Maniérisme littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maniérisme littéraire

Message par Ruthven le Dim 31 Aoû 2008 - 13:30

Je suis en train de travailler Giordano Bruno, et je viens de voir qu'on parle à son propos de maniérisme littéraire (avec L'Arioste et Della Porta), est-ce qu'on utilise aussi pour certains auteurs français de la deuxième moitié de la Renaissance cette appellation? Si vous avez des références dans des histoires littéraires, je suis preneur.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 13:48

C'est un concept lancé dans les années 60/70 pour faire le lien avec les arts plastiques.. facilement on trouve le "claude gilbert dubois" le manièrisme" que je trouve fort moyen et l'anthologie de Mathieu castellani .. je préfére l'histoire de la poésie du 16° s de François Rigolot lire en particulier ce qu'il dit de Philippe desportes, grand maître du "mouvement" si mouvement il ya .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 13:54

Oui absolument ! Le maniérisme se développe en grande partie dès 1561 après le massacre de Wassy (en littérature, avant en art, vers 1530, après le sac de Venis, 1527). Les auteurs catholiques ou protestants, souvent outrés par le spectacle des massacres (dont la "fameuse" Saint-Barthélemy), se sont détachés progressivement de la littérature bien pensante de la première Renaissance (que l'on nomme Grande Renaissance, celle des Guerres d'Italie entre François I et Charles Quint)...Il n'y a pas à proprement parlé d'auteur maniériste, mais plutôt une tendance : Montaigne, Agrippa d'Aubigné, Marguerite de Valois, Robert Garnier, Rotrou (XVIIe), Du Perron, Malherbe dans ses débuts, avec Larmes de Saint Pierre (1587), Viau (bien sûr), Saint Amant...(je te conseille l'ouvrage un peu vieux de Jean LAGNY, Le poète Saint-AMANT, Nizet, 1964


Dernière édition par Proflolo le Dim 31 Aoû 2008 - 13:58, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 13:57

Farnace a écrit:je préfére l'histoire de la poésie du 16° s de François Rigolot lire en particulier ce qu'il dit de Philippe desportes, grand maître du "mouvement" si mouvement il ya .

Ah bon ??? Desportes serait un auteur maniériste ? Je ne savais pas...ça me semble bizarre !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Ruthven le Dim 31 Aoû 2008 - 13:59

Merci à tous les deux.
Je vais essayer de retrouver le Rigolot au fond de ma bibliothèque...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:00

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:06

l'enjeu est de séparer justement baroque ( que l'on a tendance à associer à du sens.. ) d'une littérature de la Maniera.. fascinée par elle même. comme Desportes, plus italienne aussi où l'on sent l'influence de ce neopetrarquisme italien du milieu du 16°S;

A propos de L'arioste dans la revue "16 °" ( peu de numéros donc faciles à trouver au début des années 90) un dossier fascinant sur l'épopée au 16° avec une traduction remarquable d'un manifeste de l'Arioste où l'épopée est centaure... en complément, tu peux lire la thése de D Bjai sur la Franciade

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:16

Farnace a écrit:l'enjeu est de séparer justement baroque ( que l'on a tendance à associer à du sens.. ) d'une littérature de la Maniera.. fascinée par elle même. comme Desportes, plus italienne aussi où l'on sent l'influence de ce neopetrarquisme italien du milieu du 16°S;

je ne comprends pas...Ce qui ferait de Desportes un "maniériste" serait son néopétraquisme ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:27

Farnace a écrit:l'enjeu est de séparer justement baroque ( que l'on a tendance à associer à du sens.. ) d'une littérature de la Maniera..

Mais il n'y a pas lieu de séparer BAROQUE et MANIERISME...car les deux termes ne sont pas sur le même plan. Baroque s'attacherait davantage à """""un mouvement littéraire""""" alors que le maniérisme à une sensibilité particulière. Le maniérisme éclate par l'utilisation d'images moins conventionnelle, d'un style plus "torturé"...J'inclus évidemment maniérisme dans le baroque, mais pas le baroque dans le maniérisme...D'ailleurs, il existe bel et bien un maniérisme précieux aux antipodes d'un maniérisme baroque...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:34

La mode aujourd'hui est de ne pas les séparer..dans les années 70, elle était de les séparer..

La notion de "baroque" bien que pratique reste toujours assez fourretout quoiqu'en pensent les manuels qui sont toujours trés datés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:36

Farnace a écrit:La mode aujourd'hui est de ne pas les séparer..dans les années 70, elle était de les séparer..

La notion de "baroque" bien que pratique reste toujours assez fourretout quoiqu'en pensent les manuels qui sont toujours trés datés.

AHHHH ! tu parles des manuels scolaires...ok ! je pensais au niveau universitaire. J'ai entendu un éminent XVIemiste, brillant et digne de confiance dans le sens où ses interprétations sont toujours fondées sur une analyse précise des texte, parler de maniérisme chez Marguerite de Navarre quand l'Heptameron était au programme d'agrég.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:47

Proflolo a écrit:
Farnace a écrit:La mode aujourd'hui est de ne pas les séparer..dans les années 70, elle était de les séparer..

La notion de "baroque" bien que pratique reste toujours assez fourretout quoiqu'en pensent les manuels qui sont toujours trés datés.

AHHHH ! tu parles des manuels scolaires...ok ! je pensais au niveau universitaire. J'ai entendu un éminent XVIemiste, brillant et digne de confiance dans le sens où ses interprétations sont toujours fondées sur une analyse précise des texte, parler de maniérisme chez Marguerite de Navarre quand l'Heptameron était au programme d'agrég.

Je fustige certains propos qui évoquent le baroque..aussi bien dans des ouvrages pour les scolaires que pour les universitaires .

Parler de Marguerite comme auteur maniériste n'est pas sot mais on lui donne un autre sens..comme si on parlait de maniérisme de Théophile Gautier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Maniérisme littéraire

Message par Invité le Dim 31 Aoû 2008 - 14:55

Farnace a écrit:
Parler de Marguerite comme auteur maniériste n'est pas sot mais on lui donne un autre sens..comme si on parlait de maniérisme de Théophile Gautier.

Relis bien ce que j'ai écrit :"parler de maniérisme chez Marguerite de Navarre" et non auteur maniériste",ce qui serait réduire outrageusement l'auteur de l'Heptameron ! Et évidemment que "maniérisme" a pris plusieurs sens au cours de l'histoire littéraire...mais je crois quand même qu'il y a bon sens de parler de maniérisme chez Marguerite de Navarre plutôt que chez Gautier.

Tu dis : "on lui donne un autre sens..." ! OK, j'entends ce que tu dis ! alors quel sens ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum