Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
kyu
kyu
Niveau 2

interview du nouveau président de l’APMEP Empty interview du nouveau président de l’APMEP

par kyu le Ven 4 Oct - 16:39
Sébastien Planchenault a écrit:
En ce qui concerne la place des mathématiques dans le tronc commun, la réponse de la direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) reste les mathématiques-scientifiques. Cette matière doit être prise en charge par des enseignants de sciences et de maths. Nous avons toujours un bras de fer par rapport à ce que l’on veut défendre, à savoir la mise en place d’une spécialité mathématiques dans le tronc commun. En d’autres termes, faire des mathématiques utile pour la vie quotidienne, tournées vers le monde et sans retourner dans le travers du programme des ex-filières ES et S.

La suite: https://www.vousnousils.fr/2019/10/01/la-place-des-mathematiques-dans-la-reforme-du-lycee-ou-en-est-t-on-624351 .

Du 100% APMEP... il en remet une couche sur la calculatrice avec mode examen alors que la calculatrice collège serait parfaitement suffisante comme le propose la DGESCO .
Anaxagore
Anaxagore
Empereur

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Anaxagore le Ven 4 Oct - 18:01
Je vais être mesuré. Vousnousils est un site idéologique. Je ne lis plus l'Apmep depuis 1823 environ.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
BR
BR
Niveau 7

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par BR le Ven 4 Oct - 21:23
Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement...

Ainsi, quel sens donner à la citation ci dessous ?
L’entretien avec la DGESCO s’est soldé par un problème majeur, le temps. Nous avons eu peu de retours et un temps très contraint pour pouvoir faire des remontées au ministère.
L'entretien a-t-il été écourté ? L'APMEP a-t-elle manqué de temps pour préparer l'entretien ?

De même :
Nous avons toujours un bras de fer par rapport à ce que l’on veut défendre, à savoir la mise en place d’une spécialité mathématiques dans le tronc commun. En d’autres termes, faire des mathématiques utile pour la vie quotidienne, tournées vers le monde et sans retourner dans le travers du programme des ex-filières ES et S.
Quelle idée grotesque de parler de Spécialité pour un enseignement du tronc commun. Quand à évoquer le travers du programme des filière ES et S (qui n'ont pas encore disparu, merci pour les élèves de Terminale de cette année) : à quoi fait-il référence ? On peut faire de nombreuses critiques aux programmes existants, mais, compte tenu du contexte du discours, difficile de comprendre à quoi il est fait référence.

A propos du programme de Maths Expertes :
Dans le programme de maths expertes, il y a par ailleurs une grande liberté pédagogique au niveau des enseignants, ce sont des propositions par rapport à un thème et les enseignants peuvent faire des choses poussées.
Peut-être y a-t-il confusion avec le programme de Maths complémentaires, qui est un fouillis incompréhensible basé sur une liste de thèmes improbables (ainsi : «Répartition des richesses, inégalités») et qui sera certainement traité de façon fort inégale suivant les enseignants et les élèves concernés (en l'absence d'évaluation par un examen final national, on pourra faire ce que l'on veut...). Le programme de Maths expertes me semble correctement cadrés et traitable de façon raisonnable à raison de 3 heures par semaines.

On lit par exemple dans le programme de Maths Complémentaire des proposition de problèmes comme : Quadrature de l’hyperbole par une ou deux méthodes (Brouncker, Grégoire de Saint-Vincent), qui laisse un peu songeur quand on pense qu'il n'y a que trois heures de cours par semaine pour cette option et que ce ne seront sans doute pas les élèves les plus brillants qui suivront l'option.

On sent bien que les rédacteurs des programmes se sont fait plaisir en proposant n'importe quoi dans cette option. C'est une façon délibérée de faire comprendre aux professeurs d'option qu'ils sont libres de faire ce qu'ils veulent (et c'est un peu triste, à mon avis).
BR
BR
Niveau 7

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par BR le Ven 4 Oct - 21:33
Je finis de lire l'interview :
Par exemple, dans un lycée où il y a 10 classes de 1ère , quelques élèves vont suivre une spé-maths dans chaque classe. On se retrouve donc avec des groupes spé de 25-30 élèves, et vu le nombre des différentes spécialités choisies, cela devient très difficile à gérer pour le professeur principal. Inversement, un élève se retrouve avec une équipe pédagogique composée de beaucoup d’enseignants. Et dans tout ça, on ne sait pas du tout comme va se passer le conseil de classe…
Lisez le texte à haute voix. Que signifie-t-il ? Le président de l'APMEP se rend-il compte que ses propos sont incompréhensibles ?

L'avant-dernière phrase est surréaliste :
Inversement, un élève se retrouve avec une équipe pédagogique composée de beaucoup d’enseignants.
Les élèves ne connaissent des professeurs de la classe que ceux qu'ils voient de façon effective, c'est à dire les trois professeurs de ses groupes de spécialités et les professeurs des cours de tronc commun. L'équipe pédagogique qui suit un élève spécifique compte donc essentiellement autant de professeurs après qu'avant la réforme.
ZeSandman
ZeSandman
Habitué du forum

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par ZeSandman le Ven 4 Oct - 22:01
Même s'il est toujours bon de rappeler les inégalités territoriales inhérentes à la réforme du lycée comme le fait Planchenault, ce n'est pas ce nouveau président qui va me convaincre d'écouter avec autre chose qu'une oreille distraite les péroraisons de l'APMEP.
Les maths doivent être utiles blablabla, il faut rapprocher les maths des sciences blablabla, les maths doivent être un outil blablabla. Il manque juste le mot "ludique" pour compléter le bingo du n'importe quoi.

Non pas que je préconise l'hermétisme avec les sciences, ça serait stupide, mais quand on sait ce que cet esprit réducteur, le côté "il faut donner du sens",  le menuisier de Pisa de Delors, a causé comme dommages à l'enseignement des maths, j'ai encore du mal à imaginer l'APMEP comme d'une quelconque utilité justement, comme un acteur majeur de l'amélioration de la situation.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
Simeon
Simeon
Niveau 8

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Simeon le Ven 4 Oct - 23:17
L'interview n'est pas terrible, le journal aurait du aider à avoir quelque chose de plus clair.

Sinon, c'est dommage que l'apmep ne propose rien de mieux sur les maths en 1ère.
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par InternetNeverForgets le Sam 5 Oct - 0:10
Le discours n'est pas satisfaisant mais ne soyez pas trop dur avec lui. Il ne peut dire ce qu'il souhaite ou veut vraiment, et subit des pressions extérieures beaucoup plus importantes que ce vous pouvez imaginer. L'APMEP dispose de quelques libertés, ou miettes, que l'on lui laisse "généreusement". Sinon elle n'existe encore que grâce à sont statut d'outil utile ( pour qui ? Smile )
Anaxagore
Anaxagore
Empereur

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Anaxagore le Sam 5 Oct - 7:59
À chaque fois que j'ai pu dire ce que j'avais à dire, c'est-à-dire ce qui me semblait vrai et souhaitable, je l'ai fait et sans concession. La premiere pression qu'on se met est dans la tête par conformisme, la deuxième vient de la peur.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par InternetNeverForgets le Sam 5 Oct - 10:08
Tu as présidé durant quelle période si ce n'est indiscret ?
Simeon
Simeon
Niveau 8

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Simeon le Sam 5 Oct - 10:11
@InternetNeverForgets a écrit:Le discours n'est pas satisfaisant mais ne soyez pas trop dur avec lui. Il ne peut dire ce qu'il souhaite ou veut vraiment, et subit des pressions extérieures beaucoup plus importantes que ce vous pouvez imaginer. L'APMEP dispose de quelques libertés, ou miettes, que l'on lui laisse "généreusement". Sinon elle n'existe encore que grâce à sont statut d'outil utile ( pour qui ? Smile )

Des pressions venant d'où ? Parce que l'apmep ne s'est pas cachée sur la réforme du lycée jusqu'à présent.
Anaxagore
Anaxagore
Empereur

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Anaxagore le Sam 5 Oct - 11:23
@InternetNeverForgets a écrit:Tu as présidé durant quelle période si ce n'est indiscret ?

J'ai déjà représenté une association en diverses occasions.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
InternetNeverForgets
InternetNeverForgets
Niveau 1

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par InternetNeverForgets le Sam 5 Oct - 12:55
J'en déduis que tu ne parles pas forcement de l'APMEP donc. Mais si c'était le cas, je pourrais comprendre ta réponse si c'était il y a un moment ( avant 2005 par exemple) ou si tout simplement ce que tu avais à dire ou proposer ne dérangeait pas outre mesure. Car, et j'en profite pour te répondre Siméon, ne pas se cacher sur la réforme du lycée et "cracher" ( gentiment) dessus est loin d'être inacceptable, au contraire. Il faut des contestations " de surface" afin de paraître crédible.
Il y a une différence entre adresser publiquement une lettre au ministère et proposer des actions concrètes afin de dérouter une réforme qui ne plaît pas.

Pour ta question, je dirai simplement que pour quelques centaines jusqu’à plusieurs milliers d'euros ( selon le service demandé), il est possible de trouver des " sociétés" privées qui feront le job demandé. Cela peut aller du simple vol de courrier, violation de domicile, appels anonymes ( non traçables), accès aux boites mails, à plus grave. Certains ont déjà connu ça .
Moonchild
Moonchild
Esprit éclairé

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Moonchild le Sam 5 Oct - 14:18
@InternetNeverForgets a écrit:J'en déduis que tu ne parles pas forcement de l'APMEP donc. Mais si c'était le cas, je pourrais comprendre ta réponse si c'était il y a un moment ( avant 2005 par exemple) ou si tout simplement ce que tu avais à dire ou proposer ne dérangeait pas outre mesure. Car, et j'en profite pour te répondre Siméon, ne pas se cacher sur la réforme du lycée et "cracher" ( gentiment) dessus est loin d'être inacceptable, au contraire. Il faut des contestations " de surface" afin de paraître crédible.
Il y a une différence entre adresser publiquement une lettre au ministère et proposer des actions concrètes afin de dérouter une réforme qui ne plaît pas.

Pour ta question, je dirai simplement que pour quelques centaines jusqu’à plusieurs milliers d'euros ( selon le service demandé), il est possible de trouver des " sociétés" privées qui feront le job demandé. Cela peut aller du simple vol de courrier, violation de domicile, appels anonymes ( non traçables), accès aux boites mails, à plus grave. Certains ont déjà connu ça .

Mes neurones auraient-ils complètement grillé ou ces propos sont-ils franchement nébuleux ?

Simeon
Simeon
Niveau 8

interview du nouveau président de l’APMEP Empty Re: interview du nouveau président de l’APMEP

par Simeon le Sam 5 Oct - 23:04
@InternetNeverForgets a écrit:J'en déduis que tu ne parles pas forcement de l'APMEP donc. Mais si c'était le cas, je pourrais comprendre ta réponse si c'était il y a un moment ( avant 2005 par exemple) ou si tout simplement ce que tu avais à dire ou proposer ne dérangeait pas outre mesure. Car, et j'en profite pour te répondre Siméon, ne pas se cacher sur la réforme du lycée et "cracher" ( gentiment) dessus est loin d'être inacceptable, au contraire. Il faut des contestations " de surface" afin de paraître crédible.
Il y a une différence entre adresser publiquement une lettre au ministère et proposer des actions concrètes afin de dérouter une réforme qui ne plaît pas.

Pour ta question, je dirai simplement que pour quelques centaines jusqu’à plusieurs milliers d'euros ( selon le service demandé), il est possible de trouver des " sociétés" privées qui feront le job demandé. Cela peut aller du simple vol de courrier, violation de domicile, appels anonymes ( non traçables), accès aux boites mails, à plus grave. Certains ont déjà connu ça .

La précédente présidente de l'APMEP ne s'est pas caché pour cracher sur cette réforme. Elle semble en bonne santé.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum