La chronique de Charline Van Hoenaker (ortho?) et Guillaume Meurice hier matin.
Quel .........
alprechac2
alprechac2
Expert

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par alprechac2 le Mar 18 Juin 2019 - 20:54
Académie de Grenoble : l'AG envahit le rectorat pour obtenir une audience avec la rectrice : 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/grenoble-enseignants-s-introduisent-rectorat-lors-manifestation-1687276.html

_________________
Habillez vos petits ! Mise à jour 06/05/2019 : http://www.neoprofs.org/t120915-vd-fille-18-mois-5-ans
Balthamos
Balthamos
Grand sage

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Balthamos le Mar 18 Juin 2019 - 20:56
@Dame Jouanne a écrit:
Je ne suis pas sûre que beaucoup d'usagers aient pleuré quand les employés de la sncf n'ont pas eu gain de cause l'an dernier.

La question est surtout de savoir s'ils auraient pu obtenir autrement.

L'opinion générale, on s'en fout un peu.
S'ils nous soutiennent, on aura plus de poids sur le gouvernement,
s'ils sont contre notre mouvement, le gouvernement devra agir pour répondre à cette exaspération, donc à nos revendications.


Le fait est qu'on n'a aucun autre moyen de protester à part la grève, et c'est notre seul moyen justement parce que ça gène.
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Mar 18 Juin 2019 - 20:57
@Dame Jouanne a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas

Mais cela indisposerait les parents dont les enfants rentrent. Je pense qu'il est illusoire d'espérer lancer un mouvement d'ampleur qui ne se mette personne à dos...
Les lycéens ne sont quand même plus des enfants qui ne peuvent pas rester seuls à la maison. Après je ne dis pas que ce que je propose est la panacée... Simplement, je pense qu'une grève la semaine de la rentrée pourrait avoir un impact si elle était largement suivie sans qu'on nous accuse comme ici d'être irresponsables et de ne pas penser au biendèszélèves. Ce qui ne veut pas dire que je suis contre le mouvement actuel : on ne nous laisse plus vraiment beaucoup de choix pour essayer d'être entendus. Mais c'est à double tranchant : on risque de brûler nos derniers capitaux de sympathie dans l'histoire.

Pour la rentrée je ne crois pas : les médias ne regardent l'école qu'à deux moments de l'année : la rentrée , et le bac. C'est tout. Quant au capital sympathie, je ne pense pas qu'il va évoluer; par contre on ne pourra pas dire aux parents et aux élèves qu'on ne les aura pas prévenu. Et le premier jour de l'année serait la meilleure date.
Autre façon de prévenir les parents : Si tous les professeurs refusent d'être PP l'an prochain là aussi ça peut changer la donne. Aucun enseignant pour accueillir les élèves en expliquant pourquoi. L'impact peut-être important. Et on enverrait dès le 1er septembre un signal fort au ministre qui ne dormira peut-être pas si tranquillement, car la prochaine année scolaire sera très rude


Dernière édition par gauvain31 le Mar 18 Juin 2019 - 21:37, édité 1 fois
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Dame Jouanne le Mar 18 Juin 2019 - 21:06
@gauvain31 a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:
@DesolationRow a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Il aurait fallu pour moi faire grève à la rentrée dernière (ou la rentrée prochaine, même si tout cela est bien tardif) sur les jours de la rentrée des élèves : une grève bien suivie (oui, je sais c'est toujours là le problème) à ce moment là, peut avoir un impact médiatique car les médias adorent parler de la rentrée (avec les sujets du bac de philo, c'est un de leur marronnier scolaire préféré) et ne nous met pas à dos les parents dont les enfants passent le bac. Mais peut-on vraiment se mobiliser pendant les vacances et le jour de prérentrée pour assurer cela? Sommes nous suffisamment motivés? Je ne sais pas

Mais cela indisposerait les parents dont les enfants rentrent. Je pense qu'il est illusoire d'espérer lancer un mouvement d'ampleur qui ne se mette personne à dos...
Les lycéens ne sont quand même plus des enfants qui ne peuvent pas rester seuls à la maison. Après je ne dis pas que ce que je propose est la panacée... Simplement, je pense qu'une grève la semaine de la rentrée pourrait avoir un impact si elle était largement suivie sans qu'on nous accuse comme ici d'être irresponsables et de ne pas penser au biendèszélèves. Ce qui ne veut pas dire que je suis contre le mouvement actuel : on ne nous laisse plus vraiment beaucoup de choix pour essayer d'être entendus. Mais c'est à double tranchant : on risque de brûler nos derniers capitaux de sympathie dans l'histoire.

Pour la rentrée je ne crois pas : les médias ne regardent l'école qu'à deux moment de l'année : la rentrée , et le bac. C'est tout. Quant au capital sympathie, je ne pense pas qu'il va évoluer; par contre on ne pourra pas dire aux parents et aux élèves qu'on ne les aura pas prévenu. Et le premier jour de l'année serait la meilleure date.
Autre façon de prévenir les parents : Si tous les professeurs refusent d'être PP l'an prochain là aussi ça peut changer la donne. Aucun enseignant pour accueillir les élèves en expliquant pourquoi. L'impact peut-être important. Et on enverrai dès le 1er septembre un signal fort au ministre qui ne dormira peut-être pas si tranquillement, car la prochaine année scolaire sera très rude
C'est exactement mon sentiment!
(Heu quand je parle de capitaux de sympathie brûlés, c'est pour notre grève actuelle du bac, pas pour une éventuelle grève à la rentrée...)
Stered
Stered
Doyen

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Stered le Mar 18 Juin 2019 - 21:13
Et ils nous servent à quoi, les capitaux de sympathie, juste pour savoir ? J'ai pas l'impression qu'ils se reflètent sur l'attitude des parents de certains, ni sur ma fiche de paie...

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Danska
Danska
Modérateur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 5 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Danska le Mar 18 Juin 2019 - 21:20
Et ce n'est pas comme si les élèves étaient des clients qu'il fallait fidéliser puis garder précieusement pour maintenir nos bénéfices.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum