Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LiliAlhéna
LiliAlhéna
Je viens de m'inscrire !

Stagiaire et autiste Asperger Empty Stagiaire et autiste Asperger

par LiliAlhéna le Jeu 11 Juil 2019 - 13:03
Bonjour à tous,

Voilà, je me présente brièvement. Je suis actuellement stagiaire en Mathématiques dans l'académie de Nantes. Je suis également en renouvellement avec une prolongation jusqu'au 26 Octobre 2019 pour cause d'arrêt maladie. Jusque là je suis une stagiaire lambda, sauf que voilà j'ai été diagnostiquée en Avril comme atteinte d'un Trouble du Spectre Autistique (TSA) qui correspondant à un Syndrome d'Asperger (SA) féminin.

Si je me suis inscrite sur ce forum c'est pour échanger avec d'autres stagiaires/contractuel(le)s/titulaires sur ma situation et avoir des conseil, des avis, voire des retours d'autres enseignant ayant un SA.

Pour la petite histoire, cela fait deux ans que je suis en stage :

- une première année en lycée qui s'est bien passé avec les élèves mais très mal avec mes tutrices. A l'époque, je ne savais pas encore que j'avais un SA, mais déjà la communication était difficile et pour mes tutrices comme l'administration j'étais un comme une épine dans le pied. Je posais des questions bizarres, je comprenais de travers les conseils, voire je les ignorais, j'avais du mal à m'intégrer à l'équipe, j'avais besoin d'être rassurée plus que les autres, j'avais une relation différente avec mes élèves. Bref, je rentrais pas dans le moule parce que d'une, je n'avais pas une posture d'adulte référente responsable (kesako ça? bah je sais toujours pas), de deux mes élèves progressaient tous et m'appréciaient malgré ma bizarrie. Mes élèves de secondes ont même terminé premier du rallye mathématiques du Choletais.

J'ai eu le droit à de vives critiques sur mes tenues, souvent amples car je me sentais mieux ainsi, sur ma façon de me tenir, de parler, d'être en général quoi. Mes questions dérangeaient, mon besoin d'avoir un tableau point positif/point négatif insupportaient mes tutrices à un tel point que j'ai eu le droit à un "Tu es humainement épuisante ! Mais comment fais ta famille pour te supporter ?"

Bref, j'ai du m'arrêter à trois jours de la fin de l'année car certaines de mes collègues, dont l'une de ma tutrice, m'ont poussé à bout. On parlait de moi dans mon dos en mal, puis carrément on n'hésitait pas à se plaindre à ma tutrice, à me traiter de "chieuse", "d'emmerdeuse" parce que j'avais eu le malheur d'installer mes élèves dans leurs salles le jour j du rallye dès 9h parce que j'en étais responsable dès cette heure-là et que je n'aurais pas dû, que c'était n'importe quoi, que je respectais pas les consignes (qu'on ne m'avait pas données...). On m'ignore totalement lors de la remise des prix, même mon CDE fait comme si je n'existe pas... Impossible d'y retourner sans avoir la boule au ventre et les larmes aux yeux...

En prime l'inspection s'était très mal passée, j'ai été déstabilisée dès la première question et la seule chose qui tournaient dans ma tête tout le reste du temps c'était "Vous êtes une grosse merde, vous ne savez pas enseignée". Je n'arrivais plus à répondre à l'inspecteur que des "Ca doit être de ma faute" ou "j'ai dû mal faire"... Et pour finir en beauté grosse crises de larmes devant l'inspecteur....

Je passe devant la commission, je me défends et allélouia, je me demande encore comment au vue des rapports, on m'offre une deuxième année.

- Cette année, je suis en collège, à 45 minutes de chez moi. La route c'est dur dur, j'ai failli avoir 3 accidents de voiture car je me suis endormie au volant. Au début, ça se passe bien avec les tuteurs mais rapidement je dérange. La posture ne va toujours pas, mais quand je demande qu'on m'explique, la réponse est "C'est évident!". Je ne comprends pas toujours les questions des collégiens, encore moins leur comportement qui manque totalement de logique à mon goût. Plus les semaines passent, plus j'ai l'impression que chaque jour est un échec de plus. Mes tuteurs me disent que je cible pas le bon public, puis finalement que je suis pas faite pour enseigner car il me manque des compétences psycho-sociales. Que je rentre pas dans le moule de l'éducation nationale, que je suis hors-norme, etc...
Finalement, je m'arrête à nouveau, chaque jour je m'enfonce un peu plus dans la dépression et ce malgré mes anti-dépresseurs, je me sens nulle, j'ai l'impression de ne rien valoir, d'être un cas, un boulet que mes tuteurs se trainent sans savoir quoi en faire.

Finalement, ma psychologue me dépiste un SA. Ca faisait longtemps que ça lui trottait dans la tête : elle me suit depuis le début des stages, je lui ai fait lire tous mes rapports, etc... J'arrive à me faire tester et le 30 Avril, on pose le diagnostic du Syndrome d'Asperger. C'est une libération; enfin je comprends que je ne suis pas folle, que je réagis juste différent car mon cerveau a dû mal à interpréter tout ce qui a à trait au social, à la communication verbale et non verbale.

Depuis, je me bats pour pouvoir refaire une année complète avec un tutorat adapté et une auxilliaire de vie professionnel. Mais le rectorat refuse, j'ai déjà eu mes deux chances et puis voilà. Ils en ont rien à foutre qu'avant j'avais déjà le SA, qu'il m'handicapait beaucoup et qu'on me jugeait sans savoir que j'avais un TSA qui expliquait mes difficultés.
Hier, j'ai réussi à avoir la doyenne des inspectrices de maths et je me suis heurtée à un mur. Je me rends compte que les inspecteurs ne sont pas sensibilisé au TSA et à l'autisme de haut niveau, que je vais encore être inspectée en Octobre par un IA IPR qui n'a pas conscience de la portée de mon handicap, que je peux pas en six semaines apprendre ce qui est évident, intuitif pour tout le monde. Je sais pertinemment que je vais passer à la commission de Janvier et qu'au bout on va me licencié pour inaptitude.

Alors voilà, je me tourne avec cette question : "Je fais quoi ? Je m'obstine, je me donne à fond pour au final échouer ou j'arrête les frais ?" Parce que là franchement, je n'en peux plus, je me sens nulle de chez nulle, totalement inadaptée à la société, au monde du travail et surtout à l'EN. On ne veut clairement pas de moi, j'ai l'impression de déranger avec ma différence. Pourtant, la première année ca s'est bien passé avec les élèves, j'ai eu des retours positifs, des remerciement d'élèves qui me disaient "Madame, grâce à vous, j'ai appris à aimer les maths", "Madame, maintenant je suis contente de venir en cours, j'ai envie de progresser."
Au fond, je sais que si je suis licenciée, après bah c'est le noir complet : je n'ai pas la moindre idée de ce que je pourrais faire; quand je regarde les offres d'emploi, je me dis mais je conviendrais jamais...

Voilà, alors si vous avez des avis, des conseils, des expériences à partager, hésitez pas parce que là je suis perdue...

Cordialement,
LiliAlhena


Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Kilmeny le Jeu 11 Juil 2019 - 13:16
Aimes-tu enseigner? Ou est-ce une souffrance pour toi ? La réponse est là. Si la réponse est oui à la première question, dans ce cas, affronte les obstacles, analyse tes pratiques, regarde sur internet des cours filmés et tente de remédier à ce qui ne va pas.

Si la réponse est oui à la seconde, il existe au rectorat un service pour les reconversions.


Dernière édition par Kilmeny le Jeu 11 Juil 2019 - 13:17, édité 1 fois

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
pseudo-intello
Neoprof expérimenté

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par pseudo-intello le Jeu 11 Juil 2019 - 13:16
Syndique-toi, va voir tes responsables syndicaux avant qu'ils ne partent en vacances, prenez un RDV au rectorat pour en causer, avec une "liste de tes points forts" (progrès de tes élèves, bonne tenue de classe, première place au rallye, etc), ton diagnostic, et défendez ta cause.

Courage!
ainah
ainah
Habitué du forum

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par ainah le Jeu 11 Juil 2019 - 13:31
Bonjour!
Je ne suis pas dans ton cas mais je me permets de te répondre. Mon petit frère est autiste (diagnostiqué depuis ses 2 ans et demi, 3 ans je crois). Il est autonome, travaille et a une vie à peu près "normale". Mais les choses se sont vraiment améliorées pour lu quand il a eu sa reconnaissance de travailleur handicapé. Il ne la voulait pas, pour tout ce que ça implique psychologiquement. Mais ça lui a permis d'être enfin traité justement. Ca. lui permet de dire à sa hiérarchie et son entourage : "je ne suis pas chiant/con/emmerdeur, je suis autiste et je ne comprends pas vos codes". Ca lui permet aussi d'avoir un suivi avec l'assistante sociale de la boite.
Alors, je ne veux pas dire de bêtise, mais peut être qu'il faudrait creuser dans cette direction? Avoir un diagnostic n'est pas suffisant (enfin, dans le privé en tout cas, je ne connais pas assez bien l'EN pour l'affirmer dans ton cas), une vraie reconnaissance TH permet de débloquer les situations difficiles.
Bon courage à toi en tout cas, c'est une situation très difficile (pour tout le monde, pour toi, et pour les gens autour de toi qui ne te comprennent pas).
Shajar
Shajar
Grand sage

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Shajar le Jeu 11 Juil 2019 - 13:36
Tu n'es pas toute seule sur ce forum à être à la fois autiste et enseignante. Tu trouveras des personnes dans le même cas sur ce fil, avec pas mal de réflexion sur la RQTH et l'attitude à avoir avec les élèves : http://www.neoprofs.org/t99644-etre-enseignant-et-autiste
Par contre, je ne sais pas dans quelle mesure tu pourrais être reprise en stage après 2 ans. Essaye peut-être la HALDE ?


Dernière édition par Shajar le Jeu 11 Juil 2019 - 13:40, édité 1 fois
lalivrophile
lalivrophile
Niveau 6

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par lalivrophile le Jeu 11 Juil 2019 - 13:36
Bonjour,

J'allais dire comme ainah. Médecin de prévention du rectorat avec les documents adéquats et MDPH pour faire reconnaître le handicap.

Sans oublier un syndicat pour t'appuyer dans les démarches avec le rectorat.
Oxford
Oxford
Habitué du forum

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Oxford le Jeu 11 Juil 2019 - 13:42
Bonjour LiliAlhéna, as-tu regardé ce fil :

http://www.neoprofs.org/t99644-etre-enseignant-et-autiste

Quand je lis que tu as droit à de vives critiques sur tes tenues... furieux
Bon courage à toi fleurs

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
funmaths
funmaths
Niveau 1

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par funmaths le Jeu 11 Juil 2019 - 14:10
Si tu veux vraiment enseigner, fonce...
As-tu déjà été contractuelle ? Si oui, essaye de te demander si, sans la pression du stage, ces années ont été meilleures psychologiquement. Si non, essaye de trouver un poste dans le privé (puisque tu dois sans doute rester dans ton académie pour X raisons), juste pour voir si tu aimes toujours cela. L'année de stage met vraiment beaucoup de pressions (venant de toi, des tuteurs, des inspecteurs, de l'ESPE)
marypop
marypop
Niveau 6

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par marypop le Jeu 11 Juil 2019 - 14:34
Bonjour

juste pour dire si tu devais chercher un travail dans le privé, qu'il y a de super associations spécialisées, par exemple :
http://www.aspiejob.org/

Cela permet de t'aider à trouver un job adapté, mais aussi de t'accompagner pour aménager si besoin l'environnement de travail, sensibiliser les collèges ou la hiérarchie, ce genre de choses.

Dans tous les cas, bon courage !
Profa
Profa
Niveau 1

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Profa le Jeu 11 Juil 2019 - 14:55
Bonjour Lili,

Je suis également enseignante et autiste, à la différence que j'avais mon diagnostic avant d'entrer dans la profession. Je pense que tu as affaire à un groupe de personnes très bornées. Je te suggère de ne pas te décourager, tu n'as pas pu exercer dans des conditions appropriés et tu n'as pas pu explorer ton potentiel.

Je te suis sur le comportement des collégiens, ils sont très étranges, mais attachants.
Mathador
Mathador
Expert

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Mathador le Jeu 11 Juil 2019 - 15:44
Pour information,

@LiliAlhéna a écrit:Au fond, je sais que si je suis licenciée, après bah c'est le noir complet : je n'ai pas la moindre idée de ce que je pourrais faire; quand je regarde les offres d'emploi, je me dis mais je conviendrais jamais...

  • Tu as le droit à l'ARE.
  • Tu as le droit de repasser le CAPES et/ou l'agrégation.

Sinon, es-tu allée voir du côté des concours de recrutement de Bercy ? Il me semble y avoir un certain nombre de postes plutôt « techniques » là-bas.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
LiliAlhéna
LiliAlhéna
Je viens de m'inscrire !

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par LiliAlhéna le Jeu 11 Juil 2019 - 15:55
Ouah, ca fait beaucoup de réponse d'un coup, je m'y attendais pas.

Alors pour répondre un peu à tout le monde :

- Je suis déjà syndiquée et j'ai déjà fait appel à eux. Ils sont intervenus auprès de la cheffe de bureau de la DIPE 3 du rectorat de Nantes et échangé avec elle. Maintenant je suis assez "connue" par la DIPE. La cheffe de bureau m'a pas mal renseignée et a été plutôt compréhensive.

- La demande de RQTH est en cours, j'ai envoyé un gros dossier et il a été reçu hier. Il fallait juste que j'attende le rapport de la neuropsychologue qui a fait le pré-diagnostique pour l'envoyé. C'est fait maintenant, avec une demande de procédure TGV et le papier rempli pour le médecin de prévention du rectorat.

- J'ai vu le médecin de prévention du 49, elle a mon dossier complet. Elle a fait des préconisations pour la mise en poste : en lycée si possible et proche de chez moi pour éviter la surcharge dès le début de la journée

- j'ai envoyé des courriers au rectorat, à la drh mais la réponse c'est : "Peut importe que vous soyez autiste Asperger ou pas, vous avez eu un renouvellement déjà, y aura pas d'autre chances."

- Oui, j'aime enseigner. C'est une véritable vocation pour moi, ça coule un peu dans la famille et je me sentais vraiment bien au lycée avec les élèves. Au collège, je les comprenais pas mais alors pas du tout... Il avait des comportements étranges, décalés, illogiques et niveau gestion de classe j'arrivais pas à suivre...

Là j'en suis à un point où j'en ai marre de l'administration, du rectorat. J'ai vraiment l'impression de parler avec des gens qui ont pas du tout la moindre idée de ce que c'est d'être autiste Asperger. Que je fais pas exprès d'agir différemment, que je fais pas exprès de pas comprendre les conseils vagues du genre "Faut que tu travailles ta posture". Mais c'est quoi votre satané posture ? Soyez précis bordel ! J'ai été bcp observé mes tuteurs comme mes collègues, j'apprenais par cœur des phrases à dire dans des conditions précises, des gestes à faire, des trucs et astuces pour gérer la classe. Je "singeais" mais ça se voyait que ça marchait pas. Les élèves s'en rendaient compte et n'en avaient plus rien à foutre. Alors je passais par le dialogue logique, mais à cet âge là (12 -13 ans) ça leur passe un peu au-dessus. Ils me faisaient des blagues du genre à se planquer sous leur table à l'énoncé du mot code, et moi je leur demandais "Mais vous faites quoi là ?" Je savais pas que c'était un jeu... Les bavardages c'est le plus durs, trop de bruits, tout arrive en même temps, au même plan et c'est dur à supporter, je me dis mais qu'est-ce que je fais de travers pour que ça aille dans ce sens...

Comme je disais hier, j'ai eu la doyenne des inspectrices et j'ai eu le droit à des phrases bateaux du style :
- "vous devez savoir enseigner en lycée comme en collège à cinq minutes comme à une heure de chez vous" => on s'en bat du fait que le public collège c'est épuisant à gérer pour toi, on s'en fout que fait une heure de route ça te consomme la moitié de tes ressources pour la journée...
- "les compétences sont indiquées dans le référentiel" => mais vos phrases sont trop floues pour moi, j'ai besoin qu'on m'explique...
- "vous serez évaluée comme les autres" => votre handicap on s'en fout.
- "si vous passez devant la commission, l'année scolaire 2018/2019 sera prise en compte" => quoi ? mais les rapports tiennent pas compte de mon handicap !
- "vos tuteurs sont des professionnels, ils vous évaluent, ils ne sont pas là pour vous juger" => ah bon ? et me dire que je suis une hippie parce que je préfère porter des pantalons amples c'est quoi ? me dire que j'ai pas le droit de porter un robe qui m'arrivent en-dessous des genoux parce que je suis stagiaire alors que ma tutrice se ballade le lendemain en mini-jupe et haut-moulant, c'est quoi ?

J'ai envie de me battre, mais des fois je me demande à quoi bon ? Je vais sacrifier ma vie de famille encore pendant quatre mois parce que je vais passer des heures et des heures à perfectionner un cours, des heures que je pourrais pas accorder à mon petit garçon qui rentre en maternelle. Je sens l'échec arriver à grand pas, très grand pas au vu des interlocuteurs auxquels j'ai à faire... J'en peux plus de cette administration si peu ouverte d'esprit ! Ils prônent la bienveillance mais elle est où leur bienveillance là ? Elle est où l'égalité des chances ? Elle est l'acceptation des différences, du handicap ?

Contractuelle ? Ah non, je leur ferais pas ce plaisir ! S'ils veulent pas de moi en tant que titulaire, ça sera complètement illogique et incohérent, non ? Autant allez dans le privée ou devenir formatrice pour adulte.

Pour Profs : Comment ça se passe avec tes collègues ? Ils sont compréhensifs ? Et l'administration ? Je devrais avoir mon affectation de stage et je sais pas si je dois leur dire pour le SA...
Kilmeny
Kilmeny
Guide spirituel

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Kilmeny le Jeu 11 Juil 2019 - 16:12
Si tu aimes enseignez, alors plus de question. Pour les phrases apprises par cœur, si tu ne les incarnes pas, elles vont sonner fausses pour les élèves car elles sont une simple récitation. As-tu pensé à faire du théâtre ? Il faut se mettre en scène pour enseigner.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Gryphe le Jeu 11 Juil 2019 - 21:23
Bonjour et bienvenue sur Neo,

Certains membres y témoignent régulièrement sur cette question. Il est possible d'être enseignant et autiste diagnostiqué. Les non-diag' sont probablement encore plus fréquents. (Parfois aussi certains finissent par changer d'orientation professionnelle, il faut le dire aussi.) La particularité de l'autisme au féminin, c'est qu'il peut se "masquer" plus longtemps, par imitation sociale, ce qui fait que, sauf période de grands changements dans sa vie (ici, le début de la vie professionnelle), cela peut passer inaperçu (au prix d'une immense fatigue et d'un besoin de récupération bien supérieur aux personnes neurotypiques).
Un point assez clair dans ce que tu écris, c'est que tu aimes enseigner et que tu as des retours positifs de la part de tes élèves sur ce qui fait le cœur du métier (être passeur de savoirs). Cela tendrait à dire que tu as tout à fait ta place dans ce métier (ce n'est pas le cas de toutes les personnes autistes pour qui l'effort d'adaptation à fournir devient parfois intenable). Notamment, en matière de gestion de classe, il y a en permanence des interactions à avoir avec une trentaine d'élèves à la fois, en même temps que la concentration sur le contenu du cours. C'est épuisant. Mais avec des retours positifs et valorisants de type "avec vous, on comprend bien comment vous expliquez", cela vaut le coup de s'accrocher.  Stagiaire et autiste Asperger 1482308650

Bon courage et bonne chance à toi.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;
Babarette
Babarette
Grand Maître

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Babarette le Jeu 11 Juil 2019 - 21:37
Bonjour;

Ton témoignage est touchant. Il est important que tu fasses reconnaître ton handicap. Il est intolérable que tu sois évaluée "comme les autres stagiaires". Si l'institution répète, à raison, qu'on ne peut pas évaluer un élève dyslexique comme on évalue un élève qui ne l'est pas, on ne peut pas évaluer un stagiaire en situation de handicap comme on évalue un stagiaire valide.
Fais-toi accompagner cette année, syndique-toi, n'aies pas honte de faire reconnaître ton handicap. Avec une RQTH, tu peux, par exemple, avoir un temps de travail moindre. Ce sera au médecin de décider des aménagements.

Pour les remarques sur tes pantalons larges, je ne sais pas trop ce qu'on peut faire. J'ai envie de dire que quand on en vient à critiquer les fringues et pas le contenu du cours, c'est qu'on est à court d'arguments.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
kaktus65
kaktus65
Niveau 6

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par kaktus65 le Jeu 11 Juil 2019 - 22:34
Il est très clair que les collégiens sont beaucoup moins adaptés à une enseignante autiste que des lycéens ! Quelle imbécillité de t'avoir mis face à des collégiens, d'un cruel sans nom (même entre eux).
En revanche, tes compétences semblent appréciées, tu dois être au lycée et au cycle terminal avec des élèves qui en veulent, la loi sur le handicap peut être appliquée en ce sens.

En maths sup', on avait un(e) professeur(e) légèrement handicapé(e), eh bien pas un mouftait car elle était un vraie puits de sciences (c'est grâce à elle que j'ai aimé les maths en fait :p) : ça ne passe pas au collège et cela peut aller très loin, pas sûr que j'aurai été le dernier à me moquer d'elle à cette époque.

On nous e***** avec la pédagogie différentiée dans tous les sens (surtout les mauvais) et pas moyen que l'EN l'applique pour ses propres fonctionnaires !

Courage mais tu as des armes à mon avis
avatar
nounours22
Niveau 1

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par nounours22 le Jeu 11 Juil 2019 - 23:55
Bonsoir Lilialhéna

Bienvenue au club des aspies prof de maths : je suis moi-même dans la même situation que toi , j'ai eu un diagnostic en 2016 , mais j'ai quand même lutté dans ce métier pendant plus de 20 ans.

Ma principale difficulté qui s'est aggravée en vieillissant : l'impossibilité absolue dans les situations de bruit , et dieu sait qu'elles sont nombreuses en collège , de discerner ce qui est important de ce qui ne l'est pas.

Quand j'en parlais au collègues ils me répondaient invariablement : tu sais c'est pas grave, on a tous nos petits problèmes , tu vieillis , t'as qu'a faire des efforts pour t'adapter ... et pleins de petits conseils de gestion de classe parfaitement adaptés à une personne qui n'est pas Asperger.

le seul hic , c'est qu'avec une classe de collège cela débouche systématiquement sur le bordel en classe , à moins d'être un tyran, ce qui est loin d'être mon cas , mais alors Tres tres tres loinnnn !

Alors les fins d'années (à partir de janvier février en ce qui me concerne ) deviennent ardues , cela mine , cela détruit le sommeil , et on se met à gamberger dans sa tête , et à redouter l'inspection avec angoisse (à juste titre d'ailleurs).

Ma psychiatre m'a dit un jour une petite phrase toute simple , elle qui connaît si bien ce syndrome :

n'attendez rien de personne car personne ne vous aidera : il n'y a que vous qui pouvez vous aider

Et bien cela se vérifie , plus on essaie de se justifier et plus on s'enfonce , puisque on ne partage pas les mêmes façons de voir les choses entre les Neurotypiques et les Aspies ( en passant ce serait bien d'ouvrir un fil de discussion réservé aux asperger sur ce forum , je pense qu'on y trouverait plus de compréhension et moins de conseils plus ou moins adaptés). De plus comme en salle des profs , il y a un seul asperger et 50 neurotypiques , cela n'arrange pas nos affaires !

Pour ce qui est de ce métier , dans les conditions actuelles d'exercice , je pense qu'il est fondamentalement inadapté à notre handicap , et sans adaptation de l'environnement , on a aucune chance de s'en sortir à moyen terme : pour avoir moins de bruit , il faut soit avoir moins d'élèves dans sa classe ( enseigner à un petit groupe d'élèves présentant ce handicap serait probablement une solution ) , soir enseigner à des élèves sourd-muets.

C'est d'autant plus frustrant , que pour le côté technique de la discipline Mathématiques , on est généralement bien pourvu , et ce dès le départ de cette vie originale et complétement décalée.

Si tu veux rester dans ce métier , je te conseillerais donc de te faire la plus discrète possible , ne jamais exprimer une pensée personnelle , de bien préparer tes cours et de suivre à la lettre les directives de l'institution et d'avoir de bonne relations avec les parents d'élèves , ce qui pour un Asperger , relève de la gageure.

Pour finir , je citerai Beaudelaire , mon préféré :

Si tu veux rester , reste
Pars s'il le faut.

Eric


cupoftea
cupoftea
Niveau 2

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par cupoftea le Ven 12 Juil 2019 - 11:15
Salut !
Je suis vraiment désolée de ce qui t'arrive, cela doit être difficile à vivre au quotidien.

J'étais stagiaire l'an dernier et une de mes camarades de promo recevait aussi des remarques très blessantes de la part de son tuteur sur son style vestimentaire, qui n'avait absolument rien d'inadapté, à part qu'elle portait parfois, horreur absolue ... des vêtements colorés !
Je n'ai aucun conseil à te donner pour le reste car c'est une situation que je ne connais pas, mais ne te force pas à mettre des vêtements dans lesquels tu n'es pas à l'aise. S'ils en sont à critiquer ta tenue vestimentaires, c'est qu'on est bien éloignée des questions professionnelles. Habille toi de façon à te sentir bien, et tant pis si les autoproclamées Christina Cordula trouvent à y redire.

Pour ce qui est de comprendre le comportement des collégiens, souvent il n'y a rien à comprendre. Ils veulent s'amuser, aux dépends de la prof qui représente une très méchante figure d'autorité, et c'est tout. Rien de logique là dedans.

Bref, je te souhaite bon courage !

_________________
Ni plan de bataille, ni plan B.
Babarette
Babarette
Grand Maître

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Babarette le Ven 12 Juil 2019 - 11:18
@cupoftea a écrit:Salut !
Je suis vraiment désolée de ce qui t'arrive, cela doit être difficile à vivre au quotidien.

J'étais stagiaire l'an dernier et une de mes camarades de promo recevait aussi des remarques très blessantes de la part de son tuteur sur son style vestimentaire, qui n'avait absolument rien d'inadapté, à part qu'elle portait parfois, horreur absolue ... des vêtements colorés !
Je n'ai aucun conseil à te donner pour le reste car c'est une situation que je ne connais pas, mais ne te force pas à mettre des vêtements dans lesquels tu n'es pas à l'aise. S'ils en sont à critiquer ta tenue vestimentaires, c'est qu'on est bien éloignée des questions professionnelles. Habille toi de façon à te sentir bien, et tant pis si les autoproclamées Christina Cordula trouvent à y redire.

Pour ce qui est de comprendre le comportement des collégiens, souvent il n'y a rien à comprendre. Ils veulent s'amuser, aux dépends de la prof qui représente une très méchante figure d'autorité, et c'est tout. Rien de logique là dedans.

Bref, je te souhaite bon courage !

Par Mérieux, comment osait-elle ? affraid Stagiaire et autiste Asperger 3110333567

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Swald
Swald
Niveau 8

Stagiaire et autiste Asperger Empty Re: Stagiaire et autiste Asperger

par Swald le Ven 12 Juil 2019 - 11:54
@Gryphe a écrit:
Un point assez clair dans ce que tu écris, c'est que tu aimes enseigner et que tu as des retours positifs de la part de tes élèves sur ce qui fait le cœur du métier (être passeur de savoirs). Cela tendrait à dire que tu as tout à fait ta place dans ce métier (ce n'est pas le cas de toutes les personnes autistes pour qui l'effort d'adaptation à fournir devient parfois intenable). Notamment, en matière de gestion de classe, il y a en permanence des interactions à avoir avec une trentaine d'élèves à la fois, en même temps que la concentration sur le contenu du cours. C'est épuisant. Mais avec des retours positifs et valorisants de type "avec vous, on comprend bien comment vous expliquez", cela vaut le coup de s'accrocher.  Stagiaire et autiste Asperger 1482308650
Bon courage et bonne chance à toi.
Complètement d'accord.

Sinon, n'oublie pas que débutant ou pas, aspie ou pas, un professeur peut tomber sur une classe avec un "mauvais esprit", c'est-à-dire une classe dont l'unique but est de faire tourner le prof en bourrique (autrement dit, essayer de l'énerver pour qu'il donne son énervement en spectacle).

Pour les maîtres de stage, c'est la même chose. Certains vont croire que cela leur donne du pouvoir d'être infects avec toi, d'autres vont être bienveillants.

Cette année, tu as peut-être cumulé les deux : une classe à mauvais esprit et un tuteur qui se prend pour un supérieur.

Il est vraiment important de te demander si tu as aimé enseigner, parce que ce n'est pas un petit avantage de pouvoir parler de son intérêt restreint (ou plutôt de transmettre sa passion).
Si tu passes en commission (je crois qu'il y en a une quand on redouble son stage), tu peux aussi préparer un papier à lire pour défendre ton cas. Dire tout ce que tu as trouvé de gratifiant dans le métier, et dire que nombre des reproches faits n'ont pas lieu d'être. Et tu peux même préciser que ton handicap est gage de ton perfectionnisme, donc que tu ne peux que t'améliorer.
Si la commission refuse de te titulariser et que tu aimes vraiment enseigner, repasse le concours. Avec une RQTH, je suis sûre que tes points de bonification peuvent te permettre de faire ton stage en lycée et ensuite d'y être affectée.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum