Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
ZeSandman
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par ZeSandman le Lun 8 Juil - 22:17
Il suffit sûrement de dire que que la relation n'est pas dégradée avec les enseignants, et qu'elle en est même renforcée , pour que cela soit vrai, malheureusement.
On le dit souvent ici, ils osent tout, on les reconnaît, etc
Seifer
Seifer
Érudit

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Seifer le Mar 9 Juil - 1:49
Je trouve ça hilarant. Ce n'est même plus du déni à ce niveau-là.

_________________
De tout cimetière naît un champ de fleurs.
Cléopatra2
Cléopatra2
Expert

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Cléopatra2 le Mar 9 Juil - 4:49
Est-il atteint d'une maladie mentale? On dirait un enfant de 2 ans qui se croit tout puissant.
Ces gens sont fous.
Je suis écoeurée.
e-Wanderer
e-Wanderer
Esprit éclairé

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par e-Wanderer le Mar 9 Juil - 5:32
@Seifer a écrit:Je trouve ça hilarant. Ce n'est même plus du déni à ce niveau-là.
J'ai entendu Emmanuel Todd dire que les macroneux avaient inauguré un nouveau rapport au langage : d'habitude, les autres hommes politiques se contentaient de mensonges ("Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte en Suisse, Monsieur Bourdin"…), mais eux, ils pratiquent un langage qui n'a carrément plus aucun sens. On éborgne les gilets jaunes et on tabasse les vieilles dames ? C'est pour "protéger le droit de manifester". On détricote le droit du travail et on précarise le statut des salariés ? c'est pour "faciliter le retour à l'emploi". On massacre les classes moyennes d'impôts alors qu'on fait des cadeaux aux super-riches ? C'est pour "permettre le ruissellement". On ferme les maternités de proximité ? C'est pour "sauver l'hôpital public et faciliter l'accès aux soins", etc.

Donc oui, dans cette logique shadoko-macronienne, il est assez logique de dire que la crise du bac renforce le lien entre le ministre et les enseignants, qu'il y a toujours eu du dialogue et que ce dialogue va se poursuivre.

Après le théâtre de l'absurde, la politique de l'absurde. Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 558662839

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Jenny
Jenny
Modérateur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Jenny le Mar 9 Juil - 5:59
@gauvain31 a écrit:Dans Les Echos :" Baccalauréat : Blanquer sur le chemin étroit de la sortie de crise "

Les Echos a écrit:« La méthode de gestion du dialogue social avec les enseignants, c'est de jouer à « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette » », estime le président de la fédération de parents d'élèves FCPE, Rodrigo Arenas. Jean-Michel Blanquer a annoncé qu'il recevrait les syndicats « ces prochains jours ». Jeudi dernier, il avait aussi parlé d'« ajustements » aux réformes du lycée et du bac . « Du dialogue, il y en a eu et il y en aura », a-t-il insisté ce lundi, estimant qu'on lui fait un faux procès.

Jean-Michel Blanquer s'est aussi dit « certain que la relation n'est pas dégradée » avec les enseignants. La « capacité à passer des circonstances exceptionnelles » comme celle de la semaine dernière « renforce le lien entre le ministre et les personnels de l'Education nationale », a-t-il assuré.


Soyons heureux pour lui

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/baccalaureat-blanquer-sur-le-chemin-etroit-de-la-sortie-de-crise-1036566

Tout va bien en somme. Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 3284587592 Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 3284587592 Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 3284587592
Anaxagore
Anaxagore
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Anaxagore le Mar 9 Juil - 6:03
Tout va tellement bien que l'on n'arrive plus à recruter, curieux pour une profession de nantis.

Le premier conseil que j'entends donner à des stagiaires c'est "barrez-vous, vous êtes jeunes, pour vous c'est encore possible".

Tout va bien. Nickel.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
Leroy86
Leroy86
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Leroy86 le Mar 9 Juil - 6:07
@Anaxagore a écrit:Tout va tellement bien que l'on n'arrive plus à recruter, curieux pour une profession de nantis.

Le premier conseil que j'entends donner à des stagiaires c'est "barrez-vous, vous êtes jeunes, pour vous c'est encore possible".

Tout va bien. Nickel.

Anaxagore
Anaxagore
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Anaxagore le Mar 9 Juil - 6:09
Exactement.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
mathmax
mathmax
Érudit

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par mathmax le Mar 9 Juil - 6:21
Pour ceux qui sont très zen , JMB sur Europe 1 en ce moment.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Esprit éclairé

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mar 9 Juil - 6:29
@e-Wanderer a écrit:
@Seifer a écrit:Je trouve ça hilarant. Ce n'est même plus du déni à ce niveau-là.
J'ai entendu Emmanuel Todd dire que les macroneux avaient inauguré un nouveau rapport au langage : d'habitude, les autres hommes politiques se contentaient de mensonges ("Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte en Suisse, Monsieur Bourdin"…), mais eux, ils pratiquent un langage qui n'a carrément plus aucun sens. On éborgne les gilets jaunes et on tabasse les vieilles dames ? C'est pour "protéger le droit de manifester". On détricote le droit du travail et on précarise le statut des salariés ? c'est pour "faciliter le retour à l'emploi". On massacre les classes moyennes d'impôts alors qu'on fait des cadeaux aux super-riches ? C'est pour "permettre le ruissellement". On ferme les maternités de proximité ? C'est pour "sauver l'hôpital public et faciliter l'accès aux soins", etc.

Donc oui, dans cette logique shadoko-macronienne, il est assez logique de dire que la crise du bac renforce le lien entre le ministre et les enseignants, qu'il y a toujours eu du dialogue et que ce dialogue va se poursuivre.

Après le théâtre de l'absurde, la politique de l'absurde. Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 558662839

J'avais remarqué leur tendance à dire exactement le contraire de ce qu'ils font, façon "la guerre, c'est la paix". Ou même à dire le contraire de ce qu'est une chose qu'ils n'ont pas inventée : Philippe a ainsi dit du référendum ADP qu'il était une menace pour la démocratie.

J'aime bien Todd. Il fait hélas partie de ceux qui disent que le niveau monte Neutral (ou du moins que tout va bien).

_________________
« Les hommes en vinrent, pour qualifier les actes, à modifier arbitrairement le sens habituel des mots. » (Thucydide)
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Volo' le Mar 9 Juil - 6:38
Il y a également Clémentine Autin sur France Info qui se fait prendre en tenaille par les deux journalistes qui focalisent sur les élèves tandis qu'elle essaie de montrer que c'est le MEN que l'on doit analyser et ses méthodes.
avatar
barèges
Neoprof expérimenté

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par barèges le Mar 9 Juil - 6:38
@ZeSandman a écrit:Il suffit sûrement de dire que que la relation n'est pas dégradée avec les enseignants, et qu'elle en est même renforcée , pour que cela soit vrai, malheureusement.
On le dit souvent ici, ils osent tout, on les reconnaît, etc

On pourrait, en réponse et pour reprendre un élément de langage jadis employé pour les universitaires, lui envoyer massivement des preuves d'amour - des enveloppes roses avec des petits cœurs ou des fleurs...
Le ministère serait capable de le prendre au premier degré Very Happy
Shajar
Shajar
Grand sage

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Shajar le Mar 9 Juil - 7:12
Je ne crois pas l'avoir déjà vu : un site de témoignages sur le déroulement des jurys s'est mis en place : https://commentestvotreblanquer.fr/
Écusette de Noireuil
Écusette de Noireuil
Érudit

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Écusette de Noireuil le Mar 9 Juil - 7:16
J'adore le titre, hommage à OSS 117!

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Illiane
Illiane
Fidèle du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Illiane le Mar 9 Juil - 9:06
Pour rire (jaune) un peu :

Pour les éditorialistes de LCI et de BFMTV, la rétention des notes du bac par des profs à la fainéantise avérée est un acte de sabotage d’une violence extrême. Heureusement, Jean-Michel Blanquer peut compter sur le soutien psychologique de Ruth Elkrief.

https://www.telerama.fr/television/les-copies-du-bac-prises-en-otage-par-une-minorite-agissante-en-voie-de-zadisation,n6328170.php?fbclid=IwAR1cfdAuJFHmemYpM4cFsIZaHfr6zQFw8F50InMWGG3_nVlxbRoQWyuY7qg#vu0rYbfdoZZRque4.01
ipomee
ipomee
Vénérable

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par ipomee le Mar 9 Juil - 9:22
Très bien, et drôle.

Bon, personne, je crois, n'a pas encore dit qu'un petit retard dans les résultats du bac n'aurait pas été une catastrophe, non ?


Dernière édition par ipomee le Mar 9 Juil - 9:30, édité 1 fois (Raison : syntaxe)
gauvain31
gauvain31
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Mar 9 Juil - 9:29
@ipomee a écrit:Très bien, et drôle.

Bon, personne, je crois, n'a pas encore dit qu'un petit retard dans les résultats du bac n'aurait pas été une catastrophe, non ?

Non, personne. Ils se contrediraient tous. Et cela suppose aussi de se remettre en question. Pour certains , c'est au dessus de leurs forces
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Fesseur Pro le Mar 9 Juil - 10:03
@Écusette de Noireuil a écrit:J'adore le titre, hommage à OSS 117!
Smile

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Cybele59
Cybele59
Niveau 5

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Cybele59 le Mar 9 Juil - 18:09
Waouh c'est fantastique ce que l'on peut lire sur le site comment est ton b....C'est délirant.
Volo'
Volo'
Habitué du forum

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Volo' le Mar 9 Juil - 18:22
@Illiane a écrit:Pour rire (jaune) un peu :

Pour les éditorialistes de LCI et de BFMTV, la rétention des notes du bac par des profs à la fainéantise avérée est un acte de sabotage d’une violence extrême. Heureusement, Jean-Michel Blanquer peut compter sur le soutien psychologique de Ruth Elkrief.

https://www.telerama.fr/television/les-copies-du-bac-prises-en-otage-par-une-minorite-agissante-en-voie-de-zadisation,n6328170.php?fbclid=IwAR1cfdAuJFHmemYpM4cFsIZaHfr6zQFw8F50InMWGG3_nVlxbRoQWyuY7qg#vu0rYbfdoZZRque4.01

Merci. C’est plaisant malgré toutes ces phrases méprisantes.
Leroy86
Leroy86
Niveau 9

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Leroy86 le Jeu 11 Juil - 16:27
Ça bouge: [Francetvinfo] "Tout ça a bousillé des gens" : après le fiasco du bac 2019, élèves et parents s'insurgent contre une notation "aléatoire".

_________________
"On ne peut pas plier la réalité à ses désirs." Thomas A. Anderson
"Ça rapporterait des milliers de milliers de dollars." "Ça s'appelle des millions."
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Iphigénie le Jeu 11 Juil - 16:31
Dire que l'un des objets d'etude pour la nouvelle EAF est: "littérature d'idées et presse": ca va être dur pour le XXIe Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 3284587592
gauvain31
gauvain31
Empereur

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par gauvain31 le Jeu 11 Juil - 16:33
@Leroy86 a écrit:Ça bouge: [Francetvinfo] "Tout ça a bousillé des gens" : après le fiasco du bac 2019, élèves et parents s'insurgent contre une notation "aléatoire".

France Info a écrit:J'ai l'impression d'être victime de la grève des profs et des résultats qu'on a voulu publier dès vendredi [5 juillet] alors qu'il aurait simplement fallu les repousser.Ihab, élève en terminale ES

Ah un jeune homme qui a plus de bon sens que le ministre, ça fait plaisir. Mais franchement quel gâchis....
F.Lemoine
F.Lemoine
Expert

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par F.Lemoine le Jeu 11 Juil - 22:24
@Leroy86 a écrit:Ça bouge: [Francetvinfo] "Tout ça a bousillé des gens" : après le fiasco du bac 2019, élèves et parents s'insurgent contre une notation "aléatoire".

Ca bouge peut-être mais pas dans le bon sens : l'article est une charge contre les professeurs qui n'ont pas fait leur boulot et sont même implicitement accusés de malhonnêteté et de malveillance envers les candidats.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
Philomène87
Philomène87
Expert spécialisé

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Philomène87 le Jeu 11 Juil - 22:34
Je comprends ces élèves et le sentiment d'injustice par rapport aux autres.
Néanmoins, je reste étonnée devant le nombre d'élèves qui "selon eux, méritaient mieux". Ben voyons. L'année prochaine, on demandera aux candidats de corriger eux-mêmes leurs copies, ça ira plus vite !
Je crois plutôt que les correcteurs ont voulu noter ce que la copie valait vraiment, et faire fi des consignes de pseudo-bienveillance.
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?  - Page 15 Empty Re: Lundi 17 juin : comment la presse traite-t-elle de la grève des surveillances ?

par Moonchild le Jeu 11 Juil - 23:40
@F.Lemoine a écrit:
@Leroy86 a écrit:Ça bouge: [Francetvinfo] "Tout ça a bousillé des gens" : après le fiasco du bac 2019, élèves et parents s'insurgent contre une notation "aléatoire".

Ca bouge peut-être mais pas dans le bon sens : l'article est une charge contre les professeurs qui n'ont pas fait leur boulot et sont même implicitement accusés de malhonnêteté et de malveillance envers les candidats.

Avec la magouille instaurée par Blanquer, il y a effectivement eu rupture d'égalité entre les candidats ; mais certains des témoignages recueillis dans cet article me paraissent relever d'une autre catégorie de problèmes que nous ne connaissons que trop bien.

Ihab a écrit:Au départ, j'avais trois notes non rendues et du coup ils avaient pris la moyenne de l'année en histoire (12), en philo (8) et en SES [sciences économiques et sociales] (9). Ils m'ont ensuite donné un nouveau bulletin et ces notes n'avaient pas bougé. Je suis sûr qu'on n'a pas corrigé mes copies.

Au lieu de s'imaginer victime de correcteurs fumistes, Ihab devrait plutôt envisager que, dans ces trois matières, ses notes de Bac sont inférieures à celle du contrôle continu ; il devrait remercier les grévistes sans lesquels il n'aurait peut-être pas eu le diplôme.

La mère de François a écrit:Il a une dysgraphie : il écrit mal et il fait des fautes. Et la seule chose qu'il a vu sur sa copie de philo, c'est : '47 fautes d'orthographe' !

Il était pris sur ParcourSup en histoire à Paris-8, et c'est raté. Et comme ce n'est pas un enfant scolaire, je pense qu'il ne va pas redoubler… Le lycée, c'est fini pour lui."

Ce qui se passe est aberrant. Je n'en veux pas aux profs grévistes, mais il suffisait que Blanquer accepte une concertation et recule les résultats. Tout ça a bousillé des gens. Mon gamin, il est fragile...

Même si Blanquer avait accepté le dialogue ou reculé la parution des résultats, François aurait fait 47 fautes d'orthographe sur sa copie de philo ; on peut compatir aux difficultés de cet élève, mais elles n'ont absolument rien à voir avec cette grève.

Zachary a écrit:En histoire et en philo, j'ai eu 9. Mais je suis sûr de mériter plus, ça ne correspond pas à ma moyenne de l'année. Je pense qu'ils ont mis une note au hasard ou qu'ils se sont basés sur mes notes de l'année.

Puisque ça ne correspond pas à sa moyenne de l'année, Zachary en déduit qu'ils se sont peut-être basés sur ses notes de l'année. Zachary a vraiment de la chance qu'on l'ait laissé aller au rattrapage.


@Philomène87 a écrit:Néanmoins, je reste étonnée devant le nombre d'élèves qui "selon eux, méritaient mieux".

C'est presque comme s'ils considéraient qu'avoir une note au Bac supérieure à leur moyenne de l'année était un droit.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum