Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
William Foster
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par William Foster le Ven 8 Nov 2019 - 11:29
@Balthazaard a écrit:En tous cas médiatiquement, nous ne pouvons pas dire que nous occupons la scène. Faire grève est sans doute du ressort des membres et on peut difficilement contester que si personne ne bouge, un syndicat est paralysé. Mais si on ressent une certaine tiédeur en haut, cela s'annonce mal. Par tiédeur, je veux dire que quand on parle grève du 5, on pense tout de suite à sncf et ratp. je ne vois pas grand chose dans les journaux nous concernant.

Nous arrivons (encore une fois) face à un rapport de forces dans lequel seul compte le pouvoir de nuisance. Et le corps enseignant n'a aucun pouvoir de nuisance.
A la SNCF, 500 gars dans un service peuvent paralyser la moitié du pays.
Nous on est des centaines de milliers et personne n'osera bloquer un rond-point. On n'est pas dans le même monde.
Je te trouve très gentil quand tu parles de "tiédeur".

M'en vais relire La Boétie, tiens. En écoutant les derniers vers de l'Hexagone de Renaud.
Pis je vais rentrer du bois aussi.
Proverbe indien a écrit:Quand homme blanc rentrer du bois, hiver s'annoncer très rude.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Balthazaard le Ven 8 Nov 2019 - 11:43
Moi ce que je vois, c'est une ferveur qui ne se dément pas pour les voyages, comités, actions pédagogiques plus ou moins tape à l'oeil....non seulement nous ne nuisons à personne mais en plus nous faisons de zéle...alors de quoi se plaint-on?
William Foster
William Foster
Érudit

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par William Foster le Ven 8 Nov 2019 - 11:54
@Balthazaard a écrit:Moi ce que je vois, c'est une ferveur qui ne se dément pas pour les voyages, comités, actions pédagogiques plus ou moins tape à l'oeil....non seulement nous ne nuisons à personne mais en plus nous faisons de zéle...alors de quoi se plaint-on?

Je suis d'accord que ça n'arrange rien. Mais quand bien même ce ne serait pas... Si notre seul pouvoir de nuisance consiste à ne pas faire d'extra, on reste ridicule Neutral

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Balthazaard le Ven 8 Nov 2019 - 11:58
C'est certain, mais il faut voir aussi les réactions face au mouvement des gilets jaunes...du genre nous ne sommes pas de ces gens là!!!...en effet et ça se paie.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Ven 8 Nov 2019 - 16:22
Résignés, vous avez dit résignés...
Un an après le début du mouvement des gilets jaunes, Marianne a mesuré, en partenariat avec l’Ifop, la colère des Français. Une photographie éclairante, prise au moment où le rideau se referme sur la première moitié du quinquennat d’Emmanuel Macron. Près de 4 personnes interrogées sur 10 se disent toujours « révoltées » par la situation économique et sociale, alors que le gouvernement espérait avoir tourné la page grâce aux 17 milliards d'euros de mesures déversés depuis décembre dernier.
La suite ici :
https://www.marianne.net/politique/sondage-exclusif-ifop-marianne-un-apres-les-gilets-jaunes-les-francais
Cassius
Cassius
Niveau 7

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Cassius le Ven 8 Nov 2019 - 16:30
S'il y a révolution, vu le passé beaucoup d'innocents y passeront. Me battre, j'en ai envie. Je pense déjà à changer de pays, dès que possible. C'est dire si j'ai du mal à croire en un mouvement. Et dieu sait que je comprends à quel point c'est difficile d'être un immigrant.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Balthazaard le Ven 8 Nov 2019 - 17:28
Ailleurs c'est encore pire...justement nous sommes en train de rattraper notre retard sur les autres grâce à Macron!!!
Cassius
Cassius
Niveau 7

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Cassius le Ven 8 Nov 2019 - 18:34
juste des résistants!
Monsieur_Tesla
Monsieur_Tesla
Niveau 7

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Monsieur_Tesla le Ven 8 Nov 2019 - 19:38
Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Img_5010

_________________
Ce que j'entends je l'oublie.
Ce que le lis je le retiens.
Ce que je fais, je le comprends !

Tchuang Tseu
amalricu
amalricu
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par amalricu le Ven 8 Nov 2019 - 19:49
Entendu encore une fois Raymond Soubie, expert des affaires sociales, énoncer sur LCI que "les enseignants sont les grands perdants de la réforme des retraites."

Proche de Balladur, Fillon et Raffarin, c'est un technicien reconnu dans le domaine.

On vous aura prévenu.

LadKlima
LadKlima
Niveau 7

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par LadKlima le Ven 8 Nov 2019 - 20:03
@Monsieur_Tesla a écrit:Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Img_5010
Ridicule.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Ven 8 Nov 2019 - 23:16
Il va finir par l'abandonner, sa désespérante réforme.
Mais pas son pouvoir de nuisance sur les plus faibles.
La revanche risque d'être terrible.
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par XIII le Sam 9 Nov 2019 - 10:06
@Celadon a écrit:Il va finir par l'abandonner, sa désespérante réforme.
Mais pas son pouvoir de nuisance sur les plus faibles.
La revanche risque d'être terrible.

Tu plaisantes? Un an après les GJ et son apparition pathétique à la TV, Macron n'abandonnera que s'il est confronté à une grosse pression. Depuis, dans ce contexte explosif, il a fait passer ses pseudos réformes sur l'assurance chômage, sur la fonction publique et donc maintenant sur les retraites. C'est pas mal. Il sait que les cheminots sont une épine dans le pied à 15 jours des vacances de Nöel. Donc il va les chouchouter avec l'aide de la CFDT et puis voilà...Et nous, au vu de notre capacité de mobilisation proche du néant nous n'aurons que nos yeux pour pleurer.
Cet homme est en mission. Celle confiée par les lobbys bancaires et industriels. Il ne reculera que s'il a peur.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Sam 9 Nov 2019 - 10:12
Oui, c'est sûr. Quand on sait à quels ravages va conduire sa "réforme" de l'assurance chômage... mais justement, plus il accumule de décisions épouvantables pour les citoyens, plus il fait monter la pression et plus il peut s'attendre à avoir peur des conséquences d'icelles, non ?
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par XIII le Sam 9 Nov 2019 - 10:18
@Celadon a écrit:Oui, c'est sûr. Quand on sait à quels ravages va conduire sa "réforme" de l'assurance chômage... mais justement, plus il accumule de décisions épouvantables pour les citoyens, plus il fait monter la pression et plus il peut s'attendre à avoir peur des conséquences d'icelles, non ?

Dans ce contexte, il essaie de nous faire croire que le problème c'est les musulmans. Dans les années 30 ils avaient pareil avec d'autres...Quant à l'étincelle elle peut venir à tout instant, de n'importe où, d'un rien...Je suis presque sûr que cet homme serait prêt à faire tirer à balles réelles sur les manifestants. Pendant la "Commune" ils ne se sont pas privés...
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Sam 9 Nov 2019 - 10:20
Je crois hélas aussi qu'on en est là.
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par XIII le Sam 9 Nov 2019 - 10:25
@Celadon a écrit:Je crois hélas aussi qu'on en est là.

Effectivement les tirs tendus de LBD dans le visage des manifestants de manière volontaire et calculé a eu un effet immédiat sur le nombre de manifestants.
Waterlily
Waterlily
Niveau 6

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Waterlily le Dim 10 Nov 2019 - 20:16
Est ce qu’on pourrait échanger un JMB contre une Agnès Buzyn? Visiblement (d’après les journalistes en tout cas) elle s’est « battue » pour obtenir des moyens pour l’hôpital: un grand plan semble être en préparation. Et nous? Que fait JMB?
Dame Tartine
Dame Tartine
Habitué du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Dame Tartine le Dim 10 Nov 2019 - 20:18
@Waterlily a écrit:Est ce qu’on pourrait échanger un JMB contre une Agnès Buzyn? Visiblement (d’après les journalistes en tout cas) elle s’est « battue » pour obtenir des moyens pour l’hôpital: un grand plan semble être en préparation. Et nous? Que fait JMB?
C'est une blague ? Cette femme ne vaut pas mieux que lui. Tu crois encore ce que dit la Pravda gouvernementale ? Désolée, mais je suis atterrée là.

Pour ta gouverne, un article parmi d'autres : https://www.marianne.net/politique/greve-arrets-maladie-urgences-hopital-lariboisiere-agnes-buzyn

_________________
Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 964035751 J'peux pas, j'ai piscine ! Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 964035751
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Dim 10 Nov 2019 - 20:27
Surtout ne pas revoir le point d'indice. Ils sont en train de chercher comment déminer. Les soignants réclament 300 E nets d'augmentation pour toutes les professions de santé.
Que demandent les enseignants, au juste, la tête sur le billot ?
Waterlily
Waterlily
Niveau 6

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Waterlily le Dim 10 Nov 2019 - 20:48
@Dame Tartine a écrit:
@Waterlily a écrit:Est ce qu’on pourrait échanger un JMB contre une Agnès Buzyn? Visiblement (d’après les journalistes en tout cas) elle s’est « battue » pour obtenir des moyens pour l’hôpital: un grand plan semble être en préparation. Et nous? Que fait JMB?
C'est une blague ? Cette femme ne vaut pas mieux que lui. Tu crois encore ce que dit la Pravda gouvernementale ? Désolée, mais je suis atterrée là.

Pour ta gouverne, un article parmi d'autres : https://www.marianne.net/politique/greve-arrets-maladie-urgences-hopital-lariboisiere-agnes-buzyn

Je ne prétends pas maîtriser les détails et oui je suis souvent très naïve, (désolée que cela t’atterre), n’empêche qu’il est question de quelques milliards d’euros, on attend toujours des miettes du nôtre (il ne devait pas y avoir une réunion récemment? Sans résultats...). (Après je suis bien consciente qu’ une annonce reste une annonce.)
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par XIII le Lun 11 Nov 2019 - 9:27
@Waterlily a écrit:
@Dame Tartine a écrit:
@Waterlily a écrit:Est ce qu’on pourrait échanger un JMB contre une Agnès Buzyn? Visiblement (d’après les journalistes en tout cas) elle s’est « battue » pour obtenir des moyens pour l’hôpital: un grand plan semble être en préparation. Et nous? Que fait JMB?
C'est une blague ? Cette femme ne vaut pas mieux que lui. Tu crois encore ce que dit la Pravda gouvernementale ? Désolée, mais je suis atterrée là.

Pour ta gouverne, un article parmi d'autres : https://www.marianne.net/politique/greve-arrets-maladie-urgences-hopital-lariboisiere-agnes-buzyn

Je ne prétends pas maîtriser les détails et oui je suis souvent très naïve, (désolée que cela t’atterre), n’empêche qu’il est question de quelques milliards d’euros, on attend toujours des miettes du nôtre (il ne devait pas y avoir une réunion récemment? Sans résultats...). (Après je suis bien consciente qu’ une annonce reste une annonce.)

Tu as vu cette info sur BFM? La spécialité de la Buze c'est de prendre dans un service pour donner à un autre service. Du flux tendu...Les urgences sont en grève depuis plus de 6 mois et rien à l'horizon sinon le 5 décembre...

Les pompiers idem...Les cheminots idem... Les finances publiques idem...et nous?
superpedro
superpedro
Niveau 7

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par superpedro le Mar 12 Nov 2019 - 18:20
Perso, je serai gréviste. J'ai l'impression que le gouvernement attend l'ampleur de la mobilisation du 05/12 pour aménager ou freiner ses engagements. Je ne me fais pas à l'idée d'une retraite amputée de 800 euros/mois, d'une maison de retraite qui aura des allures de mouroir du pauvre, entre autres. Je sais que beaucoup ont déjà été échaudés par des engagements précédents sans lendemain mais là, ça commence à faire beaucoup: le risque, c'est la prolétarisation définitive.

_________________

  • "Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." Merci Van Damme.
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Celadon le Mar 12 Nov 2019 - 18:45
@superpedro a écrit:Perso, je serai gréviste. J'ai l'impression que le gouvernement attend l'ampleur de la mobilisation du 05/12 pour aménager ou freiner ses engagements. Je ne me fais pas à l'idée d'une retraite amputée de 800 euros/mois, d'une maison de retraite qui aura des allures de mouroir du pauvre, entre autres. Je sais que beaucoup ont déjà été échaudés par des engagements précédents sans lendemain mais là, ça commence à faire beaucoup: le risque, c'est la prolétarisation définitive.
Sans aucun doute. C'est pourquoi la semaine qui suivra le 5 est fondamentale. Et se préparer à faire la grève pendant toute la semaine devient incontournable. Il n'y aurait rien de pire que de retourner à la maison le soir du 5 avec une gifle sur chaque joue.
Je vais peut-être dire une bêtise, mais il me semble que l'on connaît de longue date les intentions de ce gvt nous concernant spécifiquement et plus généralement. Il aurait donc été souhaitable de lancer un mouvement de grève dure avant le mois de décembre, mois où les gens ont déjà la tête dans les fêtes de fin d'année, les cadeaux et autres dépenses quasi incontournables, totalement dissuasives de perdre de l'argent dans les grèves... le timing n'est pas bon, mais bon.
Mathador
Mathador
Esprit éclairé

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par Mathador le Mar 12 Nov 2019 - 20:11
@Celadon a écrit:Il aurait donc été souhaitable de lancer un mouvement de grève dure avant le mois de décembre, mois où les gens ont déjà la tête dans les fêtes de fin d'année, les cadeaux et autres dépenses quasi incontournables, totalement dissuasives de perdre de l'argent dans les grèves... le timing n'est pas bon, mais bon.
Cela suppose que le rectorat arriverait à retirer le 1/30e du 5 décembre sur la paye de décembre, qui est effectuée autour du 18 décembre.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants - Page 7 Empty Re: Salaires, retraite : le jour où Macron a enterré les espoirs enseignants

par ProvençalLeGaulois le Mar 12 Nov 2019 - 20:21
@Mathador a écrit:
@Celadon a écrit:Il aurait donc été souhaitable de lancer un mouvement de grève dure avant le mois de décembre, mois où les gens ont déjà la tête dans les fêtes de fin d'année, les cadeaux et autres dépenses quasi incontournables, totalement dissuasives de perdre de l'argent dans les grèves... le timing n'est pas bon, mais bon.
Cela suppose que le rectorat arriverait à retirer le 1/30e du 5 décembre sur la paye de décembre, qui est effectuée autour du 18 décembre.

Les payes sont calculées le mois précédent.
Le retrait des grèves de décembre ne se fera que sur la paie de janvier (qui arrive "tard" par rapport à la paie de décembre qui arrive toujours très tôt).

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum