Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mathador
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Mar 22 Oct 2019 - 9:43
On remarquera tout de même que cet élève qui n'a rien compris cherche un support de cours magistral.
Les pédagogistes excessifs devraient en prendre de la graine.
Pèp
Pèp
Niveau 6

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Pèp le Mar 22 Oct 2019 - 11:40
Réunion de toute l'équipe de profs de spé maths en première ordonnée par le proviseur : "il n'est pas normal que tant d'élèves désirent abandonner la spé maths dés le 1er trimestre, n'oubliez pas l'obligation de bienveillance, ne mettez pas de mauvaises notes car ils seraient pénalisés dans Parcoursup et pensez à vos postes pour l'an prochain si les élèves ne continuent pas la spé en terminale"...je vous passe "la France a besoin d'ingénieurs, de scientifiques, si vous les dégoutez des Maths, il va falloir embaucher des étrangers...". Pathétique tentative de culpabilisation des enseignants alors que cette réforme est une catastrophe. J'ai à peine commencé le programme tellement les lacunes sont monstrueuses...certains confondent n au carré et 2 exposant n, la plupart ne sait pas tracer une droite, encore moins déterminer une équation réduite, une majorité ne sait pas résoudre graphiquement une équation (confondent abscisse et ordonnée), 2 ne savent pas tracer le tableau de variations d'une fonction dont la courbe est donnée. Le "on change de côté on change de signe" fait des ravages pour résoudre 2x=1, et bien évidemment, le passage à l'écrit est abominable : absence de maîtrise du vocabulaire, absence totale de rigueur, organisation des copies anarchique etc...j'ai même un élève qui ne parle et n'écrit qu'à peine le français...
avatar
Bouboule
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Bouboule le Mar 22 Oct 2019 - 11:49
Pour moi, il n'y a aucune raison de culpabiliser (à part pour son poste si on est menacé de le perdre). Le pari est clairement de remonter le niveau et d'en refaire une discipline élitiste pour se faire désirer, et que ceux qui suivent continuent en post-bac, fiers d'y être arrivés.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Mar 22 Oct 2019 - 11:54
Ou même d'en refaire une discipline tout court. Les élèves cités par @Pèp n'ont pas le niveau pour faire des maths au lycée, qu'il s'agisse de l'ancien programme ou du nouveau.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
muon
muon
Niveau 5

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par muon le Mar 22 Oct 2019 - 12:13
Discours du proviseur pas convainquant du tout.
Si les élèves abandonnent en nombre c'est qu'ils n'ont pas le niveau pour suivre des études scientifiques, donc des maths ou sciences dans le supérieur ils n'en feront pas, comme une majorité de mes term S actuels qui choisissent des orientations ne demandant ni maths (poussés) ni physique.
Quant à la bienveillance du secondaire , elle est à l'origine de bien des désillusions dans le supérieur. Autant ne  pas leur mentir (de toute façon ils ne refoubleront pas et auront leur bac).
mathmax
mathmax
Neoprof expérimenté

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par mathmax le Mar 22 Oct 2019 - 12:34
Je dirais même plus : ce qui peut nous conduire à manquer de scientifiques de bon niveau c'est bien le refus d'un véritable enseignement des mathématiques, avec un degré d'exigence normal. Effectivement, la réforme tend à refaire des mathématiques une discipline sélective. Il y aura moins de matheux, mais ce seront des vrais. Si toutefois nous arrivons à résister à ce genre de CdE.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Mar 22 Oct 2019 - 13:07
C’est hélas le genre de discours à prévoir. Le problème c’est que certains élèves devraient abandonner les trois spé! Il faut aussi s’attendre, dans ces conditions, que des mauvais continuent en Terminale. Pour moi, même si beaucoup ici ne sont pas d’accord, ce que proposait l’Apmep était le mieux : deux heures de tronc commun minimaliste et une spé pour les plus motivés. Le problème ici c’est que certains ont pris la spé parce qu’il n’y a justement plus de maths dans le tronc commun. Et idem en Terminale. Les maths complémentaires n’ont aucun attrait pour les élèves sous cette forme : 3h en plus des deux autres spé, niveau pas plus simple que celui de Première (contrairement à ce qu’on nous avait vendu!) au regard du volume horaire et rentabilité pour le bac quasi nulle (seulement du contrôle continu). Même si le supérieur verrait d’un bon œil cet enseignement sur le dossier d’un élève, il y a tout de même une différence entre faire acte de présence et avoir un véritable intérêt à s’y investir. Cette réforme est un désastre pour notre discipline qui était déjà bien malade et qu’on est en train de définitivement achever.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Mar 22 Oct 2019 - 13:37
@Badiste75 a écrit:Pour moi, même si beaucoup ici ne sont pas d’accord, ce que proposait l’Apmep était le mieux : deux heures de tronc commun minimaliste et une spé pour les plus motivés.
On n'aurait alors pas rempli l'un des objectifs majeurs de la réforme: économiser plein d'heures de maths pour pallier le recrutement catastrophique dans la discipline.
Les programmes actuels sont bons (du moins pour les sciences dures, en 2nde et en spécialité), mais leur mise en œuvre est catastrophique: pour qu'elle fusse satisfaisante il aurait fallu (ré)instaurer un filtre conséquent à l'entrée en 2nde, pour n'y admettre que les élèves maîtrisant réellement les maths de cycle 4 et ceux qui ont une bonne maîtrise des codes rédactionnels des matières littéraires. Ce filtre aurait d'ailleurs peut-être à lui seul résorbé les pénuries actuelles en sciences…
PS: pour répondre tout de même plus sérieusement à la proposition de l'APMEP, il est certes pertinent de reprendre, pour les « littéraires », un programme de type STMG ou 1ère L pré-Châtel (notamment suites, graphiques et pourcentages, quoique beaucoup de ces sujets sont désormais traités en 2nde), mais il me semble alors impératif pour des raisons d'efficacité que les heures dédiées à ce programme soit récupérées pour les spécialistes pour un enseignement intégré qui se déroule à leur rythme.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Pat B
Pat B
Fidèle du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Pat B le Mar 22 Oct 2019 - 13:46
Ce n'est pas seulement cette réforme qui est un désastre pour notre discipline : c'est surtout la baisse forte du niveau d'exigence en collège, qui s'est encore accentuée avec la dernière réforme (avant, le "socle commun" correspondait grosso modo au niveau 4eme, mais on allait plus loin en troisième... là, c'est comme s'ils avaient perdu près d'un an en termes d'exigence).

Moi qui ai vu débarquer au collège les premières promos issues du primaire "sans devoir à la maison" et "sans redoublement", j'ai vu de près la dégringolade de niveau et d'efficacité : c'est simple, en 10 ans, j'ai dû raccourcir toutes les évaluations de 20 à 25% pour qu'ils puissent arriver au bout en temps voulu, et ne garder quasiment que les exercices "basiques". Il était impensable que je donne en 2015 les éval données en 2005 (année où j'avais pourtant le "groupe faible" - on faisait des groupes de niveau). Et pourtant, sur cette période-là, les programmes étaient à peu près les mêmes...

Je considère que les élèves que j'avais il y a 15 ans en collège auraient pu suivre le programme de lycée actuel, pour une bonne moitié d'entre eux (justement la proportion qui aurait gardé la spé maths). Pas ceux d'aujourd'hui. Une solution possible (et encore insuffisante) serait d'arrêter d'enseigner la programmation en maths, et de mettre en tronc commun tout ce qui est proba et stats (en enlevant la proba du collège, et en allégeant le programme de seconde dans ces domaines pour avoir le temps de mieux consolider les bases de collège : ces thèmes seraient dans le tronc commun de première)... bref, il faudrait ne faire que des maths en maths.

Mais abaisser le niveau et les exigences n'est pas une solution : ce serait les amener à l'échec dans le supérieur (et là je me suis un peu heurtée avec le cde qui souhaiterait qu'on ne mette que des notes très bienveillantes dans parcoursup, pour ne pas plomber l'orientation de nos élèves, tout en leur indiquant leur "vraie" note sur leur copie pour ne pas leur mentir.... Je me suis un peu agacée...)
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Mar 22 Oct 2019 - 14:04
Le problème des CDE c’est qu’ils n’ont, pour la plupart, pas enseigné les maths et encore moins ces dernières années. Ils minimisent ce qu’on veut bien leur rapporter, même si certains sont plus lucides que d’autres car la chute du niveau est avérée, même l’Institution ne s’en cache plus vraiment. Personnellement, les choix faits (proba ou programmation) ne me choquent pas plus que ça. Ce qui me gêne davantage, indépendamment des contenus, c’est le manque de cohérence entre les contenus de collège et ceux du lycée. La rupture est trop brutale. On passe du « vide calculatoire » (ou presque!) au « tout calculatoire » en Seconde. Idem pour les démos de géométrie par exemple. On faisait beaucoup moins de choses d’antan avec plus de temps pour justement permettre cette progressivité. Là clairement on perd l’immense majorité, celle qui en a justement besoin. Seuls les excellents élèves (comme nous étions pour la majorité d’entre nous en maths) qui ont aussi un très bon niveau en français peuvent tout gérer dans ces conditions. Personnellement, je faisais partie de ceux (même si ça en fera hurler certains mais tant pis...) qui espéraient de nouveaux programmes plus progressifs que les anciens pour la Seconde notamment. C’est tout le contraire! On peut les trouver intéressants mathématiquement mais ce n’est pas l’essentiel à mon sens. L’essentiel pour moi c’est la faisabilité par la majorité des élèves d’une classe lambda dans un lycée lambda. Et là on est très loin du compte. Des choix politiques (fin du redoublement, choix des familles...) par des gens jusqueboutistes qui ont une vision bien précise de la situation et n’en font qu’à leur tête sont faits. Sauf que derrière, on en tient pas compte d’un point de vue pratique. On nie totalement le fait qu’il est impossible d’être exigeant avec 100 % (ou à peine moins) de la population de la maternelle au lycée à cause du côté cumulatif de la discipline. Torossian l’a dit et là-dessus il a raison : les mathématiques sont multiplicatives, pas additives. Maintenant, c’est bien beau de le dire, encore faudrait-il un vrai plan de redressement. Et ce ne sont pas les décisions de JMB qui vont le permettre, bien au contraire!
VinZT
VinZT
Sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par VinZT le Mar 22 Oct 2019 - 14:21
Notre problème, c'est que de plus en plus de CDE n'auront pas enseigné du tout. Ni les maths, ni autre chose.
Parmi plein d'autres problèmes, évidemment.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par InternetNeverForgets le Mar 22 Oct 2019 - 15:39
Pour ma part, ça roule plutôt bien. 12 de moyenne de classe au dernier DS ( sur les fonctions) . Les profils ES ont eu droit à un énoncé à part, avec des exercices de leur niveau, moins exigeants. Pour les deux profils, j'ai repris des exercices faits en cours, avec un barême très avantageux. Cela favorise surtout les élèves moyens, qui ont pu obtenir un peu au dessus de la moyenne. Quelques 20 à l'arrivée, pour les très bons qui l'ont torché.

Evidemment, mon discours est limpide envers eux. Le DS n'est pas au niveau des exercices les plus difficiles traités en cours. J'ai été clair, et ils savent que je suis indulgent en rapport avec ParcourSup et leur orientation. Le chef est plutôt content, mes collègues se sont aussi mis à procéder ainsi. On risque même d'avoir une hausse des effectifs en Maths l'an prochain. Du tout bon!
avatar
chmarmottine
Expert

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par chmarmottine le Mar 22 Oct 2019 - 15:42
@InternetNeverForgets a écrit:Pour ma part, ça roule plutôt bien. 12 de moyenne de classe au dernier DS ( sur les fonctions) . Les profils ES ont eu droit à un énoncé à part, avec des exercices de leur niveau, moins exigeants. Pour les deux profils, j'ai repris des exercices faits en cours, avec un barême très avantageux. Cela favorise surtout les élèves moyens, qui ont pu obtenir un peu au dessus de la moyenne. Quelques 20 à l'arrivée, pour les très bons qui l'ont torché.

Evidemment, mon discours est limpide envers eux. Le DS n'est pas au niveau des exercices les plus difficiles traités en cours. J'ai été clair, et ils savent que je suis indulgent en rapport avec ParcourSup et leur orientation. Le chef est plutôt content, mes collègues se sont aussi mis à procéder ainsi. On risque même d'avoir une hausse des effectifs en Maths l'an prochain. Du tout bon!

OK, très bien.
Mais alors quelle injustice !
J'ai un collègue qui note "sévèrement" (de façon tout à fait normale, en fait). Ses très bons élèves tournent à 15 au maximum ...
d'autres ont 18 en étant bien moins bons ...

Ce système m'écoeure.
avatar
Badiste75
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Badiste75 le Mar 22 Oct 2019 - 15:47
C’est sûr qu’en détruisant définitivement le thermomètre qui était déjà bien abîmé, on ne sent plus du tout la fièvre!
Guermantes729
Guermantes729
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Guermantes729 le Mar 22 Oct 2019 - 15:53
Pour parcoursup, casser le thermomètre marchera la 1ère année, mais ensuite les écoles auront vite fait de comprendre que cet établissement n'est pas au niveau et leurs élèves seront écartés :/ je ne suis pas certaine que ça soit une "bonne" affaire pour les élèves, c'est plutôt: reculer pour mieux sauter, je pense

Ici, au CNED, débutante oblige, je n'ai encore pas eu de copies à corriger, (ils prennent beaucoup de temps pour nous former aux outils/logiciels utilisés) donc j'avoue n'avoir aucune idée du niveau des élèves:/ je vous lis attentivement et partage tout à fait vos analyses
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par InternetNeverForgets le Mar 22 Oct 2019 - 16:18
Je constate deux problèmes , selon moi, à la vue  des réactions :

- Premièrement, l'importance que vous accordez aux notes. Je rappelle qu'elles ne sont qu'un instrument de séléction et de tri , ET de coercition envers les élèves, pas un moyen d'évaluer convenablement la progression ( idem pour les compétences, qui sur le fond, ne changent rien)

- Le deuxième est celui qui consiste à cracher sur la réforme ( se plaindre par exemple que le niveau d'exigence est trop haut) tout en agissant de sorte à la valider complétement. Je rappelle là aussi que le ministère ( et le supérieur, cf mes réponses sur d'autres topics) attendent de vous que vous cassiez les élèves. Si vous vous sentez en plein accord avec la finalité derrière cette attente, c'est votre choix. Mais je ne suis pas certain qu'il soit éclairé bien souvent.

J'estime pour ma part que le niveau est bien trop haut pour la majorité des élèves ( profils ES, mais aussi pour la plupart qui visent un métier d'ingénieur, ou dans l'informatique). Je note d'ailleurs que certains n'ont pas conscience ici des outils dont a besoin d'un ingénieur ou autre et surévaluent le niveau demandé quant au marché du travail..  Et je parle en connaissance de cause. Un ami proche travaille chez Thalès, un autre est Lead Programmer dans une boite de jeux vidéos connue. Donc quand on me parle de thermomètre ( même si j'admets volontier que les élèves ont TROP de lacunes au niveau du calcul), cela me fait sourire. Je ne vais certainement pas m'arracher  les cheveux parce que la plupart en 1 ère ne comprennent pas une démonstration demandée par le programme ou butent sur un calcul de dérivée avec la limite du taux de variation.
Pour revenir au programme, il est convenable pour une poignée d'élève qui souhaitent faire une carrière dans les Maths, ou se préparer à entrer dans de très grandes écoles ( qui au passage, détruisent de l'humain).

J'adapte donc en conséquence et me ferai plaisir mathématiquement parlant avec les spé Maths ( pas complémentaires) de l'an prochain.

Et si l'IPR n'est pas content? Il pourra repartir en pleurant, je lui aurai prêté un kleenex.
Guermantes729
Guermantes729
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Guermantes729 le Mar 22 Oct 2019 - 16:31
@InternetNeverForgets a écrit:Je constate deux problèmes , selon moi, à la vue  des réactions :

- Premièrement, l'importance que vous accordez aux notes. Je rappelle qu'elles ne sont qu'un instrument de séléction et de tri , ET de coercition envers les élèves, pas un moyen d'évaluer convenablement la progression ( idem pour les compétences, qui sur le fond, ne changent rien)

- Le deuxième est celui qui consiste à cracher sur la réforme ( se plaindre par exemple que le niveau d'exigence est trop haut) tout en agissant de sorte à la valider complétement. Je rappelle là aussi que le ministère ( et le supérieur, cf mes réponses sur d'autres topics) attendent de vous que vous cassiez les élèves. Si vous vous sentez en plein accord avec la finalité derrière cette attente, c'est votre choix. Mais je ne suis pas certain qu'il soit éclairé bien souvent.

J'estime pour ma part que le niveau est bien trop haut pour la majorité des élèves ( profils ES, mais aussi pour la plupart qui visent un métier d'ingénieur, ou dans l'informatique). Je note d'ailleurs que certains n'ont pas conscience ici des outils dont a besoin d'un ingénieur ou autre et surévaluent le niveau demandé quant au marché du travail..  Et je parle en connaissance de cause. Un ami proche travaille chez Thalès, un autre est Lead Programmer dans une boite de jeux vidéos connue. Donc quand on me parle de thermomètre ( même si j'admets volontier que les élèves ont TROP de lacunes au niveau du calcul), cela me fait sourire. Je ne vais certainement pas m'arracher  les cheveux parce que la plupart en 1 ère ne comprennent pas une démonstration demandée par le programme ou butent sur un calcul de dérivée avec la limite du taux de variation.
Pour revenir au programme, il est convenable pour une poignée d'élève qui souhaitent faire une carrière dans les Maths, ou se préparer à entrer dans de très grandes écoles ( qui au passage, détruisent de l'humain).

J'adapte donc en conséquence et me ferai plaisir mathématiquement parlant avec les spé Maths ( pas complémentaires) de l'an prochain.

Et si l'IPR n'est pas content? Il pourra repartir en pleurant, je lui aurai prêté un kleenex.

Je ne discute pas nécessairement ton constat sur le fond (je parle du niveau de maths utilisé, dans les faits)...mais le fait est qu'il y a une sélection, qu'on soit pour ou qu'on soit contre, il y en a une....et donc de fait, ne crains-tu pas qu'en pratiquant la surnotation, ton lycée soit blacklisté par un certain nombre d'établissements d'études supérieures (classes prépas par exemple ou DUT) bloquant alors des (tes) élèves qui auraient voulu et pu y accéder? même si on peut constater que le niveau de maths de prépa est bien trop "haut" pour ensuite finir DRH dans une grande entreprise américaine, le fait est qu'il y a une sélection (et parfois drastique) pour pouvoir accéder à ces formations :/

On n'est qu'un maillon de cette grande chaîne, il me semble difficile d'agir à notre niveau en ignorant l'existence des maillons à suivre :/

Ne t'inquiète pas, je pense que ton IPR sera au contraire ravi de tes pratiques [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 1482308650
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Mar 22 Oct 2019 - 16:34
@InternetNeverForgets a écrit:J'estime pour ma part que le niveau est bien trop haut pour la majorité des élèves ( profils ES, mais aussi pour la plupart qui visent un métier d'ingénieur, ou dans l'informatique).
Je contraposerais bien cette affirmation: la majorité des élèves n'a rien à faire ici, ce que révèle la réinstauration de contenus scientifiques sérieux au lycée. Le LGT et l'enseignement supérieur sont hypertrophiés.
Les entreprises qui seront déçues de ne plus trouver des gens bardés de diplômes pour 3 francs 6 sous n'auront qu'à recourir à la promotion interne.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Guermantes729
Guermantes729
Habitué du forum

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Guermantes729 le Mar 22 Oct 2019 - 16:41
@Mathador a écrit:
Les entreprises qui seront déçues de ne plus trouver des gens bardés de diplômes pour 3 francs 6 sous n'auront qu'à recourir à la promotion interne.

Heureusement, ils auront toujours les élèves issus des milieux nantis et bourgeois, des "grands" lycées pour leur vivier.

Ces réformes de nivellement par le bas, ont toujours ceci pour conséquence (objectif?) "acheter la paix sociale des faibles (qui se réjouissent d'un bac) et garantir la reproduction de la caste dirigeante des forts (qui savent eux qu'un bac ne vaut rien)"
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par InternetNeverForgets le Mar 22 Oct 2019 - 16:54
Pour Guermantes : Non, ce n'est pas le projet des prépas et encore moins des DUT. Sinon, en effet, j'aurais fais attention. Elles ont besoin d'élèves. De plus, blacklister des établissements demande des moyens ( financiers/ Juridiques et logistiques) dont la plupart ne disposent pas. Si jamais cela doit se faire un jour, je changerais en effet d'approche.

Entièrement d'accord avec toi sur ta réponse à Mathador Smile.

Pour Mathador : Moi je me base sur la réalité du marché du travail dans des domaines ou les Maths sont fortement utilisées. Et toi ?Sur quels critères n'ont-ils rien à faire ici? Contenu sérieux par rapport à quelle norme? Sérieusement, ce bullshit over 9000.


Dernière édition par InternetNeverForgets le Mar 22 Oct 2019 - 16:58, édité 1 fois
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Mar 22 Oct 2019 - 16:57
@Guermantes729 a écrit:
@Mathador a écrit:Les entreprises qui seront déçues de ne plus trouver des gens bardés de diplômes pour 3 francs 6 sous n'auront qu'à recourir à la promotion interne.

Heureusement, ils auront toujours les élèves issus des milieux nantis et bourgeois, des "grands" lycées pour leur vivier.

J'aurais dû conjuguer cela au conditionnel plutôt qu'au futur. Évidemment qu'on ne résorbera plus cette hypertrophie: cela risquerait de permettre aux meilleurs jeunes des quartiers défavorisés de travailler dans de bonnes conditions, à l'écart de leurs voisins saboteurs, et d'obtenir de vrais diplômes.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
TFS
TFS
Niveau 7

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par TFS le Mar 22 Oct 2019 - 17:02
@InternetNeverForgets a écrit:Je constate deux problèmes , selon moi, à la vue  des réactions :

- Premièrement, l'importance que vous accordez aux notes. Je rappelle qu'elles ne sont qu'un instrument de séléction et de tri , ET de coercition envers les élèves, pas un moyen d'évaluer convenablement la progression ( idem pour les compétences, qui sur le fond, ne changent rien)

- Le deuxième est celui qui consiste à cracher sur la réforme ( se plaindre par exemple que le niveau d'exigence est trop haut) tout en agissant de sorte à la valider complétement. Je rappelle là aussi que le ministère ( et le supérieur, cf mes réponses sur d'autres topics) attendent de vous que vous cassiez les élèves. Si vous vous sentez en plein accord avec la finalité derrière cette attente, c'est votre choix. Mais je ne suis pas certain qu'il soit éclairé bien souvent.

J'estime pour ma part que le niveau est bien trop haut pour la majorité des élèves ( profils ES, mais aussi pour la plupart qui visent un métier d'ingénieur, ou dans l'informatique). Je note d'ailleurs que certains n'ont pas conscience ici des outils dont a besoin d'un ingénieur ou autre et surévaluent le niveau demandé quant au marché du travail..  Et je parle en connaissance de cause. Un ami proche travaille chez Thalès, un autre est Lead Programmer dans une boite de jeux vidéos connue. Donc quand on me parle de thermomètre ( même si j'admets volontier que les élèves ont TROP de lacunes au niveau du calcul), cela me fait sourire. Je ne vais certainement pas m'arracher  les cheveux parce que la plupart en 1 ère ne comprennent pas une démonstration demandée par le programme ou butent sur un calcul de dérivée avec la limite du taux de variation.
Pour revenir au programme, il est convenable pour une poignée d'élève qui souhaitent faire une carrière dans les Maths, ou se préparer à entrer dans de très grandes écoles ( qui au passage, détruisent de l'humain).

J'adapte donc en conséquence et me ferai plaisir mathématiquement parlant avec les spé Maths ( pas complémentaires) de l'an prochain.

Et si l'IPR n'est pas content? Il pourra repartir en pleurant, je lui aurai prêté un kleenex.

Ta position me gène profondément. Non pas que je sois totalement accroché au "sacro-saint" programme, même si sa transmission et l'évaluation de son niveau d'acquisition sont quand même les principaux objectifs que l'institution, qui nous emploie, nous a confiés...

Il me semble surtout que, en ne voulant délibérément pas jouer le "jeu" de la sélection, ce que je considère au combien louable, tu empêche tes élèves de développer au mieux leurs connaissances et leurs compétences, dont tu ne peux pas présager ce qu'ils voudront bien en faire quand ils les auront acquises. Tu leur enlèves une part de leur libre-arbitre de futur adulte et citoyen... et cela, c'est grave.
avatar
Bouboule
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Bouboule le Mar 22 Oct 2019 - 17:04
@InternetNeverForgets a écrit:Pour Guermantes : Non, ce n'est pas le projet des prépas et encore moins des DUT. Sinon, en effet, j'aurais fais attention. Elles ont besoin d'élèves. De plus, blacklister des établissements  demande des moyens ( financiers/ Juridiques et logistiques) dont la plupart ne disposent pas. Si jamais cela doit se faire un jour, je changerais en effet d'approche.

Entièrement d'accord avec toi sur ta réponse à Mathador Smile.

Pour Mathador : Moi je me base sur la réalité du marché du travail dans des domaines ou les Maths sont fortement utilisées. Et toi ?Sur quels critères n'ont-ils rien à faire ici? Contenu sérieux par rapport à quelle norme? Sérieusement, ce bullshit over 9000.

Je te garantis que dans leurs outils d'aide à la décision, les gros lycées déplacent d'une année sur l'autre le curseur de certains lycées vers le haut ou vers le bas suivant le degré de bienveillance perçu dans la notation.
Ce qui veut aussi dire qu'on peut effectivement être très bienveillant mais qu'il ne faut pas râler quand un élève avec 18/20 n'est pas pris (cf articles de presse chaque été) dans certains établissements. C'est juste qu'il y a encore mieux ailleurs.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Mathador le Mar 22 Oct 2019 - 17:05
@InternetNeverForgets a écrit:Pour Mathador : Moi je me base sur la réalité du marché du travail dans des domaines ou les Maths sont fortement utilisées. Et toi ?Sur quels critères n'ont-ils rien à faire ici? Contenu sérieux par rapport à quelle norme? Sérieusement, ce bullshit over 9000.
Pour ce qui est de la réalité du marché du travail, la paye des enseignants non-agrégés suffit à établir qu'il y a trop de bac+3 et de bac+5.
Et si l'on devait se contenter de ce qui est utile au marché du travail, on pourrait démanteler la majorité de l'enseignement scolaire et supérieur sans que cela pose de problème.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par InternetNeverForgets le Mar 22 Oct 2019 - 17:17
Pour TFS : "Il me semble surtout que, en ne voulant délibérément pas jouer le "jeu" de la sélection, ce que je considère au combien louable, tu empêche tes élèves de développer au mieux leurs connaissances et leurs compétences, dont tu ne peux pas présager ce qu'ils voudront bien en faire quand ils les auront acquises. Tu leur enlèves une part de leur libre-arbitre de futur adulte et citoyen... et cela, c'est grave."

Je comprends ton inquiètude et je vais essayer d'y répondre simplement. Je garde un niveau assez " élevé " ( tout est relatif) en classe . Il n y a que lors des évaluations que je l'abaisse volontairement ( ou adopte un barême très clément ). Il s'agit donc de 2 h tout les mois environ ( diluées parmi les heures de classes).
La question étant maintenant : est ce qu'une évaluation notée de 2h, durant laquelle tu abaisses volontairement le niveau, et diluée parmi une 20 aine d'heures durant lesquelles tu travailles selon très critères normaux, va les empêcher de développer leurs connaissances ( en comparaison avec une pratique ou tu aurais gardé le même niveau pour les évaluations) ? La réponse est non Smile. Je pense même le contraire ( moins de pression) .

Pour Bouboule : Oui, tu as raison. Je connais ce "phénomène", et je le surveille depuis un certains nombres d'années. Mais ce n'est pas en voie d'être généralisé. C'est pour ca que j'ai bien dit " la plupart" .
avatar
Bouboule
Grand sage

[Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés - Page 6 Empty Re: [Maths EDS 1re] Enseigner à des profils variés

par Bouboule le Mar 22 Oct 2019 - 17:26
Du moment que tu confrontes les élèves qui vont continuer à des exigences en rapport avec ce qu'ils trouveront après, il n'y a pas de souci de formation.
(J'ai vu récemment une collègue se faire indirectement descendre lors d'une "journée orientation" par une de ses anciennes élèves revenue présenter les exigences de l'EPFL et qui estimait qu'elle n'avait pas du tout été confrontée en terminale à "des vraies maths avec de la réflexion". Effectivement, classe à 15 de moyenne mais uniquement sur des exercices de techniques et d'applications directes.)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum