Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Titine
Niveau 1

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Quel avenir pour un contractuel ?

par Titine le Jeu 20 Juin 2019 - 16:28
Bonjour à tous,

Bien que j'ai parcouru le site à la recherche de réponses, je n'ai pas trouvé de réponses assez récentes pour m'y fier.

Je me présente rapidement : 30 ans, un bac+5 en Statistiques et Informatique Décisionnel. cela fait 5 ans que je travaille (Banque/Assurance,Audit en modélisation).Cependant j'ai toujours eu l'envie d'enseigner et ma réflexion me pousse à envisager une reconversion vers l'enseignement en Mathématiques dans le 2ndaire.

J'ai lu pas mal de choses, récolter des témoignages d'enseignants et j'ai l'impression que l'EN est une machine à désillusion dans son fonctionnement.
J'aurai aimé savoir si :

- Aujourd'hui quel(s) avantage(s) y'a-t-il à être contractuel plutôt que titulaire ?
- Une personne célibataire peut espérer changer d'académie si elle souhaite aller vivre ailleurs ? Ce point me bloque un peu de me dire que je serai condamnée à rester dans l'Académie de Créteil. Je suis originaire de cette académie et j'y ai fait toute ma scolarité. Mais je sais que j'aimerai aller vivre ailleurs en France d'ici 10 ans. Je ne me vois pas rester indéfiniment en IDF.

- Que se passe-t-il si l'on est contractuel de plus de 6 ans ? Sommes-nous obligés d'accepter le CDI proposé ? j'ai vu que souvent ont nous proposait des CDI à temps partiels...Des témoignages de personnes dans ce cas ?

- Plusieurs enseignant m'ont remonté le fait qu'il y a une absence totale de perspectives d'évolutions, d'accompagnements vers une reconversion vers un autre métier. Des avis sur la question ?
Hormis l'éducation nationale ou l'enseignement privé, je n'ai pas l'impression qu'il existe d'autres solutions stable. les centres de remise à niveau,etc ne proposant que des temps partiels.

Je sais que ça fait pas mal de questions mais une réponse à au moins une d'entre elles serait vraiment top! :-) :-) :-) :-)

merci!
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Jeu 20 Juin 2019 - 16:42
@Titine a écrit:Aujourd'hui quel(s) avantage(s) y'a-t-il à être contractuel plutôt que titulaire ?
Pouvoir plus facilement zutter le rectorat s'il te propose une affectation pourrie. Sauf que pour cela il faut avoir de la thune en réserve, et que les emplois de contractuel n'ont pas une paye qui facilite la constitution d'une telle réserve (surtout lorsque l'on ne te propose qu'un temps incomplet). De toute façon pour avoir une paye un minimum décente il faut être agrégé.

@Titine a écrit:Une personne célibataire peut espérer changer d'académie si elle souhaite aller vivre ailleurs ? Ce point me bloque un peu de me dire que je serai condamnée à rester dans l'Académie de Créteil. Je suis originaire de cette académie et j'y ai fait toute ma scolarité. Mais je sais que j'aimerai aller vivre ailleurs en France d'ici 10 ans. Je ne me vois pas rester indéfiniment en IDF.
Oui, en maths c'est jouable. Surtout si tu es attirée par les Hauts-de-France ou le Grand Est hors Alsace.

@Titine a écrit:Plusieurs enseignant m'ont remonté le fait qu'il y a une absence totale de perspectives d'évolutions, d'accompagnements vers une reconversion vers un autre métier. Des avis sur la question ?
Je suis en cours de reconversion, mais ce n'est pas vraiment l'EN qui m'aura aidé à cela.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
marypop
marypop
Niveau 7

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par marypop le Jeu 20 Juin 2019 - 16:45
Bonjour !!!

Viens chez nous il fait beau Smile

Sérieusement, les maths c'est bien, mais as-tu pensé au CAPET Eco Gestion Option Info ?
Ou au futur Capes d'info ?
Ce sont des secteurs où les postes sont bien plus rares certes, mais les mobilités facilitées par le faible nombre de candidats aussi, il y a peu de liste d'attente (dans 10 ans, impossible de se projeter toutefois)

Oui je sais je n'ai pas réellement répondu à ta question, mais énormément d'anciens informaticiens choisissent les maths, souvent par appétence mais aussi par ignorance de ce CAPET qui prépare à enseigner exclusivement dans le secondaire, et majoritairement en BTS.
Eleven
Eleven
Neoprof expérimenté

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Eleven le Jeu 20 Juin 2019 - 16:52
Bonjour,
Comme @Mathador, je suis en cours de reconversion, j'ai été contractuelle 4 ans et à part "dire zut" au rectorat quand l'affectation est trop loin, il n'y a pas vraiment d'avantages par rapport à un titulaire. Nous avons le droit au chômage mais si on refuse trop souvent des postes loin de chez soi, je pense qu'on peut être radié des listes et perdre son chômage. Pour le reste des questions, je pense qu'on peut refuser le CDI mais je n'en suis pas sûre (et une fois le CDI obtenu, tu ne pourras plus dire "non" pour certains postes) et effectivement, je trouve qu'il n'y a pas vraiment de perspectives d'évolution dans l'EN. Si tu as le concours, tu peux aussi devenir TZR c'est une option à envisager (souvent sur plusieurs établissements).

Si vraiment c'est ton projet, je te conseille d'exercer quelques mois en tant que contractuelle mais de toujours garder une autre option dans le privé en même temps. Si le métier ne te plaît pas, tu auras alors encore un plan B.

Bon courage !

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
2019-2020 : Reconversion ! Smile
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Jeu 20 Juin 2019 - 17:11
@marypop a écrit:Viens chez nous il fait beau Smile
Quitte à migrer autant aller de l'autre côté du seuil de Naurouze.

@marypop a écrit:Sérieusement, les maths c'est bien, mais as-tu pensé au CAPET Eco Gestion Option Info ?
Ou au futur Capes d'info ?
Ce sont des secteurs où les postes sont bien plus rares certes, mais les mobilités facilitées par le faible nombre de candidats aussi, il y a peu de liste d'attente (dans 10 ans, impossible de se projeter toutefois)
Je ne suis pas convaincu: il y a peut-être beaucoup moins de candidats mais aussi beaucoup moins de postes. Quand je compare le mouvement en arts plastiques et celui en maths, je me dis que les maths ce n'est pas si mal.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
marypop
marypop
Niveau 7

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par marypop le Jeu 20 Juin 2019 - 17:58
@Mathador a écrit:
@marypop a écrit:Viens chez nous il fait beau Smile
Quitte à migrer autant aller de l'autre côté du seuil de Naurouze.

@marypop a écrit:Sérieusement, les maths c'est bien, mais as-tu pensé au CAPET Eco Gestion Option Info ?
Ou au futur Capes d'info ?
Ce sont des secteurs où les postes sont bien plus rares certes, mais les mobilités facilitées par le faible nombre de candidats aussi, il y a peu de liste d'attente (dans 10 ans, impossible de se projeter toutefois)
Je ne suis pas convaincu: il y a peut-être beaucoup moins de candidats mais aussi beaucoup moins de postes. Quand je compare le mouvement en arts plastiques et celui en maths, je me dis que les maths ce n'est pas si mal.

Chez nous = en info, pas en Aquitaine !
Il y a moins de candidats mais moins de postes, certes, mais regarde les barres.
En gros, il y a eu pas mal de créations de postes récentes (ouvertures de sections de BTS SIO, un peu partout en France) et globalement les souhaits de mobilité étant satisfaits pour la plupart, si tu ne veux pas la Corse ou la Bretagne, tu vas à peu près où tu veux, ce qui n'est pas le cas dans plein d'autres matières.
Au mouvement, beaucoup de PPV et de barres aléatoires simplement parce que souvent, une seule personne demande un poste au mouvement et l'a =>le barème affiché est le nombre de points du collègue et pas un nombre de points nécessaire pour bouger.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Jeu 20 Juin 2019 - 18:01
@marypop a écrit:Au mouvement, beaucoup de PPV et de barres aléatoires simplement parce que souvent, une seule personne demande un poste au mouvement et l'a =>le barème affiché est le nombre de points du collègue et pas un nombre de points nécessaire pour bouger.
Donc beaucoup d'académies ouvertes ? Cela semble intéressant Quel avenir pour un contractuel ? 2829044551 .
Ceci dit, en info j'ai l'impression que même en dehors du MEN le recrutement est difficile (pour les ministères), et ceci malgré une paye à Bercy qui n'a rien à envier à celle des agrégés.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
Titine
Niveau 1

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Titine le Jeu 20 Juin 2019 - 18:58
Merci pour vos retours :-)


@marypop, Non je n'avais pas pensé au CAPET Eco-Gestion, je vais regarder de plus près.
Après il est vrai que les filières plus professionnelles m'intéressent dans le sens où j'ai l'impression que c'est plus "concret" et que mon expérience pourrait être mise à profit. Mais peut-être suis-je trop utopiste ?!
Il existe des différences de salaires entre un prof classique de filière général et un prof de section BTS ?

@Mathador, Pour l'agrégation, je ne l'envisage pas pour le moment car pas possible de dégager du temps pour réviser décemment ce concours. Mais le CAPES me semble jouable.
C'est possible de savoir pourquoi tu quittes l'EN ?

Idem pour @Eleven, pourquoi quittes-tu l'EN ? Même si quitter l'EN me semble logique dans une "institution" qui ne permet pas d'évoluer. Notamment je regarde ma filière (Math/informatique), c'est un domaine qui évolue constamment : nouvelles technologie, nouveaux procédés...difficile d'imaginer enseigner à long terme sans être au goût du jour.
Par contre je ne connaissais pas les TZR, je viens de faire quelques recherches.


En tout cas vos retours me permettent d'alimenter ma réflexion.
J'hésite encore à tenter d'être contractuel avant de passer le concours. je me dit que c'est une perte de temps et autant continuer à garder mon salaire du privé et bosser le CAPES pour tenter de l'avoir. Mais il reste quand meme la peur de rester indéfiniment en IDF et en plus dans l'académie de Créteil.
Je précise que je n'ai rien contre cette académie mais je trouve cela triste d'être condamnée à rester ici par obligation et non par choix.



Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Jeu 20 Juin 2019 - 19:23
@Titine a écrit:Il existe des différences de salaires entre un prof classique de filière général et un prof de section BTS ?
1h de BTS = 1h15 de collège, et les 10 premières heures de 1ère ou Terminale comptent comme 1h06 chacune.

@Titine a écrit:@Mathador, Pour l'agrégation, je ne l'envisage pas pour le moment car pas possible de dégager du temps pour réviser décemment ce concours. Mais le CAPES me semble jouable.
C'est possible de savoir pourquoi tu quittes l'EN ?
Parce que même si l'instruction m'intéresse, le rôle de Danaïde cherchant à tout prix à mettre au travail des non-élèves pendant que l'institution troue le tonneau en bradant les diplômes m'insupporte.
Parce que si je suis recruté comme informaticien de catégorie B par Bercy je gagnerai plus qu'un agrégé en début de carrière.
Parce qu'étant donné les difficultés de recrutement je peux toujours changer d'avis dans les 10 ans (voire plus) à venir.

@Titine a écrit:Notamment je regarde ma filière (Math/informatique), c'est un domaine qui évolue constamment : nouvelles technologie, nouveaux procédés...difficile d'imaginer enseigner à long terme sans être au goût du jour.
Je verrai cela comme un point positif le jour où les changements de programmes permettront de remonter le niveau des élèves.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Eleven
Eleven
Neoprof expérimenté

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Eleven le Ven 21 Juin 2019 - 8:16
@Titine :  C'est ton choix si tu ne veux pas passer par la case "contractuelle". Je conseille cela parce que de plus en plus de stagiaires (donc ayant eu le concours) se rendent compte qu'ils n'aiment pas enseigner. C'est un métier où nous sommes en représentation permanente, il faut toujours être au top pour repérer les élèves qui bavardent, qui font autre chose que les exercices demandés, les élèves qu'il faut davantage aider et la liste est longue !
Certaines personnes idéalisent le métier parce qu'elles se souviennent de bons moments à l'école alors que la situation aujourd'hui est bien différente (mais dans certains établissements, on prend plaisir à enseigner par contre dans d'autres c'est très difficile ! D'un établissement à un autre on ne fait pas le même métier).


Dernière édition par Eleven le Ven 21 Juin 2019 - 9:16, édité 2 fois

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
2019-2020 : Reconversion ! Smile
Shajar
Shajar
Grand sage

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Shajar le Ven 21 Juin 2019 - 8:52
Être contractuel permet plus de souplesse vis-à-vis de ton affectation, mais ça a aussi beaucoup de côtés plus difficiles : outre le salaire, tu n'est jamais que de passage dans les établissements, pour un an au maximum, quelques semaines au minimum, or avoir une ancienneté dans un établissement est très appréciable. Ton service est également fonction du poste plus que de tes envies. Songer à passer le CAPES ou le CAPET à terme est donc plus confortable, et la grosse pénurie de profs de maths rend les mutations plus faciles et plus rapides que dans d'autres matières.
Concernant l'évolution de carrière, la base du métier est toujours la même, donc en effet, il ne faut pas t'attendre à des choses type "promotion". Tu montes progressivement dans les échelons et ton salaire s'améliore peu à peu, voilà tout. Passer l'agrégation permet d'avoir moins d'heures et un meilleur salaire ; tu peux aussi envisager les concours de personnel de direction ou d'inspecteur, mais ce sont des métiers différents et qui nécessitent de repasser par la case concours.
Se maintenir à jour dans sa matière fait partie du travail de tout professeur : tu dois constamment lire, pratiquer et t'informer par toi-même pour améliorer ton enseignement. Ca fait partie du boulot, ça n'est pas lié à une évolution de carrière. Régulièrement, les programmes changent et les instructions en matière de pédagogie aussi, ce qui favorise ce processus de remise à niveau permanente.

Je vais dans le sens d'Eleven en te conseillant de passer par la case "contractuel" avant de te lancer dans la préparation du concours. On voit beaucoup de gens sur ce forum ou en salles des profs qui sont dans une dynamique de reconversion, mais se font une image du métier très différente de sa réalité et qui, brutalement placés devant des classes, se rendent compte qu'enseigner demande une énergie de dingue, un gros travail personnel, un salaire inférieur à leurs attentes et donne lieu à très peu de reconnaissance. En maths ou en info, le marché du travail n'est pas bouché et tu peux relativement facilement trouver quelque chose à bac +5, donc vérifie que le métier te plaît avant de te lancer.
avatar
Ahess54
Niveau 1

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Ahess54 le Ven 21 Juin 2019 - 10:17
Bonjour à tous,
En ce qui me concerne, j'ai été cinq ans contractuel après avoir été 5 ans A.E.D. Je partage ce qui a été dit précédemment. Il y a une différence entre l'idée que l'on se fait du métier et le métier lui même. Personnellement, j'adore enseigner et d'avoir obtenu le concours en interne l'année dernière à été une étape très importante pour moi.
Tu dois savoir que le fait d'être contractuel permet d'accumuler de l'ancienneté te permettant de passer aussi le capes en interne. Ce dernier est plus adapté à un enseignant contractuel que le concours externe mais il reste difficile malgré ce que l'on pense. En outre, lorsque tu seras lauréat, tu pourras récupérer ton ancienneté et gagner quelques échelons, mais aussi obtenir plus de points pour les mutations. Bien que je n'ai pas beaucoup de points avec mon ancienneté, j'ai tout de même pu rester dans mon académie et obtenir un lycée en poste fixe.
Ensuite, j'estime avoir eu beaucoup de chance dans mes années de contractuel, je suis toujours resté dans le même établissement, avec des postes temps pleins et à l'année. Toutefois, il faut avouer que la réalité peut-être différente et qu'il faut être prêt à prendre la route pour aller travailler. Cependant, grâce à cette expérience j'ai aussi beaucoup appris sur le métier et même si je n'ai pas encore obtenu la confirmation de ma titularisation, cette dernière semble pratiquement acquise et je pense que cela est dû à mon expérience d'A.E.D où j'ai appris la gestion de classe et à mes années de contractuel, où j'ai appris la transmission (même s'il est évident que cela s'acquiert tout au long de la carrière). Comme l'on dit les autres collègues, enseigner c'est aussi se mettre à jour régulièrement et c'est parfois le plus difficile car je vois parfois des collègues qui se contente de leur acquis et c'est le risque parfois. Être contractuel, permet de se faire un avis sur le métier et de commencer à gagner sa vie sans s'engager dans l'institution avec un concours difficile à obtenir.
cassiopella
cassiopella
Niveau 9

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par cassiopella le Dim 23 Juin 2019 - 12:25
Bonjour @Titine! Comme les statistiques cela payent bien et on trouve facilement le travail, les Universités, IUT, Grande Ecoles, Ecoles de commerce etc. ont un mal fou pour trouver des enseignants en stats, probas, économétrie et dans la moindre mesure les maths. En tout cas hors IDF. Par ici (en fac d'éco), chaque année on cherche les profs pour TD et CM. Cette année j'ai eu comme chargé de TD un prof de physique de lycée... ce qui n'est pas du tout adapté parce qu'il ne connait pas les besoins du métier. Toi par contre si. As-tu pensé à être PRAG pour être enseignant en Licence/DUT? Je trouve le publique intéressant et tu es libre pour le programme et l'approche.
Tester l'enseignement pendant un an comme contractuel - c'est idéal. Sinon tu peux aussi chercher les heures de vacations en L1-L3 dans les universités de ta région de préférence dans les fac non scientifique. Cela te donnera une idée d'enseignement et tu seras confronté au publique varié.

_________________
Moi et l'orthographe, nous ne sommes pas amis. Je corrige les erreurs dès que je les vois. Je m'excuse pour celles que je ne vois pas...
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Dim 23 Juin 2019 - 12:56
Pour être PRAG il faut déjà être certifié ou agrégé, et donc avoir enseigné en dehors de la fac (sauf pour ceux qui font leur stage comme doctorants contractuels ou ATER, et les normaliens qui font leur stage comme PRAG).
Au passage, je me demande si il arrive en pratique que des fonctionnaires non-enseignants fassent des vacations à la fac (pour les cours de stats, cela pourrait a priori intéresser des agents de l'INSEE). Cela pourrait m'intéresser si je parviens à me reconvertir.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Shajar
Shajar
Grand sage

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Shajar le Dim 23 Juin 2019 - 13:31
@Mathador a écrit:
Au passage, je me demande si il arrive en pratique que des fonctionnaires non-enseignants fassent des vacations à la fac (pour les cours de stats, cela pourrait a priori intéresser des agents de l'INSEE). Cela pourrait m'intéresser si je parviens à me reconvertir.
Oui, je connais des conservateurs de musée qui donnent des cours à la fac, par exemple. C'est d'ailleurs pour eux qu'a été créé le statut de vacataire à la fac à la base, pas pour embaucher de la main d'oeuvre doctorante sous-payée.
avatar
Titine
Niveau 1

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Titine le Mar 25 Juin 2019 - 12:21
Bonjour,

@cassiopella, il faut que je me renseigne sur ce que c'est que d'être PRAG.
car j'avoue qu'au tout début je souhaitais plutot enseigner auprès des DUT/BTS ou début de Licence car c'était une manière de mettre à profit ce que j'ai appris dans le privé.

Mais lors de mes échanges avec des enseignants, j'ai retenu qu'il fallait un doctorant pour être prof dans le supérieur....INTOX ?

Dans ce cas, qu'elle est le statut puisqu'il n'y a pas de concours a proprement parlé pour enseigner les niveaux DUT/BTS/Licence.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Mar 25 Juin 2019 - 12:46
Pour les BTS, en maths, les enseignants sont les enseignants en poste dans le lycée, comme pour les classes de pré-bac.
Pour le niveau DUT et Licence, PRAG est un statut d'emploi. Un PRAG est en réalité un certifié ou un agrégé qui occupe un emploi dans un établissement d'enseignement supérieur. Il est recruté par l'établissement, comme les maîtres de conférences. Le doctorat n'est pas nécessaire pour obtenir un emploi de PRAG.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
slylan
Niveau 9

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par slylan le Mar 25 Juin 2019 - 13:12
@Titine,

Est-ce que tu t'es renseigné sur la rémunération d'un professeur de mathématiques ? Est-ce que tu es prêt à vivre avec des revenus aussi faibles après plusieurs années dans le privé ? Je sais qu'il n'y a pas que l'argent dans la vie mais c'est un point important qu'il faut avoir en tête avant de se lancer.
marypop
marypop
Niveau 7

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par marypop le Mar 25 Juin 2019 - 14:23
Idée : as-tu pensé à postuler dans les GRETA ?
Si tu veux faire du supérieur, ce sont des établissements qui recrutent hors éducation nationale, et que tu peux contacter directement.
Caspar
Caspar
Bon génie

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Caspar le Mar 25 Juin 2019 - 15:02
@Mathador a écrit:Pour les BTS, en maths, les enseignants sont les enseignants en poste dans le lycée, comme pour les classes de pré-bac.
Pour le niveau DUT et Licence, PRAG est un statut d'emploi. Un PRAG est en réalité un certifié ou un agrégé qui occupe un emploi dans un établissement d'enseignement supérieur. Il est recruté par l'établissement, comme les maîtres de conférences. Le doctorat n'est pas nécessaire pour obtenir un emploi de PRAG.

On ne dit pas PRCE dans ce cas ?
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Mathador le Mar 25 Juin 2019 - 17:59
Effectivement on dit généralement PRCE. Leur « statut » (le décret n°93-461) ne contient pas ces appellations.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
Titine
Niveau 1

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Titine le Jeu 27 Juin 2019 - 15:38
@slylan, oui j'y ai longuement réfléchi.

La réflexion dure depuis le début de ma carrière professionnelle.

Je me dit qu'au bout d'un moment il faut se lancer. Et puis si ça ne marche pas ou que je regrette, au moins j'aurai tenté.
avatar
Titine
Niveau 1

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Titine le Jeu 27 Juin 2019 - 15:41
@marypop, non je n'y ai pas pensé. Ne pensant pas que mon profil puisse être utile.
Puis je ne connais pas les conditions (statut, salaires, etc).

je vais creuser ce point, ne serai-ce que pour comparer.
Leroy86
Leroy86
Niveau 9

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Leroy86 le Mar 2 Juil 2019 - 11:15
Je me suis laissé dire que les postes de PRAG sont en diminution. Ensuite parmi ceux qui t'ont répondu deux au moins sont en reconversion auxquels on pourra bientôt m'ajouter, vu tes compétences la fonction publique t'offre d'autres opportunités. Si ce sont les vacances qui t'intéressent, je répète ce qui a été dit dans un fil en vogue: les corrections et préparations empiètent systématiquement sur les vacances scolaires, avec les RTT un fonctionnaire non-enseignant se retrouve avec au moins 50 jours de vacances à caser dans l'année. Tu pourras rétorquer que tu pourrais faire le minimum de DS, DM et autres évaluations, suivre les manuels en guise de cours pour épargner tes vacances, c'est possible, il y en a qui le vivent très bien mais quand on se sent un tant soit peu responsable on n'arrive pas à s'en tenir au minimum.

_________________
"On ne peut pas plier la réalité à ses désirs." Thomas A. Anderson
"Ça rapporterait des milliers de milliers de dollars." "Ça s'appelle des millions."
Eleven
Eleven
Neoprof expérimenté

Quel avenir pour un contractuel ? Empty Re: Quel avenir pour un contractuel ?

par Eleven le Mar 2 Juil 2019 - 11:24
@Leroy86 a écrit:Je me suis laissé dire que les postes de PRAG sont en diminution. Ensuite parmi ceux qui t'ont répondu deux au moins sont en reconversion auxquels on pourra bientôt m'ajouter, vu tes compétences la fonction publique t'offre d'autres opportunités. Si ce sont les vacances qui t'intéressent, je répète ce qui a été dit dans un fil en vogue: les corrections et préparations empiètent systématiquement sur les vacances scolaires, avec les RTT un fonctionnaire non-enseignant se retrouve avec au moins 50 jours de vacances à caser dans l'année. Tu pourras rétorquer que tu pourrais faire le minimum de DS, DM et autres évaluations, suivre les manuels en guise de cours pour épargner tes vacances, c'est possible, il y en a qui le vivent très bien mais quand on se sent un tant soit peu responsable on n'arrive pas à s'en tenir au minimum.

Je suis bien d'accord .....

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2018-2019 : Quatrième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et sixièmes.
2019-2020 : Reconversion ! Smile
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum