Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ascagne
Érudit

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ascagne le Mer 9 Oct 2019 - 17:27
@Lefteris : La dégradation symbolique est aussi liée à l’affaiblissement du respect envers le savoir et l'autorité du savoir.
J'ai eu une élève, latiniste, très ado rebelle, qui ne faisait pas la différence entre la situation de cours et la situation de la vidéo vulgarisatrice sur Youtube. Aimait-elle la mythologie ? Certes. Mais elle aimait surtout la mythologie racontée par tel Youtubeur, avec des blagues, des "wesh", ou que sais-je, qui pimentaient le propos. Il lui arrivait de contester mon cours, se sentant plus informée sur les gladiateurs (ou que sais-je d'autre) que moi parce qu'elle avait vu ce genre de vidéo (je ne parle donc pas d'un documentaire vraiment renseigné...). Mais la question du rapport au savoir et à l'information est un problème plus global aujourd'hui (cf. le mépris envers le journalisme ou les experts, le complotisme, la manipulation de l'information, etc.). Concernant la ludification, je suis d'accord. C'est un peu la même chose qu'avec le numérisme, on tombe facilement dans l'excès et ça contribue à troubler les frontières, à réduire à peau de chagrin ce qui fait la spécificité de l'école, du collège et du lycée.

Concernant le salaire, l'imaginaire d'un certain nombre de mes élèves m'a semblé ahurissant de naïveté et de fantasme de ce côté-là, forgé qu'il est notamment par la télévision (c'est super d'être agent immobilier, ça se passe sans doute comme dans telle émission !), par Youtube et Instagram (on va toutes et tous devenir influenceurs, c'est sûr). Et effectivement, j'en ai vu pas mal qui avaient une vision dégradée de l'enseignement : c'est le truc qu'on fait quand on n'a pas trop le choix, en fait.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Lefteris le Mer 9 Oct 2019 - 17:40
@Ascagne a écrit:@Lefteris : La dégradation symbolique est aussi liée à l’affaiblissement du respect envers le savoir et l'autorité du savoir.
J'ai eu une élève, latiniste, très ado rebelle, qui ne faisait pas la différence entre la situation de cours et la situation de la vidéo vulgarisatrice sur Youtube. Aimait-elle la mythologie ? Certes. Mais elle aimait surtout la mythologie racontée par tel Youtubeur, avec des blagues, des "wesh", ou que sais-je, qui pimentaient le propos. Il lui arrivait de contester mon cours, se sentant plus informée sur les gladiateurs (ou que sais-je d'autre) que moi parce qu'elle avait vu ce genre de vidéo (je ne parle donc pas d'un documentaire vraiment renseigné...). Mais la question du rapport au savoir et à l'information est un problème plus global aujourd'hui (cf. le mépris envers le journalisme ou les experts, le complotisme, la manipulation de l'information, etc.).

Concernant le salaire, l'imaginaire d'un certain nombre de mes élèves m'a semblé ahurissant de naïveté et de fantasme de ce côté-là, forgé qu'il est notamment par la télévision (c'est super d'être agent immobilier, ça se passe sans doute comme dans telle émission !), par Youtube et Instagram (on va toutes et tous devenir influenceurs, c'est sûr). Et effectivement, j'en ai vu pas mal qui avaient une vision dégradée de l'enseignement : c'est le truc qu'on fait quand on n'a pas trop le choix, en fait.
Oui mais le respect du savoir est dégradé par son statut d'inutilité quand il ne sert pas à faire de l'argent. C'est l'histoire de la poule et de l'oeuf : qui a commencé ? Imagine, hypothèse absurde, que traduire du grec conduise à de nombreux des métiers gagnant du blé. Immédiatement, ça deviendrait enviable. Mais ça ne rapporte/sert à rien , donc c'est méprisé. Une des premières questions des élèves quand ils découvrent un romancier, c'est " Il a gagné de l'argent? Il était riche ? ".
Quant au mépris envers les experts ou journalistes, ça dépend du contexte : les chiens de garde, professionnels de la gamelle, qu'on retrouve sur toutes les chaînes et radio y contribuent bien, idem pour les journalistes qui servent la soupe au pouvoir, lequel tient dans sa main leurs maîtres , puisque presque toute la presse est désormais aux mains de milliardaires.

Sinon, pour ta rebelle de salle de jeux, tu peux quand même lui dire que le youtubeur s'inspire de cours faits par de vrais connaisseurs, sans doute avec des approximations et arrangement, et que le reste, c'est du cinéma.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Yazilikaya le Mer 9 Oct 2019 - 17:46
@Maximilien_ a écrit:N. Polony parle très bien mais (défaut de journaliste ?) semble avoir du mal à étayer ses propos. Je suis profondément convaincu que la faiblesse des rémunérations des enseignants est un facteur très dommageable à la qualité de l'enseignement, mais cela étant dit, on ne peut pas - comme le fait N. Polony sans en avoir l'air - déconnecter complètement la question des rémunérations de celle du rythme et de la quantité de travail.

N. Polony assène, à deux reprises, que les enseignants allemands sont 'deux fois mieux payés' que les français, ce que je crois faux. il aurait convenu de citer des chiffres !
Mais ce qu'elle ne dit pas, c'est qu'un enseignant du Bade-Wurttemberg (il faut prendre un exemple, les statuts sont légèrements différents d'un Land à l'autre) passe 26 heures devant les élèves - avec les mêmes obligations de préparation et de correction qu'en France.
Ce qu'elle ne dit pas, c'est que l'enseignant du secondaire dans le Bade-Wurttemberg travaille 41 semaines par an et qu'il a donc un peu plus de deux mois de vacances.
Ce qu'elle ne dit pas non plus, c'est qu'il ou elle enseigne deux matières.
Ce qu'elle n'aborde pas, c'est la différence de statut entre l'université en Allemagne et en France (où elle est une deuxième chance par rapport aux grandes écoles).

Il y a donc une différence importante de temps de travail, d'engagement, de compétence.
Je ne peux pas affirmer, naturellement, qu'elle justifie un écart de rémunération aussi important.
Je dis que parler de salaire sans parler de travail, c'est tuer son sujet.
Hélas.

Je t'invite à lire le rapport de l'ocde.
Ainsi un PE après 15 ans gagne 37 700 dollars ppa, un allemand 74 486.
Un PE fait 900 heures par an devant élève, un Allemand en fait 801
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Yazilikaya le Mer 9 Oct 2019 - 17:49
@Pofekko a écrit:J'ai présenté ce matin à mes terminales un document sur les inégalités de niveau de vie en France selon les professions et catégories sociopro (PCS).
L'un des élèves me demande qui sont les professions intellectuelles supérieures et cadres.
Je lui réponds que les professeurs en sont.
La classe se met à bouger et un élève me dit: "Vous êtes sérieux? Les profs aussi? Naaaaaan, vous rigolez là".
Je lui demande de préciser ses arguments:
"Bein, les cours les profs les trouvent sur internet, vous commandez personne, et puis vous avez des horaires tranquilles".
Un autre rajoute: "OK, les profs sont des cadres, mais pas les institutrices quand même?"
Je lui indique que si.
La classe poursuit: "Il est sérieux? C'est n'importe quoi! Les profs une profession intellectuelle supérieure?"
Je leur demande les critères selon eux de classement et quelles professions leur semblent légitimes dans cette catégorie:
"Les médecins, les avocats, les ingénieurs..." parce qu'ils ont fait des études longues, ont des responsabilités et gagnent bien leur vie.
Je leur indique que les profs aussi ont fait des études supérieures, que nous aussi nous les encadrons.
"Non, Mais ça n'a rien à voir. C'est pas normal que les profs y soient professions intellectuelles supérieures".

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 810795018  calimero

D'après l'insee, les PE sont profession intermédiaire
Maximilien_
Maximilien_
Je viens de m'inscrire !

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Maximilien_ le Mer 9 Oct 2019 - 18:03
@Yazilikaya a écrit:
Je t'invite à lire le rapport de l'ocde.
Ainsi un PE après 15 ans gagne 37 700 dollars ppa, un allemand 74 486.
Un PE fait 900 heures par an devant élève, un Allemand en fait 801

Bonjour,
je veux bien le croire, mais je veux voir le rapport. Dans ce genre de réponses, il est indispensable de joindre un ou (mieux) plusieurs liens !
Au fait, ma source sur les temps de travail des enseignants du Bade-Württemberg (que j'ai choisi car il est très beau et voisin de la France) est un syndicat d'enseignants https://www.gew.de/beamte/arbeitszeit-und-unterrichtszeit/

J'attends avec impatience une source fiable et vérifiable sur le 'double salaire' !
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Yazilikaya le Mer 9 Oct 2019 - 18:08
Ici https://read.oecd-ilibrary.org/education/regards-sur-l-education-2019_6bcf6dc9-fr#page443
p. 443
Danska
Danska
Modérateur

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Danska le Mer 9 Oct 2019 - 18:16
Ce rapport est public, @Maximilien_, tu aurais pu le trouver sans difficulté. Par ailleurs, pourrais-tu te présenter dans la section idoine du forum avant d'intervenir sur des topics sensibles ?
kaktus65
kaktus65
Niveau 7

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par kaktus65 le Mer 9 Oct 2019 - 18:20
@Dame Jouanne a écrit:
@Maximilien_ a écrit:N. Polony parle très bien mais (défaut de journaliste ?) semble avoir du mal à étayer ses propos. Je suis profondément convaincu que la faiblesse des rémunérations des enseignants est un facteur très dommageable à la qualité de l'enseignement, mais cela étant dit, on ne peut pas - comme le fait N. Polony sans en avoir l'air - déconnecter complètement la question des rémunérations de celle du rythme et de la quantité de travail.

N. Polony assène, à deux reprises, que les enseignants allemands sont 'deux fois mieux payés' que les français, ce que je crois faux. il aurait convenu de citer des chiffres !
Mais ce qu'elle ne dit pas, c'est qu'un enseignant du Bade-Wurttemberg (il faut prendre un exemple, les statuts sont légèrements différents d'un Land à l'autre) passe 26 heures devant les élèves - avec les mêmes obligations de préparation et de correction qu'en France.
Ce qu'elle ne dit pas, c'est que l'enseignant du secondaire dans le Bade-Wurttemberg travaille 41 semaines par an et qu'il a donc un peu plus de deux mois de vacances.
Ce qu'elle ne dit pas non plus, c'est qu'il ou elle enseigne deux matières.
Ce qu'elle n'aborde pas, c'est la différence de statut entre l'université en Allemagne et en France (où elle est une deuxième chance par rapport aux grandes écoles).

Il y a donc une différence importante de temps de travail, d'engagement, de compétence.
Je ne peux pas affirmer, naturellement, qu'elle justifie un écart de rémunération aussi important.
Je dis que parler de salaire sans parler de travail, c'est tuer son sujet.
Hélas.
Beau post d'entrée en matière... mais il faut se renseigner un peu plus sur le sujet. Par exemple, la physique chimie est considérée en France comme une seule matière mais cela représente deux matières distinctes en Allemagne, donc je suis déjà professeur dans deux matières....cqfd.
Mais tout cela sent le troll des forum...

Une pensée pour les collègues qui se farcissent, en plus de leur matière réformée, SNT et/ou NSI par exemple ?
Rendash
Rendash
Enchanteur

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Rendash le Mer 9 Oct 2019 - 18:26
Ou bien histoire, géographie, et éducation civique Rolling Eyes

Bref, on a affaire soit à un énième troll, soit à un ahuri infichu de trouver un bête article public et bien référencé. Dans les deux cas, aucun intérêt.

_________________
Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
muon
muon
Niveau 5

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par muon le Mer 9 Oct 2019 - 19:22
@Pofekko a écrit:J'ai présenté ce matin à mes terminales un document sur les inégalités de niveau de vie en France selon les professions et catégories sociopro (PCS).
L'un des élèves me demande qui sont les professions intellectuelles supérieures et cadres.
Je lui réponds que les professeurs en sont.
La classe se met à bouger et un élève me dit: "Vous êtes sérieux? Les profs aussi? Naaaaaan, vous rigolez là".
Je lui demande de préciser ses arguments:
"Bein, les cours les profs les trouvent sur internet, vous commandez personne, et puis vous avez des horaires tranquilles".
Un autre rajoute: "OK, les profs sont des cadres, mais pas les institutrices quand même?"
Je lui indique que si.
La classe poursuit: "Il est sérieux? C'est n'importe quoi! Les profs une profession intellectuelle supérieure?"
Je leur demande les critères selon eux de classement et quelles professions leur semblent légitimes dans cette catégorie:
"Les médecins, les avocats, les ingénieurs..." parce qu'ils ont fait des études longues, ont des responsabilités et gagnent bien leur vie.
Je leur indique que les profs aussi ont fait des études supérieures, que nous aussi nous les encadrons.
"Non, Mais ça n'a rien à voir. C'est pas normal que les profs y soient professions intellectuelles supérieures".

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 810795018  calimero
Je crois que c'est révélateur en effet de ce que pensent nombre d'élèves et de parents, avec tout le manque de respect qui en découle.
Le pire c'est que j'ai moi-même intériorisé le discours et que je ne comprends pas ou plus les jeunes qui embrassent la profession, je trouve ça un peu suspect , ou masochiste. Qu'ont ils donc raté dans leurs études (j'exagère un peu) pour en arriver là, parce que le plaisir du métier est devenu à mes yeux très discutable ?
Les dernières arrivées dans mon (petit)  établissement sont des jeunes mères de famille en reconversion du privé qui viennent chercher plus de quiétude pour élever leurs enfants, ou qui trouvent ce boulot en appoint parce que le conjoint a un vrai  job bankable. Ça fait cliché, mais c'est comme ça.
Bien content que mes gosses ne fassent pas profs (s'ils veulent être fonctionnaires, il y a plein d'autres concours), et je n'ai aucun collègue de ma génération -tranche 40-55 ans- qui ait des enfants profs.
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 9

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ajonc35 le Mer 9 Oct 2019 - 19:31
@muon a écrit:
@Pofekko a écrit:J'ai présenté ce matin à mes terminales un document sur les inégalités de niveau de vie en France selon les professions et catégories sociopro (PCS).
L'un des élèves me demande qui sont les professions intellectuelles supérieures et cadres.
Je lui réponds que les professeurs en sont.
La classe se met à bouger et un élève me dit: "Vous êtes sérieux? Les profs aussi? Naaaaaan, vous rigolez là".
Je lui demande de préciser ses arguments:
"Bein, les cours les profs les trouvent sur internet, vous commandez personne, et puis vous avez des horaires tranquilles".
Un autre rajoute: "OK, les profs sont des cadres, mais pas les institutrices quand même?"
Je lui indique que si.
La classe poursuit: "Il est sérieux? C'est n'importe quoi! Les profs une profession intellectuelle supérieure?"
Je leur demande les critères selon eux de classement et quelles professions leur semblent légitimes dans cette catégorie:
"Les médecins, les avocats, les ingénieurs..." parce qu'ils ont fait des études longues, ont des responsabilités et gagnent bien leur vie.
Je leur indique que les profs aussi ont fait des études supérieures, que nous aussi nous les encadrons.
"Non, Mais ça n'a rien à voir. C'est pas normal que les profs y soient professions intellectuelles supérieures".

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 810795018  calimero
Je crois que c'est révélateur en effet de ce que pensent nombre d'élèves et de parents, avec tout le manque de respect qui en découle.
Le pire c'est que j'ai moi-même intériorisé le discours et que je ne comprends pas ou plus les jeunes qui embrassent la profession, je trouve ça un peu suspect , ou masochiste. Qu'ont ils donc raté dans leurs études (j'exagère un peu) pour en arriver là, parce que le plaisir du métier est devenu à mes yeux très discutable ?
Les dernières arrivées dans mon (petit)  établissement sont des jeunes mères de famille en reconversion du privé qui viennent chercher plus de quiétude pour élever leurs enfants, ou qui trouvent ce boulot en appoint parce que le conjoint a un vrai  job bankable. Ça fait cliché, mais c'est comme ça.
Bien content que mes gosses ne fassent pas profs (s'ils veulent être fonctionnaires, il y a plein d'autres concours), et je n'ai aucun collègue de ma génération -tranche 40-55 ans- qui ait des enfants profs.
Professions intellectuelles supérieures = je gagne beaucoup de pognon avec des salaires en vrai kilo-Euros le double ( au moins) de celui d'un enseignant quand ce salarié est en fin de carrière. Aujourd'hui on ne se mesure plus à la longueur de ta bibliothèque mais à ton compte en banque, à la marque de ton smartphone, au nombre de voyages lointains que tu peux faire dans l'année et j'oubliais à ton dressing. Les valeurs ont changé.
M AJONC, pas cadre avec un niveau d'études plus faible que le mien ( juste le niveau d'études, car il avait toutes les qualités pour occuper un poste intéressant, évolutif, avec des formations qui ont permis cette progression) gagne encore mieux que moi, même en retraite ( juste un petit chouia, mais quand même, sauf quand j'ajoute quelques extras.
Kimberlite
Kimberlite
Neoprof expérimenté

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Kimberlite le Mer 9 Oct 2019 - 21:58
@Maximilien_ a écrit:N. Polony parle très bien mais (défaut de journaliste ?) semble avoir du mal à étayer ses propos. Je suis profondément convaincu que la faiblesse des rémunérations des enseignants est un facteur très dommageable à la qualité de l'enseignement, mais cela étant dit, on ne peut pas - comme le fait N. Polony sans en avoir l'air - déconnecter complètement la question des rémunérations de celle du rythme et de la quantité de travail.

N. Polony assène, à deux reprises, que les enseignants allemands sont 'deux fois mieux payés' que les français, ce que je crois faux. il aurait convenu de citer des chiffres !
Mais ce qu'elle ne dit pas, c'est qu'un enseignant du Bade-Wurttemberg (il faut prendre un exemple, les statuts sont légèrements différents d'un Land à l'autre) passe 26 heures devant les élèves - avec les mêmes obligations de préparation et de correction qu'en France.
Ce qu'elle ne dit pas, c'est que l'enseignant du secondaire dans le Bade-Wurttemberg travaille 41 semaines par an et qu'il a donc un peu plus de deux mois de vacances.
Ce qu'elle ne dit pas non plus, c'est qu'il ou elle enseigne deux matières.
Ce qu'elle n'aborde pas, c'est la différence de statut entre l'université en Allemagne et en France (où elle est une deuxième chance par rapport aux grandes écoles).

Il y a donc une différence importante de temps de travail, d'engagement, de compétence.
Je ne peux pas affirmer, naturellement, qu'elle justifie un écart de rémunération aussi important.
Je dis que parler de salaire sans parler de travail, c'est tuer son sujet.
Hélas.
Bon sang, mais stop, là... pourquoi il y a toujours des enseignants pour se tirer ainsi des balles dans le pied, et re-demander de la vaseline, tout en citant un exemple qui, généralement, n'est pas adapté et avec plein d'approximations.
Zut et rezut.
En Allemagne (où j'ai habité), les profs ont des heures qui durent moins qu'en France...
L'enseignement de deux matières: mais zut, encore. Pour les Allemands, géologie et biologie sont deux matières, géographie et histoire sont deux matières, latin et français sont deux matières, physique et chimie sont deux matières... de fait, nous sommes nombreux à être "bivalents" au même titre que les allemands.

Et que vient faire la différence de "statut" de la fac entre Allemagne et France (et puis zut encore, ce n'est pas une différence de statut, mais le fait que les français sont assez cons pour ne pas reconnaître les qualités de l'enseignement universitaire français... alors qu'elles sont reconnues à l'étranger).

Bref, faut arrêter de s'autoflageller, et chercher toujours de "bons prétextes" pour accepter d'être sous-payés.

_________________
Spoiler:
Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ha@_x le Mer 9 Oct 2019 - 22:04
@Kimberlite a écrit: de fait, nous sommes nombreux à être "bivalents" au même titre que les allemands.

Moi je dois être "quadrivalent" : Histoire, Géo, EMC, sécurité routière.... Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 437980826

Je fais aussi accessoirement, comme nombre d'entre nous, le flic, le psychologue, l'assistante sociale et je suis conseiller d'orientation à plein temps (et CPE quand le mien est malade), gratuitement bien sûr.... Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 1665347707

Hormis le fait qu'en Allemagne un "cours" dure 45 minutes. Nous sommes encore une fois confronté à du troll de bas étage, comme dit plus haut.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
VinZT
VinZT
Sage

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par VinZT le Mer 9 Oct 2019 - 22:11
Algèbre, géométrie, analyse, probabilités, arithmétique, python, je suis au minimum hexavalent.
Jean MiMi, pour l'augmentation, c'est quand tu veux.

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ha@_x le Mer 9 Oct 2019 - 22:26
@VinZT a écrit:Algèbre, géométrie, analyse, probabilités, arithmétique, python, je suis au minimum hexavalent.

C'est des vrais matières ça ?? Suspect  , t'es trivalent au mieux (et moi bi- , une heure d'ASSR dans l'année, on va pas déc.....  Very Happy )

Ah non mais les profs de scratch, oups pardon, de python.... Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 3284587592

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Kimberlite
Kimberlite
Neoprof expérimenté

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Kimberlite le Mer 9 Oct 2019 - 22:33
@Maximilien_ a écrit:
@Yazilikaya a écrit:
Je t'invite à lire le rapport de l'ocde.
Ainsi un PE après 15 ans gagne 37 700 dollars ppa, un allemand 74 486.
Un PE fait 900 heures par an devant élève, un Allemand en fait 801

Bonjour,
je veux bien le croire, mais je veux voir le rapport. Dans ce genre de réponses, il est indispensable de joindre un ou (mieux) plusieurs liens !
Au fait, ma source sur les temps de travail des enseignants du Bade-Württemberg (que j'ai choisi car il est très beau et voisin de la France) est un syndicat d'enseignants https://www.gew.de/beamte/arbeitszeit-und-unterrichtszeit/

J'attends avec impatience une source fiable et vérifiable sur le 'double salaire' !
Déjà, c'est marrant, comme par hasard, tu as choisi un des Länder où il y a le plus de semaines de travail. La majorité, c'est 40 et pas 41 (et, en Bavière, là où c'est bien plus joli que dans le BW, y a un joli nombre de jours fériés...)

Après, faut arrêter les manipulations de chiffres truqués. Prenons le document de la Bavière (parce que c'est plus joli, na!):
https://www.km.bayern.de/lehrer/dienst-und-beschaeftigungsverhaeltnis/unterrichtspflichtzeiten.html (cliquer sur le lien)
Je lis:
Untst. = Unterrichtsstunde pro Woche (Dauer: 45 Minuten).
Et on voit bien qu'à l'équivalent du collège et lycée, les profs sont à 24 et 23 heures (heures de 45 minutes).

En plus, avec l'âge, je découvre qu'ils ont une réduction du nombre d'heures! (Altersermäßigung).

Schade für dich, dass einige hier auch Deutsch sprechen...


Merci donc de nous montrer qu'on se fait encore plus entuber qu'il n'y paraît.

Il faudrait absolument que les syndicats se réveillent: en fin de carrière, il nous faut aussi un allègement similaire du nombre d'heures!

_________________
Spoiler:
Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ha@_x le Jeu 10 Oct 2019 - 19:36
@Kimberlite a écrit:Déjà, c'est marrant, comme par hasard, tu as choisi un des Länder où il y a le plus de semaines de travail. La majorité, c'est 40 et pas 41 (et, en Bavière, là où c'est bien plus joli que dans le BW, y a un joli nombre de jours fériés...)

Moi l'alignement sur les boches Very Happy , oups l'Allemagne je suis contre ! !! Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 2615398265

Je veux un salaire de prof' luxembourgeois ! Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 3541156229

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Remi G
Remi G
Niveau 2

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Remi G le Jeu 10 Oct 2019 - 19:47
Mon salaire de septembre : 1481 euros net pour faire la garderie à des gamins dont un nombre croissant ne nous respecte pas (comme leurs parents et comme l'employeur) ou "n'ont pas les codes".
En attendant, j'ai claqué 600 euros ce mois-ci pour me loger à l’hôtel le temps de pouvoir trouver un logement. j'ai même dormi une nuit dans la bagnole. Je perds mon temps à appeler les parents, l'administration m'oblige à mettre des heures de colle "à la carte" en respectant les disponibilités des élèves, j'attends 3 semaines pour avoir un écran d'ordinateur et je me rends compte que mes collègues on perdu tout sens des réalités vu les violences qu'ils doivent subir jour après jour... Sérieux, si j'en avais envie, je pourrais tenir un journal qui rendrait compte au quotidien de l'estime que la société a pour les enseignants!


Dernière édition par Remi G le Jeu 10 Oct 2019 - 20:50, édité 3 fois
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Docteur OX le Jeu 10 Oct 2019 - 20:06
@Remi G a écrit:Mon salaire de septembre : 1481 euros net pour faire la garderie à des gamins dont un nombre croissant ne nous respectent pas (comme leurs parents et comme l'employeur) ou "n'ont pas les codes".
En attendant, j'ai claqué 600 euros ce mois-ci pour me loger à l’hôtel le temps de pouvoir trouver un logement. j'ai même dormi une nuit dans la bagnole. Je perds mon temps à appeler les parents, l'administration m'oblige à mettre des heures de colle "à la carte" en respectant les disponibilités des élèves, j'attends 3 semaines pour avoir un écran d'ordinateur et je me rends compte que mes collègue on perdu tout sens des réalités vu les violences qu'ils doivent subir jour après jour... Sérieux, si j'en avais envie, je pourrais tenir un journal qui rendrait compte de l'estime que la société a pour les enseignants!

Ouch.... Bon courage. cafe
avatar
wilfried12
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par wilfried12 le Jeu 10 Oct 2019 - 20:28
@Ha@_x a écrit:
@VinZT a écrit:Algèbre, géométrie, analyse, probabilités, arithmétique, python, je suis au minimum hexavalent.

C'est des vrais matières ça ?? Suspect  , t'es trivalent au mieux (et moi bi- , une heure d'ASSR dans l'année, on va pas déc.....  Very Happy )

Ah non mais les profs de scratch, oups pardon, de python.... Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 3284587592

Ouais l'analyse c'est un truc pas important du tout, ça compte pas.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par gauvain31 le Jeu 10 Oct 2019 - 20:42
@Remi G a écrit:Mon salaire de septembre : 1481 euros net pour faire la garderie à des gamins dont un nombre croissant ne nous respecte pas (comme leurs parents et comme l'employeur) ou "n'ont pas les codes".
En attendant, j'ai claqué 600 euros ce mois-ci pour me loger à l’hôtel le temps de pouvoir trouver un logement. j'ai même dormi une nuit dans la bagnole. Je perds mon temps à appeler les parents, l'administration m'oblige à mettre des heures de colle "à la carte" en respectant les disponibilités des élèves, j'attends 3 semaines pour avoir un écran d'ordinateur et je me rends compte que mes collègues on perdu tout sens des réalités vu les violences qu'ils doivent subir jour après jour... Sérieux, si j'en avais envie, je pourrais tenir un journal qui rendrait compte de l'estime que la société a pour les enseignants!

Je compatis RémiG . L'année de mon stage, j'ai passé  2 mois à l'hôtel (de septembre à Toussaint) avant de trouver un logement(un studio dans une ferme, c'était dans le Gers). Je touchait l'équivalent de 1100 /1200 euros par mois (heureusement que j'avais droit à un tarif préférentiel pour l'hôtel qui m'a éviter de dormir dans la voiture, mais ta situation aurait pu être la mienne à l'épique)

Triste de voir que les conditions d'entrée dans le métier peuvent être toujours aussi dures Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 2950807625


Dernière édition par gauvain31 le Jeu 10 Oct 2019 - 20:45, édité 1 fois
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ha@_x le Jeu 10 Oct 2019 - 20:44
@wilfried12 a écrit:Ouais l'analyse c'est un truc pas important du tout, ça compte pas.

Oups j'ai vexé un prof de scratch, oups python, oups mathématiques, Very Happy , non mais en fait l'analyse c'est pas propre aux maths en fait, à moins que tu ne sois, l'un de ces rarissimes collègues de maths, qui méprisent souverainement les autres matières (mais je ne pense pas que ce soit le cas ceci dit Wink )

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
avatar
wilfried12
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par wilfried12 le Jeu 10 Oct 2019 - 20:50
Vexé pas du tout, c'est juste que tu as du mal interpréter, VinZT parlait de l'analyse en temps que domaine mathématique.
e-Wanderer
e-Wanderer
Expert spécialisé

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par e-Wanderer le Jeu 10 Oct 2019 - 20:55
@gauvain31 a écrit:
Je compatis RémiG . L'année de mon stage, j'ai passé  2 mois à l'hôtel (de septembre à Toussaint) avant de trouver un logement(un studio dans une ferme, c'était dans le Gers). Je touchait l'équivalent de 1100 /1200 euros par mois (heureusement que j'avais droit à un tarif préférentiel pour l'hôtel qui m'a éviter de dormir dans la voiture, mais ta situation aurait pu être la mienne à l'épique)

Triste de voir que les conditions d'entrée dans le métier peuvent être toujours aussi dures Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 2950807625
– Gauvain 31 ? Il est toujours dedans !
– Et comment pouvez-vous en être certain ?
– Ça fait vingt ans que je surveille le puits, et il est pas remonté…
Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 4164172953

_________________
« Profitons du temps qui nous reste avant la définitive invasion de la grande muflerie du Nouveau Monde » (Huysmans)
Ajonc35
Ajonc35
Niveau 9

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ajonc35 le Jeu 10 Oct 2019 - 20:58
@Kimberlite a écrit:
@Maximilien_ a écrit:N. Polony parle très bien mais (défaut de journaliste ?) semble avoir du mal à étayer ses propos. Je suis profondément convaincu que la faiblesse des rémunérations des enseignants est un facteur très dommageable à la qualité de l'enseignement, mais cela étant dit, on ne peut pas - comme le fait N. Polony sans en avoir l'air - déconnecter complètement la question des rémunérations de celle du rythme et de la quantité de travail.

N. Polony assène, à deux reprises, que les enseignants allemands sont 'deux fois mieux payés' que les français, ce que je crois faux. il aurait convenu de citer des chiffres !
Mais ce qu'elle ne dit pas, c'est qu'un enseignant du Bade-Wurttemberg (il faut prendre un exemple, les statuts sont légèrements différents d'un Land à l'autre) passe 26 heures devant les élèves - avec les mêmes obligations de préparation et de correction qu'en France.
Ce qu'elle ne dit pas, c'est que l'enseignant du secondaire dans le Bade-Wurttemberg travaille 41 semaines par an et qu'il a donc un peu plus de deux mois de vacances.
Ce qu'elle ne dit pas non plus, c'est qu'il ou elle enseigne deux matières.
Ce qu'elle n'aborde pas, c'est la différence de statut entre l'université en Allemagne et en France (où elle est une deuxième chance par rapport aux grandes écoles).

Il y a donc une différence importante de temps de travail, d'engagement, de compétence.
Je ne peux pas affirmer, naturellement, qu'elle justifie un écart de rémunération aussi important.
Je dis que parler de salaire sans parler de travail, c'est tuer son sujet.
Hélas.
Bon sang, mais stop, là... pourquoi il y a toujours des enseignants pour se tirer ainsi des balles dans le pied, et re-demander de la vaseline, tout en citant un exemple qui, généralement, n'est pas adapté et avec plein d'approximations.
Zut et rezut.
En Allemagne (où j'ai habité), les profs ont des heures qui durent moins qu'en France...
L'enseignement de deux matières: mais zut, encore. Pour les Allemands, géologie et biologie sont deux matières, géographie et histoire sont deux matières, latin et français sont deux matières, physique et chimie sont deux matières... de fait, nous sommes nombreux à être "bivalents" au même titre que les allemands.

Et que vient faire la différence de "statut" de la fac entre Allemagne et France (et puis zut encore, ce n'est pas une différence de statut, mais le fait que les français sont assez cons pour ne pas reconnaître les qualités de l'enseignement universitaire français... alors qu'elles sont reconnues à l'étranger).

Bref, faut arrêter de s'autoflageller, et chercher toujours de "bons prétextes" pour accepter d'être sous-payés.
+++++++ Ou le rétablissement de la vérité. Une collègue a son fils qui enseigne en Allemagne. Il gagne un peu mois qu'elle, qui est en fin de carrière, il a 26 séquence de 45 minutes, il y a beaucoup de travaux de groupe où il laisse les élèves travailler et en fin de séquence, ce sont les élèves qui prennent la parole, il est là pour rectifier, apporter des compléments. Il a des élèves très autonomes. Par contre si je sais qu'il enseigne en "lycée", je ne sais pas si c'est un bon lycée avec un bon public.
Il fait donc plus d'heures mais n'a pas plus de travail. A ce que j'ai compris, ses conditions de travail sont bonnes bien meilleures que celles des enseignants lambdas en France, vous savez ceux qui courent pour trouver du matériel, ceux qui passent du temps à les réparer, ceux qui cherchent une salle et autres joyeusetés ( ce sont mes conditions de travail), ceux qui doivent écouter les remarques sympathiques des parents,etc.....
Ha@_x
Ha@_x
Niveau 10

Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony) - Page 3 Empty Re: Quelle estime avons-nous pour nos enseignants ? (N.Polony)

par Ha@_x le Jeu 10 Oct 2019 - 20:59
@wilfried12 a écrit:Vexé pas du tout, c'est juste que tu as du mal interpréter, VinZT parlait de l'analyse en temps que domaine mathématique.

Je me doute bien qu'il y a de l'analyse en maths (même si perso' j'ai pas poussé la chanson très loin lors de ma lointaine scolarité).
Ma réponse à VinZT était plus humoristique qu'autre chose.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum