Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ramanujan974
Habitué du forum

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Ramanujan974 le Jeu 12 Sep 2019 - 6:04
@Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:On peut être sourd, aveugle ou cul-de-jatte et faire partie d'une classe normale. Tant que c'est de l'ordre du physique.

C'est quand même compliqué. Il y a des élèves sourds dans mon collège, mais ils sont dans une classe à part. Ils vont suivre les cours d'EPS de ma classe de 5e. Une élève parmi eux voudrait suivre des cours d'espagnol, mais le professeur qui acceptera ne pourra pas lui dispenser le même enseignement qu'à ses autres élèves.


Je ne dis pas que c'est simple, mais comme le souligne Verdurette, ce n'est quasiment que du matériel et une AESH.
En tous cas, c'est faisable et mérite certainement d'être fait.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par mistinguette le Jeu 12 Sep 2019 - 6:08
- là ou l'article à lair bien renseigné, il est justement précisé que c'est bien les handicaps psychiques qui sont les plus en souffrance.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Malaga
Malaga
Modérateur

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Malaga le Jeu 12 Sep 2019 - 6:10
Il est assez paradoxal de voir qu'un enfant en dispositif ULIS, qui souffre donc d'importantes difficultes, va être inclus dans des classes ordinaires, avec ou sans AESH tandis qu'un enfant orienté en SEGPA, qui a des difficultés moins importantes, va lui être scolarisé dans une classe particulière avec un plus petit effectif et des programmes adaptés.

_________________
[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Banana244   [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Banana244     [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Banana244

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
Celadon
Celadon
Demi-dieu

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Celadon le Jeu 12 Sep 2019 - 6:12
@mistinguette a écrit:- là ou l'article à  lair bien renseigné,  il est justement précisé que c'est bien les handicaps psychiques qui sont les plus en souffrance.
Normal, l'auteur est PE.
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par mistinguette le Jeu 12 Sep 2019 - 6:20
A oui...effectivement 😊
Pour ce qui est des segpas/ ulis,  soyons rassuré les segpas vont bientôt fermer au nom de l'école inclusive.
je suis persuadé que dans l'opinion un enfant handicapé est un enfant en fauteil, et que bon, avec une rampe le problème est réglé. Tout ce qui est du trouble mentale, moins visible et aussi plus effrayant est occulté.


Dernière édition par mistinguette le Jeu 12 Sep 2019 - 6:22, édité 1 fois

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Elyas
Elyas
Empereur

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Elyas le Jeu 12 Sep 2019 - 6:21
Je suis ennuyé par cette tribune. Pour de nombreuses situations dans le champ mental, elle a raison. Mais en même temps, la loi de 2005 a permis à des élèves qui pouvaient suivre mais neuro-atypiques de pouvoir enfin être scolarisés normalement. J'ai eu 5-6 élèves autistes, en classe, par exemple. Tous ont réussi à travailler et suivre, tous allant même au lycée et y réussissant. L'inclusion a été très bénéfique. A côté, j'ai eu des élèves avec d'autres pathologies (dont un élève qui avait le cerveau handicapé avec un angiome interne ce qui produisait un handicap cognitif important et une gestion des émotions très compliqué). Là, le mettre en cours ordinaire était de la maltraitance. Chez moi, il était en échec immédiat car son niveau était celui d'un élève de maternelle.

J'ai bien conscience que la loi a promu les élèves capables de suivre en classe ordinaire mais en situation de refus (disons le clairement, scolariser un enfant qui était dans le champ autistique il y a 20 ans, c'était la croix et la bannière même si son neuro-atypisme ne posait aucun souci tant comportemental qu'intellectuel pour suivre en classe) pour mieux faire des économies. J'ai peur qu'avec le reflux actuel dû à la gestion calamiteuse de l'inclusion, on ne rejette tout le monde. J'ai peut-être tort mais l'inquiétude est là.


Dernière édition par Elyas le Jeu 12 Sep 2019 - 6:54, édité 1 fois
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par mistinguette le Jeu 12 Sep 2019 - 6:36
C'est toute la problématique du truc.et qui fait qu' ̂il est difficile d'aborder ce sujet dans passer pour un méchant qui rejette la différence. pour moi la première mesure est de compter double ces enfants atypiques dans les effectifs de classe. Qü'0n ne se retrouve pas à 32 avs comprises. Si une avs est salutaire elle génère de fait du bruit, à 2 avs n'en parlont pas...en plus cest 4 placés devant condamnées qui renvoient au fond des enfants qui aurait besoin d'être devant. Il faut que l'intégration coute un peu d'argent pour qu' ̈on y réfléchissent.
Deuxième mesure c'est qû'il faut mettre une limite à l'intégration, et là ça devient complexe. Pour un autiste au niveau, l'intégration scolaire à du sens. Puisque c'est l'interaction sociale qui pêche le plus.il peut suivre le scolaire quasi comme les autres (à quelques implicites prêts) . Un enfant pour qui il faut tout adapter à un niveau de ce1 est il vraiment intégré dans une classe par contre. Le contraste permanent entre ce que fond les autres et ce qu' il peut faire lui est d'une violence...

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
pseudo-intello
Érudit

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par pseudo-intello le Jeu 12 Sep 2019 - 7:56
@Verdurette a écrit:mais la langue des signes est autrement plus complexe.  

Certains sourds signent et oui, c'est très complexe ; d'autres codent, ce qui est un système syllabique, donc bien plus simple. Des assos forment (ou paient des formations ?) à des AVS, c'est faisable sans trop de complications.

Ce détail mis à pat, je suis d'accord avec toi.


Dernière édition par pseudo-intello le Jeu 12 Sep 2019 - 8:55, édité 1 fois
avatar
Ramanujan974
Habitué du forum

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Ramanujan974 le Jeu 12 Sep 2019 - 8:33
En gros, quelques mesures de bon sens devraient s'appliquer :

- on scolarise avec tout le monde les élèves dont le handicap ne gêne pas la scolarité des autres élèves, soit tous les handicaps physiques et quelques handicaps mentaux.
Par contre, celui qui hurle, insulte à tout va, ne tient pas en place ou est violent, non.
Le droit à la scolarité d'un élève ne peut pas se faire au détriment de la scolarité des 20 et quelques autres, ainsi que la santé physique et mentale de la dizaine d'enseignants de la classe.
- un élève handicapé accompagné d'une AVS compte pour 3 élèves (2 pour l'élève + 1 pour l'aide) dans l'effectif de la classe.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Celadon le Jeu 12 Sep 2019 - 9:14
Le bon sens était de ne pas fermer les établissements spécialisés pour ces handicaps lourds.
Maintenant, les parents qui le peuvent enlèvent leurs enfants de ces classes et il y reste qui ?
C'est la France en marche vers un avenir radieux. Pauvres de nous.
lilith888
lilith888
Esprit éclairé

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par lilith888 le Jeu 12 Sep 2019 - 9:26
@Celadon a écrit:Comment les parents peuvent-ils accepter cette aberration sans broncher ???

Disons le clairement : quels moyens concrets ont les parents pour broncher en fait ?
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par RogerMartin le Jeu 12 Sep 2019 - 9:27
@pseudo-intello a écrit:
@RogerMartin a écrit:On leur fait justement miroiter cette inclusion comme le remède suprême au handicap. Beaucoup d'associations de parents d'enfants handicapés ont milité pour la loi de 2005 sur la scolarisation des enfants handicapés. Je pense que les technocrates n'en croyaient pas leur bonheur : on leur réclamait une solution pas chère...

Je pense qu'on parle trop "du handicap" en général, et pas assez de la diversité des situations.

Pour certains élèves, l'insertion est une réussite ; une AVS formée pour un élève sourd, un dispositif ULIS bien proportionné, un élève demandeur et capable de suivre, et pas découragé par la difficulté supplémentaire induite par son handicap, et voilà une inclusion réussie.

Des parents dans le déni, un handicap mal accepté, un élève incapable de suivre, un(e) AVS pas formé(e) aux handicaps, un prof ULIS avec trop d'élèves, ou des cas trop lourds sur les bras, ou qui se décourage facilement, ou qui rperd confiance quand il est en difficulté, et voilà 10 inclusions ratées.

Qu'on écoute les parents, qu'on considère l'élève, qu'on écoute l'équipe médicale, et surtout, surtout, qu'on écoute les enseignants.

Ce n'est pas d'actualité. Il y aura 8h de formation en ligne et les enseignants sauront accueillir tous les publics. Je m'étonne d'ailleurs qu'on ne leur demande pas également de s'occuper de la réinsertion des psychopathes, je suis certaine qu'ils ont des chaises vides, ils pourraient tout de même faire un effort.

Évidemment que certaines inclusions sont réussies, sinon il n'y aurait pas d'affichage possible. Mais entre le dosage savant d'inclusion par l'intermédiaire d'une ULIS et le défaut de soin que l'on peut constater quand certains gosses sont parqués à l'école faute de structure d'accueil et pour rassurer leurs parents, il y a un monde.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Dame Jouanne
Dame Jouanne
Habitué du forum

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Dame Jouanne le Jeu 12 Sep 2019 - 9:50
@Elyas a écrit:Je suis ennuyé par cette tribune. Pour de nombreuses situations dans le champ mental, elle a raison. Mais en même temps, la loi de 2005 a permis à des élèves qui pouvaient suivre mais neuro-atypiques de pouvoir enfin être scolarisés normalement. J'ai eu 5-6 élèves autistes, en classe, par exemple. Tous ont réussi à travailler et suivre, tous allant même au lycée et y réussissant. L'inclusion a été très bénéfique. A côté, j'ai eu des élèves avec d'autres pathologies (dont un élève qui avait le cerveau handicapé avec un angiome interne ce qui produisait un handicap cognitif important et une gestion des émotions très compliqué). Là, le mettre en cours ordinaire était de la maltraitance. Chez moi, il était en échec immédiat car son niveau était celui d'un élève de maternelle.

J'ai bien conscience que la loi a promu les élèves capables de suivre en classe ordinaire mais en situation de refus (disons le clairement, scolariser un enfant qui était dans le champ autistique il y a 20 ans, c'était la croix et la bannière même si son neuro-atypisme ne posait aucun souci tant comportemental qu'intellectuel pour suivre en classe) pour mieux faire des économies. J'ai peur qu'avec le reflux actuel dû à la gestion calamiteuse de l'inclusion, on ne rejette tout le monde. J'ai peut-être tort mais l'inquiétude est là.
Ou vois-tu un reflux? Je vois plutôt une administration toute heureuse de faire des économies faire de l'inclusion une norme, qu'elle soit justifiée ou non, bénéfique ou maltraitance.
ysabel
ysabel
Devin

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par ysabel le Jeu 12 Sep 2019 - 9:57
@Zagara a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Fenrir a écrit:Mais même formé, faut arrêter, dans certaines classes, certains lieux, c'est juste ingérable.

Pour avoir travaillé en ITEP je confirme. Même avec 40 ans d'ancienneté des formations tout au long de la vie , un encadrement médical au top , un collègue très expérimenté peut subir des situations ingérables.
Seulement un ITEP coûte très cher : en moyenne 40 élèves pour 10 enseignants , 7 éducateurs spécialisés, trois assistants sociaux, un médecin psychiatre, une orthophoniste, un psychologue, un psychomotricien.

Alors les balancer dans un collège, lambda relève d'un abandon d'état. C'est de la maltraitance.

On ne peut pas demander à un enseignant de conjuguer tous les savoir-faire des métiers que je viens de vous lister. C'est humainement impossible.

Et surtout ce n'est pas notre métier.
Si on voulait faire médecin, psy ou assistant social, on aurait fait médecin, psy ou assistant social.


je suis bien contente que tu l'écrives je me sens moins seule ! A chaque fois que je l'écris ou le dis, je passe pour la méchante sans cœur qui ne veut pas s'occuper d'enfants handicapés…

Effectivement, si j'avais voulu le faire, je ne serai pas devenue professeur.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Cybele59
Cybele59
Niveau 5

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Cybele59 le Jeu 12 Sep 2019 - 15:20
Entièrement d'accord. On a choisi 1 métier, point.
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Hermiony le Jeu 12 Sep 2019 - 15:35
@ysabel a écrit:
@Zagara a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Fenrir a écrit:Mais même formé, faut arrêter, dans certaines classes, certains lieux, c'est juste ingérable.

Pour avoir travaillé en ITEP je confirme. Même avec 40 ans d'ancienneté des formations tout au long de la vie , un encadrement médical au top , un collègue très expérimenté peut subir des situations ingérables.
Seulement un ITEP coûte très cher : en moyenne 40 élèves pour 10 enseignants , 7 éducateurs spécialisés, trois assistants sociaux, un médecin psychiatre, une orthophoniste, un psychologue, un psychomotricien.

Alors les balancer dans un collège, lambda relève d'un abandon d'état. C'est de la maltraitance.

On ne peut pas demander à un enseignant de conjuguer tous les savoir-faire des métiers que je viens de vous lister. C'est humainement impossible.

Et surtout ce n'est pas notre métier.
Si on voulait faire médecin, psy ou assistant social, on aurait fait médecin, psy ou assistant social.


je suis bien contente que tu l'écrives je me sens moins seule ! A chaque fois que je l'écris ou le dis, je passe pour la méchante sans cœur qui ne veut pas s'occuper d'enfants handicapés…

Effectivement, si j'avais voulu le faire, je ne serai pas devenue professeur.

+1

Cette année, en 6e, c'est juste du grand n'importe. Mes deux classes sont à 28.
Dans l'une : 2 PAP (et 3 qui le mériteraient, vu le test ROC que j'ai corrigé...) + 1 élève ayant un niveau CE1, avec une AVS qui n'est pas là tout le temps. Que vais-je faire de lui ?? Lui donner des fiches de CE1, ok, mais je me dédouble alors pour faire cours aux autres ?
Dans l'autre, 7 PAP, dont un autiste Asperger, qui lui aussi n'a pas son AVS en permanence. Et il a un trouble assez lourd, plus lourd que les deux élèves Asperger que j'ai eu jusqu'à présent...Quand son AVS est absente, je n'ai pas d'autre choix que de m'asseoir à côté de lui...

Je refuse de sans cesse "adapter"...parce que je ne sais pas faire, et parce que je ne suis pas instit spécialisée. Mais effectivement, quand je dis ça et je dis que de nombreux PAP sont des cautères sur jambe de bois, je me heurte aux collègues qui eux, trouvent normal d'adapter et qui se flagellent de ne pas en faire assez...

On est deux semaines après la rentrée et je suis déjà épuisée par mes deux classes, tant les profils sont divers et tant l'hétérogénéité y démontre toute sa nuisance...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Gui7863
Niveau 6

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Gui7863 le Jeu 12 Sep 2019 - 15:58
On est deux semaines après la rentrée et je suis déjà épuisée par mes deux classes, tant les profils sont divers et tant l'hétérogénéité y démontre toute sa nuisance...

Je suis complètement d'accord avec toi. Cette année nouveau collège, nouveaux élèves. Une quantité importante de PAP et ULIS à gérer (30 élèves). Je passe des photocopies, aménage les exercices, tape au clavier de mon élève dysgraphique qui a beaucoup de mal à se concentrer, reformule les consignes, gère les élèves qui ne veulent pas travailler et en même temps essaye de donner un maximum aux élèves qui sont bons et qui en redemandent...
Comment peut-on être réellement efficace dans ces conditions ? En 55min de cours (et encore !!). Une élève d'ULIS qui ne sait ni LIRE, ni ÉCRIRE !! Elle n'a pas sa place dans ce collège mais il semble que les parents ne veulent rien savoir... alors je donne des photocopies du cours qu'elle colle mais qu'elle sera incapable de relire et qui finalement ne serviront pas... mais j'ai fait mon "devoir" sans pour autant en être satisfait !

Le meilleur étant l'année dernière pour une classe de 4e : 1 élève FLE, 2 ULIS, 5 PAP et 20 élèves allant du très bon au "j'en ai rien à faire de votre cours"... Bien sûr, 28 élèves et aucun AESH.
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Fesseur Pro le Jeu 12 Sep 2019 - 16:42
On a déjà beaucoup de mal avec les élèves "normaux" qui sont de moins en moins travailleurs.
Et il faut faire avec des élèves qui, malheureusement pour eux, ne sont pas capables de suivre un cours et devraient être dans une structure spécialisée comme avant.
Ce n'est bon ni pour eux, ni pour les autres élèves ni pour les enseignants.
Mais c'est bien naturellement devenu la norme...

Je ne parle pas là d'élèves handicapés moteurs ou handicapés mentaux légers, capables de suivre.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
lisontine
lisontine
Niveau 8

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par lisontine le Jeu 12 Sep 2019 - 17:40
Je profite de ce sujet pour poser une question. Les troubles de vos élèves avec PAP sont-ils notés sur leur PAP ?
Chez nous, je me réjouissais, pour une fois, de voir déjà sur Pronote les PAP des élèves de 6e qui nous arrivent ... sauf qu'à la lecture on ne sait pas quel est le problème de l'enfant ! Comme j'ai un peu d'expérience, au vu des préconisations du médecin scolaire j'ai deviné qu'il devait s'agir d'une dyslexie mais ce n'est pas écrit ! A midi une collègue à propos d'un autre élève se faisait la même réflexion. Les consignes d'adaptation sont très vagues ou très générales, finalement assez interchangeables avec d'autres PAP.
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Hermiony le Jeu 12 Sep 2019 - 17:51
C'est indiqué à la main sur nos PAP, Lisontine. Je suppose donc que c'est un choix de notre établissement. Comme toi, je trouve que les préconisations sont vagues et certaines donnent même le tournis tant elles sont nombreuses. On a de plus en plus "évaluer" à l'oral, mais je ne vois franchement pas comment faire sans 1/ne pas avoir de récré ou 2/ que les tous les camarades de la classe en profitent...

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
urbancyclist
Niveau 2

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par urbancyclist le Jeu 12 Sep 2019 - 17:53
@lisontine a écrit:Les consignes d'adaptation sont très vagues ou très générales, finalement assez interchangeables avec d'autres PAP.

C'est ce que je constate aussi. On dirait des remarques stéréotypées, un peu les mêmes pour tous, en tout cas pas le résultat d'une analyse en profondeur, peut-être une façon de se dire "on a fait quelque chose, on se donne bonne conscience, maintenant aux profs de se débrouiller".
Zagara
Zagara
Guide spirituel

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Zagara le Jeu 12 Sep 2019 - 17:55
Il faut s'adapter.
Il faut s'adapter.
Il faut s'adapter.
Il faut s'adapter.
Il faut s'adapter.
Il faut s'adapter.
Il faut s'adapter.
avatar
pseudo-intello
Érudit

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par pseudo-intello le Jeu 12 Sep 2019 - 18:06
@RogerMartin a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@RogerMartin a écrit:On leur fait justement miroiter cette inclusion comme le remède suprême au handicap. Beaucoup d'associations de parents d'enfants handicapés ont milité pour la loi de 2005 sur la scolarisation des enfants handicapés. Je pense que les technocrates n'en croyaient pas leur bonheur : on leur réclamait une solution pas chère...

Je pense qu'on parle trop "du handicap" en général, et pas assez de la diversité des situations.

Pour certains élèves, l'insertion est une réussite ; une AVS formée pour un élève sourd, un dispositif ULIS bien proportionné, un élève demandeur et capable de suivre, et pas découragé par la difficulté supplémentaire induite par son handicap, et voilà une inclusion réussie.

Des parents dans le déni, un handicap mal accepté, un élève incapable de suivre, un(e) AVS pas formé(e) aux handicaps, un prof ULIS avec trop d'élèves, ou des cas trop lourds sur les bras, ou qui se décourage facilement, ou qui rperd confiance quand il est en difficulté, et voilà 10 inclusions ratées.

Qu'on écoute les parents, qu'on considère l'élève, qu'on écoute l'équipe médicale, et surtout, surtout, qu'on écoute les enseignants.

Ce n'est pas d'actualité.

Évidemment. Écouter les profs, ce n'est d'actualité sur aucun sujet.
frimoussette77
frimoussette77
Grand Maître

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par frimoussette77 le Jeu 12 Sep 2019 - 19:59
@urbancyclist a écrit:
@lisontine a écrit:Les consignes d'adaptation sont très vagues ou très générales, finalement assez interchangeables avec d'autres PAP.

C'est ce que je constate aussi. On dirait des remarques stéréotypées, un peu les mêmes pour tous, en tout cas pas le résultat d'une analyse en profondeur, peut-être une façon de se dire "on a fait quelque chose, on se donne bonne conscience, maintenant aux profs de se débrouiller".
Et puis si ça ne va pas, ce sera notre faute ...
Cléopatra2
Cléopatra2
Expert

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Cléopatra2 le Jeu 12 Sep 2019 - 20:36
J'ai cette année un élève autiste Asperger qui ne se concentre pas. Il n'a que 12h d'AVS (et encore, elle est 2h sur 3 dans mon cours). Mais quand elle n'est pas là, il faut lui dire tout le temps 10 fois quoi faire, le rappeler etc.
Il est tombé des nues quand je lui ai dit que je ne mettais pas les cours sur Pronotes et qu'un camarade lui photocopierait son cahier. Il doit avoir un 1/3 temps pour composer. Comment faire???? C'est impossible. Lui multiplier sa note par un coefficient n'ira pas, clairement.
Cet élève, bien que normalement intelligent, ne peut pas suivre dans de telles conditions, il lui faudrait un prof en cours particulier et bien plus qu'un 1/3 temps.
Eloah
Eloah
Neoprof expérimenté

[Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap - Page 2 Empty Re: [Marianne, rubrique Débattons] Les ravages de l'école inclusive sur les élèves en situation de handicap

par Eloah le Jeu 12 Sep 2019 - 20:39

Lire les propos de pas mal d'entre vous fait froid dans le dos quand on est parent d'un enfant atteint de l'une de ses pathologies ...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum