Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Césarion
Niveau 5

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Césarion le Mer 13 Nov 2019 - 8:04
A lire dans Le Parisien de se mercredi (article sur le site web du journal).

Extrait : "Les inégalités scolaires ne sont pas uniquement liées à l'école. La raison de fond de l'échec scolaire, c'est l'existence de classes sociales et d'une répartition inégale des richesses, économiques ou culturelles. Tout vient de là." (B. Lahire ENS Lyon).

La suite :

http://www.leparisien.fr/societe/inegalites-scolaires-l-ecole-toute-seule-ne-peut-pas-tout-12-11-2019-8191806.php

Je crois me rappeler qu'un certain Lionel Jospin avait dit en son temps que l'Etat ne pouvait pas tout, suscitant un tollé.

Nihil novi sub sole...
Satellite
Satellite
Niveau 5

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Satellite le Mer 13 Nov 2019 - 8:47
Et l'édifiant "Enfances de classe" du même B. Lahire l'illustre parfaitement.

_________________
Notre âme est transitive. Il lui faut un objet, qui l'affecte, comme son complément direct, aussitôt. [Francis Ponge]
Euphémia
Euphémia
Niveau 6

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Euphémia le Mer 13 Nov 2019 - 10:18
Bernard Lahire a écrit:Chez les plus précaires, même la sortie au cinéma n'est pas possible.
Il faut croire que je fais partie des plus précaire car pour moi non plus elle n'est pas possible la sortie au cinéma.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par XIII le Mer 13 Nov 2019 - 10:25
@Euphémia a écrit:
Bernard Lahire a écrit:Chez les plus précaires, même la sortie au cinéma n'est pas possible.
Il faut croire que je fais partie des plus précaire car pour moi non plus elle n'est pas possible la sortie au cinéma.

La paupérisation dramatique de notre profession n'est pas une légende. Je ne sais pas comment fait un un professeur célibataire pour vivre survivre à Paris...
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 5

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Lokomazout le Mer 13 Nov 2019 - 11:05
Et pas seulement à Paris...
En zone rurale, quand il faut mettre du carburant dans l'auto pour aller bosser, et parfois loin...
Lefteris
Lefteris
Empereur

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Lefteris le Mer 13 Nov 2019 - 11:12
On redécouvre que la carte scolaire est le reflet du prix du m².

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
avatar
pseudo-intello
Érudit

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par pseudo-intello le Mer 13 Nov 2019 - 11:36
Je pense que je devrais leur écrire pour leur apprendre que cet hiver, il va faire plus froid que cet été. Ces gens-là ont tant à apprendre.
avatar
angelxxx
Habitué du forum

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par angelxxx le Mer 13 Nov 2019 - 14:00
Ces gens là ayant cassé le thermomètre il y a longtemps, tu risques de les étonner Smile

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Blan6ine
Blan6ine
Expert

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty [Le Parisien]Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Blan6ine le Jeu 14 Nov 2019 - 7:06
Bernard Lahire, professeur de sociologie à l'ENS de Lyon et membre de l'Institut universitaire de France, a mené une enquête sur les inégalités à hauteur d'enfant et leurs impacts sur leur scolarité.

Article ici
Verdurette
Verdurette
Modérateur

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Verdurette le Jeu 14 Nov 2019 - 7:22
Sujets fusionnés.
Verdurette
Verdurette
Modérateur

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Verdurette le Jeu 14 Nov 2019 - 7:25
Le sujet me passionne, mais ce sont surtout des solutions que je recherche ...
On ne peut pas dire que cette découverte soit révolutionnaire.
Zagara
Zagara
Guide spirituel

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Zagara le Jeu 14 Nov 2019 - 7:29
Pourquoi est-ce qu'un travail sociologique devrait renverser la perception intuitive pour avoir de la valeur ? (puisque répéter uniquement "wesh on savait déjà" c'est bien une critique sur la valeur ou l'intérêt de l'étude) Beaucoup de travaux sociologiques ont justement pour valeur d'asseoir et vérifier scientifiquement ce que les acteurs du terrain ressentaient, mais d'apporter à cela une méthode, un corpus de sources, etc. C'est plus rare que la sociologie renverse le sens commun qu'elle ne le confirme, mais je vois pas en quoi ça peut constituer une critique de ce travail.

Par ailleurs, un sociologue n'a pas pour fonction d'apporter des solutions (ce n'est pas un homme politique) ; il ne fait que comprendre, théoriser et représenter la sphère sociale du présent. C'est le clone mimétique de l'historien mais placé au présent, et va-t-on dire à l'historien de juger, corriger ou de vouloir amender son sujet d'étude ? La confusion vient du fait que le sociologue travaille sur du vivant alors qu'on travaille sur du mort, mais c'est grosso modo la même démarche ; une démarche d'observation et non de correction.
Elyas
Elyas
Empereur

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Elyas le Jeu 14 Nov 2019 - 7:34
Les solutions sont simples :
- former explicitement les élèves au code ouvert (en gros, former les élèves aux pratiques langagières réflexives questionnant le monde, voir le livre de Basil Bernstein) et arrêter le curriculum invisible.
- nourrir culturellement massivement les élèves (relire Boimare).
- apprendre les habitudes de travail intellectuel dans la classe.
- ne pas externaliser le travail complexe et formateur à la maison.

Le souci est que cela demande des moyens et d'arrêter de vouloir que les élèves passent le moins de temps possible à l'école. Or, tant budgétairement qu'idéologiquement, nos élites et une partie de la population refusent cela.


Dernière édition par Elyas le Jeu 14 Nov 2019 - 8:04, édité 1 fois
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Fidèle du forum

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Pointàlaligne le Jeu 14 Nov 2019 - 7:48
En tout cas, ça change agréablement d'entendre un discours autorisé sur les inégalités qui ne mette pas en accusation les enseignants.
Euphémia
Euphémia
Niveau 6

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Euphémia le Jeu 14 Nov 2019 - 9:14
@Pointàlaligne a écrit:En tout cas, ça change agréablement d'entendre un discours autorisé sur les inégalités qui ne mette pas en accusation les enseignants.
Sauf que c'est bien parce que l'École, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a baissé ses exigences, renoncé à son rôle d'instruction, plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle a privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Mimicracra
Mimicracra
Fidèle du forum

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Mimicracra le Jeu 14 Nov 2019 - 9:45
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a baissé ses exigences, renoncé à son rôle d'instruction, plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle a privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.

+ 1 veneration
Ponocrates
Ponocrates
Fidèle du forum

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Ponocrates le Jeu 14 Nov 2019 - 13:27
Je me permets de modifier
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École les partis politiques successivement au pouvoir et manipulés par les idéologues fous planqués dans des recoins du Ministère de l'éducation et ailleurs, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a ont exigé auprès des enseignants, via certains chefs d'établissement et inspecteurs complices sous les viva de parents peu informés de  baisséer ses leurs exigences, de renoncéer à sonleur rôle d'instruction, (ont) plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle ils aont privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.
[/quote]
Parce qu'à un moment, cela va bien de diluer les responsabilités. Des collègues qui se battent sur le terrain pour ne pas céder à cette démagogie dégoulinante de bons sentiments mais en réalité mortifère pour les élèves, la société et le vivre ensemble que l'on nous sert à toutes les sauces, collègues qui ont payé cher leur résistance et continuent à la payer, vous je n'en sais rien mais moi j'en connais un certain nombre.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Elaïna le Jeu 14 Nov 2019 - 13:31
@Mimicracra a écrit:
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a baissé ses exigences, renoncé à son rôle d'instruction, plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle a privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.

+ 1 veneration

Mais il y a aussi un certain nombre de parents qui ont aussi renoncé à leur fonction d'éducateurs de leurs enfants. L'école ne peut pas tout, mais si en plus les parents jouent contre, elle peut encore moins.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Euphémia
Euphémia
Niveau 6

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Euphémia le Jeu 14 Nov 2019 - 14:15
@Ponocrates a écrit: Je me permets de modifier
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École les partis politiques successivement au pouvoir et manipulés par les idéologues fous planqués dans des recoins du Ministère de l'éducation et ailleurs, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a ont exigé auprès des enseignants, via certains chefs d'établissement et inspecteurs complices sous les viva de parents peu informés de  baisséer ses leurs exigences, de renoncéer à sonleur rôle d'instruction, (ont) plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle ils aont privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.
Parce qu'à un moment, cela va bien de diluer les responsabilités. Des collègues qui se battent sur le terrain pour ne pas céder à cette démagogie dégoulinante de bons sentiments mais en réalité mortifère pour les élèves, la société et le vivre ensemble que l'on nous sert à toutes les sauces, collègues qui ont payé cher leur résistance et continuent à la payer, vous je n'en sais rien mais moi j'en connais un certain nombre.
Je fais partie de ces collègues et l'ai payé cher de ma santé et de ma carrière, et je continue de le payer. Or, je me suis toujours retrouvée très minoritaire dans les établissements où j'ai enseigné, nombreux car je suis TZR depuis déjà pas mal de temps. Que les politiques et autres fous planqués dans les recoins du Ministère soient responsables, cela ne fait aucun doute mais n'exonère en rien les enseignants de leurs propres responsabilités. Et moi, je suis fatiguée, pour ne pas dire usée, que les premières personnes contre lesquelles je doive me battre pour permettre à nos élèves de s'en sortir ce soient ces si nombreux collègues, si bienveillants envers ces pauvres petits, qui ont renoncé depuis belle lurette à être des professeurs, en bons petits soldats qu'ils sont de cette démagogie que vous dénoncez.

Comme vous le dites, "cela va bien de diluer les responsabilités" et commençons enfin à assumer les nôtres, car si la majorité des enseignants l'avait vraiment voulu, nous n'en serions pas là.


Dernière édition par Euphémia le Jeu 14 Nov 2019 - 14:22, édité 1 fois

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Euphémia
Euphémia
Niveau 6

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Euphémia le Jeu 14 Nov 2019 - 14:19
@Elaïna a écrit:
@Mimicracra a écrit:
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a baissé ses exigences, renoncé à son rôle d'instruction, plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle a privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.

+ 1 veneration

Mais il y a aussi un certain nombre de parents qui ont aussi renoncé à leur fonction d'éducateurs de leurs enfants. L'école ne peut pas tout, mais si en plus les parents jouent contre, elle peut encore moins.
Certes, mais au nom de quoi se permettrait-elle de reprocher aux parents de ne pas faire leur travail alors qu'elle-même ne fait pas le sien, à commencer par apprendre correctement à lire et à écrire aux enfants que ces parents lui confient ?

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Elaïna le Jeu 14 Nov 2019 - 14:22
Mais l'en ne reproche rien aux parents. par contre un nombre non négligeable de ces derniers ne fait pas son boulot et compte sur l'école pour le faire à leur place.

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Hermiony le Jeu 14 Nov 2019 - 14:23
@Elaïna a écrit:
@Mimicracra a écrit:
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a baissé ses exigences, renoncé à son rôle d'instruction, plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle a privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.

+ 1 veneration

Mais il y a aussi un certain nombre de parents qui ont aussi renoncé à leur fonction d'éducateurs de leurs enfants. L'école ne peut pas tout, mais si en plus les parents jouent contre, elle peut encore moins.

Oui, mais ça, c'est tabou Elaïna.
J'en veux pour preuve l'IEN de mon secteur qui nous avait dit en réunion qu'il n'existait pas de parents démissionnaires, seulement des parents qui faisaient de leur mieux, en réponse à nos remarques sur le fait que certaines familles ne suivaient pas du tout leurs enfants, scolairement parlant, au point de ne même pas prévenir en cas d'absence ou de ne jamais ouvrir le carnet de correspondance ou l'agenda...

Euphémia : c'est alors le serpent qui se mord la queue, non ? Et au final, tout le monde se renvoie la balle...On voit bien maintenant où ça mène.
D'autre part, l'Ecole, c'est d'abord ce que les politiques en font. On ne peut pas franchement lutter quand on nous retire les moyens de faire notre boulot correctement (ou alors, on lutte, mais à quel prix...).

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
DesolationRow
DesolationRow
Grand Maître

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par DesolationRow le Jeu 14 Nov 2019 - 14:29
@Elaïna a écrit:
@Mimicracra a écrit:
@Euphémia a écrit:
Sauf que c'est bien parce que l'École, au nom de cette inégalité sociale clairement connue, décennie après décennie a baissé ses exigences, renoncé à son rôle d'instruction, plébiscité des méthodes d'apprentissage catastrophiques qu'elle a privé ces déshérités de toute possibilité de résilience.

+ 1 veneration

Mais il y a aussi un certain nombre de parents qui ont aussi renoncé à leur fonction d'éducateurs de leurs enfants. L'école ne peut pas tout, mais si en plus les parents jouent contre, elle peut encore moins.

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" 2252222100
Euphémia
Euphémia
Niveau 6

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Euphémia le Jeu 14 Nov 2019 - 14:49
@Hermiony a écrit:

Euphémia : c'est alors le serpent qui se mord la queue, non ? Et au final, tout le monde se renvoie la balle...On voit bien maintenant où ça mène.
D'autre part, l'Ecole, c'est d'abord ce que les politiques en font. On ne peut pas franchement lutter quand on nous retire les moyens de faire notre boulot correctement (ou alors, on lutte, mais à quel prix...).
Je ne suis pas d'accord, l'école, c'est d'abord ce que les enseignants en font. À commencer, pour un professeur des écoles par exemple, à ne pas crier à l'atteinte à la liberté pédagogique lorsqu'un ministre (dont la politique est on ne peut plus contestable sur bien d'autres aspects) tente de réintroduire des méthodes pédagogiques quelque peu plus efficaces que celles, catastrophiques, pratiquées depuis des décennies. À commencer, pour un professeur principal, autre exemple, de ne pas évoquer en conseil de classe l'excellent niveau d'une classe dont les deux tiers des élèves sont quasiment illettrés. À commencer, pour n'importe quel professeur digne de ce nom, de ne pas accepter qu'un élève rende un torchon en guise de copie. À commencer, pour un professeur de français, de vraiment faire de la grammaire avec ses élèves et non pas quelques leçons parsemées de quelques exercices. Etc.

Mais je dois bien admettre, qu'étant donné l'actuelle situation, c'est plutôt une gageure.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

[Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout" Empty Re: [Le Parisien] Entretien avec B.Lahire : "L'école ne peut pas tout"

par Hermiony le Jeu 14 Nov 2019 - 14:58
@Euphémia a écrit:
@Hermiony a écrit:

Euphémia : c'est alors le serpent qui se mord la queue, non ? Et au final, tout le monde se renvoie la balle...On voit bien maintenant où ça mène.
D'autre part, l'Ecole, c'est d'abord ce que les politiques en font. On ne peut pas franchement lutter quand on nous retire les moyens de faire notre boulot correctement (ou alors, on lutte, mais à quel prix...).
Je ne suis pas d'accord, l'école, c'est d'abord ce que les enseignants en font. À commencer, pour un professeur des écoles par exemple, à ne pas crier à l'atteinte à la liberté pédagogique lorsqu'un ministre (dont la politique est on ne peut plus contestable sur bien d'autres aspects) tente de réintroduire des méthodes pédagogiques quelque peu plus efficaces que celles, catastrophiques, pratiquées depuis des décennies. À commencer, pour un professeur principal, autre exemple, de ne pas évoquer en conseil de classe l'excellent niveau d'une classe dont les deux tiers des élèves sont quasiment illettrés. À commencer, pour n'importe quel professeur digne de ce nom, de ne pas accepter qu'un élève rende un torchon en guise de copie. À commencer, pour un professeur de français, de vraiment faire de la grammaire avec ses élèves et non pas quelques leçons parsemées de quelques exercices. Etc.

Mais je dois bien admettre, qu'étant donné l'actuelle situation, c'est plutôt une gageure.

Tu prêches une convaincue, tu sais...
Maintenant, il faut quand même reconnaître que quand on les prend ces responsabilités dont tu parles, on se heurte (au choix ou pas) aux collègues / à l'institution elle-même / aux parents d'élèves qui crient au scandale dès qu'on est un peu exigeants. On aura beau lutter, le fait est qu'on ne peut pas faire mieux avec moins. Non, avec la meilleure volonté du monde, je ne peux pas faire un cours de 6e correct à ma classe de 28 élèves dont un tiers n'a pas les bases ni le comportement qu'on attend d'un élève de cet âge-là, en ayant seulement 4h30 / semaine.
Alors oui, je tiens les décisionnaires pour responsables en grande partie de la situation dans laquelle on est aujourd'hui.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum